Le tyran Sassou Nguesso déclare la guerre à Emmanuel Macron. Par Rigobert OSSEBI

Ce vendredi 13 avril, les ministres des Finances de la zone Franc, c’est-à-dire des ministres de l’UEMOA, de la CEMAC et des Comores se sont réunis à Brazzaville, en présence du ministre français des Finances Bruno Le Maire. Congo Liberty en annonçant cet évènement, dans un très récent article, posait la question : «…quelle sera la revanche de Sassou Nguesso à l’humiliation de ce dernier le 13 décembre 2017 à Bercy … ? » La seule réponse qui vaille, et cela n’étonnera personne, est qu’elle fut la plus idiote qui soit… !

Le tyran congolais a stupidement esquivé le ministre français des Finances Bruno Le Maire, au prétexte qu’il devait se rendre en Afrique du Sud pour les obsèques de Winnie Mandela prévues le lendemain Samedi 14 avril en Afrique du Sud.

Le sanguinaire Sassou aux obsèques de Winnie Mandela

Quarante années au pouvoir, à côtoyer les grands de ce monde, et commettre une faute diplomatique aussi grossière, est plus que pitoyable : c’est impardonnable ! Et il faut en être sûr, Emmanuel Macron ne le lui pardonnera pas ! Ce n’est pas seulement le membre du gouvernement français qui a été humilié ce jour-là à Brazzaville, mais son pays, la France, et surtout son Président, Emmanuel Macron. On ne peut pas croire que des diplomates congolais chevronnés n’aient pas alerté le tyran sanguinaire d’Oyo des conséquences catastrophiques que pourraient avoir la simple idée de se venger de « Paris » en rendant la pareille à Bruno Le Maire. Le dictateur congolais compte énormément d’amis au Quai d’Orsay et il est peu probable qu’il n’ait pas reçu, d’eux, des directives précises afin de ne pas se retrouver en mauvaise posture.

Le mécontentement de l’Elysée s’est immédiatement fait sentir à Brazzaville, aussi dévastateur que les missiles lancés aux premières heures du 14 avril sur les installations d’armes chimiques de Bachar El Assad. Contrairement aux quatre autres pays de la zone CEMAC, le Congo plongé dans une grave crise budgétaire n’a pas encore eu accès à un quelconque programme du Fonds Monétaire International. Avec la déclaration officielle du ministre Bruno Le Maire, communiquée à la presse, il est clair que Sassou Nguesso pour y accéder devra payer un prix fort auquel il ne pourra résister !

En s’entretenant avec le fantoche Premier ministre Clément Mouamba et son homologue Calixte Nganongo, le ministre français, et surtout émissaire d’Emmanuel Macron que Sassou Nguesso n’a pas voulu entendre ni voir, a insisté sur l’urgence à assainir les comptes publics. Pour la première fois, depuis le retour au pouvoir par les armes de Sassou Nguesso, il a demandé publiquement, « de mettre un terme à la corruption et de faire les réformes nécessaires pour la mise en place d’un programme du FMI ».

Autant demander au dictateur congolais de ne plus respirer !

Il s’agit-là, comme l’ont repris des médias officiels, « de faire de très, très gros efforts. Avec une dette énorme de 120% du PIB dont une part conséquente à l’égard de la Chine, une corruption endémique et une prise de conscience très tardive du président congolais, Paris et Washington, à ce jour, ne peuvent même pas jouer les pompiers.» Et de surenchérir « Denis Sassou-Nguesso doit demander aux Chinois l’effacement d’une partie de sa dette ». Faut-il rappeler que l’arnaque du PPTE avait pour but de permettre à la Chine d’occuper, avec ses entreprises et ses crédits, un Congo désendetté (par le Club de Paris) ?

« Les montages financiers opaques, les mensonges, dans les années 2000, du Congo pour cacher l’ampleur de sa dette ne forcent pas à l’optimisme » a-t-il ajouté !

« Corruption » répétée à plusieurs reprises. Les absents ont toujours tort et Bruno Le Maire s’est sûrement fait un grand plaisir en exprimant des vérités que jamais aucun officiel étranger n’avait osé déclarer à Brazzaville. Et l’on en déduit que le Plan de Sauvetage de Sassou Nguesso, même soutenu par le sulfureux Strauss Kahn, ne sera pas pour demain !

Emmanuel Macron, auréolé d’un succès politico-militaire non-négligeable sur Bachar El Assad et surtout résisté au bluff de Poutine, ne va pas manquer très prochainement de hausser le ton face au parasite Sassou Nguesso qu’une grande partie de l’Afrique ne supporte plus. Il ne serait pas étonnant, avant même la mascarade du procès stalinien du Général Mokoko, qu’il en exige la libération. En même temps que celle de tous les autres prisonniers politiques.

Il est permis d’espérer que le Président français, surnommé maintenant le « Liquidateur », sera celui qui mettra fin à une Françafrique rétrograde et toxique. Bolloré est déjà dans la ligne de mire de la justice française pour ses opérations au Togo. Il serait bon qu’il s’en prenne également aux médias publics qui sont la voix de la France dans le monde ; honteusement ils ont fait leur titre sur un déblocage éventuel de fonds (135 millions d’euros sur trois ans) plutôt que de mettre l’accent sur la dénonciation, par Bruno Le Maire, de la corruption et de la criminalité du pouvoir congolais.

Denis Sassou Nguesso, grâce à ses largesses, compte partout de nombreux amis. Que ces derniers en profitent vite, car de la sourde guerre qu’il vient de déclarer à Emmanuel Macron, il n’en sortira pas vainqueur ! Le dictatueur congolais définitivement ne fait pas le poids face au jeune locataire de l’Elysée…

Rigobert OSSEBI

Diffusé le 14 avril 2018, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

19 réponses à Le tyran Sassou Nguesso déclare la guerre à Emmanuel Macron. Par Rigobert OSSEBI

  1. Bakala Téléma dit :

    Ossebi,

    Est-ce faux que sassou n’est pas en Afrique du Sud en ce net moment? Est-ce de sa faute si les obsèques de Winnie Mandela coïncident avec le séjour du ministre français au Congo ? Par ailleurs, ce que le français a dit à la mouambe, n’avait il pas déjà dit lors de l’entretien d’embauche de sassou à Bercy à 7:30 en décembre 2017? Aussi, quel était l’inter du français et de sassou de parler encore des mêmes choses?

    Pour finir, restons pragmatiques et réalistes, macron et sassou ont les mêmes patrons en commun pour qui ils travaillent. Si Hollande n’a rien fait contre sassou, ce n’est pas macron qui fera le contraire.

  2. Le bateau franc cfa tangue t-il? Ce bateau risque de se chavirer? dit :

    Le divorce monétaire contentieux France/franc cfa ou de la monnaie des dernières colonies françaises d’Afrique est-il en cour de téléchargement ?

    Les grands questionnements : pourquoi la France s’obstine t-elle devoir maintenir coute que coute la convertibilité fixe du Franc cfa dans la zone euro ? Faut-il encore dévaluer le CFA ou non ?

    Les réserves du Franc cfa stockées par la banque de France s’épuisent dangereusement et pourquoi ? A qui la faute ou qui en est responsable?

    Ces réserves s’amenuisent graduellement depuis 2012 et quels risques monétaires encourus pour les zones CEMAC, UMOA ainsi que les grandes COMORES et la zone EURO d’ici à 2021 par exemple? Quelles solutions immédiates et ou à moyen terme envisagées pour résoudre durablement ce divorce contentieux ?

    MA SOLUTION = SASSOU NGUESSO DÉGAGE ET POURQUOI?

    CE CLEPTOMANE RICHE EN CAPITAL-DÉCÈS ET CRIMES ECONOMIQUES N’A PAS PU GÉRER L’ABONDANCE ET COMMENT POURRA T-IL GÉRER LA PÉNURIE?

    SASSOU NGUESSO N’A JAMAIS FAIT DE POLITIQUE, NI DU SOCIAL – IL N’A TOUJOURS SU QUE FAIT DE LA CORRUPTION + L’ACHAT DE CONSCIENCE + LA CHARITÉ + LA CLEPTOMANIE + LES CRIMES DE SANG ET ECONOMIQUES.

    ET BEN, OUI,  » CA NE CHANGE PAS UN HOMME, UN HOMME CA VIEILLIT, DISAIT JOHNNY HALLIDAY ». SASSOU NE CHANGERA JAMAIS SON COMPORTEMENT JUSQU’A LA MORT: UN HOMME SANS FOI NI LOI, SANS HOMME NI CONSCIENCE, UN ORDINATEUR SON PROGRAMME, COMME CONGO-LIBERTY.COM SANS RIGOBERT OSSEBI… ON AURAIT COMPRIS TOUT DE CE VIEUX MR…

  3. Sassou fait la tête à la France , alors que cet idiot de sassou n’a qu’à s’en prendre à soi-même . Cette fois -ci la France ne veut plus le suivre sassou dans sa banqueroute . Par conséquent sa chute dévient inéluctable .

  4. JDM dit :

    La politique de Sassou et de ses amis se résume par deux mort : la soumission et la corruption . De gré ou de force il faut se soumettre à Sassou, autrement vous avez trois possibilités : l’exil, la prison ou la mort. Les politiques Français ont été et pour certains sont encore des leche-bottes des tyrans du monde entier, mais Sassou pense encore vivre au 15 e siècle où l’information était circonscrite seulement certains cercles d’influence, mais oublie que les ONG ont entre les mains les réseaux sociaux qui deviennent des instruments qui donnent des maux de tête à tous les tyrans et a leurs soutiens, d’ailleurs le cas Sarkozy commence à dissuader plus d’un qui tenteraient de reprendre la même formule , mais il ne faut oublier que Macron est encore tres jeune et ne souhaite pas aussi compromettre sa carrière politique en voulant soutenir des tyrans.

  5. Mark dit :

    Macron est un jeune dirrigeant plus attiré vers le monde des puissants (Trump, Poutine, Erdogan, Xi Jinping ). La merde africaine n’est pas du tout son affaire.

  6. MATAMBIRA dit :

    Bon là il y a des préalables que Ossebi ne doit pas oublier. La France même de Macron ne peut pas accepter la destruction de la zone franc y compris de la Franceafrique. Bolloré est un champion français qui par son contrôle des ports fait EXACTEMENT la politique de la France…. et permet à la France d’avoir encore cette maigre part de marché qui lui reste. Donc ne pas se tromper.

    En plus le problème des français avec Sassou c’est la Chine. Le rêve des français c’est de coincer Sassou et son partenariat stratégique avec la Chine à travers des mesures de gouvernance du FMI.

    Or Sassou l’a compris. Wane le chef de mission du FMI estime même que les perspectives économiques du Congo s’améliorent avec la remontée du baril.

    Le FMI se tourne vers les contrats signés avec la Chine. Ils veulent les avoir pour les donner à Paris justement. …

    Le Congo a trouvé sa solution… la dette des traders a été surestimée par KIKI et la dette intérieure surestimée par Bouya. Ce jeu a été détecté par Sassou. Kiki viré Bouya le sera aussi.
    Ganongo à déjà commencé à réduire la dette intérieure et celle des traders est revenue à 1 milliard au lieu de 2.1milliards de KIKI. Donc comprenez que Sassou n’a plus besoin de Le Maire et son FMI.

    Vu les intentions françaises il est normal que Winnie Mandela passe avant Le Maire.

  7. Bakala Téléma dit :

    Sassou n’a plus vraiment besoin du FMI tout comme la Guinée Équatoriale qui fait des prêts de temps à autres au Congo. Le baril est à plus de 72$. Résultat, c’est la France qui veut se rattraper après s’être pris le pied dans son propre tapis, et ce en disant vouloir mettre 135 millions d’euros tirés de notre compte d’operations logé dans son trésor public.

    Ce que fait la France est exactement ce que les USA faisaient à la Russie de Yeltsin qu’ils voulaient rendre prisonnière avec des prêts du FMI, alors que ce pays n’en avait pas besoin. Pour preuve quand le Colonel Putin prit le pouvoir, il remboursa illico presto les 7 milliards $ du FMI, et ce au grand dam des USA qui voulaient par Cévennes prêt rendre la Grande Russie esclave des gens sans culture que sont les américains. Plus proche de nous, c’est le Vaillant Peuple Frère Angolais qui Rejeta le prêt de 200 millions $ que le FMI voulait lui forcer de prendre. Qu’elle ne fut pas l’indignation des pays colonisateurs face à ce refus angolais.

    Sachant Sassou rancunier, ce n’est pas une surprise qu’il rechigne de se plier au diktat du FMI et de la France. Il est en phase avec Obiang Nguema sur ce dossier contre le FMI et la France qui veut que les équato-guinéens dilapident leur argent comme nous autres congolais le faisons en faisant la bamboula chez eux. Ce défi équato-guinéen explique , entre autres, le coup d’état manqué contre Obiang Nguema.

    Il ne faut pas croire ce que disent la France et le FMI à propos de leur complice Sassou. Ils travaillent tous pour un même patron, et ce contre les intérêts des congolais.

  8. Tsoua dit :

    sassou, il s’en vous éperdument, il sait qu’ils sont tous corruptibles ces dirigeants français, une petite valise suffira pour calmer ce ministre.Il les fréquente depuis bientôt quarante ans, ils les connait très bien , soyez en sûr lui qui aime le pouvoir comme un bébé aime la tétée, il ne ferait pas une erreur de néophyte

  9. Iwarangot dit :

    Dites à Sassou de s’occuper un peu de son peuple mon Dieu ! Certes il connaît la France, il vend le pays aux chinois, vend toutes les terres aux sud-africains. Est-ce cela la bonne gouvernance ? Est ce que la corruption peut aider le Congo ? Depuis que Sassou est revenu au pouvoir à la suite d’une guerre sanglante, tous les indicateurs sont passés au jaune, puis maintenant au rouge carrément.
    Le pays est bloqué, il suffit qu’il parte, pour que tous les signaux reviennent au vert. Il est le pire gestionnaire de la zone CEMAC. Le Tchad ne commerce t-il pas avec la Chine, pourquoi est- il mieux traité par la France et l’Occident.
    Il y’a un vrai PROBLÈME AVEC SASSOU, IL FAIT HONTE À L’AFRIQUE ET À LA FRANCE : prisonniers politiques, guerres inutiles, corruption, assassinats crapuleux. Le Congo qui était toujours placé parmi les 10 premiers en matière de gouvernance, est désormais un pays malheureux, toujours parmi les 10 derniers.

  10. Anonyme dit :

     » x. Le Congo qui était toujours placé parmi les 10 premiers en matière de gouvernance, est désormais un pays malheureux… »

    Ah bon? C’est d’apres quel organisme?

  11. sung dit :

    Iwarangot
    tu as raison

  12. Val de Nantes dit :

    Nous devons louer l’intelligence pour éclairer le devenir de notre pays .Sassou semble dépassé aux enjeux contemporains auxquels fait face les pays en voie d’émergence.Le Congo ,faute d’un dirigeant pragmatique et intelligent à l’instar de Paul kangame , prend le chemin inverse de la dite émergence .
    Oser ,développer un pays sur la base de l’ unique utilisation des membres issus de sa tribu ,c’est défier les règles de l’universalité de l’intelligence .
    Une utilisation efficiente du capital humain sans à priori ethnique aurait permis à notre pays , de sortir de la condescendance coloniale ,et faire abstraction de toutes sollicitations financières extérieures ..
    On ne gagne pas une parcelle d’indépendance ,en guémandant les subsides à son voisin ,et à fortiori ,à des organismes qui tournent le dos aux pauvres ,car les préconisations qu’ils infligent aux malades ne sont pas de nature à améliorer le quotidien des populations ..L’erreur monumentale de Sassou à été d’écarter l’intérêt général au profit de la revanche sociale …

  13. Lucien Pambou dit :

    A Monsieur Ossebi,

    Merci pour votre papier très instructif, comme le sont d’ailleurs tous les autres que vous mettez en post sur Congo Liberty. le problème est qu’au nom de la théorie du réseau interne et externe, le Président sait parfaitement ce qu’il fait en ne recevant pas Bruno Le Maire.

    Il envoie un signal clair à Macron pour lui dire: petit, tu es le maître institutionnel du réseau Congo dans sa partie internationale, mais tu ne maîtrises pas celui-ci de façon endogamique

    . Sassou est malin comme une souris. Il sait ce qu’il fait et vous verrez que Macron va devenir conciliant pour la survivance du réseau Congo interne.

    Antoine, désolé, la guerre n’a pas commencé. Les prélégomènes de cette guerre sont en place, c’est tout. Sassou a triomphé de Hollande, il va peut-être triompher de Macron, ambitieux, certes, mais qui ne connait pas tous les rouages de la relation particulière entre le Congo et la France avec ses trajectoires, ses bifurcations, ses mésalliances qui deviennent alliances, ses acteurs, ses industriels, ses lobbyistes, tout ceci au nom de la survivance du réseau.

    Ainsi va la vie réseautale dans les pays de la zone franc, entre les coups de menton de la mère France pour se draper de vertu et la réalité de la mauvaise gouvernance dans la zone franc. Il y a un immense gouffre.

    Le Président Sassou est un homme averti et malin, ce que les Congolais n’ont jamais voulu lui reconnaître en le traitant d’anaphabête avec un simple diplôme d’instituteur et insulte suprême, de moukento,c’est à dire de femme

    SASSOU n ‘est pas pas moukento sinon il ne serait pas aux affaires depuis 40ans

    IL PARAIT QUE LES CONGOLAIS SONT INTELLECTUELS ET TRES FORTS AU MOINS AU NIVEAU DU BAVARDAGE

    COMMENT FONT ILS POUR ACCEPTER DE SE FAIRE DIRIGER PAR UNE PERSONNE FAIBLE

    ALLEZ VISITER LA THEORIE DU RESEAU VOUS Y TROUVEREZ UN DEBUT DE REPONSE A LA QUESTION QUE JE POSE

  14. Robert POATY PANGOU dit :

    Je pense que tout le monde commence à réaliser la portée de mes interviews au sujet des relations entre Macron et SASSOU NGUESSO.

    C’est l’Affaire Manuel VALLS qui au cœur de cette situation que SASSOU NGUESSO ne comprend plus.

    SASSOU NGUESSO ne s’attendait pas à vivre ce qu’il est en train de vivre aujourd’hui

  15. Bakala Téléma dit :

    Poaty,
    Sassou vit quoi? Macron va lui faire voir quoi?

    Les politiciens français de tout bord ne peuvent rien contre Sassou. La main qui donne est toujours au-dessus de celle qui reçoit. Quand allons-nous le comprendre une bonne fois pour toutes?

    Sassou est; sassou restera au pouvoir tant et aussi longtemps que les congolais compteront sur les français qui appliquent contre les africains, en général, et les congolais, en particulier, le Plan Morgentau que ce juif américain voulut appliquer contre l’Allemagne afin que ce pays ne se développe pas après la seconde guerre mondiale. Ce n’est pas Macron qui va délier ce que ses patrons ont lié concernant Sassou, leur assurance-vie.

    Quand les tunisiens sortaient dans la rue, Alliot-Marie proposait à Ben Ali la technologie de répression de la France pour mater les révolutionnaires tunisiens. Ces mêmes français voulurent ménager compaoré face aux Burkinabé. Quelle autre preuve voulons-nous pour comprendre cette vérité ?

    Ceci dit, Macron ne peut fera rien contre Sassou. Le prix du baril de pétrole est plus de 72$. L’entourage de Macron a reçu l’oseille des congolais. Et une bouche pleine ne parle pas.

    Aide-toi et le ciel t’aidera.

  16. Bulukutu dit :

    Les congolais comptent encore sur la France pour régler leurs problèmes ! Triste.

  17. Végétarienne dit :

    Oui, Mr Ossebi j’approuve votre analyse. Elle est connectée à la réalité de la situation dans notre Congo. Sans négliger la pertinence des arguments de nos autres compatriotes qui concluent en la toute puissance, l’ultra-intelligence et la solidité de notre Denis national, il devient chaque jour qui passe, tout à fait normal de se poser la question de savoir s’il y a encore un pilote dans l’aéronef CONGO, sans se faire traiter de rêveur.
    Regardons les retards cumulés sur tous les salaires, pensions et autres bourses. Regardons aussi la dégradation à la vitesse super sonique de notre système de santé, l’école, le social et l’économie.
    Cher frère Pambou, je veux bien croire à votre théorie réseautale pour comprendre ce qui arrive à notre Congo sous le Grand Denis, mais vous qui semblez un peu en avance là dessus, pensez vous que 3 mois de plus dans ces conditions, le pays sera toujours debout?
    Vous savez bien qu’il y a quelque chose qui se passe quand-même!!!! Conseillez le au besoin pour qu’il itulise ses réseaux pour ne pas laisser la situation telle qu’elle se trouve.

  18. Rorchard dit :

    Il n’est pas humiliant qu’un ministre des finances ne soit pas reçu par le président d’un pays, il rencontre en général ses homologues. « Succès politico-militaire non-négligeable sur Bachar El Assad et surtout résisté au bluff de Poutine » mais de qui se moque t on?? Macron n’a en rien tenu tête à Poutine, et il n’y a aucun succès « politico militaire » , c’est même carrément le contraire! Avoir ce genre de propos c’est montrer que l’on ne connaît vraiment pas grand chose à ce sujet.

Laisser un commentaire