OKO NGAKALA, LE GUIGNOL DE MPILA. Par Mingwa Biango

Loin de tirer les leçons de ses errements et de son juridisme, Oko Ngakala, le procureur de Mpila, s’emploie à donner du grain à moudre à un régime finissant.

Empêtré par le massacre planifié dans la nuit du 22 au 23 juillet 2018 de 14 jeunes au commissariat de Chacona par le colonel Evariste ALOUOMO OYAKA, le commandant ANGA et le   lieutenant NDJOUA Rodrigue Gabin ; le porte-voix du dictateur Sassou-Nguesso, Oko Ngakala déclare:

« Tous ceux qui seront donc coupables des actes criminels seront traités comme tels. La loi, elle est dure, mais, c’est ça la loi. Elle s’appliquera dans toute sa rigueur sans complaisance à l’égard des bébés noirs et de leurs parents. J’ai donné l’ordre aux officiers de police judiciaire de la ville de Brazzaville d’interpeller tous les parents de ces bébés noirs, de les placer en garde à vue et de me les déférer ».

Propos scandaleux. En sortant de son rôle, Oko Ngakala, une fois de plus, met en évidence son incompétence, la méconnaissance de son rôle, et son ignorance du droit.

A-t-il la preuve irréfragable que ces 14 jeunes qui ont été assassinés au commissariat de Chacona sont des criminels, et de surcroît des bébés noirs ? Même si tel avait été le cas, méritent-ils d’être sauvagement tués ?

Un procureur de la république, peut-il ordonner aux officiers de police judiciaire d’interpeller les parents de ces enfants injustement assassinés et de les placer en garde à vue?

En droit, la responsabilité pénale est idividuelle et non collective.

Cette dérive du bras armé de Mpila rappelle que notre pays, le Congo, est un Etat dictatorial qui bafoue les règles élémentaires de droit. Les enlèvements, tortures, exécutions sommaires et disparitions forcées y sont le lot quotidien. Les organisations de la société civile congolaise ne s’y trompent pas en parlant de « deuil des droits de l’homme au Congo ».

La désinvolture de Oko Ngakala, au-delà du supportable, obéît au plan du dictateur de Mpila, de sacrifier le Congo d’une bonne partie de sa jeunesse. Après Nguesso, c’est le chaos.

Comme toujours, Thierry Moungalla, le vuvuzéla de Mpila, Télé foufou et Oko Ngakala divertissent les congolais au lieu de faire la lumière sur ces assassinats.

Au lieu de faire des effets de manches, Oko Ngakala, procureur dit de la République aurait dû déclencher les poursuites pénales au moment où il a été informé de toutes ces morts dans le commissariat de Chacona. Son rôle, s’il était un peu intelligent, était d’être l’avocat de la société, et non d’un régime notoirement reconnu comme voyou. Il devrait travailler pour l’intérêt public et veiller au respect de l’ordre public, mais on ne peut le demander à un pseudo procureur !

Les incantations de Oko Ngakala devant les caméras de Télé Congo, une télévision publique aux ordres, sont pitoyables. Elles plaisent au dictateur Sassou-Nguesso, chantre de la manipulation. Mais suscitent l’ire d’une bonne partie des congolais. Au royaume de Nguesso, seuls les idiots de service et les incompétents rayonnent par leur médiocrité.

Alors, si la loi est dure, comme le dit Oko Ngakala, qu’attend-il pour ordonner aux officiers de police judiciaire de la ville de Brazzaville d’aller interpeller KIKI Nguesso qui détiendrait plus de 1500 milliards de FCFA dans les paradis fiscaux ? Quid de Jean Jacques BOUYA qui a détourné tout le pognon de dingue dédié à la construction d’Imboulou ? Et que dire du magot des générations futures détourné par Sassou-Nguesso et sa bande de braqueurs ?

Que faut-il de plus pour que les congolais se réveillent et se révoltent (enfin) ? On est surpris par une telle passivité.

Alors que, chaque jour qui passe condamne un peu plus ce régime criminel, nous sommes tous, collectivement, incapables de nous rassembler pour mettre un terme à ce régime qui conduit notre beau pays vers le chaos.

N’ayons pas peur de le dire. Seule la force, quelle que soit sa forme, viendra à bout du système inique mis en place par le sanguinaire d’Oyo. Il n’y aura de démocratie au Congo que lorsque nous nous débarrasserons du criminel Sassou-Nguesso, de son clan et de tous ces complices, comme de ses faux opposants Pascal TSATY-MABIALA et Parfait KOLELAS. Si nous faisons dans la dentelle, nous nous réveillerons demain avec Kiki l’incompétent, comme successeur de son pater. 

Si Oko Ngakala donne autant de la voix sans aucune compassion pour les familles endeuillées, c’est parce qu’il croit à la perpétuation de l’impunité du régime criminel du père Sassou, par le fils Kiki Nguesso.

Alors, nous avons tous l’obligation de rassembler nos forces et nos intelligences pour mettre hors d’état de nuire tous ces incompétents qui pensent être au-dessus de la loi. D’ici là, Oko Ngakala et les siens goûteront à la dureté de la loi. Il n’y aura pas de pitié pour tous les complices et les fossoyeurs de notre pays.

Mingwa BIANGO

Diffusé le 04 aout 2018, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles, publication de mingua mia Biango. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à OKO NGAKALA, LE GUIGNOL DE MPILA. Par Mingwa Biango

  1. Mascad dit :

    Oko Ngakala, comme tous les autres, sera poursuivi pour connivence et complicité de meurtres… Dès lors qu’il y a eu mort d’hommes, au lieu de menacer les parents des enfants assassinés par les policiers, il aurait mieux fait d’ouvrir une enquête judiciaire et placer en garde à vue voire en détention provisoire, à titre conservatoire, tous les policiers en service le soir des meurtres et y compris leur Chef, le Commissaire commandant le Commissariat de Chacona. Mais chez les Mbochis, tuer n’est pas un délit ou un crime répréhensible. C’est dans leurs us et coutumes.

  2. Voilà quand le pouvoir absolu rend fou ! Ce garçon oko Ngakala au parcours scolaire chaotique ,dont seule sassou apprécie sa médiocrité et son incompétence ,aujourd’hui devient colonel et procureur de la république des fous . Le pire ces nos deux plus grand diplômés Mbochis qui sont Obenga et Okamba qui font l’apologie de la médiocrité et même du génocide qu’à commis sassou nguesso dans le pool .

  3. GUY-FERNAND LOULENDO dit :

    Pauvre inculte sans personnalité exécuteur d’ordres de Takou nguesso.
    Au lieu d’hurler bêtement,commences par interpeller tous les bandits mbochis en col blancs et 4×4 qui détruisent le pays dans tous les sens.
    de quel droit les parents des bébés noirs vont être déférés,
    Tu fais vraiment pitié, les cobras assassins en fonction au commissariat de chacona ne sont pas inquiétés, mais le nain s’intéresse seulement aux parents des victimes, non mais je rêve…

  4. Delbar dit :

    J’ai côtoyé ce type alors qu’il était le juge d’instruction du Colonel dans l’affaire de Mpila.
    C’est une personne aux ordres, incompétente et qui n’est pas équilibrée.
    Je me rappelle que le Colonel l’avait ridiculisé en faisant en sorte que c’était le juge qui devenait l’inculpé.
    Je pense qu’effectivement, lorsque l’heure des comptes viendra, cet individu sera en première ligne.
    Lorsque ce régime sera renversé, il pourra alors supplier ses juges d’agir différemment.
    Lamentable justice congolaise …

  5. GUY-FERNAND LOULENDO dit :

    Takou ngusso a le génie de dénicher des déséquilibrés et frustrés pour lui servir (koko ngakala; ndengué, ntoumi nianga mbouala, okemba etc)

  6. Maclintoch dit :

    C est vraiment pitoyable, c est vrai que le pouvoir rend ivre et Les crises de folie se manifestent sous plusieurs formes. Peut ça serait l’une de forme que ce Mr présente. Il doit être hospitalise a la demande de l’entourage, parce ce n’est pas normal, il n’est pas conscient de son état. Procureur en carton. Le président Youlou avait raison !!!! qu’on sera dirige par des fou.

  7. Iwarangot dit :

    Ne salissez pas ce site !
    Pas de stigmatisation SVP, ne parlez pas en terme de Mbochis et consorts, mais parler plutôt de CLAN SASSOU qui pille et qui tue les congolais.
    Le ministre Mabiala la girouette qui a vendu son âme est-il mbochi ? Moungalla le vouvouzela du pouvoir est-il mbochi ? Thystère fils dont le père a été assassiné par le tyran a accepté d’accompagner celui-ci sans coup férir, est-il mbochi ? Mouamba qui est venu sauver Sassou, pourtant bien vomi par les siens,est -il mbochi? Et que dire de Tsaty et Kolela ?
    SVP, ne donnez pas du grain à moudre à Sassou qui ne tardera pas à dire à ses parents, voilà on nous traite méchamment de mbochis à abattre, faisons front ensemble.
    NOTRE CIBLE C’EST LE CLAN, NOUS DEVONS CHASSER TOUS LES MEMBRES, de l’est à l’ouest, du nord au sud, VOILÀ !

  8. CASTRO RUZ dit :

    Iwarangot vous avez raison car le Congo que nous voulons doit se démarquer de telles raisonnements. Ce ne sont pas les MBOCHIS qui ont pillé le Congo mais la famille SASSOU NGUESSO et ses courtisans. Que direz vous de MVOUBA, du Maire de Makélékélé, des ministres qui ont géré le pétrole depuis 1997 de MABIALA qui était l’avocat de l’Etat contre SASSOU pour détention d’armes de guerre, MOUNGALLA, MABOUNDOU,…. Comment comprendre que tout le nordiste n’est pas MBOCHI. Si vous connaissez votre pays, les MBOCHIS sont dans quelles villes du Congo? Ceux de la sangha, Likouala qui ne vivent que grace aux échangent avec les pays frontaliers notamment RDC, CAMEROUN, RCA sont-ils aussi bénéficiaires du chemin d’ avenir ou de non avenir?

  9. koyi biawa dit :

    Il n’ya rien a commenter; car Dieu a dit nul n’est parfait sur cette terre et ne juger point afin que vous ne soyez pas juger

  10. Dieu m'a dit dit :

    J’approuve Iwarangot…mais l’émotion est tellement profonde qu’elle éclipse tout discernement. Sassou est Mbochi et du nord cependant, ce ne sont pas tous les Mbochis, ni tous les nordistes qui sont de mèche avec lui et approuvent sa politique tribale, basé sur des tueries massives des congolais. Er encore nous n’en sommes qu’au début, car le carnage ou plutôt les sacrifices humains doivent se poursuivre jusqu’à atteindre environ plus d’un million d’âmes. C’est le prix à payer par Sassou dans son pacte avec le diable, pour la conservation du pouvoir et sa transmission à son cher fils notre kiki national qui se voit déjà sur le perchoir présidentiel. Une planification bien faite en terme physique et mystique pour maintenir le rythme de l’accaparement et de l’appropriation de tout le Congo de la nouvelle république franc maçonne. Dans ce plan diabolique les Oko Ngakala et autres sont des thuriféraires, des gardiens du temple satanique. Ils n’ont plus d’yeux ni de cœurs pour voir et s’émouvoir de la souffrance indicibles des congolais (es).
    Pourquoi applaudir le fils de son père dans ses pérégrinations idiotes à travers les départements, lorsque l’on sait que ce sacrifice humain de Chacona, est fait pour asseoir la domination des Nguesso et notamment de kiki le pétrolier, sur des pauvres congolais k.o. debouts ?

    C’est pourquoi il est légitime de se soulever tous du nord au sud contre ce régime qui n’est que néant et abîme.

Laisser un commentaire