Le football congolais est en deuil avec la disparition brutale d’Édouard KAMBOU « EDO »

Le football congolais est en deuil avec la disparition brutale d’Édouard Kambou , Edo, que les Dolisiens notamment ont bien connu. Il s’est éteint le 01 Mai 2018 dans un accident de circulation entre Sibiti et Dolisie, son véhicule ayant percuté de plein fouet un poids lourd. Il était né à Dolisie le 06 janvier 1962, au sein d’une fratrie de 11 onze enfants dont il était le benjamin. Il laisse trois enfants.

Comme ses frères aînés, le football fait partie de son ADN
et sur les six garçons de maman Anne et de papa Joseph Kambou , deux vont réellement sortir du lot et se distinguer. Ce sont : feu Kambou « Chiquito », un « INIESTA » avant l’heure, qu’on ne présente plus et lui. Très jeune, dans les compétitions de Mwana Foot, il fait montre d’aptitudes footballistiques au dessus de la moyenne et tape dans l’œil des dirigeants du grand club local, à s’avoir l’AC Léopards. Il y évolue dès la fin des années 1980, contribuant ainsi à installer le club au firmament du football congolais.
Excellent milieu de terrain doté d’une très belle couverture de balle et d’une vista digne d’un Michel Platini, il laisse entrevoir de belles promesses à tous les fans de football qui l’ont vu à l’œuvre dans les différentes compétitions nationales. Cependant , celles-ci tardent à se vérifier, faisant de lui un éternel espoir de notre football ayant du mal à passer au stade de la confirmation. Il faut reconnaître à sa décharge que le défi à relever était de taille, se produisant après son glorieux aîné, décédé quasiment dans les mêmes circonstances que lui.
À tort ou à raison, tout le monde le compara à son illustre aîné et il éprouva donc toutes les peines du monde à se faire un ….prénom.

Tonton Edo, de toi je retiendrai toujours ton sourire légendaire dont tu ne te départais jamais, sans oublier ton :
« Lionel, n’oublie pas le k-way » que tu me servais en guise d’au revoir ou à la fin de nos conversations téléphoniques.
Tonton Edo, tu nous quittes trop tôt, dans la fleur de l’âge, comme chef Destin que tu vas retrouver ainsi que maman Hélène, tonton Paul, tonton Zézé, tonton Jean-Pierre, tonton Pierre, tonton Michel.
Tonton Edo que la terre te soit légère! Repose en paix !

Lionel GNALI 

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le football congolais est en deuil avec la disparition brutale d’Édouard KAMBOU « EDO »

  1. Bakala Téléma dit :

    Quittant le Congo pour la France, je le croisais pour la dernière fois devant la BBC où il m’accompagna auprès de feu Micho pour échanger les cfa en franc français.

    Que la terre de nos ancêtres te soit légère Edo. Repose en paix frangin.

    Adou,

Laisser un commentaire