Quinze ans de travaux de recherches dans les Pays du Niari (1949-1964) : Esquisse de développement et d’aménagement des Pays du Niari

Dans le cadre de la recherche des possibilités d’exploitation des potentialités économiques et d’aménagement des Pays du Niari, actuellement constitués de trois entités administratives distinctes représentés par les Départements du Niari, de la Bouenza et de la Lekoumou, plusieurs études et actions fédératrices ont été envisagées à différentes époques, tant par les autorités coloniales que par les différents gouvernements successifs, depuis l’époque coloniale à nos jours.

Parmi les études menées à ce sujet, en notre possession, figure entre autre une série de recherches effectuées sous la houlette d’un groupe d’experts mis à la disposition du gouvernement de la République du Congo par le Ministère Français de la Coopération (1965-1966), qui avaient alors fait l’objet d’une restitution à travers un ouvrage intitulé : « Quinze ans de travaux de recherches dans les Pays du Niari (1949-1964) : Esquisse de développement et d’aménagement des Pays du Niari ».

Publié en 1965, aux Editions Paul Bory, sise 5 Rue de la Poste, Monaco (Principauté), sur financement du Fonds d’Aide et de Coopération, cet ouvrage qui constitue, pour nous, une source d’inspiration sur les axes de développement envisageables dans cette partie intégrante de la République du Congo qu’est la Vallée du Niari, s’articule donc en une collection de douze volumes ainsi qu’il suit :

  1. Synthèse générale

2 à 10- Synthèse particulière

  1. Station agronomique de Loudima

  2. ORSTOM : Pédologie et agropédologie

  3. ORSTOM : Végétation

  4. ORSTOM : hydrologie

  5. ORSTOM : Sciences humaines

  6. CTFT

  7. IFAC

  8. IRCT

  9. IRHO (Institut de Recherches des Huiles et Oléagineux)

  10. Esquisse de développement régional

  11. Atlas régional

Ceci étant, nous envisageons organiser dans le cadre du programme d’activités de la Dynamique Citoyenne Dolisie Action Renouveau (DOLAR) et, en synergie avec toutes les parties prenantes, personnes physiques ou morales, institutions publiques ou privées de l’intérieur et de la Diaspora, des atelier de réflexion, des causerie-débat interactifves et colloques scientifiques, débarrassés de toutes pesanteurs politiques et autres clivages stérilisants, autour de la collecte, la mise à jour, l’actualisation et l’exploitation minutieuse des travaux de recherches et autres actions ou initiatives menées à différentes époques dans la perspective de la recherche des voies et moyens susceptibles de booster la conceptualisation du développement économique de cette partie intégrante de la République du Congo, qui représente les Pays du Niari.

Wilfrid SATHOUD

A lire du même auteur sur le même sujet :

  • CONGO : Plaidoyer pour la modification du statut administratif et juridique de Dolisie. Publié le 03/03/2012 par Wilfrid SATHOUD, in www.congo-liberty.com

  • L’épopée du Barrage hydroélectrique de Sounda. Publié le 20/02/2014 par Wilfrid SATHOUD, in www.congo-liberty.com

  • Le Barrage de Sonda sur le Kouilou : un vieux réve en attente de réalisation. Publié le 14/06/2018 par Wilfrid SATHOUD, in www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à Quinze ans de travaux de recherches dans les Pays du Niari (1949-1964) : Esquisse de développement et d’aménagement des Pays du Niari

  1. Bakala dit :

    Les congolais refusent vraiment le développement. Voilà que l’on met à leur disposition des travaux sur le développement et l’aménagement de la vallée la plus fertile du pays, pour ne pas dire de toute l’Afrique,,aucun d’eux ne manifeste l’intérêt d’en savoir plus.
    c’est comme si c’est seul Willy etoka qui a compris l’enjeu de ces terres du grand Niari au point d’en faire main basse sur plus de 350 kilomètres carrés pour ses plantations.
    Il faut laisser de temps en temps la politique qui nous tue pour s’intéresser aux vraies choses comme l’aménagement et le développement de nos terres.

    Est-ce que ce livre est toujours en vente ou dans les librairies?

Laisser un commentaire