Les noms des barbouzes de Sassou qui veulent assassiner le général MBaou

 

La justice française estime avoir déjoué une tentative d’assassinat d’un opposant congolais

Les deux anciens agents de la DGSE mis en examen mercredi auraient projeté d’éliminer Ferdinand Mbaou, un ancien militaire prêt à en découdre avec le régime de Denis Sassou-Nguesso.

La justice estime avoir déjoué une opération visant à assassiner, sur le sol français, l’opposant congolais Ferdinand Mbaou. Deux anciens agents de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), Daniel Forestier et Bruno Susini, ont été mis en examen, mercredi 12 septembre, au tribunal de grande instance de Lyon, pour « participation à une association de malfaiteurs » et « détention d’explosif ». Ils ont été placés sous contrôle judiciaire contre l’avis du parquet, qui avait requis un mandat de dépôt. Le ministère public a fait appel de cette décision. Un troisième homme, Alain Brunet, a été entendu sous le statut de témoin assisté. Une information judiciaire a été ouverte le même jour et confiée à la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS).

Tout s’est passé très vite. Le vendredi 7 septembre, la Direction générale du renseignement intérieur (DGSI) transmet au parquet de Lyon le fruit de ce qu’elle décrit comme un « entretien » avec Daniel Forestier mettant en évidence le projet d’élimination de Ferdinand Mbaou. La rencontre aurait eu lieu au commissariat d’Annemasse (Haute-Savoie), les 31 août et 1er septembre.

L’ex-agent de la DGSE, qui affirme être un ancien militaire de carrière ayant servi quatorze ans au sein du service action, aurait, selon les dires de la DGSI, revendiqué être à la tête d’un groupe constitué pour tuer l’opposant congolais qui réside à Bessancourt, dans le Val-d’Oise. La motivation avancée porterait sur le fait que celui-ci « cherchait à renverser le président actuel » de la République du Congo, Denis Sassou-Nguesso. D’après les propos de M. Forestier, toujours rapportés par les agents de la DGSI, des repérages auraient été réalisés en mai et en juin de cette année en région parisienne. Il aurait néanmoins ajouté qu’il considérait que « le projet n’était pas réalisable »

SOURCE : https://www.lemonde.fr

**********************************************************************************

Projet d’assassinat d’un opposant congolais: deux Français mis en examen

Trois hommes ont été arrêtés en Corse, en Haute-Savoie et à Orléans, soupçonnés d’être impliqués dans un projet d’assassinat à l’encontre d’un opposant congolais.

Deux des individus, âgés de 51 et 57 ans, ont été mis mercredi en examen à Lyon pour « participation à une association de malfaiteurs » et « détention d’explosif ».

Ils ont été placés sous contrôle judiciaire, contre l’avis du parquet qui a fait appel.

Un troisième homme, âgé de 56 ans, a été placé sous le statut de témoin assisté.

Des anciens agents de la DGSE

Deux des trois personnes interpellées sont d’anciens agents de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), les renseignements extérieurs français, a indiqué une source proche du dossier sans préciser s’il s’agissait des deux mis en examen.

La justice leur reproche d’avoir projeté d’assassiner « dans les prochaines semaines » un opposant au régime du Congo-Brazzaville, domicilié en région parisienne.

L’identité de cette « cible » n’a pas été divulguée, pas plus que le mode opératoire des auteurs présumés du complot.

Le parquet de Lyon a ouvert une information judiciaire et la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) a été saisie.

Source : https://france3-regions.francetvinfo.fr

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à Les noms des barbouzes de Sassou qui veulent assassiner le général MBaou

  1. Samba dia Moumpata dit :

    Aucune réaction des opposants Alimentaire de Brazzaville , après cette révélation de la justice Française . Voilà pourquoi nous devons pas considérer ces petits voyous comme Parfait Kolelas , Tsaty Mabiala , Bowao, Munari , Dzon qui accompagnent Sassou le fou furieux . Mais heureusement que ce dernier ne surmontera pas la crise financière ! Cette même emportera tous ces escrocs qui le supporters du boucher d’oyo .

  2. Isidore AYA TONGA dit :

    ACTUALITÉS DU GONDWANA DEPUIS LE CONGO BRAZZAVILLE JUSQU’EN FRANCE ET SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX. https://www.youtube.com/watch?v=gnM-D9ICaVI

  3. Isidore AYA TONGA dit :

    La justice estime avoir déjoué une opération visant à assassiner, sur le sol français, l’opposant congolais Ferdinand Mbaou. Deux anciens agents de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE), Daniel Forestier et Bruno Susini, ont été mis en examen, mercredi 12 septembre, au tribunal de grande instance de Lyon, pour « participation à une association de malfaiteurs » et « détention d’explosif ». Ils ont été placés sous contrôle judiciaire contre l’avis du parquet, qui avait requis un mandat de dépôt. Le ministère public a fait appel de cette décision. Un troisième homme, Alain Brunet, a été entendu sous le statut de témoin assisté. Une information judiciaire a été ouverte le même jour et confiée à la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS).

    Tout s’est passé très vite. Le vendredi 7 septembre, la Direction générale du renseignement intérieur (DGSI) transmet au parquet de Lyon le fruit de ce qu’elle décrit comme un « entretien » avec Daniel Forestier mettant en évidence le projet d’élimination de Ferdinand Mbaou. La rencontre aurait eu lieu au commissariat d’Annemasse (Haute-Savoie), les 31 août et 1er septembre.

    L’ex-agent de la DGSE, qui affirme être un ancien militaire de carrière ayant servi quatorze ans au sein du service action, aurait, selon les dires de la DGSI, revendiqué être à la tête d’un groupe constitué pour tuer l’opposant congolais qui réside à Bessancourt, dans le Val-d’Oise. La motivation avancée porterait sur le fait que celui-ci « cherchait à renverser le président actuel » de la République du Congo, Denis Sassou-Nguesso. D’après les propos de M. Forestier, toujours rapportés par les agents de la DGSI, des repérages auraient été réalisés en mai et en juin de cette année en région parisienne. Il aurait néanmoins ajouté qu’il considérait que « le projet n’était pas réalisable ».

  4. Lucien Pambou dit :

    Merci Samba dia Moumpata et que dit la diaspora pas grand chose comme d habitude

    Si les faits sont averes ils doivent etre condamnes de maniere ferme et dénonces car la construction de la démocratie doit se construire dans le pluralisme des idées et l existence d un Etat de droit qui garantit les libertes et expressions individuelles

    Merci samba d’avoir ouvert le bal des indignations.Alors la diaspora entrez sur la piste de danse et a vos stylos

    il n ya rien a attendre des opposants traditionnels au congo membres du réseau congo qui malgre leur fausse opposition sont d abord des opposants alimentaires

    Ce qui est bizarre ici c est que les internautes prompts a sauter sur SASSOU sont étrangement absents silencieux et ne disent rien.De quoi ont ils peur? .Nous sommes en FRANCE ET PAS AU Congo

    Remercions SAMBA d ‘avoir rompu le processus du silence qui risque d’etre abyssal concernant cette affaire de barbouzes assassins d un opposant congolais dont on ne connait ni le nom ni le staut

  5. Lucien Pambou dit :

    IL FAUT LIRE STATUT AU LIEU DE STAUT

  6. SAMBA DIA MOUMPATA dit :

    Cher Lucien Pambou revenez au bon sentiment ! Donnons la priorité au congo et non à nos petites carrières , vous les universitaires africains ,devenez des fêtes troubles à l’instar du professeur ELIKIA BOMKOLO qui soutiens le dauphin de KABILA en RDC ou de notre égyptologue de MBOUNDJI Saint -Benoît soutiens indéfectible de la barbarie de Sassou . Sauvons notre notre pays cher Lucien Pambou on condamnons fermement la barbarie que nous imposent sassou et ses enfants …

  7. Mark dit :

    C’est une affaire de reseaux comme l’a toujours revelé notre frère Lucien Pambou.

  8. alerte generale dit :

    Francis Letellier @letellier_ftv
    il y a 3 minutes
    « @manuelvalls devrait démissionner. On ne peut pas être élu de la République et en même temps candidat à Barcelone » @Valerie_Rabault @socialistesAN @DimPolitique @France3tv

  9. Delbar dit :

    Il est indispensable que Mr Mbaou, si ce n’est pas déjà fait, constitue immédiatement avocat, en tant que victime afin qu’il puisse accéder à son dossier.
    Cette affaire est l’occasion ou jamais de dénoncer à la justice française et au monde les liens entre ce régime dictatorial et certaines forces politiques de notre pays.

    Enfin je prends acte que Monsieur Pambou, même si certains considèrent qu’il ne va pas assez loin, évolue vers une critique plus ferme du régime de Sassou.
    Oui, la France n’est pas le Congo et les voyous sont ici poursuivis.

  10. Lucien Pambou dit :

    Cher samba
    A la différence du rdc elikia mbokolo normalien agrégé d’histoire oppose a Kabila père et à notre egyptologue obenga oppose farouche a sassou avant de se rallier la queue basse a sassou(d ailleurs lors d un débat a Paris tous les obenguistes m avaient hué parceque de façon prémonitoire j avais dit qu’ il rejoindrait sassou et les faits me dnnent raison).donc a la différence de ces deux universitaires alimentaires moi je garde ma nneutralite axiologique qui vise à présenter les acteurs et faire le travail difficile et non accepté de l analyste chose difficilement acceptable au congo.Mabanckou et moi étions au congo avec étonnants voyageur association française du livre lui en tant qu’ écrivain moi en tant qu’ éditorialiste.sauf que moi je le dis mais pas Mabanckou
    Mabanckou dénonce aujourd’hui et ajusté titre les autorités congolaises actuelles ou mortes de la mort d un de ses parents kimbouala kaya dans son livre défendu axe vente à brazza les cigognes sont immortelles.je n ai pas beaucoup confiance dan s l intellectuel congolais surtout l intellectuel de culture francophone prêt à la trahison.c est facile de tenir un double langage et de se retrouver à la table du chef de réseau.ce qu’ il se passe dans mon pays ne me plait pas .nous dénonçons et cela est normal et juste sassou mais que se passe t il après pas grand chose car nous sommes des couards guidés par des fausses émotions de libération du Congo de l emprise de sassou et de son clan et en même temps certains jouent le double jeu pour aller aux rocailles du réseau..vous avez en creux l exemple de elikia bokolo avec lequel j avais croisé le fer au cours de l émission tam tam
    Magazine emission radio et obenga dans le réfectoire d un lycée au cours d un débat organise par une association congolaise.Voilà le résultat les faits m avaient et me donnent raison sur la couardise et la trahison des clercs congolais malgré leurs dénonciations des régimes politiques en rdv et en rcb

  11. Lucien Pambou dit :

    I faut lire rituailles au lieu de rocailles
    Il faut lire à juste titre sur sassou
    Il faut lire rdc au lieu de rdv

  12. alerte generale dit :

    PROJETS D’ASSASSINATS D’OPPOSANTS CONGOLAIS EN FRANCE ENTRE MANIPULATIONS, INTIMIDATIONS ET MENACES DE MORT: LES JOURNAUX « LEFIGARO ET LE MONDE » FONT-ILS LE JEU DES RÉSEAUX FRANCAFRIQUES MÉDIÉVAUX TOUS D’APPARTENANCE OU DE SOUTIEN AU DICTATEUR A BOUT DE SOUFFRE ET AU BOUT DU ROULEAU MONSIEUR SASSOU NGUESSO?

  13. KIKADIDI LEO dit :

    IL EST TEMPS QUE L OPPOSITION PROPOSE UNE SOLUTION INNOVANTE EN MATIERE D ORGANISATION DES ELECTIONS.EX.OBLIGATION D ORGANISER UN SONDAGE AVANT,PENDANT,ET APRES,PLUS UN COMPTAGE DES ELECTEURS PENDANT LES SCRUTINS.CELA PERMETTRA D AVOIR DE LA SUBTANCE EN CAS DE CONTESTATION DES RESULTATS ET AUSSI POUR IDENTIFIER LES CANDIDATURES FARFELUS.ORGANISER LES ELECTIONS LEGISLATIVE ET PRESIDENTIELLE LE MEME JOUR.POUR DIMINUER LES COUTS ET EVITER D AVOIR DES DEPUTES GODILLOT.EN MATIERE DE SECURITE POUR LES CANDIDATS LES AUTORITES DEVRA2IENT FINANCER LES SERGVICES D AGENCES DE SECURITE INTERNATIONNALE AYANT UNE EXPERIENCE DANS DES ZONES SENSIBLE TYPE IRAK OU COTE D IVOIRE.

  14. Bakala dit :

    Lucien Pambou,

    D’après les Dépêches de Brazzaville, Alain Mabankou a eu un cachet de 20 millions de fcfa lors de votre séjour à Brazzaville.

    As-tu eu le même montant en cachet ou bien tu t’étais contenter de l’eau fraîche et du pain seulement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.