POATY-PANGOU affirme que le seul Dialogue possible avec Sassou-NGuesso, c’est le règlement des problèmes entre les nordistes et les sudistes…

Robert POATY-PANGOU, ancien parlementaire pendant la Transition démocratique (1991-1992), reste constant dans son discours politique. Il soutien que le problème fondamental du Congo-Brazzaville est celui du partage du pouvoir entre les nordistes et les sudistes, cause des nombreux conflits fratricides entre communautés. Ainsi, RPP affirme que le seul Dialogue politique qui vaille avec Sassou-NGuesso, est celui du règlement définitivement cette question, que les sudistes dans leur grande naïveté ne veulent pas voir…

Diffusé le 19 décembre 2018, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Interview. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

221 réponses à POATY-PANGOU affirme que le seul Dialogue possible avec Sassou-NGuesso, c’est le règlement des problèmes entre les nordistes et les sudistes…

  1. Jean-Claude Mayima-Mbemba dit :

    A vrai dire, y a-t-il un problème entre les nordistes et les sudistes ? En réalité, NON ! Le seul vrai problème entre les Nordistes et les Sudistes, c’est SASSOU NGUESSO lui-même avec tout son CLAN. Point.

  2. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    A YA,
    BUALA BUA FUA,

    LE DIALOGUE QUI TIENT LA ROUTE C’EST CELUI QUE NOUS DEVONS INSTAURER AVEC LES PARENTS DES INDIVIDUS CI-DESSOUS :

    VOICI LE DÉBUT DU MUR DES VILIS ESCLAVES DE sassou nguesso, LUI-MÊME ESCLAVE DES BLANCS MAL ÉDUQUÉS. CONCLUSION : CES VILIS SONT « DOUBLEMENT » ESCLAVES
    A- …………………………………….
    B- Bouiti-Viaudo Roland, Batchi Gabriel, Bissouta Mabonda Alois Devic, Beli Victor, Bongo Emilon Patrick, Bayendissa Brice Dimitri

    Ongoly Née Loumingou Geneviève …
    C- Coussoud-Mavoungou Martin Parfait Aimé

    D- ……………………………………
    E- …………………………………….
    F- Follo Isaac Raymond
    .
    G- GOMEZ VINCENT
    H-
    K- Kaba Vele Née Mpan Suzanne, Kando Jean François
    L- Louemebet Landry Autria Fabrice, Louvounou Alphonse

    M- MAKOSSO COLLINET, MAVOUNGOU COUSSOU, Mabiala Alexandre, Makosso Fils Basile, Mavoungou Gustave, Mavoungou Maurice, , Mboungou Goolfred Florent, Mamona Ferdinand, Mioko Germain, Makosso Christian Ernest

    N- Nguimby De Moussyth Kinga Patrick E, Nkodia Kynd Gaétan
    O- Ongoly Née Loumingou Geneviève, Okandza Fernand

    P- PAKA HONORE, Paka Banthoud Genest Wilfrid, Pambou Dadet Daniast
    S- Sounda Jean Aimé

    T- TCHIBOTA ANTOINETTE, TCHICAYA JEAN MARC, Tchibinda Alain, Tchignoumba Mboumba Gilbert Paul
    V- VIAUDO
    Veuillez compléter la liste S.V.P.
    On demande à chaque région de présenter sa liste.
    CECI EST UN ACTE CIVIQUE
    QUE CEUX QUI PORTENT LE MÊME NOM METTENT UN PRÉNOM À CÔTE DES NOMS DES INDIVIDUS INCRIMINÉS POUR ÉVITER LA CONFUSION.
    NB : LE DIABLE MBOCHI PASSE PAR SES HOMMES POUR NOUS ATTEINDRE.
    VOUS POUVEZ NOUS SIGNALER SI VOUS N’ÊTES PLUS MEMBRE DE LA MAFIA QUI DÉTRUIT LE CONGO, CAR IL N’Y A QUE LES IMBÉCILES QUI NE CHANGENT PAS.

    LES PARENTS DES ESCLAVES, DONT LES NOMS FIGURENT SUR CE MUR, DOIVENT RÉÉDUDUER LEURS SUJETS.

  3. Anonyme dit :

    Entièrement d’accord avec jean-Claude, répéter et répéter à longueur de posts et commentaires ce que sassou à réussit à mettre en place c’est en fait entrer le jeu machiavélique dans lequel ce tyran nous a entrainé.
    Et ce Poaty Pangou ne se rend même pas compte, sauf si c’est totalement volontaire car c’est son fond de commerce, c’est ce piège à CONS qui ne fera que faire perdurer cette dictature.

  4. Opele Oborobea dit :

    Non, il n’y a pas problème entre les nordiques et les sudiste. Le problème reste la gestion de la nation par le président de la République. Que diriez vous alors de la détention de JMMM. Ce sont plutot ces conceptions nord sud qui font que le pays va mal. Isidore Mvoumba est le président de l’assemblée, n’est pas nordiques . Pourquoi cette même assemblée des élus n’arrive pas a remettre le pays sur la bonne voie.

  5. Anonyme 5 dit :

    Lu sur Brazza News

    8 décembre 1998—18 décembre 2018
    Il y’a 20 ans, l’armée du régime de Sassou épurait Bacongo et Makélékélé sur fond de massacres à haute échelle que certains qualifiaient déjà de génocide.

    Témoignage d’un survivant Paul NZONZI fait sur mampouya.com com le 18 décembre 2009. On parlait déjà de génocide.

    « A l’occasion du onzième anniversaire des violences ethniques que sous d’autres cieux on appellerait « Génocide », et dont ont été victimes les populations des quartiers sud de Brazzaville, en l’occurrence Bacongo et Makélékélé, n’ayant aucunement l’intention de remuer le couteau dans la plaie, je voudrais apporter ici mon témoignage véridique pour que des faits aussi macabres ne se reproduisent plus jamais dans notre beau pays le Congo que nous ont légué nos ancêtres car, ainsi que l’a si bien écrit notre compatriote Guy Menga, « l’oubli est mortel ».
    Les crimes d’assassinat à l’échelle, d’assassinat délibéré, prémédité et planifié, bref le génocide ne peuvent être oubliés, quels qu’en soient les lieux, les temps et les auteurs. Nous les Congolais, nous avons le devoir envers les victimes de Bacongo et de Makélékélé de garder le souvenir de leur mort. Nous devons aussi nous souvenir de leur vie. Leur héritage doit nous aider à consolider la foi dans un avenir libre de tribalisme, de haine et de violence gratuite.
    Il n’est pas trop tard, en tout cas, que ceux qui se sont empressés d’ordonner des commissions internationales d’enquête sur les crimes au Darfour, en Guinée – Conakry et à l’Est de la République Démocratique du Congo, le fassent pour ces crimes du 18 décembre 1998 dans les quartiers Sud de Brazzaville, avec des milliers de morts et plus de 400 000 déplacé

    Le peuple congolais a le droit de savoir. Car dire ou écrire des vérités, aussi désagréables soient elles à entendre ou à lire, est le meilleur moyen de surmonter les malentendus. La réconciliation passe par la vérité.

    Les faits :
    Le vendredi 18 décembre 1998, j’étais en train de siroter, chez moi au quartier de la Glacière, de la bière « Primus » avec un ami qui venait de Russie. Pendant que nous parlions de tout et de rien, nous entendîmes soudain du bruit et des tirs de coup de feu sporadiques. C’était aux environs de 12h30. Inquiet, je proposai à mon ami de vite rentrer chez lui au quartier Batignolles. Aussitôt fait, aussitôt dit. Je l’accompagnai alors vers l’Avenue de Brazza où nous trouvâmes un taxi aux environs du dispensaire des Adultes « Bissita ».

    Je retournai ensuite chez moi, en courant, puisque les coups de feu continuaient à crépiter du côté du camp de la Milice « ZAB ». A la maison je trouvai, à ma grande surprise, notre femme de ménage qui y était revenue, faute de n’avoir pas eu de véhicule pour l’amener à Mfilou. Les coups de feu tant d’armes légères que d’armes automatiques augmentaient d’intensité ; et la nuit tombait. La veille, la fourniture de l’eau et de l’électricité avait été suspendue.
    Toute la nuit, tous assis au salon, nous prions et écoutions RFI qui faisait état d’une confusion qui régnait à Brazzaville. Plus tard nous entendîmes Monsieur Bernard KOLELAS, dernier Premier ministre de Pascal LISSOUBA, déclarer depuis Washington où il était en exil, que ses Ninjas contrôlaient la situation.
    Toujours à la recherche d’informations fiables, mon père nous suggéra d’écouter Radio-Liberté, la radio fidèle à M. SASSOU NGUESSO. Elle diffusait un reportage sur la situation de Bacongo suivi de la déclaration de M. François Ibovi, alors ministre de la Communication. Ce dernier déclarait avec arrogance et narcissisme que le gouvernement avait le contrôle de la situation et que les forces gouvernementales avaient mis en déroute les Ninjas de Bernard KOLELAS. Il demandait en conséquence aux habitants

    de Bacongo, de Makélékélé et des environs de quitter les lieux en empruntant le couloir humanitaire ouvert à cet effet. Il affirmait aussi que ceux qui refuseraient d’en partir, seraient considérés ipso facto comme des Ninjas et seraient traqués et neutralisés, car Bacongo et ses environs seraient ratissés au millimètre carré. Inutile de vous dire que cette déclaration jeta en nous un grand émoi mélangé de peur, d’angoisse et de tristesse.
    Le samedi 19 décembre aux environs de 6 heures du matin, nous entendîmes frapper violemment sur le portail de notre parcelle. Tout d’un coup, nous devînmes silencieux au point où l’on pouvait entendre une mouche voler. L’on frappa de nouveau plus violemment sur le portail. Aîné de ma famille, je pris mon courage et je sortis. Je vis alors debout devant le portail un jeune homme en tenue militaire, avec une perruque sur la tête, le visage badigeonné de charbon et de kaolin à l’instar des Peaux Rouges. Il portait deux armes automatiques Kalachnikov. Il nous invita, mes parents et moi, de sortir de la maison dans les cinq minutes. Son ordre fut exécuté. Il nous indiqua le couloir à suivre. Quelques instants après, nous nous retrouvâmes sur l’Avenue De Brazza, entre l’Ecole Joseph Nkéoua et l’église Notre Dame du Rosaire. Là, il s’était formé un bouchon où les Cobras, la milice de M. SASSOU NGUESSO nous fouillaient au corps en nous injuriant en lingala : « Zoba mokongo ». Tout jeune était taxé de Ninja.

    Automatiquement, on l’extirpait du cortège et on l’emmenait vers une destination inconnue. »

    Tout à côté le sol était jonché de deux cadavres dont celui d’un jeune homme d’une vingtaine d’années, la boîte crânienne ouverte. Au carrefour des Avenues De Brazza et de l’OUA, je découvris un spectacle plus macabre : des corps allongés comme des bouts de bois et dans toutes les positions, soit avec leurs baluchons sur la tête, soit avec des enfants au dos…

    Vers le Centre culturel français, pendant que nous subissions les pires humiliations comme celles des filles violées devant leurs parents, un cobra s’approcha de nous pour nous réclamer une boîte d’allumettes. Et comme personne ne broncha, il décida illico de nous fouiller jusque dans nos parties les plus intimes, tout en menaçant de « faire la peau » à toute personne sur qui il découvrirait une boîte d’allumettes. Entendant cela, un jeune garçon de 12 ans lui tendit une boîte d’allumettes. Au lieu de prendre la prendre, le Cobra intima l’ordre à ce jeune d’aller de l’autre côté de l’avenue où était enroulé dans une mousse un cadavre et autour duquel bourdonnaient des mouches. Avec cynisme, le Cobra commanda au jeune garçon de brûler la mousse avec sa boîte d’allumettes.

    Je faillis devenir fou. Pendant ce temps, deux autres Cobras vinrent vers nous qui étions restés dans la queue. Ils extirpèrent un autre jeune de 25 ans environ et qui par malheur avait un crâne rasé. Il fut aussitôt taxé de Ninja. Ils le jetèrent par terre pour l’abattre. Aussitôt, sa femme avec son bébé à califourchon sur son dos, animée d’un courage extraordinaire, se jeta sur son mari et demanda aux cobras de les tuer tous les trois ensemble : elle, son mari et le bébé. Les cobras désemparés ne purent commettre leur forfait. Nous, à côté, poltrons et couards, regardions s ces deux scènes sans broncher. J’eus honte de moi-même et de notre lâcheté.
    Nous continuâmes notre route, la honte et la peur dans l’âme, en laissant à chaque bouchon, pour ceux qui pouvaient encore avoir de l’argent avec eux, des sommes allant de 500 à 5000 francs CFA. Nous arrivâmes enfin au quartier Plateau des 15 ans où nous fumes accueillis par mon oncle paternel.

    La nuit, je ne pouvais fermer l’œil pendant quelques jours, mon esprit étant hanté par le spectacle macabre des cadavres que j’enjambai et de ces jeunes sans armes, abattus froidement, parce que soupçonnés d’être Ninjas ou de ces jeunes filles violées, aux cris et injures de « Zoba mokongo niama », loin des caméras et médias, au contraire de ce qui se passe aujourd’hui en Guinée-Conakry. Ce fut un véritable carnage, qualifié de « bavures » par les autorités actuelles. Les auteurs, bénéficiant de l’impunité et du parapluie d’on ne sait qui, courent toujours. Mais jusqu’à quand ?

    M. SASSOU NGUESSO qui avait menacé de dénoncer ceux qui avaient déclenché la guerre du 5 juin 1997, lui qui se sent maintenant l’âme d’un écrivain, dénoncera certainement, à travers son prochain livre ou sa prochaine bande dessinée « le génocide du 18 décembre 1998″ et ceux qui l’ont commandité et planifié. Le peuple congolais en général et les veuves et les orphelins en particulier des quartiers sud de Brazzaville lui en seraient très reconnaissants. »

    Source. Hervé MAHICKA

    Je l’avoue j’ai été incapable de lire ce texte jusqu’au bout les faits sont tellement atroces et des témoignages comme celui ci il y’en a des centaines de milliers

    Ma question est ou était donc passée l’unité nationale ?

  6. Anonyme 5 dit :

    Lu sur Brazza News

    18 décembre 1998—18 décembre 2018
    Il y’a 20 ans, l’armée du régime de Sassou épurait Bacongo et Makélékélé sur fond de massacres à haute échelle que certains qualifiaient déjà de génocide.

    Témoignage d’un survivant Paul NZONZI fait sur mampouya.com com le 18 décembre 2009. On parlait déjà de génocide.

    « A l’occasion du onzième anniversaire des violences ethniques que sous d’autres cieux on appellerait « Génocide », et dont ont été victimes les populations des quartiers sud de Brazzaville, en l’occurrence Bacongo et Makélékélé, n’ayant aucunement l’intention de remuer le couteau dans la plaie, je voudrais apporter ici mon témoignage véridique pour que des faits aussi macabres ne se reproduisent plus jamais dans notre beau pays le Congo que nous ont légué nos ancêtres car, ainsi que l’a si bien écrit notre compatriote Guy Menga, « l’oubli est mortel ».
    Les crimes d’assassinat à l’échelle, d’assassinat délibéré, prémédité et planifié, bref le génocide ne peuvent être oubliés, quels qu’en soient les lieux, les temps et les auteurs. Nous les Congolais, nous avons le devoir envers les victimes de Bacongo et de Makélékélé de garder le souvenir de leur mort. Nous devons aussi nous souvenir de leur vie. Leur héritage doit nous aider à consolider la foi dans un avenir libre de tribalisme, de haine et de violence gratuite.

    Il n’est pas trop tard, en tout cas, que ceux qui se sont empressés d’ordonner des commissions internationales d’enquête sur les crimes au Darfour, en Guinée – Conakry et à l’Est de la République Démocratique du Congo, le fassent pour ces crimes du 18 décembre 1998 dans les quartiers Sud de Brazzaville, avec des milliers de morts et plus de 400 000 déplacés.
    Le peuple congolais a le droit de savoir. Car dire ou écrire des vérités, aussi désagréables soient elles à entendre ou à lire, est le meilleur moyen de surmonter les malentendus. La réconciliation passe par la vérité.

    Les faits :
    Le vendredi 18 décembre 1998, j’étais en train de siroter, chez moi au quartier de la Glacière, de la bière « Primus » avec un ami qui venait de Russie. Pendant que nous parlions de tout et de rien, nous entendîmes soudain du bruit et des tirs de coup de feu sporadiques. C’était aux environs de 12h30. Inquiet, je proposai à mon ami de vite rentrer chez lui au quartier Batignolles. Aussitôt fait, aussitôt dit. Je l’accompagnai alors vers l’Avenue de Brazza où nous trouvâmes un taxi aux environs du dispensaire des Adultes « Bissita ».

    Je retournai ensuite chez moi, en courant, puisque les coups de feu continuaient à crépiter du côté du camp de la Milice « ZAB ». A la maison je trouvai, à ma grande surprise, notre femme de ménage qui y était revenue, faute de n’avoir pas eu de véhicule pour l’amener à Mfilou. Les coups de feu tant d’armes légères que d’armes automatiques augmentaient d’intensité ; et la nuit tombait. La veille, la fourniture de l’eau et de l’électricité avait été suspendue.

    Toute la nuit, tous assis au salon, nous prions et écoutions RFI qui faisait état d’une confusion qui régnait à Brazzaville. Plus tard nous entendîmes Monsieur Bernard KOLELAS, dernier Premier ministre de Pascal LISSOUBA, déclarer depuis Washington où il était en exil, que ses Ninjas contrôlaient la situation.
    Toujours à la recherche d’informations fiables, mon père nous suggéra d’écouter Radio-Liberté, la radio fidèle à M. SASSOU NGUESSO. Elle diffusait un reportage sur la situation de Bacongo suivi de la déclaration de M. François Ibovi, alors ministre de la Communication. Ce dernier déclarait avec arrogance et narcissisme que le gouvernement avait le contrôle de la situation et que les forces gouvernementales avaient mis en déroute les Ninjas de Bernard KOLELAS. Il demandait en conséquence aux habitants de Bacongo, de Makélékélé et des environs de quitter les lieux en empruntant le couloir humanitaire ouvert à cet effet. Il affirmait aussi que ceux qui refuseraient d’en partir, seraient considérés ipso facto comme des Ninjas et seraient traqués et neutralisés, car Bacongo et ses environs seraient ratissés au millimètre carré. Inutile de vous dire que cette déclaration jeta en nous un grand émoi mélangé de peur, d’angoisse et de tristesse.
    Le samedi 19 décembre aux environs de 6 heures du matin, nous entendîmes frapper violemment sur le portail de notre parcelle. Tout d’un coup, nous devînmes silencieux au point où l’on pouvait entendre une mouche voler. L’on frappa de nouveau plus violemment sur le portail. Aîné de ma famille, je pris mon courage et je sortis. Je vis alors debout devant le portail un jeune homme en tenue militaire, avec une perruque sur la tête, le visage badigeonné de charbon et de kaolin à l’instar des Peaux Rouges. Il portait deux armes automatiques Kalachnikov. Il nous invita, mes parents et moi, de sortir de la maison dans les cinq minutes. Son ordre fut exécuté. Il

    nous indiqua le couloir à suivre. Quelques instants après, nous nous retrouvâmes sur l’Avenue De Brazza, entre l’Ecole Joseph Nkéoua et l’église Notre Dame du Rosaire. Là, il s’était formé un bouchon où les Cobras, la milice de M. SASSOU NGUESSO nous fouillaient au corps en nous injuriant en lingala : « Zoba mokongo ». Tout jeune était taxé de Ninja. Automatiquement, on l’extirpait du cortège et on l’emmenait vers une destination inconnue. »

    Tout à côté le sol était jonché de deux cadavres dont celui d’un jeune homme d’une vingtaine d’années, la boîte crânienne ouverte. Au carrefour des Avenues De Brazza et de l’OUA, je découvris un spectacle plus macabre : des corps allongés comme des bouts de bois et dans toutes les positions, soit avec leurs baluchons sur la tête, soit avec des enfants au dos…

    Vers le Centre culturel français, pendant que nous subissions les pires humiliations comme celles des filles violées devant leurs parents, un cobra s’approcha de nous pour nous réclamer une boîte d’allumettes. Et comme personne ne broncha, il décida illico de nous fouiller jusque dans nos parties les plus intimes, tout en menaçant de « faire la peau » à toute personne sur qui il découvrirait une boîte d’allumettes. Entendant cela, un jeune garçon de 12 ans lui tendit une boîte d’allumettes. Au lieu de prendre la prendre, le Cobra intima l’ordre à ce jeune d’aller de l’autre côté de l’avenue où était enroulé dans une mousse un cadavre et autour duquel bourdonnaient des mouches. Avec cynisme, le Cobra commanda au jeune garçon de brûler la mousse avec sa boîte d’allumettes.

    Je faillis devenir fou. Pendant ce temps, deux autres Cobras vinrent vers nous qui étions restés dans la queue. Ils extirpèrent un autre jeune de 25 ans environ et qui par malheur avait un crâne rasé. Il fut aussitôt taxé de Ninja. Ils le jetèrent par terre pour l’abattre. Aussitôt, sa femme avec son bébé à califourchon sur son dos, animée d’un courage extraordinaire, se jeta sur son mari et demanda aux cobras de les tuer tous les trois ensemble : elle, son mari et le bébé. Les cobras désemparés ne purent commettre leur forfait. Nous, à côté, poltrons et couards, regardions s ces deux scènes sans broncher. J’eus honte de moi-même et de notre lâcheté.
    Nous continuâmes notre route, la honte et la peur dans l’âme, en laissant à chaque bouchon, pour ceux qui pouvaient encore avoir de l’argent avec eux, des sommes allant de 500 à 5000 francs CFA. Nous arrivâmes enfin au quartier Plateau des 15 ans où nous fumes accueillis par mon oncle paternel.

    La nuit, je ne pouvais fermer l’œil pendant quelques jours, mon esprit étant hanté par le spectacle macabre des cadavres que j’enjambai et de ces jeunes sans armes, abattus froidement, parce que soupçonnés d’être Ninjas ou de ces jeunes filles violées, aux cris et injures de « Zoba mokongo niama », loin des caméras et médias, au contraire de ce qui se passe aujourd’hui en Guinée-Conakry. Ce fut un véritable carnage, qualifié de « bavures » par les autorités actuelles. Les auteurs, bénéficiant de l’impunité et du parapluie d’on ne sait qui, courent toujours. Mais jusqu’à quand ?

    M. SASSOU NGUESSO qui avait menacé de dénoncer ceux qui avaient déclenché la guerre du 5 juin 1997, lui qui se sent maintenant l’âme d’un écrivain, dénoncera certainement, à travers son prochain livre ou sa prochaine bande dessinée « le génocide du 18 décembre 1998″ et ceux qui l’ont commandité et planifié. Le peuple congolais en général et les veuves et les orphelins en particulier des quartiers sud de Brazzaville lui en seraient très reconnaissants. »

    Source. Hervé MAHICKA

  7. Mokongo Zoba dit :

    Pauvres sudistes, ils sont tellement idiots qu’ils ne comprennent pas que Sassou est le fruit d’un système. Le problème du tribalisme se posera après Sassou. Mokoko l’a dit dans sa vidéo. Maintenant que le Mayima Mbemba s’y met, lui le co-signataire de l’Etat du Sud Congo, alors on peut dire que seuls les imbéciles ne changent pas !
    Merci RPP pour ta franchise, mais malheureusement tu es né sudistes, dans une communauté de peureux comme l’a dit Mokoko dans sa fameuse vidéo. Oui, Mokongo Zoba…

  8. David Londi dit :

    @Mokongo zoba,

    Il est bon de parler, et meilleur de se taire. N’est-ce pas ?

  9. Anonyme5 dit :

    @Mokongo Zoba
    Je suis d’accord avec vous

  10. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    N’ESSAYONS PAS D’INVERSER LES RÔLES.
    L’IDIOT C’EST sassou (c’est biya, c’est deby, c’est guema, c’est ouattara, c’est le petit malien, c’est le petit nigérien, …….) QUI EST L’ESCLAVE DES BLANCS MAL ÉDUQUÉS.
    NOTRE IDIOT NATIONAL A TROUVÉ SES ESCLAVES DANS LE PAYS, TOUTES ETHNIES CONFONDUES. IL S’APPUIE UN PEU PLUS SUR LES ESCLAVES mbochis.
    LES BLANCS MAL ÉDUQUÉS QUI SOUTIENNENT CET IDIOT ONT PARALYSÉ DEPUIS FORT LONGTEMPS LES INSTITUTIONS INTERNATIONALES QUI DEVAIENT NOUS PROTÉGER.
    N’ESSAYEZ PAS DE DÉTOURNER L’ATTENTION DES AFRICAINS.
    NOUS DEVONS TOUT CASSER CAR NOUS AVONS LES RESSOURCES POUR RECONSTRUIRE.
    IL FAUT CASSER SES HOMMES ESCLAVES ET SES BLANCS MAL ÉDUQUÉS.
    IL FAUT CASSER LEURS BIENS MAL ACQUIS, LEURS INSTALLATIONS POLLUANTES.
    VOUS N’ALLEZ PAS FAIRE SUBIR À VOS ENFANTS CE QUE VOUS SUBISSEZ DEPUIS 400+350+60 ANS ?
    ENTRE NOUS, SOKI MOKONGO AZALI ZOBA, MOU MBOCHI AZALI NDENGUE NINI?
    MOU VILI AZALI NDENGUE NINI? AINSI DE SUITE.
    VOUS DEVEZ ARRÊTER DE DIVERTIR LES PEUPLES AFRICAINS.
    DONNEZ LES DOCUMENTS, LES PREUVES QUI VONT PRÉCIPITER LA CHUTE SE SES MONSTRES. DONNER LES NOMS DE CE QUI AIDENT SES MONSTRES DANS LEUR FUITE EN AVANT.
    IL FAUT POUSSER LES NATIONS UNIES À TRAVAILLER AUTREMENT EN LEUR DISANT TOUS LES JOURS, SINON EN DISANT À NOS ENFANTS CECI :

    LE SILENCE ASSOURDISSANT FACE À CE QUI RESSEMBLE À UN COMPLOT CONTRE LE PEUPLE AFRICAIN DEPUIS (400 + 350 + 60) ANS, CONTRE LA LIBERTÉ EN AFRIQUE, CONTRE LES DROITS DE L’HOMME EN AFRIQUE FAIT DE CETTE ORGANISATION UNE COMPLICE DE CET ACTE CRIMINEL. IL FAUT QU’ELLE RÉAGISSE ET AGISSE, DANS L’INTÉRÊT DES NATIONS LIBRES ET UNIES.

  11. OYESSI dit :

    @Mokongo zoba,

    Ce pays n’a été mieux géré que sous les Kongos. Arrêtons les injures inutiles. Laissez le beau frère se Sassou raconté sa vie.

    Robert POATY-PANGOU, ancien parlementaire pendant la Transition démocratique (1991-1992) fait partie des politiciens qui ont fait partie de la horde des parlementaires ayant profité de la transition pour se faire nommer parce que grande gueule et qui ont disparu de la circulation parce que n’ayant aucune capacité à imposer leur point de vue sur place si ce n’est à l’étranger où il fait le double jeu du pouvoir de son beau frère.

    Qui ignore que ce sont des sous marins comme Poaty qui dynamitent l’opposition sur la place de Paris.Il peut injurier Sassou, venir au Congo et repartir tranquillement. C’est le beau frère,il n’a pas à s’inquiéter c’est le pouvoir de sa sœur et le dictateur de son beau frère ne peut l’inquiéter. Qu’il ne continue pas à prendre les autres pour idiots.
    D’accord avec @ Jean-Claude Mayima-Mbemba qui a eu la réponse juste pour répondre au beau frère de Sassou.

  12. Jean-Claude Mayima-Mbemba dit :

    @Mokongo Zoba,
    Ta lâcheté te pousse même jusqu’à te cacher, à ne pas décliner ta véritable identité. Malgré cela, tu oses m’interpeller ? Je suis sincère et égal à moi-même. Ce que je dis, c’est ce que j’ai toujours pensé. Par ailleurs, si tu ne connais pas la politique, ta meilleure chance c’est celle de te taire. Et tant que tu ne parles pas à visage découvert, ne m’interpelle plus. Vas d’abord faire soigner ta lâcheté et ta peur… Moi je ne me cache pas et je n’ai rien à cacher. Et je regrette ces quelques secondes que je viens de consacrer à un fantôme, à te répondant.
    Par ailleurs, en cosignant l’Acte de la partition pour le SUD-CONGO, j’ai posé un acte politique et non un acte tribaliste. Et celui qui pousse à des actes comme celui-là, c’est effectivement Sassou avec tout son clan. LE PLUS GRAND COMMUN DIVISEUR DU CONGO S’APPELLE SASSOU NGUESSO & CO. Ai-je été assez clair Monsieur le Poltron qui se cache parce qu’il a peur ?

  13. Mark dit :

    Le Congo est une nation comme d’autres, faite de plusieurs entités ethniques. Même Dieu ne pourra jamais changer cela. Chercher à opposer les nordistes aux sudistes c’est faire le jeu du diviseur Sassou. DIVISER POUR MIEUX REGNER.

    Je suis d’accord avec Jean-Claude Mayima-Mbemba pour dire le problème du Congo c’est Sassou et sa bande.

    Une minorité des nordistes et sudistes jouissent de l’argent du Congo avec Sassou pendant que la majorité des nordistes et sudistes galèrent.

    Ayons une vision pour ce pays qui a trop souffert. Arrêtons les amalgames et cherchons des solutions plus adaptées à la situation. Cessons d’opposer les congolais les uns aux autres.

  14. Loathey dit :

    @ Mayima-Mbemba, Opele et Mingwa
    Je pense etre parvenu egalement a la conclusion qu’effectivement il y a non pas seulement un probleme de pouvoir, mais une grande problematique du vivre ensemble au Congo entre le nord (je dirais plutot – les Mbochis) et le sud. Oui, le dire aujourd’hui est synonyme de diviseur ou de tribaliste, mais helas les faits sont la. Ne perdons pas de vue que le Congo est un pays qui a ete concu PAR les europeens et POUR les europeens pour ne pas dire les francais en 1885 a la conference de Berlin. Les europeens ont balkanize l’Afrique en prenant soin de creer des pays conflictuels en passant leurs ciseaux entre les peuples, les ethnies, les cultures et les clans. Nos peres aux independances auraient du prendre le courage de remettre les frontieres d’avant 1885 plus conformes aux peuples qui y vivaient, mais ils ont choisi la facilite.
    Sassou n’est pas seul et c’est un leurre de penser que sa disparition mettra un terme a la conquete ou la confiscation du pouvoir par les armes de la part de nos compatriotes Mbochis. Je valide ce que dit Mr. Poaty sur Dabira. Vous ne perdrez pas de temps si vous allez revoir le proces des generaux car il est riche en enseignements sur la philosophie des Mbochis sur le pouvoir et le vivre ensemble. Le genocide, les disparus du Beach et autres massacres du Pool sont une realite. Etudiez les motivations qui conduisent a ces crimes et vous arriverez bien a la thematique de Mr. Poaty. Non, Sassou ne peut pas commettre tous ces crimes systematiques, plannifier, organises, sans etre soutenu par ses « freres ». A la conference nationale on avait decide de creer la region de la cuvette-ouest vous souvenez vous pourquoi? la scission n’est jamais souhaitable pour personne chers amis, mais il y a des moments ou elle peut sauver des vies quand la concorde n’est plus possible.
    Ceci dit, le probleme que j’ai avec Mr. Poaty ce sont ses va et vient entre Paris et Brazzaville car je reste convaincu qu’il ne peut pas aller se pavaner a Mfoa s’il n’a pas des acquaintances avec le pouvoir des Nguesso ou sa soeur Antoinette.

  15. Val de Nantes ,A,tous. dit :

    Alors , puisque vous avez entre vos mains ,la bactérie qui ronge le corpus congolais .
    Que préconisez vous ?
    Seriez vous ,ces médecins qui prescrivent des médicaments post mortem.?
    La solution ,la seule qui vaille , au vu, des chamailleries paysannes discrèditant votre catégorie sociale , c’est la suppression de cette fonction présidentielle au Congo.
    Lisez vous ,vous vous apercevrez de la justesse de mon idée .
    Ayez le courage de vous énerver.
    Ah,les Congolais .
    Rassurez vous ,vous n’en mourrez point .
    Arrêtez les discussions ludiques.On attend de vous ,une grosse colère et non des colèrettes qui m’encolèrent.
    Le Congo , ce n’est pas la cour de récréation .

  16. Anonyme 5 dit :

    Merci beaucoup Loathey

    Nous ne cherchons pas à diviser le pays nous invitons l’ensemble des Congolais à regarder la réalité telle qu’elle et à en tirer toutes les conséquences lancer des anathèmes aux uns et autres qui ont le malheur de penser différemment ne changera rien à la réalité seul le souverain peuple Congolais a la réponse sur cette question fondamentale..

    Il n’est pas normal que la majorité du pays vive dans la frustration c’est pas normal nous avons un problème d’unité car malheureusement le dictateur a confisquer l’ensemble des moyens militaires du pays et aucun originaire du Nord n’est capable de le renverser et de mettre fin à cette dictature qui tire le pays vers le bas voilà la problématique.

    La division du pays doit être regardée comme une des solutions parmi d’autres le peuple souverain choisira la solution qui lui convient chaque ethnie doit pouvoir vivre dans un territoire un espace qui correspond à ses aspirations.
    si ce peuple était si uni que ça il n’y aurait jamais eu de guerres de génocides et de pillage économique cette attitude est dictée par la haine vis à vis de qui ? c’est le peuple qui répondra encore une fois.

    Tata Robert Poaty Pangou que d’attaques pour des idées somme toute normales au vu de la situation que connait le pays je n’ai qu’une chose à te dire je me permets de tutoyer car j’ai énormément d’affection pour toi et de reconnaissance aussi je n’ai qu’une seule chose à te dire EXACTLY!!! comme disent les Anglos Saxons sur toute la ligne

    Ce n’est pas toi qui divise ce sont eux qui ont divisé le Congo

    Tiens bon et ne baisse pas les bras car c’est ce que recherche certains esprits soit disant éclairés qui veulent qu’on continue dans l’hypocrisie et l’unité de façade ce qui a conduit dans le pays dans la situation où il se trouve.

    Pas d’anathèmes pas d’insultes ou des leçons de morales inappropriées nous avons tous besoin d’un débat serein Merci

  17. Anonyme dit :

    Qu’il y ait des rancoeurs, divergences et des dissensions entre les différentes ethnies c’est un fait et ceci existe depuis la nuit des temps sur cette planète et on ne serait pas le premier pays ou cela existe. Mais delà à prôner la division sous prétexte qu’une mafia s’en délecte pour arriver à ses fins.

    Tout ce que l’on connait aujourd’hui a été instrumentalisé par le système sassou. Je privilégie une partie de mon ethnie et j’associe quelques quelques éléments opposés pour un semblant de vivre ensemble en exacerbant ce sentiment tribaliste pour me poser en sauveur et détenteur de l’unité du pays. Croyez-vous que tous les Mbochis soient logés à la même enseigne, ils sont pour la plus part aussi pauvre et démunis que ceux du Sud mais maintenus au silence sous prétexte du ‘Sans moi c’est le chaos ».

    Prenons pour exemple le Rwanda ou en 10 ans ils ont réussit à recréer un état, (qui n’est pas parfait je vous l’accorde), mais en comparaison le Congo n’est pas encore arrivé à ce stade ou même les voisins s’entretuaient à grand coup de machettes dans les rues.
    Alors arrêtons et ne jouons pas les « Radio Mille Colline » comme le fait RPP pour raviver et attiser régulièrement les braises qui ne font que servir le plan machiavélique du tyran de l’Alima.

    La Naïveté des gens du Sud n’est pas celle que veux bien nous vendre RPP mais cette naîveté, si elle existe, est celle de se faire manipuler par la mafia en place et d’entrer dans ce jeux macabre dont RPP est un des acteurs et dont c’est le fond de commerce..

  18. Anonyme dit :

    Tout ceci tend à nous faire dévier de notre principal objectif qui est le départ pur et simple de la mafia en place en nous amenant subtilement vers l’objectif de cette mafia, endormir la diaspora avec le fameux DIALOGUE, qui comme par hasard nous est encore proposé par le sieur RPP que je cite:
    « POATY-PANGOU affirme que le seul Dialogue possible avec Sassou-NGuesso ».

    Il n’y a aucun dialogue à avoir avec le tyran, comme sur ce thème comme sur un autre.

  19. Anonyme dit :

    Lire:
    « POATY-PANGOU affirme que le seul Dialogue possible avec Sassou-NGuesso, c’est le règlement des problèmes entre les nordistes et les sudistes »

  20. Val de Nantes á Tous . dit :

    Vous marchez encagoulés .C’est courage , fuyons .
    Alors , combien des futurs riches présidents ,si on en venait á dépuceler le pays en micro pays ?.
    Nous ,fédéralistes ,vous aurez remarqué notre aisance intellectuelle sur cette misérable question qui prône la pizzarisation du Congo ,en plusieurs Congos.
    Chers compatriotes ,je vous invite patriotiquement á traverser la rue pour nous rejoindre du coté fédéral .
    Nous vous y attendons ,aux fins de découper cette pizza congolaise en grandes régions.
    Et,tout le monde aura les pieds dans la piscine caïman .
    Souffrez de traverser ,mais ça en vaut le coup,car je souffre de vous voir se jeter les peaux de bananes.
    Ba,solutions éza coté oyo.Edjoami.
    Venez,ya Ba bagarre vé.
    Fédéralistes , kaka,tranquillité .

  21. Val de Nantes dit :

    Lire ._.De vous voir vous jeter les peaux de bananes.

  22. Anonyme dit :

    Je ne vois pas comment on peut parler fédéralisme tout en laissant se propager le virus engendré par la mafia sassou-hyène.
    Le fédéralisme n’est pas la division on peut l’appeler de ses voeux et l’implorer mais on n’y arrivera pas si on ne supprime pas ce cancer qu’est cette mafia et les métastases qui vont avec dont le tribalisme.

  23. Où Est Le Sérieux dit :

    Tristement et constamment amusants ces con-go-laids endoloris. De quoi faire épuiser les viscères de la cage thoracique, les poumons, avant 55 ans pour RIEN, sauf râler naïvement dans le vent jusqu’au tombeau…

    Je ne sais pas si c’est la famine qui les pousse illico à mordre le doigt plutôt que de fixer la valeur de la direction pointée. S’il vous plait ne soyez pas un canal auquel aboutit le col de l’utérus et qui s’ouvre dans la vulve, et ne semble se lasser du doigt; uh!

    Par ailleurs, on a mentionné aussi entre autres, les ethnies comme nous le savons tous dans la « fameuse » vidéo du ‘siècle’ par nul autre qu’un certain général qui aurait mieux fait de retenir sa langue pointue en cette instance, hélas mais non.

    Et pourtant nos con-go-laids écrivent encore gaiment, sans penser: [général du peuple].

    Quel peuple, alors?
    Celui-là même indexé dans ladite vidéo qui illustre autrement bien sans équivoque mais avec beaucoup de sentimentalité, le concept et l’entendement « pouvoir du Nord » chez certains?

    La vérité est têtue.

    MAWA !

  24. David Londi dit :

    D’ici 2 ans environ, 2021, le Congo va se trouver devant ses démons qui vont correspondre avec la fin du mandat usurpé du dictateur. Tous les leaders des partis ethnocentrés vont s’activer pour se lancer dans le clientélisme éthnique le plus débridé. Certains, comme Landry Kolélas, se sont déjà lancés dans l’organisation des plateformes de dialogue intracommunautaire dans le Pool.

    Une vérité que beaucoup d’entre nous ne semblent pas prendre en compte : Aucune dictature au monde ne peut durer au pouvoir s’il ne dispose pas d’un minimum de base sociale. Le clientélisme ethnique marche donc à plein régime depuis 60 ans.

    Bref. Le Congo va se retrouver devant 3 choix à la fin du mandat usurpé du dictateur :
    1) le statu quo : maintien de l’état néocolonial qui n’a tenu aucune de ses promesses depuis 60 ans dont la devise : Unité – Travail – Progrès n’est qu’une coquille vide, une promesse non tenue. Il a causé aussi des morts qui se comptent en milliers (3 génocides : Ikonongo, 2 dans le Pool) ; une économie en déroute et un tissu social dévasté (fossés inter-éthniques de plus en plus larges). Ce bilan lourd doit interpeller les Congolais. Le Congo a été, est et restera une mosaïque ethnique, nous devons assumer cette réalité qui s’exprime, même ici quand l’on continue à montrer l’autre qui est différent du doigt avec des préjugés éculés. Tout ceci est factuel !
    2) la scission du pays en Nord / Sud : opter pour cette solution revient à penser que nous sommes dans deux blocs compacts : une vue d’esprit erronée parce que le Sud uni n’existe pas, le Nord non plus. Les deux grandes forces qui dominaient la scène politique du Congo, avant l’éruption de Youlou avec son UDDIA-RDA en 1956, c’étaient les deux mouvements représentés respectivement par Félix Tchikaya (PPR), déjà député RDA d’Houphouët Boigny et J. Opangault avec le MSA. Quand Youlou arrive, les deux mouvements vont faire une alliance pour s’opposer à Youlou. Nous avons donc, ici, une association de forces politiques Nord / Sud contre celle représentée par un
    sudiste, Youlou. Récemment, quand un président des pays du Nibolek arrive au pouvoir, nous avons assisté à une guerre jugée fratricide entre les ressortissants des pays du Niari et du Pool provoquant des mouvements de reflux des laris installés dans le Niboland vers le Pool et des Bembés des quartiers de Bacongo, Makélé-Kélé, etc. vers Diata et vice-versa. Le Sud uni n’a jamais existé depuis l’indépendance. Il est introuvable. C’est donc une illusion de militer pour cette solution mise à mal par l’Histoire récente de ce pays. Je peux, même, pousser le bouchon plus loin, il a existé entre les laris et les Kongos de Boko des oppositions pendant la présidence de Massamba Débat. Tout le monde se rappelle des Mabouaka, Castro … Si l’on ne fait pas face à son Histoire, on est condamné à la revivre. Au-delà de l’instrumentalisation du tribalisme, existent des problèmes purement techniques à cette solution de scission : comment partager le patrimoine commun construit depuis la colonisation ? Sur quels critères ? Les perdants accepteront-ils de rentrer chez eux pacifiquement ? N’est-ce pas un facteur de risques non négligeable ? Quel processus pour la reconnaissance par la communauté internationale, par exemple par l’ONU ? La faisabilité de cette solution est incertaine et porteuse de risques d’affrontement.

    3) l’instauration du fédéralisme, solution intermédiaire entre la scission et le statu quo. Nous sommes face à une réalité que nous ne pouvons modifier : le clientélisme ethnique qui fait tant de mal à ce pays ne va pas disparaître du jour au lendemain et avec lui, les risques d’affrontement récurrents. C’est un fait. Chasser le dictateur ne suffira pas parce que le ver est dans le système, une approche systémique nous le montre tous les jours. Nous devons raisonnablement nous poser les questions suivantes : Comment vivre ensemble dans la diversité et la paix ? Comment développer nos régions et réduire l’exode rural ? Comment assurer les droits fondamentaux humains : droit à la vie, à la liberté de circuler et de s’installer et à la liberté d’expression et de choix ? Nos régions n’ont pas besoin de superstructures centralisées mais d’une administration au plus près des citoyens. Nous supprimons l’objet de convoitise qu’est l’élection d’un monarque au suffrage universel direct, les carrières politiques qui durent des années en les remplaçant par des mandats courts non renouvelables. Nous instaurons une évaluation du système tous les 5 ans pour des actions de réajustement, le référendum d’initiative citoyenne pour faire vivre la démocratie. L’état fédéral a la responsabilité d’exploitation et de gestion des matières premières solides, liquides et gazeuses avec une indemnité écologique pour les régions productrices pour assurer les fonctions de solidarité d’allocations / redistribution par un système de péréquation pour minimiser l’hétérogénéité entre les régions. Le développement économique peut impulser les coopérations interrégionales, la création des infrastructures impulsée par les besoins induits par le commerce entre les régions, l’agilité dans la construction des « joint-ventures » infra et internationales.

    Le congolais sera placé devant ces choix. Nous sommes à la croisée des chemins dans 2 ans. Le peuple devra, cette fois-ci, être associé à la définition de son destin.

  25. Anonyme 5 dit :

    Le sud uni n’existe pas et le Nord uni non plus cependant grâce au fédéralisme ce pays qui n’est pas du tout uni pourra être uni j’ai très envie de répondre comme certains de mes amis Français peut être ben que oui peut être ben que non.
    Le peuple fera son choix lui dira si l’unité du Sud est possible ou l’unité tout court avec le nord est possible point final

  26. Anonyme 5 dit :

    Que l’on s’entendre bien séparation ne veut en aucun cas dire que les populations originaires du Nord seront chassées des territoires du Sud ils y habitent depuis des lustres ils y ont fait leur vie nous parlons ici de la gestion des territoires du sud qui seront dorénavant confiées aux seuls ressortissants du Sud et il ne s’agit que de cela il ne s’agit nullement d’ exactions à l’encontre des populations du Nord

  27. Val de Nantes,á tous. dit :

    Mais ,tonton Robert poaty tostaoise ses revendications nationales .
    N’avait il pas dans sa gibecière un projet confédéral pour le pays ?.
    Bonjour , pour celles et ceux qui le suivent en mode Di Mambro.
    Où est la constance intellectuelle de l’esprit de celui qui apparaît furtivement ce site.?
    Je crains le pire pour ces adeptes.Les sectes ,on en connaît toujours la fin.
    Ce n’est pas sérieux . On attend de lui, une petite ébauche d’un projet confédéral , il nous ressort le couteau séparateur .
    L’affaire sur la division du Congo en Congonettes semblait scellée .Purééééé.
    Grand Lucien Pambou , où es tu?
    Ton cousin en rajoute davantage .
    Sachez ,chers compatriotes ,avec toute l’estime patriotique qui me caractérise , je vous saurais gré de traverser la rue , pour discuter de vos dernières réticences autour du menu fédéral dont l’odeur semble plaire á vos papilles.Je l’ai senti, au travers de, mon sixième sens .
    Ce menu est adaptable á vos goûts.
    Nous sommes ouverts 7/7.

  28. Val de Nantes dit :

    Nous ,fédéralistes , c’est Noël avant l’heure . Nous n’aimons pas les improvisations ,les courses ont été depuis belle lurette .
    Nous avons un matelas d’avance sur les autres,celui , de ne pas remiser nos certitudes.
    Tranquilles,on boit du lait sur le balcon .

  29. Val de Nantes á tous. dit :

    Lire. Les courses ont été faites depuis lurette .
    Pour la route , ba maux de tête ,to boyi.

  30. Anonyme dit :

    Robert POATY-PANGOU, est un opportuniste qui est entré par effraction comme parlementaire pendant la Transition démocratique, Il ne doit le fait d’exister médiatiquement qu’au travers de sassou, sans le tyran de l’Alima son mentor qui est son fond de commerce, il n’est plus rien.
    Voilà pourquoi il est nullement pressé que cette échéance arrive et qu’il ne considère pas sassou comme un opposant, « on ne mord pas la main qui te nourrit ».

  31. VAL DE NANTES dit :

    Lorsque je lis vos posts ,je me désole .Quand ,je regarde les propositions structurantes des fédéralistes ,je me console .

    D’ailleurs ,ma femme vient de m’avouer ma belle humeur depuis que je me suis ignifugé le bain fédéral ,car il adoucit mes inquiétudes sur l’avenir de notre pays ..

    Venons en à votre palabre à la congolaise qui m’agace ,car le vrai problème n’est pas celui que vous avez en tête ,c’est à dire SASSOU , mais la pauvreté absolue qui désunit les enfants de ce pays …..
    De cette paupérisation découlent toutes les dérives extrémistes ,de ce point de vue ,nous en avons eu la preuve ,avec les gilets jaunes .
    Quel en fut le remède ,l’argent .

    La résolution effective de nos haines interethniques passe la chasse de façon économique cette trappe à misères qui obstrue notre unité nationale .;;.
    la haine peut aussi être de classe et non seulement tribale .

    Alors ,comment faire ,pour retisser ce tissu national qui part en vrille ??.
    Le partage des richesses nationales ,sous forme de dotations financières à l’ensemble du pays ,sans aucune exception ,en est la solution .
    Le système fédéral est bien indiqué ,pour mener à bien cette mission de répartition des richesses nationales par le biais de la péréquation …..
    Que le compatriote qui vit à ZANAGA se sente utile dans le développement irréversible de notre pays .
    Le combat contre la pauvreté ,c’est rapprocher nos compatriotes de l’économie .Nos territoires disposent des richesses inestimables et non exploitées , il faut les exploiter au bénéfice de ceux qui y vivent ,pour enrayer définitivement les haines entre congolais .

    Multiplier cette expérience à l’échelle de notre pays ,la misère deviendrait un mauvais souvenir .
    Celui qui a bien mangé a tendance à s’endormir , contrairement à celui qui crève ,dont le ventre lui réclame son dû .D’où la haine , contre celui qui vous envoie des ( gozis ) en plein sommeil .

    En résumé ,,chers compatriotes ,BANIANGOS ,comme le disait mon grand EVOLOKO ,la solution absolutiste réside dans l’opposition frontale entre économie et haine tribale .

    Le sourire économique est un bon diffuseur de paix sociale et un bon indicateur de l’unité nationale .
    Êtes vous sûr que le lari de kinkala ,retrouverait le sourire ,du simple fait de l’élection de PARFAIT KOLELAS à la présidence de la république ??.
    Comme ,pari ,je n’y mettrai pas un kopeck .
    MERCI ….

  32. David Londi dit :

    VAL DE NANTES,

    c’est bien cela même ! La restriction des biens, la rareté de l’emploi et la précarité renforcent l’esprit d’identification à l’éthnie. Plein d’études ont été faites en ce sens. Quand on a des besoins économiques et sociaux qui ne sont pas satisfaits, on a tendance à penser que si un membre de l’éthnie accède à la plus haute fonction on va les satisfaire. Mensonges ! Aucun président ne pourra satisfaire tous les besoins de son ethnie. Personne ne peut affirmer, Ici, que le Nord est plus développé que le Sud ou tous les mbochis sont plus riches que les Bakongos-laris. Cette course effrénée vers la privatisation des richesses du pays ne profite qu’à un clan qui s’empresse d’aller enrichir les paradis fiscaux et pas un kopek investi dans leur région. Il n’y a pas de guichets spéciaux pour les mbochis pour les services publics, tout le monde est logé à la même enseigne.

    Merci.

  33. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    BUALA BUA FUA,

    LE DIALOGUE QUI TIENT LA ROUTE C’EST CELUI QUE NOUS DEVONS INSTAURER AVEC LES PARENTS DES INDIVIDUS CI-DESSOUS :

    VOICI LE DÉBUT DU MUR DES VILIS ESCLAVES DE sassou nguesso, LUI-MÊME ESCLAVE DES BLANCS MAL ÉDUQUÉS. CONCLUSION : CES VILIS SONT « DOUBLEMENT » ESCLAVES
    A- …………………………………….
    B- Bouiti-Viaudo Roland, Batchi Gabriel, Bissouta Mabonda Alois Devic, Beli Victor, Bongo Emilon Patrick, Bayendissa Brice Dimitri

    Ongoly Née Loumingou Geneviève …
    C- Coussoud-Mavoungou Martin Parfait Aimé

    D- ……………………………………
    E- …………………………………….
    F- Follo Isaac Raymond
    .
    G- GOMEZ VINCENT
    H-
    K- Kaba Vele Née Mpan Suzanne, Kando Jean François
    L- Louemebet Landry Autria Fabrice, Louvounou Alphonse

    M- MAKOSSO COLLINET, MAVOUNGOU COUSSOU, Mabiala Alexandre, Makosso Fils Basile, Mavoungou Gustave, Mavoungou Maurice, , Mboungou Goolfred Florent, Mamona Ferdinand, Mioko Germain, Makosso Christian Ernest

    N- Nguimby De Moussyth Kinga Patrick E, Nkodia Kynd Gaétan
    O- Ongoly Née Loumingou Geneviève, Okandza Fernand

    P- PAKA HONORE, Paka Banthoud Genest Wilfrid, Pambou Dadet Daniast
    S- Sounda Jean Aimé

    T- TCHIBOTA ANTOINETTE, TCHICAYA JEAN MARC, Tchibinda Alain, Tchignoumba Mboumba Gilbert Paul
    V- VIAUDO
    Veuillez compléter la liste S.V.P.
    On demande à chaque région de présenter sa liste.
    CECI EST UN ACTE CIVIQUE
    QUE CEUX QUI PORTENT LE MÊME NOM METTENT UN PRÉNOM À CÔTE DES NOMS DES INDIVIDUS INCRIMINÉS POUR ÉVITER LA CONFUSION.
    NB : LE DIABLE MBOCHI PASSE PAR SES HOMMES POUR NOUS ATTEINDRE.
    VOUS POUVEZ NOUS SIGNALER SI VOUS N’ÊTES PLUS MEMBRE DE LA MAFIA QUI DÉTRUIT LE CONGO, CAR IL N’Y A QUE LES IMBÉCILES QUI NE CHANGENT PAS.

    LES PARENTS DES ESCLAVES, DONT LES NOMS FIGURENT SUR CE MUR, DOIVENT RÉÉDUQUER LEURS SUJETS.

  34. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    C’EST LE FÉDÉRALISME QUI COMMENCE. Rsrs

  35. Anonyme5 dit :

    Pas tout à fait exact lorsqu’on est ressortissant de la bonne ethnie on a plus facilement ses documents administratifs passeports ou carte d’identité par exemple ce n’est pas le cas pour les Sudistes c’est la croix et la bannière le Sudiste est dépossédé des ses droits et de son pays c’est voulu et c’est fait exprès c’est ça la vérité.
    Ceux de la bonne ethnie sortent plus facilement du territoire national ils y entrent aussi plus facilement ILS SE SENTENT EN SECURITE et ceci n’est pas le cas pour le Sud on rentre au Pays la peur au ventre c’est cela que nous ne supportons plus il faut redéfinir les frontières.

    Une personne du Sud ne peut plus rentrer chez elle et investir bâtir un projet il y’a toute sortes de freins et de blocage sans parler de l’insécurité c’est pas normal c’est quand même notre pays !!!
    Nous voulons tout simplement récupérer notre pays la terre de nos ancêtres chacun son territoire et chacun doit donc dorénavant avoir sa propre nationalité.

  36. Lilou dit :

    @mokongo zoba
    Vous êtes pathétique !! Vos propos ne sont basés que sur un préjugé et une haine dont j’en suis sûre vous n’en connaissez pas l’origine. Les bakongo peureux ??? Ah ouais ?? et tuer des femmes, des enfants, des vieillards etc ça s’appelle comment ? La lâcheté, le machiavelisme, la sorcellerie…
    Oui le tribalisme va s’arrêter qd celui qui se dit président ne le sera plus. Tout simplement par ce que le tribalisme est un concept vide de sens, utilisé par ceux qui veulent se maintenir au pouvoir et ceux qui se contentent d’être des parasites dans ce monde. Dites moi moi c’est quoi le tribalisme hein ?? Parce qu’au congo être fier d’appartenir à son ethnie est considéré comme du tribalisme. Donc a un moment donné il va falloir revenir à la raison et accepter l’autre.
    Bakongo zoba vous n’êtes pas digne d’être congolais, votre niveau intellectuel et mental est tellement bas que désolé vous n’êtes pas le fruit de cette terre sacrée qu’est le Congo.
    Penser que l’avenir du Congo dépend d’une personne c’est être limité le Congo a existé avant que ce type ne soit a la tête de ce pays. Il se l’est approprié de façon diabolique en déferlant sa haine sur une population donnée. Le nord et le sud est une fabrication politique utilisée par des individus assoiffés de sang et de pouvoir. Cessons les diatribes inutiles. D’ailleurs prononcer le nom de ce type lui donne une puissance spirituelle ce je refuse de lui donner. Concentrons nous sur nos valeurs communes sur nos talents nos compétences car ce que craint ce type et sa clique mafieuse c’est que le peuple est une conscience d’union. Nous le peuple nous devons nous comporter de façon plus intelligente, ce n’est pas a eux de nous définir, le peuple que vous nommer peureux est issus d’un empire qu’on appelle Kongo, dans le sud il y a eu également le royaume loango et le royaume tio… tous des royaumes vaillants mais dansle nord il y a eu quoi ? Cette haine serait elle issue d’une jalousie qui date depuis plus longtemps ?? On ne va certainement pas s’excuser d’être issus du sud. Et pour votre information il ne faut pas confondre le respect de la personne humaine avec la peur.

  37. Anonyme dit :

    Mes amis qui pronent le federalisme ne doivent pas perdre de vue que nous avons un pays tres inegalement reparti aux plans demographique, economique et financiers. Je suis d’avis que le Mbochi qui est installe a Pointe Noire pourrait continuer a y vivre par exemple et a devenir ressortissant du Kouilou. Cependant vous conviendriez avec moi que si chaque cadre devient membre de la region ou il vit (puisque c’est la qu’il a son travail) il y aura forcement des regions sans administrateurs qui sombreront davantage dans la misere. A moins de demander a chaque cadre de retourner dans sa region d’origine, l’instauration du federalisme va poser tout autant de problemes qui engendreront forcement plus de frustrations que nous en avons en ce moment. D’ou mes reserves sur le federalisme en ce moment precis.

  38. Loathey dit :

    Quant a la suppression de la presidence, je ne pense pas que cela nous avancerait davantage. C’est pour cela que je pense qu’il faut mettre le doigt sur le vrai probleme qui est a mon avis les Mbochis. car voyez vous, depuis la creation du Congo par les colons europeens, Batekes, Bakongo, et Vilis vivent paisiblement et se cotoient sans problemes. Diviser en nord-sud ne me parait pas etre la meilleure des solutions car rien ne garantit que tout le nord veuille s’associer aux Mbochis sinon la CNS n’aurait pas creer la Cuvette-Ouest pour la liberee de la grande cuvette et du joug Mbochis. Que dirait-on a la region des Plateaux s’ils preferent etre avec le sud? Ou pourquoi forcerait-on la Likouala a etre sous le pavillon nord-Mbochis s’ils les Bomitabas ne le veulent pas? Si on pouvait donner la parole au peuple et demander a chaque region qui veut etre avec qui, croyez moi nous aurions de grosses surprises.

    SORRY, LE COMMENTAIRE PRECEDENT EST PARTI SANS IDENTIFICATION.

  39. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    ALLEZ CASSER LEURS FÊTES, NOUS AVONS LES RESSOURCES POUR RECONSTRUIRE.
    C’EST DE LA LÉGITIME DÉFENSE.

  40. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    JE SUIS DU MÊME AVIS QUE VAL DE NANTES SUR LA FONCTION DE PRÉSIDENT.
    J’AI TOUJOURS DIT À MES PROCHES QUE DANS LA RÉALITÉ, CE N’EST PAS LE PRÉSIDENT QUI FAIT LE JOB. IL INTERVIENT C’EST SÛR, MAIS C’EST TOUJOURS UN TRAVAIL D’ÉQUIPE.
    EN PLUS, ATTIRÉ TOUS LES PROJECTEURS SUR SOI, C’EST CE QUE PAYENT EN PARTIE MOKOKO ET OKOMBI. IL NOUS FAUT DES SERPENTS A PLUSIEURS TÊTES. ON PEUT TROUVER LES MÉCANISMES POUR MIEUX LES COORDONNER. IL FAUT RÉINVENTER NOTRE ÉCONOMIQUE ET NOTRE POLITIQUE. CERTES, IL FAUT S’INSPIRER DES AUTRES, MAIS IL FAUT TOUJOURS GARDER SES BONNES VALEURS. C’EST LA LEÇON QUE NOUS DONNENT LA CHINE ET LES AUTRES PAYS QUI ONT PLUS OU MOINS RÉUSSI.
    JE PEUX MIEUX DÉVELOPPER LA RÉPONSE.

    POUR LES FÊTES, LES JEUNES, INVITEZ VOUS À LA TABLE DES ESCLAVES DE sassou.
    CASSEZ TOUT, NOUS AVONS LES RESSOURCES POUR RECONSTRUIRE.
    C’EST CE QUE FONT LES GILETS JAUNES ICI, EN FRANCE.
    C’EST LE SEUL LANGAGE QUI MARCHE LORSQU’ON N’EST PAS EN DÉMOCRATIE.

  41. Anonyme 5 dit :

    @ Loathey

    Ce qui me pose problème c’est cette fameuse armée qui obéit au doigt et à l’oeil au dictateur
    elle n’est pas composée que de mboschi ces militaires sont en très très grande partie originaires du nord et dans ce nord il y’ a aussi les tékes le haut commandement militaire du pays est composé que de nordistes certains sont sortis de l’école militaire de saint cyr ils s’en vantent d’ailleurs à qui veut bien les écouter

    cette armée voit bien que le pays est dans le précipice et elle n’agit pas
    cette armée a bien vu qu’on bombarde le territoire national et elle n’agit pas
    cette armée a bien vu qu’on a violé des femmes dans le Pool et qu’on massacré des populations civiles toujours aucune réaction et c’est cela le vrai problème

    Qu’est ce qu’on leur a donc appris à saint cyr à tirer sur les civils à aider la dictature à violer les populations ?
    Le peuple lui saura se rappeler à mon avis les régions nord doivent rester entre elles car elles ont des valeurs communes et composent majoritairement l’armée du dictateur génocidaire l’armée de répression qui sert et assoit la dictature et les régions sud entre elles car elles ont une histoire et des valeurs communes

  42. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    IL N’Y A PLUS DE SOLDAT AU CONGO, CAR UN SOLDAT C’EST SIMPLE ET C’EST CA :
    JE DIS BIEN DANS UN PAYS DÉMOCRATIQUE.
    DANS SES FONCTIONS, IL NE PEUT PAS ÊTRE PRO QUELQU’UN;
    IL EST LE GARANT DE L’EXISTENCE ET DE L’EXERCICE DES INSTITUTIONS DÉMOCRATIQUES;
    IL DOIT SAVOIR DIRE OUI DANS CERTAINS CAS
    IL DOIT SAVOIR DIRE NON DANS CERTAINS CAS
    NOS SOLDATS ONT PEUR, JE LES COMPRENDS, MAIS NOMBREUX N’ONT JAMAIS VU LE SANG DU COQ.

  43. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    AUJOURD’HUI, LE VRAI SOLDAT C’EST LA SOCIÉTÉ CIVILE.
    ÉVIDEMMENT, LE MILITAIRE PEUREUX EST LE BIENVENU DANS LA SOCIÉTÉ CIVILE, S’IL VIENT AVEC SON CERVEAU.

  44. SAMBA DIA MOUMPATA dit :

    Cher Robert Poaty , nous devons êtres réalistes , le génocide des kongos commence en Mars 1977 en passant par les disparus du Beach ,le pillage des quartiers sud de Brazzaville , les atrocités dans le pool profond qui sont en cours d’exécution par la milice Mbochi et les troupes étrangères . J’apprécie ton courage ! Mais Robert visiblement tu vois toujours le charlatant Parfait kolélas ,dont la soeur Théodorine vient d’être nommée juge à la haute cour de l’injustice d’oyo . Or tu devrai dénoncé ces enfants kolélas qui sont des soutiens indéfectible Sassou leur père adoptif .

  45. Anonyme dit :

    Frère Samba Dia Moumpata je vous rejoint sur ce point, RPP ne cesse de traiter les autres de naïf sur son sujet favori les relations Nord/Sud mais quid des ses propres contradictions en ce qui concerne ses relations intimes qui participent allègrement à soutenir le système mafieux en place.
    Ce qui lui permet de voyager et de se rendre librement au Pays.

  46. David Londi dit :

    @Loathey,

    je comprends tes interrogations par rapport au fédéralisme. Cela doit nous montrer que nous ne sommes pas suffisamment performants dans nos explications.

    Le fédéralisme respecte les droits fondamentaux humains : la liberté de circuler, de s’installer, de choix, d’expression et de croire. Le Congolais s’établira dans la région qui lui apportera l’épanouissement économique, social et intellectuel. Cette liberté ne sera jamais entravée et garantie par la loi fédérale. Le fédéralisme ne peut se développer que dans un environnement démocratique dynamique qui tient compte des aspirations profondes des citoyens. L’autonomie constitutionnelle et fiscale des régions créera de l’émulation économique qui devra être le moteur qui va tirer vers le haut chaque région. L’état fédéral, par principe de solidarité, accompagnera les régions en difficulté pour les équilibres macro-économiques comme cela s’est fait avec les pays comme le Portugal ou le Portugal lors de leur intégration dans l’Euro.

    Le facteur de risque le plus important au Congo, c’est l’élection du président au suffrage universel parce qu’il intrônise un monarque qui contrôle tous les pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire. Cette concentration des pouvoirs fait de l’élection présidentielle l’objet de convoitise de toutes les éthnies. Ceci explique l’organisation des partis politiques autour des ethnies qu’ils instrumentalisent pour la conquête ou la conservation du pouvoir. Dans un pays où le vote est ethnocentré, l’ethnie majoritaire est sûre de l’emporter à tous les coups ou jouer le rôle d’arbitre, elle devient incontournable dans tous les cas. Les ethnies démographiquement inférieures ne pourront jamais accéder au pouvoir par cette voie, raison pour laquelle elles n’ont que la violence pour conquérir et se maintenir au pouvoir. C’est pour cela que sur 6 présidents qu’il y a eus au Congo : trois civils du sud et 3 militaires du nord. C’est ici que l’élection du président au suffrage universel direct constitue un facteur de risque majeur dans ce pays. Les risques générés par ce facteur de risques ont plongé ce pays dans la situation catastrophique dans laquelle se trouve le pays actuellement. La parade que les fédéralistes ont trouvé, c’est de la transformer en une fonction de représentation et de régulation pour une durée d’un an non renouvelable au sein du Conseil fédéral, le gouvernement de la fédération.

    Nous avons pensé à créer des régions économiquement viables en les ramenant à 4.

    Nous nous tenons à ta disposition pour un éventuel complément d’information sur le fédéralisme.

    Bien à toi

  47. Anonyme dit :

    Mr LONDI, Le fédéralisme peut être compris et assimiler par la plus part d’entre nous mais voyez que même sur site après pourtant moult explications il vous est obligé de refaire une explication de texte alors qu’en sera t-il quand il faudra l’exposer à l’ensemble de la population qui est à mille lieux des ces considérations qui les dépassent.

  48. David Londi dit :

    @Anonyme,

    bonjour,

    bien sûr, il est évident que ce concept paraît difficile à intégrer pour les gens qui n’ont connu que l’état-nation. Oui, nous le savons. Nous avons des espaces pour expliquer, ici et au pays, le projet. À côté des gens qui adhèrent et ils sont nombreux, il y a ceux qui souhaitent comprendre et qui n’ont peut-être pas suivi les premiers exposés sur le sujet. Il faut donc continuer à exposer les fondements de ce concept. C’est pour cela que des visioconférences sont planifiées avec à la clef un livre blanc en cours d’édition. J’ai environ topo followers sur les réseaux sociaux, je reçois beaucoup de posts sur l’impact de l’idée au sein d’un certain échantillon : une attente énorme sur le sujet. Bien sûr, cela n’est qu’un échantillon et ne revêt aucun caractère scientifique mais c’est un indicateur à ne pas négliger. Nous avons 2 ans pour cette campagne. Nous la mènerons sereinement mais sûrement.

  49. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    TUEZ D’ABOR LA BÊTE AVANT DE LA DÉPECER.
    VOUS SAUREZ S’IL Y A VIANDE POUR TOUT LE MONDE

  50. Ne raisonner jamais les imbéciles ça les instruit dit :

    Le quotient intellectuel d’un groupe est égal à celui du plus idiot de ses membres. Le dictateur Sassou Nguesso étant le plus idiot des congolais toléré à la tête du Congo Brazzaville ; par conséquent le quotient intellectuel général du pays est donc égal à celui de Sassou Nguesso.

    Ce qui fait d’ailleurs que les congolais du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest sont désormais entraînés et conditionnés vers le bas – c’est à dire à se complaire dans la bêtise et la médiocrité.

    Le cas RPP est une parfaite illustration de cette connerie qui ne cesse de tirer les sudistes vers le bas et entraînant ainsi les Nordistes aussi. Ceci est un cas de CONscience et d’IMBEscience.

  51. Anonyme dit :

    Ce qui est sur c’est que la bête n’est pas morte et que le tyran et tous ses aficionados ne se laisseront pas dépecer sans réagir. Déjà qu’il nous a été impossible d’empêcher le dernier référendum à la Con alors pour le mettre définitivement hors de nuire il va falloir faire preuve de beaucoup plus de volonté et d’imagination.

  52. Samory dit :

    Puis que les portes du M’Bôngui s’ouvrent, aux congolais épris de paix et de vérité d’y prendre place, pour que tous les sujets soient mis sur la table et que chacun apporte son opinion. Or, sur les réseaux sociaux où l’absence de contradicteurs encourage les spéculations zemmouriennes, il se dégage parfois l’impression qu’il y a des bons juifs et des méchants musulmans. Cette vision manichéenne de la société est vraiment étrange.

  53. Val de Nantes dit :

    Le paquet fédéral est prêt .Son ouverture dépend de plusieurs facteurs.Le départ illico presto de Sassou du pouvoir .
    Période initiatique au maniement de l’objet qui s’y loge,au moyen du mode d’emploi qui y est associé .Lapidairement ,une campagne d’explication sera entreprise au niveau national , tous les supports d’information seront utilisés .
    Jeune,quand je voulais d’une biche , je me devais soigner de mon apparence physique pour maximiser le succès .
    Il va de soi ,cette révolution institutionnelle va en perturber plus d’un , je vous le concéde,mais nous procèderons par dose homéopathique .
    Petite piqûre par ici , par là,et de proche en proche ,on vaincra de l’arthrose qui aura abîmé le corps par tant d’annus horribilis. Un petit latin peut détendre la salle .
    Donc,chers amis , tout sera fait pour dissiper certaines résistances ataviques construites sur le repli identitaire .
    Pour vendre, il faut décloisonner le mental et les frontières .Une économie en autarcie ne créé qu’une richesse marginale.

  54. Val de Nantes dit :

    Lire . Je me devais de soigner .

  55. Anonyme dit :

    Je cite :
    « .Son ouverture dépend de plusieurs facteurs.Le départ illico presto de Sassou du pouvoir  » .

    Je pense que le premier point est de loin le plus important car sans le résoudre nous pourrons encore continuer longtemps à rêver et à élaborer des projets même les plus aboutis sans que cela puisse se concrétiser.
    Et ce point la est de loin le plus épineux.

  56. Anonyme dit :

    Je cite:
    « une campagne d’explication sera entreprise au niveau national , tous les supports d’information seront utilisés »
    Encore faudrait-il qu’il existe des supports d’information au pays ?? la majorité des soit disant « journaleux » du pays ont un niveau CP.
    Et encore faudrait-il aussi que la population ait accès à ces supports. Il me semble que beaucoup de Congolais de la diaspora se soient déconnectés du pays et ne se rendent pas compte dans quel niveau de déliquescence se trouve le pays.

  57. David Londi dit :

    @Anonyme,
    rien n’est fait au hasard, cela fait plus d’un an que nous planifions cette stratégie de communication : réseaux de cellules ; médias audiovisuels prêts à nous suivre ; visioconférences, il faut savoir qu’une personne connectée mobilise 100 à 150 personnes autour d’elle. Le congolais est très informé de ce qui se passe dans le pays parfois à partir des réseaux sociaux : le taux de possession des smartphones est énorme. Le dictateur a perdu le monopole de l’information, raison pour laquelle il s’agite à faire fermer certains sites. Malgré la non communication du pouvoir, tous les congolais savent que Trump a mis à la porte le dictateur, etc. J’ai environ 3000 followers dont beaucoup au pays, cette stratégie me permet d’être au plus près du terrain par des remontées.

    Il y a un point qui me chiffonne, c’est de penser que les fédéralistes restent inactifs dans la lutte contre le dictateur. N’avais-je pas proposé des stratégies concrètes pour sortir de la rhétorique stérile pour passer à l’action ? Qu’en est-il advenu ? N’avais-je pas développé une stratégie de résistance passive pour ne pas avoir à affronter les forces répressives du dictateur ? Combien sur ce site ont challengé ces propositions ? Personne. On débat, on s’insulte, on s’invective … mais rien en termes de propositions concrètes. J’avais, dans l’un de mes articles, à chaque intellectuel ayant une certaine influence du nord au sud de mobiliser ses corégionaires dans la constitution du réseau de cellules. Qu’en est-il réellement ? Actions speak louder than voice. Le réseau de cellules est la caisse de résonance des mots d’ordre. Nous en voyons la traduction dans la notion des rond-points pour les gilets jaunes avec la grande différence : le nôtre répondra à la même stratégie et mêmes mots d’ordre. L’échec du mot d’ordre de villes mortes avait été dû à une certaine impréparation. J’ai tiré des leçons de cet échec pour lancer cette stratégie de cellules. Personne de celles et ceux qui critiquent la non-action des fédéralistes ne fait des actions concrètes et quand elles sont proposées, personne ne les challenge.

    Pour terminer, il faut savoir que la préparation de l’après-dictature fait partie de la stratégie de résistance parce que les messages leur parviennent qui disent clairement que le peuple est prêt à les remplacer avec une stratégie bien décrite. Le peuple n’est pas résigné. Le manque de vision stratégique de l’après conférence nationale souveraine nous a fait revenir des monstres qui ont mis le pays à feu et à sang. Les sud-africains qui avaient une stratégie bien pensée d’après apartheid n’ont pas commis les mêmes bêtises de lavement de mains pour les crimes comme cela a été le cas au Congo. Une lutte se base sur une stratégie et une planification : organisation de la lutte contre la dictature ; préparation de la période de transition après la chute de la dictature et définition des politiques à proposer au peuple.

    Personne ne peut reprocher aux fédéralistes d’être inactifs contre la dictature. Il faut challenger les solutions proposées. Jusqu’à présent, rien.

    Toutes les propositions de stratégie sont sur internet ou sur ce site.

  58. Val de Nantes dit :

    Dabira ,qui détenait la grenade pour écourter la souffrance ,s’est defenestré tout seul avant de la dégoupiller.
    Avons nous le tutho de chasser ce sangsue du Corpus congolais ?
    Non .
    Est-il immortel ?.
    Non .
    Voilà , la dernière case cochée nous réconforte dans l’idée d’espèrer,auquel cas ,il faut se tirer un balle dans la tête .
    Rassurez vous, la réthorique indexant les compatriotes ignorant les réalités sociales de nos compatriotes au congo,peut être soutenable á condition de savoir á qui elle s’adresse.
    Dois je afficher sur mon front ma dernière visite au Congo , pour que vous me délivriiez le brevet de respectabilité ?. –
    Les supports d’information sont divers,certains peuvent pénétrer beaucoup des foyers.
    Aussi ,je me garderai d’ensauvager davantage mes compatriotes ,sous l’ére numérique ,l’information devient virale,en quelques secondes.

  59. EXODUS AFRICA dit :

    Notre Salut à TOUS, c’est le Congo, et il faudra tôt ou tard DIALOGUER.
    DIALOGUER avec Ta Sœur, Ton Frère pour que la PAIX s’installe et que le Salut de chaque Congolais se réalise au Congo.
    La Pratique de la Politique, et NON la Politique, a fait de NOUS des « Ennemi(e)s ».
    Il n y pas de PAIX sans JUSTICE, il n y a pas de JUSTICE sans PARDON.
    « La Meilleure Arme, c’est s’asseoir et parler » Nelson Mandela

  60. Anonyme dit :

    OUI on peut Parler et Dialoguer, mais avec les femmes et les hommes qui veulent réellement reconstruire le pays sur de nouvelles bases épurées de la mafia actuellement en place.
    Il n’y a pas de Politiciens au Congo mais des mafieux avides de s’en mettre plein les poches. On ne discute pas, on ne dialogue pas, avec la mafia on l’a met hors de nuire à disposition de la justice.

  61. Anonyme dit :

    Ce n’est pas aux victimes d’accorder le PARDON mais à ceux qui ont fauté de faire acte de repentance pour espérer être un jour pardonné.

  62. Anonyme 5 dit :

    Absolument Anonyme pour ton deuxième post

  63. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    LÉGITIME DÉFENSE

    CASSONS TOUT, NOUS AVONS LES RESSOURCES POUR RECONSTRUIRE

  64. Anonyme 5 dit :

    A ceux qui estiment que la proposition de séparation est fondé sur un repli identitaire je les invite à tenir ce discours aux Juifs d’Israêl qui ont bâti leur état suite au génocide de 1945 allez donc leur dire mais non il n’aurait pas fallu bâtir cet état ! c’est du répli identitaire le nazisme étant vaincu il aurait mieux valu pour vous de rester en allemagne !

    Et si d’aventure ce pays venait à être scindé en deux officiellement puis qu’il l’est déjà en fait en réalité faits rien n’empêchera ces personnes d’aller vivre dans le nord ils seront en parfaite symbiose avec leurs idées et pourront donc continuer à jouer à loisir la partition de l’unité nationale

  65. Val de Nantes dit :

    @Exodus.
    Gardez le peu de dignité qui vous reste .L’issue d’un dialogue avec Sassou est pipée d’avance
    ce sera une cérémonie d’adhésion aux pratiques magico mystiques pour la conservation du pouvoir du roi Sassou .
    Gageons que vous ayez le don de lire dans les pensées du roi ,pour nous en convaincre.

  66. Anonyme dit :

    Au Congo, il n’y a pas de problème entre le nord et le sud, mais entre les prédateurs et autres charognards tant du sud que du nord.

  67. Val de Nantes dit :

    @loathey.
    J’ai eu au cours de mon parcours universitaire , un prof au nom de Bakabadio.En économie ,il ya un principe imparable qui se ramasse en une phrase .

    La maximisation des besoins sous la contrainte budgétaire . Aaaaaah.
    En vous lisant , je vous ai senti sangloter en dressant, toutes proportions gardées , les libéralités budgétivores que s’est offertes le roi débile du Congo.
    L’armée tribale en est une ,dont l’utilité est connue de tous .
    Alors , je vais me désabonner au processus fallacieux d’élire un président acfif á la tête du pays .
    Ces deux dernières constitutions ne sont autres que des souscriptions par le peuple á l’enrichissement officiel d’un potentiel chef d’Etat ,encore faudrait il y joindre le caractére criminogéne et anxiogéne que représente cette curiosité institutionnelle.
    Ainsi ,cette fonction est tout ,sauf une rationalité économique .

    Mon souhait le plus prégnant ,est d’avoir un premier ministre ligoté et asservi aux décisions finales des parlementaires ,á l’image de Teresa May qui bataille chaque jour,pour se sortir des griffes des parlementaires anglais .
    Faire bombarder toute une région ,tout en sirotant une biére ,c’est un peu fort de boganda.
    Ainsi ,cette fonction est tout,sauf un diffuseur de paix .
    Cher compatriote , nous n’en mourrons point ,de cette innovation institutionnelle ,d’ailleurs ce serait un calmant national .
    Tolebi,toufatikiri,et donc Sassou fit.
    Merci .Ma mère m’y attend.

  68. Val de Nantes dit :

    Revenons sur ma proposition á supprimer la fonction présidentielle au Congo .
    Chers compatriotes,
    Je me suis servi du principe de précaution utilisé par les écologistes .
    La suppression de cette anomalie institutionnelle procède de ce précieux principe .
    Au regard ,de tous les crimes opérés au nom de l’accession au sommet du pays ,il m’a semblé juste de lui pondre un acte de décès ,au profit d’un premier ministre expurgé de tous pouvoirs structurants sans s’en référer aux parlementaires.
    Nommer les mbochis á tous les postes á haute valeur ajoutée , c’est prendre les autres ,pour des eslaves assistés.
    Sassou fit , on n’est mentalement pas formaté pour la fonction .
    Avouons le .

  69. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    POUR LES FÊTES, LES JEUNES, INVITEZ VOUS À LA TABLE DES ESCLAVES DE sassou.
    CASSONS TOUT, NOUS AVONS LES RESSOURCES POUR RECONSTRUIRE.
    C’EST CE QUE FONT LES GILETS JAUNES ICI, EN FRANCE.
    C’EST LE SEUL LANGAGE QUI MARCHE LORSQU’ON N’EST PAS EN DÉMOCRATIE.
    C’EST DE LA LÉGITIME DÉFENSE.
    L’ONU NE SANCTIONNE PAS LEUR VIOLENCE.
    DONC AIDE-TOI, LE CIEL T’AIDERA

  70. Lalou dit :

    Poaty Pangou et tous ceux qui parlent encore du dialogue avec Sassou Nguesso auteur de crimes et assassinats, génocides au Congo-Brazzaville, sont inconscients et ne savent pas analyser la vérité qui se dégage des faits réels, de l’ histoire récente du Congo.Il y a des choses, des faits marquants de la république du Congo et des agissemements des acteurs politiques à prendre en considération. Manquer de le faire est une attitude dangereuse. Sassou Nguesso n’est pas seulement illégal, illégitime mais très nuissible pour le Congo et le peuple congolais. Il est passible de la haute trahison .On n’entre pas en dialogue avec un assassin, un criminel, un terroriste,un chef de la mafia. Mais on le met hors d’état de nuire et à la disposition de la justice. Ce n’est qu’au Congo que le sens de l’ impunité, du pardon incéssant est curieusement présent à tous les échelons. On ne peut pas développer ainsi un état. Ailleurs en Corée, Brasil etc les hommes politiques, les présedents vont en prison pour des simples petits détournements et faits de corruption. Mais au Congo , le tyran, président illégal, chef de gang, de mafia Sassou Nguesso qui est auteur de nombreux crimes économiques et de sang à repétition depuis des années trouvent encore des citoyens lettrés pour le défendre, le protéger. « Congo Zoba ». Par ailleurs on a eu assez de dialogues avec Sassou Nguesso et clan. A quoi cela a servit, si ce n’est pour consolider le pouvoir illégal, usurpé et continuer à commettre des génocides, crimes contre l’ humanité, pratiquer sa mafia, mettre davantage les Congolais dans la misère? Comme l’ a dit Val de Nantes : » Gardez le peu de dignité qui vous reste .L’issue d’un dialogue avec Sassou est pipée d’avance. ce sera une cérémonie d’adhésion aux pratiques magico mystiques pour la conservation du pouvoir du roi Sassou « .Il faut à tout prix mettre un frein aux » Plans de sauvetage du FMI et affaires de corruption à Brazzaville ». Le dialogue se fera après Sassou Nguesso et son régime. Quant à ce qui concerne, la proposition de séparation,la division du pays. Tout ceci n’est pas la solution et doit presque pas à l’étape actuelle, nous préoccuper dans notre lutte contre la dictature.La haine au Congo est principalement le produit de Sassou Nguesso:Le grand manipulage, monsonge de Sassou Nguesso: »Bakongo babomi Marien, les Bakongo ont tué Marien! ». l’ un des grands manipulages, mensonges de Sassou Nguesso: est »Bakongo babomi Marien, les Bakongo ont tué Marien! ». Les génocides, pillage économique, la corruption, biens mal acquis, la mal gouvernance, lImpunité sont en très grande partie organsisées, dictées par Sassou Nguesso et clique. Comme l’a écrit Jean-Claude Mayima-Mbemba » »A vrai dire, y a-t-il un problème entre les nordistes et les sudistes ? En réalité, NON ! Le seul vrai problème entre les Nordistes et les Sudistes, c’est SASSOU NGUESSO lui-même avec tout son CLAN. Point. Le candidat genéral Mokoko qui a été salué du nord au sud est un exemple clair à ce sujet . »Sassou Nguesso est le « Frankenstein africain, made in France  » (ouvrage d’Hervé ZEBROWSKI LUMIÈRE SUR BRAZZAVILLE : Voyage au cœur d’une thanatocratie. )

  71. Val de Nantes . dit :

    @lalou
    Grosse validation .Nous ,fédéralistes ,dialogue ,connais pas .
    C’est qui ,lui.?
    Va t’on dialoguer autour d’un morceau de viande ?
    Non,les fédéralistes lui brandissant un billet de sortie déjà oblitéré.
    Il tue,dialogue , il vole ,dialogue .Ooooooooh,c’est quoi ça ?.
    Tata, Lagarde garde son argent .
    Sassou , Sassou ,c’est quoi ce microbe au point de gerber .

  72. Anonyme 5 dit :

    C’est l’éternelle rengaine il n’y a pas de problème entre le nord et le sud le problème c’est le sanguinaire oui mais qui le tient ce sanguinaire c’est le Sud ?
    L’armée est tenue par qui par le Sud ?
    On ne peut pas rester longtemps au pouvoir sans un minimum de base sociale et je ne crois pas que cette pas sociale se trouve au Sud sauf si quel qu’un réussit à le démontrer

    Je souhaite maintenant m’exprimer en Kikongo pour m’adresser au peuple qui souffre de discriminations et de génocide

    BETO VOUKANA BETO NIOSO SAMOU NA BINGUISSA MOUKOUYOU

    Beno tala beno mossi ba passi beto que na koutala oua faso beto que sala maintenant armée que na maboko ya beto vé bamé toula armée nioso ya le Congo na maboko ya baou.

    Nzila me bikina na beto yiké nzila kaka ya autodétermination ya bouala ya beto ni façon yina bouala ké voutouka na maboko ya beto ba Kongos

    Mais pour que nnzila ngo fonctionner il faut beto Voukana beto vanda diviser vé ba organisations internationales ké aider beto na kou yiidika bouala ya beto

    Ni ya ouina beto ké na demander na ba juristes ya droit international ya beto na koutala dossier yina samou beto présenter yaou na nations unies beto lenda continuer faso yina vé. samou na yiki par ce que faso ba ké zonza na lumpuntu le mal est profond très profond

    Kaka mindondo mouvoussou louvounou kou foua ba batu kou laba bongos ti genocide na le Pool na ba viols mais bahou ba ké na sala kima mossi vé a ta kima mais yiké mouana yanani ? yiké mouana ya baou vé

    Maintenant samou na yiki ba ké na binguissa mouana ya baou vé?

    Il faut que bouala voutouka na maboko ya beto mossi yiké bouala ya beto ba nkaka bikila ka beto yaou bavouna beno vé yiké bouala ya beto

    Ni faso yina kaka bouala beto ke bonga! faso Donald Trump touba ka na ba Américains beto aussi beto ké na zonza fasso yina

    WE WANT TO MAKE CONGO BRAZZAVILLE GREAT AGAIN

  73. Ne raisonner jamais les imbéciles ça les instruit dit :

    EXPERTISER LE NIVEAU DE CULTURE GÉNÉRALE ET DE CONSCIENCE NATIONALE D’UN PEUPLE A PARTIR DU QUOTIENT INTELLECTUEL D’UN GROUPE: Le quotient intellectuel d’un groupe est égal à celui du plus idiot de ses membres. Le dictateur Sassou Nguesso étant le plus idiot des congolais toléré à la tête du Congo Brazzaville ; par conséquent le quotient intellectuel général du pays est donc égal à celui de Sassou Nguesso.

    Ce qui fait d’ailleurs que les congolais du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest sont désormais entraînés et conditionnés vers le bas – c’est à dire à se complaire dans la bêtise et la médiocrité.

    Le cas RPP est une parfaite illustration de cette connerie qui ne cesse de tirer les sudistes vers le bas et entraînant ainsi les Nordistes aussi. Ceci est un cas de CONscience et d’IMBEscience.

    Isidore AYA TONGA

  74. Ne raisonner jamais les imbéciles ça les instruit dit :

    EXPERTISER LE NIVEAU DE CULTURE GÉNÉRALE ET DE CONSCIENCE NATIONALE D’UN PEUPLE A PARTIR DU QUOTIENT INTELLECTUEL D’UN GROUPE: Le quotient intellectuel d’un groupe est égal à celui du plus idiot de ses membres.

    Le dictateur Sassou Nguesso étant le plus idiot des congolais toléré à la tête du Congo Brazzaville ; par conséquent le quotient intellectuel général du pays est donc égal à celui de Sassou Nguesso.

    Ce qui fait d’ailleurs que les congolais du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest sont désormais entraînés et conditionnés vers le bas – c’est à dire à se complaire dans la bêtise et la médiocrité.

    Le cas RPP est une parfaite illustration de cette connerie qui ne cesse de tirer les sudistes vers le bas et entraînant ainsi les Nordistes aussi. Ceci est un cas de CONscience et d’IMBEscience.

    

  75. Anonyme 5 dit :

    Lire BETO VOUKANA BETO NIOSO SAMOU NA KOU BINGUISSA MOUKOUYOU

  76. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    PATRICK ET THIERRY MOUNGALLA, MABOUNDOU, MOUAMBA, MAVOUNGOU COUSSOU, KOLELA, MAKOSSO COLLINET, TCHIBOTA NA BALI MISÈRE, TCHICAYA JEAN MARC, VIAUDO ROLAND, OKEMBA, NDENGUET, BOUYA, NGAKOSSO, ETC… ;
    VOS ENFANTS ;
    VOS PARENTS ;
    CE QUE VOUS FAITES AUJOURD’HUI, VOUS ÊTES RESPONSABLES.
    NOUS VOUS INTERPELONS.
    NE DITES PAS UN JOUR QUE JE SUIS VIEUX, JE N’AI PLUS RIEN AVOIR AVEC CE QUI SE PASSE.
    N’OUBLIEZ PAS QUE LE CONGO EST PETIT. TOUT SE SAIT. TOUS VOS BIENS SERONT CONNUS.
    FAITES GAFFE, NOUS ALLONS VOUS ARRACHER TOUT ÇA. ÇA VA REVENIR AU PEUPLE CONGOLAIS. LES ACTES QUE VOUS COMMETTEZ ACTUELLEMENT EN SOUTENANT UN CLAN ET SON IDIOT sassou, QUI N’EST PAS DE VOTRE GÉNÉRATION POUR CERTAINS D’ENTRE VOUS.
    NE DITES PAS UN JOUR QUE VOUS ÊTES CECI-CELA.
    VOUS ALLEZ PAYEZ TOUT CE QUE VOUS FAITES AUJOURD’HUI. TOUT EST ENREGISTRÉ DANS NOS ESPRITS, ET CEUX DE NOS ENFANTS.
    CE QUE VOUS FAITES AU PEUPLE CONGOLAIS EST CRIMINEL.
    VOUS FAVORISEZ UN CLAN PARCE QU’IL VOUS DONNE DES MIETTES. UN CLAN QUI EMPRISONNE À VOLONTÉ, UN CLAN QUI TUE À VOLONTÉ, UN CLAN QUI PREND L’ARGENT DES RETRAITÉS, UN CLAN QUI CONFISQUE LES SALAIRES ET LES BOURSES DES CONGOLAIS.
    VOUS ALLEZ RÉPONDRE DE TOUT ÇA DEVANT LES CONGOLAIS.
    LE MAROC NE SERA TOUJOURS PAS VOTRE ROYAUME. LES PARADIS FISCAUX NE VOUS RECONNAÎTRONT PAS TOUJOURS COMME DES DÉTENTEURS DE VOS DIFFÉRENTS COMPTES FINANCIERS D’AUJOURD’HUI. OYO FERA TOUJOURS PARTIE DU CONGO.
    NOUS VOUS OBSERVONS ET VOTRE COMMUNAUTÉ DES BLANCS MAL ÉDUQUÉS NE VIENDRA PAS VOUS TIRER D’AFFAIRE.
    LORSQUE, VOUS ET VOS FAMILLES, VOUS VOUS MOQUEZ DES CONGOLAIS, VOUS NE DITES RIEN. VOUS REGARDEZ PARCE QUE CELA VOUS ARRANGE. LES ENFANTS, LES PARENTS, VOUS PROFITEZ DE L’IRRESPONSABILITÉ DE VOS PROCHES. QUAND LE PEUPLE PRENDRA LE DESSUS, NE DITES PAS DEMAIN QUE LES CONGOLAIS SONT MAUVAIS.
    NOUS N’ACCEPTERONS PAS DES LEÇONS DE MORALE DE VOTRE COMMUNAUTÉ DES BLANCS MAL ÉDUQUÉS. TOUT LE MONDE SERA RESPONSABLE, LES ESCLAVES DE sassou, LEURS ENFANTS, LEURS PARENTS QUI NE COMPRENNENT PAS AUJOURD’HUI LA SOUFFRANCE DES CONGOLAIS.
    ON NE TRAITE PAS SES SEMBLABLES COMME VOUS LE FAITES.
    NOUS ALLONS VOUS MONTRER QUE LE CONGO NOUS APPARTIENT À TOUS. NOUS N’ALLONS PAS VOUS LAISSER TRANQUILLE AVEC VOTRE FMI, AVEC VOTRE COMMUNAUTÉ DES BLANCS MAL ÉDUQUÉS, AVEC VOS MAROCAINS À DOUBLE VISAGE, AVEC VOS ARABES MAL ÉDUQUÉS, AVEC VOS VENDEURS D’INSÉCURITÉ.

  77. Anonyme dit :

    Je cite: Anonyme 5

    « C’est l’éternelle rengaine il n’y a pas de problème entre le nord et le sud le problème c’est le sanguinaire oui mais qui le tient ce sanguinaire c’est le Sud ?
    L’armée est tenue par qui par le Sud ?
    On ne peut pas rester longtemps au pouvoir sans un minimum de base sociale et je ne crois pas que cette pas sociale se trouve au Sud sauf si quel qu’un réussit à le démontrer »

    Et bien justement ce qui fait que le tyran de l’Alima perdure depuis tant de temps c’est du fait de cet apport du Sud qui en participant à cette mascarade laisse penser que ce pays est démocrate. Bien sur que l’armée est tenue par des gens du Nord,, sassou n’est pas aussi stupide que cela non plus.

    Si en quantité son apport est moindre, en qualité la participation des gens du Sud est primordiale pour déguiser et habiller cette dictature en soit disant pays démocratique.
    Voila à quoi servent les collabos sudistes, c’est la base importante du plan machiavélique de sassou.

    Imaginez un seul instant qu’aucune personne du Sud n’est accepté d’entrer dans ce jeu macabre, la situation serait tout autre car la mafia sassou-hyène n’aurait pas ce paravent qui cache cette dictature infâme.

  78. Cataqueue dit :

    Mais ça en revanche c’est seulement le petit train qui cache la grande forêt, en toute réalité.
    Dans toute famille et toute communauté bien indiquées, nonobstant les quelques enfants adoptés ou les migrants qui s’y retrouvent respectivement, si un membre de ces entités commence et continue à empoisonner fatalement le bien-être et la vie des tiers, celles des familles ou communautés voisines, c’est en ressort primo de la responsabilité civile et morale de cette famille ou communauté de désavouer publiquement et si nécessaire (en communion avec les voisins), sévir, corriger et donc châtier sévèrement ce membre forcené sauvage et frénétique pour contrôler l’harmonie sociale autour… Et lorsqu’elles ne le font pas en toute complaisance jour après jour, mois après mois, année après année, décennie après décennie, elles deviennent complices et importe peu les quelques trois pelés et un tondu, errants économiques qui s’y retrouvent…et la co-habitation est justement remise en question.

    Voyez-vous par example, à la fin de la guerre mondiale lorsque les vainqueurs élaborent un nouvel ordre mondial et décident de sanctionner l’Allemagne-nazi et ses alliés avec au bout du compte entre autres le mur de Berlin, eh bien, c’est toute l’Allemagne qui a pratiquement souffert. Il n’était nullement question alors pour certains allemands paisibles citoyens d’hurler à tue-tête par ci ou par là qu’ils ne faisaient pas partie du nazisme hitlérien, pour une exemption quelconque. Autrement dit, en parallèle les déclarations populaires du genre, « oh, mais ce ne sont pas tous les mbochi tel le pauvre villageois à la pirogue ya ‘kimbambala’ à proximité des marécages d’Ollombo, qui bénéficient ou encouragent le système ‘takouien’, odieux et répugnant qui perdure », est tout simplement un argument plaisant sans valeur dans la rigueur, mais fallacieux en politique avec des conséquences fâcheuses et donc qui ne saurait protéger ce piroguier mbochi le cas échéant.

    Oui, indubitablement il y a un sérieux problème de mentalité extrême camouflée chez le voisin sur le cas d’espèce. Il faut déjà le reconnaître ou s’entêter de faire semblant dans une hypocrisie absolue sans scrupule au risque de mourir debout, esclace chez soi.

    Youlou, Massamba-Débat, Ngouabi, Yhombi, Lissouba avaient bien des ‘nordistes’ dans leurs gouvernements, ils sont bel et bien partis.

    La liberté de chacun s’arrête là où commence celle des autres, dit-on!

    Écarquillez, chers amis qui avez encore une conscience.

  79. Loathey dit :

    @ Val De Nantes
    Est-ce que c’est parce que nous avons un mauvais president qui abuse de ses pouvoirs que l’institution Presidence de la Republique est source de nos difficultes? Je crois en la democratie representative quand bien meme dans notre cas nous avons des gens sans vison et sans patriotisme qui insultent leurs fonctions par leurs actes anti-republicains. Le premier roi d’Israel, Saul, avait deplu a Dieu certes, mais apres sont apparus de Grands rois comme David et Salomon qui ont honore l’institution. Les institutions que nous avons au pays sont aujourd’hui a mon sens adaptees a notre situation politique actuelle. Il va sans dire que je vous concede que les hommes qui les animent ne sont pas a la hauteur.

    @ Londi

    Je prefere au pire une mauvaise idee que de ne pas avoir du tout de vision sur l’apres-Sassou. En cela vous avez toute mon estime parce que vous vous projetez dans le futur et vous avez non seulement une vision Claire, mais aussi un plan qui va avec. Bravo. J’aimerais bien vous lire – indiquez moi le lien si vous avez un site – pour mieux apprehender vos idees sur le federalisme au Congo. je vis dans un pays qui fonctionne sur le modele federal, et j’y ai longuement reflechi avant d’abondonner l’idee il y a quelques annees parce que ce modele me parait peu adapte aux contextes culturel, politique, economique et demographique de notre pays. Je travaille plutot sur un modele fonde sur une forte regionalisation qui preserverait quelques traits de centralisation, car je suis parvenu a la conclusion que nous avons un probleme d’hommes et de cultures et non un probleme d’institutions au Congo.

    Ceci dit, je ne rejette pas le modele federal vu son efficacite et ses avantages que je vis au quotidien, mais je le projetterais dans le long terme. En somme j’ai plutot un probleme de timing avec ce modele ( sous reserve de vous lire bien entendu).

    Question a tous: Si je vous donne un president honnete et pacifique comme Milongo et bosseur comme Massamba-Debat, pensez vous qu’il sera toujours necessaire de supprimer la presidence et d’instaurer le federalisme apres Sassou?

  80. Loathey dit :

    @ Anonyme
    Oui, je valide que Sassou ne ferai pas autant de mal s’il n’etait encourage par cet habillage « unite national et democratie » que lui confere les collabos du sud.
    Oui, imaginons par example qu’au moment ou Sassou commencait ses bombardements que tous les fils du Pool etaient sortis des institutions, je pense que cela aurait change la donne et mis fin plus rapidement aux pogroms programmes par les crocos de l’Alima.

  81. Ne raisonner jamais les imbéciles ça les instruit dit :

    LETTRE DE RAPPEL AUX PARTISANS CONOGRAPHIQUES DE RPP – LA CONOGRAPHIE ÉTUDIE LA RÉPARTITION GEOGRAPHIQUE DES CONS ET D’IMBECILES SUR DIFFÉRENTES ÉCHELLES: INDIVIDUELLES, TRIBALES, ETHNOCENTRIQUES, GÉOPOLITIQUES NORD/SUD – NORD/NORD – SUD/SUD…

    RAPPEL

    EXPERTISER LE NIVEAU DE CULTURE GÉNÉRALE ET DE CONSCIENCE NATIONALE D’UN PEUPLE A PARTIR DU QUOTIENT INTELLECTUEL D’UN GROUPE: Le quotient intellectuel d’un groupe est égal à celui du plus idiot de ses membres.

    Le dictateur Sassou Nguesso étant le plus idiot des congolais toléré à la tête du Congo Brazzaville ; par conséquent le quotient intellectuel général du pays est donc égal à celui de Sassou Nguesso.

    Ce qui fait d’ailleurs que les congolais du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest sont désormais entraînés et conditionnés vers le bas – c’est à dire à se complaire dans la bêtise et la médiocrité.

    Le cas RPP est une parfaite illustration de cette connerie qui ne cesse de tirer les sudistes vers le bas et entraînant ainsi les Nordistes aussi. Ceci est un cas de CONscience et d’IMBEscience.

    

  82. EXODUS AFRICA dit :

    @Anonyme le 21/12/2018 à 13:54
    @Anonyme 5 le 21/12/2018 à 14:05
    @Val de Nantes le 21/12/2018 à 14:56

    C’est BIEN LE CONTRAIRE ! Ce sont les VICTIMES qui accordent le PARDON.
    Est ce que les Congolais dialoguent entre eux ?
    NON ! Les Congolais ont cessé de DIALOGUER depuis des lustres.
    La RAISON ? De très nombreux contentieux en suspens.

    Pour mémoire, nous avons encouragé, applaudi des Parents, Amis ou Connaissances à devenir Meurtriers, Pilleurs et Violeurs.
    Nous les avons mêmes Élevé, Adulé avec des noms d’emprunts restés TRISTEMENT CÉLÈBRES tels que Zulus, Cobras, Ninjas, Cocoyes ….
    Nous avons soutenu l’INSOUTENABLE, accepté l’INACCEPTABLE et défendu l’INDÉFENDABLE : sous nos Yeux, nous avons laissé faire.
    Nous avons nous même balisé le Chemin pour le Retour Triomphant du Grand Mal !
    DE QUOI S’ÉTONNE TANT AUJOURD’HUI ? Nous avons TOUS semé et nous récoltons TOUS !
    DIALOGUONS DÉJÀ ENTRE NOUS, Frères et Sœurs, afin de sortir notre Pays de l’Abîme dans lequel nous l’avons TOUS plongé sans exception, Y COMPRIS LES DONNEURS DE LEÇONS D’AUJOURD’HUI !

  83. Anonyme 5 dit :

    Exodus Africa
    est ce que le génocidaire et ses mboulous mboulous sont ils venus solliciter le pardon auprès de leurs victimes? ont ils reconnu leurs torts et leurs crimes? tant qu’ils n’ont pas fait leur repentance qu’ils n’espèrent obtenir le pardon des victimes et encore les victimes ne sont pas tenus de le leur accorder sinon les juifs l’auraient fait vis à vis des nazis.
    Le pardon que vous réclamer à cors et à cris ne peut être obtenu qu’après cela et ce fameux dialogue ne peut se tenir que sous les hospices des nations unis ce ne peut plus être un débat à huit clos entre Congolais voyez vous les dégats sont trop importants on ne peut pas les résoudre sans un accompagnement international

  84. Anonyme dit :

    Bien sur qu’a la fin c’est la victime qui accorde le PARDON mais à condition que celui qui a fauté ait fait acte de repentance. C’est à celui qui a fauté de prouver par ses actes que l’on pourra lui accorder ce Pardon.

    Accorder son pardon à des assassins qui ne l’ont même pas demandé ni fait acte de repentance il faut être totalement idiot, ça dépasse l’entendement et la connerie. Si il vous plait de vivre dans l’asservissement et l’esclavage bien à vous.

    Vous le reconnaissez vous même en disant « Nous avons soutenu l’INSOUTENABLE, accepté l’INACCEPTABLE et défendu l’INDÉFENDABLE ».
    Personnellement je ne veux plus accepter et tous ceux qui participent à cette dictature le font en toute connaissance de cause et il faut qu’ils l’assument, je n’ai pas à assumer à leur place en leur accordant le Pardon. Je ne vois la ni un frère, ni une soeur, mais de simples collabos qui faut écarter voir traîner en justice pour certains d’entre eux..

  85. Anonyme dit :

    Si il vous plait de continuer de vivre en étant asservi en esclavage.
    Ce qu’il faut c’est une vraie justice et qu’elle fasse son oeuvre, l’auto flagellation permanente n’a que trop durée.

    « L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir. Seule la lutte libère . »

    Thomas SANKARA

  86. David Londi dit :

    @Loathey,

    content de vous lire et surtout je constate que vous vous intéressez au sujet qui, je l’admets volontiers, est assez complexe parce qu’il y a de multiples formes de fédéralisme à travers le monde. Les fédéralismes allemand, américain, russe, canadien, nigérian, éthiopien et, récemment, belge ne sont pas semblables parce qu’ils ont une histoire et des objectifs différents, même si le corpus de base est le même : gouverner et administrer au plus près des citoyens, horizontaliser le pouvoir au maximum pour atténuer les effets d’une trop grande verticalité qui finit par produire de petits monarques qui finissent par se transformer en dictateurs sous les Tropiques, par exemple. Tocqueville fait une critique du système Etat-nation assez acerbe à cause de son caractère monopolisateur, centralisateur et omnipotent qui finit par s’éloigner des besoins réels du peuple.

    La crise des « Gilets jaunes » à laquelle nous assistons actuellement en France lui donne raison. Le facteur de risque principal lié à la démocratie représentative est la constitution, in fine, d’une classe politique, une élite qui s’éloigne des préoccupations quotidiennes des gens et qui finit par être homogène dans leur parcours social et intellectuel. Elle produit un langage qui ne correspond plus à celui que le citoyen moyen ne peut plus comprendre parce qu’ils sortent tous du même moule. Dans cette crise, le peuple d’en bas veut reprendre l’initiative pour les décisions importantes et veut être associé à l’organisation de la cité.

    Les tares de l’organisation hiérarchique sont bien connues dans le monde de l’entreprise. Les entreprises modernes s’organisent de plus en plus autour d’un modèle « réseau » qui donne plus d’initiatives aux collaborateurs. C’est le corpus commun à tous les fédéralismes : autonomie ou semi-autonomie constitutionnelle et fiscale pour laisser le plus possible l’initiative au terrain dans les domaines économique, social et culturel.

    Ce corpus est né, dans tous les pays qui ont adopté le fédéralisme, de la volonté de concilier des différences (Etats-Unis : esclavagistes antiesclavagistes (nord / sud) ; Belgique : flamands / Wallons /Germanophones; Suisse : pluralité communautaire avec des francophones, italophones et germanophones ; Ethiopie : conciliation des ethnies qui se faisaient la guerre depuis des millénaires…). La recherche permanente se structure autour de la recherche de la communauté d’intérêts et du vivre ensemble dans la paix au sein d’un Etat fédéral qui régule, alloue et redistribue pour assurer l’égalité de tous devant la nation. Tout en respectant les différences, le caractère fédéral favorise l’union dans la diversité (fédérer = réunir). C’est une autre démarche pour construire cette fameuse nation que la plupart des congolais appellent de tous leurs vœux qui passe par une meilleure connaissance de l’autre, un désenclavement culturel et un développement d’infrastructures de communication par le commerce intercommunautaire parce que deux peuples, deux entités qui commercent finissent par mieux se connaître à travers des espaces d’échanges qu’elles développent : apprentissage de la langue, des us et coutumes de l’autre, etc.

    Au Congo, les différentes communautés ne se connaissent pas ou très peu, dans ces conditions les préjugés prennent toujours le pays sur lesquels prospèrent les hommes politiques véreux (Discours de Talangaï) par l’instrumentalisation du tribalisme qui n’existe que par le fait politique.

    Oui, les fédéralistes ont un site mais je ne peux le donner, ici, pour ne pas faire concurrence à cet espace de débat qu’est Congo Liberty. Je vous laisse mon e-mail : david.londi@hotmail.fr
    Un livre (Livre I : Bilan de l’Etat-nation depuis l’indépendance ; Livre II : Projet de Constitution fédérale) est aussi en cours d’édition, un petit retard mais nous arrivons au bout.

    @Anonyme,

    je ne serai pas aussi catégorique que vous sur l’affirmation que c’est parce qu’il y a des collaborateurs sudistes que le pouvoir tient. Il faut replacer les faits dans leur contexte. Le fait le plus marquant qui a évité la chute du dictateur, c’est le refus de Brazzaville nord de ne pas s’associer du mot d’ordre « Villes mortes » lancé par le général Mokoko alors que les quartiers s’étaient mobilisés comme un seul homme. Cet échec a ouvert la voie à la dictature qui avait, pourtant, vu ses heures comptées. Un rendez-vous important manqué. C’est cela que j’appelle « base sociale » soutenant la dictature. Les démocrates de la partie septentrionale doivent aussi mener des actions de sensibilisation de nos compatriotes du nord embrigadés par une discours clivant comme celui de 1999 à Talangaï dans lequel le dictateur avait, une deuxième fois tué l’unité de l’Etat parce qu’il parlait en homme du nord en affirmant que s’il arrivait qu’il disparaisse à 11h, à 15h on ne parlerait plus du nord après l’avoir enterré une première fois avec son « Bakongo ba bomi Ngouabi ». Bien sûr l’embrigadement des jeunes du sud par des leaders politiques sudistes corrompus est une force pour le dictateur mais les démocrates du sud se battent contre cet état de chose, les soutiens pro-kolélas ou pro Tsaty commencent à décroître. Nous y consacrons toute notre énergie. Nous sommes dans le même bateau, luttons objectivement ensemble sans invective mais en faisant face à nos réalités respectives.

  87. VAL DE NANTES dit :

    @loathey

    cher frangin ,salut.

    Bon ;allons y.

    Je reprends mon principe économique dont LOUIS BAKABADIO nous enfuma les cerveaux à BAYARDELLE , parfois à l’AMPHI du stade MASSAMBA DEBAT .

    La maximisation des besoins sous la contrainte budgétaire .
    Je m’explique ,pourquoi cette maxime est d’actualité .Primo , exfiltrons de ce débat toute passion politicienne pour en toucher la sève .

    Je te donne 100 euros .Tes achats ne peuvent aller au plus de ces 100 euros ,car tu es limité par ton pouvoir d’achat ,c’est à dire que ,tu es soumis à cette contrainte budgétaire de 100 euros .
    Transposé sur le prisme de la gestion des finances publiques ,la présidence congolaise est un fardeau ,sinon un goulot d’étranglement pour le trésor public .

    Les dépenses y afférentes ,sont un frein à l’essor économique de notre pays .Et ,lorsqu’on y ajoute ,les charges au titre des dépenses liées au poste de premier ministre ,la coupe est pleine .
    La gestion orthodoxe des finances publiques devrait nous pousser à supprimer le poste présidentiel pour réaliser des économies utiles pour financer d’autres secteurs qui en ont plus besoin ;C’est ce qu’on appelle la rationalité économique .

    Peu nous chaut , celui qui viendra succéder à SASSOU .Le Congo dépense plus sur ces postes pompeux qu’ils ne lui rapportent .
    Vous ,africains , vous conduisez les voitures ,sans regardez les tableaux de bord de celles ci ,d’où votre éternelle misère économique.

    Cette remarque scélérate nous fut adressée par un enseignant belge au Luxembourg au cours de notre séminaire concernant l’économie européenne SUR LES CRITÈRES DE MASTRICHT ,dans les années 90 .RÉFERENCE MATCH ;;MARSEILLE VS BASTIA , AVEC DES MORTS .
    En tant que ,pays sous développé , nous avons le devoir de supprimer des postes dispendieux ,surtout ce poste PRÉSIDENTIEL qui est devenu criminogène .

    Oui , frangin , on a eu des présidents ayant eu le sens de l’Etat , ce fut une autre époque hélas ;;Je préfère me cacher sous le parapluie du principe de précaution ,selon lequel,je prends toutes les précautions pour éliminer l’occurrence d’un risque .
    Alors , cher frangin .
    Quelle est l’importance économique de cette fonction ,sachant que le CONGO est un pays qui souffre du nanisme économique depuis l’indépendance ???.

  88. Anonyme 5 dit :

    @ Anonyme POST DU 22/120 00:111

    C’est l’éternelle rengaine il n’y a pas de problème entre le nord et le sud le problème c’est le sanguinaire oui mais qui le tient ce sanguinaire c’est le Sud ?
    L’armée est tenue par qui par le Sud ?
    On ne peut pas rester longtemps au pouvoir sans un minimum de base sociale et je ne crois pas que cette pas sociale se trouve au Sud sauf si quel qu’un réussit à le démontrer »

    Et bien justement ce qui fait que le tyran de l’Alima perdure depuis tant de temps c’est du fait de cet apport du Sud qui en participant à cette mascarade laisse penser que ce pays est démocrate. Bien sur que l’armée est tenue par des gens du Nord,, sassou n’est pas aussi stupide que cela non plus.

    Si en quantité son apport est moindre, en qualité la participation des gens du Sud est primordiale pour déguiser et habiller cette dictature en soit disant pays démocratique.
    Voila à quoi servent les collabos sudistes, c’est la base importante du plan machiavélique de sassou.

    Imaginez un seul instant qu’aucune personne du Sud n’est accepté d’entrer dans ce jeu macabre, la situation serait tout autre car la mafia sassou-hyène n’aurait pas ce paravent qui cache cette dictature infâme.

    Anonyme êtes vous sérieux ? vous pensez avoir apporté une réponse exhaustive à la longevité de cette tyrannie ? combien de sudistes travaillent avec la tyrannie vous en connaissez les chiffres dans le haut commandement militaire il y’a combien de sudistes et dans les services secrets je parle des vrais services secret il y’a combien de congolais du Sud et on peut continuer comme ça dans toutes les sphères du pays les Hauts responsables sont toujours du Nord et vous osez parlez de complicité je ne crois pas ce que je lis

    Pouvez vous me citer ces collabos du sud qui selon vous aident ce régime pourri à perdurer ?

    Paulin Makaya est rentré au pays pour protester contre la modification de la constitution qu’est il advenu de lui ? pensez que si ces collabo du sud réagissent contre cette dictature qu’advienda t il
    d’eux ? d’après vous on va épargner leurs vies et celles de leurs proches? encore une fois êtes vous sérieux monsieur?

    OUI c’est un homme du nord qui fait du mal à ce pays voilà la vérité et c’est ce que l’histoire retiendra aujourd’hui on parle d’hitler et on ne parle jamais de ses complices il en va ainsi pour quasiment tous les dictateurs et génocidaires

  89. Confucius dit :

    Comment ça?!?!?!

    Moi, je n’ai JAMAIS mis pieds dans ce pays de MERDE depuis 1955. Expliquez-moi donc s’il vous plait comment j’y suis « plongé » comme « tous? » dans ce contexte-là.
    Et même, les 3,5 à 4 millions de la population n’ont pas évidemment tous trempé dans cette salade. Non, c’est de la « générique » trop facile…

    Sans aller chercher plus loin, remarquez déjà aussi comment certains de ces {frères} et {soeurs} crachent fébrilement la haine congénitale à peine voilée car ne peuvent supporter ou simplement tolérer des points de vue divergents, c’est clair. Ils se croient cependant [démocrates], Hum!
    Alors, ignorons les ivrognes.

    Plutôt P I T O Y A B L E.

  90. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    Confucius,
    CE N’EST PAS DE LA HAINE GRATUITE.
    C’EST UNE DESCRIPTION DES FAITS.
    JE PENSE QUE TU N’AS PAS ENCORE FINI DE LIRE CONFUCIUS. COURAGE, TU VAS Y ARRIVER

  91. Pine-Pine Papa dit :

    Lorsque l’on a rien pigé, on demande poliment une explication plus claire au lieu de balbutier de jalousie aveugle et chercher à se faire confondre.

    Zao chanta « Soulard »!
    ~ Tout le monde m’appelle soulard, moi je ne suis pas soulard… ~

  92. Anonyme dit :

    A Anonyme 5 dit:

    Je persiste. Tous ceux qui de près ou de loin participent soit par l’acceptation de la corruption (associatifs, syndicalistes…) ou de leur participation effective à ce gouvernement fantoche. Que faites vous des Kolelas, Mabiala, Tshikaya ….. et j’en passe, liste est très longue. Personne ne leur demande de risquer leur vie mais simplement de ne pas collaborer à cette dictature On ne leur a pas mis un revolver sur la tempe pour cela, ils l’ont fait en toute connaissance de cause.

    Imaginez un seul instant qu’aucune personne du Sud n’est accepté d’entrer dans ce jeu macabre, la situation serait tout autre car la mafia sassou-hyène n’aurait pas ce paravent qui cache cette dictature infâme.

  93. Anonyme 5 dit :

    Quand on affame le peuple on l’affaiblit et les citoyens sont donc plus facilement corruptibles
    les personnes que vous citer dirigent elles l’armée? à quoi cette sert cette armée selon vous
    Le citoyen du Sud a un revolver sur sa tempe sachez le et un soi disant militaire du nord lui aboie dans l’oreille  » avance Mokongo dans l’unité » ou alors « Mokongo zoba  »
    Libre à vous de pensez ce que vous voulez mais les faits sont là implacables le peuple du Sud est devenu l’otage de celui du nord et ça il faut que ça s’arrête.

  94. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chères Sœurs et très chers frères,

    Oui, j’arrive à m’exprimer comme chacun d’entre nous sur les Drames qui frappent ce pays depuis 1956.

    Je m’exprime en apportant une réponse en lien avec les causes profondes à l’origine de ces Drames sans Fin.

    Il y a des innocentes et des inconvénients qui meurent depuis 1956.

    Les premierpr eleélecti dates de 1945.

    Février 1959 a Brazzaville, nous l’avons oublié ?

  95. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chères Sœurs et très chers frères,

    Certains commentaires que je viens de lire constituent la cause profonde à l’origine de la continuité des Drames sur les inoncents.

    Vous citez noms des gens qui loin de tout ce qui se passe depuis que Jean Félix TCHICAYA avait toujours battu Jacques Luc Napoléon OPANGHAULT de 1945 à 1956.

    En 1992 nous avons tous vu et lu les résultats des élections du premier et deuxième tours.

    Ces résultats nous donnent clairement les causes profondes des massacres dans le SUD.

  96. Anonyme dit :

    Le Congo est bien une dictature mafieuse. Sassou n’est pas aussi con, cette armée sert à préserver cette dictature par la force si il le faut et est son assurance pour sa propre sécurité ce n’est donc pas pour en distribuer les postes aux gens du Sud qui pourraient le trahir, il est trop parano pour cela. .

    Le reste, les postes subalternes peuvent être attribués aux différents collabos qui eux veulent bien participer à cette forfaiture en habillant celle ci d’un semblant de démocratie. Si il n’y avait que des Mbochis au sein du gouvernement cette dictature perdrait ses soutiens à l’international.

    Personne n’a mis un pistolet sur la tempe des, kolelas, Tsaty Mabiala, Jean-Marc Thystère-Tchicaya, Isidore Mvouba etc …. et on ne leur demande pas de risquer leur vie, juste de se mettre en retrait et laisser sassou seul avec ses sbires Mbochi.
    Voila à quoi sert l’apport des gens du sud à cette dictature à l’habiller de « haillons » démocratique.

    Le peuple du Sud est devenu l’otage de celui du nord tant que des collabos du Sud continueront à collaborer.

  97. Anonyme 5 dit :

    La faim rend les humais corruptibles toutes les études l’attestent le sanguinaire a pris ces techniques lorsque le pays était sous pavillon communiste je ne cherche pas à trouver des excuses aux collabos du sud mais les gens que vous citez ont ils des postes stratégiques ?
    Ces gens sont poussés par la faim ils seraient tous très condamnables et inexcusables et votre théorie tiendrait la route si le sanguinaire versait le salaire régulièrement aux Congolais.

    Avez vous regardé la vidéo de l’ancien ambassadeur Makomé ? trouvez vous normal qu’il soit contraint de mendier ? c’est toute la cruauté et l’inhumanité de ce régime
    Voilà à quoi on réduit le citoyen du Sud
    Même si l’attitude de ces personnes du Sud est très condamnable on ne peut pas affirmer que c’est à cause d’elles que ce régime perdure c’est très court comme explication
    Hitler a eu des collaborateurs en Allemagne et dans tous les pays occupés mais aucun historien n’a affirmé que si le nazisme a perduré c’était à cause des collabos !

  98. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    AYA POATY,
    OBJECTIF, C’EST LE DÉPART DU CLAN OU DU SYSTÈME OU DE QUE SAIS-JE.
    APRÈS, ENTRE NOUS, ÇA POURRA ÈTRE MATCH MATAMBE, (IE, DÉBAT DÉMOCRATIQUE)
    CHACUN AGI SELON SES MOYENS, TOUT EN GARDANT UNE CERTAINE COHÉSION . L’ESSENTIEL C’EST D’ATTEINDRE LA BONNE CIBLE.
    NE CHERCONS PAS À JUSTIFIER OU À EXPLIQUER. CHASSONS LES CRIMINELS.
    NOUS CONNAISSONS LES FORCES ET LES FAIBLLESSES DE CEUX QUI ONT CHOISI LE COURT TERME COMME PÉRIODE D’ENRICHISSEJNT. FRAPPONS LES CORRECTEMENT.
    CASSONS TOUT, NOUS AVONS LES RESSOURCES POUR RECONSTRUIRE.

  99. Anonyme dit :

    La faim ne justifie pas tout ni de vendre sa dignité et son honneur et encore je serais prêt à le comprendre venant des petites gens du peuple mais parler de faim concernant ceux qui se gavent sur le dos de ce petit peuple dont ils sont eux même issus est inexcusable et impardonnable.
    ,
    Seul le maitre sassou a tous les pouvoirs comme celui de vie et de mort sur les citoyens et les postes occupés par ces collabos ne sont stratégiques que pour ce à quoi ils servent, utiliser le mot démocratie sur ce qui est une dictature à l’international.

    Le cas Makomé n’en parlons pas certains mendiants sont plus respectable et ont plus de dignité que lui, se rabaisser à ce point devant le tyran de l’Alima ne mérite aucune empathie.

  100. Anonyme 5 dit :

    Ce régime est une dictature abjecte et immonde qui sera longuement étudiée par les historiens et affirmer qu’il perdure à cause de quelques collabos du Sud est une MALHONNETETE INTELLECTUELLE et je vais en arrêter là pour ma part

  101. Anonyme dit :

    Ce régime est une dictature abjecte et immonde et sur ce point je suis entièrement d’accord et convaincu. Ce régime ne tient que par la force brute, l’argent du trésor publique, la corruption (donc la collaboration(. cette dictature vacille actuellement car l’un de ces piliers (l’argent) est affaibli alors retirez lui le troisième la collaboration, et vous verrez qu’il ne tiendra pas longtemps.
    Mais je suis aussi pragmatique et conscient que tout ceci est parfaitement orchestré par sassou et son clan mafieux.

  102. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chères Sœurs et très chers frères,

    N’oublions pas cette pauvre femme Mbembe qui fut eventree en Février 1959 a Ouenze manzanza par homme MBOCHI.

    La suite, c’est ce qui est en cours dans le Pool.

    L’échec de Jacques Luc Napoléon OPANGHAULT face à Jean Félix TCHICAYA, c’est depuis 1945.

    Le 15 Octobre 1958 c’est le MSA d’OPANGHAULT, qui decide de la SCISSION du Congo.

  103. Anonyme dit :

    Étonnante réflexion pour un ancien parlementaire.Du vrai n’importe quoi.

  104. Anonyme dit :

    Nordistes vs sudistes,cette recette est dépassée.Proposez nous une autre recette monsieur l’ancien parlementaire.

  105. Robert POATY PANGOU dit :

    J’ai aujourd’hui fait la démonstration que le Congo n’a jamais obtenu l’indépendance.

    Le 12 Juillet 1960 est signé a Matignon entre Fulbert YOULOU et Michel DEBRÉ l’Accord Particulier confère Article 78 de la Constitution de la Veme République.

    Le 14 Août 1960 est la date d’entrée en vigueur de cet Accord Particulier.

    NB : Or tout problème lié à l’indépendance est traité par l’article 86 de cette même Constitution.

    Oui les Autorités françaises savent que le Congo n’est pas Indépendant.

    Elles tiennent à le faire respecter.

    Depuis Fulbert YOULOU, les autorités françaises ont tenu à le rappeler.

    Denis SASSOU NGUESSO l’a bien compris avec sa recerécep par Bruno Lemaire.

  106. Anonyme dit :

    RPP Ancien parlementaire ??? Ancien OUI … mais parlementaire je ne sais pas comment il a pu l’être un jour, il est désespérant cet homme la.

  107. anonyme dit :

    En tout cas il est nettement mieux que ceux d’aujourd’hui lorsqu’on n’a rien à dire on se tait

  108. Funeste dit :

    Ah le doigt, toujours le doigt, rien que le doigt. C’est tout de même regrettable.
    L’école du Mayombe.

  109. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    A YA POATY
    TU ATTENDS QUE LES FRANÇAIS TE DISENT QUE TU ES UN HOMME LIBRE?
    A YA, JE VAIS T’ENLEVER LE TITRE DE YA.
    INDÉPENDANCE OU PAS INDÉPENDANCE, NOUS RECHERCHONS LA DIGNITÉ DE NOS POPULATIONS D’AFRIQUE CENTRALE.
    ILS ONT LE DROIT DE DIRE CE QU’ILS PENSENT SUR NOUS. ET C’EST NORMAL.
    LEURS HAUTS FONCTIONNAIRES SONT MAL ÉDUQUÉS.
    NOUS, NOUS VOULONS CHASSER LEURS PANTINS, CEUX QUI PRENNENT LES MIETTES ET LES BLANCS MAL ÉDUQÉS.
    TU TE PERDS TOUJOURS DANS LE MAYOMBE ET POURTANT TU Y VAS TOUS LES ANS.

  110. Val de Nantes dit :

    Nous ,les fédéralistes ,ba solutions édzouami.
    Nord vs sud, c’est quoi ce truc ?.
    Venez ,passer Noël chez les fédéralistes .
    Ça va aller.Satou fit , pardon ! Sassou fit.

  111. Val de Nantes dit :

    Chez nous ,parlementaire lepeniste connais pas.
    Le débat auquel nous assistons nous patheonise.Telle l’huile sur l’eau ,il surnage.

  112. Robert POATY PANGOU dit :

    Je voudrais de chacun de nous Sudistes comprenons enfin que Denis SASSOU NGUESSO ne sort pas du néant.

    Denis SASSOU NGUESSO agit textuellement comme ses aînés du NORD qui l’ont precpré.

    La Politique de Jacques OPANGHAULT est la même que Marie NGOUABI.

    Le premier est celui qui avait décidé de rattacher le NORD à l’Oubangui Chaari.

    Le deuxième est celui qui a fait exécuter KINGANGA puis DIAWARA.

    Le Massacre des Laris, le Beach, la destruction du Pool puis de tout le SUD n’est que la suite du travail commencé depuis longtemps.

    Nous avons oublié la DeclaDéclar du 12-12-1975 qui a pour conséquence l’épuration des cadres du SUD de l’Armee ?

    Cette épuration s’est déroulée dans toutes les administrations contre les Sudistes.

  113. Robert POATY PANGOU dit :

    Combien il y aujourd’hui des Généraux Sudistes dans cette Armee ?

  114. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chères Sœurs et très chers frères,

    Les vérités profondes sont difficiles à entendre. Et pourtant, c’est bien par ces vraies vérités qui naissent les solutions profondes.

    Le Mensonge et la Diversion plus personne ne les ecoute.

  115. Anonyme 5 dit :

    Certains ici prennent leurs vessies pour des lanternes et refusent de voir la réalité en face on doit aimer ses bourreaux sinon on est lepéniste nouvelle appellation tout simplement sidérant ou carrément tribaliste
    Après le fédéralisme de l’unité imposée on veut nous vendre le syndrome de stockhlom comme solution ?
    Les victimes doivent impérativement être amoureuses de leurs bourreaux pour être bien vu ?

    Allez vendre sous d’autre cieux votre usine à gaz toxique

  116. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    Robert POATY PANGOU,
    SI TU DÉCIDES DE RESTER DANS LE MAYOMBE, DE GRÂCE NE POLLUE PAS LE COIN!
    L’HISTOIRE EST DANS LES LIVRES. TU PEUX DONNER LES RÉFÉRENCES, NOUS FERONS NOTRE PROPRE OPINION.
    VIENS D’ABORD CASSER AVEC NOUS LA FÊTE DE SES ESCLAVES.
    SINON, TU ES LE VENT QUI SOUFFLE DANS LE SENS CONTRAIRE.

  117. Anonyme 5 dit :

    Quant on est à bout d’arguments on finit par raconter des bêtises
    Triste déroute !

  118. Anonyme 5 dit :

    @Ladescente auc enfers
    Ce que dit Robert Poaty Pangou est juste je connait beaucoup de cadres du Sud qui ont vécu cette épuration beaucoup de Congolais le savent de grâce laissons les uns et les autres développer leurs idées sans invectives
    Merci
    La vérité finira par triompher

  119. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    Robert POATY PANGOU,
    AU LIEU DE TOURNER AUTOUR DU POT, POUR LES FÊTES DE FIN D’ANNÉE, TU ES ATTENDU CHEZ LES ESCLAVES DE sassou CI -DESSOUS :
    VIENS CASSER LEUR FÊTE AVEC NOUS, NOUS AVONS LES RESSOURCES POUR RECONSTRUIRE.
    A- …………………………………….
    B- Bouiti-Viaudo Roland, Batchi Gabriel, Bissouta Mabonda Alois Devic, Beli Victor, Bongo Emilon Patrick, Bayendissa Brice Dimitri

    Ongoly Née Loumingou Geneviève …
    C- Coussoud-Mavoungou Martin Parfait Aimé

    D- ……………………………………
    E- …………………………………….
    F- Follo Isaac Raymond
    .
    G- GOMEZ VINCENT
    H-
    K- Kaba Vele Née Mpan Suzanne, Kando Jean François
    L- Louemebet Landry Autria Fabrice, Louvounou Alphonse

    M- MAKOSSO COLLINET, MAVOUNGOU COUSSOU, Mabiala Alexandre, Makosso Fils Basile, Mavoungou Gustave, Mavoungou Maurice, , Mboungou Goolfred Florent, Mamona Ferdinand, Mioko Germain, Makosso Christian Ernest

    N- Nguimby De Moussyth Kinga Patrick E, Nkodia Kynd Gaétan
    O- Ongoly Née Loumingou Geneviève, Okandza Fernand

    P- PAKA HONORE, Paka Banthoud Genest Wilfrid, Pambou Dadet Daniast
    S- Sounda Jean Aimé

    T- TCHIBOTA ANTOINETTE, TCHICAYA JEAN MARC, Tchibinda Alain, Tchignoumba Mboumba Gilbert Paul
    V- VIAUDO

    TU SERAS COUVERT PAR LA LÉGITIME DÉFENSE

  120. Anonyme 5 dit :

    Le nord ne nous imposera pas son unité si elle est catastrophique pour le génocide est toujours en cours dans le Pool vous en faites quoi?
    Arrêtez !

  121. David Londi dit :

    @Robert,

    Il n’est pas souhaitable de s’appuyer sur des sujets pas insuffisamment maîtrisés pour valider tes idées. Je me permets de te conseiller de lire les projets fédéralistes de Boganda et de Kasa Vubu pour comprendre les contradictions qui ont agité le débat politique qui agitait l’UDDIA RDA de Youlou, le PPR de Félix Tchikaya (cofondateur du RDA avec Houphouët dont il va se détacher) et le MSA d’Opangault, socialiste favorable au projet fédéraliste de Boganda : transformer L’AEF en une fédération. Youlou lorgnait plutôt du côté de Kasa Vubu avec son projet de création d’une fédération basée sur le modèle suisse. Félix Tchikaya triomphait sur Opangault avant l’apparition de Youlou sur la scène. Ici, nous étions dans une définition parfaite du Nord contre le Sud. L’apparition de Youlou va rebattre les cartes avec le ralliement de Tchitchelle au projet de Youlou. À ce moment-là, le PPR va sceller une alliance avec le MSA pour battre le tandem Youlou/Tchitchelle. Lors des débats parlementaires de la première constituante, ils sont à égalité jusqu’à la défection du député Yambot des rangs du MSA pour L’UDDIA qui va donner la majorité à Youlou qui va promulguer la première Constitution du Congo après la sortie de l’assemblée de la coalition MSA/PPR. Le projet de fédération portée par Boganda, mort d’un accident d’avion, et que soutenait la coalition MSA/PPR va échouer. Après cet échec, Youlou imposera la volonté Houphouët qui était pour l’indépendance-association tournant ainsi le dos aux projets fédéralistes de Kasa Vubu et de Boganda. Il sera élu président de la République. Opangault militait pour une fédération des États d’Afrique Équatoriale, projet qui a échoué mais ce n’était nullement une volonté de se dissocier du Congo pour se rattacher à la RCA. Il souhaitait évoluer dans une fédération et non se dissocier, ce qui est différent.

  122. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon très cher » LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE »,

    Vous pouvez continuer à divertir. Mais comprenez que ceux qui « Les Disparus du Beach, les enfants Kongo qui ont été tués et dont les corps ont été brûlés au Palais du Peuple a Brazzaville » ne pourront plus jamais venir te répondre.

    Tu as ton temps, merci tu peux en faire ce que tu souhaites.

    Vous savez, nombreux aiment vivre dans des lieux troubles afin de ne pas être identifié.

    Il y a encore des corps qui trainent dans les forêts du Pool voire même dans Brazzaville.

    Des coprs enterrés dans l’oubli.

    Et vous vous permettez de venir semer la diversion.

  123. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon cher « LALDESCENTE AUX ENFERS COMMENCE « .

    Cette liste des gens que tu cites,

    Est ce que ce sont eux qui vont tuer les Laris dans leurs villages du Pool ?

    Alors pourquoi ne cites tu pas les noms de ceux qui vont tuer les Laris dans le Pool ?

    NB : DABIRA en citant NIANGÀ MBOUALA. Il a été clair et précis.

  124. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    Robert POATY PANGOU,
    LE POOL FAIT PARTIE DU CONGO. LE POOL A DES PROBLÈMES PARCE QUE LES GENS QUE JE CITE ET QUE TOI TU NE PEUX PAS AFFRONTER FONT LE JEU DE CEUX QUI TUENT DANS LE POOL.
    SI ON LIBÈRE LE KOUILOU, ON PEUT LIBÉRER LE POOL, LES PLATEAUX, LA CUVETTE, ….., LE CONGO ET VICE VERSA.

  125. val de nantes. dit :

    J’appréhende cette posture extrémiste car elle pourrait.en appeler d’autres.
    L effet domino est incontrolable et pourrait prendre le dessus sur le rationnel.

  126. Robert POATY PANGOU dit :

    Mon cher  » LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE »,

    Les gens que tu cites sont tellement faibles qu’ils ne constituent ni l’obstacle ni la solution.

    La situation est claire :

    – le problème du Pouvoir entre le NORD et le SUD.

    – le problème entre le Congo et la France.

    NB : les gens que tu cites sont en ce qui me concerne un problème interne au Kouilou.

    Le fait de me rendre à Pointe Noire, je connais mieux ce qui s’y passe.

    Ces gens là ne participent pas aux réunions des gens du NORD dans la stratégie de conservation du Pouvoir au NORD.

    Aujourd’hui, ce sont les Laris qui massacrés. Les gens que tu cites ne doivent pas être cité comme responsable.

  127. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    A YA,
    SI CES GENS SONT FAIBLES, IL FAUT QU’ILS RESTENT À LA MAISON.
    IL NE FAUT PAS LES SOUS ESTIMER. POUR ALLER CHEZ LE DIABLE, IL FAUT ÊTRE FORT.
    LES GENS QUE JE CITE SONT RESPONSABLES DANS LES DEUX SITUATIONS QUE TU ÉVOQUES.
    NOUS AVONS L’IMPRESSION QUE TU FAIS EXPRÈS. C’EST CE QUE LA COMMUNAUTÉ OU LA DIASPORA TE REPROCHE.
    JE SUIS NÉ DES PARENTS QUI SONT DU KOUILOU. AUJOURD’HUI, J’AI TOUTES LES ETHNIES DANS MA FAMILLE. SI ON CASSE TOUT, NOUS POURRONS RÉSOUDRE CE QUE FONT SES PETITS IDIOTS.
    LE PROBLÈME ENTRE LE CONGO ET LA FRANCE, NOUS L’AVONS OBSERVER ET ANALYSER.
    SI ON CASSE TOUT, NOUS POURRONS ÉTABLIR D’AUTRES RELATIONS.

  128. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    OBSERVÉ ET ANALYSÉ

  129. Anonyme 5 dit :

    En quoi trouvez vous cette posture extrémiste ?

  130. Anonyme 5 dit :

    et pour quelle raison la qualifiez vous d’extrémiste?

  131. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    LA FRANCE, CE N’EST PAS SEULEMENT CETTE CASTE DES HAUTS FONCTIONNAIRES MAL ÉDUQUÉS ET UNE POPULATION COMPLAISANTE.
    IL Y A, EN FRANCE, DES PERSONNES INTELLIGENTES. LE PROBLÈME, C’EST LEUR DÉMOCRATIE, C’EST LEUR JUSTICE QUI SONT TOUJOURS MALADES PARCE QU’ELLES SONT DIRIGÉES PAR LES MÊMES CONS MAL ÉDUQUÉS

  132. Anonyme dit :

    Robert Poaty Pangou
    Il y a en a marre de tes remarques sur nos morts. Toujours dans tes éternelles incantations sans fin mais pour qui te prends-tu.
    Crois tu avoir l’apanage du cœur et être le seul qui puisse avoir la compassion et la douleur face à nos morts. Seul RPP serait celui la, alors qu’il se sert de nos morts comme d’un étendard pour son fond de commerce pour attiser les haines. Attiser les divisions ne fait que raffermir sassou car ceci étant un des pans de sa stratégie macabre qui est de diviser pour régner et se porter en défenseur de l’unité nationale.
    Ceux qui appelaient à la haine au rwanda sur « radio mille colline » n’étaient pas ceux qui tenaient les machettes.

    Nous nos morts on les respecte et on continue le combat en ce sens pour ne plus revoir cela mais on ne s’en sert pas comme paravent. On saura, le jour venu, demander les comptes et les honorer dignement.

    RPP, qu’a tu fais à part ta participation à la conférence nationale et encore quel a été ton apport personnel à part ta présence, cela ne te donne pas plus de légitimité que la plus part d’entre nous. Nous qui restons anonyme car sans cela il nous serait plus possible de retourner au pays et nos familles au pays seraient en danger alors que toi tu peux allègrement circuler comme un poisson dans l’eau au pays. Alors garde pour toi tes réflexions sur le courage et l’anonymat.

    RPP, Quand est-il de ton projet de référendum ??? sujet avec lequel tu nous tant et tant rabâcher, il y a de cela environ 3 ans, qu’un courrier était soit disant parvenu à l’ONU qu’une pétition était en , cours et que « nous allions voir ce que nous allions voir » et bien on a rien vu, on attend toujours?. Quid depuis cette période, ne serais-tu pas aussi un peu mythomane.

    Excusez cette saute d’humeur je suis simplement en colère et j’en ai MARRE, la complaisance n’a que trop durée.

  133. Lalou dit :

    Le Congo est en banqueroute à cause de l’incroyable corruption,de la malgouvernance, des détournements immences des deniers publics instaurés par le tyran sanguinaire Sassou Nguesso. Les populations du Congo sont pris en tenaille entre la repression et la misère infinie.SASSOU N’GUESSO, un président auto proclamé voleur des deniers publics, dictateur génocidaire, terroriste internationalprotégé par la France officielle -la FRANCAFRIQUE dicte sa loi dans le Congo B. Pendant que ses biens mal acquis, sa fortune et ceux de sa famille et de sa clique qui sont un vérible scandale du siécle ne cessent d’ augmenter avec l’argent volé et en grande partie caché dans les paradis fiscaux,le peuple congolais est réduit à néant et souffre. L’argent du pétrole, bois, minerais qui devrait aider à créer les infractures véritables, du travail et permettre à tous les Congolais de vivre normalement, ne sert qu’à acheter les armes de guerre pour matter le peuple, le transformer en esclave, en mandiant afin de mieux le dominer. Et la grande partie est détournée par le tyran, sa famille, son clan pour mener une vie de luxe tapageux.Sassou Nguesso, sa famille et et un grand nombre des gens de sa clique comptent desormais parmis les plus grands milliadaires, millionaires de ce monde avec l’argent volé. Face à la misère, la terreur, le peuple congolais qui manque de leaders d’opposition sur place libres ou vraiment déterminés est jusqu’à maintenant livré à la mercie de Frankenstein africain, made in France- FRANCAFRIQUE. Sassou Nguesso « s’arroge réellement tous les pouvoirs y compris celui de vie ou de mort sur les citoyens, la mainmise sur tout l’appareil de l’État, le contrôle des milices et tout ce qui tient lieu d’armée ». Sassou et ses hommes cultivent la haine, la division dénoncée par Ange Diawara et son mouvement M22 dès le début 1970 en O.BU.MI.TRI. Ange Diawara fut lâchement tué par Sassou Nguesso le 14 avril 1973. Son cadavre comme ceux de ses compagnons de la tentative du M22 furent exhibés au Stade de la Révolution, le 24 avril 1973, comme cela fut aussi pour le cadavre de Pierre Kinganga et ses compagnons qui tentent de renverser le pouvoir marxiste léniniste le 23 mars 1970. „ L’O.BU.MI.TRI. est hier, aujourd’hui,une leçon pour demain ». Aprés avoir tué Diawara,Sassou Nguesso va poursuivre ses assassinats politiques et de masse. En 1977 vient l’ assassinat du président en exercice Marien Ngouabi, suivit de ceux de l’ancient président Massamba Débat et du cardinal congolais Emile BIAYENDA, qui pronaient l’unité nationale. Pour camoufler son assassinat du président congolais Marien Ngouabi du 18 mars 1977, Sassou Nguesso, établit des „liens entre les faux tueurs et l’ancien président Alphonse Massamba-Debat qui sera arrêté, et accusé à tord comme cerveau du complot. Il sera sauvagement tué. Il en va de même d’autres innoncents; tous Bacongos, Laris qui étaient par la suite exécutés sans jugement comme le cardinal congolais Emile BIAYENDA. Le grand mensonge de circonstance de Sassou Nguesso était de rendre Alphonse Massamba-Debat et les laris responsables de la mort de Marien Ngouabi: Il lance: »Bakongo babomi Marien, les Bakongos ont tué Marien! » afin de gagner la cause des nordistes et se retourner contre les Bacongos etles Laris qu’il n’a jamais curieusement aimé. Sassou Nguesso est l’hitler de l’Afrique. Entre autre,“l ’une des conséquences du crime aura été pour Sassou Nguesso, d’empêcher la tenue – qui venait d’être annoncée comme imminente par le président Ngouabi – des assises du troisième congrès extraordinaire du P.C.T., appelé à doter le pays d’institutions révolutionnaires stables. „
    Il faut « Connaitre l’homme pour comprendre la tragédie congolaise „ l´avait écrit l’ex président Pascal Lissouba.Sassou Nguesso est un faux type qui a pendant des années fait croire,à la quasi totalité des ressortissants du nord, des nordistes qu’il était leur garant. Il était le seul à les protéger, à assurer leur bonheur, avenir. L’armée avait en 2008 près de 57 % des Généraux sont originaires de la Cuvette sur 80% au total des généraux sont du Nord.La tendance était pareil dans l’administration en général. Après l’explosion des armes de destruction massive à Mpila, l’attaque spectaculaire du domicile de Ntsourou dans le centre-ville de Brazzaville, sa mort, la concentration des pouvoirs auprès de la famille, l’arrestation des candidats à l’élection de 2016 ; du général Mokoko,d’Okombi Salissa qui se sont montrés plus charismatiques, plus aptent à diriger le pays,la monstruosité du pouvoir inique Sassou Nguesso s’est considérablement accentuée. Avec l’arrestation de Dabira et le procès où on a parlé de l’avenir des Mbochis, les voiles sont tombés. Sassou Nguesso ne s’est servi que des nordistes, des Mbochis qui ne sont pas tous devenus officiers de l’armée, de la police ou hauts fonctionnaire pour assouvir sa soif de rester au pouvoir du régime à caractère familial, clanique et tribal malgrés tribalisantion à outrance opérée de plus en ces derniers temps .Qu’est ce qui peut réellement justifier de tels actes de maltraitance à l’encontre de compatriotes, la dérive totalitaire de la dictature Sassou depuis le changement de la constitution? Sassou et ses hommes ne cessent de reprimer, de torturer, de massacrer, de cultiver de plus en plus la haine. « Comme pour pousser un cran plus loin le vice,  » après avoir violé la constitution, opéré le hold-up électoral, tué et s’être livrés à des actes de torture, à des actes de génocides répétés depuis des années à se livrer à un nouveau génocides contre les laris? Le tyran et ses hommes de mains sont ‘ils si fous pour massacrer une partie de la population du Congo,détruire systématiquement une région,le département du Pool bombardé pendant 2 ans par les hélicoptères de Combat et livré simultanement à la horde des mercenaires, les soldats qui se sont mis sans retenue à tuer, violer, saccager les localités, pour ne pas se rendre compte que leur appel a un nouveau dialogue n’a cette fois ci absolument aucune chance d’aboutir? Et oui.il faut que les esprits se developpent. Il faut qu’une prise de conscience générale prenne définitivement le dessus. Pas de dialogue avec le dictateur génocidaire et sa bande. Le dialogue se fera après le départ du tyran sanguinaire et sa clique.Tous les nombreux dialogues avec Sassou Nguesso n’ont rien donné ou disant mieux n’ont fait que renforcer le pouvoir mafieu, génocidaire. On ne dialogue plus avec un président illégal, illégitime et de surcroit tyran, assassin, grand criminel, génocidaire,terroriste . La place du tyran et sa clique qui ont plongé le pays dans la misère, le chaos,les génocides, massacres, le deuil au Congo est la prison.Vraiment, Sassou Nguesso a commis le crime de haute trahison contre l’ Etat du Congo.Il doit entant que président de la République, être amené à répondre de ses manquements aux intérêts du peuple Congolais.Les Congolais doivent réellement se mettre ensemble et faire face une fois pour mettre un terme à la dictature Sassou Nguessou, Cela va de la survie. Ce que les Congolais doivent faire, ce sont les villes mortes pendant une semaine ou plus avant fin janvier 2019 afin d’ éviter la perte de vies humaines.

  134. Ne raisonner jamais les imbéciles ça les instruit dit :

    LETTRE DE RAPPEL AUX PARTISANS CONOGRAPHIQUES DE RPP – LA CONOGRAPHIE ÉTUDIE LA RÉPARTITION GEOGRAPHIQUE DES CONS ET D’IMBECILES SUR DIFFÉRENTES ÉCHELLES: INDIVIDUELLES, TRIBALES, ETHNOCENTRIQUES, GÉOPOLITIQUES NORD/SUD – NORD/NORD – SUD/SUD…

    RAPPEL A TOUS ET A TOUTES…

    EXPERTISER LE NIVEAU DE CULTURE GÉNÉRALE ET DE CONSCIENCE NATIONALE D’UN PEUPLE A PARTIR DU QUOTIENT INTELLECTUEL D’UN GROUPE: Le quotient intellectuel d’un groupe est égal à celui du plus idiot de ses membres.

    Le dictateur Sassou Nguesso étant le plus idiot des congolais toléré à la tête du Congo Brazzaville ; par conséquent le quotient intellectuel général du pays est donc égal à celui de Sassou Nguesso.

    Ce qui fait d’ailleurs que les congolais du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest sont désormais entraînés et conditionnés vers le bas – c’est à dire à se complaire dans la bêtise et la médiocrité.

    Le cas RPP est une parfaite illustration de cette connerie qui ne cesse de tirer les sudistes vers le bas et entraînant ainsi les Nordistes aussi. Ceci est un cas de CONscience et d’IMBEscience.

  135. anonyme dit :

    Quand on a rien à dire

  136. rachel dit :

    « Le seul dialogue possible avec DSG c’est le règlement des problèmes entre les nordistes et les sudistes » sauf que les termes DSN et DIALOGUE ne vont pas ensemble. Quel intérêt à DSN de faire un dialogue sur ce thème sachant que son opulence qui lui permet de narguer le peuple congolais vient du sud ???? Je pense qu’il va falloir vraiment qu’on puisse comprendre que ce qu’a fait et continue de faire ce génocidaire et ses grèves la dalle est tellement grave que l’idée d’un dialogue ne devrait même pas nous faire réagir, franchement!!! Combien de dialogue y’a t’il eu ? les morts ne font que s’accumuler !!! il faut comprendre que les congolais sont arrivés à un point de non retour!!! Ceux qui se disent de l’opposition doivent se mettre au diapason. Ne pas vouloir dialoguer ne veut pas dire aller faire la guerre mais c’est un positionnement, une stratégie. Ce génocidaire respire, vit et se croit intéressant parce qu’il sait qu’a chaque fois, il y en a toujours quelques uns qui mordent à l’hameçon. Il est temps de ne plus calculer ce type, prononcer son nom et ceux qui l’accompagnent leur donnent trop d’énergie, il nous bouffe notre énergie, ça suffit !!!! Il veut dialoguer qu’il aille dialoguer avec un mur !!!! Le peuple congolais vaut mieux qu’un énième dialogue !!! Et surtout ne parlez plus d’opposition elle n’existe pas !! Parlons plutôt de ceux qui ont accompli de véritablement choses pour ce pays et ceux qui continuent à le faire. Parler de ce type DSN c’est lui octroyer une valeur qu’il n’a pas et qu’il ne mérite pas.
    Mnt concernant la séparation nord/sud la mettre en point central n’est malheureusement pas une bonne idée car ça donne à ce génocidaire du moulin a moudre, il sait que cette idée ne fait pas consensus et donc plus les sudistes sont divisés mieux c’est pour lui car pendant qu’on se déchire et qu’on parle de lui ben lui sirote, continue à tuer… Aujourd’hui le mieux à faire c’est de se rassembler, reconnaitre à l’autre ses qualités et avoir soif d’un Congo uni dans ses différences. DSN se nourrit de la haine entre congolais car tant qu’il y en aura il se croira au dessus de nous. Il se maintient parce qu’on n’a pas encore compris qu’il faut faire bloc contre lui.
    Enfin le fait que le Congo soit encore une colonie de la France on le sait mais à la décharge de RPP il m’a permis d’avoir des éléments concrets. Donc évidemment, une fois DSN mis en hors d’état de nuire cette question des accords devra être réglée car trop c’est trop nous ne sommes plus des esclaves de la France mais bien des Kongolais qui aimons notre pays et voulons le faire avancer.

  137. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    JE VOUS ÉPOUSE, MA SOEUR RACHEL

  138. 'Deaf' Jam dit :

    On épouse pas sa soeur.
    Même pas dans le mbochiland!

    [… Aujourd’hui le mieux à faire c’est de se rassembler, reconnaitre à l’autre ses qualités et avoir soif d’un Congo uni dans ses différences.]
    On peut toujours le répéter, et encore…

    En sourdine.

  139. 'Deaf' Jam dit :

    On n’épouse pas sa soeur.
    Même pas dans le mbochiland!

    [… Aujourd’hui le mieux à faire c’est de se rassembler, reconnaitre à l’autre ses qualités et avoir soif d’un Congo uni dans ses différences.]
    On peut toujours le répéter, et encore…

    En sourdine.

  140. Val de Nantes dit :

    Anonyme @.
    Admis.

  141. Val de Nantes dit :

    En cas de sécession , les nvilis ne nous seront d’aucun secours .Attention ,Le pool .Nous attendons toujours les preuves d’amour politiques entre le kouilou et Le pool.

  142. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    ‘Deaf’ Jam,
    IL FAUT LIRE ET COMPRENDRE.
    POUR TA COMPRÉHENSION.
    J’ÉPOUSE LES IDÉES DE MA SOEUR.
    C’EST UNE JALOUSIE MAL PLACÉE QUE VOUS AFFICHEZ, MON CHER DEAF JAM
    BREF, C’EST UN DÉTAIL.

    EST-CE QUE VOUS VENEZ CASSER AVEC NOUS CE SYSTÈME?

  143. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    Val de Nantes,
    TU VEUX DES PREUVES D’AMOUR?
    LE MARI DE MA SOEUR EST VILI.
    J’AIME MES NEVEUX ET MES NIÈCES.
    MA SOEUR ET SON MARI ONT CONSTRUIT UNE MAISON DANS LE POOL ET UNE AUTRE AU KOUILOU.
    AMOUR POLITIQUE?
    IL Y A DES DÉPUTÉS ORIGINAIRES DU POOL QUI SONT ÉLUS AU KOUILOU. LE CONTRAIRE SERAIT DIFFICILE À ÉTABLIR, C’EST UN PEU NORMAL. NOS FRÈRES DU KOUILOU NE SONT PAS DES AGIP RECHERCHE.
    EN FAIT, NOUS N’AVONS PAS BESOIN DES PREUVES. NOUS POUVONS NOUS RETROUVER QUAND LA RAISON OU LA VÉRITÉ EST SUR LA TABLE.

    IL N’Y AURA PAS DE SÉCESSIONS , MON CHER VAL DE NANTES. À L’ONU (LE MACHIN INUTILE), ON NE RECONNAIT PAS ENCORE DES MINI ÉTATS À LA TAILLE DU POOL ET DU KOUILOU. Rsrs

  144. Anonyme 5 dit :

    @ RACHEL
    Le rassemblement se fera avec qui ?
    Pour les autres des micros état esistent bien l’érytrhée en est un et les anciennes régions de l’ex yougoslavie sont devenus des états

  145. Anonyme 5 dit :

    A Quoi sert la soit disante armée Congolaise très très majoritairement composée par le nord ?
    Cette armée qui ne fait rien alors que le pays sombre ? qui tue et viole les Congolais d’autres régions

    JE DIS ET J AFFIRME QUE CETTE ARMEE N EST RIEN D’ AUTRE QU’UNE ARMEE
    D’ OCCUPATION ET ELLE AGIT COMME TELLE.

    IL FAUT QUE TOUS LES SUDISTES OUVRENT LES YEUX ET EXAMINENT BIEN LES FAITS SANS PASSION

    MERCI

    Après il y’aura bien quelques farfelus qui viendront dire que comme il y’a quelques Sudistes ce n’est donc pas une armée d’occupation

  146. 'Deaf' Jam dit :

    J’ai le « beluga » (la berlue), je ne sais pas lire à cause de mes excellentes rétines. J’ai la cervelle en paté de foie gras, je ne peux rien comprendre de l’excellence des académiciens congolais (sans tirets ni épithète). J’ai assurément les mains bronzées pour casser les oeufs et faire des omelettes sans voir…

    Mais sans nul doute je peux vous confirmer que la touche des lettres majiscules est à l’extrême gauche de votre clavier. A moins que vous en disposez d’un tout spécial et que la touche ne soit pas cassée, appuyez dessus s’il vous plait pour écrire proprement. Hey, ça ne masque rien mon Cher.

    Tiens, j’ai demandé la ‘casse’ il y’a des années… Bon il n’est jamais trop tard pour casser chez les sauvages.

  147. Anonyme dit :

    Mais bien sur qu’il y a une armée et surtout une milice aux ordres comment pourrait-il en être autrement le Congo, est une dictature mafieuse pas une démocratie et personne nie cette évidence.

    Sauf ceux qui défendent cette infamie. Cette dictature n’est pas idéologique mais mafieuse et n’a qu’un seul but s’accaparer les biens du pays au seul profit du clan et des ses courtisans.
    Son bras armée sa milice, l’argent le trésor publique Congolais, l’achat des consciences par la corruption tous azimut (Congolaise comme Etrangères) qui permet de déguiser cette dictature d’un semblant de démocratie. C’est le Hold Up du siècle.

    Je vous cite une partie de l’article de Rigobert OSSEBi qui résume très bien la situation

    « Le Congo n’est pas malade de sa dictature mais d’une opposition qui a été de tout temps gangrenée. Les opposants de valeur et parfois de grande valeur ont été neutralisés, sacrifiés voire éliminés par un environnement corrompu secrètement acquis à la secte d’Oyo »

    « Ce gang, bien plus que ce clan, ne serait rien sans l’aval silencieux d’une opposition « prétendument officielle » ou tacitement acquise : celle qui appelle le tyran et son épouse « papa et maman » ; celle qui se vautre dans la couche de JDO ou de Jean-François Ndengué après avoir léché les bottes du tyran comme celle qui se gave des os qu’on lui jette, ou celle qui espère recevoir des miettes dans les couloirs de l’Hôtel Bristol à Paris. »

    « La seconde est celle d’une opposition « officielle » dans un mercato permanent d’achats, de rachats et d’enchères en faveur de celui qui trahira le mieux le Peuple congolais, sa région, son propre village voire sa propre famille. »

  148. Anonyme 5 dit :

    JE DIS ET J’AFFIRME QUE CETTE ARMÉE AGIT POUR LES INTÉRÊTS DU NORD ET NE SERT

    QUE LES INTÉRÊTS DU NORD

  149. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    MONSIEUR Anonyme,
    Rigobert OSSEBi SE SITUE OÙ DANS CE CONGO?

  150. 'Deaf' Jam dit :

    Tout à fait d’accord avec vous, Anonyme5.

    PS. Lire plus haut: « … majuscules… »
    Pour les savants!

  151. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    DANS L’OPPOSITION OU PARMI LES IDIOTS?
    J’ESPERE QU’IL N’EST PAS AU CIEL COMME DIEU.

  152. Anonyme 5 dit :

    C’EST POUR CELA QUE NOUS DEMANDONS LA CRÉATION DE DEUX ETATS DISTINCTS

  153. Val de Nantes , salut ,frèrot, la descente aux enfers. dit :

    J’en conviens ,il y’a plus d’amour charnel que les faits politiques mettant á l’unisson les deux régions fondamentales du sud .
    D’où , la structuration économico géographique du pays ,par les fédéralistes afin de mieux dynamismer nos régions,nos territoires par l’exploitation de façon exponentielle le sous ,sol ,l’humain que contient tout l’ensemble de notre pays .
    La méfiance interethnique résulte d’un cloisonnement mental et économique .Notre devoir ,si tant est que le congolais nous en l’occasion ,au travers d’un referendum sur la question fédérale ,est d’orienter toutes les grandes régions vers la maîtrise de l’économie locale et moins vers les problématiques politiques dont les dégâts sociaux sur l’unité nationale sont mentalement contraires au partage du bonheur national ..
    Les coucheries entre les membres des tribus différentes est un cache conflit.

  154. Anonyme 5 dit :

    JE DIS ET J’AFFIRME QU’IL N’Y’A PAS D’AMOUR ENTRE LE NORD ET LE SUD
    VOILA LA VÉRITÉ
    ARRÊTONS CETTE MASCARADE

  155. Val de Nantes dit :

    Toutes les imperfections étatiques que vous avez citées sous Sassou seront lessivées après le départ de ce débile .
    Il est rédhibitoire de gouverner ce pays en laissant en l’état cette armée ethnique asservie aux intérêts politiques du nord .

  156. Val de Nantes dit :

    Du coté de l’amour charnel , il y’a de la matière .Par contre, pas d’amour politique.
    L’entre cuisse un vaccin contre le divorce national , wait and see.

  157. Anonyme 5 dit :

    Nous tenons pas à faire un quelconque état sous quelle que forme ce soit avec des gens qui ont trahi notre confiance point.
    Le souverain Peuple rendra son verdict

  158. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    Val de Nantes
    KIEKIEKIEKIEKIEKIEKIE
    MERCI

  159. Anonyme 5 dit :

    YA BA COLÈRE VE KAKA YA BA VÉRITÉ

  160. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très chères Sœurs et très chers frères,

    Oui heureusement que la recherche d’une solution efficiente afin de faire éviter au Peuple du NORD et à celui du SUD ces Tragédies sans fin consiste à résoudre le problème du Pouvoir.

    Ensuite entre la France et le Congo, il est également question de trouver une solution claire puisque le problème d’indepd’indép reste entier à ce jour.

  161. Val de Nantes dit :

    @la descente ,
    Toi qui est le tonton des petits lari nvilis , tu es peinard ,tu manges á tous les râteliers politiques .Paipailai.Tranquillous.
    Attention ,tu risques de te mvoubater.Un petit poste et hop tu nous retournes le dos.
    Je suis comme toi,tonton , mais il n’en reste pas moins que je dors d’un seul oeil.
    Avec les tchibambams,ce n’est pas la sécurité sociale ,frèrot.

  162. Val de Nantes dit :

    Lire toi qui es le tonton .
    Joyeux Noël á tous .

  163. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    JE SUIS UN ESPRIT UTILE.
    DUR À CUIR

  164. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    Dure à cuire

  165. Mortimer, we're back! dit :

    Bingo!
    C’est reparti, Mortimer… Ça marche la touche. Bravo.

    1′, 2′, 3′, 4′, 5’…

  166. Tsoua dit :

    Je salue et j’applaudis vos recherches pour un KONGO meilleur , mais sachez que pour mettre en place vos stratégies , vos idées en place, il nous faut le pour pouvoir, plutôt la vraie indépendance .
    Tant que nous aurions en face de nous cette sangsue qu’est la France, nos projets n’aboutiront jamais, donc ces paresseux mbochis qui n’aiment que la facilité seront toujours aidés pas par ce pays , afin de piller nos richesses.
    Je suis entièrement d’accord avec RPP, mais la même problématique se posera pour nous les scissionniste ainsi que pour le camp d’en face représenté par LONDI et VAL DE NANTES
    Dans l’optique d’une victoire sur la France, chose réalisable, les Algériens l’ont fait, il nous faut régler le cas mbochi, habitué à la facilité, ils récidiveront pour accéder de nouveau au pouvoir par les armes , même si sassou disparaît demain, parce qu’il n’est pas le seul à prôner la décision finale sur les LARIS
    A bon entendeur salut

  167. val de Nantes dit :

    @tsoua.
    L’idée de fédéraliser n’est pas en soi sacerdotale ,car elle est le résultat d’un échec collectif ,y compris les mbochis…
    À ,eux de voir ce qui leur semble bon .

  168. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    ALLONS CHASSER ALI ET MOHAMED AU GABON.

    KABILA, C’EST UN PEU MORT. NOUS AVONS LAISSÉ, CE MALADE, ORGANISER LES ÉLECTIONS.

    LE DEBY D’YDRIS EST TRÈS BAS. CE DERNIER EST ALLÉ CHERCHER TONTON BENJAMIN NIAU NIAU ET LE FRANÇAIS MAL ÉDUQUÉ macron.

    BIYA DORT EN SUISSE ET LAISSE TONTON NIAU NIAU FAIRE LE SALE BOULOT.

    NGUEMA A UN TRÉSOR DE GUERRE CONSÉQUENT. IL PENSE ENCORE TENIR LONGTEMPS.

    LE FRÈRE ANGOLAIS JOUE UN PEU EN SOLO. IL A REÇU L’ARGENT DU DIABLE. CUIDADO À LA CHUTE LIBRE SANS VITESSE INITIALE.

    LE FRANGIN CENTRAFRICAIN EST DANS LA NASSE. IL NE SAIT PAS S’IL FAUT PARLER RUSSE OU CONTINUER À PARLER FRANÇAIS AVEC UN TEL DEBY ET LE FRANÇAIS MAL ÉDUQUÉ macron.

    NOTRE IDIOT EST FATIGUÉ, MAIS IL DÉCIDE DE FAIRE ENCORE UN TOUR DANS L’ESPOIR QUE NOUS SOYONS clément mouamba AVEC LUI. IL ESPÈRE QUE NOUS SOYONS CE POISSON rigobert maboundou POUR NOUS METTRE DANS SA SAUCE mouamba.

    AINSI VA NOTRE AFRIQUE CENTRALE.

    CASSONS TOUT, NOUS AVONS LES RESSOURCES POUR RECONSTRUIRE.
    PAS DE DIALOGUE AVEC DES VAMPIRES.

    VAINCRE OU MOURIR? LA NATURE AURA LE DERNIER MOT. LA PATIENCE PEUT S’AVERER UNE ARME EFFICACE.
    LE PAYS DU FRANÇAIS MAL ÉDUQUE macron, EST PRESQU’EN COMMOTION GÉNÉRALE. LA DÉMOCRATIE EST PEUT-ÊTRE EN ROUTE.

  169. Mortimer, not yet! dit :

    …6′, 7′, ooohhhh, je m’en doutais bien.
    Cassons seulement.

  170. Val de Nantes,Á tous,piqûre de rappel. dit :

    La forme d’Etat primaire sur laquelle règne Sassou est denouée d’intelligence et frappée de misérabilisme institutionnel .
    Il ne serait pas intelligible d’en changer la genèse institutionnelle.
    Le fédéralisme y apporte les vertus de l’expansionnisme économique qui garantit á l’ensemble du pays une économie bien structurée et variée tant son potentiel économique reste vierge .
    D’où la recomposition géographique de notre Congo , pour viabiliser ce projet fédéral .
    L’agrégation des régions proches en est une des conditions.Faut il le rappeler ?

  171. val de Nantes dit :

    lire dénuée d’intelligence.

  172. val de Nantes À tous ,au boulot. dit :

    Diviser le pays en deux, est loin d’être un projet politique structurant .
    cette facilité politique pourrait cacher une incompétence sur le plan du développement intégral d’une quelconque organisation.
    La difficulté de coexistence entre ces deux blocs ,trouve sa solution dans notre imagination à lui opposer les effets bénéfiques d’une économie nationale prospère et décentralisée .
    La misère est accélératrice des violences protéiformes.
    imaginez un seul instant ,que votre projet se réalise.
    Avez vous mesuré la réaction des nordistes dont l’essentiel de leur survie sociale vient du sud?.
    Le fédéralisme est la solution pacifique de réduire ces écarts de richesses inégalement réparties sur l’ensemble du pays.
    Trois régions transformées en un État fédéral pour en faire une actrice économique grâce à l’allocation des ressources au moyen du principe national de la péréquation.
    On investit massivement dans ces territoires pour créer des dynamiques économiques capables de résoudre localement la problématique socio économique…
    En résumé, il s’agit de placer le bistouri à l’endroit gangrené par tant de désespérance sociale. .
    Imaginez un seul instant que l’état congolais ait investi 2000 milliards de CFA sur les 14milliards de CFA disparu s de la génération future sur chacune des cinq grandes régions découpées au titre de la conditionnalité fédérale ,êtes vous sûrs que nous papoterions encore sur la partition du pays …
    Pour moi ,notre manque d’imagination prodigieuse est la conséquence de ces phases nauséuses…

  173. Val de Nantes dit :

    Gageons que la grande faucheuse emporte brutalement ce virus Congolais,car ,á l’impossible nul n’est tenu .
    Nos souhaits disparates de 2019 ,flèchés sur cet homme peuvent être exaucés.

  174. Anonyme 5 dit :

    Votre longue tirade m’exaspèrel Le sud n’a pas d’armée alors on fait comment pour renverser le tyran on attend que votre fédéralisme sorte de terre et envahisse tout le Congo ?
    Vous êtes vous demandé un seul instant pour quelle raison les quartiers nord ne sont jamais levé?
    Après tout c’est bien un des leur qui fait du mal aux autres?
    Ah oui vous y avez vécu et ils attendent votre géniale proposition !

    Le Sud est occupé par une armée d’occupation où se trouvent donc ses phrases nauséeuses ?

    Le peuple souverain rendra son verdict de quoi avec vous donc peur? ils n’ont pas de salaire ils boivent de l’eau sale ils ne se révoltent pas ils sont content de leurs frère que voulez vous qu’on y fasse !!!!!! aiment ils ce pays ? C’es vous qui me donnez la nausée !!!!!

    Chers compatriotes il m’arrive de passer des nuits blanches à cause de la situation que vit notre pays je retourne les problème dans tous les sens et j’aboutis toujours et régulièrement à la même conclusion LA SÉPARATION DU PAYS tant pis pour ceux qui ont la nausée ils n’ont qu’à accoucher !

  175. Anonyme dit :

    Puisque la solution est la partitions du pays comme le préconise RPP alors donnez nous la recette pour y parvenir car jusqu’à présent le sieur RPP à part lancer des incantations en ce sens, il ne nous a rien proposé de concret quand à la marche à suivre pour y arriver.
    Déjà que nous n’avons même pas pu faire obstacle à un simple référendum et ensuite à une élection truquée.
    Si vous avez la formule magique qui va faire que sassou (et son clan) dans sa grande magnanimité va intercéder en votre faveur et s’engager dans la voie de la partition du pays, alors n’hésitez pas, allez-y proposez nous un projet en ce sens.

  176. Anonyme dit :

    Toutes les idées, quelles qu’elles soient, aussi respectables qu’elles puissent être ne pourront voir le jour tant que cette mafia tiendra le pays.
    Il est bien d’envisager l’après sassou mais le passage pour y arriver risque d’être plus difficile qu’il n’y parait car tous ces mafieux en place ne se laisseront pas priver de leurs privilèges sans rien faire.
    Fédéralisme, partition du pays, ou autre système …etc… dans l’état de déliquescence ou se trouve le pays, BIEN du courage à vous.

  177. VAL DE NANTES dit :

    Encore ,une petite piqûre .
    60 ans ,de cécité intellectuelle ,il va falloir voir un ophtalmo ,au risque de devenir aveugle .
    Tenez , qu’en est t’il de l’exploitation séculaire du bois issu des alentours de DOLISIE et de OUESSO ?.
    L’Etat congolais ,voleur des richesses nationales .
    Ce millefeuille administratif incontrôlé fait le bonheur de ces prédateurs qui prétendent gérer ce pays au nom de l’unité nationale .
    Voilà une des caractéristiques intemporelles de la malveillance financière érigée en un système gestion très centralisée ,le plus souvent aux bénéfices des initiés .
    Dans un système fédéral ,le produit de cette activité reviendrait , tout de go ,à la région fédérale pour le plus grand bonheur des locaux .
    L’Etat y gagne en impôts .
    Déverser cet exemple explicatif sur l’ensemble des régions fédérales ,nous serions en droit d’en attendre des retombées économiques significatives .
    Il s’agira pour ,ces régions fédérales de maitriser la production horizontale ( matières premières brutes ) ,et la production verticale (valeur ajoutée ).
    J’y ajouterai , un autre facteur de production ,le capital humain ,et donc , il va falloir former les compatriotes aux métiers du bois transformé .
    C’est limpide ,comme l’eau bénite de LOURDES .
    Le bois transformé en meuble .LE MEUBLE est la valeur ajoutée .
    C’est ,cette dernière variable qui est propice à la création des richesses, et ,donc ,in fine ,des emplois locaux .
    OUF , ON VA Y ARRIVER ,je suis là pour çà .On bosse ,gratos .
    C’est un petit cours de TD pour mieux élucider le parcours idyllique qui mène à l’appropriation par les régions de leur potentiel économique sans dépendre des oukases venus de l’Etat central .
    Toutefois ,il est toujours indispensable de rappeler que ,le fédéralisme sera soumis au couperet congolais et ne saurait s’introduire dans le pays par effraction .
    BISSO ,KAKA ; CALMOOOOS ..

  178. Anonyme 5 dit :

    TOUTES LES RICHESSES APPARTIENNENT AU SUD

    TOUTE CETTE MAFIA EST DIRIGÉE CONTRE SUD

    SUD RÉVEILLE TOI ! DEMANDE TON AUTODÉTERMINATION !

    SUD ON DÉTRUIT TON TERRITOIRE ON TUE TES ENFANTS

    ON TE VOLE ON TE PILLE

    RÉVEILLE TOI ! DEMANDE TON AUTODÉTERMINATION !

    YA BA COLÈRE VÉ YA BA VÉRITÉ KAKA

  179. VAL DE NANTES dit :

    Le point fort des fédéralistes ,c’est l’exploitation des richesses nationales au millimètre près .Nous redonnons du pouvoir économique aux régions fédérées sans impacter la concorde nationale .
    Que ,le petit mbochi d’oyo ,d’edou trouve une utilité économique et sociale de l’endroit où il vit .
    QUE LE PETIT MBEMBE de MOUYONDZI vienne apprendre les métiers de l’agro- alimentaire à KINKALA ,sans passer par BRAZZA ,et vice versa ,tout ceci ,dans un cadre fédéral .
    Cette dynamique éducative est le fondement pérenne d’un pays en pleine confiance irréversible .
    Chers compatriotes ,
    VOUS aurez ainsi compris notre défi de terroriser la haine qui s’est emparée du pays,du fait ,des institutions surannées ,et donc ,inadaptées aux attentes du pays ;
    l’homo – économicus drapé dans l’homo – numéricus devient exigeant ,c’est à nous d’y répondre par des solutions innovantes .
    Se contenter d’un repas de 60 ans vieilli ,sous prétexte que, ce sont les cuisiniers qui ont pris de la bouteille ,me parait trop court .
    Les fédéralistes , changent et les cuisiniers et les ingrédients et même le restaurant .
    Entendez par là , institutions ,hommes politiques , et carte géographique .
    MANICHI .
    BONSOIRRRR ; à la FREDO MITTERAND .

  180. Anonyme 5 dit :

    DEBOUT SUD DEBOUT MES FRÈRES ET SŒURS

  181. Anonyme 5 dit :

    SUD DIS NON A L’HUMILIATION !
    DEMANDE TON AUTODÉTERMINATION !
    REDEVIENS MAÎTRE CHEZ TOI !

  182. Anonyme 5 dit :

    SUD PREND TON DESTIN EN MAIN
    N’ECOUTE PAS LES DONNEURS DE LEÇONS
    ET LES MARCHANDS D’ILLUSIONS

  183. Anonyme dit :

    « DEMANDE TON AUTODÉTERMINATION !  »
    …………………………. QUI va en faire la demande et surtout A QUI ?????????

  184. Anonyme 5 dit :

    C’est le peuple du Sud qui revendiquera son autodétermination auprès des autorités compétentes

  185. Anonyme 5 dit :

    Cette procédure qui existe bel et bien devant les nations unies vous pouvez vous renseigner

  186. Anonyme dit :

    Il vous est permis de déposer ce que vous voulez auprès des Nations Unis tant que vous ne représentez pas une force politique conséquente et reconnue à l’internationale vous n’existez pas.

    Le Congo a un président qui lui est reconnu par l’ONU et ce machin l’ONU n’ira pas remettre en cause quoi que se soit et s’immiscer dans les affaires d’un état simplement parce que un petit groupe de personnes est mécontent de la gestion de son pays.

    L’ONU ne s »immisce pas dans les affaires d’un pays, cela est déjà très difficile de faire appliquer des résolutions prisent à l’unanimité lors de graves conflits.

  187. Anonyme 5 dit :

    QUE LE NORD EXPLOITE SES PROPRES RICHESSES ET LAISSE SUD ET SES HABITANTS TRANQUILLES !!! FAITES VOTRE PROPRE ETAT FICHEZ NOUS LA PAIX!!!

    NOUS REVENDIQUONS NOTRE DROIT A L’AUTODÉTERMINATION

    A BON ENTENDEUR

  188. Anonyme 5 dit :

    NOUS NE VOULONS PLUS DU NORD AVEC NOUS J’ESPÈRE QUE C’EST CLAIR POUR VOUS

  189. Anonyme dit :

    Que vous le vouliez, je veux bien le concevoir mais il ne suffit pas de vouloir pour avoir.

    L’ONU n’est qu’une administration elle n’a de pouvoirs que par l’intermédiaires de ses membres que sont les pays siégeant à ce conseil.

  190. Anonyme 5 dit :

    Je vous laisse à vos bêtises monsieur je me garde bien volontiers de vous instruire

  191. Anonyme 5 dit :

    SUD VOIS COMMENT ILS PANIQUENT !!!
    REVENDIQUE TON AUTODÉTERMINATION !

  192. Anonyme5 dit :

    WE WANT OUR MONEY AND PEOPLE BACK !

    WE WANT TO MAKE CONGO BRAZZAVILLE GREAT AGAIN !

  193. Anonyme dit :

    Aucune bêtise la dedans seulement du pragmatisme, par contre jouer les « radio mille collines  » en attisant les haines c’est de l’irresponsabilité qui peut nous replonger dans des conflits que personnes n’a envie de revivre. Il y a déjà trop à faire avec le tyran et sa mafia en place qui tyrannise le pays pour passer notre temps à s’entre déchirer car à la fin se sont toujours le petit peuple qui trinque et qu’on envoi au casse pipe.
    Ceux qui appelaient à la haine au Rwanda sur « radio mille colline » n’étaient pas ceux qui tenaient les machettes.

  194. Anonyme dit :

    lire « se sera toujours le petit peuple »

  195. Anonyme5 dit :

    Je n’attise aucune haine désolée si vous en voyer je demande la séparation du pays puisqu’il est déjà de fait séparé si vous appelez ça haine et bien ce n’est pas de mon fait

  196. Anonyme 5 dit :

    lire si vous en voyez
    et pour votre gouverne la radio des mille collines est en cours dans le Pool vous allez encore dire que c’est de ma faute?

  197. Anonyme dit :

    Personnellement mon ennemi n’est pas le petit peuple qu’il soit du Nord ou du Sud et qui comme toujours dans ces conflits paiera le prix le plus fort.
    Mon ennemi c’est sassou, son clan familial et tous ceux qu’ils soient du nord ou du Sud, qui ont des postes à responsabilité ou une quelconque notoriété (armée, gouvernement,administrations, syndicalistes, etc….). Qu’ils se trouvent au pays ou dans la diaspora et qui du fait de leur participation ou leurs prisent de position entretiennent ce régime mafieux.
    Nous avons trop de complaisance envers certains de nos compatriotes sous prétexte qu’ils soient de la même ethnie, de la région ou du village. Lorsque l’on combat une DICTATURE on ne peut admettre de la demi-mesure on est POUR ou on est CONTRE. Si nous étions sous un régime démocratique les choses seraient tout autre.
    Que nous ayons des positions différentes cela peut se concevoir mais j’exècre par dessus tout le tribalisme et le rejet de l’autre du fait de sa différence. Bien souvent nous savons traiter certains blancs de racistes mais le tribaliste est souvent beaucoup plus violent que le raciste.

    Je vous demandais simplement de nous dire (le) COMMENT vous comptiez vous y prendre, concrètement, pour parvenir à la partition du pays, ce que RPP n’a jusqu’à présent jamais réussi à nous expliquer, à part des « Ya qu’à… » et des « faut qu’on…. ». Lorsque l’on se présente comme, soit disant leader d’opinion et que l’on écrit ou se fait interviewer en ce sens on se doit de répondre aux interrogations des internautes lambda qui vous lisent.

  198. Val de Nantes dit :

    Il manque á Rpp un don.L’intuition.La suppression de la fonction présidentielle aurait eu des nombreux adeptes.
    Du concret .
    Pourquoi ,nous en sommes arrivés á ce point ?.
    La raison en est simple ,et elle se décline une phrase ,la présidence,á tout prix.
    Un diagnostic mal posé ,et le problème se referme comme une huître ,c’est ce quoi á nous assistons.
    Dommage !.

  199. Val de Nantes. dit :

    Demain ,c’est le Nord , et après demain ,c’est le Pool etc?
    On peut yougoslaver le Congo , mais nous devrions en assumer toutes les conséquences.

  200. Anonyme 5 dit :

    Vous voulez qu’on mette la procédure noir sur le blanc sur ce site afin que le tyrannosaure nous mette les bâtons dans les roues ?
    Certainement pas sachez que ce droit est inscrit dans la chartes des nations unies

  201. Anonyme 5 dit :

    Quant à vous quelle est votre solution concrète pour arrêter la radio des mille collines dans
    le Pool ?

  202. Anonyme 5 dit :

    Le citoyen du Sud est regardé et traité comme un étranger sur la terre de ses ancêtres
    Le citoyen du Sud est ravalé au rang de citoyen de seconde zone sur sa propre terre
    Il subit toutes sorte de discriminations il est spolié de ses droits on l’a dépouillé de toutes ses richesses.On peut le tuer en toute impunité
    Les filles Kouilou sont obligées de se livrer à la prostitution pour subsister les femmes du Pool sont violées leurs enfants massacrés et leur terre incendiée nous avons tous vu un ancien ambassadeur réduit à la mendicité

    TON TERRITOIRE EST LIVRÉ AUX MASSACRES AU VOL ET AUX PILLAGES TU ES DEVENU UN MENDIANT SUR TA PROPRE TERRE

    JUSQU’ À QUAND SUD VAS TU ENCORE SUPPORTER CELA ?

    PEUX TU CITER UN SEUL EXEMPLE D’UNITÉ POSÉ PAR LA TYRANNIE DU NORD ?

    NOUS LANÇONS UN APPEL SOLENNEL À NOS SPÉCIALISTES DE DROIT INTERNATIONAL
    DE DEMANDER AUPRÈS DES NATIONS NOTRE SÉPARATION DE CETTE RÉPUBLIQUE
    MORTIFÈRE ET GÉNOCIDAIRE AU NOM DU PRINCIPE DU DROIT DES PEUPLES À
    DISPOSER D’EUX MÊMES OU DROIT À L’AUTODÉTERMINATION DES PEUPLES PRINCIPE
    ÉNONCÉ DANS LE CHARTES DES NATIONS UNIES

    L’ÉRYTHRÉE ,LE SUD SOUDAN , LES ANCIENNES RÉPUBLIQUES DE L’EX YOUGOSLAVIE ONT BIEN RÉUSSI ALORS POURQUOI PAS NOUS.

  203. VAL DE NANTES dit :

    @ANONYME 5
    J’ai l’impression d’avoir en face de moi ,ma cousine vivant dans la région parisienne .Vos envolées lyriques et colériques ressemblent à celles de ma cousine .
    Comme ,Je suis très sympathique avec mes parents ,je me suis imposé le strict de devoir de ne pas trop vous contrarier .
    Votre douleur est légitime car les faits que vous avez cités coulent de source et renferment une colère inextinguible .
    Il va de soi que ,vivre avec des sauvages ,c’est une épreuve insupportable .
    Rassurez vous ,je n’y suis pas indifférent .Mais j’ai préféré en passer par le fédéralisme pour restituer la dignité à nos compatriotes blessés par tant de barbaries mbochis .
    On pourrait le cas échéant ,relier le seul POOL à BRAZZA ,pour en faire une région fédérée .
    Ce sont là des propositions d’apaisement qui peuvent vous faire retrouver un petit sourire .
    LÉVOKA ,DISAIT MA MAMAN ,quand je m’enflammais .

  204. Anonyme 5 dit :

    Monsieur
    Je ne suis pas en colère je suis tout simplement très indignée de ce qu’on fait subir à mon peuple
    maintenant vous si ça vous fait rien et bien libre à vous continuez à rembourrer votre matelas fédéral pour reprendre votre propre expression
    Le pardon sera accordé uniquement par le peuple du Sud s’l le veut bien

  205. Anonyme 5 dit :

    Je ferais jamais jamais partie de ceux qui répondent oui à l’humiliation

  206. Anonyme 5 dit :

    SUD ON T’ A VOLÉ TON TERRITOIRE REPREND LE ! GOUVERNE LE ! COURS VA VERS TON AUTODÉTERMINATION ! NE REGARDE PAS EN ARRIÈRE AU RISQUE D’ÊTRE TRANSFORMÉ EN STATUT DE SEL

  207. Anonyme dit :

    « L’ÉRYTHRÉE ,LE SUD SOUDAN , LES ANCIENNES RÉPUBLIQUES DE L’EX YOUGOSLAVIE ONT BIEN RÉUSSI ALORS POURQUOI PAS NOUS. »
    A la différence c’est qu’ils ont été après une guerre et c’est devant un fait accompli que les états siégeant à l’ONU on reconnu ces partitions. Pour l’instant officiellement le Congo n’est pas en guerre et le Sud quoique vous puissiez en dire est loin d’être UNI.

    « PRINCIPE DU DROIT DES PEUPLES À
    DISPOSER D’EUX MÊMES OU DROIT À L’AUTODÉTERMINATION DES PEUPLES PRINCIPE
    ÉNONCÉ DANS LE CHARTES DES NATIONS UNIES »

    Comme son nom l’indique ce n’est qu’un principe et pour le faire appliquer il faut l’imposer on ne vous le donne pas simplement pour répondre à un désir de quelques citoyens mécontents de leur dirigeant. Il n’existe pas une autorité suprême qui dicte ses règles aux états souverains mais simplement des états qui reconnaissent ou pas un autre état.

  208. Anonyme 5 dit :

    LES AUTRES ONT RÉUSSI NOUS AUSSI NOUS RÉUSSIRONS LE PAYS EST EN GUERRE LA SITUATION DU POOL L’ ATTESTE
    BRIMADES DISCRIMINATION GÉNOCIDE SONT DES MOTIFS DE DISLOCATION

    Le sud uni n’a jamais existé affirment certains donc le royaume Kongo n’a jamais existé moi j’appelle ces gens les nouveaux révisionnistes il y’a eu quelques difficultés entre homme politiques et on affirme que le Sud uni n’existe pas ? les peuples du sud se sont toujours bien entendu jusqu’à l’arrivée de la tyrannie du nord qui a usé de manipulation

    POURQUOI LE NORD A T IL PEUR DE CETTE SÉPARATION ILS PEUVENT PARFAITEMENT S’AUTOGÉRER CELA FAIT 40 ANS QU’IL GOUVERNE CE PAYS DE QUOI
    A T IL DONC PEUR ?

    BLA BLA ÉTERNEL DES PARTISANS DU OUI À L’HUMILIATION ET DE LA FÉDÉRATION DE LA HONTE

  209. Anonyme 5 dit :

    NON À L’UNITÉ SUBIE

  210. Anonyme 5 dit :

    LA TCHÉCOSLOVAQUIE S’EST SCINDÉE EN DEUX SANS GUERRE

  211. Anonyme dit :

    Rien à voir, c’est suite à l’effondrement de l’URSS que que chaque entité Tcheque et slovaque on repris leur autonomie.
    Et la Catalogne en Espagne a-elle obtenue son indépendance et pourtant il y a eu un référendum ??
    Peut être que si vous provoquez une guerre civile ethnique Nord/Sud et que la situation finisse par devenir inextricable, sinon vous pouvez toujours quémander auprès de l’ONU vous n’en verrez jamais la couleur.

  212. Anonyme 5 dit :

    VOUS MANQUEZ DE CULTURE
    MAIS DE QUOI AVEZ VOUS DONC PEUR ?
    SÉPARONS NOUS UN POINT C’EST TOUT APPRENEZ À VOUS DÉBROUILLEZ SANS LE SUD

    QUE LE NORD VIVE ENFIN DU TRAVAIL DE SES PROPRES ENFANTS ET DE SES PROPRES RICHESSES

    Vous avez parlé de la radio des mille collines mais cela fait plus de 40 ans que le Sud entend cette radio d’abord en sourdine puis à vive voix
    Certains parle de haine mais cela fait plus de 40 ans que le sud subit la haine et vit la peur au ventre
    Certains ont aussi parlé de nausée mais la nausée c’est notre quotidien depuis plus de 40 ans

    NON A L’ UNITÉ IMPOSÉE NON A L’UNITÉ SUBIE

  213. Anonyme 5 dit :

    La séparation vous fait perdre votre sommeil et bien cela fait plus de 40 ans que nous ne dormons plus

  214. Anonyme dit :

    Détrompez vous, je n’ai absolument pas peur du projet en lui même. Pour moi il est utopique car vous n’avez absolument aucun moyen pour y parvenir mais entretenir cette position c’est tromper les compatriotes et aider sassou à perdurer en entrant dans son jeu machiavélique qui est de diviser pour régner en se portant en tant que garant de l’unité nationale.
    Pour ma part RPP est un élément de ce jeu, voilà pourquoi sassou le laisse libre de ses mouvements et qu’il peut entretenir des relations privées avec antoinette.

    En faisant cela on oublie l’essentiel qui est de sortir de cette dictature au plus vite après il vous sera tout à fait possible de formuler votre projet et on pourra en discuter sereinement.

  215. Anonyme 5 dit :

    VOUS AVEZ PEUR
    d’où vos menaces
    SÉPARONS NOUS POINT FINAL
    LE SUD DEMANDERA SON DROIT À L’AUTODÉTERMINATION

    Prenez le temps de vous cultivez apprenez l’histoire du monde cela vous aidera

  216. Anonyme 5 dit :

    La connaissance de l’histoire du monde vous aidera à raconter moins de bêtises

  217. Anonyme dit :

    Alors j’attend ce jour ou le Sud demandera son droit à l’autodétermination, mais étant donné mon âge je n’ai pas doute sur le fait que cela ne le sera pas de mon vivant.

  218. Anonyme 5 dit :

    Ne désespérez pas vous le vivrez en temps et en heure
    Rassurez vous

  219. Anonyme dit :

    Je suis en total désaccord avec vous, vous avez pu le constater mais contrairement à ce que vous affirmez je n’ai émis aucune menace à votre encontre.

  220. Anonyme 5 dit :

    Vous avez émis des réserves quant à la solution que je propose notamment en parlant de guerre entre le nord et le sud et aussi de radio des mille collines mon sens ce sont des menaces

  221. Anonyme 5 dit :

    De mon point de vue le nord et le sud peuvent se mettre atour d’une table et entamer des discussions sur la séparation comme l’ont fait la Tchéquie et la Slovaquie puisque il n’y a pas d’entente or les réponses quand on en parle c’est radio mille collines ou guerre entre le nord et le sud pour moi ce sont des menaces et de l’intimidation

Laisser un commentaire