ANGOLA : SUCCESSION DOUCE OU FAR WEST . Par Félix Bankouna-Mpélé

Avec le départ anticipé de l’ex-président angolais Dos Santos de la tête du parti historique et ex-parti unique, le MPLA, celui-ci, qui avait déjà démissionné du pouvoir il y a un peu plus d’un an, prend définitivement sa retraite politique. Non sans troubles, car les tensions étaient devenues très vives avec son successeur. Quelle sera la suite de cette quasi rupture, au regard d’autres situations du passé et du même genre en Afrique ?

 

On s’en doutait, et on avait parié que tout ne se passera pas comme officiellement prévu par les parties, en l’occurrence le sortant Dos SANTOS et le rentrant Joâo LOURENÇO, même si on est au sein du même parti.

La raison en est simple : le pouvoir reste le pouvoir et, rarement il se partage en Afrique. L’un des deux devait finir par « tuer » l’autre. Avant de partir, Dos SANTOS avait cru verrouiller le système en laissant des proches, et notamment sa famille, aux principaux postes – clés de pouvoir, militaires et finances principalement. Autrement dit, il n’avait souhaité de son remplaçant que le rôle de girouette, comme l’avaient pensé, avant lui, Sedar SENGHOR au Sénégal, et Amadou AHIDJO au Cameroun, au début des années 80. On sait comment tout cela s’est terminé, AHIDJO, dans le cas du Cameroun, authentique dictature (au contraire du Sénégal), ayant, dans un dernier sursaut, tenté même de reconquérir le pouvoir par un coup d’État. Tellement, la succession qui s’était voulue douce avait évolué en affrontement. En définitive, l’ex-president démissionnaire camerounais a terminé ses jours en exil au Sénégal, et s’y trouve enterré.

À peu près, et on n’est pas encore au dernier épisode du dénouement, le même scénario est en train de s’opérer en Angola. Isabel, la fille de l’ex-despote laissée à la tête de la Sonangol, la grande entreprise pétrolière, et plus riche femme d’Afrique selon le Magazine Forbes, a été virée et doit répondre de plusieurs détournements de deniers auprès de la justice. Idem pour son fils, José Filomeno Dos SANTOS, qui était à la tête du Fonds souverain du pays (cf. notamment Philippe RIÈS, « En Angola, le nouveau président s’affronte au clan dos Santos », in Mediapart, 28 janvier 2018). Il ne restait plus, dès lors, au papa-despote, qui voulait jouer les prolongations en gardant la tête de l’ex-parti unique, que de jeter l’éponge. C’est ce qu’il vient de faire ce samedi 8 septembre, après un congrès extraordinaire du MPLA, et Joao LOURENÇO a évidemment et automatiquement mis main basse sur celui-ci.

Pour autant, et on peut encore le parier, le feuilleton n’est pas terminé. On peut même prétendre que les choses sérieuses vont maintenant commencer puisque, au regard de ce qui était prévu, Dos SANTOS abandonne la tête du MPLA avant terme, retenu au départ pour avril 2019. Cela, pour une raison qui nous échappe encore, qui peut être la maladie, mais aussi et plus vraisemblablement le dépit. Tout, depuis des mois, démontrait que le crash n’allait pas tarder.

Désormais, la guerre est ouvertement déclarée entre les caciques de l’ancien despote, encore nombreux dans le système, et les partisans de LOURENÇO, qui savent à quoi s’attendre, et ce qui leur reste à faire, à partir du moment où ils avaient décidé d’essayer d’assainir l’État qui était jusque-là la ‘vache à lait’ du clan SANTOS. Jusqu’où ce dernier s’était préparé dans son indiscutable Plan B ? Ou, plus précisément, José Dos SANTOS usé et fatigué, que vont faire les pro-SANTOS, puisqu’il y va de la protection et de la conservation du fruit de leur pillage que n’a pas manqué de dénoncer LOURENÇO au cours dudit congrès, hier, de façon cash :

« Les maux que nous devons corriger et surtout combattre sont la corruption, le népotisme, l’hypocrisie et l’impunité. Ces maux se sont implantés dans notre pays ces dernières années et ont fait beaucoup de tort à notre économie, ils ont affecté la confiance des investisseurs et ont miné la réputation et la crédibilité du pays. Ces maux que je viens d’énumérer sont l’ennemi public numéro un contre lequel nous avons l’obligation de lutter et de vaincre. Dans cette croisade, le MPLA doit prendre les devants, être en première ligne, assumer un rôle de leader, même si les premiers à tomber sont des militants ou de hauts dirigeants du parti »

Tout va se savoir progressivement, et plus ou moins rapidement, dans ce réel feuilleton, loin d’un feuilleton de cinéma. La famille SANTOS dispose d’un pactole de pillage évalué à des milliards d’euros, c’est à dire de quoi appâter les meilleurs barbouzes du monde pour leur proposer et exécuter les scénarii les plus pointus pour bousculer le pouvoir successeur, voire en découdre. Ce dernier a, de son côté, le pouvoir et donc les moyens de se préparer à différentes hypothèses. Les deux ont, comme souvent dans ce genre de système, des taupes dans le camp de l’autre, y compris de vraies ordures, d’authentiques profiteurs qui doivent se frotter les mains, et se préparer à en faire leur fonds de commerce. Par ailleurs, les « pétroliers », les occidentaux principalement, qui ont l’habitude de ce jeu, doivent certainement aussi être en train de fourbir leurs plans pour tirer leur épingle du jeu, comme ils l’ont démontré au Congo-Brazzaville et ailleurs, distribuant de la poudre à canon à gauche et à droite, n’hésitant souvent pas à claquer les allumettes eux-mêmes, et ainsi aller jusqu’à « brûler » le pays (Cf. Yitzakh Koula, La démocratie congolaise ‘brûlée’ au pétrole, Paris, L’Harmattan, 2000). Et, en la matière, comme l’a avoué sans détour une ancienne autorité de la grande compagnie Elf, « Nous ne sommes pas des philanthropes ». On y ajoutera encore, selon les derniers développements des relations internationales dans la zone, cette ‘odeur’ de Guerre Froide en Afrique, appelée par certains ‘Guerre chaude’, dans laquelle la Russie (cf. principalement, et pour les plus récents, le rappel suivant et édifiant de Laurent Ribadeau Dumas, « Le grand retour de la Russie sur le continent africain’, in Geopolis, 1er septembre 2018) et la Chine sont plus que jamais déterminées à faire main basse sur l’espace laissé libre au lendemain de la fin du « rideau de fer », mais que les ex- colonisateurs, indécrottables à jamais, tentent de se réapproprier (cf. notre réflexion: « La nouvelle forme de drague britannique en Afrique: un bouclier pour l’Afrique, dit FOB« ).

Alors succession douce, ou pas ? Les paris sont ouverts. Si l’on peut un instant penser que tout reste maîtrisé, dans la mesure où l’Angola, comme dans toute cette sous-région d’Afrique centrale (Cf. notamment : Jean-Marc ESSONO NGUÉMA, L’impossible alternance au pouvoir en Afrique centrale, Paris, L’Harmattan, 2010)   n’a pas encore connu de vraie alternance depuis son indépendance en novembre 1975, que tout se déroule au sein de l’historique parti unique, on n’oubliera toutefois pas que bien souvent, ce genre de structure est truffé d’hypocrites et de fumistes de tout poil, hyper doués dans la transhumance, dans la trahison et dans les coups fourrés. Si l’Angola, en raison d’une longue guerre civile qui a longtemps opposé le FNLA de Jonas SAVIMBI et le parti au pouvoir, le MPLA, a permis celui-ci de bien se souder et de se mettre à l’abri de profonds troubles intérieurs et donc des coups d’État, au contraire de son voisin le Congo Brazzaville, cette première succession intérieure au sein du parti, du vivant des acteurs, en mettant sur la place publique les profondes « plaies » du système, pourrait inaugurer un « pouvoir western ».

Ainsi vont les lendemains d’un régime post-despotique : une charanga politique, frisant le Far West. Plus jamais, aucune des parties ne sera tranquille, ne dormira sur ses lauriers, tant qu’elle n’aura pas réussi à mettre l’autre à genoux. ..Et encore !

 

Par Félix BANKOUNDA-MPELE

Diffusé le 10 septembre 2018, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

44 réponses à ANGOLA : SUCCESSION DOUCE OU FAR WEST . Par Félix Bankouna-Mpélé

  1. Val de Nantes , dit :

    On aurait rêvé d’un tel scénarii au Congo .L’Angola n’est pas le Congo ,car au Congo ,les réseaux de connivence de maintien au perchoir de Sassou ,selon Lucien ,semblent très actifs…
    Ne nous restent que ,nos yeux ,pour admirer ce qui se passe chez le voisin …
    Demain ,ce sera ,en RDC ,préparons nous à gérer des émotions contemplatives.On commence à y prendre goût .et la littérature qui va avec…
    Au Congo ,où ne pointe ,aucune ombre d’espoir ,sauf quelques promesses des miettes chinoises pour s’offrir le petit déjeuner…

    Le drame congolais réside dans la marchandisation du pouvoir ,d’ où notre volonté d’essorer les fonctions présidentielles..
    Comment Isabelle Dos Santons et son frère sont devenus si riches ,sans le baiser paternel ????.
    Le lien systémique est établi ,entre la richesse volée et le pouvoir présidentiel..,il va falloir institutionnellement couper ce cordon ombilical ,pour une gestion orthodoxe des finances publiques …..

    Ce post sur l’Angola ,est très édifiant , sur les effets pervers d’une gouvernance centrale des affaires du pays …
    Un changement de paradigme caractérisé par l’émergence d’un nouveau modèle économique est le seul rempart contre ces pratiques mafieuses qui se construisent au sommet de l’État..
    La science nous a appris une chose ..

    Pour éviter qu’un entrepôt de 9000 m2 , brûle totalement ,en cas d’incendie ,il faut diviser son plancher en plusieurs cantons de surface chacune identique de 1500 m2,de telle sorte que ,si le feu prend naissance dans un canton numéro 1, les 5 restants seront à l’abri des flammes et des fumées ,car les équipements de desenfumage auront fonctionné et évacué les gaz de combustion et des fumées dans le canton sinistré ….

    Cette ingénierie de la fumentique peut s’appliquer à la gestion de nos finances publiques ,au moyen de leur ventilation contrôlée et maîtrisée vers nos grandes régions…..
    C’est bien d’apprécier les effets bénéfiques de la science que nous sommes malades ,faisons un effort de les apprécier quand on les applique à la gestion structurelle de nos pays ..

  2. Val de Nantes , dit :

    lire ,,,quand nous sommes malades..
    Sur les cantons ,j’y reviens , pour être clair . Quand je transpose cette fumentique sur le plan économique ,je veux tout simplement dire que ,je divise en plusieurs lots , le risque de défaillance économique d’un pays ….
    IIne fine ,il n’y a pas d’effet domino ,car si une grande région dévisse économiquement ,les autres grandes régions pourront normalement fonctionner …
    Expliquez nous ,comment Isabel peut devenir plus riche que L’Angola ???.
    Son alter ego KiKi vit en totale symbiose avec le peuple sans inquiétudes……

  3. Val de Nantes , dit :

    Pour être un peu complet ..Ces cantons sont délimités entre eux par des parois de 0,50 m minimum de hauteur et SF 1/4 heures, c’est-à-dire ,résistantes au feu ,pendant un quart d’heure ,pour éviter la propagation des fumées ,gaz ,et chaleur en hauteur ,afin d’assurer une évacuation du public ..
    Dans le cas ,des régions en faillite ,on ne déplace pas la population . C’est le système de péréquation financière qui se remet en route …
    L’Allemagne ,chers compatriotes,s’en inspire, et se hisse à la tête des économies européennes..
    Que vend Le gouvernement fédéral Allemand ???.

  4. Val de Nantes , dit :

    Ce n’est pas demain ,qu’on verra la fille ou le fils de Merkel , devenir milliardaire sur le dos de l’Allemagne …..
    Leur modèle de gestion économique du pays les en préserve …
    Nous sommes incapables d’invention . ..On fait des copie collés des constitutions des autres pays , mais on s’interdit de copier objectivement ce qui marche ….
    Notre existence est marquée par une forte incohérence dans la prise des décisions qui structurent notre pays…..

  5. kikadidi leo dit :

    je pense que berlusconi ou erdogan sont decrie et conspue par une partie de l europe une societe parfaite n existe pas par contre on essaye d y arriver grace a la democratie et aux valeurs republicaines. passer son temps a insulter eloigne de toute soluton democratique et apaisee.nul n est parfait.

  6. SAMBA DIA MOUMPATA dit :

    Merci ! Cher Félix pour ta contribution car c’est un devoir patriotique . Au bout de plusieurs années Dos Santos s’est rendu à l’évidence et a compris qu’il ne pourra pas tenir au vue de la situation économique de son pays moins grave que celle du congo de sassou . Or ça n’est pas le cas de sassou qui en réalité est un dérangé mental ,ce type à perdu la confiance auprès des institutions bancaires internationales d’ailleurs le désaveu de Christine LAGARDE sur RFI en ai la preuve .Mais cher Felix , ce pouvoir est défunt car on ne triche pas avec la réalité !

  7. Mbama dit :

    tuer aussi

  8. Anonyme dit :

    Cher M. Mpele, le pouvoir ne se partage nulle part au monde, même pas en Europe ou encore moins aux Etats unis. La démocratie n’est pas la seule forme de gouvernance. Elle est loin d’être le meilleur moyen de rendre un peuple heureux, ou encore de faire émerger l’économie d’un pays.

    Le Congo n’est pas l’Angola. Les angolais ne sont pas des congolais. Le problème de notre pays ce n’est pas le président Sassou. Le problème de notre pays, ce sont les opposants politique. Tous, sans exception, ils luttent non pas contre le régime du président Sassou, mais plutôt contre la personne de Sassou. Cette particularité que nous avons à personnaliser la chose publique ruine notre pays. Vous n’etes pas sans le savoir que tous les opposants au congo, rêvent d’une seule chose : succéder au président Sassou, pour enfin, mettre les mains sur les finances du pays. Lissouba l’avait démontré dans sa gestion du pouvoir ; Kolelas père l’avait démontré dans sa gestion du pouvoir, les ex candidats, lors de la dernière élection présidentielle, l’ont plus ou moins démontré de par leurs propos…Cela pourait peut etre nous différencier des angolais..?. Si vous avez l’habitude de venir sur ce site, vous devez probablement être stupéfait, comme moi du torrent d’insultes contre M. Sassou, sa famille, etc… Tous les actes posés par le pouvoir sont très vites balayes, sans aucune forem d’analyse d’objectivité. Je suis assez surpris de voir que certains congolais (ici sur ce site) qui sont prêt à plebiciter les actions du FMI, simplement par une haine viscérale de M. Sassou. Car tous ceux qui savent ce que cette organisation peut être capable s’en tiennent loin. Oh… Je vous vois foncer les yeux.. mais rassurez-vous, loin de moi l’idée de défendre le président Sassou, mais il est fort de constater que, le génie politique de Sassou est d’avoir réussi à faire croire à ses adversaires politiques, qu’il n’était qu’un imbécile. M. Sassou sait que rien que son nom suscite en nous le réflexe de Pavlov. Du coup il en use et en abuse. Et aussi bizarre que cela peut paraitre, ça marche, et ce, depuis bientôt 40 années.

    Tout ce que nous voulons entreprendre au Congo pour changer les choses, tombe en échec. Non pas parce que M. Sassou nous pousse en échec, mais c’est simplement parce que l’incompétence des opposants nous pousse à voir l’ombre de Sassou partout, par manque d’objectiivité. Je peux citer quelques exemples. conférence nationale, les constitutions de 92, 2002 (.. ?), 2015, l’élection présidentielle de 2016, la crise du pool, etc.. tout ceci parce que nous refusons de nous poser des vraies questions, et préférons réagir à l’agenda imposé par le président Sassou, car l’anti Sassou primaire est plus simple a traiter que de penser institution du pays. Tenez-vous bien, comme les chiens ne font pas de chats, aujourd’hui nous avons droit à un panel d’idée (fédéralisme, conférence internationale, etc..), sans se poser la question de savoir, pourquoi nos institutions sont devenues un terreau fertile pour fabriquer des autocrates.. ? Pourquoi Debat a-t-il été le premier dictateur du pays.. ? Pourquoi Ngouabi est-il arrivé au pouvoir sans aucune solide expérience politique..? Pourquoi Sassou s’est-il emparé du pouvoir à la barbe et au nez de toute l’intelligentsia congolaise.? Pourquoi Lissouba, pourtant avec un mandat clair, avait t-il basculé dans les atrocités.. ? Pourquoi Sassou est-il revenue pourtant on avait dit plus jamais cela.. ? qu’est ce qui s’est passé avec Milongo.. ? et, pendant que j’y suis, pourquoi le president Sassou s’accroche-t-il au pouvoir.. ?

    M. Sassou est loin d’etre fou, M. Sassou est loin d’etre un idiot, M. Sassou est loin d’etre un dictateur. Alors pourquoi s’accroche-t-il au pouvoir.. ? A-t-il peur de se ruiner..? visiblement non, il y a de quoi vivre plusieurs vies.. As-il peur de la CPI.. ? visiblement non, car il a le pouvoir de promulguer une loi et nous sortir des accords de la CPI.
    Alors pourquoi a-t-il peur de partir.. ?

    A mon humble avis, le jour que nous répondrons cette question, notre pays changera de régime. Visiblement les angolais y ont déjà répondu… Et peut-être que c’est ca, la différence entre l’Angola et le Congo.

  9. Mark dit :

    On ne peut pas faire des comparaisons. Dos Santos ne peut pas être un exemple car il quitte le pouvoir après des décennies de règne. Aussi, il céde le pouvoir à un proche. C’est ce qui se passe en RDC. Le Zimbabwe est un autre exemple. Afin d’éviter des critiques, on peut céder le pouvoir à son lieutenant qu’à un enfant. Dans tous les cas, le tour du Congo arrivera. Seulement, il se passera de la même manière, c’est à dire, un Sassou qui cédera son pouvoir à un proche. C’est la conséquence de voir une seule personne gérer le pouvoir pendant des décennies.

  10. Val de Nantes dit :

    La dictature keptomane a toujours pris soin de bâillonner l’institution judiciaire pour sodomiser tout le pays ….
    Dos Santos n’y a pas dérogé ..Quand on soulève le capot de cette dictature ,on y découvre des cadavres de toutes natures.
    Le Congo n’y échappera point ,tant des milliards de Cfa sortis de la caverne pétrolière n’ont servi qu’à grossir la famille Nguesso et maigrir le Congo….
    Le Mpla est un parti de libération nationale ,contrairement à son alter ego congolais le Pct , qui est un parti des voleurs et criminels nationaux..

  11. Val de Nantes , dit :

    @Mark ,Exact ,il suffit de voir ces derniers jours ,l’appétit dévorant de Ngolo de vouloir succéder à Sassou.Car ,ce dernier se pare des vertus humanistes dans l’unique but d’endormir tout son monde pour enfin vendre à la criée l’or noir du Kouilou..
    Tant que ,nous aurons des constitutions attribuant à des présidents de la république de notre pays ,quel qu’il soit ,des pouvoirs exceptionnels le sous développement sera notre lot au quotidien…

    Il est étonnant que nous ayons des capacités intellectuelles qui ne servent qu’à répéter les erreurs de gestion du passé , sans en tirer des leçons définitives…..
    D’aucuns innocentent les constitutions qui régulent la vie institutionnelle , pour responsabiliser l’homme politique congolais..

    On ne naît pas dictateur et voleur ,on le devient ,au contact de l’exercice du pouvoir intégral…
    Ces constitutions mal conçues au mépris de l’origine sociale du candidat à la présidence,les prédispose à la tentation dictatoriale et au vol des deniers publics.
    Il lui suffirait de s’entourer des affidés et d’une armée tribale et le tour est joué….
    L’homme politique congolais ,de par sa structure mentale et intellectuelle ,est incapable de respecter la loi fondamentale qu’il s’est parfois lui même initiée..
    Le cas de malveillance financière de Sassou devait institutionnellemt nous permettre de revoir et de séparer de manière objective la fonction présidentielle et la gestion économique et financière du pays ……

    Que certains ne raffolent pas des sucettes fédéralistes ,c’est de bonne guerres ,mais de grâce qu’ils nous exposent la solution institutionnelle qui épargnerait le pays de cette honte internationale …FMI….
    Nb …Ce qui me gêne ,c’est de nous considérer inaptes à combattre un échec prévisible……
    Boire le fatalisme collectif ,comme si nous buvons du poison collectif ,pardonnez moi .cher compatriote , je m’en dispense..

  12. Lucien Pambou dit :

    A TOUS ET à FELIX

    Félix merci pour ton papier éclairant sur la theorie du réseau que je defends ici pour expliquer le fonctionnement des institutions en AFRIQUE en général et en AFRIQUE central en particulier

    Le dernier intervenant MARK RECONNAIT que l alternance ne peut se faire qu au sein du réseau piloté par SASSOU car paradoxalement la durabilité du reseau depend des opposants politiques CONGOLAIS qui ne savent ni theoriser l alternance politique ni se donner les moyens intellectuels et financiers de celle ci

    le reseau mpla est structuré autour des luttes d independance alors que le réseau congo est d’abord motivé par la recherche individuelle des privIléges materiels et financiers
    Donc les conditons d ‘alternance en ANGOLA ET au Congo ne peuvent etre les memes meme si à la marge le fonctionnement clanique est identique

    La theorie du réseau met en evidence des situations fomales identiques mais fondamentalement differentes dans les principes, il en est ainsi du CONGO ET DE L ANGOLA

  13. anonyme dit :

    lucien pambou larbin et hypoocrite nous connaissons ton double jeu tu agis à découvert et à visage caché sache que nous te combattrons à découvert et aussi à visage caché
    tribaliste ehonté avoue tes opinions n’aie pas peur

  14. anonyme dit :

    Crâne d’oeuf et tonneau vide

  15. anonyme dit :

    tu cherches la bagarre et bien tu vas l’avoir plus de répit pour toi

  16. Lucien Pambou dit :

    REMARQUES CYNIQUES DE MA PART ET QU EN DITES VOUS?

    1/la theorie du reseau apparait avec d ‘autres outils de l ‘analyse du champ institutionnel et politique comme un outil imparable et incontournable prefere par les congolais de la diaspora ou non pour esperer vivre au congo compte tenu de l apathie des populations denoncée ici par la plume d ‘alerte de David Londi

    2/ toutes les reflexions d intellectuels de la diaspora et des elites congolaises( etat nation decentralise etat federal ou autres modeles mixtes) ne seraient que dees bellivesees d intellectuels pour animer la galerie

    3/ Le congo est trop imbibé par et de la culture francaise qu il est incapable de se revolter pour defendre ses interets

    4/ A quoi peuvent servir les evolutions institutionnelles si les elites noires congolaises ont decidé
    avec la complicité d autres ceux de la communaute inernatinale de faire rentrer le Congo dans les sables mouvants de la dependance scientifique et technico-technologique car la croissance durable et le developpement ne se decretent pas mais se font sur le terrain.

    5/OR r le congo est d abord et surtout un consommateur avant d etre un producteur concret

    C EST CYNIQUE ET PROVOCATEUR JE PENSE QUE CHACUN DE NOUS SE RECONNAITRA DANS UN DES ASPECTS DU CYNISME QUI STRUCTURE LA PERSONNALITE DE BASE DU CONGOLAIS ET VOUS AUREZ NOTE QUE JE N AI PAS VOULU ALOURDIR LA BARQUE EN REFUSANT DE PARLER DU TRIBALISME ET DU CLANISME FAMILIALO-EGOTISTE

  17. anonyme dit :

    je ne parle pas de ton réseau à la con ta couverture et ton enfumage habituel plus de répit pour tu répand la haine à visage caché t’e découvert mon vieux je ne te laisserai pas de répit
    a bon entendeur tu peux protester tant que tu veux nous t’avons découvert et nous te mettrons à nu

  18. Lucien Pambou dit :

    a anonyme
    JAMAIS TU N ARRIVES A AVOIR UNE CONFRONTATION INTELLECTUELLE ARGUMENTEE TOUJOURS DANS L IN
    SULTE ET AVEC CA TU VEUX CONSTRUIRE LE CONGO DE DEMAIN MARQUE PAR TON INTOLERANCE

    LIS LES POSTS AVANT DE REPANDRE TON FIEL

    FELIX RECONNAIT SANS LE DIRE LA NOTION DE RESEAU AINSI QUE MARK

    ALORS GARDES TES NERFS ET EVENTUELLEMENT ECRIS UN LIVRE CELA TE CHANGERA DE TES POSTS PLEINS DE FIEL ET DE BAGARRE VERBEUSE SUR CE SITE DE CONGO LIBERTY QUI MERITE DES POINTS DE VUE FOUILLES

    N EST CE PAS COCO? ALLONS TU METS AU BOULOT DE FACON APAISEE

  19. anonyme dit :

    crie tant que tu veux t’es découvert mon vieux ta nervosité prouve ta panique voie comment je suis calme
    ce sera une lutte à mort et j’ai l’habitude de gagner mes combats

  20. anonyme dit :

    tout le monde sais maintenant que tu es hypocite et tribaliste tu t’es découvert toi même sans même t’en rendre compte
    coquille vide qui envie l’intelligence et las capacités des autres

  21. Val de Nantes , dit :

    Chers compatriotes ,

    Pourquoi ,je refuse de mourir comme un idiot..
    Imaginons un seul instant que Ki ki ,Bouya ,Odongo n’aient dilapidé des dizaines de milliards de Cfa à hauteur de 10.mille milliards ,un exemple ..
    Par rapport à la technique de la fumentique ……
    Suivez ce raisonnement scientifique…
    Les 10 mille milliards,représentent pour moi ,l’entrepôt de 9000 m2 de surface du plancher haut ..

    Pour mon analyse économique ,l’entrepôt ,c’est le Congo..
    Comment vais je faire ,pour éviter un embrasement généralisé ,en cas d’incendie.qui emporterait tout l’entrepôt ..????,
    En économie « ce serait comment éviter au pays ,une crise économique et financière ..
    Je divise les risques incendie de mon entrepôt en 6 parts égales ,…
    En économie ,je divise le Congo en 4 grandes régions ,selon nos prévisions fédéralistes ..
    Pourquoi cette division de risques????.
    L’objet de la division ,c’est de préserver….
    L’objet de la fumentique…c’est d’éviter l’embrasement total .
    Les 6 cantons issus du découpage de notre entrepôt. ,possèdent chacun d’eux ,des équipements de desufumage……
    En projection économique ,les 4 régions issues du découpage géographique du Congo se dotent des mêmes règles fédérales ,,….
    En fumentique ,si ,par malheur un des 6 cantons fait face à un incendie ,ce sont les seuls équipements de désenfumage du canton sinistré qui vont fonctionner ,les 5 autres cantons sont épargnés …
    La fumentique a été conçue de façon à éviter une propagation horizontale des effets thermiques de l’incendie sur le plancher haut de notre entrepôt…
    Alors ,en économie ,c’est là qu’intervient l’importance fondamentale ,et décisive de l’apport financier de nos grands voleurs de la république…

    Imaginons que ces trois voleurs n’aient pas pris l’argent public ,que l’État injecte 500 milliards tous les 2 ans à ces 4 grandes régions .. soit 250 milliards de cfa /année
    l’État aura versé sous forme de péréquation 4000 milliards de Cfa,avec bien sûr ,des disposifs de contrôle budgétaire sur chaque grande région ……
    La faillite économique d’une région n’entre pas de facto ,la faillite économique d.un pays …..
    En fin de compte ,le pays continue à fonctionner ….comme si ,de rien n’était…

    Tout l’argent investi dans les grandes régions ,crééra des richesses locales ,des créations d’emplois etc ..et par ricochet ,une joie locale et donc nationale et le monde y trouverait son compte , avec pour conséquence , la disparition du tribalisme ….

    Chers compatriotes,

    Tant qu’on n’aura pas essayé ce scénario ,je ne m’avouerai pas vaincu ..
    Le manque d’honnêteté politique est à la base de notre propre misère…….
    Le secret se trouve dans l’investissement massif de nos grandes régions avec des gardes fous fédéraux…
    Un président de la république ne peut s’acharner à vendre les matières premières de son pays ,c’est synonyme du début du pillage systemique des finances publiques …….
    Épargnez ,s’il vous plait ,notre Congo ,de cette anomalie institutionnelle ….qui apparaît plus qu’ un monstre financier qu’une institution au service du pays…
    Comment peut on mettre ,en plein 21ième siècle ,le montant du PIB d’un pays entre les mains d’une personne ,fût il président de la République ???…..
    Quelle aberration ????.
    Avons nous réellement des cerveaux cartésiens ou des éponges à la place des cerveaux ????….

  22. Val de Nantes , dit :

    lire ..n’entraîne pas la faillite

  23. Lucien Pambou dit :

    A anonyme
    Pauvre de toi as tu déjà écrit quelque chose de plausible.un livre par ex e
    Rien
    Non je ne suis pas énervé j en ai connu d autres avec ma vie politique en France avec la création et la gestion du cran ou de ma présence sur la toile.je suis assez connu pas toi.alors énervé non j adoreadore la bagarre mais je ne vais pas me salir les mains en te répondant.je crois que je continuerai de débattre avec des gens réels pas avec des anonymes ectoplasmiques
    Tu pourras continuer à me lire en t énervant un peu plus et tu peux dire ce que tu veux je suis un des rares contributeurs a dire ce qu’ il faut d ou il vient .d autres comme toi sont anonymes alors coco et c est gentil est de comme cela bavard peuteux et anonyme
    Si tu ne vous pas pendant un certain temps c est sur je vaque a les occupations professionnelles et je termine un ouvrage.pas comme toi anonyme oisif qui n attend qu’ une chose que le réseau te fasse appel
    Cela t achoque puisque c est la réalité
    Allons coco anonyme j aime bien la bagarre intellectuel encore faut il que tu sois ou au delà de Congo liberty.on ne se bat pas dans la même cœur.désolée
    Ce n est ni de la morgue non de la suffisance mais la triste réalité.pauvre coco anonyme.je t écris à la pose du cours que je donne en ecol de commerce.désolé pour les fautes et les coquilles coco anonyme
    Pambou le gentil et le sympa congolais non anonyme

  24. anonyme dit :

    rien à foutre on te connait maintenant tu ne peux plus tromper les gens
    ton double jeu est découvert c’est ça le plus important
    pour le reste rien à faire de tes explications et justificaction à la noix
    répand ta haine à visage découvert c’est tout ce qu’on te demande
    et c’est dernière fois qu’on te répond

  25. anonyme dit :

    pour ton info je ne suis pas Lari
    mais je déteste les gens faux comme toi qui n’assume pas leur opinion
    et qui répande la haine à visage caché le loup déguisé en agneau
    tu me trouveras toujours sur ton chemin
    plus de répit pour toi la fête est finie

  26. Félix BANKOUNDA MPÉLÉ dit :

    À Anonyme de 7h03

    Par exception, et me faisant violence, je vais essayer de vous répondre car, en général, je ne réponds pas aux anonymes, parce que j’ai tendance à penser que se présenter ainsi c’est d’abord manquer de courage et de sérieux. C’est aussi être hypocrite et s’interdire un débat digne, puisque inégal: anonyme, vous pouvez vous permettre de débiter n’importe quoi ici, y compris quelques obscénités contre celui qui au contraire écrit et parle à découvert. Bref, écrire en anonyme c’est un peu comme se présenter en Cagoule devant une caisse, avec tout ce que cela laisse supposer.
    Mais, comme annoncé je vais essayer de vous satisfaire, ou plutôt de vous répondre, sans qu’il n’y est possibilité de dialogue ou de suite, en raison de ce que je viens de souligner, c’est à dire de votre forme de présentation.

    Vous osez dire:  » La démocratie n’est pas la seule forme de gouvernance. Elle est loin d’être le meilleur moyen de rendre un peuple heureux, ou encore de faire émerger l’économie d’un pays »

    Dites donc au monde entier quelle est, selon vous, votre recette, la « forme de gouvernance » la meilleure pour rendre un peuple heureux ou pour faire émerger l’économie d’un pays! Puisque, je ne sais pas si vous le savez mais, ceux qui ont systématisé la démocratie eux-mêmes ne l’ont retenu que comme pis-aller, c’est-à-dire le moins mauvais système et en attente éventuellement d’un meilleur. Plus futés que vous ne pouvez le penser, ils avaient le sens du doute, c’est-à-dire l’esprit scientifique, l’esprit du relativisme et du perfectionnement. Je vous apprends également que le bonheur d’un peuple ce n’est pas l’émergence de l’économie spécifiquement, mais plutôt l’économie au service du peuple pour son bien-être. De ce point de vue, toute économie et tout pouvoir qui iraient à l’encontre des valeurs humaines, du bien-être du peuple, quelles que soient ses performances, est à proscrire parce que totalitaire et ne respectant pas les valeurs individuelles. Alors, à vous de cogiter et de nous dire où est-ce que vous situez le pouvoir actuel de Brazzaville que vous défendez en donnant faussement l’apparence de vous situez au-dessus de la mêlée. Ce qui suit, et que vous déclarez, le prouve…

     » Le problème de notre pays, ce sont les opposants politiques. Tous, sans exception, ils luttent non pas contre le régime du président Sassou, mais plutôt contre la personne de Sassou  »

    Franchement, avec cette déclaration, vous avez d’un seul coup gagné la médaille d’or en tout temps de la mauvaise foi ! Quel homme politique dans l’histoire de ce pays a importé les armées étrangères les plus féroces de la sous-région d’Afrique centrale pour piller, violer, humilier et tuer sans quartier dans certaines régions de l’intérieur son peuple! Quel dirigeant s’est précipité par coup d’État deux fois au pouvoir, quand il avait vent des entrées massives d’argent, pour mettre par la suite deux fois en banqueroute son pays ! Qui, en Mars et devant les micro et caméra d’Africa 24, a dit sans vergogne à son peuple et au monde entier qu’il avait mis en réserve l’argent des générations futures, c’est-à-dire des milliers de milliards de cfa, alors qu’il les avait planqué dans des comptes personnels et paradis fiscaux! Qui est le plus grand générateur des anti-valeurs dans ce pays, si ce n’est pas celui-là qui va déclarer, sans gêne aucune, devant le monde entier, à France 24 le 8 avril 2013, qu’il avait posé à François Hollande son problème de « BMA », après en vain le lui avoir déjà posé au précédent sommet d’octobre 2012 à Kinshasa ! Qui a transformé les congratulations de Mandela, relevant de la courtoisie entre chefs d’État, en vraie-fausse préface de son livre ! Qui a voulu cacher la dette hors-normes de son pays à la communauté financière internationale! …. Et, malgré cela, vous ajoutez…

    … » Tous les actes posés par le pouvoir sont très vites balayés, sans aucune forme d’analyse d’objectivité. »

    Avec ce que je viens d’écrire plus haut, trouvez où est l’erreur, et qui a un problème d’objectivité. Vous voulez, malgré cela, que tous les supports d’information du monde soient au service des anti-valeurs, qu’ils deviennent « Les dépêches de Brazzaville » ou fassent comme Radio-Télé Congo ! Et, vous le dites avec, apparemment, une si bonne foi, qu’on a l’impression que vous n’avez rien à envier à Robinson Crusoé, c’est-à-dire que vous vivez en vase-clos et ne vous rendez pas compte du fonctionnement du monde, au regard duquel M. Sassou-Nguesso est clairement la bêtise faite homme, et qu’il ne répond absolument pas, est inapte et indigne à l’exercice de la fonction présidentielle, au point de ne pas se gêner de diriger un pays de moins de cinq millions d’habitants pendant près de quarante ans cumulés, et d’être incapable de lui assurer les besoins d’animaux que sont l’eau et la nourriture! Et vous parlez des actes posés vite balayés! Quel culot ! Tout cela pour soutenir…

    … » loin de moi l’idée de défendre le président Sassou, mais il est fort de constater que, le génie politique de Sassou est d’avoir réussi à faire croire à ses adversaires politiques, qu’il n’était qu’un imbécile. »

    Non, il n’est pas particulièrement imbécile, même si ce profil ne lui est pas totalement étranger ! Il est surtout incompétent, indigne, sans scrupules, dépourvu de valeurs morales, d’honneur, d’État et humaines. Parce que, s’il avait des valeurs hautes et dignes, il aurait depuis compris qu’il a été une grosse calamité pour ce pays, et se serait retiré après avoir réuni les forces vives de ce pays pour qu’elles se dotent de meilleures structures et personnalités pour l’intérêt du plus grand nombre qui, je vous le rappelle, n’a rien à voir avec ce que vous appelez l’opposition de l’heure constituée principalement de ses anciens collaborateurs, avec les mêmes vices que le champion lui-même. Ceci dit, quand vous finissez par avouer que…

     » Tout ce que nous voulons entreprendre au Congo pour changer les choses, tombe en échec. Non pas parce que M. Sassou nous pousse en échec, mais c’est simplement parce que l’incompétence des opposants nous pousse à voir l’ombre de Sassou partout, par manque d’objectivité  »

    Avec cela, je tombe de l’Himalaya ! Quarante ans que vous entreprenez sans réussir à donner de l’eau potable à moins de cinq millions d’habitants! La faute aux autres! Je me rappelle encore du discours de Sassou-Nguesso à la clôture du fameux 3ème Congrès extraordinaire du PCT, en juillet 1979: « Si quelqu’un triche avec les deniers publics, plus personne ne le protégera… »! Deux fois de suite il répétera la même phrase, suivie des acclamations prolongées des « cama’ad membres » comme on dit là-bas! Et alors, quand je l’ai entendu redire presque mot pour mot la même chose à son discours de fin d’année en décembre 2017, c’est-à-dire 38 ans après, non sans l’avoir répété plusieurs fois après 1979, je me dis qu’Il EST UN EXPERT ET IMBATTABLE EN FABLES, cher Monsieur! Alors vos justifications du genre:

     » Pourquoi Lissouba, pourtant avec un mandat clair, avait t-il basculé dans les atrocités.. ? Pourquoi Sassou est-il revenue pourtant on avait dit plus jamais cela.. ? qu’est ce qui s’est passé avec Milongo.. ? et, pendant que j’y suis, pourquoi le president Sassou s’accroche-t-il au pouvoir.. ?  »

    Vous vous ressemblez sans l’ombre d’un doute, pour oser ne fusse-qu’un rapprochement entre votre champion, celui que vous appelez « le président Sassou » et le reste de la classe politique congolaise, quels que soient leurs défauts! Prenez soin de vous, car vous en avez grandement besoin, pour apprendre à faire le discernement des choses, des structures et des personnes…

  27. Jean OKOMBA dit :

    Cher Mr Felix, merci pour ce rappelle éloquent. Saoou nguesso, on ne le dira vraiment assez est une calamilité, une véritable catastrophe pour le petit congo. Et tant pis pour celui qui refuse de le comprendre ainsi. Les parents qui meurent dans les mouroirs abusivement appelés hotipaux, ne sont pas seulement ceux des autres. Tout le monde est victime de la camora sassouiste. Cela n’est pas une theorie mais les faits.

  28. Val de Nantes dit :

    @tOkomba Tout à fait ..Quand on pense à nos parents ,on est très mal……

  29. François Ibovi Kiema dit :

    Jean Okomba et Val de Nantes sont les jaloux de notre président Sassou NGuesso. Que auriez voius fait de bon à sa place? Et Okombo ose qualifié le plus travailleiur president du Congo que ce pays n’ait connu de calamité et de catastrophe. Soyons sérieux s’il vous plait! Je réitère ce que quelqu un a deja dit ici ZM ne devrait pas publier les post de Okomba et Val de Nantes.

  30. Val de Nantes dit :

    @François IBovi
    Tu ne serais pas à la Dgst ,pour répondre des détournements des fonds publics opérés au CHU , du temps où tu gerais le ministère de la Santé ????…..
    Bizarre !!!!!!.
    On comprend pourquoi , cette addiction folichonne à la médiocrité ambiante ,qui régie votre mental….

  31. Gabio dit :

    Cet Ibovi est tres ridicule. Il n’a pas honte d’appeler president un usurpateur du pouvoir, jamais elu mais president avec 8% de sufrage. Moi, je ne qualifirai jamais de president un voleur du pouvoir a mains armees comme ce bandit criminel senile. Et cela sera vrai quelque soit la duree de la prise d’otages par cet imbecile de 8% que Pambou et ibovi qualifient affectueusement de president

  32. Bulukutu dit :

    @Val de Nantes. Bravo pour la démonstration, c’est très clair. Le système de compartimentages une belle illustration de ce que pourrait être le fédéralisme. Les systèmes aérauliques (CLimatisation, ventilation, Chauffage) traversant tout le Bâtiment, représente la péréquation nécessaire au bon fonctionnement de chaque compartiment (région). C’est aussi le chemin privilégié du feu en cas d’incendie (point fort et point faible). Pour limiter ce risque, des clapets coupe-feu peuvent-être réalisés pour isoler chaque compartiment. C’est un système qui s’actionne automatiquement à chaque fois qu’un seuil critique est atteint (risque de faillite d’une région).

  33. pambou lucien dit :

    Merci BANKOUNDA D AVOIR MIS A NU LA TAUPE QUE REPRESENTE ANONYME SUR CE SITE CONGO LIBERTY

    A ANONYME

    Comme tu peux le noter d’autres que moi insistent sur ta faussete, le double jeu et le confort de ton anonymat pour deverser des tonnes d injures parceque tu n as rien à dire

    CONGO LIBERTY est un site de debats serieux si tu n as que l invective sors de ce site et va jouer dans le bac à sable avec les petits garcons de ton niveau et de ton acabit. ici on est chez les grands

    Evites stp de nous faire perdre du temps a te repondre et d’ailleurs comme le dit avec justesse felix BANKOUNDA je vais arreter de répondre à tes sornettes tu fais perdre du temps a tout le monde tu rabaisses le niveau du site avec tes loufoqueries et tes niaseries dignes d une cour de recreation

    .Pour te faire plaisir je suis eberlue et non enerve par tant de betises vehiculees par ta personne anonyme

    ALORS DE GRACE PERDS TOI DANS TON ANONYMAT ET de plus c ‘est tellement chouette d’aller apres piquorer dans la gamelle du reseau congo sans probleme; et pour cause ni vu ni connu car anonyme

    T INQUIETES PAS COCO ANONYME IL FAUT BIEN QUE JE TE PERSONNALISE

    JE RESTE TOUJOURS SUR LE PONT DE L ECRIT SUR CE SITE MAIS AVEC EDUCATION SANS INSULTES NI INVECTIVES ENVERS MES CONTRADICTEURS.

    CE N EST PAS TON CAS ANONYME A CAUSE DE TA MAUVAISE EDUCATION.JE PLAINS TES PARENTS QUE JE RESPECTE.ANONYME TU ES UNE NON PERSONNE POUR REPRENDRE L EXPRESSION DE BANKOUNDA

    ABOUPIA ET AU REVOIR

  34. Kili kili dit :

    ce sont tes aveux
    tu détestes les Laris
    assume tes idées
    ton double jeu a été mis à nu
    coquille vide et crâne d’oeuf
    seule la vérité blesse
    nous te pourchasserons partout ou tu iras répandre la haine et la fausseté

  35. Kili kili dit :

    Les Laris qui sont nettement plus intelligents que toi qui raisonnent mieux que toi
    comme tu est dépassé tu te transformes en corbeau pour répandre la haine
    je te l’ai déjà dit je suis pas Lari
    je combat les esprits sournois mesquins hypocrites ainsi que le tribaliste de base et ehonté comme toi
    je t’ai suffisamment défini je ne répond plus à tes sornettes aujour d hui
    on te connait maintenant

  36. Val de Nantes dit :

    @BULUKUTU ,AH OUI ,On a étudié ,frérot dans ce pays des blancs ..Au fait ,tu ne m’as pas laissé pas indifférent sur Le principe du compartimentage ……..J’ai l’impression que tu en as sur le capot..
    Écoute , .Si le coeur t’en dit , on en parlera au calme …pour un projet professionnel ….
    et je te passerai toutes mes coordonnées ….

  37. François Ibovi Kiema dit :

    Je comprends votre rage contre moi.Parceque je vous dis la vérité, le president sassou n’est pas votre ami pour que vous le qualifiez avec les expressions de cette nature. Donc arreter de dire qu’il est à la tete d’une camora, c’est à dire la mafia en italien. C’est bien ridicule les auteurs de ces propos. On pourrait bien vous portez plainte pour offence à chef d’etat. Continuez. Desormais Jean Okomba et Val de Nantes aussi bien d’autres energumènes de tout acabit qui déversent des insanités ici sont dans notre viseur.

  38. Mark dit :

    Un sac contenant un passeport congolais et 15.000 euros decouvert dans un bus de la ligne 60 du 18e arr de Paris. L’interessé doit se presenter au commissariat du 18 e arr pour retirer son cash et son passeport.

  39. Bulukutu dit :

    @Val de Nantes. J’en serai ravi.

  40. Val de Nantes dit :

    @Ok ,frérot Bulukutu .Dès que je serai prêt ,je te ferai signe ..J’ai archivé ce moment ,surtout en l’année prochaine où je serai totalement disponible ..
    C’Est ce genre du Congo que nous voulons ,celui ,de la fraternité …
    To boyi ,la haine ….
    Merci à toi …

  41. alerte generale dit :

    AFRIQUE CENTRALE : UN DICTATEUR S’EN VA UN AUTRE ARRIVE ET POURQUOI C’EST SI RÉCURRENT ? https://www.youtube.com/watch?v=zZlaIDz3aQc&feature=youtu.be

  42. Noritou dit :

    Pourqoui tant de haine tribale? Pourquoi tant d’attaques personnelles? Pauvres Congolais. Sommes nous si incapable de nous émmanciper et nous réunir pour mettre fin à la dictature sanguinaire de Sassou Nguesso qui nous rend la vie si impossible. Sassou Nguesso est le grand responsable de presque tous nos malheurs. Unissons nous pour écater Sassou Nguessou, sa famille, sa clique. Vela est le vrai combat qui nous incombe en totalité. Le reste n’est que faiblesse et manque de maturité psychique.
    http://www.congopage.com/Aux-sources-du-GENOCIDE-en-cours-dans-le-departement-du-Pool-Le-fratricide-non-assume-du-president

  43. Noritou dit :

    Pourqoui tant de haine tribale? Pourquoi tant d’attaques personnelles? Pauvres Congolais. Sommes nous si incapable de nous émmanciper et nous réunir pour mettre fin à la dictature sanguinaire de Sassou Nguesso qui nous rend la vie si impossible. Sassou Nguesso est le grand responsable de presque tous nos malheurs. Unissons nous pour écater Sassou Nguessou, sa famille, sa clique. Vela est le vrai combat qui nous incombe en totalité. Le reste n’est que faiblesse et manque de maturité psychique.

  44. Passy dit :

    Sassou le putschiste doit être pendu haut et court afin que cela serve d’exemple en Afrique.

    Il a gravement abîmé le pays et doit le payer. Ses parents prédateurs,ses valets et flatteurs zélés devront s’expliquer sur leur enrichissement.

    Trop d’injustice, de violence, de vol de denier public ont causé la souffrance du peuple souverain.

    Sassou est un menteur fraudeur maladif.Les documents le montrent bien comme tel.

Laisser un commentaire