PAULIN MAKAYA L’HOMME SOLITAIRE

Il y a une constance dans l’homme, ancien proche collaborateur de feu Bernard Kolélas, sa vision solitaire du pouvoir alors qu’en l’état actuel des choses dans notre pays toute l’opposition concoure au départ du tyran à bout de souffle qui humilie à longueur de journée les congolais qui n’arrivent plus à subvenir à leurs besoins fondamentaux.

Nul besoin de revenir sur les épisodes postérieurs de son équipée solitaire qui avait conduit à son injuste incarcération. Le loup Sassou voyant une brebis égarée hors du troupeau, une proie facile, n’a pas hésité à s’en emparer pour montrer ses muscles et terroriser l’opposition républicaine.

La rhétorique actuelle du Président de l’UPC (Unis pour le Congo), Paulin Makaya « sur la promotion des compétitions des talents » est une lubie dans le contexte actuel. Un talent est une combinaison rare de compétences rares, d’où sa rareté. Le Congo a besoin de liberté et d’une union de compétences qui sortira notre pays du marasme dans lequel il se trouve. Il en sortira forcément un leader que le peuple aura choisi démocratiquement. Comme dans tout projet, il n’y a qu’un seul responsable et beaucoup d’acteurs. Et chacun de nous en fonction de son expertise y trouvera sa place. Actuellement l’opposition congolaise a besoin de rassemblement, d’union, et de projet de société alternatif qui tarde à sortir car nous sommes une opposition pour gouverner.

Les humiliations infligées à Paulin Makaya et à un nombre d’entre nous qui les subissent encore sont intolérables dans une démocratie. Mais le Congo est une dictature. Combien de Congolais ont passé, parfois de très proches, des années de détention arbitraire dans les geôles de cette même dictature sans en faire un label de respectabilité politique. Au Congo nous sommes dans l’irrationnel du fait d’un pouvoir aveugle qui frappe sans discernement dans le seul but d’humilier ses adversaires politiques.

Après l’épisode malheureux du Pasteur Ntumi flatté par des rencontres avec les sbires de la dictature et son passage de terroriste à homme de la paix, Paulin Makaya doit se recentrer sur l’essentiel de notre combat qui est celui de la restauration de la démocratie au Congo avec le départ sans condition de Sassou qui est incapable de respecter ses propres serments. L’homme ne change pas au fil des années, nourri avec sa clique au lait et au miel à la sueur des travailleurs congolais. La valeur travail ne fait pas partie de son vocabulaire.

Quoi qu’il en soit, Sassou est le problème du Congo. En cela, il ne peut pas faire partie de la solution. Il est temps après avoir échoué qu’il tire sa révérence et qu’on l’oublie dans les profondeurs de l’histoire car le mal qu’il nous aura causé est incommensurable.

Le moment du pardon et de la réconciliation arrivera car aucun congolais ne veut marcher sur les cadavres de ses concitoyens pour accéder à la magistrature suprême. Le temps de la compétition arrivera, mais il ne faut jamais mettre la charrue avant les bœufs. Notre peuple souffre depuis plus de 40 ans alors que nous avons des hommes compétents pour le sortir de cette mauvaise passe.

La lutte continue et ne sera totale que lorsqu’il n’y aura plus de prisonniers politiques au Congo, à l’instar des plus emblématiques d’entre-eux que nous n’oublions jamais tels que Mokoko, Okombi Salissa et bien d’autres aussi talentueux.

Il est bien qu’après avoir été privé de liberté de faire la tournée des popotes, mais la cohérence de la pensée et de l’action est un élément essentiel du discours politique.

Le massacre du Pool s’est soldé par un accord paraphé sur le coin de la table avec comme revendication un statut politique, la reconstruction d’une maison et des moyens financiers pour le ramassage des armes. Tout ceci est pitoyable au regard du nombre des congolais morts pour le caprice du Prince et des déplacés du Pool qui ont tout perdu. Il est temps de changer la façon de faire la politique au service du peuple et non pour se faire applaudir par des illuminés. Nul n’est essentiel sans les autres et l’union fait la force.

Pour rappel, sans la conscience de Bowao, d’Okombi Salissa, de Mokoko et bien d’autres congolais épris de démocratie de la partie Nord du pays, le dictateur aura eu beau jeu d’ethniciser le débat et d’incriminer les Sudistes comme il aime les appeler d’en vouloir à son pouvoir qu’il croit détenir de Dieu. Le Congo est un et indivisible. Nul ne peut plus tolérer la dérive totalitaire d’un homme d’où qu’il vienne. Trop c’est trop. Le patriotisme des Congolais de tout bord a montré l’incapacité de ce système à bout de souffle de régler les problèmes basiques des Congolais. La corruption et la concussion sont érigées en normes sociales acceptables au vu et au su de tout le monde. Il est temps de nettoyer les écuries d’Augias.

A Paulin Makaya, l’union fait la force. La visite de courtoisie conduite à votre domicile par madame Claudine Munari, Présidente de la fédération de l’opposition congolaise, est une main tendue pleine d’humilité. Vous faites partie des nôtres et nous ne l’oublions pas car nous partageons les mêmes idéaux. Le moment venu, le peuple choisira en fonction de la capacité des uns et des autres à diriger et non en fonction des cicatrices corporelles ou mentales subies.

Nous avons tous soufferts de votre privation de liberté que nous n’avons cessé de dénoncer à notre humble niveau. Votre attitude sans concession avec la machine à broyer en place fait de vous un acteur politique de notre pays. Vous avez cru en quelque chose même si cela pour vous a signifié perdre votre liberté et enduré des souffrances inutiles.

C’est Zig Ziglar qui disait : « C’est votre attitude, plus que votre aptitude qui détermine votre altitude. » Toute cette expérience ne doit pas être un coup d’épée dans l’eau sinon votre combat aura été vain. Et comme toujours nous devrons apprendre de nos erreurs.

—-

Patrice Aimé Césaire MIAKASSISSA

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

20 réponses à PAULIN MAKAYA L’HOMME SOLITAIRE

  1. Mark dit :

    En quoi Paulin Makaya representait il un danger pour ce monsieur en uniforme qui lui pointe gratuitement son arme? C’est ce qu’on appelle la barbarie….Parler avec ce monsieur, il est le meme qui vous dira que l’Afrique va mal. Je ne pense pas que ce monsieur gagne mieux sa vie que les autres congolais. Rien ne peut justifier le comportement barbare de ce monsieur si c’est pas la jalousie, la haine, l’idiotie, l’egoisme, le manque d’amour en vers son prochain et la nation….

  2. Val de Nantes , dit :

    Notre retard mental s’explique par ce geste inapproprié …LAfrique offre des images anachroniques et se fait vite juger sur ces faits illustratrifs de notre arrièrisme civilisationnel ..
    Nous donnons ,par ces images ,du grain à moudre aux afro-pessimmistes .
    Braquer une arme sur une personne censée apporter un message politique à ces compatriotes, souligne les obstacles au développement humain et économique auxquels ne cesse de faire face notre pays ..

  3. OYESSI dit :

    Cette image, je ne l’oublierai jamais. C’était quand Paulin entreprends sa tournée pour l’élection Présidentielle volée par Sassou. Ici le pouvoir de sassou l’empêche de rentrer dans Madingou pour tenir son meeting. Et quand Paulin veut savoir de quoi çà retourne, pour seule réponse c’est cette ignoble image qui ne me quitte jamais depuis ce jour là. Le danger que Makaya représentait ce jour là c’est la peur de l’ogre d’Edou de perdre le pouvoir qu’il a usurpé une fois de plus.

  4. Loathey dit :

    Donc si on comprend bien Mr. Miakassissa veut inviter Paulin a la mangeoire? Ben, si vous trouvez qu’il y a peu d’invites et beaucoup a manger, appeler simplement le peuple!
    Quant a Paulin, qu’est-ce qu’il allait chercher dans le niboland? Quand on a ete co-confondateur des Ninja qui ont tue les ressortissants des pays du Niari pour des raisons ethniques, on devrait avoir la pudeur de ne pas aller solliciter leurs suffrages…

  5. Kuend mouangana dit :

    Qui a commencé à tuer qui?
    Qui a divisé le pays et légitimé le tribalisme ?
    QUI n’a pas fait l’unité alors qu’il avait reçu les suffrages du peuple
    Qui in fine est responsable de la décadence de pays?
    Et pourquoi les congolais ont ils peur d’aller à cette conférence internationale afin que l’on détermine les responsabilités des uns et des autres ?

  6. Val de Nantes dit :

    Qu’attendre ,d’un pays dirigé par un homme dont le niveau d’études frôlerait la 3ème du collège .
    A ,plus de 35 ans, de règne d’idoitie basé sur des dogmes tribaux ,le Congo montre les signes d’un pays qui va avec l’encontre de la modernité …
    La gouvernance de Sassou ensauvage plus qu’il illumine l’avenir du pays ..
    D’où l’intérêt quasi inévitable de procéder à une révolution mentale tous azimuts ,pour rebâtir moralement et économique ce pays …
    La psychologie du congolais est atteinte de souillure .La reconstruction du pays dépendra de sa guérison ..
    Replacer l’intelligence au centre de la conduite des affaires de notre pays ,à ce titre il sera important de ramener la diaspora formatée au bercail ..
    Le Congo ne peut faire l’économie de cette intelligence apatride…

  7. Val de Nantes , dit :

    Le remède à cette dérive mentale doit être la formation à l’idéologie patriotique autour des valeurs de la république ……
    Le salut ,de réussir sa vie ,vient de l’école ,en dehors de tous les aléas que nous réserve la vie ,et l’environnement familial ..
    Une restructuration du cerveau congolais s’avère crucial ,si l’on voudrait ramener tout le monde à la raison, sachant qu’ils ont perdu les repères sociétaux et sociaux qui servent de boussole à la construction d’une véritable nation..

  8. Val de Nantes dit :

    Lire ..cruciale

  9. Val de Nantes , dit :

    Investir des milliards de Cfa ,dans la construction des médiathèques partout dans le pays ,au travers du cadre fédéral ….
    Ce sera la première dotation en intelligence numérique et livresque de notre pays ..
    Revitalisation des services publics ,grâce à la maîtrise de l’outil informatique…
    Introduction de l’outil informatique dans la sphère éducative …
    etc….
    Vous aurez compris que ,chers compatriotes ,cette révolution n’est possible que dans une forme d’État moins jacobine et ouverte aux aspirations du bas peuple…
    Essayons de compartimenter les tâches étatiques,afin de garantir une meilleure qualité de vie à nos compatriotes ..
    Vulgariser l’informatique et vous créerez des EINSTEIN congolais…
    Imaginez qu’on ait investi sur les 14000 milliards de Cfa ,3000 milliards de Cfa en équipements des médiathèques à travers tout le pays , je pense qu’un important pas aurait été franchi dans l’acquisition des facultés à inventer et à promouvoir l’intelligence artificielle….

  10. Val de Nantes , dit :

    L’intelligence traditionnelle est remplacée par l’intelligence numérique…
    La bataille économique a changé de paradigmes ,les chinois doivent nous servir d’exemples…

  11. Val de Nantes dit :

    Pour moi ,de telles images ne font que renforcer la déperdition dans toutes ses dimensions de notre pays ..

  12. Uhem mesut dit :

    M. Makaya a eu le courage de sortir de sa zone de confort pour aller chercher le suffrage des Congolais, contrairement à d’autres qui ont érigé l’ethnicisme en stratégie politique. Bien qu’ayant servi le MCDDI, il est allé dans des lieux ou a priori il n’était pas le bienvenu. C’est un bon signe de patriotisme et de hauteur politique. Très très peu de politiques ont été capables d’actes similaires.

  13. David Londi dit :

    La réalité s’affiche devant nous avec autant de violence, abasourdis par autant de haine, que l’on en oublie d’en comprendre les mécanismes essentiels qui la gouvernent. J’ai toujours écrit, ici, que la dictature du tyran de Brazzaville repose sur trois piliers :

    1) l’instrumentalisation du tribalisme qui est la seule idéologie discriminante entre les différents partis politiques congolais.

    Sans ce clientélisme éthnique aucun parti ne peut propulser un de ses champions au pouvoir sauf par un coup de force. Dans ce pays, les ressortissants des éthnies démographiquement importantes croient au suffrage universel direct, pas parce qu’ils deviennent brutalement des démocrates invétérés mais par le fait qu’ils croient dur comme fer que tous les corégionaires leur apporteront leurs suffrages. A l’inverse, les éthnies démographiquement faibles sont opposées à ce système parce qu’elles savent que, dans ce contexte de vote éthnocentré, ils n’ont aucune chance d’arriver au pouvoir par cette voie-là (Noumazalaye). Arrivés au pouvoir par un coup d’état, les ressortissants issus des éthnies démocratiquement faibles ne peuvent s’y maintenir que par un état de violence permanent (Sassou, projet Mouebara publié sur le site de l’Opinion internationale de Michel Taube). Cette logique a permis de voir l’émergence d’une classe politique qui, au fil des ans, donne un poids qui définit la place qu’un homme politique occupe au Congo. Il y a donc une proportionnalité qui s’établit entre le taux démographique et le rang que le dictateur vous octroie. Ainsi toutes celles et tous ceux qui croupissent en prison sont au bas de l’échelle de cette classe politique parce qu’ils n’ont pas de base éthnique importante. C’est le cas de notre compatriote Paulin. Bref, aucune élection au suffrage universel ne pourra élire un homme politique en dehors des bases éthniques tant que le vote éthnocentré n’aura pas disparu. Ceci est la contradiction majeure de ce pays ;

    2) la corruption des hommes politiques et des corps institués de l’état.

    Le souverain installé au sommet de l’état doit, pour durer, disposer d’une base populaire minimale. Celui-ci, ne l’ayant pas, s’attache à corrompre les responsables politiques et syndicaux. Les uns pour créer une digue autour de lui contre la révolte éthnique, les autres pour bloquer la colère des travailleurs. Notre compatriote Paulin ne représentait ni une force éthnique ni syndicale. Le persécuter était donc facile parce qu’il représente une vision, comme Mokoko, qui transcende le clivage éthnique mais son éviction laisse les mains libres aux dirigeants de MCDDI / Youki et UPADS qui entretiennent une clinetèle éthnique qui peut se trourner vers celui-ci et, aussi parce que nous sommes dans une dictature, pas d’opposition franche ni de liberté d’expression. Les deux facteurs ont joué contre notre compatriote.

    3) la corruption de la communauté internationale pour échapper à toutes représailles des organisations internationales.

    Le suffrage universel direct pour élire un président étant inopérationnel dans ce pays à cause de l’instrumentalisation du tribalisme ; la concentration de tous les instruments du pouvoir entre les mains d’un seul homme qui peut corrompre et être corrompu facilement par les grandes firmes internationales et le manque de volonté manifeste de développer équitablement les régions me poussent vers le système qui est l’anti-dote de tout ceci : le fédéralisme !

  14. Val de Nantes , Baniangos dit :

    Tout à fait ,Baniangos ,comme le disait si bien …mon grand Evoloko Lay La y …avec une affection illimitée …….
    Chers Baniangos ,c.’est à dire ,chers amis…
    Pour diriger Le Congo ….Deux seules qualités peuvent faire l’unanimité ….
    L’intelligence et la probité…..
    L’intelligence ,c’est tracer les grandes lignes structurantes d’un pays et s’y coller….
    La probité , c’est gérer les affaires du pays sans arrière pensée d’enrichissent personnel. C’est simple et et ce n’est pas sorcier .
    Avoir cette formidable faculté à se désintéresser de l’argent public ,pour la construction du bonheur de tous ….
    La magie de la réussite nationale paraît s’y trouver …
    Puisque ,nous avons échoué pendant 60 ans ,il va falloir innover en terme de forme d’État ,choisir laquelle qui pourrait répondre aux besoins de nos compatriotes …
    Nous avons proposé le fédéralisme ,qui nous semble réunir tous les ingrédients , pour une nation apaisée …
    Redéfinir au niveau national le mot bonheur ,car tous les maux du pays en partent ….

  15. Val de Nantes , dit :

    Ce fut trop idyllique de croire à l’épargne financière pour une génération future ,sachant que le pays se devait d’être construit …
    Le bonheur de la génération future repose sur la construction économique et financière du moment …
    Ce fut une escroquerie nationale …
    Bakabadio nous disait à Bayardelle .,ceci …Lorsque vous cachée l’argent sous votre matelas .vous le thésaurisez ,car vous le soustrayez du circuit productif .
    Par contre ,lorsque vous le déposez dans une banque ,vous financez des investissements productifs avec bien sûr des intérêts qui gravitent autour du capital.

    Les mathématiques financières peuvent largement en témoigner,et ,je vous en fais l’économie ..
    Alors ,comment cette banque où ont été déposés les 14 mille milliards de Cfa ,peut elle nous expliquer la disparition du capital et les intérêts y attachants ..????.
    Sachant qu’économiquement ,il est impossible de tarir le compte d’un particulier ou d’un organisme d’un seul seul trait ….

    Cet argent a été prêté à des fins d’investissements économiques sur le long et terme court ,par le jeu d’écritures bancaires ,il est étonnant que le CONGO retirât ses billes ,sans qu’il en restât un fond qui continue à produire des intérêts annuels …(annualisation ).
    Voila ,la question à laquelle va nous répondre cette banque….ceci ,après Sassou ,nous y veillerons « car le Congo a des enfants qui ont grandi ,et qui ont étudié …
    Attention …

  16. Val de Nantes dit :

    Lire ..vous cachez

  17. Loathey dit :

    @Mouangana et Uhem
    Je n’ai pas denie a Paulain le droit de circuler sur le territoire nationale ou de battre campagne ou bon lui semble. Simplement, je dis que par pudeur politique, c’est a dire en reconnaissant tout le mal qu’il a fait aux ressortissants de cette region, il devrait s’abstenir d’aller solliciter leurs suffrages. Makaya a le sang des congolais dans les mains, c’est un fait indiscutable. le fait que tout le monde a tue ou que tout le monde a cree une malice, ne fait pas de Makaya un innocent. Il a contribute largement a detruire l’unite et la democratie dans le pays alors qu’il etait a l’epoque tres jeune et mieux place pour comprendre les enjeux sur l’avenir de notre jeunesse et plus largement du pays. Je n’innocente pas non plus tous les autres qui se definissent comme leaders et qui ont le sang des congolais dans les mains y compris quand ils sont ressortissants des pays du Niari. Se revendiquer d’une region ne fait pas de moi ipso facto un tribaliste. J’aime mes origines sans renier ou rejeter celles des autres que je respecte naturellement. Quand le Texan exprime sa fierte et sa particularite d’etre du Texas cela ne veut pas dire qu’il rejette le Californien, bien au contriare in fine il sait qu’ils sont tous Americains. J’ai des amis de longue date qui sont originaires du Pool et qui ont une association definie par leurs origines regionales, je ne pense pas que cela fait d’eux des tribalistes. En consequence, je continue de les frequenter et de les retrouver apres leurs reunions ou ils experiment leur culture propre. Je ne prete pas des intentions aux autres. Ils sont du Pool, ils ont des problemes du Pool a regler ou simplement ils veulent se partager un plat de makayabou et de manioc, et je les y encourage, point. Se revendiquer d’une region ne fait pas de vous un tribaliste tout comme s’affirmer de sa negritude ne fait pas de vous un raciste. Le tribaliste est celui qui rejette l’autre; celui qui dit des autres « nibolek za pamba pamba » et c’est precisement cela que je reproche a Makaya, a Okombi, a Mberi et tous les autres dont nous connaissons tous les noms.

    En esperant que vous m’avez compris, cher frere, je vous souhaite de passer une excellente fin de weekend.

  18. Loathey dit :

    @ Mouangana et Uhem

    Quant a la conference internationale, j’adhere a cette idee, mais je n’accorde aucun credit a Boukadia parce qu’il travaille a la solde de Sassou Nguesso. Il l’a dit lui meme au micro de Cyr makosso, qu’il aurait sauve la vie de Sassou et qu’il a le numero de Antoinette et nous savons tous le deal qu’il a passe avec son protégé pour sortir de ses geoles. Mon point de vue est aussi celui de nombreux compatriotes et c’est pour cela que ca n’avance pas. Les congolais ne sont pas dupes ou inintelligents pour ne pas comprendre ce qui se trame derriere cette initiative mon frere. Dans la meme veine, Je suis favorable a une reunion des ressortissants du Pool – la nuit du Pool si elle n’a que des objectifs culturels. Ce n’est pas parce que je ne suis pas du Pool, que je jugerais une telle initiative tribalo-complotiste. J’aime la diversite culturelle, mon cher Mouangou et j’ai la chance d’avoir grandi a Poto-Poto, Bacongo et Diata et d’avoir goute a plusieurs cultures congolaises, de parler les langues de ces quartiers et d’avoir des amis des 4 coins du Congo que j’aime et que j’apprecie depuis ma tendre enfance. Vous comprendrez donc pourquoi je ne puis en aucune facon tolere des gens comme Makaya qui ont organise des milices pour tuer des gens parce qu’ils ne pouvaient pas repondre correctement a la question: « Muwete mbiji ya mamba to ya sangi ». J’ai ete, je suis, et je serai toujours blesse par de telles ignominies. Tres fraternellement.

  19. Makaya Bissengo dit :

    @ Loathey
    Frere,
    Je ne voudrais pas te paraphraser sur tes deux commentaires ci-dessus, sinon on va me traiter de tribaliste et de regionaliste.
    Mais remettre de temps en temps la verite a sa place ne devrait souffrir d’aucune discussion (comme tu le fais ici) si nous voulons vraiment le vrai vivre ensemble.
    Autant j’aime le verve de Paulin Makaya et son courage, autant la verite qui fait mal (a nous tous) nous commendera un jour a lui demander les comptes et certaines verites sur le debut de l’organisation des milices Ninjas en 1992 a Bacongo, la verite sur la detention et les tueries des compatriotes innocents dans les prisons privées de Kolelas Bernard (je sais de quoi je parle), la verite sur la fourniture des armes de ces Ninjas par Sassou Nguesso (il en sait beaucoup lui Makaya)…
    Sans vouloir defendre Pascal Lissouba dans tout cela, cet homme trouvera ses defendeurs un jour, meme dans le Pool, comme des gens raisonables comme le defunt Andre Milongo.

    Quant a Mboukadia, son histoire est connu et je crois qu’en dehors de son cercle aussi connu, il ne fait et ne fera plus audiance.

  20. congo-liberty.com dit :

    LE WEBMASTER

    Ce site n’est pas et ne deviendra jamais le carrefour des tribalistes.
    Proposez-nous des solutions pour en sortir s’il vous plaît.
    Je supprime tous vos commentaires nauséabonds. Tous contrevenants s’exposent à se voir blacklisté sur notre site.
    Nous fermons l’accès au forum

Les commentaires sont fermés.