Le Président Macron a reçu en cachette le sanguinaire Sassou-NGuesso, le 12 octobre 2018

Macron reçoit en cachette le plus grand dictateur africain Sassou, le 12 octobre 2018 à Erevan

Par Rigobert OSSEBI

Sassou Nguesso le vainqueur d’Erevan finira par chuter devant le Juge Dominique Blanc et ses fins limiers

En ce moment, il n’y a pas que les Américains qui plient devant Sassou Nguesso pour lui faire plaisir. Jamais, depuis fort longtemps, l’on n’avait vu le tyran congolais afficher plus jovial sourire que lors du tête-à-tête, enfin accordé, par l’actuel locataire de l’Elysée. C’était en Arménie le 12 octobre dernier, dans les coulisses du Sommet de la Francophonie.

Le président français a fini par faire glisser sous le tapis toutes ses réticences à l’égard de celui qui prétend être son homologue en le recevant à Erevan, très cordialement, avec bises et étreintes de rigueur à la fin de l’entretien. Sans témoin et sans photographe congolais, seul Jean Yves Le Drian (qui « a flirté avec la Françafrique mais pas couché ») avait été autorisé à y assister. Alors, il n’était tout de même pas très convenable d’en faire la moindre publicité…

Le dictateur Sassou, Le Président Macron et son Ministre Jean-Yves Le Drian , le 12 octobre 2018 à Erevan

Les sujets qui fâchent n’auraient pas été abordés, tels que la libération du Général Mokoko, celle d’André Okombi Salissa, la liberté de voyager de Paulin Makaya, la lutte contre la corruption, le pillage de l’Etat congolais et encore moins une éventuelle transition. Avec ce retournement digne de celui de François Hollande pour le référendum anticonstitutionnel d’octobre 2015 (déjà 3 ans de malheur au mauvais goût de fraise Tagada), le jeune président s’est-il fait « promener » par la vieille garde ou par la plus jeune incompétente ? Certains évoquent la piste peu probable d’un Jacques Attali, endossant la veste de lobbyiste de Sassou Nguesso après avoir porté sa casquette de Conseiller personnel du même. (Il avait été transporté et accompagné à Brazzaville, par Berrebi en 1998 qui lui avait ouvert la porte afin de faciliter, avant poursuites, une dernière tentative de règlement amiable auprès de l’indécrottable mauvais payeur.)

Quoi qu’il en soit, l’affaire des Biens Mal Acquis reste un caillou dans la chaussure (sur mesure) du dictateur comme il se plait à le dire, mais là aucune décision ne peut relever de l’autorité du président Macron. C’est le Juge Dominique Blanc qui en tient désormais la barre et le gouvernail entouré de fins limiers dont on parle beaucoup maintenant en Italie. Curieusement, le black-out est TOTAL dans les médias hexagonaux. L’affaire est pourtant monumentale et tout le mérite en revient à la Justice et aux policiers français. Elle concerne l’épouse du patron d’ENI, Julienne Sassou Nguesso la fille du dictateur et celui qui est présenté comme leur blanchisseur. Congo-Liberty a déjà partiellement traité le sujet, mais nous y reviendrons très vite. Les faits, des centaines de millions d’euros (et peut-être davantage) détournées du Congo et blanchies en France avec la complicité d’un opérateur économique français, très connu pour avoir été surnommé « le vice-président » à Brazzaville et surtout à Pointe Noire tant son implication dans le système de prédation était flagrante… Pour ce dernier, « la protection diplomatique » même relative ne saurait jouer et l’on imagine aisément que l’addition à payer lui sera très lourde… !

Alors dans ces conditions les libérations « spontanées » de Jean Ngouabi, Jacques Baganandzala, Yvon Sendé et Libongo Ngoka, dont nous nous réjouissons, et dont nous sommes les témoins ne sont qu’une tentative d’esbroufe démocratique destinée à ripoliner la façade crasse de la dictature congolaise à la veille de son invitation à Paris du 10 au 14 novembre 2018.

Cette invitation est à l’initiative de Jean-Yves Le Drian mais elle se situe dans le cadre de la première édition du Forum de Paris sur la Paix, décidé par Emmanuel Macron, qui aura lieu à Paris les 11,12 et 13 novembre 2018, dans la continuité des commémorations du centenaire de l’Armistice de la Première Guerre mondiale. Elle sera inaugurée par les chefs d’Etats et de gouvernement de plus de 80 pays invités par le Président de la République française pour participer à ces commémorations. L’objectif annoncé par le président Macron est de « réfléchir ensemble, proposer des initiatives concrètes, réinventer le multilatéralisme et les formes de coopération contemporaine, pour que la paix, chaque jour, gagne du terrain. »

Inutile de préciser, s’agissant de l’Afrique Centrale en particulier, qu’avec des partenaires comme Denis Sassou Nguesso, le pari est perdu d’avance et que sa seule présence à Paris, à ce Forum, décrédibilisera toute initiative. La France a été débarrassée, avec l’élection d’Emmanuel Macron, de personnalités politiques que l’on croyait inamovibles. Il est regrettable qu’il ait cédé aux pressions et au travail de sape d’un entourage trop bienveillant à l’égard du plus malfaisant des dictateurs africains.

Sassou apparaît, au vu de certaines photos et de l’invitation à Paris en novembre, comme le grand vainqueur du Sommet de la Francophonie à Erevan. Cependant, le travail que la Police française effectue, sur les prédations de son clan et de ses complices, aux ordres d’une Justice, libérée de son amie Christiane Taubira, ne manquera pas de le ramener à la réalité des sanctions qui pèseront sur tout son clan et ses complices.

Depuis quarante années, le pouvoir de Sassou Nguesso élimine, emprisonne, torture et vole en passant entre les gouttes. C’est à pas lents que la justice française s’est hâtée et néanmoins elle a fini par rejoindre les uns, les autres. Le temps est maintenant aux Juges et il n’y a pas lieu de le perdre !

Rigobert OSSEBI

Diffusé le 21 octobre 20148, par www.congo-liberty.com

 

INTERVIEW DU COMBATTANT HEROLD : Appel aux dons pour payer honoraires d’avocats pour le procès du 23 octobre 2018 au Tribunal de Bobigny (France)

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

24 réponses à Le Président Macron a reçu en cachette le sanguinaire Sassou-NGuesso, le 12 octobre 2018

  1. Ntima dit :

    . Quelle lâcheté Monsieur Macron .Quelle contradictions. Vous devriez être honnête avec soi-même. En tout cas votre comportement est de mauvais goût que vous auriez du nous épargner „ pour quelqu’ un se dit démocrate. Président d’ une grande nation qui soit disant les droits de l’homme, les valeurs humaines.

  2. Ntima dit :

    La France est’ il un pays si dangereux, hypocrite qui marche contre la démocratie, les droits de l’homme en Afrique, les valeurs universelles pour les avantages matérielles?. Que tous ces Africains qui suivent la France, la francophonie sachent désormais à quoi s’en tenir. La France et surtout les dirigeants de la France sont avant tout des gens corompus, des gens qui marchent sur les cadavres tués notamment par les dictateurs qu’ils soutiennent sans cesse. Honte pour la France.

  3. Diboula lisso dit :

    Rigobert Ossebi, parle dans son article entre autre de libération » spontanée  » des Jean Ngouabi et autres.
    Il sied de rappeler au journaliste que les prisonniers dont-il s’agit ont été condamnés, injustement où pas, par un TGI de Brazzaville à 30 mois de prison ferme à compté du mandat de dépôt du 19 avril 2016, jugement assorti de 10 ans d’inéligibilité. Certes le qualificatif spontané est entre guillemets, mais cette précision ci est nécessaire pour éclairer les lecteurs.

  4. Iwarangot dit :

    Pourtant nous savons tous que ce n’est PAS LA FRANCE qui va nous libérer des griffes de Sassou le préfet. Un préfet ne pas travailler que pour son chef, sinon il perd la préfecture, ce n’est que normal mon Dieu !
    Il a été dit maintes fois sur ce site que la liberté des congolais est dans les mains des congolais. Comment voulez vous que la France se mette à scier la branche sur laquelle elle est assise. Même le Congo à la place ferait les choses de la même façon, je vous assure….

    ALORS RETENONS-LE UNE FOIS POUR TOUTE, commençons un mouvement et la France va parler franchement avec toute la classe politique. N’ayons pas peur, le salut est par là chers frères et sœurs.

  5. OYESSI dit :

    @ Iwarangot
    Merci de le souligner. La France a ses intérêts à défendre qui ne sont pas ceux des Congolais. Cessons de croire que Macron élu par les Français nous sortira des griffes du dictateur Sassou qui est le préfet de la France.

  6. Samba dia Moumpata dit :

    Je ne suis pas d’avis qu’on nous nontres des t-elles images entres mafieux ! Car cela peut décourager certains esprits moins déterminés . Mais les congolais épris de liberté ne peuvent restés inertes face à cette barbarie . À cela ne tienne sassou n’a pas reçu l’argent pour continuer à faire survive son système très corrompus . La population finira par sortir et chassés ces chiens Mbochis et La France officielle se pliéera aux côtés de la population congolaise.

  7. Loathey dit :

    Il faut bien que nous gardions a l’esprit que Macron est une marionette mise en place et manipule par des forces de l’argent et de l’union europeenne. Tout commence avec son election et le systeme a bien fait d’eliminer tous les candidats serieux notamment Fillon en manipulant la justice et les medias qui sont dans leurs mains. Aujourd’hui, le but est d’eliminer Marine Le Pen et Melenchon avant les europeennes en instrumentalisant la encore la justice et ouvrir un boulevard a Macron et l’UE car les mouvements anti-UE ont le vent en poupe en ce moment en europe. Les dirigeants europeens sont inquiets par le Brexit qui n’a pas conduit l’UK au cataclisme annonce, bien au contraire ( malgre tous les freins et les subterfuges pour faire derailler le Brexit – et des marches anti–Brexit financer par les memes) ! Si les elections europeennes devraient se passer aujourd’hui, Macron en sortirait lamine… Mieux, si on demandait aux francais leur avis sur la sortie de l’UE, le oui l’emporterait largement et ce serait la fin de l’UE.

    Le dictateur de l’Alima s’inscrit dans l’objectif de garder l »UE a flot et Macron doit le servir car il aura besoin de beaucoup de cash pour sauver les meubles aux europeennes et freiner la montee des populismes en France. Et qui a le cash et peut en offrir sans compter et sans etre inquiete par la justice de son pays?

    Ceux qui esperent en la justice francaise et sur les fameux dossiers BMA me font de la peine. La justice francaise n’est bonne que pour les petits voleurs de biscuits dans les supermarches. Quand il s’agit de dossiers serieux comme les disparus du beach, leurs limites paraissent au grand jour. C’est dommage mais c’est ainsi: Macron s’inscrit dans le business as usual; rien de nouveau sous le soleil parisien…

    Allez, bon dimanche quand meme!

  8. Diable dit :

    L’idiot de service et l’individu mal éduqué se rencontrent ou se parlent quotidiennement. C’est la françafrique, c’est la franc-maçonnerie, c’est la bêtise humaine à l’état pur. Ça, R. Poaty pangou ne le sait pas. Rigobert ossebi fait semblant de l’ignorer et en profite pour nous distraire.
    Bravo, mes chers compatriotes. Vous êtes sur la bonne voie pour mériter le grade d’idiots de service.

  9. Anonyme dit :

    Arrêtons avec ces lamentations perpétuelles comme si on découvrait subitement à chaque événement la dure réalité de ce monde.
    Que FAIT et que FONT les Congolais pour que cela change, c’est d’abord ce genre de questions qu’il faut se poser.

    « L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir. Seule la lutte libère . »

    Thomas SANKARA !

  10. Val de Nantes , dit :

    Les intérêts économiques français crucifient la vie des millions des congolais …Le realpolitik a fait à dire à Macron ,que ,les dictateurs africains ,c’est aux africains de s’en occuper …
    À ,partir de là ,la messe est dite …
    Inspirons nous de la phrase fétiche de @Anonyme ,dont vous avez lu la substance ,ci dessus….
    L’une des solutions à la libération totale de notre pays du joug français,c’est notre capacité à innover ,sinon à modifier en profondeur ,l’organisation de nos institutions…
    Que les institutions héritées du colon français ,soient nettoyées de fond en comble ,afin sue le France ne s’y retrouve plus ….À commencer par la suppression du poste de président au COngo,qui est une tête de turc ,pour les français …..
    Cadenasser la fonction du premier ministre , en subordonnant toutes décisions économiques ,militaires ,administratives à l’approbation écrite des présidents de deux chambres ,basse et haute …Cette procédure institutionnelle évitera au pays des coups tordus sur son dos …
    Vous aurez bien compris , pourquoi je milite ardemment pour la suppression de ce virus au sommet de l’État …
    Nb…Chers compatriotes..
    Il faut complexifier la corruption d’État au Congo ,par la duplicité institutionnelle….
    Un premier ministre, enchainé par une cohorte des parlementaires ,est inoffensif…
    Voir des intellectuels pleurer ,me déshabille. …

  11. Val de Nantes dit :

    SASSOU ne cesse de négocier sa survie politique ,au moyen des lobbys crapuleux à coups des millions d’euros ….,
    Les intérêts du pays ,peu lui chaut ,l’essentiel ,c’est d’échapper, au tant que faire se peut ,au courroux populaire …
    Dommage que ,le Congo soit devenu ,une marchandise politique et commerciale..

  12. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes chers frères,

    Erevan n’est pas l’Elysée. Ce sont deux mondes profondément différents.

    Une rencontre n’est pas une séance de travail telle que définie dans les Accords de Transferts de Compétences qui régissent nos relations.

    Ce n’est pas non plus la première fois qu’il se rencontre.

    Tout le sait.

    Pour le reste, il faut se mettre au travail. C’est tout.

  13. Val de Nantes dit :

    Avec ,le fédéralisme ,ce genre des pratiques néocolonialistes sont vouées à l’échec ,car ,la stratification institutionnelle est telle qu’elle neutralise toutes initiatives nocives aux intérêts collectifs et locaux…
    Si ,vous corrompez monsieur X ,vous devez corrompre toute la chaîne de la décision fédérale et nationale…
    Ce système institutionnel actuel sur la base duquel fonctionne notre pays , est bien conçu ,et adapté ,aux agissements coloniaux de la France….C’est la porte d’entrée du voleur ….
    Les pleurs sont devenus nos apaisements moraux , ne faut il pas ,travailler à contrecarrer cette intrusion malveillante de la France à notre égard ????…
    Kagame se voit confier l’oif, grâce à son schisme culturel …. Pensez y.
    Vous avez vu ce qu’il en coûte à la France ,quand son fromage puant est décrié sur le marché culturel……….PENSEZ Y ,,.

  14. David Londi dit :

    Le jour où la visite d’un président français ou celle d’un président congolais en France ne suscitera plus de commentaires enflammés et deviendra une banalité politique, ce jour là le congolais aura franchi un pas important vers l’indépendance réelle.

    Il ne faut jamais oublier cette petite phrase de De Gaulle : « La France n’a pas de pays amis, que des intérêts ».

    La France et la Dictature ne sont fortes que de nos faiblesses de résistance. Face à notre incapacité déclarée de désintégrer cette dictature, l’on se tourne vers un « deus ex machina » qui viendra de l’extérieur. Mais non, l’intervention extérieure est toujours conditionnée par un fort mouvement de résistance interne, pas le contraire.

    Nous sommes devant un vide sidéral d’opposition réelle quand toutes celles et tous ceux qui se disent opposants courent manger dans les mains du Dictateur qui s’amuse à observer tous ces canards qui s’ébrouent dans la mare politique congolaise. C’est comme l’arlésienne, toute cette situation se reproduira tous les cinq ans parce que nous structurons nos oppositions dans le référentiel défini par le dictateur qui nous impose sa loi.

    Nous commentons les verdicts des jugements, les nominations, les comportements des apparatchiks, etc. alors que la loi suprême en définit le contexte, celle que nous avons condamnée dès sa promulgation et qui a institutionnalisé la dictature. Ce mot, a un sens précis et une description précise à travers l’histoire de l’humanité. Pourquoi nous étonnons-nous donc plutôt que de chercher les moyens d’en sortir ? C’est faire de la rhétorique stérile. Nous resterons toujours, en agissant ainsi, de petits enfants quémandant la béquée à notre mère, la France.

  15. Val de Nantes , dit :

    @David ,tout à fait .
    Et ,dire, qu’il existe un paquet d’intellectuels qui s’ingénient à magnifier ces institutions qui ne sont bonnes que pour la France….
    Le fédéralisme apparaît de plus en plus comme un rempart aux méthodes humiliantes et déshumanisantes de la France à l’égard du Congo…
    Ce système institutionnel ,dont elle ne maîtrise les paradigmes ,va renforcer économiquement et politiquement notre pays …
    La corruption institutionnelle est le ticket du péage contre les intérêts de notre pays ..
    Alors , que devons nous faire ,pour y mettre fin ????….
    Le turn over ethno-présidentiel est ce la solution ,quand ,le support institutionnel reste largement en faveur du binôme ,dictateur et la France ….????.
    Le président sorti de ce turn en over ,tribal , à beau se parer des vertus démocratiques ,rassurez-vous ,une fois ,au pouvoir ,la France aura la capacité toxique à le rendre ,dictateur afin de faire protéger ses intérêts …
    Vous aurez compris que ,ce n’est pas la solution….
    La solution réside dans notre imagination positive à transfigurer nos institutions léguées par la France ….
    Créons une sorte de puzzle institutionnel qui anéantirait toute action malveillante de la France contre notre pays ….
    Nous vous en avons trouvé un ,le fédéralisme . Libre à vous, de nous en proposer un autre ,et c’est au peuple congolais d’en décider ….

    Pourquoi ,la France a interdit la Guinée équatoriale à créer sa propre monnaie ????…
    Nos institutions actuelles servent les intérêts coloniaux et desservent ceux des congolais….
    Macron s’adresse à une seule personne ,donc ,Sassou, pour avoir la peau du Congo ..
    Alors ,qu’en pensez vous institutionnellement ?????….
    On peut être idiot,mais ,pas tout le temps …..
    Pour ma part ,je neutralise cette fonction ,au bénéfice d’un premier ministre enchainé…..

  16. David Londi dit :

    Le monde moderne évolue plus vite que nos anciens systèmes, qui reposent sur des archaïsmes postcoloniaux. Le meilleur mode de gouvernement porte un nom bien connu sous tous les cieux : la démocratie. Il faut construire des systèmes politiques à la fois forts et souples, comme les architectures conçues pour résister aux séismes. L’objectif n’a rien de révolutionnaire. Il s’agit d’instaurer un contrat social qui repose sur un minimum de confiance, en autorisant des débats internes et en renforçant les institutions.Ce contrat social nous pousse à changer de paradigme, en effet comme le décrit Val de Nantes, car la redynamisation de la démocratie ne passera que si et seulement si la compétition meurtrière pour l’accès au pouvoir prend fin. Nous n’avons pas besoin de président fort ni d’hommes politiques omnipotents qui règnent à la tête des partis politiques tribalistes. Ce dont on a besoin, c’est la valorisation réelle de nos régions, l’intégration de toutes les compétences dans le développement de notre pays en n’en laissant pas certaines sur le bord de la route par un processus de cooptation ethnique au détriment de la méritocratie qui fait tant de mal à ce pays. Les pays asiatiques ont connu un développement fulgurant parce qu’ils ont su exploiter la première de leurs ressources : les ressources humaines qui ont mis au point des techniques de développement pointues dans tous les domaines.

    Un seul clan ou un seul groupe éthnique ne peut fournir toute la substance nécessaire au développement de tout un pays. Evoluer dans le contexte d’une seule ethnie qui monopolise l’essentiel des ressources (financières et militaires) d’un pays échappe à la notion d’opposition et donc d’équilibre possible car, précisément l’équilibre naît de l’opposition des contraires. Croire s’affranchir de cette opposition, c’est croire au moteur avec une seule source de chaleur qui implique de croire au mouvement perpétuel et d’enfreindre ainsi le grand principe développé par la deuxième loi de la thermodynamique, trivialement cela revient à croire au père Noël. Les forces d’opposition nous rappellent donc le froid, le chaud, nécessaires pour faire fonctionner la machine publique. Les dirigeants congolais qui se sont affranchis de cette loi ont plongé le pays dans les abysses économiques et sociales.

    La libération de toutes les compétences ne se feront donc que dans un système ouvert dans lequel les oppositions bénéfiques interrégionales seront une source d’émulation et un moteur pour le développement national. C’est le dynamisme des régions qui crée de la richesse et non l’hypercentralisation qui éloigne des points de décision et de production. Une compétence peut s’épanouir dans n’importe quelle région indépendamment de son origine. Une région dynamique attirera des compétences et celle qui en perd mettra en place des politiques pour les garder dans le cadre de la loi fédérale. C’est cela, l’opposition chaud et froid donc, des contraires qui créent l’émulation dans le pays. Le fédéralisme lancera ce cercle vertueux parce qu’il s’inscrit dans le processus d’amélioration continue concrétisée par des évaluations de la santé économique et sociale du pays tous les ans qui débouchent, au bout de 5 ans, sur des plans d’action pour corriger, ajuster, supprimer ou amender les projets de développement.

  17. Val de Nantes , dit :

    Sassou à tout loisir de rire à gorges déployées ,tant les institutions criminogènes ,leur permettent de transporter tout le Congo dans ses valises pour une vente à la criée….
    Chers compatriotes ,

    Certains compatriotes ,dans leur délire psychologique ,ont pris les fédéralistes pour des illuminés ,mais ,les faits politiques récurrents encensent notre posture avant gardiste…
    Il est des moments d’une vie où il faudrait s’avouer myope pour se faire montrer le bon chemin…
    Ce qui navre le plus ,dans cette opposition intellectuelle ,c’est la fatigue intellectuelle dont font preuve bon nombre de nos compatriotes à trouver inadaptées nos institutions pipées ,par la France ,à croire qu’ils n’en acceptent la fatalité ….

    Si, vous n’êtes pas juristes ,analysez nos institutions sous l’angle de votre profil intellectuel ,vous y trouverez toujours des dysfonctionnements qui obèrent les chances de l’émergence de notre pays. .Point n’est besoin d’être un juriste pour débusquer les futilités juridiques qui hypothétiquent la construction véritable d’une nation respectable…
    A ,ce titre ,il m’a paru incontournable d’associer à la rédaction de la future loi fondamentale ,que je souhaite fédérale ,tous les compatriotes issus de plusieurs disciplines…..
    À ,l’ère numérique ,il serait triplement utopique ,de boire de façon religieuse ,la tisane juridique du seul fait des juristes mal voyants de notre pays …
    Le respect s’acquiert par agacements continus et non par des distractions convenues.

  18. daniel ortega dit :

    le maintien a brazzaville de paulin makaya n’est pas un sujet genant ou qui peut interesser les relations bilaterales.paulin n’est pas un diplomate. paulin etait un excite du mcddi porteur d’armes comme son maitre a penser . le port d’armes est un delit puni par le code penal congolais.

    denis sassou ng n’est pas le plus grand dictature d’afrique et il n y a aucune dictature a brazzaville. une dictature se caracterise par l’existence de camps de tortures d’unite de police extremement cruelle comme les tonton macoutes a haiti du temps de bebe doc, d’officiers tortionnaires comme en af du sud du temps de l’apartheid de camps d’execution comme le camp boiro de sekou toure en guinee conakry.il n y a pas a brazzaville un seul policier haut grade de l’armee tristement celebre qui terrorise les gens. le general guy blanchard okoi n’est pas un tortionnaire. le general rene boukaka chef detat major adjoint des facs non plus. le general tchicaya chef d’etat major de l’air lui non plus.il n y a pas a brazzaville un seul haut grade de l’armee congolaise qui effraie les gens

    pour ce qui est de brazzaville il n ya pâs un seul indice qui peut laisser croire qu il existe a brazzaville une dictature

    okombi salissa est en prison pour avoir fait sauter une station service a ouenze car a cette epoque il lui fallut donner des gages aux laris qui eux disaient avoir derange denis sassou ng avec l’agression nocturne de la maire de makekeleke et qu en est il du « nord » puisque au congo on parle en terme de nord sud est ouest.

    nous rappelons aux laris que l’agression d’un bien public comme la mairie de makelekele ou les locomotives du cfco (entreprise public a caractere industriel ) est un delit punit severement par la loi.les auteurs co auteurs et complices d’une agression contre un bien public sont passibles d’une peine d’emprisonnement de 15 ans ou de 20 ans de travaux forces.

    il est rappele aux laris que l’agression contre la maire de makelekele (ou contre la television en 1970) etait une agression faite au service public or le service public est inviolable

    la democratie congolaise est rendue crasseuse par ceux la memes qui demandent plus de democratie au congo. un DDR est tres salissant vous le savez bien on se croirait en rdc en rca au soudan en somalie….qui beneficie des DDR depuis presque l’an 2000? qui?

    les beneficiaires des fameux DDR les voici » les gens disent que le congo ne va pas bien venez on va regler les choses » dixit marien ngouabi s’adressant a dominique kikounga ngot et blaise nzalakanda

    « les gens » mon oeil! perdre sa vie a cause de ces « gens » la ! mon oeil nous vos « gens » on les envoie paitre..

    IL N Y A PAS DE DICTATURE A BRAZZAVILLE

  19. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon cher frère LONDI,

    Cette réalité est la preuve matematéri que nous n’avons jamais obtenu l’indépendance.

    Que ceci soit enfin compris.

  20. daniel ortega dit :

    denis sassou ng n’est pas un sanguinaire. le congo compte trois sanguinaires officiels:
    le pool la bouenza et la cuvette. chacun d’eux a un cimetiere.ne pas le dire a haute et intelligible voix ni ne pas l’ecrire c’est faire preuve de tres mauvaise foi or la mauvaise foi na pas sa place dans le nouveau congo que nous sommes entrain de batir. denis sassou ng nest pas un sanguinaire.

    faire la guerre pour arreter la guerre n’est pas de la violence, se battre pour arreter la bagarre n’est pas de la violence. en 97 denis sassou ng s’etait battut car p lissouba se battait trop.une premiere fois contre le pool car le pool soupconnait p lissouba d’avoir vole les elections bon laissons le pool dans ses croyances ….

    il se tient actuellement dans la salle de conferences internationale du radisson blu une conference de presse sur le dit genocide des « lari » entretemps concept a definir.conference doublement animee par les ministres thierry lezin moungalla et bininga

    messieurs et mesdames de congoliberty

    l’image mise en page de garde par le rouleau de mensonge de dominique nkounkou sur les morts alignes ne venait pas du pool.vous y trouverez sur ces images des femmes un peu belles quand meme pour une region en guerre comme le pool ,des hommes un peu assez propres quand meme pour une region comme le pool. ces femmes n’avaient pas de pagne or les femmes du pool portent le pagne.est ce qu il y a des experts au pool? ensuite les hommes qui visiblement etonnes exprimaient une requete a dieu en esquissant l’adoration musulmane(paumes ouvertes) or les laris ne sont pas des musulmans. un peu de bon sens quand meme messieurs et mesdames du pool

    je n’ai jamais vu une region aussi malleable que la region du pool jamais!

    un menteur du pool a dit a brazzaville qu un soldat de la garde presidentielle qui a fait la guerre du pool est devenu fou pour avoir viole 65 jeunes filles « aux seins debouts » ce soldat selon notre epervier du pool vivrait a talangai je cite l’eperveir du pool

    evidemment comme toujours tout etait faux

    1 aucun soldat de la garde presidentielle n’a fait la guerre du pool ni meme nianga mbouala

    2 il n y a pas eu un seul cas de viol dans les camps de refugies de la bouenza unique camp recense comme tel par l’onu.

    3 on ne peut pas violer 65 jeunes filles sans declencher un emoi general

    4 les eleves refugies dans les camps de bouenza ont suivi un cursus scolaire normal certains ont fait qui le cepe qui le bepc qui le bac …. comme les autres eleves il n y a pas eu une seule exclusion

    5 il n y avait meme pas une telle demographie dans les camps de refugies de la bouenza . ces camps etaient tous les jours sous la visite des agences des nations unies surtout le pam et le cinu.

    6 ON NE PEUT PAS VIOLER 65 JEUNES FILLES DEVANT LE CINU(centre d’informations des nations unies de brazzaville)

    messieurs et mesdames de congo liberty

    je vous reconnais ce droit detre des adorateurs du pool nous sommes en democratie. au moins reconnaissez moi ce droit de vous mettre en garde contre les mensonges excessifs de cet homme qu est le pool cet homme n’est pas bon il ne l’a jamais et et c’est sur qu il ne le sera plus

    je vous ai dit ici que jean blaise kololo professeur de droit public a l’universite marien ng membre du mcddi avait ete ministre des affaires etrangeres. le ministre des affaires etrangeres – et je continue mes enseignements d’adminsitration publique aux enfoires du federalisme – fait partie du portefeuille de souverainnete du president de la rep en ce sens que lorsque le president designe son ministre des affaires etrangeres il n a pas a justifier son choix. donc les postes de souverainnete sont au nombre de cinq.

    les affaires etrangeres
    la defense
    les finances
    l’interieur
    la justice

    mr j b kololo etait ministre des affaires etrangeres donc de ce fait relevait de la stricte discretion du president de la rep soit mr denis sassou ng.messieurs de congo liberty

    je vous dit que les laris avaient instamment demande a jean blaise kololo de transferer desormais toutes les lettres de creances des diplomates accredites au congo au « qg » du mcddi certains disaient chez le « vieux » soit b kolelas, grand dieu pour les uns et fieffe imbecile pour les autres.

    ETAIT CE NORMAL? mr kololo s’etait execute. je suis desole pour lui mais c’etait une faute professionnelle.on devrait l’attraire devant un juge pour exposition des secrets d’etat et violation des regles et usages diplomatiques.le marché total de bacongo n’etait pas le lieu officiel de l’etat congolais pour archiver les lettres de creances des fonctionnaires internationaux en poste au congo.on doit juger le pool car il y va de la survie de cette nation que nous disons tous cherir mais chacun a sa facon. il faut juger la region du pool comment un ministre des affaires etrangeres de surcroit prof de droit donc juriste avait il pu commettre pareille infamie? meconnaitre les procedures adminsitratives et diplomatiques au profit d’une excitation politico ethno tribale

    alors auj mr c’est un autre excite du pool qui revient a la charge contre denis sassou ng et dit comme ca sans preuves qu il y a eu genocide contre les « laris »

    questions au pool

    qu’est ce qu un lari comment le reconnait on ou vit il ?

    sur quel perimetre ce genocide a t il ete commis?

    qui dit genocide dit populations deportees et pourchassees. les laris ont ils ete pourchasses? les laris ont ils parcourus des,kilometres entiers entrain de fuir un groupe? quand meme!

    LE POOL EST LE POISON MORTEL DE CE PAYS

  21. David Londi dit :

    @Val de Nantes,

    pas de soucis pour celles et ceux qui prennent des fédéralistes. Des milliers de personnes lisent chaque mot que tu écris, ici; J’ai beaucoup de mails, facebook ou messenger à ce propos et ils adhèrent. C’est l’essentiel, communiquer, communiquer ad libitum pour continuer à mobiliser cette cible. Les thèmes de mobilisation seront Etat-nation ou Fédération, tel sera le choix. Nous avons un outil puissant parce que pour un connecté nous pouvons mobiliser entre 100 et 150 personnes. Continuons, le reste n’est que l’écume des jours ! Notre combat pour la désintégration de la dictature reste intact, première étape de notre projet. Le fédéralisme vivra !

  22. David Londi dit :

    Cher Robert,

    soyons précis. Le Congo, comme l’ensemble des pays francophones de l’Afrique subsaharienne à l’exception de la Guinée Conakry, a eu son indépendance sur le papier. Tous ces pays sont membres des Nations Unies et reconnus comme des pays indépendants jusqu’à preuve du contraire. Il est aussi vrai que la réalité de la fédération avortée, la France a gardé les compétences relatives à la monnaie, la diplomatie et la défense. Dans ce cadre le Congo, comme les autres pays semblables, n’a qu’une indépendance fictive !

  23. Val de Nantes , dit :

    Regardez ,Sassou rire , on a l’impression qu’il a gagné au loto…..
    Voilà,comment on fabrique des familles riches sur la base de la manipulation des institutions permissives et anti patriotiques…
    Le Congo est devenu un royaume dont on ne prononce pas le mot ,par excès de honte….
    Comment remettre toute la richesse d’un pays entre les mains d’une seule personne???….
    Si ,ce n’est pas un crime , alors ,de quoi il s’agit????……
    Sommes nous réellement myopes ,au point de ne pas distinguer le bien du mal ???….
    Comment des grands garçons bien formés ,peuvent suivre de façon panurgique des tunnels sans issue de secours ???…
    Qu’attendre d’un tête à tête ,entre Sassou et Macron ,qui changerait structurellement la vie des congolais ???…
    Alors ,qu’attendre d’un prochain président de la république congolaise ,en cas de départ de Sassou du pouvoir ???…
    Vous n’en avez pas assez de vous faire tuer et déplumer ?????…..
    Je ne mesure pas assez pas votre obsession présidentielle ……
    Chers compatriotes .
    Il est encore temps de faire un sérieux examen de conscience politique qui éviterait au pays d’autres soubresauts sanguinaires et économiques…
    Un compatriote digne de ce nom ,ne peut admettre que le Congo fasse encore confiance à un prochain président de la république ,fût il , de son ethnie….
    Que Sassou soit le dernièr président de la république bananière du CONGO ….Notre pays a plus besoin ,des gestionnaires éclairés que des fous téléguidés depuis la France….

  24. Passy dit :

    Le rire idiot d’un niais. Sait-il ce que les Congolais pensent de lui?
    C’est cela qui compte le plus !
    L’indignation vis-à-vis de ce monstre est au paroxysme. De 8%, il frôle les 2%, votes de sa famille et de quelques valets.

Laisser un commentaire