ACSCB : Compte-rendu de l’Assemblée générale du 24 février 2018.

L’Association Citoyenne de Solidarité du Congo-Brazzaville (ACSCB), association de loi 1901 et enregistré à la Préfecture de Police de Paris, a tenu son Assemblée Générale ordinaire le samedi 24 février 2018 à 15h00 à son siège social, sis 21 Ter rue Voltaire 75011 Paris.

Après la vérification des mandats et du quorum en conformité avec les Statuts et le Règlement intérieur de l’ACSCB, l’Assemblée générale a délibéré sur les points inscrits à l’ordre du jour , sous la présidence d’Andréa NGOMBET.

I- RENOUVELLEMENT DU CONSEIL D’ADMINISTRATION.

Il a été procédé au renouvellement et à l’élection d’un nouveau bureau du Conseil d’Administration conformément aux statuts en son article 5 qui stipule : « Tous les mandats ou postes de responsabilités  de L’association citoyenne de solidarité du Congo-Brazzaville ont une durée de (6) six mois, renouvelable une fois. ».

Ont été élus membres du Conseil d’Administration :

  • Président : M. Prosper MOUANDA-MOUSSOKI
  • 1er Vice-Président : M. Andréa NGOMBET
  • 2e Vice-Président : M. Benjamin MOUTSILA
  • Secrétaire général : M. Wilfrid DANDOU
  • Trésorière : Madame Mado NOUAHO
  • Coordination France : M. Anicet MAPA

II- BILAN ANNUEL 2017 ( Présentation Mingwa BIANGO)

Créée en janvier 2017 et après une année d’existence, l’ACSCB dans la cadre de son activité a réalisé les actions sociales et humanitaires suivantes :

 

III – ADOPTION DU PROGRAMME D’ACTIVITES SOCIALES 2018.

L’Assemblée Générale a apdopté à l’unanimité les 3 projets ci-dessous :

1- PROJET « SOLIDARITE AVEC LES PRISONNIERS POLITIQUES  ».

2- PROJET « ASSISTANCE AUX POPULATIONS AUTOCHTONES DE LA LIKOUALA »

3- PROJET « AIDE D’URGENCE AUX POPULATIONS VICTIMES DE LA GUERRE DU POOL »

NB : Des groupes de travail seront mis en place pour définir les actions cibles et faire des propositions spécifiques aux différents projets sus-cités.

Le Secrétariat Général

Le 25 février 2018

Diffusé le 27 février 2017, par www.congo-liberty.com

***********************************************************************************

OBJET DE L’ASSOCIATION 

( Extrait des Statuts – article 3 )

 

L’ASSOCIATION CITOYENNE DE SOLIDARITÉ DU CONGO-BRAZZAVILLE (ACSCB) a pour objet d’apporter une aide financière et juridique à toute personne physique ou morale, victime ou persécutée pour des raisons politiques au Congo-Brazzaville , et en faveur des activistes congolais de la diaspora faisant face aux juridictions de leur pays de résidence. Entre autres buts, poursuivre dans les juridictions congolaises et internationales, toute personne suspectée de crimes humains et économiques au Congo-Brazzaville. 

Toute personne souhaitant adhérer à l’ACSCB doit s’acquitter d’un droit d’adhésion de 15 euros, et ensuite de 10 euros par mois.

ACSCB « La diaspora en action »

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à ACSCB : Compte-rendu de l’Assemblée générale du 24 février 2018.

  1. JEAN DENIS MOUELE dit :

    Sur 6 membres du Conseil, nous avons une seule femme, j’aurais préféré en avoir au moins 2, prochainement pensons à la faire participer à la construction du Congo, car elle peut apporter beaucoup de choses.

  2. @ Jean Denis Mouele dit :

    Encore faut-il que les Congolaises s’impliquent dans la lutte contre la tyrannie congolaise… elles n’ont pas encore compris que les « mères » sont les premières victimes de la dictature car plus vulnérables. Quand aux hommes  » Congolais  » nous discourons beaucoup et sommes toujours absents lorsqu’il faut poser des actes !

    MTR

  3. carole claudia ,claudine munari et stella mensah sassou ng maire de kintele dit :

    votre plainte est excellente au moins l’on saura pour quelles raisons gozardio avait lance une attaque a la roquette contre la mairie de makelekele au demeurant batiment public.ce sue gozardio avait etait une atteinte grave au service public et nous n’apprenons rien a mr le loire.
    « guerre du pool » dites vous et si l’on vous posait la question suivante. lesquels ont ete les belligerants de cette guerre, que direz vous? si lon vous posait suivante, quelles ont ete les motivations de cette guerre? vous repondrez certainement le changement de la constitution . si le juge venait a vous dire que toute constitution est modifiable que direz vous? la france etait passee du septennat au quinquennat. le droit est une science sociale elle evolue aux us et coutumes du territoire auquel il s’applique . une directive communautaire(ue ua…) peut rendre obsolete une disposition constitutionnelle.
    enfin le lien de causalite. EN QUOI LA DITE GUERRE DU POOL A T ELLE GENE LES OPERATIONS DE VOTRE ONG, OU EST LE PREJUDICE SUBIT ET A COMBIEN LE QUANTIFIER VOUS soit le pretium doloris

  4. la libération s'approche, restez résistant et actif dit :

    Il y a une conférence internationale sur le Congo ou sur sassou et complices? Une conférence internationale pourquoi faire? Arrêtez la comédie, sassou ne partira que par un rapport de force soit militaire ou soit insurrectionnelle. Imaginez que ça change en RD-Congo? sassou tombe. Imaginez que sassou n’ai plus d’argent pour la logistique et l’entretien de ses forces de nuisance – sassou tombe… SASSOU VA TOMBER D’ICI PEU OU A TOUT INSTANT… LA VICTOIRE EST PROCHE……

  5. Buyviagra dit :

    @Oublier la rumeur, Personne sur ce post ou aucun gabonais n »est dupe du fait que la France « se gave comme vous le dites au Gabon; mais qui permet à ces gens de se « gaver; est ce vous, moi ou les tenants du pouvoir? qui a signer des accords de défenses pour proteger une famille et son système? ce n »est certainement, ni vous, ni moi, mais tous ceux qui ont cautionné cela depuis 50ans et qui continuent encore. certains ici à juste titre, se place sur la réserve du droit ( chose que nous ne connaissons pas dans notre pays ) et oui VEOLIA va encore se « gaver car ils gagneront certainement devant une juridiction internationale et c »est le peuple qui en paiera le prix; ensuite OLAM viendra a son tour nous « emprisonner avec la bénédiction des memes !!! certains gabonais ne sont plus dans l »accusation permanente de la France, mais déjà dans la reconnaissance de notre malheur qui est inhérente à une famille, un système et les memes hommes c »est cela que bcp d »entre nous ne veulent pas accepter! nous sommes les premiers responsables de nos malheurs par la faute de nos dirigeants le jour ou nous l »accepterons..les francais pourront commencer à trembler au gabon mais bon c »est pas demain la veille

Laisser un commentaire