Encore un mariage princier, les jouisseurs sont toujours à la manœuvre !

La crise économique et financière s’aggrave et apparaît, chaque jour qui passe depuis 2015, de plus en plus insoluble avec le petit clan de prédateurs incompétents qui est à la tête du Congo. Il n’empêche que ces derniers ne ratent aucune occasion d’étaler le luxe indécent dans lequel ils vivent, face à l’océan de pauvreté dans lequel se débat la quasi-totalité de la population.

Les mariages sont toujours l’opportunité qu’ils préfèrent pour afficher la puissance financière dont ils jouissent et qui est simplement issue du pillage systématique des revenus qui devraient profiter à l’ensemble de la nation.

Il y a quelques jours, Monsieur le Dauphin présumé, Jean Dominique Okemba, a répondu dans un faste égal, pour le mariage coutumier de sa fille Melissa, à ceux organisés précédemment par Denis Sassou Nguesso pour la fille de Marien N’Gouabi (près de 50 ans avec de grands enfants) ou par Antoinette Sassou Nguesso pour le mariage grandiose de sa petite fille Antonella avec Yoan Gandzion bien connu pour sa participation à l’affaire Gunvor en Suisse.

C’est justement dans la Confédération Helvétique, que Jean Dominique Okemba, le patron des services spéciaux et des coups tordus de Denis Sassou Nguesso (fausses tentatives de coups d’Etat, emprisonnements abusifs, assassinats de jeunes lycéens dans des commissariats de Police etc…),  a incroyablement obtenu avec sa famille  le droit de résider en toute tranquillité. En attendant, très loin de toutes rumeurs de mésentente au sein du gang mafieux présidentiel, Jean Jacques Bouya, Isidore Mvouba, Emmanuel Yoka (récent jeune marié presque octogénaire) pour les plus visibles se sont retrouvés autour de Denis Sassou Nguesso et son épouse pour célébrer, toujours avec faste, l’évènement.

Dans ce pays où l’argent est devenu rare pour toutes les catégories de travailleurs, pour les entreprises qui travaillent avec l’Etat voyou, pour les créanciers de ce dernier, les malfaiteurs qui ont sous leur contrôle toutes les commandes d’un Congo à la dérive, continuent sans la moindre gêne leurs fiestas éhontées au milieu de Congolais sans ressource et souvent affamés.

Peu importe également le sort des prisonniers politiques qui s’entassent à la Maison d’Arrêt de Brazzaville, ils ne s’inquiètent pas le moins du monde d’avoir un jour à les remplacer…

Pour l’instant, toujours avec les mêmes jouisseurs-voleurs, la fête continue …. ! Il suffira d’un rien, un jour ou l’autre, pour que tout cela s’arrête. Il faudra alors payer la très lourde addition !

Par Rigobert Ossebi Diffusé le 21 janvier 2019, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à Encore un mariage princier, les jouisseurs sont toujours à la manœuvre !

  1. Maintenant que les carottes vont bientot cuire, les enfants et petits fils de cette ecurie ont interet a songer a se faire tout petits. Qu’ils apprenent des metiers (n’importe lesquels), car ….

  2. Val de Nantes. dit :

    Ce qui est factuel dans cette tragédie congolaise ,notre refus collectif de criminaliser l’instrument institutionnel qui l’a fécondé .
    S’agit-il ,d’une mauvaise interprétation des lois qui en dérivent?
    Je n’y mettrai pas ma main.
    Des Sassou , on en aura .L’homme est d’essence prédatrice . Attention.

  3. Sangavoulou dit :

    En vérité qui est le géniteur de la fille de Marien Ngouabi qui vient de se marier à 50 berges (sic)?
    Céline Ngouabi aurait-elle fait feu son mari cocu ?

  4. Samba dia Moupata dit :

    C’est triste de voir ce soit disant président qui depuis la banqueroute pays , ne cesse de narguer , la population congolaise affamés . Tenez depuis janvier les vols air France affichaient complet , cause , ces multiples mariages des barbares d’oyo , même les gâteaux ont été commandé en France chez le plus grand pâtissier de paris . Cependant au pays nos retraités bientôt atteindront 20 mois sans pensions selon Evariste Odongo le piètre DG de la CNSS . Faut-il encore croire à cette opposition subventionnée de parfait Kolelas et Tsaty Mabiala ?

  5. Vinyle Rayé dit :

    Equipez-vous d’un revolver semi-automatique Glock.
    Allez trouver Tsaty et Kolélas au Congo.
    Tirez à bout portant sur les deux « opposants subventionnés » sans rater vos cibles.
    Revenez déclarer votre forfait; mission accomplie.
    Vous vous en porteriez mieux et ne feriez plus jamais de cauchemars jour après jour.

    Qui baise la femme de Mokoko ces jours-ci?
    Attention, il y a des mbochis qui indubitablement pensent que tout trou est un trou.

    Vive la démocratie!

  6. Uppercut! dit :

    ET PENDANT QUE CA RIPAILLE AU MBOCHILAND, LES CONGOLAIS TIRENT LE DIABLE PAR LA QUEUE.

    BIENVENUS AU CONGO DES MBOCHIS AU POUVOIR OU LA MAUVAISE GOUVERNANCE ET LES ANTI-VALEURS ONT POSE LEURS VALISES !!!

  7. VAL DE NANTES dit :

    c’est à l’occasion de cette fiesta mbochi que MVOUBA ISIDORO ,déclara qu’il se sentait plus des mbochis que des siens .
    ISODORO ,ou ,l’éternel guetteur du strapontin présidentiel inatteignable .
    Que DIEU ,le préserve des foudres des poolistes .

  8. val de Nantes dit :

    lire l’occasion où Mvouba déclaration.

Laisser un commentaire