Paulin Makaya subirait-il une peine de prison à vie ? Par Mavoungou Pambou

La situation juridique du prisonniers politique Paulin Makaya se trouve dans une impasse telle que l’on peut se permettre d’affirmer, sans coup férir, que le pouvoir aurait commué une peine de deux ans totalement purgée en une peine de prison à perpétuité. Alors qu’il aurait pu être libéré depuis le 1er décembre dernier, le leader de l’UPC est l’objet d’un acharnement judiciaire de la part du pouvoir qui continue à le maintenir illégalement en prison, au mépris de ses droits et en violation des règles du droit de la république. D’autre part, il convient de signaler que Boukadia et le colonel Mpika ont été libéré grâce à l’intervention des gouvernements français et américains auprès des autorités congolaises; et ce, au regard de leur double nationalité. Paulin Makaya, qui jouit également de la double nationalité, du fait d’être un sujet de la reine d’Angleterre, subit cependant l’arbitraire sinon l’injustice. Est-ce que les Anglais n’exerceraient pas assez de pression ou c’est leur action diplomatique qui est simplement ignorée par les autorités de Brazzaville?

En effet, selon maître Yvon-Eric Ibouanga, le conseil de Paulin Makaya, le juge d’application des peines, qui doit statuer sur la libération du leader de l’UPC, est introuvable dans Brazzaville. A l’en croire, ce juge attendrait des instructions de Sassou Nguesso et des membres de son clan pour une quelconque action. Comment alors comprendre que des magistrats soient sous influence des politiques au point où ils ne peuvent plus librement rendre la justice encore moins appliquer le code de procédure judiciaire. Dans le meilleur des mondes et de surcroît dans un Etat de droit digne de ce nom où s’appliquerait le principe de la séparation des pouvoirs les choses ne pourraient se passer de la sorte! Tout ceci prouve à suffisance que la justice, ayant perdu son indépendance, donc de sa superbe, est devenue un instrument téléguidé par l’exécutif. On est en droit de se poser la question de savoir ce qu’est donc devenu le rôle de magistrat gardien des libertés publiques tel que le prévoit la Constitution?

Cette intrusion de l’exécutif dans les fonctions judiciaires n’est rien d’autre qu’une atteinte grave à l’indépendance de la justice. Il est navrant de constater que les autorités de la république, au plus haut sommet de l’Etat, polluent l’équilibre des pouvoirs en intervenant à tout bout de champ dans la sphère judiciaire. Un pouvoir exécutif qui se serait arrogé comme jamais la concentration dans ses mains de tous les pouvoirs de l’Etat par l’intermédiaire de ses affidés. Hélas, cette situation ubuesque est symptomatique de la dérive totalitaire du pouvoir de Sassou Nguesso qui fait du Congo-Brazzaville une république bananière. Bien évidemment cette dérive totalitaire se caractérise par une situation de non-droit qui, en conséquence, consacre le règne de l’anarchie quand ce n’est de la chienlit.

Le pouvoir verrait même d’un très mauvais oeil l’activisme exacerbé et l’engagement professionnel de maître Ibouanga à suivre le dossier de son infortuné client. C’est ainsi qu’il a dû subir des menaces de la part du bâtonnier. Et connaissant les méthodes barbares et cavalières de ce pouvoir, il ne serait donc pas surprenant que ce dernier connaisse le même sort que maître Steve Bagne Botongo son collègue du même barreau de Brazzaville. Celui-ci avait été arrêté manu militari, brutalisé à son cabinet, le 27 novembre et embastillé depuis lors. Signalons que cette arrestation s’est faite au mépris des règles régissant la protection du domicile professionnel des avocats. De tout ceci, il sied d’affirmer que quand des crétins-barbares doublés de criminels s’accaparent du pouvoir des innocents citoyens empatissent!

René MAVOUNGOU PAMBOU

Activiste politique et combattant de la liberté

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Paulin Makaya subirait-il une peine de prison à vie ? Par Mavoungou Pambou

  1. Wawanko dit :

    Monsieur Pambou, c’est là deuxième fois que vous revenez ici pour coucher ce plaidoyer en faveur de votre champion Paulin Makaya. Mais vous feignez d’ignorer malheureusement que Paulin Makaya est poursuivi par la justice congolaise, dans le cadre d’une autre affaire relative à l’évasion de prisonniers de la Maison d’arrêt de Brazzaville, une évasion qui a fait des morts parmi les forces de l’ordre. Que cette affaire ait été fomentée (comme disent certains opposants) ou pas, elle a le mérite d »exister. Alors, de grâce, ne revenez pas nous emmerder avec votre disque plein de trois.
    Par ailleurs, pour la deuxième fois, je vous dis que Paulin Makaya paye parce qu’il avait franchi la ligne rouge marquée par ceux qui le soutenaient financièrement.

  2. JDM dit :

    @Wawanko, je n’arrive à vous suivre lorsque vous dites que sa peine de prison est la conséquence d’avoir osé aller au delà de ce qui était convenu, avec qui ? Ensuite sur le simulacre de tentative d’évasion à maison des horeurs de Brazzaville , pouvait-il en être le promoteur dans un pays hyper -militarisé ou la prolifération impressionnante d’agents de renseignements au mètre carré dépasse de très loin la Russie ,la Chine , la Corée, …suivant le même raisonnement, on est tenté de conclure que même le journaliste Fortuné est en prison pour avoir franchi ce qui ne devrait pas.

  3. RENE MAVOUNGOU PAMBOU dit :

    A Wawanco,

    A la fin vous devenez pathétique avec vos insinuations, supputations et allégations mensongères. Je comprends maintenant que vous obéissez à la même logique mythomane que celle de vos maîtres criminels, rompus à l’intrigue et la machination, qui ont lamentablement détruit notre cher et beau pays par une dérive barbare et sauvage. Selon vous Paulin Makaya aurait “franchi la ligne rouge marquée par ceux qui le soutenaient financièrement”. Encore qu’il vous faut en produire les preuves du financement de Paulin Makaya par Sassou Nguesso! Sinon ceci n’est qu’un grossier tissu de mensonges, quand ce n’est une affabulation éhontée, sorti de l’esprit étriqué d’un menteur pathologique.

    Pour l’accusation fantaisiste dont Paulin Makaya est de nouveau l’objet et dont vous avez été chargé de nous rabâcher les oreilles, il n’y a qu’un fanatique aveugle du pouvoir et à l’esprit bâté pour croire à une affaire montée de toutes piéces et dans laquelle quelqu’un est accusé d’en être un présumé “complice” sans qu’il y ait au préalable un auteur du délit ou du crime formellement identifié ou arrêté. En procédant de cette façon, il y a évidence d’un vice de forme et la justice congolaise se couvre de ridicule en cautionnant des charges imaginaires et fallacieuses que lui dictent des crétins au pouvoir. Votre legèreté d’esprit doublée de fanatisme aveugle fait que vous avez perdu toute lucidité quand ce n’est la raison, au point de croire à des âneries pondues par votre maître mythomane Sassou Nguesso. Et surtout, vous êtes dénués de tout humanisme, car vous n’éprouvez aucune empathie encore moins de la compassion envers un concitoyen injustement persécuté.

    Pour votre gouverne sachez que lors de son arrestation plutôt son kidnapping, parmi les chefs d’accusation figurait “la détention illégale d’armes de guerre à son domicile.” En outre, lors de la fameuse affaire d’évasion de la prison, Paulin Makaya était aussi initialement accusé de “préparer un coup d’Etat visant à renverser le pouvoir.” Mais que n’a-t-on pas constaté, par bonheur, par la suite? De si graves charges et bien d’autres sont tombées comme par enchantement. Voilà des preuves d’une machination consistant dans la fabrication hasardeuse et éhontée des preuves qui ne tiennent pas la route. Votre avez cependant l’air de cultiver de la haine à l’endroit de Paulin Makaya et ceci vous conduit à un comportement irrationnel, en vous réjouissant de son infortune.

    Vous avez même l’outrecuidance de me demander d’arrêter d’écrire au sujet de Paulin Makaya. Ici, une fois de plus vous vous inscrivez dans la même logique liberticide et de pensée unique que vos maîtres qui menacent même l’avocat Ibouanga qui ne fait qu’accomplir sa tâche de défense de son client. Par ailleurs, vous devez savoir que je suis un haut cadre de l’UPC et co-fondateurs de ce parti, il est donc normal que je prenne fait et cause pour Paulin Makaya. Et je vous préviens que quoi qu’il arrive, je ne m’en lasserai pas, je n’en démorderai jamais. Croyez en la foi du résistant que je suis! Souffrez donc que l’on puisse parler d’un brave, honnête et innocent citoyen congolais qui subit l’arbitraire et l’injustice d’un pouvoir tortionnaire, criminogène et liberticide.

    La patrie ou la mort, nous vaincrons!
    A luta continua a vitoria e certa!

  4. Wawanko dit :

    A monsieur Pambou,
    Vous croyez connaître monsieur Paulin Makaya ? Malheureusement vous ne le connaissez pas. Nous, on le connaît. Demandez lui s’il n’a jamais travaillé avec des proches D’Edgard Nguesso à Londres qui étaient venus lui proposer une action à réaliser.
    Monsieur JDM, nous avons aidé Paulin financièrement pour qu’il joue un jeu. Il est allé au delà.
    Nous pourrions déballer le reste.

  5. David Londi dit :

    On appelle dictatures des régimes politiques présentant trois caractères fondamentaux : ces régimes sont installés et ils se maintiennent par la force, qu’il s’agisse de celle de l’armée régulière (d’où le grand nombre de dictateurs militaires), de celle de milices privés, de celle d’organisations politico-policières, etc. ; ils sont autoritaires et arbitraires, c’est-à-dire qu’ils suppriment en fait les garanties de la liberté des citoyens, même s’ils continuent à les proclamer en droit ; ils ne correspondent pas à la structure politique estimée normale par la majorité des citoyens, c’est-à-dire qu’ils sont privés de légitimité.
    Partant du postulat que le Congo est une dictature, personne ne peut apporter la preuve du contraire, toutes les allégations ou analyses basées sur les principes démocratiques ne sont que pur exercice intellectuel. Dictature et Démocratie sont antinomiques, nous devons donc nous concentrer sur les méthodes et moyens de combattre cette dictature qui sévit dans le pays depuis 1970, plus de 40 ans de confiscation des outils démocratiques au nom du pseudo socialisme scientifique parti unique, suppression du suffrage universel, suppression de la pluralité syndicale, suppression de la liberté d’expression et de choix. Ce contexte, chassé par les attendus de la Conférence Nationale souveraine, est revenu par la petite porte : le PCT à revêtu ses habits de parti unique, la constitution plagiée et criminogène (art. 10 et 96) n’est la volonté de l’autocrate et dictateur Sassou, la liberté d’expression est inexistante, les maires (premier maillon de la démocratie) désignés, les libertés individuelles confisquées et bafouées et la violence comme mode de gouvernement. Nous sommes toujours dans la continuité des années 70-80. Les seuls objectifs pour les Démocrates : s’organiser, planifier des actions et résister. Tout le reste n’est que l’écume des jours.

  6. Val de Nantes dit :

    Le juge des prisonniers politiques est bien sassou .
    Le chef d’accusation dont on accuse Paulin est le fruit des effets de la folie mentale dont souffre sassou .
    Le cas Paulin ne peut faire l’objet des désaccords , sauf à être myope et adepte des crimes sassouiens.

  7. AD dit :

    A Wawanko. vous êtes um minable, un véritable imbécile, une personne manipulée, sans coeur,un fanatique aveugle. Vous n’avez aucun sens de la justice, de la réalitité.Avec des gens comme vous, le Congo, l’Afrique ne pourront jamais évoluer.Vous écrivez en guise de réponse « Nous avons aidé Paulin financièrement pour qu’il joue un jeu. Il est allé au delà.. Nous pourrions déballer le reste. » Qui voulez vous impressionner par là? Vous croyez que des gens sérieux vont vous suivrent dans votre démarche insensé? Le monde a assez de votre répression militaire injustifiée dans la région du Pool,de votre perversité, de vos mensonges, manipulation, crimes, génocides . Vous allez personnellement le regretter un jour de suivre aveuglement Sassou Nguesso, ce maudit criminel, assassin , génocidaire aliéné auteur de tant de monsenges, de crimes odieux.Ce chef terroriste, sanguinaire- usurpateur ainsi que sa bande, qui ne cessent de ce comporter aux plus grands criminels de ce monde, auront une fin tragique

  8. AD dit :

    de tant de mensonges,. de la réatité,démarche insensée

  9. Wawanko dit :

    Monsieur AD, je msme garderai d’utiliser des mots injurieux pour vous répondre. Vous êtes l’illustration de ceux qui voudraient un changement qualitatif et qui, par leur comportement, ne sont pas moins violents, intolérants et surtout manifestent un tant soit peu d’integrisme teinté d’un soupçon revanchard.
    Vous êtes tous allergiques à la contradiction. Tous les opposants à Sassou sont des saints. Et lorsqu’on vous apporte une note de vérité discordante, vous réagissez comme si un crime de lèse majesté avait été commis. Pour vous Ntumi est un saint. Le richissime et truand Okombi est un saint. Mokoko qui avait failli interrompre la transition menée par Milongo en tentant un coup d’état financé par Elf, est aujourd’hui un saint.
    Vous allez tous échoué si vous comptez sur ces pions qui ont têté à la mamelle de Sassou

  10. Mark dit :

    Encore des ressortissants des pays de merde qui passent leur temps à s’insulter. Nous avons intérêt à raisonner, chercher des solutions pour sauver nos pays afin que les sales blancs puissent nous respecter. Il ya moins de 20 ans on se moquait de la Chine. Aujourd’hui, les sales blancs sont soumis aux règles chinoises. Il n y a pas longtemps, Macron est allé denigrer le président du Burkina Fasso chez lui pour la simple raison d’avoir eu affaire à un africain. Il ya quelques jours, le même Macron est allé se faire casser les dents en Chine. Malgré le précieux cadeau du cheval et le discours flatteur la veille, Macron n’était pas reçu en pompe en Chine, comparer à la reception en pompe de Trump en Chine. La presse française n’a pas fait du bruit sur la visite de Macron en Chine pour cette raison. Ce qui est deplorable c’est que pendant les deux rencontres,le président chinois ne s’est pas tracassé à attendre Macron dehors comme cela se passe d’habitude. Le président chinois attendait Macron dans son palais. Les africains ont intérêt à travailler afin de traiter un jour de manière égale avec ces sales blancs comme le font les chinois aujourdh’hui, que de passer du temps à s’insulter et tourner autour des débats stériles

  11. Val de Nantes dit :

    @ Mark, exactement . nos gènes ne sont pas compatibles avec la notion de progrès le désir de souffrance continue , nous est naturel . D’où le goût à l’inessentialite . les congolais s’en donnent à cœur joie, sous le sourire carnassier de Sassou .

  12. Henri Kabanabanza dit :

    Très franchement, le genre de personnes comme wawanko, devriez avoir honte de vous, et vous nous faites vraiment honte. Qu’ enseignez vous à vos enfants ? Que dites vous à votre conscience ? Que pensez-vous des concepts de liberté, de justice, d’égalité, de paix, d’amour, de progrès ? Vous vous réjouissez de l’emprisonnement d’un fils de ce pays qui désire que son peuple dont vous faites partie, vive en paix. Le pouvoir ? L’argent ? La célébrité ? L’hégémonie ? Hitler, Mussolini, Mobutu….. ont tous été emportés par l’obsession du pouvoir. Qu’ont ils laissés comme héritage à l’humanité ? Que laisserez vous à votre progéniture ? la haine que vous distillez, le mépris que vous entretenez contre votre peuple vous emportera.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.