INTERVIEW DE POATY-PANGOU : Sassou-NGuesso le Gouverneur français du Congo ; Les origines douteuses d’Antoinette Sassou ; La naïveté et la lâcheté des Sudistes ; le cas Paulin Makaya et Jean-Marc Thystère Tchikaya…

POATY-PANGOU est originaire du Congo-Brazzaville et partisan de la scission de son pays en 2 entités distinctes, le Nord et le Sud, pour se prémunir des guerres civiles sanglantes, dont la cause est exclusivement l’accession au pouvoir, aux fins de l’accaparement des richesses nationales. Il dénonce la naïveté de l’Homme du Sud et par la même occasion le génocide des Laris perpétré par Sassou-NGuesso…

Poaty-Pangou et le ministre français Christophe Castaner

Diffusé le 14 octobre 2018, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

108 réponses à INTERVIEW DE POATY-PANGOU : Sassou-NGuesso le Gouverneur français du Congo ; Les origines douteuses d’Antoinette Sassou ; La naïveté et la lâcheté des Sudistes ; le cas Paulin Makaya et Jean-Marc Thystère Tchikaya…

  1. Val de Nantes dit :

    Les raisons de cette apocalypse politique et humaine sont bien identifiées …L’accession au sommet de l’État, en est la première..
    Ce diagnostic est formel ..La première préconisation est la suppression de cette institution présidentielle…
    La deuxième ,coule de source .Au vu ,des expériences tirées des grands pays de démocratie européenne.. L’Allemagne ,Suisse ,Pays Bas ,Belgique etc….j’ai nommé le fédéralisme …
    Il est inutile de constater ,de pleurer sans tirer les leçons de ces échecs politiques ..Il y a un temps ,pour l’hibernation ,et ,l’autre de l’action…
    Cessons d’adopter des mouvements panurgiques et paniquards ,quand arrivent des catastrophes récurrentes ,comme ,celles que connaît notre pays …
    On peut innover notre forme d’État, au milieu des États abonnés au présidentialisme…

  2. Val de Nantes , dit :

    L’après Sassou ,si l’on n’y prend garde ,risque de signer la fin du Congo………
    Nos frères Vilis n’en pensent moins ,car leur contribution ,au PIB du pays ,leur est devenue mentalement et économiquement insupportable……..
    Une formule de péréquation financière semble être le pare feu ,pour retenir par les bras nos compatriotes issus du Kouilou….

  3. Val de Nantes dit :

    Le prèsidentialisme au Congo , ou son organisation ,est synonyme du rendez vous avec la mort On peut allégrement s’en passer ,au nom de l’unité nationale ,ou , ce qu’ il en reste …
    Cessons de croire ,qu’un président de la république est un créateur de richesses ,mais un manipulateur politique souffrant le plus souvent du complexe de la pie ….
    Sassou en est le parfait archétype…..
    La richesse repose sur l’exploitation effective et stratégique de toutes les ressources dont dispose un pays ,dont les régions sont des véritables greniers ….
    Robert Poaty ,est tranquille et gagnant à terme.Sa revendication sécessionniste a un effet à double tranchant….
    Le nord ,bien sûr ,peut-être ,demain ,des régions du Sud pauvres et demanderesses des subsides du Kouilou..
    Attention ,,,Keba .Mais ,je lui donne raison…
    Une gestion continuelle de la misère est contraire au progrès de l’humanité…

  4. SAMBA DIA MOUMPATA dit :

    Cher Poaty Robert , finalement tu es le plus naïf car jean Marc thystère Tchikaya est un escroc , apôtre du chef mafieux sassou , comme sa belle mère la fameuse veuve Thystère Tchikaya qui est agent double au conseil national de sécurité D’oyo ,c’est cette dame qui espionne Dabira et Nianga Mbouala . En plus la vérité sur Madame sassou c’est une vili par adoption c’est Monsieur Louemba qui la adoptée à pointe-noire , mais ses vrai parents sont de RDC , ils sont inhumés au cimetière de la Gombe à kinshasa Mama EMILIE POTO son caveau est très visible dans ce cimetière . Cher frère poaty Pangou il faut sans cesse aussi dénoncer L’apôtre du diable Parfait Kolélas le plus dangereux des fils DE . Ce garçon est même plus dangereux que Ntoumi c’est complice numéro UN de sassou . Demain nous allons rétablir la justice et nous traitons ce garçon en justice pour complicité de crime contre l’humanité en aidons sassou à la pérennisation de la barbarie.

  5. Passy dit :

    Il y a aussi, le faux fichier électoral, un document erroné qui sert à tricher. Je partage une opinion, que cesse la naïveté de certains Sudistes. Sassou est profondément mauvais, incompétent et tricheur.

    Le Congo est loin du progrès.Très loin parce que Sassou est aussi un voleur du denier public et un affameur des compatriotes.

  6. Inès Makala Ikamou dit :

    SAMBA DIA MOUMPATA, vous avez raison. Ce type est naif. C’est le meme lors du second tour de la presidentielle française de 2017, au lieu de fermer la gueule, il priait les congolais à voter pour Macron. Ce meme Macron qui s’affiche avec le dictateur sassou nguesso qui opprime les congolais. C’est bien sidérant d’entendre ce monsieur raconter ces conneries. A son age il ne comprend pas toujours la politique française au congo brazzaville? si les congolais avait viré sassou nguesso en 1992, la France de la chiraquie le leur a imposé. C’est pas Macron qui le changera tant que Sassou Nguesso comme Bokassa en son temps à autoriser les entreprises françaises de siphonner le petrole congolais, pourvu qu’il reste au pouvoir. Comprendre cela necessiterait des hautes études?

  7. OYESSI dit :

    J’ai souvent lu ce qu’écrit Monsieur Poaty- PANGOU sauf que je n’ai jamais écouté un seul de ses multiples interview. Aujourd’hui j’ai pris la peine pour l’écouter et la moindre des choses que je puisse dire c’est que je suis très déçu.
    M.SAMBA DIA MOUMPATA a vraiment raison de le trouver plus naïf que Jean Marc thystère Tchikaya en plus de ce que M. Poaty- Pangou veut prendre les Congolais pour des imbéciles en s’attaquant à Antoinette Tchibota Sassou sa sœur qui lui sert de garantie quand il vient à Brazzaville quand il veut.
    Merci à Madame Inès Makala Ikamou qui a tout dit. Je n’ajouterai plus rien au risque d’être très impoli à l’égard de ce Monsieur Poaty – Pangou qui se prends pour une lumière et veut diviser le Congo en nord sud tout en affirmant que Sassou a été rejeté en 2016 au sud lui homme du nord tout en plébiscitant Mokoko qui est aussi bien homme du nord que Sassou.
    Monsieur Poaty- PANGOU qui ne voit l’avenir du Congo qu’en le divisant en deux n’a pas compris que c’est le système Sassou et ses amis du nord au sud qui est rejeté et non l’homme du nord en tant que tel sinon les voix du Congolais du sud n’allaient pas se porter sur Mokoko.

  8. Mark dit :

    @ Inès Makala Ikamou

    Félicitations pour votre exposé. Vous avez fait preuve du genie. Le Congo a besoin des personnes comme vous. Vous avez touché le probleme des comngolais: double jeux, naiveté, complexe…..

  9. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes chers amis,

    Si comme ceux qui savent écouter, vous m’avez écouté, vous auriez bien compris que j’appelle à la FIN de la NaivNaï de tout Homme du SUD.

    C’est dès le 15 Octobre 1958 que Jacques Luc Napoléon OPANGHAULT et avec lui tout NORD, qu’ils avaient cessé d’être Naïf.

    Jacques Luc Napoléon OPANGHAULT avait compris que l’Unité Nationale n’existait pas.

    C’est à date du 15 Octobre 1958 qu’il avait appelé a la SCISSION du Congo avec le rattachement du NORD à l’Oubangui Chaari actuelle Centrafrique.

    Oui moi aussi je l’ai été. Mais les faits m’ont instruit.

    NB : Être Naif, c’est ne savoir ce pense réellement l’Autre alors toi, tu lui tout et tu lui fais confiance.

    Par contre lui , il te fait croire qu’il est avec toi.

  10. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes chers amis

    Pour rendre une  » Bonne Dissertation », il faut d’abord avoir bien compris ce que demande l’examinateur dans le sujet à disserter.

    Ceux qui ont compris ont finalement compris que j’appelle a la FIN de la NaivNaï de nous les Sudistes.

    Le 10 Mai 2012 a Oyo(Edou), Denis SASSOU NGUESSO en Mbochi avait appelé tous les Nordistes à rester unis et lui allait s’occuper de NGuele ( le SUD).

    Sur ce point, je ne trouve aucun  » non-naif » s’exprimer.

  11. Robert POATY PANGOU dit :

    Non mes très chers frères,

    Sortons de tromperie qui au fond est la véritable cause des massacres des Laris dans le Pool.

    NB : Le Général DABIRA nous a dit qu’il avait adressé une Fiche a son frère Denis SASSOU NGUESSO au sujet des Armes que le Général NIANGÀ MBOUALA fournissait a NTUMI qui était installé dans le Pool.

    Parlons-en mes très chers frères.

  12. Anonyme dit :

    De plus en plus ridicule ce Robert POATY PANGOU, c’est désolant !.

  13. Robert POATY PANGOU dit :

    Merci « Anonyme »,

    J’accepte d’être  » ridicule ». Heureusement que je le suis.

    Mais au moins pour vous, vous êtes  » Anonyme ».

  14. Jean OKOMBA dit :

    Mr Pangou, Poaty peux tu expliquer aux congolais pourquoi tu demandais aux franco congolais de voter pour Macron? Ta naïveté a fait croire aux congolais que Mr Macron arretera la dérive sassouiste. Oui il faut être comme toi pour répéter la même antienne lorsque les élections françaises sont proches surtout si un nouveau candidat est au deuxième tour. Hier Sarkozy avait promis la fin de la Françafrique, il est parti après 5 ans la Françafrique est toujours là. Vous avez cru en lui qu’en est il à la fin? Hier encore Hollande est venu avec une nouvelle que son élection était une mauvaise nouvelle pour les dictateurs, mais un sassou nguesso un dictateur invétéré a été autorisé à changer la constitution de son pays pour maintenir sa dictature contre ses citoyens (guerre dans le pool). Aujourd’hui vous êtes avec le jeune Macron, ne comprends pas tu jusqu’ici que pour les anciens colonisateurs leur poche ou porte monaie c’est le congo, le gabon, le mali, la RCA etc.Au lieu de lancer une seconde décolonisation, ce que le congo et l’Afrique francophone ont besoin, tu distrais le gens comme si le Congo sud est lui même à l’abris des congolais? si cétait cela, pourquoi, on retrouve les congolais du sud dans le renversement de Youlou? ( Jean FelixTchicaya etait entre temps fait allience avec J. Opango pour barrer la route a Fulbert Youlou. Tu ne sais pas cela? C’est écrit noire et blanc dans les livres qui rappellent ces faits. Idem pour le député du niaria Yambot qui est en partie à l’origine de la guerre civile de 1959. Quand Youlou est renversé il y a plein des Kongo dans ce coup d’Etat. Oui a ordonnée d’assassiner Pouabou, Matsokota et Massouémé? le groupe de mplia( dont Pascal Lissouba, Ndalla Claude, et Noumazalayi). C’est écrit noire sur blanc lisez. Idem les bakongo sont là pour renverser Massamba Debat comme ils étaient là pour renverser Lissouba ( Tsysère Tchicaya était là dans l’opposition contre Lissouba y compris Bernard Kolelas et Pascal lissouba a composé avec Sassou Nguesso. Tout ce vagabondage politique traduit il l’harmonie du sud congo que tu prentend creer. Lis bien la bible pour comprendre que la politique c’est le lieu des interets. Et dans les intérets il faut qu’il y a des perdants. Et si tel est le cas, tu en seras déçu à la fin.

  15. Anonyme 5 dit :

    La question du bien fondé du vivre ensemble doit être posé au peuple Congolais au même titre que la question du fédéralisme

  16. daniel ortega dit :

    debat de negres

  17. Yvette Calrisse Louemba dit :

    Pangou Poaty Robert
    Je veux bien savoir comme d’autres l’ont dejà relevé ici, après Macron qui s’affiche avec le dictateur sassou nguesso dans les grandes reunions ici et là, tu seras avec qui? Tu lis pourtant les accords de 1958 entre la france et ces toujours colonies d’afrique noire, pourquoi ne lis tu pas la partie concernant la coopération? De Gaule était clair, bien qu' »ndépendants », les pays africains doivent laisser en premier lieu leurs richesses à la France. Youlou était tourné vers les américains et les allemands pour l’aider à construire le barrage de sounda, il était dès lors mal vu par la France pour avoir sorti du chemin. Ainsi à sa chute, ce sujet ambigu n’a pas bénéficié du soutien de De Gaule. Tu ne connais pas cela? Marien Ngouabi voulait réfuser le petrole congolais aux dignitaires de ce meme pays, sa corrotide a été sectionnée le 18 mars 1977 pour qu’il ne parle plus de ces choses là comme il avait fait le 8 mars de la meme année devant les femmes de l’URFC. Lissouba a mis OXY dans le précarré. Il a été chassé du pouvoir pour qu’il ne le refasse pas. Les autres défendent leur intérêts, tu mobilises les congolais à la guerre. Bizarre

  18. MU-KUTU-KUTU dit :

    Je ne crois pas à la naïveté de Monsieur POATY MPANGOU. Parfois l’Africain est sadique voire hypocrite à vouloir soutenir des principes de concorde ou d’unité là où ils ne peuvent s’appliquer. Quand il dit que les gens du nord ont une vision obsessionnelle de commandement dans l’exercice du pouvoir il a parfaitement raison. Pour preuve Sassou Nguesso a été battu à la sortie de la Conférence Nationale. Pour se racheter Lissouba lui tend la main. Il n’a pas été sincère avec ce dernier parce qu’il n’était pas aux commandes. Il crée une difficulté contre Lissouba en s’alliant avec Bernard Kolélas. Il va par tous les moyens boycotter son alliance avec ce dernier parce qu’il n’est pas non plus aux commandes. Au final, c’est Lissouba et Kolélas qui sont naïfs tous les deux originaires du Sud. C’est de cette naïveté dont parle Monsieur POATY MPANGOU.

    Cette naïveté est d’autant plus grande que les gens du sud ont massivement voté Mokoko lors de la dernière et illégitime élection présidentielle alors que ce dernier une fois au pouvoir se serait comporté comme l’ont fait ses prédécesseurs. Pour preuve, il n’a pas hésité à faire un coup d’état contre Milongo.

    Oui Mathias Dzon, Okombi Salissa, Mokoko, Bowao et autres conçoivent les alliances, les acceptent si celles-ci leur sont favorables en étant aux commandes. Et ça l’homme du sud par naïveté ne veut pas le voir au nom de l’unité ou d’un Congo uni.

    Le grand défaut de l’homme du sud c’est de s’inscrire dans la croyance. Il croit que…au lieu d’être pragmatique. Les grands penseurs du monde s’accordent à dire lorsqu’un membre de ton corps est une occasion de chute, il faut couper de peur que la totalité du corps ne périsse.

    CONCLUSION : Monsieur POATY MPANGU n’a pas totalement tort.

  19. Isidore AYA TONGA dit :

    LA DIASPORA CONGOLAISE DE FRANCE A-T-ELLE PERDU LA BATAILLE CONTRE LE DICTATEUR SASSOU NGUESSO ?

    C’EST FAIT,
    LE DICTATEUR SASSOU NGUESSO ET SES MOYENS COLOSSAUX DONT IL DISPOSE ET SANS MANDAT LÉGITIME DE L’ETAT CONGOLAIS ET EN ASSOCIATION MALÉFIQUE AVEC SES PARTENAIRES FRANCAFRIQUES ; INFILTRENT, ACHÈTENT LA CONSCIENCE DE CERTAINS CONGOLAIS DE LA DIASPORA DE FRANCE POUR DÉTRUIRE LES RÉSISTANTS RÉFRACTAIRES A SA CAUSE TYRANNIQUE.

    LE DICTATEUR SASSOU NGUESSO ET SES MOYENS COLOSSAUX DONT IL DISPOSE ET SANS MANDAT LÉGITIME DE L’ETAT CONGOLAIS ET EN ASSOCIATION MALÉFIQUE, ANTISOCIALE ET CRIMINOGÈNE AVEC SES PARTENAIRES FRANCAFRIQUES ; MENACENT, TENTENT AU DROIT A LA VIE PRIVÉE, AU DROIT A LA VIE TOUT SIMPLE, AU DROIT A LA LIBERTÉ DE PENSÉE, AU DROIT A LA LIBERTÉ D’OPINION, AU DROIT A LA LIBERTÉ D’EXPRESSION ET D’ASSOCIATION, AU DROIT A LA LIBERTE DE CONSCIENCE ; POUR DÉTRUIRE LES RÉSISTANTS RÉFRACTAIRES A SA CAUSE TYRANNIQUE.

    ET SI L’HISTOIRE SE RÉPÈTE ET SE RÉPÉTERA…
    LE DICTATEUR SASSOU A-T-IL LE MONOPOLE DE NUIRE GRAVEMENT AUX RÉSISTANTS RÉFRACTAIRES A SA CAUSE TYRANNIQUE EN FRANCE ; ET APRES LUI COMBIEN D’AUTRES VICTIMES DANS SON CLAN QUI SONT ET SERONT INSTALLÉS EN FRANCE ET EN OCCIDENT – ET CELA DANS L’ESPACE ET LE TEMPS POST FIN DE CETTE DICTATURE ?

  20. David Londi dit :

    @Robert Poaty Pangou,

    « Robert POATY PANGOU dit :
    19 septembre 2016 à 10 h 12 min
    Mes très chers frères,

    Si moi, Robert POATY PANGOU défends Parfait KOLELAS, parce que je sais qui il est. Ceux qui ont voulu tout faire pour le salir, ils vont finir par avoir honte.

    Nous nous connaissons réciproquement les convictions. »

    Cette déclaration est faite par Robert sur le site de Zenga Mambou, le 19 septembre 2016. Je veux bien entendre certains propos mais il faut, au minimum, une certaine cohérence dans ce que l’on dit et écrit.

    Au-delà du récit historique approximatif, je vais insister sur le fait que les hommes politiques congolais qui ont occupé des fonctions d’élus, milité dans des partis politiques et accompagné ce système d’une façon ou d’une autre ont tous contribué à le consolider, à l’entretenir et à le porter à bout de bras pendant plus de 40 ans. Peuvent-ils affirmer, ces femmes et hommes, qu’ils n’en connaissaient pas le caractère dictatorial, autoritaire et criminel qui a plongé ce pays dans les abysses sociale, économique et sécuritaire dans lesquelles nous nous trouvons actuellement ? Même après la respiration démocratique d’après conférence nationale, le système politique congolais a continué à se structurer autour des partis politiques ethnocentrés. Quelles sont les motivations réelles du militant qui adhère au PCT, UPADS, MCDDI / Youki ou RPDS ? Par convictions ou par opportunisme ethnique ? Comment peut-on encore parler de ces partis quand ils ont formé et embrigadé des jeunes dans des milices pour tuer d’autres Congolais ? Ne sont-ce pas des partis qui ont commis des crimes contre l’humanité ? Ils ont tué des civils par le simple fait qu’ils n’étaient de la même ethnie qu’eux.

    Ici, nous sommes dans le clientélisme le plus abject, une hypocrisie qui donne envie de gerber. Beaucoup d’entre eux courent d’estrade en estrade pour prêcher la bonne nouvelle nationale alors qu’au fond d’eux-mêmes se loge une conscience formée à l’idéologie tribaliste. L’on peut attaquer quelqu’un pour ses positions politiques mais pas sur ses origines parce que celles-ci ont été imposées par le colon, le 9 septembre 1885 à Berlin. Nous attaquons le dictateur et son clan pour ce qu’ils font et non pour ce qu’ils sont.

    Le discours des hommes politiques congolais délivrent un discours que leurs actes ne portent pas. Tous ces partis politiques forment une classe qui défend les mêmes intérêts et leur positionnement dans cette pyramide au sommet de laquelle trône le dictateur est fonction du taux démographique de l’ethnie qu’ils représentent. Ne pouvant pas détrôner le roitelet, ils apportent sur un plateau leur puissance ethnique pour constituer une digue autour de lui. Ils n’en sortent pas perdants : malades ils sont évacués vers les meilleurs hôpitaux français, leurs enfants vont dans les meilleures écoles occidentales, ils roulent dans des 4×4 luxueux, ils dorment et mangent bien.

    La naïveté dont il est question ici est certainement le défaut le mieux partagé au Congo parce qu’au lieu de changer le système qui produit autant d’injustice et de crimes nous continuons à penser que celui-ci est améliorable alors que le bilan de 60 ans étale devant nos yeux toutes ses atrocités.

    Depuis 1870, humiliée par Bismarck, la France réduite à une puissance moindre avait décidé de reconquérir sa gloire d’Antan en se lançant dans l’aventure coloniale dans l’Afrique subsaharienne. C’est fait. Aucun président français ne prendra la responsabilité d’affaiblir son pays, aucun président ne remettra en cause les accords signés dans la fameuse indépendance-association, fédération avortée par Sékou Touré qui a claqué la porte à la barbe et au nez de De Gaulle qui avait reçu un mandat du Parlement français de continuer à entretenir la structure coloniale par une fédération. En réalité, nous y sommes encore dans des domaines comme la monnaie, la diplomatie, la défense, l’exploitation des matières premières, le système éducatif, etc. Le jour où, comme les anglophones, un président se déplacera au Congo sans que cela ne soit un événement majeur, ce jour là nous aurons gagné parce que le « deus ex machina » ne viendra pas de la France mais des Congolais.

  21. Anonyme 5 dit :

    @David Londi

    Tu affirmes que nos origines ont été imposées par le colon tu parles des origines ou bien des frontières ? car en effet ce pays tel qu’il existe aujourd’hui a été imposé par le colon et pour couronner le tout on imposé aussi le principe de l’intangibilité des frontières sans préoccuper si les peuples pouvaient vivre sereinement ensemble et dans la paix.

    Autre question mets tu sur le même pied d’égalité le mccdi, l’upads et le pct dans le niveau des responsabilités qui a conduit à la catastrophe qui est en cours actuellement dans notre pays ?

  22. David Londi dit :

    @Anonyme5,

    bonjour, je parle bien des origines parce que l’on est congolais par la volonté de la puissance coloniale. Nous aurions pu être dans le même ensemble que la RDC ou que le Cameroun, etc. Nous sommes congolais parce que nous habitons à l’intérieur des frontières arbitraires définies par le colon. Il a appelé ce bout de territoire Congo et nous sommes congolais. Cette situation a fait naître le mouvement panafricaniste qui refuse ces frontières et cherche à les dépasser. J’adhère à ce courant donc je ne m’emploie pas à faire la différence entre les Africains.

    Je ne vois aucun fait discriminant entre les partis congolais à part le fait d’appartenir à des ethnies différentes. Tous les partis qui ont embrigadé les jeunes dans des milices sont criminels autant qu’ils sont. Ils ont tous conclu des alliances croisées à un moment ou un autre : PCT / MCDDI , MCDDI / UPADS, UPADS / PCT. Ceci prouve bien qu’ils n’avaient pas de contradictions insurmontables. L’objectif principal est d’arriver et de se maintenir au pouvoir pendant que le peuple trinque. C’est en cela qu’ils sont tous de la même classe.

  23. Anonyme dit :

    Salut ! cher petit frère poaty Robert je n’ai rien contre toi ! Mais pour ta gouverne Jean Marc Tystère Tchikaya a un passé psychiatrique , ces voisins de L’OCH Moungali peuvent te le confirmer , comme parfait kolélas a eu un séjour en clinique psychiatrique à DIJON dans le département de la côte d’or son ex femme Nanibiènne ou même ses deux meilleurs amis Hilarion ou Diatou peuvent témoigner . Et Sassou connait est au courant de la fragilité de ces deux garçons ,c’est pourquoi il les manipules pour faire reculer la révolte des populations sudistes . ces enfants sans scrupules ne reculent sur rien ils disent toujours amen à sassou . Avec les avantages en nature & le matériels mis à leurs disposition par leur père adoptif sassou . Donc Robert cesse de prendre ces deux garçons au sérieux .Heureusement que les populations ont compris le petit jeu de ces fils DE et Sassou , la révolte c’est pour bientôt .

  24. Val de Nantes , dit :

    @Muku tu kutu ,Je valide……
    Et ,si Robert poaty était un lanceur d’alerte ,maladroit ???…Mais ,un lanceur d’alerte quand même .
    Comment sortir du KO national ,si on ne sort pas du mensonge national ????..
    Alors ,notre Robert national ,menteur ou aiguicheur des consciences ???……
    J’ai peur que l’histoire choisisse son camp, car les faits politiques congolais renforcent les arguments séparatistes et décomplexés de celui que l’on qualifie de tout ,sauf un navigateur solitaire à la recherche d’un point d’escale sécurisant…..
    Ce Robert , éveille certaines esprits endormis par l’overdose du Sassouisme ,et il est possible qu’il capte un nombre important de nos compatriotes par ce discours qui tranche avec l’hypocrisie nationale qui caractérise nos hommes politiques…
    De ces vérités érigées en alerte sur la dislocation potentielle de notre pays ,nous devons tirer des enseignements structurants sur le devenir de notre vivre ensemble…
    Soignons les maux dont ROBERT POATY ,et ,nous aurons peut-être sauvé notre pays ,,..
    En commençant par ausculter les origines de ces maladies récurrentes …
    IL YA EU des fous ,dans l’histoire , à qui, à titre posthume, on avait donné raison …

  25. Val de Nantes , dit :

    Lire ..les maux dont souffre Robert Poaty….

  26. Bakala Téléma dit :

    Chers compatriotes,

    Robert Poaty Pangou est tout sauf un naïf.

    De passage à la Bibliothèque du Congrès des USA à Washington , en 2008, j’étais surpris de voir sa thèse de doctorat. J’étais tellement fier de voir la thèse d’un compatriote référencée par cette prestigieuse bibliothèque. C’est dire qu’il a une capacité d’analyse inouïe pour que les bibliothécaires de la Bibliothèque du Congrès puissent le prendre comme une référence.

    Vous pouvez être en désaccord avec ses positions, mais prenez la peine de les analyser froidement.

    Bakala Téléma

  27. Gabio dit :

    Quoi? Poaty Pangou docteur, je n’en crois d’un seul instant. De quelle universite, quelle specialite et quand? Si c’est vrai, alors les innonvent Peya sont nombreux au Congo, et c’est la mort intellectuelle du Congo.

    Poaty Pangou serait un enseignant du college agricole ou laac au Congo. Alors, depuis quand est t-il devenu docteur referencie dans les bibliotheques americaines? Depuis 1990, il ne fait plus que la politique, et il s’est convertit en disciple des theories de bundu dia kongo. A moins qu’il soit docteur en kongologie ca se comprendrait.

  28. Anonyme dit :

    Mon cher Poaty Pambou,
    La charité bien ordonnée commence par soi-même  » . Tu marches avec des gens qui connaissent la situation du pays comme tu le prétends. Que font-ils exactement pour nous donner un coup de mains? Tu es naïf et lâche comme les autres. Tu t’affiches avec des gens que je qualifie de mal éduqués. Mon éducation ne me permet pas d’être complaisant avec des gens qui jouent avec des vies humaines. C’est sûr que c’est aux congolais de régler leurs problèmes. C’est naïf et lâche de sous estimer la force imbécile de tes nouveaux compatriotes, depuis de Gaulle jusqu’à ton candidat président.
    Je ne tolère pas cette diversion comme celle que tu dénonces concernant les « miettards » que sont les kolela, tchikaya, moungala et ………
    Pour l’amour du pays, soyons attentifs à ceux qui veulent bien nous aider et non à ceux qui veulent simplement changer la forme.
    Ce Castaner est un menteur. Tu ne l’as pas compris à la commission d’enquête sur l’affaire Benalla. C’est un parleur.
    Il faut un peu de pudeur.
    Les congolais souffrent. Nous n’allons pas nous contenter de bonnes paroles ou de promesses mielleuses. Les autres , soit disant, travaillent pour les intérêts de leur, soit disant, pays.
    Je te souhaite bon vent car nous dénonçons les mêmes injustices.

  29. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes chères Sœurs et chers frères,

    Faisons un travail de fond. Un travail de vérité.

    N’ayons plus honte de dire les vérités profondes.

    NB : Le Congo n’a jamais obtenu l’ Indépendance.

    Le 15 Août 1960 n’est que la date de publication de l’Accord d’entrée en vigueur le 14 Aout 1960 de l’Accord Particulier signé le 12 Juillet 1960 entre Michel DEBRÉ et Fulbert YOULOU.

  30. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes chères Sœurs et chers frères,

    J’ai beaucoup de choses à partager ensemble.

    Mais je vous invite à avoir du courage.

  31. Anonyme dit :

    Quel courage mon frère ?
    Tu manges avec ses individus mal éduqués.
    L’indépendance ! C’est quoi ? De toutes les façons, Elle a trop duré, cette indépendance.
    Ta vérité, nous la partageons. Pourquoi vas-tu mangé avec cette merde?
    Ils vont te remercier comme ils savent le faire.
    Pendant que des frères comme Mabamkou essaient de prendre des distances avec ses individus mal éduqués, tu donnes l’impression que nous n’avons rien compris de leur sale jeu.

  32. Anonyme dit :

    A ya!
    Soit, nous sommes des victimes, soit, nous ne savons pas ce que nous voulons.

  33. Anonyme dit :

    Nous voulons que les autres nous respectent. De grâce, ne respectons pas nos bourreaux.

  34. Anonyme dit :

    Pourquoi vas-tu manger avec cette merde qui fait du mal au pays?

  35. Robert POATY PANGOU dit :

    Faisons le Travail de fondle véritable.

    Régleons le problème du Pouvoir entre le SUD et le NORD d’une part.

    Et d’autre part regleons le problème sur la Véritable relation entre la France et le CONGO.

    C’est sur ces 2 points que resiré la solution sur le Drame que traverse Brazzaville.

    NB : Tout le reste c’est du  » tralala ».

  36. VAL DE NANTES dit :

    ATTENTION ,DOCTEUR POATY ,aux coquilles . Vous auriez dû les corriger ;;;;;IL en va de l’honneur de votre grade affiché chez le pays de TRUMP.

  37. VAL DE NANTES dit :

    Votre texte est illisible .DOCTEUR ;;;;;

  38. daniel ortega dit :

    debats de negres ou ebats de negres ? je suis entrain de luire des grands negres apparemment chacun de vous y tire du bonheur

    en vertu de quoi bernard kolelas avait conteste l’election de p lissouba a la tete de letat congolais car tout etait partit de la! RPP repondez a cette question puisque vous etes semble t il docteur en tout cas a la base j’emets des reserves sur ce dit doctorat

  39. Anonyme dit :

    Le courage Monsieur POATY PANGOU est de dénoncer sans exceptions aucune tous ceux qui, de près ou de loin participent à ce régime mafieux., qu’ils soient du sud ou du nord, de votre village ou d’ailleurs.

  40. Anonyme 5 dit :

    @ David Londi
    Je m’excuse de te répondre tardivement je n’ai pas pu le faire plus tôt les frontières ont été définies par le colon je suis entièrement d’accord avec toi mais pour les origine je le suis moins les origines nous les tenons de notre histoire et de nos coutumes et de nos valeurs chaque ethnie au Congo a sa propre histoire et ses propres coutumes donc nous tenons pas nos origines du colons

    Pour ce qui est du niveau de responsabilité de la faillite de notre pays mccdi n’a pas dirigé le pays pendant près de 40 ans sauf erreur de ma part de même que l’upads donc le niveau de responsabilité ne peut être le même
    Je sais que l’idée de la séparation t’horripile mais il faut aussi admettre que l’on puisse avoir une opinion différente de la tienne

  41. Anonyme dit :

    Il n’y a pas de problème Nord -Sud. Si quelques individus mal éduqués et devenus idiots de service sont plus nombreux au nord qu’au sud. S’ils sont plus complaisants que ceux du sud, le jour viendra et il donnera son verdict. Les idiots ainsi que les mal éduqués des pays qui soutiennent les enfants maudits payeront le prix. Le Congo est petit. On sait qui fait ou qui a fait du mal aux familles congolaises.

  42. David Londi dit :

    @Anonyme5,

    pas grave, chère soeur. Ici, je veux te faire comprendre que nos nationalités ne correspondent à aucune réalité historique. Un exemple : Omar Bongo était congolais à la naissance et est devenu gabonais ensuite. Bien sûr ton lieu de naissance est immuable et te rattache à un certain nombre de caractères : culture, langue, etc. Mais se prémunir de sa nationalité pour qualifier l’autre d’etranger me paraît ridicule dans le contexte de nos pays respectifs. Je ne serais pas gêné si un compatriote né en RDC se présentait aux élections chez nous à condition qu’il soit intègre, compétent et soucieux du bien-être de mes compatriotes. C’est cela le fond de ma pensée parce que je ne valide pas tous les attelages qui nous servent de pays, hérités de la colonisation.

    De 1960 à 1990, les assassinats étaient essentiellement politiques de Matsokota à Massamba Débat avec une exception que sont les massacres d’Ikongono, premiers massacres de masse. De 1992 à 2018, nous assistons à des massacres de masse, des génocides. Certains comme Denecé, Éric Denécé Docteur en Sciences politiques , Directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R) ont affirmé que ce pays a vu 1/10ème de la population (400.000) tués dans les guerres d’après la Conférence Nationale. Ici, je ne parle pas du deuxième génocide du Pool. L’ONU parle même de 750.000 citoyens manquants dans ce pays. Les milices de tous les partis ont participé à ces massacres de 1992 à 1997. De 1997 à 2018, c’est l’oeuvre spécifique du tyran : les 2 génocides du Pool. Même si une des milices n’a tué que 10 civils innocents, c’est un crime. Elle est donc criminelle. C’est ainsi que je traite tous ces partis de criminels.

    Voilà !

  43. Anonyme dit :

    Robert PP n’a pas tort totalement. C’est bien un lanceur d’alerte meme si val de nantes le raille. Tenez! Savez vous combien de cadres mboshis sont en formation en ce moment ? Combien d’etudiants? On parlerait mieux d un veritable rattrapage ethnique. Une République du sud du congo oui mais pas à la boukadia. Il faut une République de paix et de justice. Donc meme des mboshis modere’s en feront partie

  44. Anonyme dit :

    Ne nous detourner pas de notre objectif :soutenir D. Londi avec le federalisme.
    Val de nantes le seconde. Certes la mboshisation a atteint son paroxysme. Son antidote c’est le federalisme

  45. Anonyme dit :

    En quoi monsieur RPP est-il un lanceur d’alerte ??
    Tout ce qui est dit sur la mboshi..sation des institutions est un fait connu de tous et fait parti du plan diabolique et mafieux de sassou qui est de diviser. Il ne faut pas prendre les compatriotes pour des ignares qui n’auraient rien compris.
    Par contre il ferait mieux de s’occuper de ses proches, les collabos du système, comme les Kolelas, Tchicaya et bien d’autres qui participent allègrement et sont la caution au maintien du système mafieux en place.
    Bien sur que Robert Poaty Pangou peut paraître à visage découvert, voyager librement et s’épancher à longueur de post sur la division du pays car en se faisant il participe au jeu machiavélique de sassou, il n’entrave en rien ce pouvoir bien au contraire.
    Ce qui n’est pas le cas pour les autres Compatriotes qui attaquent de front ce système car en se dévoilant ils sont sur de ne plus pouvoir mettre les pieds au pays et mettent en danger leur propre famille resté au pays.
    Alors le Courage à la RPP il peut se le garder et sa naïveté avec…..

  46. Val de Nantes , dit :

    @Anonyme…….. Tout à fait ..
    Sur ,les origines douteuses de Maman Ngouli….
    Que dit ,mon grand Evoloko Lay Lay à ce sujet….Suivre son interview de quelques années pour bien situer les origines de cette dame…
    Les parents ou grands parents de cette dame viennent de l’Afrique de l’Ouest ….Sa mère morte au nom de Mpoto et son oncle Mpoto gallo en sont originaires ….
    Tout comme ,et c’est là .que c’est très important ,il précise que les parents de Maman Ngouli et ceux de Maman de Koffi Olomide sont des béninois……
    Écoutez Koffi dans ces chansons quand il vénère sa mère…Il lance,,, maman Ami…..Que veut dire Ami ,,.c’est le diminutif de Aminata…..
    Pour ceux qui veulent continuer à fouiller ces origines ,allez à sevran ,allée jan palach 12 ème étage où vivent et la mère de Kofi et sa sœur…..
    Kofi y venait la nuit pour leur rendre visite..Tous les agents de sécurité rdceens de centre commercial carrefour vous le diront ……..
    Renseignez vous auprès de Maman Ami ,sur les origines réelles de Maman Ngouli..
    cette dame est triplement immigrée……qui a réussi avec panache…et ce ,grâce aux deux paris Kader et Le grand Farimaka Bidie Diawara…….
    The Ngouli ‘s story……….
    Merci………

  47. Val de Nantes , dit :

    lire …… deux laris .

  48. ANONYME dit :

    Les sudistes ne sont pas naïfs, je trouve qu’ils sont plus tôt dissimulateurs, voir plus encore. Surtout les compatriotes du Pool, mais là n’est pas le sujet. Nous les panafricanistes refusons toute critique acerbe, en vers les nôtres. Nous n’offrirons plus jamais ce genre de pugilat verbaux aux occidentaux. Ces gens aiment assistés aux querelles africaines, ca les arrange, dans leurs plans machiavéliques. L’opposant francais Jean Luc Melenchon saura mieux analysé le cas du fameux Castaner, ici présent sur la photo, à coté d’un congolais de la diaspora la plus curieuse du monde.

  49. Anonyme dit :

    RPP toujours à globaliser le combat entre sudistes et nordistes, qui laisserait supposer que tous les sudistes sont des saints et les nordistes des tyrans alors que dans la réalité nous avons à.faire à un clan mafieux à majorité nordiste secondé par une minorité de collabos sudistes.
    Il y en a marre de ce genre de personnage opportuniste comme ce monsieur RPP qui ne cherche qu’a exister.
    Quel besoin de se présenter dans un selfie avec un ministre Français si cela n’apporte rien à la cause. Le Congolais toujours aussi incorrigible ou le paraître est plus important que les actes.

  50. David Londi dit :

    @Anonyme,

    je vois que nous partageons les mêmes valeurs et les mêmes espoirs. Je partage ta vision.

  51. VAL DE NANTES dit :

    Espérons que , cette amitié , affichée avec des sourires narquois ,aidera ROBERT à anéantir le mal qui mine le CONGO BRAZZA ;;;
    Des photos pour la postérité ostentatoire , qui n’apportent aucune once d’espoir de libération de notre pays . est un pied de nez à la cause misérabiliste congolaise .
    Il aurait fallu que ROBERT nous épargnât cette théâtralité futile .

  52. Anonyme dit :

    Bien à vous Monsieur LONDI, bien que n’intervenant plus depuis des mois, je vous suis régulièrement et j’apprécie venant de votre part que vous puissiez considérez que nous partageons les mêmes valeurs et la même vision.

  53. David Londi dit :

    @Anonyme,

    c’est dans la lutte que l’on identifie l’authenticité des rapports entre les individus, le plaisir est donc partagé parce qu’elle forge un esprit de partage de valeurs communes !

  54. Anonyme dit :

    @ VAL DE NANTES

    La Mère de Koffi Olomide est Sierra-léonaise et non Béninoise.

  55. Anonyme 5 dit :

    @ David Londi
    Personne ici ne qualifie l’autre d’étranger nous sommes en présence de personne qui se comportent en étranger pas en fils de ce pays que veux tu qu’on fasse que veux tu qu’on dise que ce sont des compatriotes eh bien non vraiment navrée pour toi .

    Une personne qui ruine son pays qui le met à genoux qui va violer des, personnes innocentes dans une région c’est donc un compatriote pour toi ? eh bien je te répond non

    Souffre David Londi que certains aient des opinions différentes des tiennes sur le panafricanisme et aussi sur le fédéralisme laisse le peuple Congolais décider de ce qu’il veut et de son sort et de son avenir pas d’influence pas de décision imposée sauf si tu réussis à me prouver que c’est toi qui détiens la science infuse et la vérité absolue

    Voilà !

  56. Anonyme 5 dit :

    Le peuple Congolais décidera si effectivement il n’ y’a pas de problèmes entre le;nord et le sud
    tout le reste n’est que du bavardage inutile

  57. daniel ortega dit :

    questions centrales a robert poaty pambou et david londi

    lors de la scission du congo en deux entites nord et sud ceux dont le patronyme est mabiala ou les mettrez vous? il y a des mabiala dans le pool dans la lekoumou dans le kouilou dans le niari dans la bouenza dans les plateaux et dans la cuvette.comment comptez vous gerer les « mabiala »?

    quelles seront les limites de chacun des deux nouveaux bouts de congo(congo kinkala certainement et congo denis ville actuel oyo) et pourquoi? avec la presomption selon laquelle que les vilis et les niboleks accepteront que leur pays ait pour capitale « kinkala » partie non gagnee d’avance

    par exemple prendre la lefini comme frontiere pourquoi la lefini et non pas la tsieme. je viens de lire un doc sur brazzaville il est dit que le djoue est un terme teke qui signifie « rapide ». l’histoire est unanime la dessus brazzaville est une ville teke.

    question

    EST CE DES NON TEKE COMME VOUS ET LES LARI PEUVENT IL RENVOYER DEHORS DES NON TEKES COMME AVEC LES NIBOLEKS EN 1993 94 SOUS P LISSOUBA? VOUS N’AVEZ JAMAIS PARLE DE CES EVENEMENTS JAMAIS! EST CE VOUS ETES BIEN PLACES POUR CHASSER DE BRAZZAVILLE TOUS LES MBOCHIS ALORS QU ETHNIQUEMENT LES MBOCHIS SONT PLUS PROCHES DES TEKES MEME SI ETHNIQUEMENT LES LARIS SONT TOUS DES TEKES ET LES MBOCHIS LES KOUYOUS DES NON TEKES?

    c’est l’envers du monde ce que vous faites. les lari sont des tekes et ne reconnaissent pas l’autorite royale(roi makoko et la reine ngalifourou) sur eux et veulent expluser de brazzaville les tekes qui y sont et leurs cousins soit les mbochis.bernard kolelas votre dieu etait un teke isidore mvouba est un teke frederic bistangou est un teke adelaide moundele ngolo est une teke FLORENT TSIBA EST EGALEMENT TEKE tous les tekes se valent!

    TEKES DE TOUT LE CONGO………….!karl marx ou lenine a la suite c’est clair maintenant?

    les laris ne reconnaissent aucune autorite sur eux ni royale ni evangelique ni gouvernementale meme du temps de la colonisation. il y a des sages dans toutes les regions non.alors avez vous consulte les sages du pool pour receuillir leurs avis sur votre projet de scission du congo en mille morceaux?

    alors du cfco

    le cfco contrairement aux apparences avait ete construit pour acheminer le bois de la rca(oubangui chari y compris ouesso et impfondo)vers le port de pointe noire. si le fleuve etait naviguable entre brazzaville et matadi sav de brazza et cie n’auraient pas eu lidee de construire ce chemin de fer et on serait tous tributaire du port de matadi.parait il que vous etes docteurs « de ou « comme le disait a une scene de theatre a brazzaville il y a quelques annees, alors un docteur est serieux dans ses analyses

    reconnaissez vous ce droit a la rca de revendiquer la propriete du cfco? le cfco n’avait pas ete concu pour les vilis les niboleks et les laris non monsieur c’est pour la rca!

    le chu de brazzaville n’avait pas ete concu en 1959 pour le congo bien mieux pour les malades d’afrique centrale. en principe c’est l’oceac qui devrait etre depositaire de ce batiment

    vos elements de reponses sont vivement attendus

    jean daniel ortega
    brazzaville
    congo

  58. David Londi dit :

    @Anonyme5,

    chère sœur,

    je n’exonère personne pour les crimes commis, au contraire je les condamne tous à longueur de journée et c’est cette conviction qui me pousse à condamner tous les partis politiques autant qu’ils sont, sans exception. J’affirme tout haut qu’il y a eu deux génocides dans le Pool (1997 -2001 et 2016 – 2018) perpétrés par le Tyran, les preuves existent.

    J’insiste aussi sur le fait que seul le peuple décidera de l’option qu’il voudra pour le pays. Nous exposons un projet, amendable, qui sera validé par référendum parce que nous sommes persuadés qu’un choix conscient se fait à partir d’une bonne information. Le peuple souverain rejettera l’option du fédéralisme ou pas parce que celles et ceux qui portent ce projet sont profondément démocrates et ne passeront par-dessus sa volonté. Depuis l’indépendance ce peuple n’a jamais été consulté pour le type d’organisation qu’il voulait pour le pays, pour son destin. L’organisation actuelle de l’Etat-nation lui a été imposée alors que des leaders comme Boganda proposaient d’autres choix. Ces choix n’ont jamais été soumis au peuple. Nous n’allons pas reproduire les mêmes erreurs. Tout projet doit être porté par le peuple pour sa réussite sinon ce sont les leaders qui choisissent pour eux et nous en vivons encore les impacts. Aucune option ne sera imposée au peuple parce que sa souveraineté est sacrée et le pilier de la démocratie.

    L’option de la scission du pays est irréaliste pour plusieurs raisons :

    1) l’intégration du nouvel état dans l’Organisation des Nations Unies (ONU)

    La reconnaissance d’un nouvel État ou d’un nouveau gouvernement est un acte que seuls les autres États et gouvernements peuvent accomplir. Elle implique généralement l’instauration de relations diplomatiques. L’ONU n’étant ni un État, ni un gouvernement, elle n’est pas habilitée à reconnaître un État ou un gouvernement.

    En tant qu’association d’États indépendants, l’ONU peut admettre un nouvel État parmi ses Membres ou accréditer les représentants d’un nouveau gouvernement.

    Conformément à la Charte des Nations Unies, peuvent devenir Membres de l’ONU « tous [les] États pacifiques qui acceptent les obligations de la […] Charte et, au jugement de l’Organisation, sont capables de les remplir ». C’est l’Assemblée générale, sur recommandation du Conseil de sécurité, qui décide d’admettre des États candidats à l’adhésion.

    La procédure se déroule comme suit :

    L’État présente une demande au Secrétaire général, accompagnée d’une lettre dans laquelle il déclare officiellement accepter les obligations de la Charte.
    Le Conseil de sécurité examine sa demande. Toute recommandation en faveur de son admission doit faire l’objet d’un vote favorable de 9 des 15 membres du Conseil, dont celui de l’ensemble de ses cinq membres permanents (Chine, France, États-Unis d’Amérique, Fédération de Russie et Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord).

    Si le Conseil recommande l’admission du candidat, sa recommandation est soumise à l’examen de l’Assemblée générale. Un vote favorable de l’Assemblée à la majorité des deux tiers est nécessaire pour admettre un nouvel État dans l’Organisation.

    L’adhésion prend effet le jour où la résolution correspondante est adoptée.
    À chaque session, l’Assemblée générale examine les pouvoirs de tous les représentants des États Membres participants. Au cours de cet examen, auquel procèdent habituellement en premier lieu les neuf membres de la Commission de vérification des pouvoirs, mais qui peut aussi avoir lieu à d’autres moments, il peut arriver que l’on se demande si tel ou tel représentant a été accrédité par le gouvernement en place. Cette question est finalement tranchée par l’Assemblée à l’issue d’un vote à la majorité.

    Dans le cas d’un changement normal de gouvernement, au terme d’une élection démocratique, par exemple, la question de l’accréditation d’un représentant de l’État concerné ne se pose pas.
    Le blocage le plus évident est constitué par le fait que les cinq membres permanents (Chine, France, États-Unis d’Amérique, Fédération de Russie et Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord). Il suffit que la France, situation probable, pose un veto pour arrêter le processus. Cette situation nous la vivons avec les Palestiniens, bloqués par le veto américain. Cette sécession ne passera donc pas cette étape.

    2) Pendant le processus de scission, il faut prévoir des compensations parce que les uns et les autres ne resteront pas les bras croisés. Le principal risque est l’installation de la guerre civile permanente entre les deux nouveaux Etats. Ce pays n’a pas suffisamment vécu de guerres pour le replonger dans ce cauchemar pendant encore des années ? Nous y avons laissé des pères, des mères, des oncles, des frères, des sœurs et de amis. J’ai lancé, sur ce site, un cri de douleur avec l’article « Requiem pour le Pool », blessé que j’étais dans ma chair. J’en suis arrivé à la conclusion que la meilleure solution pour tout reconstruire, c’est le fédéralisme parce que l’on retire rien à personne, au contraire, nous nous donnons la possibilité de développer nos régions respectives sans mettre les luttes politiques ou l’instrumentalisation du tribalisme au cœur de nos projets. Nous voulons la liberté de reconstruire, d’investir, d’éduquer et de soigner parce que c’est cela qu’attendent nos parents : travailler en paix.

    3) Le Sud uni est introuvable, nous avons assisté à des guerres interethniques dans le groupe Kongo, très meurtrières et des élans de vengeance persistent encore entre les différents groupes. Rien ne dit que l’Etat sud vivra dans une harmonie parfaite. Cela s’est vu pendant les présidences de Massamba Débat et de Pascal Lissouba.

    Toutes celles et tous ceux qui portent ce genre de projet trompent le peuple parce qu’ils ne lui exposent pas les obstacle sus-énoncés.

    Le tyran instrumentalise un groupe ethnique mais peut-on généraliser et affirmer que 100% de mbochis détestent les Bakongos ? Qu’en est-il advenu des Corbeaux (Matswanistes) que Youlou avait exilés dans le Nord ? Y ont-ils été massacrés ? Non, ils y ont fondé des familles et développé du business pour la plupart. Le dictateur le fait pour un clan, c’est tout. Je le combats pour ce qu’il fait et non pour ce qu’il est parce que je ne pense pas que tous les Noirs sont idiots, fainéants et simplets comme je condamne la généralité qui consiste à affirmer que tous les Mbochis détestent les Bakongos et, vice-versa.

    Nous pouvons continuer à débattre si mes réponses ne te satisfont pas, chère sœur !

  59. Anonyme 5 dit :

    c’est le peuple qui doit décider si la séparation est irréaliste ou possible le pays est déjà en guerre donc..
    La yougolasvie a éclaté en différent états et ces états vivent plutôt bien la Croatie est arrivée en finale de la coupe du monde !
    Beaucoup se sentent pris en otage par cette union il faut qu’on réponde une bonne fois pour toutes à cette question le peuple encore une fois est souverain et en aucun cas cette option ne doit être zappée
    Au fait à aucun moment je n’ai vu le fédéralisme proposée comme solution à des crimes économiques et à des génocides aucun exemple bien au contraire ce pays la yougoslavie qui était une fédération a éclatée suite à des génocides et à des viols ce que tu dis là ressemble fort à des intimidations on doit être libre de vivre avec qui on veut et faire « pays  » avec qui on veut sinon c’est de la contrainte et une union forcée et l’union forcée sous la contrainte ne fonctionne pas les mariages arrangées créent de la discorde voit toi même où on n’en est maintenant donc le peuple doit être interrogé

    Le projet fédéral que tu défend doit être basé sur un socle commun basée ne fut ce que sur des valeurs communes est tu sûr que nous avons tous les même valeurs? ne fussent que les valeurs je ne parle pas d’autre chose donc encore une fois immanquablement la question de l’union doit être posée et c ‘est comme cela que ceux qui demandent haut et fort le pardon et la réconciliation pourront obtenir satisfaction la reconstruction si le peuple vote oui à l’union bien sûr sera possible sans cela ce sera à nouveau l’union des hypocrites et une partie de la population se sentira à nouveau bernée et piègée est ce que c’est cela que tu veux ? si c’est cela dis le clairement et à chacun prendra sa décision par rapport à ton projet justement.

    L’union ne doit pas être subie mais voulue les paroles du genre c’est l’union ou c’est la guerre ressemblent fort à des menaces pour l’instant un ressortissant du nord est aux manettes que se passera t il alors si c’est un ressortissant du sud as tu déjà pensé à cette possibilité? que fera t on avec l’union subie nous venger exterminer tout le monde? pour ne plus subir l’oppression tout ceci ne tient vraiment pas debout

    Le sud du Congo a existé et existe encore heureusement et encore heureux qu’ils y’aient des personnes qui pensent qu’il existe sinon ce malheureux pays n’aurait plus du tout mais plus du tout d’avenir toi tu n’y crois pas mais d’autres beaucoup d’autres y croient alors qui a raison? posons la question au peuple Congolais,
    Pour ta gouverne beaucoup préfère vivre dans un espace restreint et sécurisé plutôt que dans un espace vaste et insécurisé

    Le fédéralisme est un modèle d’organisation étatique et dans aucun pays du monde je le répète ce système n’a été utilisé comme méthode de résolution des crimes économique et des génocides aucun si t’as un exemple merci d’avance de me le signaler

    Bien à toi

  60. Robert POATY PANGOU dit :

    Les Sudistes sont aujourd’hui mieux édifiés que hier.

    Le Massacre des Laris a été organisé, programmé et planifié.

    Le temps de la Diversion sur l’Unité Nationale est fini.

  61. David Londi dit :

    @Anonyme5,

    chère soeur,

    je pense que nous n’avons pas été suffisamment clairs sur les explications délivrées sur le fédéralisme à lire tes réactions. Nous devons donc continuer à expliquer et exposer les tenants et les aboutissants de ce système. Nous le ferons. En effet, le référendum est le point de départ de l’instauration du fédéralisme au Congo. Aucune autre voie n’est possible parce que les échecs comme la chute de la Fédération du Mali nous apportent plein d’enseignements. Ici, nous sommes d’accord, le peuple souverain choisira et ce choix sera, bien sûr, validé parce que nous n’avons pas de moyens de le lui imposer. C’est clair !

    Les Etats-unis se sont construits en fédération pour concilier les intérêts divergents entre les pro et les anti-esclavagistes, le Canada pour contrer la suprématie de ses encombrants voisins : les USA. Les Belges se sont transformés en fédération pour dépasser le problème Wallon – Flamand – germanophone qui allait aboutir à la scission du pays. Les Suisses se sont organisés en confédération pour résoudre les oppositions entre les trois grandes communautés dans un pacte fédéral datant d’août 1291: les allemands, les italiens et les romanches. Les Éthiopiens, confrontés aux problèmes ethniques depuis des centaines d’années, ont opté pour le fédéralisme depuis 1996 même si des problèmes persistent mais ils sont essentiellement dus à des conflits internationaux (Somalie, Érythrée, etc.). Sans le fédéralisme, le Nigeria aurait explosé après la guerre du Biafra. Il y a des centaines d’expériences dans le monde et une littérature abondante sur le sujet. Les pères des indépendances comme Nkrumah et bien d’autres ont pensé à cette organisation pour dépasser les contradictions résultant de la Conférence de Berlin de 1885.

    La Yougoslavie s’est construite contre l’URSS sous l’impulsion de Tito sur la base de l’idéologie communiste magnifiant le centralisme démocratique, l’opposé du fédéralisme. Le fédéralisme épanouissant se développe dans un environnement social libéral, c’est d’ailleurs une condition sine qua non. Les pays de l’ex-Yougoslavie ont tous été reconnus par l’ONU après une guerre effroyable assimilée à un génocide dans certains cas. La Bosnie a été sous administration de l’ONU (Bernard Kouchner), une phase de transition avant d’accéder à l’indépendance pour réduire les tensions entre les Serbes et les Bosniaques. La Yougoslavie n’est donc pas un bon exemple pour le Fédéralisme comme la Russie actuellement parce que la démocratie n’y est pas encore effective.

    Pour l’option de la scission, il faut en prendre en compte les facteurs de risques que j’ai énoncés dans mon précédent pour en appréhender la faisabilité.

    Merci pour ce débat, chère sœur, il me donne l’occasion de mieux préciser les choses !

    A bientôt !

  62. David Londi dit :

    @Daniel Ortega,

    je suis au regret de vous dire que vous prenez le débat en cours. Visiblement vous n’avez pas lu les publications faites sur ce site sur le sujet.
    Je vous conseille vivement de parcourir les archives de Congo liberty ou taper sur Google : David Londi fédéralisme, vous lirez au-moins 6 articles qui parlent de la nécessité d’installer le fédéralisme au Congo, l’Organisation de la Fédération et ses autorités, le financement de la fédération et, à venir ; l’armée et la police dans la fédération. Vous y trouverez des réponses aux questions que vous posez.
    Désolé de vous faire une telle réponse !

  63. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chères Sœurs et très chers frères,

    Tous les faits à notre disposition doivent nous permettre à tous Sudistes de cesser immédiatement de continuer à debattre sur l’Unité Nationale qui n’a jamais existé et sur l’indépendance jamais obtenue.

    Le NORD est conscient que l’Unité Nationale n’existe pas.

    La France sait que le Congo n’est pas Indépendant.

    Voilà la réalité avec ou face à laquelle il faut désormais agir.

    NB : Tout le SUD est détruit.

    Les Laris sont massacrés.

  64. Robert POATY PANGOU dit :

    L’ AVENIR DES MBOCHIS.

    Voilà comment agissent les Peuples qui réfléchissent, les Peuples qui comprennent.

    Oui, un Peuple qui comprend doit reagir pour son Avenir.

    Oui, les MBOCHIS ont compris que par les URNES et jamais ils n’accederont au Pouvoir.

    Oui depuis 1945, c’est un Sudistes qui avait toujours été élu.

    Août 1992 nous l’a confirmé avec l’élection de Pascal LISSOUBA.

  65. Val de Nantes dit :

    @Anonyme 5.
    Sur le fédéralisme ,je pense ,pour ma part que c’est une forme d’État qui autonomise plus qu’il délègue ….
    La possibilité d’y trouver des crimes économiques est très réduite ,car l’espace public est organisé de telle sorte que les décisions économiques et,financières sont prises de façon collégiale et validées par des organes de surveillance des comptes publics….
    La traçabilité financière est l’antidote aux dysfonctionnements des dérives financières..
    Surtout ,je rappelle quand ,ce mode gestion se fait dans les règles de l’art……
    Le fourre tout n’y a pas sa place …..
    Je partage parfaitement votre souci de la gestion orthodoxe des finances publiques qui est le premier fondement du principe d’égalité républicaine..
    La première injustice sociale ,c’est de priver l’autre des besoins primaires utiles à l’épanouissement d’un citoyen ,il nous a paru moralement insupportable ,de laisser les choses en l’état sans y apporter la moindre solution socio- politico-économique……
    Devons nous continuer à échouer sur des modèles économiques hérités de nos ancêtres ????…
    Le point fort du fédéralisme ,c’est rapprocher l’économie du citoyen afin qu’il en extirpe tout le jus qu’il contient……..
    Le Pool sera le pool ,mais ,avec un supplément d’âme ,celui d’exploiter de manière industrielle toutes les potentialités agricoles ,minières et humaines qu’il recèle sur son territoire…..
    Son identité en sortira plus renforcée et respectée , en forgeant son indépendance économique et financière sur sa seule volonté économique et non politique…..
    Le Pool ,en tant que ,une région d’un état fédéré ,est mis en état de compétition interne ,avec ses partenaires immédiats….
    Le travail et l’imagination doivent être le leitmotiv de cette compétition économique que nous voulons bon enfant ,entre régions fédérées….
    Chère Anonyme5 ,la misère a été l’essence des partis politiques de nos régions.Je n’imagine pas un seul instant ,mon cousin devenu ,heureux sous le fédéralisme,se jeter dans ces partis politiques alimentaires ,au bénéfice , du tribun profiteur…….
    On n’impose pas le fédéralisme ,mais , on le propose par voie référendaire……
    Crois moi ,si ,je n’y avais pas cru , je ne me serais pas risqué à mettre le pool dans une situation inextricable …On ne tue jamais ses parents…..

  66. Anonyme dit :

    @ Val de Nantes,

    Si les lois réglaient les choses ça se saurait. Les Américains ont réussi, parce qu’ils se sentent Américains avant tout. Les Français ont réussi, parce qu’ils se sentent Français avant tout. Les congolais ont tout loupé parce qu’ils sont avant tout individuel. L’Afrique a du mal à décoller parce que les Africains sont très individuels. Il y en a ici même qui est venu exhiber ses trois passeports et il en était fier, ca en dit long sur l’état d’esprit des Congolais….imaginer ce gars a la tête du pays…. !! Alors l’élément central de ton fédéralisme doit être l’Education, l’Education, et encore l’Education. Car le Congo ce n’est pas aujourd’hui, mais demain..

    Tiens toi.. Le président Sassou a eu plein de milliards entre ses mains, mais il n’a jamais rénover une seule école… sais-tu pourquoi..? Parce que c’est à l’école que l’on forme les élites de demain.. et il a peur.. des élites et surtout de la relève.. Alors il préfère le statu quo où la barbarie règne.. car éduquer les congolais.. c’est accepter le changement.. et ca il ne le veut pas..Le patriotisme s’apprend à l’école.. la confiance en soit s’apprend à l’école.. Si les blancs ses sont supérieurs aux noirs c’est parce qu’ils l’apprennent à l ‘ecole.. et si les noirs se sentent inférieurs aux blancs c’est parce qu’ils l’apprennent à l’école…

    TV5, France 24, RFI posez-vous la question pourquoi ses chaines sont-elles gratuites en Afrique noire.. ? Ces chaines peuvent se capter la où même nos chaines nationales ne peuvent se capter.. !! il y a bien une raison.. :suivez mon regards.. 🙂

  67. Anonyme dit :

    @Robert POATY PANGOU

    Vous devez avoir honte de faire l’apologie de la haine.. Les Mbochis ont leur place au Congo et ils sont congolais.. Vous ne pouvez condamner tous les Mbochis.. parce que Sassou a faillit.. En poursuivant votre logique pourquoi ne pas aussi couper le congo du sud en Congo du pool et Congo du Niboland.. ca serait tellement plus sage.. pas vrai..!! HONTE A VOUS….

  68. VAL DE NANTES dit :

    @ANONYME ;
    D’accord ,avec toi ,sur votre argumentaire .
    C’est vrai ,mais ,nous devons tourner la page nos atermoiements comportementaux jugés austères ,ataviques, et inappropriés aux exigences d’une société en voie d’émergence .
    D’ailleurs ,ma conviction est inébranlable sur cette question .
    Rééduquer le citoyen congolais aux efforts personnels , passe par l’apologie pour l’école ,avec tous ces codes y afférents .
    Les lois de la république socialisent le mieux être autant qu’elles réprimandent ceux qui venaient à les enfreindre ,c’est une des missions régaliennes de l’Etât .;;
    Un pays, sans lois ,est une foire cannibale .
    Le fédéralisme au Congo ,aura ceci de particulier ,qu’il conscientisera économiquement le citoyen ,plus qu’il l’esclavagisera politiquement .
    Que notre compatriote mbochi vivant à Oyo ,ne se pose plus la question de sa survie économique aux seules ressources financières tirées d’une seule région .
    Que notre compatriote de OUESSO , tire un bénéfice économique immédiat de ces ressources forestières .
    Etc ;;;;;;;.
    CHER ANONYME , suis tu ,les infos du pays ???;
    On parle d’une disparition de 12 milliards de cfa des recettes du bois .
    A t ‘on besoin ,d’un prix nobel d’économie ,pour comprendre qu’avec ces recettes ,une fois investies localement , on aurait réduit la misère locale , en créant des activités économiques ,et donc des emplois au bénéfice de tous les compatriotes de la contrée , avec des bénéfices induits pour les régions proches .;;;
    Mais,enfin , nous sommes réellement des animaux ou des vrais humains ,,,,,,?
    Ç ‘aurait été dans un cadre fédéral , il ne se serait pas passé ainsi ,du fait des gardes fous économiques et financiers .
    Tout décaissement doit faire l’objet d’une validation par le logiciel de gestion des finances fédérales .
    Ce LOGICIEL , est par définition ,taré sur des manipulations financières ,fiscales ,d’origine douteuse .Son analyse financière doit interpeller tous les acteurs économiques ,financiers et judiciaires de la gestion de la chose publique …
    La traçabilité des finances fédérales est le main fort de la gestion orthodoxe au sein des états fédérés .
    Vous aurez compris que , tout décaissement est subordonné par l’acquisition d’un certain nombre des prérequis …
    C’est ce que j’appelle, une gestion intelligente appliquée aux affaires fédérales et nationales de notre pays .
    FINIE ,LA GESTION ,MBOKA MBOKA .
    Fini ,le tout puissant trésorier public ,c’est le logiciel qui décide de l’opportunité de décaisser ou non , les finances fédérales ou nationales .;;;.

  69. VAL DE NANTES dit :

    LIRE ;;le maillon fort de la gestion

  70. VAL DE NANTES , à tous . dit :

    Nous sommes à l’ère numérique ,au point que certains d’entre nous ,sont devenus des homo – numéricus , il nous appartient de l’intégrer dans notre espace public pour en récolter tous les avantages .L’introduction de ce logiciel à algorithmes puissants sur les fraudes financières est un outil de rétablissement de justice sociale et de paix dans notre pays .
    HAUTE AUTORITE DE LUTTE CONTRE LE VOL ,ETC;;; CONNAIS PAS ;; AVEC CE LOGICIEL ON EST TRANQUILLE , on peut se prélasser ,paipailai , au bord du fleuve congolais ..;.
    SAUF ,LES VOLEURS qui seraient insécurisés ;;;;

  71. daniel ortega dit :

    a robert poaty pambou et david londi

    pascal lissouba avait pourtant bien battut bernard kolelas lui aussi du sud pourquoi donc bernard kolelas avait il lache plusieurs envoutes dans la ville de brazzaville?

    en 2016 on avait bien le general mokoko de la cuvette comme sassou ng prendre le dessus sur guy b p kolelas du sud non; le debat n’est pas la bas vous entretenez des derivations

    en 1992 n’eut ete la conf nationale bernard kolelas tres anonyme a cette epoque ante conf nat ne pouvait battre denis sassou ng car l’un avait eu 17% (denis sassou ng) et l’autre 20%(bernard kolelas)

    l’election presidentielle n’est pas une competition arithmetique entre villages.population du village 1 plus population du village 2 egale majorite donc nous avons le pouvoir ben non mr!
    a la conf nat andre milongo soutenu par les plateaux avait prit le dessus sur p lissouba qui etait soutenu par la cuvette

    l’election presidentielle est une question de personnalite et de programmes politques a executer une fois president de la rep.

    donc pour vous l’election de bernard kolelas a la tete de la mairie centrale de brazzaville etait normale . avait il un programme immobilier pour la ville de brazzaville, des logemenst sociaux a construire eclairage urbains developpement durable ville verte….ben non mr!

    daniel ortega
    brazzaville
    congo

  72. David Londi dit :

    @Danile Ortega,

    vous arrive-t-il de sortir de vos radotages en se tournant vers l’avenir. Le bilan de 60 ans sur le plan humain, économique et social de ce pays a été fait. Nous avons tous les diagnostics et nous passons à l’action :
    impulser le vivre-ensemble dans la diversité au sein de la fédération en organisant les régions autour d’une certaine continuité ethnique (grands groupes) ;
    autonomiser les régions dans la gestion de leurs économies respectives : agriculture, éducation, santé, culture, écologie, aménagement du territoire, fiscalité … pour les rendre plus agiles avec la possibilité de nouer des « joint-ventures » infra et internationales avec les partenaires de niveau inférieur ou égal sans être corsetées par les contraintes d’un Etat central ;
    disposer d’une constitution qui organise localement leurs compétences et autorités dans le cadre de la loi fédérale : gouverner et administrer au plus près du Citoyen pour une plus grande efficacité économique et sociale ; définir les rôles et responsabilités des différentes institutions et des acteurs régionaux.
    La fédération jouira des compétences suivantes :
    – diplomatie ;
    – monnaie ;
    – défense.
    Institution d’une Cour des Comptes avec un droit de veto pour valider ou invalider tout projet budgétivore. Un tribunal fédéral dont les magistrats sont élus par les assemblées régionales, garantie d’indépendance. C’est le cas aussi des magistrats de la Cour des Comptes.
    Une armée de Conscrits et de réservistes, le Citoyen prendra en charge sa défense et celle de la fédération. Les Etats fédérés participent à l’élaboration des politiques de défense et des relations internationales.
    La fédération applique le principe de subsidiarité, ne sont reportées à l’échelon supérieur que les activités que l’on ne peut attribuer au niveau sur lequel l’on est.
    La fin des carrières politiques avec des mandats limités dans le temps, 5 ans maximum non renouvelables.
    Le président n’a qu’un rôle de représentation et il n’a ni plus ni moins des compétences que les autres dans le cadre d’une gouvernance collégiale dans laquelle la négociation prend le pas sur tout. Le Conseil fédéral, élu pour 5 ans non renouvelables, est le gouvernement de la fédération.
    Les maires sont élus et n’ont qu’un mandat d’un an non renouvelable. Le Conseil municipal,élu pour 5 ans, assure la continuité de la gouvernance municipale.

    La fédérer = réunir et non diviser. Les fédéralistes ne divisent pas le pays mais organise les régions dans des ensembles plus responsables de leur avenir dans le cadre de la fédération. La fédération assure les politiques d’allocation / redistribution sur la base d’une péréquation pour assurer l’égalité de tous devant la fédération.
    La liberté de circuler, de se soigner quelle que soit son état d’origine, de s’établir où l’on veut dans le respect des règles de l’état d’accueil, de travailler et de se former est assurée dans toute la fédération.

    Voyez-vous, mr Daniel Ortega, le peuple choisira par référendum le système qui lui plaît. Nous ferons campagne pour ça soit le fédéralisme. Nous déploierons toute notre énergie pour que cela en soit ainsi sinon nous nous plierons à la volonté du peuple même si nous pensons que le pays ne s’en relèvera pas. Nous sommes des démocrates. Vous ferez ce que vous voulez au moment où vous introduirez le bulletin pour le référendum dans l’urne. Nous avons deux ans à faire campagne. Si le peuple choisit le fédéralisme, nous convoquerons une assemblée constituante pour amender, compléter ou supprimer certaines de nos propositions. Comprenez-le, nous ne sommes pas pour la sécession. Je ne l’écrirai pas en lettres capitales parce que c’est inélégant mais nous y croyons. Vous aurez tous les détails dans le livre blanc : bilan de 60 ans, organisation des échelons de la fédération, institutions, pouvoirs et compétences, la défense … Il fait 270 pages.
    Nous passons de la rhétorique à l’action sur la base des propositions concrètes !

  73. David Londi dit :

    lire Daniel Ortega … en vous tournant au lieu de : en se tournant ! désolé !

  74. Anonyme 5 dit :

    @ David Londi et Val de Nantes
    Je comprend parfaitement votre argumentaire vous n’avez de cesse de le répéter tout au long de vos posts sauf que dans les cas où il y’ a eu fédéralisme il y’a toujours eu des valeurs communes toujours et aucun fédéralisme n’ a été proposé comme solution à des crimes économique ou des génocides et au Congo nous n’avons pas ce socle on l’ a pas ! nous n’avons pas tous les mêmes valeurs

    Donc pour avoir ce socle commun le préalable est un référendum sur l’unité nationale si le peuple vote oui à l’union alors le projet que vous défendez chèrement prendra sa place dans le cas contraire ce sera un tout autre choix on ne va de facto imposer un référendum sur un fédéralisme avec le nord d’abord un référendum sur l’unité nationale ou les deux en même temps pourquoi pas là est tout mon propos car il y’a une certaine ambiguîté dans vos propositions

  75. daniel ortega dit :

    mr david londi et robert poaty pambou

    vous me dites que le bilan des 60 ans a ete fait. quand et par qui? et ou est ce rapport d’evaluation? et qu est ce qui a ete evalue? donnez moi la liste des evaluateurs leurs cvs et leurs experiences dans ‘levaluation des politiques publiques sur une echelle de plus de cinquante ans.ca c’est le cycle de kondratieff ca. faute de me publier cette liste je vais devoir rejeter vos resulats

    un bilan de 60 ans fait par qui? et avec quelles methodes?

    en matiere de federalisme deja c’est une politique de deconcentration des pouvoirs centraux d’acceleration du service public a ne pas confrondre avec un malaise ethnique. toutes les entites se regroupent autour d’un gouvernement central qui a des competences internationales les autres n’ayant que des pouvoirs sectoriels exprimes a l’interieur des seuls perimetres d’affectations(cas de la rdc avec un gouvernement central base a kinshasa et une floppee des ministres provinciaux qui n’ont aucune competence internationale et du nigeria ou les gouverneurs sont elus comme des chefs d’etat aux suffrages universel directs). la par exemple vos gouverneurs comment seront ils elus? au suffrage universel direct ou au suffrage universel indirect. vous ne vous etes jamais exprime la dessus.

    mr david londi

    ne me parlez pas de la cour des comptes car je vous lis souvent vous ne vous y connaissez pas en matiere d’evaluation des politiques publiques et du controle budgetaire. vous ignorez tout des nouvelles regles de la depense publique inspirees de la declaration de paris sur l’efficacite de l’aide et du protocole d’accra et de la lolf. vous n’etes pas un expert des questions budgetaires.je vous lis souvent je denote plusieurs incoherences dans votre lexique budgetaire.

    en matiere d’audit des comptes publics c’est a la base une mission regalienne du pouvoir legislatif.c’est au parlement de surveiller les equilibres budgetaires les ecarts les deviations et au besoin sur proposition du ministre de l’economie et des finances l’adoption d’une loi des finances rectificative. elle intervient lorsque au cours d’un exercice budgetaire les recettes publiques previsionnelles sont au dessus des ressources collectees (cas des chutes du baril de petrole des importations au niveau des douanes portuaires et aeroportuaires….) sur une periode donnee

    vous n’avez aucune notion budgetaire

    vous avez egalement l’inspection generale d’etat(qui dans ses attributions peut inspecter jusqu aux depenses strategiques de l’etat soit la defense les affaires etrangeres la gendarmerie la police la depenses navales . l’inspecteur general d’etat est un membre du cabinet du president de la republique c’est mon domaine je suis entrain de vous donner un cours gratuit de finances publiques. et son recrutement est effectue par le directeur de cabinet du president de la republique .

    vous comprenez tout de suite que marcellin nzoumangellet sui du moins vous lavez connu, sous l’envoutement du pool « mbongo ehhhhe mbongo! mbongo ebima ! , il ne pouvait pas acceder au poste d’inspecteur general d’etat , faute de profil

    donc mr gregoire lefouoba etait en droit de rejeter la proposition de mr andre milongo qui consistait a faire de marcellin nzoumangelle inspêcteur general d’etat. linspecteur general detat est un haut grade de l’administration et non un excite du pool . le pool n’etait pas serieux .

    enfin mr david londi vous avez la direction du controle financier dont les missions consistent a sassurer de la regularite des depenses de l’etat(un peu comme le certificateur de l’ordonnateur des depenses au sein d’une societe anonyme avec conseil d’administration ) …. mr david londi il n y a pas que la seule cour des comptes dont je vous entends souvent ressaser pour controler la sincerite des depenses de l’etat

    vous ne connaissez pas ce que cest qu’ un etat ni les mecanismes de controle des actions qu il entreprend

    mr david londi

    la promotion du federalisme est un aveu d’echec.cela denote d’une carence en matiere de formulation des politiques publiques inedites et pertinentes a proposer au votant congolais(entretemps votant a desethniciser ) le pb du congo est qua la base les entites chargees de piloter la democratie soit les partis politiques sont des associations culturelles elles memes des gros ,partis uniques dans les differends fiefs. la pensee unique rejette toute forme de debat contradictoire il n y a pas de democratie dans les partis politiques ni dans les regions en raison d’un taux eleve du regne de la pensee unique. il n ya qua voir la devolution du pouvoir brazzaville est passe du pere au fils( de bernard kolelas a guy b p kolelas de pascal lissouba a jeremie lissouba de jean pierre a jean marc thystere tchicaya de denis sassou ng a denis christel sassou ng et cela n’emeut personne…..)

    les partis politiques ne sont pas des biens familiaux ce n’est pas ecrit dans les differents statuts

    vous ne connaissez pas ce que c’est qu un parti politique

    le congo pour son epanouissement n’a pas besoin d’un decoupage supplementaire deja qu il souffre des decoupages ethno mentaux. aujourdhui vous avez a brazzaville des grosses mamans de 50 ans sans epoux ni progenitures car il leur avait ete dit dans les differents menages de ne pas epouser un lari un vili un mbochi ou un nibolek ou encore des psychoses d’une guerre civile hantent les epoux ou futurs epoux ayant des origines culturelles divergentes car les divergences politiques peuvent nuire a la quietude du menage .

    resultats :barricades mentales et replis identitaires . donc une lari attendra un lari, une vili attendra un vili , une mbochi attendra un mbochi , …..par la seule faute de vos ecrits.

    donc mr david londi

    sans vous en apercevoir, vous etes entrain de promouvoir un genocide culturel vous etes entrain de promouvoir une purification ethnique une separation et la purification ethnique est aujourdhui assimilee par l’onu comme etant un crime contre l’humanite

    tot ou tard vous ferez face a un juge repressif. sans vous effrayer bien avant vous mr jean pierre makouta mboukou pourtant universitaire membre du mcddi vice president du senat il venait juste apres augustin poignet avait defendu des theses similaires .il est auj decede.le congo est la.

    vous ne connaissez pas le congo

    daniel ortega
    brazzaville
    congo

  76. Val de Nantes , dit :

    @Anonyme5.L’unité nationale ne se décrète pas ,et ne peut non plus faire l’objet d’un référendum national…
    Tout comme on ne décrète pas l’amour pour une femme….J’aurais appris que ce sont les preuves de l’amour qui sont plus mesurables de manière objective que le mot amour dont on a dû mal à percer le mystère….
    L’unité nationale est la manifestation de notre bonheur partagé pour notre pays ….Une fois ,planté ce décor ,il faut y rapporter des ingrédients fertilisants…….
    Notre unité nationale a été dévoyée sur l’autel du tribalisme primaire ,officialisé ,par ceux là ,qui étaient censés le combattre….
    En résumé ,le Congo a perdu son unité nationale pour des raisons de conservation du pouvoir.Le seul remède pour y mettre fin ,c’est la reconstruction du pays ,autour des valeurs garantissant la paix dans toutes ces dimensions……
    Comment pourrait on parler de l’unité nationale,quand un président s’est octroyé les pouvoirs de martyriser deux régions …????.
    Le pool subit un martyr humain ,et ,le Kouilou subit un martyr économique….
    La violence est le contraire de l’amour …
    Seule la dynamique économique ,qui sera déployée dans toutes nos régions ,va nous permettre de recoudre le tissu social malmené par cette sombre période de règne de Sassou….
    En économie ,le principe de la main invisible ,s’opère mécaniquement ,selon les intérêts des consommateurs…,aussi ,je voudrais vous assurer que ,chaque congolais cherchera à trouver ce qui pourrait maximiser ses besoins…
    De ce principe ,découlera l’installation de façon capillaire l’unité nationale…..Pour l’heure,parler de l’unité nationale ,me semble une hérésie….

  77. David Londi dit :

    @Anonyme5,

    chère sœur,

    L’Ethiopie, le plus vieux pays d’Afrique, a connu des affrontements durant des siècles des affrontements entre les Oromos, les Amharas, les Afars, les Tigrés, les Somalis, les Gurages, les Sidamas et les Welaytas. Des affrontements étaient fréquents. La seulle solution dans cette situation a été le fédéralisme. Il n’y a jamais eu d’unité nationale malgré les efforts centralisateurs de Menelik II et de Mengistu. Après la chute du dernier cité, l’option du fédéralisme, le premier fédéralisme ethnique au monde, est apparu comme la solution évidente. En 1996, l’Ethiopie est devenue officiellement une fédération.

    L’option du fédéralisme avait été mise sur la table par Boganda, rejetée par tous les autres dirigeants de l’A.E.F. caporalisés par Houphouët Boigny puisqu’ils faisaient tous partie de son mouvement RDA (Rassemblement des Démocrates Africains), de mèche avec De Gaulle. Le peuple n’a jamais eu à choisir entre l’Etat unitaire qu’on leur proposait et l’option de Boganda. Celui-ci mourût d’un accident d’avion,assassiné comme la plupart des dirigeants africains qui osaient remettre en question l’autorité de la France. Soixante ans plus tard, nous avons compris. L’option du fédéralisme n’est pas une idée farfelue, née dans la tête de quelques illuminés, chère sœur. Nous voulons préserver ce qui reste de notre région par des solutions réalistes parce que nous ne pouvons pas continuer à la voir se détruire alors qu’elle a tant de potentiel économique et social.

    La solution de sécession, je l’ai démontrée, a une faisabilité nulle. Nous sommes devant une alternative : état-nation ou fédéralisme. La réponse NON à la question : êtes-vous pour ou contre le fédéralisme conduit directement au maintien des institutions actuelles et la forme de l’Etat qui les héberge. Ce n’est pas la peine de faire deux référendums. Est-ce ton désir ? Les conditions d’une paix durable ont une base économique. Le peuple ne demande pas plus : travailler en paix.

    Nous avons eu 60 ans d’Etat unitaire, le bilan est lourd. Tu le sais. Il est temps de changer de paradigme parce que nous ne voulons plus voir nos parents souffrir. Toi, non plus, je présume.

  78. Val de Nantes à Anonyme 5. dit :

    Pour moi ,les preuves de l’amour ,en ce qui nous concerne ,ce sont les preuves de l’unité nationale qui vont se concrétiser par la disparition du tribalisme officiel ,du vol des finances publiques ,de la violence de l’État contre les régions ,quellequ’elles soient ….
    La restauration de la dignité de chaque congolais dans la sphère publique et privée. Ce sont là ,à mes yeux ,les conditions de rétablissement de l’unité nationale….
    Le fédéralisme aura cette faculté à la renforcer au travers de sa philosophie économique groupant un certain nombre des régions à des fins d’amélioration de la qualité de vie de chaque citoyen habitant sur son territoire …
    La misère détruit l’unité nationale ,tout comme ,le manque d’argent au sein d’un couple ne présage point d’entente conjugale…L’argent est un des éléments structurants des preuves de l’amour…
    L’action publique non différenciée de l’État à l’ensemble de la population est une marque de unité nationale…
    Comme quoi ,chère @Anonyme5, je ne suis pas inquiet ,quand à l’avenir de notre pays ..
    Identifier ,traiter les maux de cette absence des preuves de l’unité nationale ,et vous avez ,en fin de course ,une nation …
    Au fait ,une unité nationale n’est elle pas une notion subjective ….????….
    Daniel ortega nous en donne la preuve au travers de ces posts….
    Paradoxalement ,il se dit riche ,car parent de Sassou ,et tribaliste invétéré à l’égard de ces compatriotes du Pool ….Celui qui a compris ,qu’il me jette sa chemise……

  79. Anonyme 5 dit :

    David Londi je te l’ai déjà dit si tu réussis à nous démonter que tu détiens la vérité absolue tout le monde va te suivre on pose la question au peuple sur le fédéralisme et sur l’unité nationale au vu de qui s’y passe si on ne pose pas la question sur l’unité alors la question sur le fédéralisme ne se posera pas non plus ou on est démocrate ou ne l’est pas !
    Personne ne peut se déclarer superviseur de la conscience nationale on ne décide pas à la place du peuple souverain on lui pose la question

    J’ai comme l’impression que vous avez peur des réponses d’abord des menaces puis on assure que c’est pas faisable c ‘est le peuple qui répond pas vous !

    Si on ne pose pas la question sur l’unité nationale alors la question sur le fédéralisme sera également nulle et non avenue ! nous refusons le deux poids deux mesures ! aucun sujet n’est tabou aucune question n’est illégitime

    Si vous ne soutenez pas les uns on ne vous soutiendra pas non plus dans votre projet !

    De mon côté je m’arrête ici et je continue à soutenir le débat sur l’unité nationale jusqu’ à ce que celui ci aboutisse
    Merci

  80. Anonyme 5 dit :

    MOUE POATY

    TATA ROBERT POATY PANGOU

    Je tiens ici à vous réitérer toute mon affection toute ma gratitude ma reconnaissance et mon admiration

    Vous défendez une cause juste !

    Merci pour tout ce que vous faites pour notre peuple le temps de la reconnaissance arrivera tôt au tard

  81. Mark dit :

    Le fedralisme ne sera jamais la solution au probleme du Congo tant que le congolais ne fera jamais un examen de conscience. Au contraire, le federalisme va aggraver la situation. Il y aura une guerre des chefs et d’ethnies au sein d’une region.Les Laris et les kongos vont s’entretuer dans le Pool, idem pour les Bembés et les Dondos dans la Bouenza, les Kouyous et les Mbochis dans la Cuvette….. Les miliciens de Ntumi tuent leurs propres freres, violent leurs propres mamans et soeurs dans le Pool…..Ne soyons pas dupes. N’ayant pas une memoire courte.

    Une justice independante, une police et une armée au service du peuple et non au service de la politique regleront le probleme du Congo.
    Je l’avais dit dans un article de Monsieur MPELE, instaurer le meilleur regime du monde au Congo, rien ne marchera. Le probleme de nos pays c’est la mentalité de l’homme noir.

    C’est pas le federalisme qui sauve les USA, c’est la justice, la police et l’armée qui sont au service des USA. Nous voyons comment Democrates et Republicains s’affrontent aux USA, les problemes de races,……Les USA sont aussi un pays divisé comme le Congo. Demander a un blanc américain de circuler dans un quartier noir, il vous dira NON. Un blanc n’est pas la bienvenue dans les quartiers noirs aux USA….Je sais que nombreux sont ceux qui sont deconnectés des realités. Si la justice, l’armée, la police aux USA étaient au service des politiciens, y aurait deja une deuxieme guerre civile aux USA. Idem pour la France, le Canada, l’Italie……

    Partons d’abord d’un principe de prise de conscience. Ensuite, construisons une justice independante. Enfin, construisons une police et une armée qui seront au service des congolais. C’est ce qui fait la force des pays qui ont reussi et non le modele politique. Les USA, la France, l’Allemagne, la Grande Bretagne ….sont des pays au modele presidentiel different. Seulement, les peuples de ces pays aspirent tous aux memes bien -etre: developpement, democratie, stabilité, jusitice…..C’est parcequ’ils ont tous des institutions (Police, armés, Justice…) fortes au service de leurs nations.

    Tant que le Congo n’aura pas une justice capable de faire respecter la loi, une justice capable d’envoyer un militaire ou un policier en prison, une justice capable d’envoyer le fils du president et du ministre en prison, tant que le policier congolais sera aux ordres des hommes politiques, un policier qui au lieu d’assurer la securité des congolais, fait usage de sa tenue et son arme pour brutaliser les paisibles citoyens (Idem pour le militaire), mes chers amis, le Congo restera ce qu’il est. Tout ceci passe par un examen de conscience, un changement de mentalités.

    Une justice independente, une police et une armée au service du peuple signeront l’acte de deces des dicatatures. Sassou n’aura plus la force de changer la constitution pour rester au pouvoir.

  82. David Londi dit :

    @Mark,

    je souhaiterais avoir un débat avec vous sur un sujet aussi important que le fédéralisme ou sur le type d’organisation politique adaptée au Congo mais votre approche est teintée de déterminisme social et économique. L’individu est fortement influencé par le contexte social, historique et même géographique au-delà de son origine éthnique ou raciale (bien que la notion de race ne soit pas une réalité scientifique). Il y a des différences sociales qui peuvent créer des injustices à la naissance mais chaque individu a un potentiel pour apprivoiser son environnement.

    Le seul point de démarcation est entre ceux qui possèdent et ceux qui ne possèdent, entre les exploitants et les exploités et entre les maîtres et les esclaves. Je condamne ce genre de jugement globalisant qui consiste à affirmer que tous les délinquants sont les arabes ou les noirs, vision qui fait écho aux affirmations du mâle blanc dominateur pendant la colonisation, du genre : tous les noirs sont indolents, fainéants et simplets.

    Le fédéralisme construit des ponts entre les différences, il crée du lien entre les diversités culturelles, sociales et économiques. En 1996, tous les grands spécialistes des sciences humaines affirmaient haut et fort que le fédéralisme ethnique éthiopien n’allait pas marcher mais, 22 ans plus tard, aucun éthiopien ne voudra plus revenir en arrière. Ce n’est pas encore parfait mais le vivre-ensemble progresse malgré quelques tensions qui subsistent, c’est normal après des siècles d’affrontements : plus de mille ans.

    Les affrontements infra ou extra groupes éthniques au congo sont instrumentalisés par des hommes politiques en mal d’idéologie, en dehors du tribalisme, pour la conquête ou la conservation du pouvoir. Éliminer ce motif et vous n’avez plus d’affrontements. L’affrontement entre les Kongos et les laris n’est pas historique comme ne l’est pas celui entre les Bakongos et les mbochis. Je rappelle, Ici, que beaucoup de corbeaux (Matswanistes) se sont retrouvés dans la partie septentrionale. Tout s’y est bien passé.
    Nous n’avons pas assisté à des pogroms.

    Le fédéralisme élimine toutes compétitions politiques pour préserver des positions acquises (cf. Les articles publiés sur ce site).

    Mobiliser verticalement un peuple prend du temps. Que fait-on des drames du moment, attendre une génération (30 ans environ) pour commencer à résoudre les problèmes ? Nous avons tous les diagnostics. Agissons efficacement et d’une façon pragmatique et sortons de la rhétorique stérile pour passer à l’action résolue.

  83. Gabio dit :

    Tout a fait d’accord avec Mark. Le federalisme n’empeche pas la derive dictatoriale du pouvoir centrale. On a connu le Nigeria avec ses generaux, on connait la Russie avec son Poutine. La Coree du sud et bcp d’autres pays qui fontionnent bien ne sont pas des federations. Le probleme chez nous est ce manque de cohesion, de conscience nationale. Comme en Russie, la justice est au service du tyran, avalise toute manipulation constitutionnelle visant a pereniser la dictature du tyran, et la police au service de la dictature sert a ecraser toute voix discordante. Cela se passe aussi bien au Congo qu’en Russie.

    Le probleme du Congo et de bcp des pays africains est le manque de responsabilite, de cohesion nationale et des dirigeants qui ne comptent que sur les puissances etrangeres pour demeurer au pouvoir. Ils ne craignent pas le verdict du peuple

  84. David Londi dit :

    @Gabio,

    le projet est exposé clairement avec tous les tenants et les aboutissants pour éviter des interprétations erronées. Nous devons donc discuter sur les faits exposés puisqu’ils figurent sur les différents articles publiés, ici.

    Le fédéralisme est multiforme et dynamique. Le fédéralisme suisse est différent de celui de la Russie, celui des USA différents de celui de la Belgique , celui de l’Ethiopie différent de celui du Canada, etc. Celui que nous proposons n’est pas celui de la Corée, il s’adapte au contexte congolais avec une forte inspiration du fédéralisme suisse qui remonte à 1291 et qui contient un certain nombre de valeurs universelles adaptables à notre réalité.

    Quelques points importants :

    1) le fédéralisme que nous voulons construire se développe dans un contexte démocratique avec une économie à tonalité libérale ;
    2) le fédéralisme que nous voulons construire élimine tous les points de confrontation politique : un président, « primus inter pares », qui ne joue qu’un rôle de représentation et dont le mandat dure 1 an non renouvelable ; un conseil fédéral (parmi lequel est choisi le président) qui est le gouvernement de la fédération disposant d’un mandat de 5 ans non renouvelable ; une Assemblée fédérale bicamérale, instance législative de la fédération avec un mandat de 5 ans non renouvelable ; un gouverneur (président de l’état fédéré) ne disposant que d’un pouvoir de représentation et régulation avec un mandat de 1 an non renouvelable, élu au sein du conseil régional ; un conseil régional, gouvernement de l’état fédéré, qui a un mandat de 5 ans non renouvelable ; une assemblée communale bicamérale qui dispose d’un mandat de 5 ans non renouvelable ; un conseil municipal d’un mandat de 5 ans d’où est issu le maire qui n’a qu’un mandat de 1 an non renouvelable.

    Ce petit condensé montre que le fédéralisme que nous proposons élimine toute notion de carrières politiques, les mandats politiques sont limités dans le temps. Nous insistons aussi sur le fait qu’il n’y a pas d’élections du président, du gouverneur et du maire au suffrage universel direct dans un contexte de vote ethnocentré.

    Le fédéralisme que nous proposons place les concepts d’allocation / distribution au centre pour une solidarité complète entre les états par une péréquation qui assure l’égalité de tous devant la fédération. Les matières premières solides, liquides ou gazeuses sont exploitées par la fédération pour assurer l’égalité fiscale entre les états soumis à une hétérogénéité fiscale importante.
    Je ne m’étendrai pas plus, je vous renvoie aux articles publiés pour un débat efficace.

  85. Val de Nantes dit :

    Aux anti fédéralistes ,vos arguments défaitistes et pathétiques ,laissent présager des lendemains nonchalants pour le pays ,car ,ils sont dénués de toutes alternatives politiques visant à illuminer l’avenir de notre pays….
    Nous allons proposer le fédéralisme ,comme un remède aux échecs économiques et sociaux que notre pays a connus depuis son indépendance …
    Maintenant ,il serait de bonne guerre ,au vu de ce qui précède ,et toutes les souffrances sociales qui ont émaillé tout le qoutidien de nos compatriotes ,que vous excellez dans cet exercice cérébral de vous démarquer de ce fatalisme économique ,social ,et politique..
    Dire que ,le fédéralisme n’est pas une solution ,n’est pas en soi ,une proposition d’organisation de l’État…
    Jusqu’à preuve de contraire ,les partisans du fédéralisme au Congo ,ont pris un matelas d’avance sur nos compatriotes qui restent traumatisés par le sassouisme finissant..

  86. Val de Nantes , dit :

    Vos petites saillies anti fédéralistes ne font pas le poids devant tant d’arguments fédéralistes détaillés et percutants développés sur ce site …
    Vous avez choisi le statut quo institutionnel ,avec tous les dérapages y afférents .Mais ,il me semble important de demander ,à un moment de notre vie politique , au peuple congolais ,la forme d’État qui leur convienne le plus ,pour résoudre tant soit peu ,les problématiques économiques qu’ils vivent au quotidien….
    Après 60 ans ,le bilan est plus sanguinaire qu’économique ,d’où notre sentiment de tourner cette page politique ,pour un changement radical de modèle économique…
    Nous nous sommes inspirés des pays qui ont réussi au travers du système fédéral , et ,bien sûr ,nous ne pouvons nous effrayer des échecs des pays qui n’y ont pas réussi…
    Chers compatriotes .
    Quoi que nous fassions ,c’est au peuple congolais ,si ,le pays nous en donne l’occasion ,de se prononcer sur cette nouveauté forme d’État…
    Ce sera ,une des alternatives institutionnelle ,parmi tant d’autres ..
    Libres à VOUS ,de dérouler la vôtre ,dont on voudrait aussi débattre sur ce site…
    Vos critiques font partie du jeu intellectuel ,mais votre absence des propositions ,dénature l’enjeu du débat …

  87. Val de Nantes dit :

    lire …nouvelle fonctionnalité d’État
    et alternatives institutionnelles..

  88. Gabio dit :

    Le bilan sanguinaire n’est pas lie au manque du federalisme, rien n’indique que ca aurait ete autrement dans un regime federal ou confederal. Aux exemples cites des federations qui marchent, on peut ajouter les regimes non federaux qui marchent tres bien comme la Coree du sud, le Japon…

    La silution au probleme du Congo n’est pas le federalisme ou le manque de celui-ci et encore moins la scission. Il nous manque la cohesion et la fierte nationale. Nous avons besoin d’education, de se sentir congolais avant tout, pas sudiste, nordiste, teke, kongo, lari, mbochi…

  89. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes chères Sœurs et chers frères,

    C’est depuis le 15 Octobre 1958 que le NORD avait compris qu’il existe un problème problème avec le SUD.

    A cette date, le MSA de Jacques Luc Napoléon OPANGHAULT avait décidé de rattacher le NORD à l’Oubangui Chaari suite à l’affaire Georges YAMBO.

    S’en est suivi  » Ba Kongo, ba bomi Marien » le Vendredi 18 Mars 1977.

    La conséquence : Alphonse MASSAMBA-DEBAT, le Cardinal Emile BIAYENDA, les NDOUDI- NGANGA, SAMBA DIA NKOUMBI… Barthélémy KIKADI sont massacrés pour rien.

    Depuis la guerre du 05 Juin 1997 jusqu’à ce jour, sont les Laris sont massacrés pour soit disant leur faire payer le fait que Bernard BAKANA KOLELAS soit devenu Premier Ministre de Pascal LISSOUBA.

  90. Val de Nantes , dit :

    Tenter une expérience de modèle économique étatique ,est préférable à la gestion continuelle de la misère sociale qui semble habiter le corpus du congolais de Brazzaville..

  91. Val de Nantes , dit :

    @Gabio
    Alors comment construire une cohésion et une fierté nationale sur un tas des ruines ….???.
    Pensez vous recoudre le tissu social en maintenant une forme d’État qui a montré ses limites???…
    Une consultation populaire s’avère incontournable pour le choix du modèle économique qui nous paraît le meilleur ..
    60 ans , d’échecs ,donnent matière à réflexion….

  92. Gabio dit :

    Et toi POATY PANGOU, le massacre par les laris du MCDDI des bembe, dondo, kouni, kamba…, c’etait pour leur faire payer quoi? L’alliance avec Lissouba?

    Vois-tu combien tu es ridicule?

  93. Anonyme dit :

    Poaty Pangou a raison de cesser de croire en un état et une unité nationale qui n’existent pas hélas. On peut le déplorer sans doute mais on ne peut le taire ou même le nier

    A partir de là, que faire pour en sortir ? je souscris évidemment pour un fédéralisme y compris tel qu’il est énoncé sur ce forum.. C’est pas mal.

    CEPENDANT cette idée aussi belle que prometteuse possède quelques faiblesses à mon avis :

    La première, c’est le sentiment inexistant d’appartenance à un même pays. Comment les gens des régions fédérales iraient au secours d’une autre région. si même dans l’Etat unitaire que nous formons actuellement, les gens demeurent imperméables même intellectuellement à la situation désespérée d’une région en détresse.

    eh oui pendant 50 ans on (le pouvoir) a choisi justement de casser cette unité au lieu de la construire et de la consolider.

    La deuxième : Comment extirper de la tête des congolais (majoritairement) qu’être chef même de l’etat fédéral ne veut plus rien dire. Sans ces fameux pouvoirs dévolus traditionnellement à un président de pays « normal ». Et chez nous il s’agit de pouvoirs absolus.

    Je demeure en effet sceptique quant à la capacité des cantons par exemple à réduire les velléités d’un éventuel canton et son chef qui ne jouerait pas la règle démocratique.
    car,un roitelet est vite arrivé par chez nous, tellement on a pris des très mauvaises attitudes.

    Vous me direz qu’il y a les textes : mais le congo a toujours eu des constitutions, des décrets, des garde-fous juridiques mais jamais ils n’ont pas été respectées. Par la seule faute des hommes assoiffés et ivres du pouvoir.

    Le troisième obstacle et c’est pas le moindre, c’est précisément l’obsession nordiste et mbochi du pouvoir (que des belles âmes ignorent sur ce site). Pourquoi donc ce lobby accepterait-il un référendum pour la fédéralisation du congo, ce qui aurait pour immédiate conséquence la fin de leurs privilèges et leur enlèverait justement cette soif sans borne de pouvoir de domination ?
    En clair, comment imposer cette simple idée de votation. Déjà qu’ils sont incapables de faire une élection qui soit jamais claire, pas truquée.

    Je ne suis pas devin -et je souhaite bien me tromper d’ailleurs- mais il est fort à parier que même au départ naturel ou pas de sassou, le prochain président ou homme fort sera du sérail, donc nordiste forcément, et militaire même.

    Compte tenu de la situation endémique déjà décrite ci-dessus, de surcroît dans un pays où a longtemps prôné que le pouvoir est au bout du fusil, pourquoi le lacherait-il soudain alors qu’ils le tiennent et en vivent ?

    – D Londi : ta belle construction semble ici se gripper face à la réalité sociologique locale… mais peut-être que je n’ai pas tout compris. Auquel cas vous me pardonnerez cette lacune.

    – Val de nantes : D’accord généralement avec tes différents points de vue.
    – Anonyme 5 : je valide tes remarques. très Lucide
    – bakala téléma : D’accord aussi
    – Mark, la question de la mentalité est réelle d’où cette incapacité d’appliquer les règles même les plus évidentes dans nos pays…

    Non D Londi ce n’est pas du détermisme ni social ni économique ce que dit Mark;

    Tu as ajouté ceci  » Je condamne ce genre de jugement globalisant qui consiste à affirmer que tous les délinquants sont les arabes ou les noirs, vision qui fait écho aux affirmations du mâle blanc dominateur pendant la colonisation, du genre : tous les noirs sont indolents, fainéants et simplets. »

    Il y a un peu d’exagération me semble-t il. Tous les délinquants ne sont certes pas arabes ou noirs, or la réalité est qu’ils en sont une très grande proportion. Je ne crois pas qu’ils soient autant des victimes de quoi que ce soit. Pas les chinois et les viets ? par exemple,

    Tous les congolais en France et partout ailleurs en occident n’ont qu’un rêve, dès que ca leur est possible, c’est de partir de ces quartiers où ces types se comportent en effet très mal.

  94. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon très « Gabio »,

    Moi, j’ai l’avantage vécu toutes ces choses à Brazzaville.

    Voilà pourquoi ce je dis est très consistent.

    NB : En 1993, c’est à Mfilou que un Bébé Laris est pilé.

    En 1994, c’est dans le NIBOLAND que la chasse aux Laris a démarré.

    Tout part de la « Marche du 30 Novembre 1992 ». Marche qui va connaître une fin tragique avec la mort de 2 jeunes au rond point de Moungali et de celui du Centre Culturel français où Bernard BAKANA KOLELAS est visé par les tires venant du Ministère de L’Intérieur.

  95. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon cher frère « GABIO »,

    Pendant la guerre entre LISSOUBA et son allié au 2ème tour des présidentielles de Juillet-Août 1992 SASSOU NGUESSO, ce sont les Laris qui comme en Février 1959 se sont battus du côté des Nibolands pour les secourir et les protéger dans leur fuite vers le Niboland puisque il fallait traverser tout le Pool.

    Alors mon cher frère « GABIO » la situation est tellement grave dans le SUD qu’il faut éviter de divertir.

    NON, il y a morts des innocents.

    DABIRA nous a fait des révélations sur la provenance des Armes de NTUMI.

    Bref, il y a un moment dans la vie où il faut être sérieux.

    Oui, avec l’usage des sobriqués, on peut se permettre de tout dire.

  96. Gabio dit :

    Alors RPP, dans tout ca, nibolek, lari, qui est nordiste? Pour toi tout ce qui compte, c’est le lari. Le bembe et autres nibolek peuvent mourir sous balles de Willy Matsanga, c’est normal, tu trouves toutes les justificatifs possibles.

    Je reviens du Congo, j’ai profite d’aller au village, mon village dans le pool profond. Je suis entre par la lekoumou et sorti par les plateaux. Il m’etait interdit de passer plus de 3 jours dans le village par peur d’une incursion soudaine des ninjas, qui sont generalement des laris venus de Kinkala ou bacongo, des gens inconnus au villages. Parmi eux, il y a probablement tes vieilles connaissances.

    Au village, et c’est le cas dans la plupart des villages du pool, c’est la peur du ninja qui regne. On a plus peur du ninja que du milicien de l’usurpateur communement appele militaire. J’ai vu les militaires dans les villages, curieusement sans faire peur a la population. La seule invocation du ninja fait trembler meme le plus temeraire, le ninja tue, pille et viole. Ils ont pille tous les velos jakarta de la zone de Kimba Vindza, donc chez moi.

    Mon village qui comptait une quarataine de familles n’en compte plus que 7. Tout le monde a fuit les ninjas, donc les laris. Ils se sont installes dans la lekoumou, les plateaux ou a Mfoa.

    Vois tu, les laris ne sont pas les enfants de coeur non plus. Ils ont grandement contribue a detruire le pool. Comme tu le dis, ils se sont battu contre tous, surtout ceux qui ont le pouvoir, peut importe la maniere dont t-il a ete acquis. Si ton sud Congo ne sera fait qu’avec les lari, alors la, tu as du pain sur la planche. Sassou profite de la naivete de ces moutons pour detruire le pool. Il les provoque et ceux-ci s’autodetruisent eux memes, sans aucune intelligence.

  97. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon cher »GABIO »,

    NON.

    Il faut evévit de melanger les choses.

    Les « NINJAS » de Bernard BAKANA KOLELAS, ne sont pas les « NSILOULOUS » de NTUMI.

    Les sont détruits par le Pouvoir sous prétexte de la présence de NTUMI dans le Pool.

    Or DABIRA nous a tous éclairé sur la provenance des Armes utilisees par NTUMI dans le Pool.

    NB : À titre de rappel, nul était les Laris, la population du NIBOLAND aurait pu subir des graves pertes en vies humaines.

    Les Laris ont oublié ce qui s’était passé entre Novembre 1992 et Juillet 1994.

    C’est pour la première fois que je voyais BACONGO et MAKALEKELE se vider depuis Juin 1973 date qui correspond à mon arrivée à Brazzaville.

    NB :  » J’ordonne ».

    Oui, Pascal LISSOUBA avait été piégé par son Premier Ministre Jacques Joachim YHOMBI OPANGO.

    C’est plus tard que Pascal LISSOUBA prendra conscience et finira par se réconcilier avec son frère Bernard BAKANA KOLELAS.

    Bref, mon cher « GABIO » c’est long à raconter.

    Oui, c’est Denis SASSOU NGUESSO qui avait bel et bien fourni les Armes à Bernard BAKANA KOLELAS afin qu’il puisse faire face à Pascal LISSOUBA.

    Oui c’est long.

    Mais désormais, les Sudistes doivent cesser d’être Naïf.

  98. Bulukutu dit :

    Les ninjas donc les Laris. Les mbochis, donc le nord. Les arabes et les noirs, donc des voleurs, des délinquants. Lissouba, donc le niboland [terme péjoratif], et pourquoi pas les noirs, donc inférieurs et bêtes? Les arables, donc terroristes? Propos affligeant de nombreux internautes sur ce forum. Des généralités sur l’Homme qui montrent que les théories racialistes du 19° siècle ont encore de la vigueur au 21° Chez les Congolais. On nous parle de mentalités à changer, mais les donneurs de leçons devraient d’abord balayer devant chez eux.

  99. Gabio dit :

    Je repondais a POATY PANGOU qui ne manque pas de trouver des circonstances attenuantes aux actions de ses associes. Pour lui, ce sont tjr les autres qui sont responsables, et il prend les autres pour les ignorants de la realite du pool.

    On attribue a tous les mbochis voir tous les nordistes les crimes du clan usurpateur du pouvoir, ca n’a jamais choque Bulukutu. Mais des qu’on parle des laris, il se reveille.

    Les nazis etaient des allemands, les kamikazes etaient des japonais, les ninjas ou ntsiloulous sont des laris… c’est clair. Cela ne veut pas dire que tous les allemands etaient des nazis, tous les japonais des kamikazes ou tout lari est ninja.

    Acceptons l’autocritique et surtout ne traitons pas les autres la maniere dont on ne veut pas qu’on soit traite soi meme. Les mbochis et les nordistes ne sont pas responsables des actes de sassou le mbochi et nordiste. Tous les laris ne sont pas les ninjas, meme si tous les ninjas sont des laris.

  100. Anonyme dit :

    Mr Gabio reprenez le temps de relire et comprendre le commentaire du frère Bulukutu et vous verrez qu’n fait il dit la même chose que vous !

  101. Anonyme 5 dit :

    @ Val de Nantes
    Selon toi l’unité nationale ne se décrète et tu reconnais en même temps qu »elle a été détruite par le tribalisme officiel donc nous sommes d’accord qu’ au Congo Brazzaville il n’y a plus de cohésion de concorde et d’unité nationale
    Comment comptes tu alors faire respecter le principe de la liberté de circulation que tu prônes dans ton projet fédéraliste ?
    Es tu sûr que l’homme ou la femme du nord va être bien accueilli dans les régions du Sud ? notamment dans celles du Pool pour ne parler que de celle là
    Lors de la chute de ce régime et si c’est pas quelqu’un du nord qui s’accapare à nouveau du pouvoir il y’aura forcément un climat de défiance et de méfiance comment comptes tu régler le problème puisque pour toi ce type de situation ne peut être résolu par un un référendum ?

  102. Historius dit :

    ttps://www.irinnews.org/2018/06/18/congo-brazzaville-satellite-images

  103. Val de Nantes , dit :

    @Anonyme5.
    Qu’il n’y ait plus de concorde et d’unité nationale ,je vous l’accorde…Moi ,j’estime que c’est une période transitoire ,car ,j’ai confiance en l’intelligence des congolais ,pour prioriser les objectifs qui pourraient restructurer leur vie quotidienne.
    Sinon ,quelle est cette vie où on se regarderait éternellement en chiens de faïence , n’est ce pas épuisant non ????….
    J’ai toujours pensé que la misère est la cousine de la guerre….
    Le Rwanda , qui a connu des guerres fratricides ,est entrain de ressouder son unité nationale autour de son économie….
    Les effets bénéfiques de l’économie sur la population ,est un talisman de bonheur national ..
    Ainsi ,je ne désespère pas de voir ,notre pays en prendre le même chemin…..
    Je n’imagine pas le pool vivre en autarcie en se coupant d’une région voisine ,telle que ,les plateaux…
    L’avenir du pool se jouera sur plusieurs tableaux dont celui de la mobilité transversale entre populations des différentes régions …
    Le dynamisme économique d’une région dépend de plusieurs paramètres ,les relations de bon voisinage ,en est une ….

    Le commerce des marchandises entre les régions ,est un des éléments structurels d’une nation qui retrouve mécaniquement son unité ,d’où mon antienne qui proclame qu’une unité nationale ne se décrète pas ,mais ,elle se construit ,sur la base des intérêts communs entre populations..
    Si ,on applique la rhétorique séparatiste prônée par « ce Moe Poaty ,la première région ,qui serait victime des assauts guerrièrs contre le sud ,serait le pool ..

    Vous êtes sans ignorer que ,la frontière de cette division ,passera par le pool …
    Le pool partage une frontière directe avec le Nord du pays , autant que Zananga ,vous pouvez facilement deviner la région qui paraît plus exposée aux courroux nordistes…
    Le sud Soudan et le Nord Soudan nous renseignent sur la frustration des anciens nantis à l’égard des pauvres revendicatifs et revanchards du Sud ..
    .
    Enlever l’os de la bouche d’un chien ,et vous mesurez son explosivité…..en m/s..
    Dois je ,encore ,exposer la vie de mes parents aux hordes débarquant du Nord ?. Je n’en mène pas large ..
    Les vilis ne nous seront d’aucun secours , en cas de représailles ,car ,ils sont génétiquement inoffensifs et d’une poltronnerie maladive…..Beaux parleurs ,mais ,ils nous ont habitué ,à la belle aux bois dormants….
    Et, puis ,un vili ,en mode de câlinotherapie en faveur d’un pooliste ,je regarderai sa bouche à deux fois …
    L’arrivée d’un éventuel président issu du Nord ,après Sassou ,reste hypothétique ,et surtout dans le cadre fédéral ,elle compterait pour du beurre..

    Chère Anonyme5,

    Je ne cesse pas d’en dire du mal ,car ,un président de la république du Congo ,après Sassou ,vu ,les libéralités sanguinaires et économiques dont Sassou s’est rendu coupable, me met, hors de moi ,car ,l’on peut , sans blessures ,s’en passer ,et le Congo n’en mourra point ..
    Pourquoi ,il nous absolument ,un président de la république ,suis je peut-être un idiot ,mais de grâce ,expliquez moi ????….
    Un président de la république ne crée pas des richesses ,si ce n’est ,dans la situation du Congo , voler cette richesse..
    Cette obsession présidentielle ,je l’ai évacuée de mon cortex …Sassoufit…

  104. Val de Nantes , dit :

    lire …il nous faut absolument.

  105. Anonyme 5 dit :

    Cher Val de Nantes
    je suis au regret de vous dire que vous ne répondez pas du tout à ma question
    quelle est votre solution pour faire appliquer le principe de libre circulation que vous mettez en avant dans votre projet fédéraliste c ‘est une question très simple comment faites vous ?

    Et pourquoi voyez vous toujours la séparation sous le prisme de la guerre vous n’en savez rien pour quoi toujours faire une fixation la dessus et dire des propos déplaisant sur les Vilis qui n’ont fait de mal à personne il y’a un Vili qui dit tout haut ce que des personnes soit disant courageuses et braves du Pool n’osent pas dire alors où est le problème ?

    Il y’a des peuples qui ont réussi leur séparation et qui s’en trouvent bien la Yougoslavie par exemple et pourquoi soutenez vous qu’on ne va pas y arriver pourquoi ce défaitisme ? cet accablement ce renoncement cette peur ?
    Si on a reussi à affronter l’équation du colonialisme et de la colonisation pour quelle ne réussirait on pas celle là ?Ah oui mais j’oubliais l’usurpateur es plus fort que le blanc et les courageux Laris ont peur ? ils sont devenus poltrons ?

    Je voudrai juste que vous répondiez à la première question que je vous ai posé s’il vous plait enfin si vous pouvez
    Merci à vous

  106. Val de Nantes dit :

    @Anonyme5
    Permettez moi de m’étonner du contenu de votre question….
    La libre circulation des populations !!!!!!!.
    Depuis quand les congolais ne se fréquentent plus ,territorialement …..????.
    Le projet fédéraliste va amplifier ce phénomène ,cette mobilité ,afin de raffermir notre socle national…
    Les frontières, entre grandes régions ,c’est à dire,les états fédérés,sont virtuelles et non physiques..
    Peut être ,avez vous cru aux péages entre états fédérés,il n’en est rien .
    Des visas ,peut-être.? non…
    Le fédéralisme n’a pas vocation à former des pays indépendants ,mais des grandes régions à des fins économiques…
    Le pool ne sortira pas de ses frontières ,tout comme les plateaux et la Bouenza..
    C’est un état fédéré ,dans un État fédéral….ine fine ,c’est le pays qui se transforme sous l’effet de sa nouvelle organisation étatique…
    Je quitte Cologne ,pour aller Francfort ,c’est comme un poisson dans le Rhin.C’est le mêm pays ,mboka …tranquille ,,,,paipailai….
    Plus clair que ça , je n’en ai plus dans ma besace….

  107. Anonyme 5 dit :

    @ Val de Nantes
    Ne faites pas semblant de ne pas comprendre ma question que j’ai explicité plus haut
    étant donné la situation du pays où il n’y a plus de concorde nationale est vous sûr que le citoyen du nord pourra librement circuler dans les régions du sud sans être ostracisé ?
    Quelle sont vos solutions en tout cas celle que vous préconisez dans votre projet fédéraliste puisque vous rejeter celle du référendum ?
    Si vous n’avez pas du tout aborder cette question je peux le comprendre aussi
    Merci

Laisser un commentaire