VOEUX de MODESTE BOUKADIA aux PEUPLES du CONGO pour 2019

Modeste BOUKADIA adresse ses vœux à tous les Peuples du Congo en rappelant la souffrance et les injustices que subissent les populations notamment celles du Pool pour lesquelles la 31ème Session de l’UPR des Nations unies a recommandé le 14 novembre 2018 l’arrêt du génocide qui sévit dans la région du Pool. Il rappelle toutes les décisions que la Commission des droits de l’Homme des Nations unies a recommandé au gouvernement de Denis Sassou Nguesso de s’y plier. Modeste Boukadia exhorte que les sacrifices et les souffrances qu’endurent les prisonniers politiques dans les prisons de Ouesso, d’Impfondo, de Brazzaville et de Pointe-Noire doivent se muer en ciment de la concorde nationale. Il dénonce les conditions inadmissibles de leur incarcération par la gouvernance ignoble qui n’a d’autre choix que de se soumettre aux décisions de l’ONU : c’est le droit international qui triomphe et qui fait plier cette dictature abjecte. Modeste BOUKADIA dénonce la gestion frauduleuse avec une corruption généralisée qui a engendré la faillite de l’Etat par le pillage des ressources financières du CONGO au lieu de les redistribuer à la population congolaise à qui l’on jette pour survivre 1,5 $ par an et par personne. Modeste BOUKADIA appelle les Peuples du Congo à exiger la Conférence Internationale et le soutenir dans cette démarche pour aboutir à l’Unité du Pays et à l’Union Nationale comme le souhaitaient les Pères-Fondateurs de la République. La Conférence Internationale est, selon le président du CDRC, est la solution la mieux adaptée pour réinitialiser la République du Congo de jure du 28 Novembre 1958 pour mettre en place les conditions d’une gouvernance démocratique.

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

37 réponses à VOEUX de MODESTE BOUKADIA aux PEUPLES du CONGO pour 2019

  1. Val de Nantes dit :

    On attend de Boukadia ,un projet politique de haute facture . Boukadia ,n’est pas ,á lui seul ,une alternative politique valide .
    Il lui en faudrait plus pour se voir décerner un certificat de légitimité .
    Le temps des héros éphémères est révolu . On veut que les potentiels hommes politiques congolais nous offrent un remède novateur aux maux qui détruisent l’âme congolaise.
    Le surplace constitutionnel est frappé de complotisme contre le pays .
    Désormais ,il va falloir sortir des sentiers pour flatter les papilles acariâtres des congolais abusés par du verbiage mensonger de Sassou .
    Des voeux sans projet politique consistant , c’est offensant , pour nombre des congolais en attente d’un éclair de lune .

  2. kikadidi leo dit :

    la solution etre republicain jusqu au bout.le republicain n est pas un revolutionnaire son but n est pas de renverser les institutions pour imposer une ideologie mais d ameliorer et de defendre les institutions de la republique il est pour la justice et l ordre.
    le reublicain n est pas un populiste il est toujours rationel et humaniste.il est pour une representation parlementaire,executive,et constitutionnelle elue il est democrate.
    le republicain n est pas un fasciste il respecte toutes les races,toutes les ethnies,toutes les religons,et toutes les minorites.il est tolerant et solidaire.
    le republicain se reconnait a sa bonne education,son respect des autres et par sa vision economique souvent liberale et sociale toujours compatible avec la constitution et les valeurs universelles des droits de l homme et du citoyen.
    le republicain est un citoyen pret a se sacrifier pour la patrie et les valeurs de liberte et de democratie.
    sa devise aide toi le ciel t aidera
    son embleme une mangue verte ,jaune,et rouge.

  3. Olembo dit :

    Question: Est ce Boukadia sait ce que c’est qu’on projet politique? Ils embrouillent les gens les Boukadia. On devait meme plus publier leurs  » faux » messages dans nos médias!!! Fuck off Boukadia!!!

  4. Bouka dit :

    @ Mr. Boukadia Modeste
    J’ai envi de dire : Allez au diable alors !
    Quand vous complotiez en 1995, 1996, 1997 avec celui que vous pourfendez aujorudhui, monsieur Sassou, celui que vous accusez d’avoir tué le Congo Brazzaville, vous ne vous imaginiez pas que vous serz a ce point aujordhui.
    Votre haine gratuite, inouie et sans raison contre le seul et unique président librement et democratiquement élu du Congo, le professeur Lissouba Pascal, vous a mis dans un aveuglement dont vous devez assumer les conséuquences.
    Vos nouveaux héros sont devenus: Opangault Jacque et Youlou Fulbert que vous citez en boucle depuis deux ou trois ans. Tant mieux pour vous !
    Mais votre haine, toujours la haine, vous interdit de reconnaitre les valeurs intrinsèques des presidents les plus constructifs et rassembleurs que le Congo ait connu: leurs noms sont Massamba Debat et Lissouba Pascal… Vous êtes un pitoyable monsieur.
    Votre obsession à ne penser au Congo qu’en termes du Pool (et par intérêt a Pointe-Noire) ne vous conduira nulle part !

    Vous parlez « … des inriguants, opposants d’un jour, et alliés le jour suivant…: Vous ètes exactement l’un d’eux.
    Beaucoup de nous avions du respect pour vous. Mais ….

  5. Mascad dit :

    @Olembo
    Est-ce que, même toi-même, tu sais ce que c’est qu’un projet politique ? C’est bien de savoir aligner les mots, encore faut-il en connaître tous les sens. Merci de trouver son projet politique, plutôt son projet de société ici, dans ce livre que, certainement, tu n’as jamais lu.
    Ce livre : « Ci-gît le Congo-Brazza… Sassou-Nguesso m’a tuer », tu peux le trouver aux Editions Auteurs du Monde : http://www.auteursdumonde.fr. L’auteur est Modeste Boukadia. Le livre comporte 510 pages.
    Tu peux détester l’homme parce qu’il s’appelle Boukadia, mais tu ne peux pas cracher sur ce qu’il fait et dont tu ne connais absolument rien du tout. Tu n’as pas le monopole du Congo.
    Vas lire ici : https://blogs.mediapart.fr/jecmaus/blog/051116/congo-brazzaville-conference-debat-paris-themes-dictature-et-economie
    Merci à toi !

  6. David Londi dit :

    Ce qui est en cause ici, dans les paroles et le comportement de Modeste Boukadia, c’est la crédibilité de la parole politique : comment peut-on défendre aujourd’hui une position inverse à celle prise solennellement il y a quelques années ?
    Comment peut-on espérer convaincre une majorité de nos compatriotes quand des engagements de cette importance peuvent être reniés ? Quelle est désormais la valeur des promesses de Mr Modeste Boukadia ? Comment éviter que nos concitoyens voient autre chose dans le comportement de la classe politique que de l’opportunisme ?
    Quelques vérités pour Mr Boukadia :
    – On ne va pas aux élections avec un dictateur parce qu’ils ne les organise pas pour les perdre ;
    – On n’organise pas un dialogue avec un dictateur tant que le rapport de forces est en sa faveur. Quelle contrepartie pour le dictateur : exonération des crimes commis, attribution d’un poste honorifique dans l’architecture de l’Etat ou exil sur une île paradisiaque ? Il est nécessaire de rappeler à Mr Boukadia que les droits fondamentaux humains ne sont pas négociables, comme le droit à la vie. Chaque citoyen congolais a droit à la vie et celle ou celui qui le lui enlève ne peut être exonéré de ce crime. Le dictateur en a pris des dizaines de milliers, sa place est dans une prison et non à la table des négociations.

  7. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    MÉFIEZ VOUS DE CEUX QUI VIENDRONT PARLER À MON NOM. DISAIT UN CERTAIN JÉSUS .
    NOUS N’AVONS PAS BESOIN DES MESSIES.
    NOUS SOMMES ASSEZ GRANDS POUR ALLER ENCORE APPLAUDIR LE PREMIER VENU.
    LA COUR APPRÉCIERA.

  8. Bouka dit :

    @ David Londi
    Voyez-vous cher David Londi, dans mon précédent post, je disais, en sourdine ou en termes feutrés, que monsieur Boukadia Modeste a perdu toute crédibilté à la face de beaucoup de congolais.

    Vous dites, je vous cite :
    <>

    Le même criminel Sassou Nguesso que Boukadia a soutenu bec et ongles hier, il le pourfend depuis un certian temps tout simplement parce que lui, Boukadia, n’ a pas obtenu son « coq – le poste de 1er misnitre – promis à lui par Sassou lors des complicités mafieuses en 1996-1997 en France et au Congo ».

    Où est alors la crédibilté d’un homme politique ?

    Il parle dans son discours que je viens de réecouter <>: Je le répète: lui Boukadia fait partie de ceux là qu’il décrit si bien.

    En 1991, pendant la Conférence Souveraine Nationale, Sassou Nguesso n’avait ni les armes (comme celles qu’il a aujourdhui et toutes dirigées contre son propre peuple), Sassou n’avait ni les mercenaires, ni les hommes interieurs à sa solde (tous ces collabo du sud comme du nord qui lui font allégeance) ni la communaute internationale… pour imposer à tout le Congo sa volonté à lui seul. Alors le peuple souverain avait eu l’occasion de faire entendre sa voix, de lui imposer la volonté de l’interête general et superieur de la nation congolaise
    .
    Aujourdhui, Boukadia veut une conférence internationale pour faire quoi au fait, face à un homme surarmé, sourd, maniaque, megalomane, entouré de faucons aussi criminels que bruleurs de la nation, si ce n’est pour légitimer les viols, vols et tous les crimes de sang de ce pouvoir depuis 1997… et enfin servir a Boukadia son coq a l’issu du fameux dialogue.
    Peine perdue !
    Bwaaaanannée à tous, sans oublier mon frere Modeste Boukadia et Tony Moudilou.

  9. SAMBA DIA MOUPATA dit :

    Le revoilà l’espion top secret de sassou ,qui joue le rigolo ,car c’est lui qui pièges les jeunes gens à pointe noire , qui jusqu’au jour d’hui croupissent dans les prisons de son patron sassou . Modeste c’est aussi un parmi le club des complotistes du Vésinet qui ont renversés ,Lissouba un président élu qui n’était pas arrivé au terme de son mandat .Ce garçon après les études de physiologies n’a jamais travaillé , alors de quoi vit ce garçon pour manger et s’habiller ?

  10. Bouka dit :

    @ David Londi
    Les deux citations que le site Congo Liberty de faire valider les « copier-coller » sont les suivantes:

    1). <>

    Ou est donc la credibilté de notre frere Boukadia ?

    2) tiré de son discours de voeux << … des intriguants, opposants d'un jour, alliés le jour suivant…" Hélas, mil fois helas, Boukadia fait partie de ceux-là.
    Il a mieux a faire pour nous convaincre de sa sincérité.

  11. David Londi dit :

    @Bouka,

    je n’ai aucune référence dans tout le lot qui compose les hommes politiques au Congo parce que dès le départ je n’ai jamais considéré ce pays comme une Nation. Ma très forte conviction est que le fait de n’avoir pas remis en question l’attelage qui nous sert de pays hérité de la colonisation est la mère de toutes nos contradictions. Mon seul et unique projet est l’instauration du fédéralisme pour dépasser toutes ces contradictions qui nous tuent à petit feu depuis 60 ans.

  12. Anonyme dit :

    Modeste BOUKADIA l’homme qui se prend 30 ans (jugement par contumace), de travaux forcés, qui retourne au pays et se retrouve enfermé et est libéré 1 an et demi après alors que d’autres croupissent en prison. depuis 2016 …. trouvez l’erreur ????….. Quel est le deal passé avec le tyran de l’Alima ????? RIEN ne se fait au pays sans l’aval de sassou.
    Modeste BOUKADIA un opportuniste à mettre sur le banc de touche et à oublier très rapidement.

  13. Bouka dit :

    @ Anonyme
    A la lecture fine des faits. il nous parait évidemment qu’il y a eu un deal avant la libération de Boukadia des géoles de Sassou.
    Pas un deal entre les deux, mais un deal imposé par Sassou à Boukadia.
    On peut imaginer le diolague suivant entre Sassou et Boukadia:

    – Sassou ( à Boukadia): « Monsieur Boukadia, je suis prêt à vous libérer de la prison. Nous avions déjà travaillé ensemble dans le passé (…) Je vais vous libérer ! Mais la condition que je vous donne, c’est de tout faire pour convaincre vos freres et pour organiser un dialogue – qui pourra s’appler conference internationale sur le Congo et qui réunira toutes les forces possibles, et surtout les congolais de l’extérieur. »
    (Dans sa tête, Sassou veut ce qu’il veut et ne va pas dans les plus petis details avec Boukadia, mais il a en en vue sa reconnaissance internationale… et la repromesse du « coq » a Boukadia.)

    – Boukadi (à Sassou): « Merci monsier le president. Euh, je vais essayer monsieur le président. La tache ne sera pas facile, mais je vais essayer et faire mon mieux pour organiser ce dialogue. »
    (…)
    Boukadia est finalement libéré, laisse tous les autres là bas en prison et regagne l’Europe.
    Il entame alors le commencement de la réalisation du voeux de Sassou Nguesso. Organiser « la conference sur le Congo » que veut on ami Sassou. Les Moudilou Gilbert et Cies, comme les « soldats aboyeurs ou silencieux »… c.à.d tous les espions à la solde du criminel numero un de la politique au Congo depyis 1960 Sassou et de Okemab et Ayessa entrent dans la danse pour entrainer toutes leurs foules et tenter vaille que vaille de convaince les congolais de la diaspora.
    Boukadia tient des conferences, va aux USA, au Canada, …
    Resultat de tout cela: ECHEC TOTAL de Boukadia et Cie.

    Sassou, impatient et devant cet echec de Boukadia, change alors de fusil d’épaule et charge un autre espion, Makomé Marcel , pour convaincre les congolais 9surtout de la diaspora) de l’idée d’un dialogue. Cette fois-ci un dialogue au Congo.
    Pschiiitttt, Makomé aussi echoue, de la maniêre la plus pitoyable qui soit, tout en exposant au passage certains de mes valables freres et aussi montrant ses liaisons dangereuses et son manque de caractêre.

    Voilà ce qui pourrait être le deal imposé par Sassou à Boukadia Modeste.
    La route est encore longue.

  14. Jean-Paul Kimpa-Bikenda Kelandenzi dit :

    @Val de Nates
    @Olembo
    @Bouka
    @David londi
    @La descente aux enfers commence
    @Samba dia Moupata
    @Anonyme
    @Etc.

    Mémoire sélective ou mémoire courte tout simplement ?
    Quel acharnement ! Qu’est-ce que Boukadia vous a fait ?
    Pour essayer de camoufler votre incapacité et votre incompétence à déboulonner le criminel d’Oyo, Alibaba et ses 40 voleurs, le coupable expiatoire que vous avez trouvé c’est Boukadia ?
    Ecoutez-moi bien les gars.
    Quand Sassou avait commencé et fait sa guerre contre Lissouba :
    – Tsaty Mabiala était ministre de la défense
    – -Mberi Martin ministre de l’Intérieur
    – Claudine Munari était ministre-Directrice de Cabinet du président de la République
    – Mungunga Nguila Nkombo était ministre des finances (Paix à son âme !)
    – Benoit Koukebene ministre du pétrole
    – Etc.

    Avant la guerre, Mme Munari s’était rendue en Angola rencontrer le président Dos Santos pour le compte de M. Sassou. Qu’a-t-elle fait là-bas alors qu’elle était Directrice de cabinet du président Lissouba ?

    Pendant la guerre, les armes étaient arrivées à Dolisie. Les spécialistes avaient demandé 5 milliards de Fcfa pour les monter et les rendre opérationnelles (ce qui est une goute d’eau pour un Etat ou un gouvernement qui veut garder le pouvoir).

    Pour les Gilets Jaunes, le président Macron a bien lâché 4 milliards d’Euros.
    Alors, pourquoi Mme Munari, MM. Koukebene, Tsaty Mabiala, Mberi Mrtin, Mungunga Nguila Nkombo, etc., n’avaient pas lâché 5 milliards de Fcfa pour gagner la guerre au lieu d’attribuer la responsabilité à des tierces personnes ?

    Est-ce vraiment Boukadia qui a fait tomber le président Lissouba ? La véritable raison n’est-elle pas parce qu’il s’appelle BOUKADIA ?
    Où est-ce que vous mettez M. Jacques Foccart, le président Jacques Chirac, la société ELF ? Lisez le livre de M. Jean-François Prost « Chirac, mon ami de trente ans », éd. Denoël, Paris, où l’auteur explique très largement et très clairement comment Sassou est revenu au pouvoir et lesquels l’ont aidé et qui avait été chargé d’acheter les armes.

    Comment expliquez-vous le fait qu’aussitôt M. Lissouba limogé par Sassou, M. Martin Mberi est ministre de l’adversaire ou l’ennemi qu’il était censé combattre ? Comme expliquez-vous que Mme Munari soit devenue ministre de l’ennemi ? Comment expliquez-vous que tous les anciens ministres du président Lissouba sont passés avec armes et bagages du côté de l’adversaire qui les a fait chuter ? Aujourd’hui l’UPADS fait la pluie et le beau temps dans le pays. Au gouvernement : L’UPADS/PCT ; à l’opposition : L’UPADS ; au FROCAD : l’UPADS/PCT qui, tous, travaillent de mèche avec le PCT et M. Sassou. Personne ne dénonce cette connivence.
    On s’acharne sur Boukadia pour camoufler toutes ces tricheries et trahisons.

    Pour la sortie de prison de Boukadia, je ne peux y voir qu’une sorte de jalousie. Il faut savoir que Boukadia n’est pas libéré de prison. Il a été évacué sanitaire et il traine encore sur le dos ses 30 ans de travaux forcés. Il suffit qu’il remette les pieds au Congo pour qu’il se retrouve derrière les barreaux. Mais ses tortionnaires en prison, ceux qui avaient reçu l’ordre de l’assassiner, il ne les a pas oubliés.
    Son évacuation sanitaire il ne la doit surtout pas au rancunier Sassou. Il la doit à des lobbies puissants, comme le président Macron entre autres, qui ont fait pression sur Sassou Nguesso. Si ce n’est pas le cas, alors pourquoi tout le monde ne signe pas des deals pour sortir de prison ?

    Alors, ceux qui ont été libérés de prison comme MM. Paulin Makaya, Limbongo-Ngoka, Ngouabi, Bananganzala, etc, ont donc eux aussi signé des deals avec Sassou ? C’est pitoyable et mesquin comme argument. C’est pathétique !

    Y a-t-il des gens et/ou des groupes humains auxquels appartient le Congo ?

    Et merci à M. Bouka pour son imagination fertile et fort débordante !

  15. Bakala dit :

    Mingwa,
    Pourquoi publier les propos de tels individus comme Boukadia? Le slogan de votre site est: pour un Congo libre et démocratique , Sassou doit partir.

    Je trouve qu’il y a une contradiction entre ce slogan et le fait de publier les propos de Boukadia. Ce monsieur est des ceux qui ont détruit le Congo avec Sassou. Partout où il passe, il ne cesse de demander à Sassou son coq. Croyez-vous s’il obtenait son coq, il allait raconter ce qu’il dit?

    Ce monsieur a été soutenu par plusieurs personnes, dont la diaspora. Il a fallu qu’il soit vivement critiqué pour remercier ceux qui avai milité pour sa libération. C’est de l’ingratitud.

    Par ailleurs, de quoi vit Boukadia? Il ne travaille pas, mais il mène une vie de pacha. Pire, que peut apporter ce monsieur aux congolais?

  16. Cher M. Mingwa Biango,

    Je vous remercie d’avoir mis à disposition de vos internautes les Vœux adressés aux Peuples du Congo.

    Je vous souhaite une Excellente Année 2019 pour plus de liberté, de pertinence et de vision globale positive pour permettre la tenue de la Conférence Internationale des Nations unies en vue de l’Union Nationale, la seule voie possible pour épargner la vie de nos jeunes frères et permettre aux Congolaises et aux Congolais de recouvrer leur dignité

    Cordialement,

    Modeste Boukadia

  17. Sounda Sambs dit :

    @ Jean Paul Kimpa-Bikenda
    Merci de nous avoir rappéllé toute la liste des complicités, mais à mon avis liste un peu selective.
    Passons.
    Mais, croyez moi cher monsieur, ce rappel n’enlève en rien les complicités et la collaboration de monsieur Mboukadia aux oeuvres du putschiste Sassou Nguesso pour la destabilisation de la democratie au Congo.
    Je comprends votre passion, elle n’est pas nouvelle.
    Les autres internautes peuvent aussi exprimer leur passion, ils peuvent avoir tort, ou raison de critiquer mr Mboukadia.
    Votre long post hélas ne disculpe pas Mboukadia.
    Bonne année.

  18. Entre Parentheses dit :

    @Jean-Paul Kimpa-Bikenda Kelandenzi

    Et autre Mathias Dzon de Magenta, etc…
    Mais compris; vous pointiez précisement contre le ‘cambouis’ étalé facilement sur l’étalage.

    Bonana!

  19. Val de Nantes. dit :

    @Jean paul k.
    Je ne saurai mêler Boukadia á la mal gouvernance de notre pays.Mais ,institutionnellement je m’en écarte, car sa mezza voce sur le sujet en fait un potentiel exécutant de cette trame institutionnelle dont les dégâts humains et économiques sont hitlériens.
    Croit il en l’effacité de nos institutions actuelles.?
    Si,oui,pourquoi ,60 ans après,nous nous en sommes ,toujours á porter les guenilles?
    En plus ,c’est un parent . Je veux des convictions solides á l’instar de celles du cordonnier .
    Le pouvoir post Sassou ne se donnera plus sur le plateau tribal , mais sur la particularité des projets institutionnels innovants ,qui renversent la bêtise politique préétablie.
    Ah,oui ,fini le père Noël en politique congolaise ,il va falloir nous montrer de quoi votre tête est faite.Essili ,l’exigence est de mise .
    On a trop souffert . 60 ans d’errance mentale,mayi ma mayi ma ,Sassou fit.
    Faire le coq du village , sans s’assurer d’être écouté ,c’est déprimant .
    Du créatif . Svp.
    Toufatikiri.

  20. David Londi dit :

    @Jean Paul L’impa,

    la constance dans les convictions est une vertu cardinale dans la vie. On n’agit pas en fonction du sens du vent si l’on veut s’affranchir de l’opportunisme dévastateur qui plonge ce pays, année après année, dans la misère politique, économique et sociale. Quel Boukadia le peuple doit-il suivre : le sécessionniste ou l’unioniste ? Telle est la question ? Le peuple congolais ne mérite-t-il pas mieux que d’avoir affaire à des girouettes ?
    Voilà mon unique problème avec Mr Boukadia !

  21. Val de Nantes. Á , tous . dit :

    Son voeu aurait pu se muer en une interrogation du genre . Pourquoi ,l’Etat congolais ,a t’il ,dans sa forme actuelle ,a échoué pendant 60 ans?
    Je reproche, avec véhémence ceux qui se sont érigés en leader politique sur la place de Paris ,d’escamoter l’esprit de diagnostic sans complaisance , autour de la genèse de notre incurie politique .
    D’où vient la trame de nos échecs?.
    Attention ,nos enfants et petits-enfants nés en Europe , deviennent plus éclairés ,pointilleux que nous .
    A,l’allure nonchalante de Boukadia , nous ne serons plus que des simples légumes .
    C’est-à-dire , un gros zéro .Une sorte de corbillard politique en fin de vie.
    Nous voulons une scène ,tel un éléphant dans un magasin de porcelaine . Sur ce point, honneur aux fédéralistes qui ont osé .
    J’adore ce parent , mais côté ,idées politiques ,je n’ai rien à bouffer .
    Du caviar , ah oui ,auquel cas ,c’est la retraite politique .
    De toutes les façons,le Congo est déjà retraité ,á quoi bon !!!!!.Un retraité dont les enfants ont tous échoué .
    La honte !.
    Ooooh ,on a étudié , prouvez le .

  22. Val de Nantes. dit :

    Le Congo , un retraité,sans pension. Longtemps , locataire fidèle des institutions néo- coloniales sans valeur nutritionnelle.
    Résultat .Un retraité,sans parcelle .
    La honte.

  23. David Londi dit :

    Désolé, mon message s’adresse à Jean-Paul Kimpa

  24. Test Equation Simple A Trois Connus dit :

    Supposons s’il fallait simplement demander par example, qui de Boukadia, de Mokoko, et d’Okombi serait plus comptable du ‘bien-être’ et de la pérennité du système sauvage et criminel incarné par le mbochi-premier?

    En moyenne à quel pourcentage?
    _Boukadia = %
    _Mokoko = %
    _Okombi = %

    Oui, nos congolais sont tellement intelligents qu’ils vont y répondre honnêtement sans tergiverser ni fuite en avant.

    Merci d’avance.

    Sans hypocrisie!

  25. Jean-Paul Kimpa-Bikenda Kelandenzi dit :

    REPONSE AUX REACTIONS A MON POST

    A TOUS CEUX QUI ONT BIEN VOULU REAGIR A MON POST. JE VOUS EN REMERCIE !
    A vous lire tous et à quelques exceptions près, vous êtes tous des dictateurs en gestation qui seront certainement pires que ceux que vous vilipendez et que vous êtes censés combattre.
    – Si ce n’est pas le cas, alors vous vous attaquez à Boukadia, au maillon faible (?), parce que vous êtes incapables de bander vos biceps face à votre complice dans le génocide des Laris du Pool que vous gérez ensemble ;
    – Si ce n’est pas le cas, alors c’est parce que l’homme s’appelle BOUKADIA, un nom honni du fait de ses origines et qu’exècrent les « TOUT SAUF… ». Un non-dit on ne peut plus clair, un non-dit inavoué.

    Alors, dans ce cas, il n’y a pas plus hypocrites, plus fourbes et perfides que ceux-là. Dangereux pour la République ! Il est facile de faire des transferts, mais Boukadia n’est pas votre miroir !
    – Votre haine contre Boukadia, ce n’est pas, en réalité, à cause de la chute du président Lissouba contre lequel il n’a rien fait dans la mesure où sa politique (une guerre contre le Pool, toujours) était désavouée par la majorité des Congolais, sinon c’est lui conférer beaucoup et trop de pouvoirs. Pourtant, il (président Lissouba) était trahi par ses propres partisans que vous connaissez bien et dont vous vous refusez de citer les noms ;
    – Votre haine contre Boukadia, et c’est ce que vous n’osez pas avouer de peur d’être taxés de tribalistes, c’est le fait qu’il est originaire du Pool. Il est LARI ! Et donc « TOUT SAUF… ! ». Lisez et relisez les diatribes de Bouka, à supposer que c’est son vrai nom, pour mesurer le degré de haine qui sent le tribalisme transpirant dans ses pores ;
    – Votre haine contre Boukadia, c’est parce que l’homme doit faire de l’ombre à votre « Poulain » dont vous ne savez même pas de quoi il est capable, sauf une coalition contre le Pool, contre les LARIS, et Boukadia est de ce peuple. C’est ce qu’on appelle du « POUSSE-TOI QUE JE M’Y METTE ! ».
    Boukadia n’a jamais parlé de scission, mais de partition. Curieusement, le Pr Obenga qui avait parlé de scission dans son livre n’a jamais été attaqué encore moins cité. Deux poids, deux mesures !
    Si ce n’est pas cela, alors dites-moi quoi d’autre ! C’est tellement visible !

    Cependant, contrairement à vous, Boukadia n’est contre personne. Il n’a qu’un seul ADVERSAIRE politique (même pas ennemis), c’est Sassou et son système et tous ceux qui l’incarnent.

    Jean-Paul Kimpa-Bikenda Kelandzenzi
    Membre du CDRC
    Brazzaville, le 03 janvier 2019

  26. Bissa Bô dit :

    Cher webmaster
    Je crois qu’il est temps de clore ce debat.
    A cette allure, rien ne s’arrangera.
    Tres fraternellement.

  27. Anonyme 5 dit :

    C’est pour cette raison qu’il me paraît nécessaire d’aborder toutes ces questions même celles qui fâchent lors de cette conférence internationale devant des témoins impartiaux il s’agit de l’histoire de notre pays.
    Beaucoup de personnes détiennent des informations importantes et le peuple doit être informé et des enquêtes pourront être menées à l’égard des uns et des autres.

    QUI A FAIT QUOI DANS CE PAYS ?

    Nous sommes tous Congolais et nous devons savoir

  28. Anonyme 5 dit :

    GARE À CEUX QUI DE PRÈS OU DE LOIN ONT PROVOQUÉ LA DÉCHÉANCE DE NOTRE PAYS ET LE MALHEUR DE NOTRE PEUPLE

  29. mwangou dit :

    Alors, comme pour appuyer Anonyme 5, cherchez et lisez le livre  » BRAZZAVILLE AUX CARNASSIERS », L’Harmattan 2001… Il y a aussi des témoignages bien nourries de l’après CNS jusqu’en 2000… je vous y encourage. Ne vous fiez à au nom de l’auteur de ce livre. Un congolais de pur sang, qui a vécu cette période.

  30. mwangou dit :

    Info du jour, Mgr MIZONZO, évèque de Nkayi a failli « voyager »(expression des miliciens) pour avoir voulu faire sa mission pastorale, par la main d’un soldat de la vaillante armée congolaise du nord…

  31. David Londi dit :

    @Mwangou, ce livre « Brazzaville aux carnassiers » m’a apporté une mine d’infos que j’ai su exploiter à bon escient. Il est vraiment passionnant.

  32. mwangou dit :

    Ok… Merci pour ta curiosité perspicace, mon cher cousin…Au Congo se disent  »cousin » ceux qui sont du même village, ou qui ont vécu une enfance commune…, qui ont des histoires en commun…

  33. Val de Nantes. dit :

    Que Boukadia , un parent ,puis-je vous le rappeler ,mette en ligne son bréviaire politique pour qu’ on le consultât au plus vite
    Ce serait le début d’une validation d’une carrière politique pour le moins chaotique .

  34. Anonyme 5 dit :

    CETTE VAILLANTE ARMÉE : L’ARMÉE DE LA TYRANNIE parlons en !

    Quand les instances internationales ont besoin de combattre Al quaida au Maghreb islamique (Aqmi) ou Boko Haram cette vaillante armée si courageuse dont on a tant vanté les mérites « des para commandos » « des judokas » ne proposent pas ses services silence radio y compris même lorsque c’est l’ancienne et l’actuelle puissance coloniale qui a besoin d’un renfort militaire silence du côté d’oyo silence assourdissant !!! ce sont les valeureux militaires Tchadiens qui se proposent voilà les vrais militaires les vrais hommes !!!

    La devise de cette armée c’est FORT AVEC LES FAIBLES c’est à dire les vieillards les enfant les femmes et les personnes non armées là on peut montrer sa force et FAIBLE AVEC LES FORTS Aqmi et Boko haram par exemple
    Elle a fait preuve d’une lamentable incompétence en Centrafrique oubliant jusqu’à leurs munitions !!! mais pourquoi n’ont ils pas oublié leurs munitions dans le Pool ?

  35. Mascad dit :

    @ Val de Nantes,
    Ce que vous appelez ironiquement « SON BREVIAIRE POLITIQUE », c’est ce livre que, certainement, vous n’avez pas encore lu ou jamais lu. Mais comme les Congolais aiment du tout gratuit, alors on demande la mise en ligne gratuite. Sauf que c’est un ouvrage sur lequel l’Editeur fait valoir ses droits, et donc ne peut être mis en ligne pour un téléchargement gratuit.
    Ce livre : « Ci-gît le Congo-Brazza… Sassou-Nguesso m’a tuer », se trouve donc aux Editions Auteurs du Monde : http://www.auteursdumonde.fr. L’auteur en est bien Modeste Boukadia. Le livre comporte 510 pages. S’il vous plaît !

  36. Mascad dit :

    @ Val de Nantes,
    Complément pour avoir le livre de Modeste Boukadia. Voici les coordonnées directes :
    http://www.auteursdumonde.fr/boutique/index.php?id_product=22&controller=product

    Merci à vous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.