JACKPOT POUR KOLELAS, NTUMI ET SASSOU : 8 MILLIARDS FCFA POUR LA RÉINSERTION DES NINJAS DANS LE POOL

A Yamba, dans le département de la Bouenza, frontalier du Pool, près d’un millier de déplacés a trouvé refuge dans les ruines d’une ancienne société d’élevage.
© RFI/Florence Morice

Landry KOLELAS, le patron du MCDDI est content, même très content et pour cause. Le frère cadet de Parfait déclare en privé, « Je ne voyais pas clair lorsque papa Sassou m’avait nommé ministre du Commerce, mais actuellement au poste de Haut-commissaire à la réinsertion des Ninjas, je vois clair et je vais bouffer » ; expression qui signifie dans le jargon des politichiens du Congo-Brazzaville, s’enrichir sauvagement en pillant les budgets alloués aux départements que l’on dirige.

Pourquoi parle-t-on du désarmement des Ninjas ?

Le dictateur Sassou-NGuesso qui n’obtint que 8% à l’élection présidentielle du 5 mars 2016, se déclara frauduleusement vainqueur, après avoir déclenché le 4 avril 2016, une guerre qui en réalité est un génocide contre les populations civiles du département du Pool.

La réalisation de ce plan funeste et macabre du tyran congolais ne fut possible qu’avec son « fidèle allié et complice » le Pasteur NTumi , commandant d’une pseudo rébellion armée, hostile au pouvoir de Brazzaville, et constituée de quelques jeunes désœuvrés appelés Ninjas, dont la principale activité avant la guerre, faute d’emplois, fut la culture du Cannabis dans les environs de Mindouli. Rappelons qu’en 1998, Sassou-NGuesso créa de toute pièce le « Pasteur NTumi » dont le rôle fut similaire à celui qu’il vient de jouer , à savoir, servir de prétexte à son mentor pour exterminer les population Koongo-Lari.

L’ONU complice des crimes de Sassou-NGuesso depuis les crimes des 353 disparus du Beach

Les Nations Unies par le biais de son agence pour les réfugiés ,le Haut Commissariat des Réfugiés (HCR) sont pénalement responsables du massacre d’au moins 353 congolais au Port fluvial du Beach de Brazzaville. En effet, c’est parce que le HCR fut garant du retour des réfugiés de guerre en partance de Kinshasa pour Brazzaville, que plusieurs d’entre eux , décidèrent de rentrer dans leur pays d’origine. Dès leur arrivée à Brazzaville, parce que originaire du département du Pool et sous ce seul prétexte, tous les jeunes hommes furent massacrés et les femmes qui vécurent, violées systématiquement. A ce jour, les Nations Unies n’ont jamais ouvert une enquête internationale sur cette affaire !

Pour donner de la densification à une rébellion armée qu’il a lui-même alimentée dans le département du Pool, Sassou-NGuesso et Ntumi communiquent sur le chiffre de 7500 ninjas à démobiliser , un nombre fantaisiste et invérifiable, mais l’arnaque a permis d’extorquer 8 milliards FCFA (12 millions d’euros) à l’ONU qui curieusement ne s’est jamais intéressée, non pas à ce pseudo conflit, mais à plus de cent milles congolais en déshérence dans la broussaille du Pool et des départements voisins.

L’accord de financement de 8 milliards FCFA qui a été signé entre le pouvoir de Sassou-NGuesso et l’ONU est un véritable jackpot pour Landry Kolelas et surtout le Pasteur Ntumi qui pourra enfin être indemnisé pour ses crimes, pardon pour avoir perdu ses biens , meubles et immeubles ; pendant que les paisibles populations qui n’ont rien demandé, pleurent leurs morts !

Jamais deux sans trois…cynisme prévision peut-on dire, mais le scénario risque de se reproduire en 2021, surtout que l’élite du Pool est muette comme une tombe !

La Rédaction

Diffusé le 05 septembre 2018, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

48 réponses à JACKPOT POUR KOLELAS, NTUMI ET SASSOU : 8 MILLIARDS FCFA POUR LA RÉINSERTION DES NINJAS DANS LE POOL

  1. Val de Nantes dit :

    Ces crimes aux relents affairistes seront indélébiles ,,et marqués sur le marbre criminel du régime le plus ignoble que le Congo ait jamais connu ..
    un président de la république pyromane qui organise des crimes de masse .C’est horrible .Le pool s’en chargera au moment opportun ..
    L’histoire nous repassera ces faits odieux ,et les conspirateurs seront châtiés comme il se doit .

  2. Lucien Pambou dit :

    A tous voici dans le texte ci-dessus un cas concret du réseau que tout le monde critique,mais peversite et cynisme du congolais de celui ci qui en son for intérieur souhaite rejoindre le réseau pour jouir des privleges

    Si les faits évoqués par la direction de congoliberty sont avérés,vous avez la preuves a l appui le fonctionnement réel et dans la pratique du réseau

    Pas besoin d expliquer le système si ce n est que pour dire même d ils s en défendent les élites noires ont trahis les populations car ces élites noires et donc congolaises cherchent avant tout à rejoindre les réseaux présidentielle politiques installées dans leur pays pour s enrichir facilement et comme ces élites sont incapables de construire des ponts des industries de transformation sans l aide extérieure et chinoise en particulier les élites congolaises de diaspora et de l intérieur recherchent toutes les voies et moyens de rejoindre le réseau.
    Sassou le sait et il s en amuse jusqu a plus soif face à des diasporas bavarde mais apathique pour l’action
    Voilà la performance agreablo-malefique du réseau

  3. Maclintoch dit :

    Tout ceci démontre combien de fois la communauté internationale est d’une cruauté sans précédent. Cette même communauté qui était incapable de faire la pression sur le Congo, de reconnaître qu’il y a eu un génocide a le culot de donner 8 milliards pour la démobilisation. Quelle ironie! comme quoi ils veulent que l’Afrique se vide de sa jeunesse, laquelle jeunesse fait peur aux occidentaux et Sassou est un parfait candidat a la merci de cette fameuse communauté internationale. Foutaise !

  4. Jean Denis Mouele dit :

    Est -il possible de traduire en justice les responsables du HCR en place au moment de la disparition des 353 Congolais? Je sais que la CPI est une comédie, rien que pour un effet médiatique, ne serait -il de déposer cette plainte pour révéler d’avantage au monde entier le véritable visage de celui qui serre la main de Macron.

  5. Annonce légale du Congo libre dit :

    LA DÉSILLUSION CHINOISE

    . Annoncé en grande pompe , le voyage de son excellence le GÉNÉRAL SASSOU NGUESSO à Beijing, nous constatons un échec cuisant de la diplomatie congolaise.

    . Le Congo du général SASSOU n’a pu obtenir un face à face avec son homologue chinois Xi Jinping, la délégation congolaise s’est contentée d’une renvontre bilatérale au cours de laquelle le Congo a réussi à signer 4 maigres contrats de coopération dont les montants restent encore flous et un don de 26 milliards de fcfa pour calmer la boulimie congolaise.

    . Le général SASSOU qui regagnera son royaume sous peu avec sa queue entre les jambes faute de ne pas obtenu ce dont il espérait c’est à dire rééchelonnement de sa dette pour la rendre celle ci soutenable et l’obtention d’un prêt conséquent pour faire face à sa trésorerie qui lui fait défaut.

    . Aujourd’hui nul ne peut se vanter du partenariat Congo/Chine d’autant plus que nous sommes désormais considérés comme des mauvais élèves, un pays mendiant, qui , rappelons le, à gérer plus de 50 000 Milliards en dix ans, à prêter 100 milliards à la cote d’ivoire, a soutenu la trésorerie de RCA en payant les salaires des fonctionnaires, a aidé le Niger à hauteur de 50 milliards pour ne citer que ceux là, après 5 ans vient quémander 26 milliards de fcfa auprès des chinois et ils s’en félicitent.

    . De toutes ses déboires, la conséquence sera la signature avec le FMI aux conséquences très douloureuses.
    . N’allons pas trop vite en besogne de la signature tant attendue avec le FMI, nous avions toujours plaidé pour des réformes structurelles.

    . Nous insistons sur la réduction du train de vie de l’Etat.
    . Période exceptionnelle, mesures exceptionnelles.
    . Ramener les salaires des ministres d’État à 5 Millions par mois.
    . Ministres à 3 Millions par mois
    . Députés/sénateurs 1,5 millions par mois
    . Diminution des salaires des hauts fonctionnaires de l’Etat
    . Diminution des salaires des officiers supérieurs et une purge au sein de l’armée républicaine.

    . Accentuer la lutte contre la corruption
    . Une réforme de grande ampleur au ministère de l’économie et des finances.
    . L’arrêt sans délais de tous les emplois fictifs
    . En commençant par ces mesures pratiques qui ne nécessite des gros financement, nous pourrions déjà donner de l’oxygène à nôtre trésorerie.
    . Je suis 777% neutre Likambo na moto té

  6. David Londi dit :

    Nous sommes, ici, face à l’un des facteurs de risque générés par l’Etat-nation : l’instauration de la compétition pour la conquête de la magistrature suprême dans un contexte politique vicié par l’instrumentalisation du tribalisme. L’impétrant, un vrai monarque, n’a aucun contre-pouvoir réel, toutes les institutions ne sont que des points décentralisés des décisions de son pouvoir. Dans un contexte à institutions faibles ceci constitue une véritable menace pour la démocratie, ce facteur de risque s’est transformé en risque avéré. Nous y sommes !

    Nous vivons dans une sorte de déni permanent d’une réalité qui, pourtant, se rappelle à nous depuis 1972, date à laquelle des compatriotes du M22 avaient dénoncé « l’obumitrisation » de la société. C’est aussi à ce moment-là que le PCT a procédé à l’épuration au sein du parti de celles et ceux qui avaient encore des convictions révolutionnaires, se débarrassant ainsi de son aile gauche pour l’installation au comité central des revanchards tribalistes comme Sassou et Ondjélé, dixit Ngouabi. Le PCT va se transformer progressivement mais sûrement en un parti tribaliste pour la conquête et la conservation du pouvoir au bénéfice d’un clan ou d’une éthnie, de 1973 à 2018.

    A la compétition instaurée pour la conquête du pouvoir s’est ajoutée celle relative à l’accès au marché de l’emploi et aux biens publics. Le caractère restreint de ce marché a rendu âpre cette lutte très âpre. Ce contexte va donc accélérer l’identification à l’éthnie avec la conviction que si le leader de l’éthnie ou de la région accède au pouvoir, tous les « corégionaires » vont en récolter les bénéfices.

    C’est ainsi que nous assistons régulièrement à l’exode des compatriotes de la diaspora pour le pays quand un membre de leur groupe ethnique accède au pouvoir. Les avions en sont pleins dans ces moments spéciaux. Ils font tous abstraction des idéaux démocratiques défendus dans différents mouvements de lutte pour la course aux postes administratifs.

    Cette situation se traduit par l’adhésion de ces compatriotes aux partis les plus réactionnaires de la place : PCT, MCDDI et UPADS dont la seule idéologie est le tribalisme. A ce propos il y a beaucoup de questions à se poser. Sur quelles bases nos compatriotes adhèrent-ils à ces partis ? Sur quelle idéologie ou programme économique et social ces compatriotes acceptent-ils d’intégrer les gouvernements successifs ? Comment peuvent-ils condamner les différents pouvoirs qui se succèdent dans la place quand ils ont contribué à les muscler ? Comment peuvent-ils concilier les idéaux qu’ils défendent à l’extérieur et leur collaboration avec des régimes dictatoriaux et criminels ? Comment peuvent-ils concilier la levée des milices pour tuer d’autres Congolais par ces différents partis et la paix qu’ils semblent défendre ?

    Le contexte dictatorial qui sévit au Congo n’est fort que parce que les uns et les autres lui injectent du sang neuf. Aucune dictature au monde ne peut durer si elle n’a pas un minimum de base sociale, même 8%, c’est suffisant.

    Au Congo s’est formée une classe politique dont le positionnement dans l’organisation politique est proportionnel au matelas ethnique. Elle défend les mêmes intérêts parce qu’il est acquis, pour elle, que le maintien du clan Sassou au pouvoir est durable. Pour continuer à jouir des biens publics, elle apporte sur un plateau au dictateur le trésor électoral constitué par le taux démographique de son éthnie. Ainsi, cette classe forme une digue autour de Sassou.

    J’affirme donc, ici, que toutes celles et tous ceux qui ont été dans les gouvernements successifs de 1973 à 2018 ont contribué à entretenir le système et tous les adhérents des partis politiques officiels congolais sont autant de soutiens de l’idéologie tribaliste. Comment pourrait-il en être autrement ?

    Les Kolélas, Tsaty et Ntumi ne sont que des moyens utilisés par le dictateur comme une digue contre la colère du peuple par la corruption et la violence. Tous les thuriféraires de ces leaders en sont les constituants.

  7. Landasa dit :

    Denis Mouele pose la question s’ il est -il possible de traduire en justice les responsables du HCR sur l’affaire des disparus du Beach . Absolument. Il y aura quelques individus qui vont vite se mettre en branle pour souligner l’unitilité d’une telle démarche. Mais il ne faut en réalité rien négliger dans la lutte contre la dictature Nazi de Sassou Nguesso. Il n’y a en réalité rien à perdre à épingler les responsables des Nations Unies qui n’ont jamais ouvert une enquête internationale sur cet affaire des disparus du Beach qui est un fraglant crime contre l’humanité. Il est serait une erreur fatale pour les opposants Congolais , la diaspora Congolaise de ne pas dévoiler, denoncer la mafia des hauts responsables des Nations Unies, leur complicité avec Sassou Nguesso, un dictateur sanguinaire devant le monde entier. l’ONU qui curieusement ne s’est jamais intéressée, au 2e génocide des Lari- Bacongo dans le Pool, n’a qu’a à s’expliquer sur les raisons qui l’a motivé à signer subitement un accord de financement de 8 millairds FCFA avec le pouvoir de Sassou-NGuesso, “un président de la république pyromane qui organise des crimes de masse“ . La raison de traduire l’ONU en justice pour l’affaire des disparus du Beach, la non assistance du peuple du Pool en danger et du suspect „accord de financement de 8 millairds FCFA „ qui ne tient entre autre pas compte du récent assassinat en masse des jeunes gens au Commissariat de Chacona, est d’ une importance vitale. Il faut marquer les points et ne pas avoir peur de qui que cela soit dans la lutte contre le tyran et ses réseaux aussi puissants soient’ils. Seule la lutte libére.L’ONU n’ignore pas l’ opération « Mouebara », l’affaire dite « des disparus du beach » ainsi que les autres crimes de masse survenus particulièrement en 1997, en 1999, au temps fort de la dite guerre du Pool initiée par le tyran Sassou Nguesso et sa clique. L’ONU n’ignore pas toutes les rafles, arrestations qui rappellent l’époque Nazi. Nous avons à nous mobiliser et dénoncer haut et fort la complicité de l’ONU avec le régime NAZI du Congo. Oui,„l’ONU est complice des crimes de Sassou-NGuesso depuis les crimes des 353″“. disparus du Beach“. Pourquoi l’ONU ne s’est jamais intéressée, au 2e génocide des Lari- Bacongo dans le Pool. Pour qu’elles raisons, elle se précipite maintenant curieusement à aller signer un accord de financement de 8 millairds FCFA avec le pouvoir de Sassou-NGuesso, qui vient de se signaler encore tout récemment par horrible drame de l’assassinat en masse des jeunes gens au Commissariat de Chacona à Brazzaville, au moment où tout est clair que le tyran sangunaire, Sassou Nguesso est un « pyromane qui organise des crimes de masse“?pour reprendre ici l’expression de Val de Nantes

  8. VAL DE NANTES dit :

    @ DAVID londi ,,D’où nous nous devons de travailler et de trouver des relais locaux pour porter la flamme fédérale qui brulera les ailes de ces faux leaders du pool .
    Ces leaders se nourrissent de la pauvreté intellectuelle et matérielle de cette population que SASSOU a fait porter des haillons ;;.
    La DEKOLELASIITION du pool se fera tout naturellement par l’apport des bienfaits du fédéralisme dans le pool.
    LE FÉDÉRALISME n’a point besoin des messies ,mais des gestionnaires éclairés aux mandats limités .
    La politique ne saurait être un lieu des satisfactions des ambitions dévoratrices ..

  9. VAL DE NANTES dit :

    suite ,lire ;; à laquelle SASSOU a fait porter des haillons …..

  10. David Londi dit :

    @Val de Nantes, effectivement. Les petits potentats locaux vont disparaître naturellement par inutilité. Toute la stratégie d’occupation du terrain est à mettre en place. Tu as raison !

  11. Samba dia Moumpata dit :

    Merci à la rédaction de congo Liberty ! Les propos de Landry Kolelas ne m’étonne pas , ce dernier comme son frère parfait sont au service du diable et font la course à l’argent facile , car la famille de Bernard Kolelas les accusés d’avoir précipité la mort de leurs papa , c’est sont ces deux rigolos qui négocie le retour de leurs père à Brazza , sans conditions . À la veille de ce voyage Bernard m’a fait quelques confidences , j’en parle à l’escroc Loutounou Noël pour qu’il puis disouader parfait Kolelas en vain . Ces deux Kolelas sont préoccupés par leurs petite ambition et l’argent du crime . Parfait qui drague les femmes de ses amis avec l’argent et d’ailleurs Badiabio ne me démentira pas puisqu’il a vécu cette sale expérience avec sulfureux ami Parfait Kolelas .

  12. Val de Nantes dit :

    A propos du Pool ,que Ces détracteurs voilés se rassurent .Le pool regorge une importante diaspora ,laquelle représente une chance unique dans la promesse de son redressement moral et physique.
    Danser sur le cadavre du pool ,c’est se moquer de soi même .Les fondements spirituels nés de sa résistance historique contre les envahisseurs de l’époque coloniale restent intacts ,en dépit des événements politiques complexes auxquels il se trouve mêlé , ,le pool s’en remettra …
    Le mba dia tseke renaitra de ses cendres tant redoutées par maints aventuriers politiques aux visions économiques situées en deçà de la moyenne ..
    La reconfiguration des régions dans le cadre fédéral verra se déployer le véritable génie de cette population tant meurtrie par le cannibalisme d’un homme dont on ne connaît exactement les origines ……
    La critique biaisée et mielleuse sur l’embrigadement des eunuques politiques du pool dans la bergerie de Sassou est un thème qui rassemble plus qu’il ne divise ,à croire qu’elle est la seule région où les exactions criminelles de Sassou ont été commises …Le glissement tribaliste s’y invite ….
    Le manque d’intelligence à aborder les vrais enjeux du Congo , a conduit plusieurs hommes politiques dont Sassou le plus idoit d’entre eux , à se servir de la nature impulsive du pool pour noyer leur incapacité génétique à diriger le pays …
    Comment comprendre que ce pouvoir puisse distribuer des millions de francs CFA à des gens qui n’en demandaient pas tant ,au regard de la difficile conjoncture financière que connaît le pays ..???.
    Les 8 milliards de Cfa ,certes justifient l’urgence sociale ,mais il y’ avait mieux à faire avec ça ..
    L’ONU et d’autres organisations de fait ,nous doivent des explications détaillées sur ce qu’elles estiment être une calamité humaine à laquelle a manqué une intervention militaire sous l’égide de la communauté internationale ..
    Il y a anguille sous roche .Des milliards qui pleuvent sur le pool ,pour des résultats invisibles.Les raisons de cette intervention financière restent à déterminer ..

  13. Lucien Pambou dit :

    Allons Val de Nantes

    Pourquoi t étonner de la destination de l argent déverse sur le pool
    C est l alimentation du réseau pour qu’ il continue de fonctionner avec le chef du réseau et des obligés
    Allons allons quand nous sommes nuls pour réfléchir à une stratégie de construction durable du pays nous préférons endosser les habit du negre facile par lesquels la colonisation et l esclavage ont eu raison du negre congolais a savoir la consommation facile de biensmanufactures que nous ne savons produire parceque incapables

    Bonne fin de semaine
    Ah ah le réseau quqnd tu nous tiens et quand tu nous explique ce que le congolais refuse de voir.les membres du réseau aux affaires n ont rien à faire de vos atermoiements car ils savent être en cheville avec la communauté interntionale

  14. Val de Nantes , dit :

    @ GrdLucien ,L’Europe est condescendante ,et L’Afrique est émotionnelle…
    La recherche effrénée de la quête financière de la part de ceux qui ont fait de la honte ,leur partenaire journalier,est une aubaine inespérée des Européens pour nous dominer aussi mentalement qu’économiquement..
    La théorie réseautale de ce point de vue .,y trouve sa justification.
    Encore faudrait il que ,cette conspiration soit le produit d’une réflexion diabolique d’un noyau des illuminés ,,,
    Je ne me risquerai pas à réduire cette carence diplomatique à une sorte des connexions internationales ,aux fins de maintenir Sassou au pouvoir ,mais je me pose la question de l’inaction internationale à l’égard de Sassou …

  15. Anonyme 21 dit :

    Val de Nantes
    J’apprécie tout particulièrement ton avant dernier post je l’ai lu et relu plusieurs fois et je pense que je vais continuer à le relire
    Merci à toi

  16. Val de Nantes , dit :

    Oui ,ma chère Anonyme 21 ,je suis loin d’être myope sur la nature agressive bien qu’encagoulée que subit le Pool … J’ai un défaut,c’est celui de veiller sur le pool ..
    Le pool ne saurait supporter les dérives cannibales ,financières ,économiques ,sachant qu’il est exclu du pouvoir effectif depuis des lustres…
    Le pool est plus une victime qu’une responsable de la folie incapacitante des hommes politiques de tous bords…
    Mvouba ,et autres idiots politiques du pool ne sont que la peau d’une banane,..
    Les ministères des finances n’ont jamais été gérés par les fils du pool à ce que je sache …
    Corrigez moi ,si je me suis loupé sur cette affirmation ..
    Une tartine ne fait pas le pain ..

    D’où ma question légendaire …
    Qui ,politiquement ,aime le pool ????.

  17. Dunguefo dit :

    Le Pool aime qui?

    Toujours cette manie de se faire passer pour des victimes. Jamais le Pool n’assume ses crimes et fautes.

    Qui a volé les armes à la poudrière pendant la transition ? Le Pool.

    Qui a été victimes des armes volées par le Pool à la poudrière ? Les supporters de Pascal Lissouba.

    Voilà le point marquant la descente aux enfers du Congo : les armes volées à la poudrière pendant la conférence nationale.

    Notons qu’aucuz groupe ethnique n’a commis un tel acte avant le Pool.

  18. TROP C'EST TROP ! PAUVRE KOUILOU ! dit :

    N’oublions pas le pool n’est que le prolongement de tout le Congo ! Détruire le pool comme le font certains,c’est enfoncer encore l’espoir du présent et chercher à donner aux illusions dictatoriales les fragments d’un réel déformé.

    DJEMBO TATY.

  19. SITA dit :

    Dunguefo ! Vos écrits n’ont pas de sens. Vous vous éxprimez en tribaliste primaire. Vous parlez du Pool comme il était question d’une personne. Cela n’est pas du tout raisonnable. Cela est clair que vos écrits s’inscrivent dans une logique de valoir faire passer les habitants du Pool, les Laris, les Bacongos entant personnellent responsables des injustices, génocides dont ils sont victimes à cause de la folie d’un homme qui a usurpé pouvoir et richesses du Congo avec sa famille, clique. Votre attitude est dingue, irresponsable:Elle est loin d’assurer l’avancée humaine, la paix et le développement du Congo. Nous avons besoin des acteurs aptes de contribuer à la prise de conscience de chacun d’entre nous.Pourquoi les gens comme vous, sont ‘ils incaples d’ établir les responsabilités ou n’ont’ ils pas le courage de le dire que ce que fait le dictateur, génocidaire, président autoproclamé Sassou Nguesso n’est pas du tout normal et « qu’aucun président n’ est digne de tels actes. Le problème du Pool, les problèmes du Congo incombent avant tout à Mr 8 %. Sassou Nguesso est un président « pyromane qui organise des crimes contre l’humanité “. Et cela l’ONU ainsi que les autres organismes de ce monde le savent sciemment Tout humain, tout Congolais conscient ne peut tolérer la dictature Nazi de Sassou Nguesso et contribuer à faire connaitre la vérité. Les gens qui ont un éprit saint doivent aller par tous les moyens contre le totalitarisme. Il faut dénoncer sans cesse la dictature sanguinaire, le terrorisme d’état, les génocides du Pool. Comme l’a écrit Landasa, « il est serait une erreur fatale pour les opposants Congolais , la diaspora Congolaise de ne pas dévoiler, dénoncer la mafia des hauts responsables des Nations Unies, leur complicité avec Sassou Nguesso, un dictateur sanguinaire devant le monde entier.  » Cela fait partie de la lutte de libération, la lutte contre les massacres, l’esclavage des Nguesso. « L’ONU n’ignore pas l’ opération « Mouebara », l’affaire « des disparus du beach » ainsi que les autres crimes de masse dont le tyran Sassou Nguesso et sa clique Sassou Nguesso sont auteurs. L’ONU n’ignore pas toutes les rafles, arrestations qui rappellent l’époque Nazi. Ni la corruption, les magouilles, tyran Sassou Nguesso et sa clique. Pour qu’elles raisons, elle se précipite à aller signer un accord de financement de 8 millairds FCFA avec le pouvoir de Sassou-NGuesso, qui vient de se signaler encore tout récemment par horrible drame de l’assassinat en masse des jeunes gens au Commissariat de Chacona à Brazzaville et sachant bien que cet argent sera détourné par le dictateur et sa bande qui ont initiée personnellement la soit disant guerre.du Pool

  20. Dounguefo dit :

    Sita,
    Je répondais à Val de Nantes qui appuie Anonyme 21.

  21. Ntondélé dit :

    Assumez vos écrits et vos propos monsieur la réponse que vous donnez à Sita n’en est pas une

  22. Dunguefo dit :

    Ntondele,
    Vous le Pool aimez qui?

    Au moment où les congolais se débarrassaient des pratiques du pct, vous voliez les armes à la poudrière. Pourtant à la conférence nationale, les congolais avaient dit: plus jamais les sassinats et coup d’état.

    Parmi les gens arrêtés pour le vol des armes de la poudrière, il y avait des Laris conduits par le frère de Kolelas. Avez-vous déjà oublIéna?

    Ces armes volés vous les avez utilisé pour tuer ceux que vous avez qualifiés de nibolek, et ce par PURE HAINE. vous avez oublié ça?

    Vous aimez qui? Même entre vous, vous haïssez les Kongo.

    Vous aimez tellement le sang que vous êtes de tous les coups où le sang des congolais coulent. Entre vous, vous faites couler du sang pour des miettes que Sassou vous jettent dans la bouche.

    Dites-nous, le Pool aime qui au Congo? Vous êtes des racistes qui veulent toujours jouer aux fausses victimes alors que vous êtes de tous les coups comme acteurs ou secondes mains.

    Prouvez nous le contraire de ce que je viens d’ecrire.

    Si tu n’es pas rassasié par ce que je viens de te servir, j’en ai encore plein dans mon sac sur vous. Bande d’integristes.

  23. Ntondélé dit :

    Sita vous a déjà répondu arrêtez de répandre votre haine sur le site monsieur on est entre personnes civilisées calmez vous monsieur vous êtes entrain de perdre vos nerfs
    à force vous allez risquer un avc

  24. Val de Nantes , dit :

    @Duguefo
    Parlons nous réellement du même sujet..????.
    Je ne me retrouve nulle part dans vos propos . . Vous êtes pris en flagrant délire des idées tribalistes ..
    De quel côté est la haine ???….
    N’avez vous toujours pas digéré la chute politique de Lissouba .Un conseil, remettez vous en ….
    Vous êtes trop monté sur vos chevaux ,descendez vous en …

  25. Val de Nantes , dit :

    lire …descendez en

  26. anonyme dit :

    qu’il sorte toute la haine qu’il a dans le coeur et dans le ventre et qu’ilcrève

  27. Dunguefo dit :

    Pourquoi fuyez vous maintenant?

    Oui, on parle du même sujet que tu as commencé à savoir: “ D’où ma question légendaire …
    Qui ,politiquement ,aime le pool ????“

    C’est toi qui a écrit cela Val de Nantes. Si je savais parler ton patois Lari, je l’aurais traduit.

    Je ne connais pas Lissouba et ne regrette pas la chute de. Son pouvoir. Ce que je regrette est votre haine de Laris contre les autres congolais. Tout le monde est mauvais pour vous, tout le monde est méchant , tout le monde ne vous aime pas, touffi, touffi et touffi.

    A la fin demandez votre indépendance du reste du Congo et vous serez en paix au lieu de chercher des problèmes à tout le monde. Même les Kongo ne sont pas bons a vos yeux.

    Oui, vous êtes à l’origine des milices au Congo avec le vol des armes à la poudrièr » c’est l’acte fondateur de la destruction du Congo. Contredisaient moi.

    Vous empêchez le Congo d’avancer. Les coups d’état au Congo , c’est toujours vous les Laris ; la haine des autres, c’est toujours vous les Laris. Prouvez le contraire.

  28. anonyme dit :

    Vous allez faire un avc avec toute votre haine

  29. anonyme dit :

    Ducaca
    L’eau sale le manque de courant les salaires non payés la dette du pays c’est aussi les Laris

  30. Bulukutu dit :

    Et après on s’étonne du silence des autres groupes sociaux pendant le genocide du Pool. La haine est là. Elle transpire sans retenue de part et d’autre. On nous explique que le prisme tribal est erroné, pour expliquer le mal Congolais, mais les faits sont têtus. Le tribalisme est une réalité bien Congolaise qu’on ne peut plus escamoter par des paroles mielleuses du type « vivre ensemble ».

    Le facteur humain est certes au cœur du délitement du congo, mais, nous le voyons! Il faudra un remède de cheval au congo pour se remettre du tribalisme. Le rétablissement de la démocratie n’aura pas l’effet anesthésiant sur le virus tribal. D’autres mécanismes doivent-être envisagé pour sauver le congo issue des frontières coloniales.

    Le fédéralisme n’est certes pas la panacée, mais les propos que nous nous infligeons mutuellement, montrent qu’il est plus que temps d’arrêter cette mascarade de nation congolaise. Appelons cela autrement, mais évitons de parler de nation. Le terme conglomérat de groupes sociaux au service des puissances coloniales est plus approprié. Nous ne sommes pas un pays, je l’ai dis sur ce site à plusieurs reprises, encore moins une nation. Par contre nous avons tous la lourde tâche de la construire avec les bons outils. David Londi nous propose le fédéralisme, j’y adhère personnellement.

    Les Congolais d’aujourd’hui où qu’ils soient, doivent se saisir de cette question pour tracer les contours du congo de demain. Sinon, nous n’aurons plus que nos larmes pour pleurer dans quelques années. Soyons acteurs et non spectateurs de notre destin, qu’il soit commun ou pas.

  31. Sita dit :

    Dunguefo !
    Qui ,politiquement ,aime le pool ????“ Que signifie tout ceci?. Pourqoui tant de nervosité. Excusez moi de vous le dire. A travers tout ce que vous écrivez, on mesure pas seulement aisement votre dégrés de tribalisme aveugle, mais aussi votre faible niveau d’instruction et surtout vos croyances erronées, votre vision étriquée de la vie humaine, de la vie en société. Vous croyez lutter pour une cause juste et qui n’est aucunément une.J ‘ai pensé au départ ne plus de répondre. Mais j’ai trouvé judicieux de vous remettre à votre place et souligner ici votre manque totale de tolérance et de respect pour la vie des autres. Cette manque de largesse d’esprit, de solidarié est un vrai danger pour notre vie commune. Elle nous fera unanimement beaucoup de tord, de mal dans la société. Sans vouloir rentrer dans un jeu terre à terre, j’ose seulement à titre d’exemple vous poser 2 questions qui sont à la fois une reflexion: La crise sociale du Congo qui fait souffrir tout le peuple Congolais a été occasionné par le Pool.Les enfants récemment tués par exemple au commissariat Chacona de Brazzaville sont tous enfants du Pool Lari. Ils ont’ été tués par, le Pool, les Lari que vous ne cessez tant de parler avec une rancune incompréhensible, comme le font un cerain nombre d’autres d’esprits faibles, malades, aloux au Congo?

  32. Sita dit :

    Les jaloux, les complexés.

  33. Val de Nantes dit :

    Chers compatriotes ….
    Qui ,politiquement aime ,le pool ????.
    Cette question couvre plusieurs sentiments diffus de nos congénères sur le pool..
    Koufoua lari ,bika mo mbochiss..
    C’est triste….
    Comme le dit ,si bien @Sita ,jalousie et complexe..
    Au moment où le pays marche pieds nus ,certains illuminés trouvent le courage de regarder dans l’assiette vide des gens du pool ….
    C’est incroyable ,le mbochi doit bien boire son mbogada »’
    Sans parler de Sassou qui doit bien se la couler tout doux à oyo..
    Des lariphobes du Sud travaillent pour lui …
    Un petit chançar ce Sassou…

  34. anonyme dit :

    Allons tous à cette conférence internationale les haines vont être exacerbes mais au moins la parole va se libérer et finissons en eux ils en peuvent plus mais nous aussi

  35. Dunguefo dit :

    Sita,

    Jaloux et complexés de qui et de quoi?

    Précise ta pensée et je vais te répondre.

    Parles-tu de richesses? D’elites ? Tu parles de quoi?

    Qu’est-ce que les autres vous envient qu’ils n’ont pas?

    Les Téké sont les plus nombreux et ont le plus grand nombre de cadres au Congo.

    Le Kouilou et le Niari ainsi que la Sangha sont les régions les plus riches du Congo en termes de leur contribution au budget national depuis 1960.

    De quel complexe et jalousie parles-tu?

    Pointe-Noire, Dolisie, Nkayi, Mossendjo et Ouesso sont les principales villes du Congo en dehors de Brazzaville. Tu parles de quoi?

    Voilà toujours ce complexe de supériorité .

    Les Mbochi ont le plus grand nombre de personnel médical au Congo. Idem dans l’armée. Vous parlez de quoi?

    C’est vraiment triste que cette mentalité de complexés. Vous vous croyez supérieurs aux autres. Mais supérieurs en quoi?

    Sita, tu ferais mieux de te taire. Vous faites du tort à vos parents et grands-parents qui étaient plus sages que vous.

    Personne ne vous veut du mal. On vous demande d’arrêter de voir chez l’autre votre malheur. Autrement, par instinct de protection, les autres vont s’éloigner de vous.

    Soyez tout simplement normaux.

  36. anonyme dit :

    D’ou sors tu tes statistiques peux tu les publier ?

  37. anonyme dit :

    Le Congo avec tout le chiffrage que vous venez de faire s’il est exact fonctionne t il correctement selon vous ?

  38. anonyme dit :

    Nous n’avons rien alors pourquoi on nous extermine ?

  39. Val de Nantes , dit :

    Le 27 septembre 2015,tout le Congo était suspendu sur la barbichette des gens du pool ,pour marcher vers Le palais ..
    Résultat ..Rien ,et Sassou continua sa petite fiesta…..
    On attendait des gens de quel quartier ,au fait ????….
    Et,là ,on reconnaît l’importance des gens du pool …
    Dans ce pays ,on se connaît …………
    Que Les gens du pool ,ne se bougent pas et Sassiu mourra au pouvoir ….
    Des tonneaux vides , inutilement trop bruyants ……

  40. David Londi dit :

    Je suis la conversation qui se déroule sur ce site. Les comportements des uns et des autres montrent que l’on est loin de développer une certaine solidarité que l’on est en droit d’attendre des autres citoyens de la nation. Ceci n’est pas apparemment le cas dans ce pays qu’est le Congo, à lire certains commentaires du genre « Dites-nous, le Pool aime qui au Congo? Vous êtes des racistes qui veulent toujours jouer aux fausses victimes alors que vous êtes de tous les coups comme acteurs ou secondes mains ». Madame Florence Môrice, RFI, a fait plusieurs reportages sur le génocide qui se déroulent dans le Pool. Je pourrais même ajouter les publications du site de l’Opinion internationale de Michel Taube sur le projet Mouebara. L’on peut aussi se référer aux publications de l’université de Sherbrooke sur le Congo Brazzaville. C’est une réalité.

    Les nations s’enracinent dans des mythes nationaux communs, communément appelés « roman national ». Ce roman ne peut s’écrire avec la haine chevillée au corps et au coeur. Deux américains qui ne sont jamais rencontrés peuvent risquer leur vie pour sauver l’autre parce que tous les deux croient en l’existence d’une nation américaine, à la patrie américaine et au drapeau américain. Ils sont arrivés à ce niveau de solidarité alors que le Nord et le Sud se sont affrontés dans une guerre qui a fait de milliers de morts. Le fédéralisme y est certainement pour quelque chose.

    Nous voyons, 60 ans après, là où nous a conduit l’Etat-nation. Les congolais de 2018 sont plus haineux que ceux de 1960 quand Youlou et Opangault tiraient les leçons d’un affrontement interéthnique préjudiciable et se donnaient la main pour gouverner ensemble, l’un président, l’autre vice-président avec le projet d’un parti unique pour dépasser les problèmes posés par l’éthnicisation de la politique congolaise. Il faut aussi se rappeler que les premiers contacts des Bembés qui arrivaient à Brazzaville étaient les Bakongos-laris parce qu’ils s’installaient dans les mêmes quartiers qu’eux : Bakongo, Makélékélé, etc. Toutes celles et tous ceux qui ont grandi dans ce quartier dans ces années-là, ce qui est mon cas, se rappellent de l’entente harmonieuse qui existait entre les Bembés et les Bakongos-laris. Le climat, à lire tout ce qui s’écrit dans les réseaux sociaux, s’est détérioré progressivement jusqu’à arriver à des affrontements sanglants.

    Le niveau de croissance de la violence est directement proportionnel au nombre d’années de l’état-nation. Plus on avance dans le temps, plus nous assistons à la montée de la violence interéthnique. Ceci doit nous faire prendre conscience que nous nous dirigeons vers des années d’affrontement à chaque respiration démocratique parce que chaque éthnie veut s’emparer du fameux fauteuil présidentiel pour disposer de toutes les richesses du pays et exercer une sorte de vengeance sur les perdants. C’est notre tour, se disent ses corégionaires.

    Le risque d’affrontement n’a jamais été aussi élevé quand on finit par justifier les génocides, les prisonniers politiques ou les brimades que subit une partie de la population. C’est en prévention de cette période noire annoncée que les démocrates de tous les camps, transéthniques, proposent le fédéralisme : le vivre-ensemble dans la diversité et la paix.

    Que y’a-t-il de condamnable que de demander aux ressortissants d’une région de s’investir dans le développement de celle-ci dans le cadre d’une maison commune ? En plus la liberté de circulation, d’établissement et de bénéficier des biens publics de base sont garantis par la loi fédérale.

    Il est plus facile de passer de l’état-nation à la dictature que du fédéralisme à l’état dictatorial. Ce cas de figure s’est déjà réalisé au Congo. Nous avons vécu la confiscation de la démocratie issue de la Conférence nationale et le retour de la dictature dans toute sa violence. Cela tient au fait qu’un homme dispose de tous les pouvoirs, situation que condamnait déjà Tocqueville.

    Le fédéralisme que nous proposons élimine le monarque et instaure la collégialité dans la décision et la négociation. Le président ne joue qu’un rôle de représentation d’un an dans une présidence tournante. Chaque région dispose de sa constitution, d’un gouvernement autonome et d’une autonomie fiscale. Nous mettons en en pratique le concept de subsidiarité qui confie les tâches à la plus petite entité capable de les remplir, l’état fédéral n’intervient que dans les responsabilités que l’Etat-fédéré ne peut assumer et ne joue que le rôle de modérateur par le principe de péréquation et veille à ce que tous les citoyens soient égaux devant la fédération dans tous les domaines. Nous avons donc, ici, n entrées, personne ne peut arriver à les corrompre toutes pour instaurer un état dictatorial. Voilà la réalité. Persister dans la situation actuelle, c’est laisser la porte ouverte à la haine que les uns et les autres expriment et vomissent sur les réseaux sociaux mais qui finira par se matérialiser dans les génocides comme nous en connaissons maintenant. N’est-ce pas une forme d’inconscience ou de masochisme ? Le peuple en a marre !

  41. Alionou dit :

    Merci Monsieur David Londi

  42. Dunguefo dit :

    David Londi

    Que dis-tu de ce que ton complice val de Nantes a écrit :

    “ D’où ma question légendaire …
    Qui ,politiquement ,aime le pool ????.”

    Que dis-tu de cette accusation gravissime de ton parent qu’est val de Nantes ????

    Tu ne dis mot. Tu passes cela sous silence cette ACCUSATION , alors que ton complice de toujours accuse les autres régions de HAINE envers le Pool, disant les Laris puisque le Pool est pluriel.

    C’est là où je vous dis en toute franchise, vous devez changer votre relation aux autres i.e. vous les Laris puisque ce discours n’est tenu que par les Laris dans le Pool.

    Qui n’aime pas déteste. C’est cela que vous nous dite: les autres congolais haïssent le Pool, disant plutôt les Laris.

    Qui ne dit mot consent. Pour garder silence sur les accusations de ton val de Nantes, tu consents ce qu’il dit.

    Vous savez, moi au moins je vous consacre du temps pour vous dire que ce n’est pas comme ça qu’il faut être avec les autres. Mais il y a des congolais qui ne perdent plus leur temps avec votre comportement. Ils ont fait leur religion au point où dès que tu parles des Laris, ils sont remontés même pour des broutilles.

    Votre fédéralisme n’est qu’un cache sexe.

  43. David Londi dit :

    Tout le plaisir est pour moi, cher Alionou !

  44. anonyme dit :

    Vous fustigez les Laris mais vous même à quelle ethnie appartenez vous ?

  45. David Londi dit :

    @Dunguefo,

    cher compatriote, m’avez-vous lu, une seule fois, magnifier le tribalisme ? Avez-vous lu un seul de mes écrits qui en fait l’apologie ? M’avez-vous surpris en train de traiter quelqu’un de tribaliste ? A toutes ces questions, je pense que la réponse est non. Ne raisonnez pas par syllogisme simple ou par transitivité.

    Critiquez-moi sur ce que j’écris mais ne me prêtez pas des intentions qui ne sont pas les miennes. Je suis sorti de mon silence pour vous faire part de mon indignation quand je lis ce que vous écrivez parce qu’il y a des milliers de nos parents qui y laissent leur vie. Les habitants de Madzia, Matumbu, Mbamou, Kololo, etc. n’ont pas pris les armes pour aller combattre d’autres éthnies. Il ne faut pas confondre celles et ceux qui instrumentalisent le tribalisme par opportunisme politique et les innocents qui subissent.

    Jamais je ne me permettrai de juger un groupe éthnique parce que je sais que le jour où je me trouverai devant une maman mbochi, elle me donnera à manger si j’ai faim. Elle n’en a rien à faire de celles et ceux qui se battent pour le pouvoir dans les grands centres urbains. Il ne faut pas oublier que Youlou avait envoyé en exil des matswanistes, les Corbeaux, dans la partie septentrionale du pays. Ces gens n’ont pas été attaqués, molestés ou tués par la horde des mbochis. Ils s’y sont installés et y ont pris racine au sein des populations qui les ont accueillis et acceptés.

    Je vous ai aussi fait part des Bembés qui vivaient en une harmonie parfaite avec les Bakongos-laris dans les quartiers sud de Brazzaville jusqu’à ce que les politiques véreux viennent y semer la zizanie et la haine. J’ai perfectionné mon lari avec un père bembé, le père de mon plus grand ami, qui a vécu des années à Bacongo. Que s’était-il passé entretemps pour que les gens se haïssent à ce point ? Des politiques, assoiffés de pouvoir, ont introduit le germe de la discorde dans la tête de ces deux communautés qui vivaient en paix.

    Tout ceci pour vous dire qu’il faut s’abstenir de porter des jugements de valeur sur tout un groupe. Vous avez de fortes chances de vous tromper parce qu’Il y a des opportunistes, des méchants, des irresponsables et des gentils dans tous les groupes éthniques. Il faut s’attaquer aux individus qui répandent la haine et le tribalisme. Il y a des choses injustifiables comme les assassinats, les emprisonnements arbitraires et l’exercice permanent de la violence pour asservir les gens, raisonnement que vous semblez avoir. Le fédéralisme, je le démontrerai ici dans mon prochain article, est la forme supérieure de la démocratie parce qu’il accepte les différences et en fait même une force. Je vous ai donné l’exemple des Américains mais je peux aussi vous parler de la Belgique qui s’est engagée dans le fédéralisme il y a quelques années pour dépasser les conflits communautaires dont ce pays a souffert ou des Ethiopiens qui, depuis 1991, ont fait ce choix pour dépasser les conflits qui minaient depuis des siècles ce pays millénaire. L’Europe n’a jamais été aussi en paix depuis que les Européens ont décidé d’évoluer vers une communauté d’intérêts économiques et sociaux et les fédéralistes veulent aller plus loin dans la construction d’une Europe fédérale pour valider tous les acquis de ce genre de gouvernement.

    Le fédéralisme a toujours été un gage de paix et d’évolution démocratique. Les prochaines élections au Tchad se feront sur ce thème. Je travaille avec les Tchadiens, les Gabonais, les Camerounais et les Centrafricains pour créer les conditions d’instauration du fédéralisme dans tous les pays d’Afrique centrale. A ce propos, j’avais organisé une visioconférence internationale, le 20 mai 2018. Ce n’est donc pas un cache-sexe mais une conviction chevillée au corps depuis que je suis rentré à la FEANF (Fédération des Etudiants d’Afrique Noire Francophones) à mes 19 ans, âge auquel je suis arrivé en Belgique après le bac. J’ai mûri et forgé mon militantisme avant tout auprès des africains et n’ai trempé dans aucun mouvement congolais à l’exception de l’UGEEC quand j’étais au lycée et à l’AEC quand je suis arrivé en Europe. C’est donc tout-à-fait normal que je trouve inacceptable le tribalisme parce qu’en Afrique, c’est surtout au Congo que ce phénomène est très marquant à cause de la compétition instaurée par l’Etat-nation dans un contexte où le vote est éthnocentré.

    Le fédéralisme est la seule issue possible pour une paix durable et c’est loin d’être un cache-sexe ! Merci et bonne nuit cher compatriote !

  46. Bulukutu dit :

    Tous les Congolais aiment le Pool, puisqu’ils sont tous présents à Mfwa. À moins qu’on explique que Mfwa n’est pas dans le Pool?! Puis qu’apparemment, il n’y a rien dans le Pool.

  47. Anonyme dit :

    @ Val de..
    @ Anonyme

    Vous ne croyez pas si bien dire !

    J’affirme que le peuple du congo est pleutre, car tous cachés ou planqués et incapables de quoi que ce soit, à tel point que sassou et son régime leur font subir toute la misère, en cherchant même tous les jours une énième avanie à ajouter, sans qu’aucun ne pipe mot.

    Tous attendent et espèrent qu’un « fou » ou courageux du pool sortira bien pour y aller. N’est-ce pas ?
    Quelqu’un avait parlé dans un autre article ici de peuple calculateur ???? il avait raison.

    Exemple vécu :j’ai un ami, qui ne cessait d’encenser ntoumi dans sa folie et l’encourageait fortement.

    N’étant pas d’accord avec cette doctrine de guérilla qui n’apportait que la désolation au SEUL pool, je luis suggérais alors mon souhait de voir se créer la même milice, chez lui aussi, à quelques mètres seulement parfois des maquis supposés de ntoumi d’ailleurs, afin de renforcer la coalition contre le régime de sassou qu’il honnissait bien sur. Ca il n’en voulait pas l’entendre !!!!

    Donc les pleutres congolais, ils veulent bien en découdre avec sassou MAIS seulement par le « pool » interposé.

    Ne sachant pas grand chose des combines des politiciens du congo, cependant , perso je suis d’accord avec le cynisme de kolelas qu’il n’eût pas sorti « ses » troupes pour la victoire de… mokoko et des autres attentistes qui attendent « tranquillemnt » que tout soit fait pour les voir sortir enfin du bois, et redevenant vindicatifs..

    Que les autres aussi braillards que peureux y aillent au moins pour une fois !!!! Mais non ils calculent encore et toujours….

Laisser un commentaire