Au Congo de Voleur 1er, père et fils, l’injustice est la règle

« Crise multidimensionnelle » est un euphémisme couramment utilisé pour qualifier ce que vit le Congo actuellement. En réalité c’est un pays à l’agonie, TOTALement atteint de multiples pathologies. La santé, l’éducation, la justice, la sécurité, l’économie, la finance, la culture : aucun de ces secteurs n’a été épargné. En réalité, depuis que des bandes, armées en 1997 par le pétrolier ELF, ont tué la démocratie en prenant le contrôle du pays, elles se sont attachées à une mystification des institutions, à une falsification intégrale du fonctionnement de son administration et à une parodie criminelle de l’Etat « de droit ».

Les fondations, au sens architectural, du pouvoir du chef des pillards, Denis Sassou Nguesso, ont été l’injustice et le non-droit ; un clan complètement inspiré des familles mafieuses siciliennes installées aux Etats-Unis au siècle dernier, jusque dans le souci vestimentaire. La grande idée a été de régir l’Etat entièrement dans l’illégalité, en lui donnant toutes les apparences du contraire…

La République bananière s’est imposée très intelligemment, il faut le reconnaître, à force d’un protocole singé d’un curieux cocktail de monarchie britannique et de grande puissance asiatique, qui culmine au ridicule. Le luxe et l’apparat ont été la règle. Les fabricants d’uniformes clinquants, de médailles et de colifichets ont fait fortune ; sans parler des grands faiseurs et grands couturiers dont les membres du gang ne sauraient se passer. A défaut de valeurs morales ou d’esprit, l’élégance vestimentaire a suffi. Ainsi les apparitions publiques des hommes et femmes politiques congolais ont été transformés en défilés de mode indécents dans un environnement misérable de pauvreté.

Denis Christel Sassou Nguesso (Voleur 1er Bis) vient de lancer, à grands frais, sa candidature à une élection présidentielle qui pourrait se dérouler aussitôt après la condamnation des actuels prisonniers politiques.

Un signal fort a été lancé à l’injustice, qui est le socle du pouvoir dont il est le dauphin désigné. Il a tenu à rassurer les « voleurs » : avec lui, ils ne seront pas pourchassés. L’apparence toujours privilégiée, digne héritier de son père à qui il ressemble en pire, la forme est toujours mise en avant pour mieux dissimuler le fonds creux, d’un vide sidéral, qui a amené l’Etat à sa désintégration.

Les prisonniers politiques, aussi regrettable que soit le sort de chacun, n’ont pas été les seules victimes. Aucun Congolais ne peut prétendre y avoir échappé. Aucune décision n’a pu être sereinement rendue, sans qu’une intervention, un marchandage, une corruption ne l’oriente.

Un jugement du Tribunal de Brazzaville ne vaut plus grand-chose depuis bien longtemps. Les lois, les décrets issus de l’actuelle Assemblée nationale ne valent pas mieux. Souvent orientés dès lors qu’il s’agissait de pétrole, il suffisait de trouver le bon intermédiaire pour valider les arrangements les plus insensés. Alors que le prix du baril de Brent remonte à des niveaux presque équivalents à ceux antérieurs à la « crise », (77,34$ le 9 mai 2018), Sassou Nguesso et son clan mafieux sont prêts à tout pour garder le tiroir caisse qu’ils ont allègrement vidé depuis une vingtaine d’années.

Pour cela, le procès du Général Jean Marie Michel Mokoko est un baroud de déshonneur, plutôt que d’honneur, dont le pouvoir de Denis Sassou Nguesso veut coûte que coûte sortir vainqueur.

Rien n’est moins sûr !

Rigobert OSSEBI

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Au Congo de Voleur 1er, père et fils, l’injustice est la règle

  1. FERDINAND MASSON dit :

    Tous les Congolais épris de justice et de paix ne devraient plus beaucoup parler. La guerre est désormais déclarée et lancée.

    Makambo ya ko loba mingui mingui eza té.

    Makambo ya ba élections pé essili.

    Si koyo ékomi maloba ya massassi.

    Moto na moto aza na mondoki a panza oyo a koki ko zua moutou.

    Ntangou y foueni !

    Bahou mpé bafoua !

  2. colonel benoit moundele ngollo dit :

    le general j m m mokoko vient d’etre condamne a 20 ans de prison ferme.

  3. PLACE AUX ACTIONS RADICALES dit :

    La grande erreur MONUMENTALE des MOKOKO, OKOMBI et autres est d’avoir voulu aller aux élections avec un criminel sanguinaire multirécidiviste, médiocre et minable comme Takou Nguesso, un monstre préhistorique.

    OKOMBI en savait longuement sur les pratiques abominables de Takou Nguesso… avant de se lancer dans cette aventure.

    On ne peut gagner face à un assassin qu’en lui appliquant ses propres méthodes. OKOMBI et son écurie du FRONT 400, auraient pu réaliser « L’OPÉRATION NETTOYAGE » des écuries d’Augias que devient le Congo.

    Sassou a tué et continue de tuer des milliers de Congolais sans scrupules….. pourquoi ses opposants ont ils eu et devraient – ils avoir des scrupules à finir avec ce criminel multirécidiviste, assassin même d’un Cardinal ?

    Avis aux futurs amateurs…… VISEZ et surtout PAS DE QUARTIERS DÉSORMAIS !

    Oyo eko ya….. EYA !

  4. Aloula dit :

    Tous les officiers congolais ( depuis plus de 40 ans) digne de ce nom se font toujours avoir par Sassou quand il te sent avec un peu de bravoure il t’approche il te donne les moyens au besoin il te nomme à un haut poste et à la fin il te broie. Voilà ce que les officiers congolais doivent savoir .Ce serpent qui nous mord doit être tué au plus vite. Le philosophe athénien Democrite déclaré que s’il y’a au monde un individu qui a pour but d’abroger la vie de la multitude, il faudrait tout de suite le faire disparaître de la planète, car il va contrer la loi divine sa place n’est pas sur la terre des vivants. Congolais il est temps de sceller le sort de ce criminel de Sassou et ses enfants, et surtout d’Okemba.

  5. David Londi dit :

    Les Panama Papers ont récemment publié la liste des congolais ayant directement et indirectement des comptes offshores (Mondafrique, 09/05/2018).

    Plus de cent médias répartis dans 77 pays, regroupés au sein du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), dévoilent le résultat d’une enquête de neuf mois. Intitulée « Panama Papers », elle rend publique l’identité des clients de Mossack Fonseca, une firme panaméenne chargée de créer et domicilier des sociétés basées dans des paradis fiscaux. Plus de 214 000 entités offshore sont impliquées dans les opérations financières dans plus de 200 pays et territoires à travers le monde, selon le consortium.

    1 – DENIS CHRISTEL SASSOU NGUESSO
    – Banco Privée d’Andorre (BPA) : 825.000.000 (Euro)
    – Jyske Bank(Gibraltar) Limited : 400.000.000 ( Euro)
    – EFG Bank (Gibraltar) Ltd : 150.000.000 ( Euro)
    – Fidelity Bank ( Cayman) Limited : 600.000.000 ( Dollars)
    – Cainvest Bank and Trust Limited (Cayman) : 60.000.000 ( Dollars)
    – Arab African International Bank ( Dubai) : 460.000.000 ( Dollars)
    – Bank of sharjah ( Dubai) : 48.000.000 ( Dollars)
    – Malayan Banking (BHD- Singapur) : 70.000.000 (Dollars)
    – Bank of China Limited ( Hong Kong) : 340.000.000 (Dollars)
    – Mauritius Commercial Bank Limited ( île Maurice) : 8.000.000 ( Dollars)

    2 – RODOLPH ADADA
    – The Oxxy Bank Limited (Belize) : 300.000.000 ( Dollars)
    – Bank of Bermuda Limited ( îles Caiman) : 200.000.000 (Dollars)
    – Fortis Bank Limited ( îles Caiman) : 300.000.000 (Dollars)
    – KB Luxembourg S.A ( Monaco) : 5.000.000 ( Euro)

    3 – JEAN RICHARD BRUNO ITOUA
    – Banco del Pacifico S.A ( Panama) : 30.000.000 ( Dollars)
    – Bancafe S.A ( Panama) : 4.000.000 ( Dollars)

    4 – JEAN JACQUES BOUYA
    – Abu Dhabi Islamic Bank (Dubai) : 600.000.000 ( Dollars)
    – Bank of Baroda ( Dubai) : 280.000.000 (Dollars)
    – Agricultural Bank of China ( Hong Kong) : 960.000.000 ( Dollars)
    – Bank SinoPac ( Hong Kong) : 480.000.000 (Dollars)
    – China Construction Bank ( Hong Kong) : 758.000.000 (Dollars)
    – Banque des Mascareignes Limited ( île Maurice) : 152.000.000 ( Dollars)
    – Banco Surinvest S.A ( Uruguay) : 80.000.000 (Dollars)
    – Arab Bank Plc ( Singapur) : 230.000.000 ( Dollars)
    – Banque Pasche Monaco : 12.000.000 ( Euro)
    – Jyske Bank(Gibraltar) Limited : 32.000.000 ( Euro)

    5 – GILBERT ONDONGO
    – Banque Pasche Monaco : 3.000.000 ( Euro)
    – The Bank of East Asia Limited ( Hong Kong) : 783.000.000 ( Dollars)
    – Bank Sinopac ( Hong Kong) 271.000.000 ( Dollars)
    – Banco Portugues de Negocios S.A ( Cap Vert) : 40.000.000 ( Dollars)
    – Banco Espiritu Santo S.A ( SFE Cap Vert) : 143.000.000 – Dollars)

    6 – LUCIEN EBATA
    – Dresdner Bank Monaco : 32.000.000 ( Euro)
    – Capital G Bank Limited ( Bermude) : 420.000.000 ( Dollars)
    – Alexandria Bancorp Limited ( île Caiman) : 60.000.000 ( Dollars)
    – Centrale Van Bank Aruba ( Antilles Hollandaises) : 11.000.000 ( Dollars).

    Le plus frappant est de constater que le montant total, 9 milliards, correspond à la totalité de la dette identifiée par la mission du FMI : endettement du Congo.

  6. Val de Nantes dit :

    Eh oui ,mon @cher Londi ,c’est le Congo fourre tout qu’ ils aiment pour piller dans cette espèce de forêts administratives ….
    Cette liste sera brandie au moment opportun ,pour justifier l’installation du système fédéral au Congo ..
    Tu auras compris ,pourquoi nombre de nos compatriotes installés en France .voient d’un mauvais oeil ,cette nouvelle forme d’organisation politique qui est un antidote au pillage des deniers publics …
    Beaucoup de nos compatriotes en ont dû prendre connaissance ,qu’ils nous proposent une nouvelle organisation politique autre que le fédéralisme pour arrêter cette criminalité économique.
    Le défi est lancé à l’endroit de celles et ceux , qui ont, semble t il ,le souci de la gestion orthodoxe des finances publiques de notre pays …
    Cette liste fait sûrement saliver d’envie ,ceux de nos compatriotes ,qui veulent répéter ces mêmes crimes ,faute de n’avoir pas su utiliser à bon escient ,leur formation universitaire ou technique .
    En lisant ,cette liste j’ai eu envie de gerber .
    C’est une véritable lâcheté à l’égard du pays ,lequel vous aura envoyé des bourses pour se former ,en vue de son émergence …
    C’est honteux ,et cela donne des armes à ceux qui militent pour la partition du pays ..

  7. Val de Nantes dit :

    Ceux qui doutaient encore de la culpabilité diabolique de Sassou dans la mort de Marien ,sont fixés sur la condamnation de Mokoko à 20 ans .L’homme ne se refait pas .Sassou est resté ,droit dans ces crimes sans ciller ,et sans filtre .
    Il deroule son potentiel criminel au grand jour ,comme pour mettre en garde ,les futurs récalcitrants.
    Le balisage du chemin présidentiel du futur président du Congo au nom de Ki ki angwalima ,est lancé .Aucun obstacle, ne peut empêcher cette trajectoire dynastique ,d’atteindre cet objectif appuyé par l’armée tribale …
    Le départ forcé du pouvoir par Sassou se fera au prix des nombreux morts.Le verdict stalinien contre Mokoko en est la preuve .
    Le Congo connaîtra son odieuse histoire politique sous Sassou …D’ailleurs tous les facteurs de l’activation du triangle du feu semblent réunis …
    Nous sommes spectateurs de la désintégration morale de notre pays ,au grand bonheur d’un clan assoiffé de façon inextinguible des finances publiques ….

  8. Aloula dit :

    Une fois pour toute;Cadres conscients, patriotes, républicains, démocrates,jeunesse congolaise,militaires républicains;acceptions la mort: la France et Sassou nous tuerons, mais il y’aura les massacres des deux côtés;mais par expérience la victoire reviendra dans le camp de ceux qui sont du côté du lutte pour le Bien et l justice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.