Matteo SALVINI doit comprendre que l’immigration africaine est la conséquence des dictatures, dont celle de Sassou-NGuesso

Le pétrole libyen met le feu aux poudres diplomatiques italiennes et françaises. Les velléités de TOTAL de prendre sa part du gâteau pétrolier de Tripoli courrouce Rome.

Mardi 22 janvier, Matteo Salvini, le ministre de l’intérieur et aussi vice-président du Conseil s’en est pris aux « intérêts pétroliers » de la France en Libye, « contraires à ceux de l’Italie », qui expliquent, selon lui, pourquoi l’Hexagone n’aurait « aucun intérêt à stabiliser la situation » et a accusé le président français de gouverner « contre son peuple » et qu’il souhaite son départ au « plus vite »

« Un très mauvais gouvernement », « un très mauvais président de la République »… Les tensions redoublent entre Paris et Rome à propos notamment du rôle joué par Paris en Afrique et de la crise migratoire.

Dimanche 20 janvier, Luigi di Maio, l’autre vice-président du Conseil italien et chef du Mouvement 5 étoiles (antisystème), s’en était pris à la France « colonialiste », l’accusant « d’appauvrir l’Afrique ». Il avait aussi appelé l’Union européenne à prendre « des sanctions » contre les pays qui, à commencer par la France, sont, selon lui, à l’origine du drame des migrants en Méditerranée en les « faisant partir » d’Afrique.

Pour s’en tenir au seul Congo-Brazzaville, l’Italie n’est pas sans reproche non plus. Il serait bon alors de faire, aux uns et aux autres, quelques rappels historiques et leurs responsabilités dans la situation de dérive que connait actuellement l’Afrique Centrale.

Un des consultants[i] pétroliers de Congo-Liberty aimait à dire, dès l’après Sassou, qu’il faudrait retirer toutes les licences et permis à la société ENI. Dans certains champs pétroliers congolais, ENI détient 90% de l’association (Burren Energy appartenant à 100% à ENI), avec 10% pour la SNPC ; avantage que l’on ne retrouve pas avec TOTAL qui n’est pas un saint pour autant. L’âge d’or de la compagnie italienne avait été atteint lorsque Fabio Ottonello était encore l’époux de Cendrine Sassou-Nguesso (qui doit toujours disposer d’un passeport italien). Curieusement la fortune subite et colossale de ce couple n’a pas intéressé la Justice italienne et l’on pourrait s’interroger sur la tranquillité dont il bénéficie ; tout comme Marie-Madeleine Descalzi, dite Mado… Beaucoup de bruit pour rien à Rome et à Milan sur les affaires congolaises de personnes proches de la direction générale d’ENI. Carlos Ghosn doit regretter, pour ses quelques millions non déclarés au fisc japonais, de ne pas avoir été jugé à Paris ou à Milan plutôt qu’à Tokyo… !

D’ailleurs, sans la complaisance de ces mêmes cités italiennes et françaises, le Colonel Denis Sassou Nguesso n’aurait jamais pu espérer prendre la tête du Congo Brazzaville si l’assassinat du Cardinal Emile Biayenda n’avait pas été jeté délibérément dans les oubliettes de l’histoire vaticane grâce aux machinations des pétroliers ELF et ENI. A lire et à relire l’article « le Cardinal Emile Biayenda est mort par deux fois étouffé ».

 Un des derniers chefs de gouvernement italien, Matteo Renzi avait d’ailleurs fait très fort en réservant à Brazzaville, sa première visite officielle à l’étranger.

Fallait-il que la mangue soit bonne pour que le Premier ministre italien affiche sa proximité avec la dictature congolaise pourvoyeuse de migrants sur le continent européen.

Et que ne dirait-on pas de la très silencieuse Federica Mogherini, chef de la diplomatie européenne et ancienne ministre des affaires étrangères de Matteo Renzi, toujours très souriante lorsqu’elle est à côté de Sassou Nguesso ? A-t-elle jamais dénoncé la dictature de ce dernier ou son élection volée, ou encore la détention arbitraire du Général Mokoko, véritable vainqueur de la présidentielle de 2016 ? Encore des archives de Congo-Liberty à lire et à relire à Rome et  à Bruxelles

Emmanuel Macron n’était pas né lorsque le Cardinal Emile Biayenda avait été assassiné. Il ne doit sûrement pas connaître ni son existence, ni les conditions de son élimination. Chez les pétroliers français et italiens ce secret est bien connu et bien gardé, tout comme au bureau des enquêtes du Père Gambalunga au Vatican, en charge des béatifications. Le ministre Matteo Salvini, dont on loue les bonnes intentions pour en finir avec la crise des migrants, ferait bien également de prendre la mesure du drame qui s’était joué en février 1977 à Brazzaville et dont l’Italie, la France et le Vatican portent encore le poids.

L’Italie pourrait être exemplaire en commençant par faire le grand ménage chez elle. Messieurs les Italiens tirez les premiers !

Rigobert OSSEBI

Diffusé le 24 janvier 2019, par www.congo-lierty.com


[i] Ce consultant, toujours vivant et très à l’aise dans ses affaires, est devenu très silencieux après avoir attaqué les pétroliers qui opèrent au Congo

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

16 réponses à Matteo SALVINI doit comprendre que l’immigration africaine est la conséquence des dictatures, dont celle de Sassou-NGuesso

  1. val de Nantes dit :

    Les italiens se montrent lucides sur l’hypocrisie qu’ exercent la France et ses acolytes au niveau international sur la question africaine.Le développement de l’Afrique aurait un impact négatif sur celui de bon nombre des pays européens.
    Une Afrique forte ,c’est une Europe faible….

  2. Samba Dia Moupata dit :

    En les choses bougent au plus haut niveau ! Les congolais devraient remercier Moteo Salvini et luigi Di Maio pour cette grande opération de dénonciation . Surtout que le monde entier saches que c’est la France qui nous imposent un grand malade mentale comme Sassou nguesso qui a son tour a développer un système mafieux en corrompant parfait kollelas et Tsaty Mabiala deux rigolos qui constitue une digue pour sauvegarder la dictature .

  3. val de Nantes dit :

    Gloire au pays ,où les dirigeants parlent de vérité néocolonialiste et honte au pays où les dirigeants allument et soutiennent des dictatures atroces.
    Telle est la nature des divergences de vues qui oppose la France et l’Italie.
    Une dispute diplomatique sur fond de jalousie de leader ship européen entre ces pays.

  4. Claude BAKAMA dit :

    Il est, dans l’histoire des Etats, des moments où l’on est amené à avoir des alliés de circonstance.

    L’Italie ne me paraît pas plus sympathique que la France dans son rapport avec l’Afrique. Je pourrais trouver des tas d’exemples pour l’expliquer. Mais là n’est pas vraiment le débat

    Pour autant, la foire d’empoignades entre les autorités italiennes et françaises devrait nous arranger, dans la mesure où ce sont des européens dénoncent ce que les Africains n’ont pas réussi à faire entendre jusqu’ici.

    Il est tellement rare que les Européens se divisent au sujet de l’Afrique que la question seule question qui vaille est celle de savoir si ce que disent les italiens à ce stade va dans le sens de nos intérêts ou non. Ma réponse est oui, même si je regrette que du côté de l’Afrique, les principaux intéressés semblent ne pas être concernés.

    A défaut d’avoir été à l’origine de cette divergences franco-italiennes, les Africains francophones notamment, devraient l’accueillir comme une bonne nouvelle. c’est ce que font les européens quand les Africains se tirent dans les tibias.

    La triste nouvelle c’est que les Français n’ont même pas besoin de se défendre, les Africains le font volontiers à leur place, sans pouvoir expliquer dans quel intérêt.

  5. Anonyme dit :

    il n’y a que les africains lobotomisés qui pensent que les occidentaux sont leurs frères et soeurs en christ, vous n’aimez pas ceux qui vous disent les vérités, vite fait on trouve toujours des esclaves volontaires pour défendre le « maître ». La France est responsable de la pagaille au sein des pays membres de la zone franc, cela est un fait établi. Mais comme la majorité des pseudos intellectuels africains vous ne faites jamais le lien avec cette saleté de religion catholique ,et oui cette secte est toujours de loin ou de près dans les arcanes de la politique en Afrique noire. Le Vatican est un micro état aussi prédateur que les autres. Avant d’écrire réfléchissez en africain pas en collabo. Notre premier ennemi c’est le christianisme qui nous prend pour des cons empêchant de réfléchir en africain mais de subir en tendant les deux joues.

  6. OYESSI dit :

    Tous des hypocrites. Qu’ils se battent pour leur pétrole et qu’ils nous foutent la paix dans nos misères. L’ Italie n’a qu’à commencer par balayer devant sa porte en disant à ENI de payer au Congo le juste prix de son pétrole.

  7. Uppercut! dit :

    Il faut aussi dire qu’en Italie c’est toujours et encore la mafia qui tire les rennes dans toutes les sphères du pouvoir. Il ne faut pas l’oublier. DANS CE PAYS, IL N Y A QU’UN SYSTEME POLITIQUE DEPUIS LA NUIT DES TEMPS : « LA COSA NOSTRA » OU « LA MAMMA », c’est a dire LA MAFIA. Alors, messieurs les Italiens, regardez-vous avant de vous ériger en donneurs de leçons. Pour ceux qui ne le savent, ENI est une branche de « COSA NOSTRA ».

  8. Val de Nantes. dit :

    Sassou , le négre aliéné , qui dirige le Congo sous le prisme de la séduction ignifugiée des petro cfa ,á l’intention des Européens de tous bords ,sédimentation du pouvoir oblige.

  9. Val de Nantes. dit :

    Sur la dualité Franco Italienne ,on se console comme ,on peut .Notre souffrance existentielle ne nous empêchera point de faire le distingo entre la dictature de l’émotion et la logique d’asservissement mental et économique .

  10. bale dit :

    @ MR RIGOBERT OSSEBI DE QUEL COTE ETES VIOUS ? VOUS ETES POUR LES NEOCOLONSTES OU POUR LE CONGO? VOUS DEVEZ PLUS VOUS REJOUIR QUE LES NOUVEAUX RESPONSBLES ITALIENS DISENT LA VERITE QUI ENTRAVE LA DEVELOPPEMENT ET L EMANCIPATION DE L AFRIQUE EN GENERAL ET DU CONGO EN PARTICULIER AU LIEU DE METTRE TOUT LE MONDE DE LE MEME SAC C EST QUI VOUS ETIEZ PERSONNELLEMENT BLESSE QUE LES ITALIENS DENONCENT LES FRANCAIS? CE N EST PAS UNE ATTITUDE PATRIOTIQUE AVEC DES GENS COMME VOUS LES NEOCLONIASTES ONT ENCORE DE BEAUX JOURS DEVANT EUX EN AFRIQUE

  11. NKELO dit :

    vos reactions traduisent à quel point vous n etes pas grand chose .le noir est un individu maudit. il ne sert à rien sur terre decalé et tres intelligent pour etre bete.!!!!! DORES ET DEJA ON PEUT EN CONCLURE QUE LES NEOCOLONIASTES N ONT PAS A S INQUIETER POUR TOUT LE MAL QU ILS FONT AUX AFRICAINS

  12. Uppercut! dit :

    @ bale
    Les Italiens n’ont pas de leçons à donner aux Français et vice-versa. Croyez-vous que les Italiens auraient mieux fait que les Français s’il avaient colonisé une partie de l’Afrique ? En Afrique, les Italiens et les Français se comportent de la même façon, prêts à voler ce qui ne leur appartient pas : nos richesses.
    FRANCAIS ET ITALIENS EN AFRIQUE, C’EST BONNET BLANC ET BLANC BONNET !

  13. Mark dit :

    @ Uppercut!

    Vous dites:

    Croyez-vous que les Italiens auraient mieux fait que les Français s’il avaient colonisé une partie de l’Afrique ?

    Pour votre info, l’Italie avait colonisé la Libye.

  14. Uppercut! dit :

    @ Mark

    Les Italiens sont partis de Libye depuis car chassés par les Anglais. Même chose pour la Somalie et surtout pour l’Ethiopie où ils essuyèrent une mémorable défaite militaire infligée par…les Ethiopiens! Une première et une vraie gifle pour un pays colonisateur. Nuance!

  15. Anonyme dit :

    Je ne défendrait pas la France la n’est pas mon propos mais je suis sidéré lorsque je lis les commentaires de certains de nos compatriotes qui défendent les magouilles Italiennes sou prétexte que la France aurait fait pire. Nous n’en sortiront jamais de cette complaisance permanente et on est bien la dans l’esprit Congolais ou l’on peut accepter ou tolérer certaines dérives lorsqu’il y a pire ailleurs.
    Le système mafieux sassou »hyene à vraiment réussit à détériorer et pourrir les consciences de beaucoup de nos compatriotes.

  16. Samory dit :

    Eh bien, voilà qui est clair maintenant. Les africains n’acceptent une vérité d’inspiration KEMITE que lors qu’elle est dite par des blancs occidentaux, surtout quand ils s’appelles Salvini et autres. Ce sont d’ailleurs des supprémacistes caucasiens doublés d’indécrottables fachos négrophobes. Mais ils ont su dire des choses vraies, concernant la france qu’on a le devoir de faire s’effondrer tôt ou tard, telle est la mission que nous avaient intimés nos illustres aïeux afro-descendants de tous les horizons. La guerre sera longue et populaire, la victoire est certaine. Bref, à propos du FCFA, je souligne avec force de raison qu’au Congo cette devise symbole du nazisme monétaire francais est désormais convertible en Yuan chinois. Une banque sino-congolais dédiée à cet effet a été inaugurée récemment, c’est un premier pas important de franchi, pour le pays. Evidemment, Paris est courroucée par un tel affront suprême et le fait savoir, entre autre en laissant à des groupuscules d’apatrides le temps de vandaliser les ambassades des Etats de la zone CEMAC réfractaires. Cela n’est pas du au hasard. Comme ci la cinquième puissance mondiale n’avait pas assez de moyens d’assurer la protection maximale des sites diplomatiques aussi sensibles, en plein coeur de sa capitale politique d’autant plus. La vérité c’est qu’ils ont détruit la Libye pour assurer la suprématie du tandem euro-dollar, en torpillant au passage le « dangereux » projet du Dinar Or. Et que dire de la catastrophe humanitaire sans précédent qu’a occasionnée l’intervention impérialiste de l’OTAN dans le Sahel jusqu’à la Méditerranée ? A présent, que l’Europe se prépare à la colonisation migratoire, ce que le FN de Floriane Filippot pris de panique nomme le grand remplacement. La République En Marche Jaune du cynique Emmanuelle Macron et madame en sait quelque chose du kwassa-kwassa comorien, étant donné que la dynastie Le Pen est entrain de devenir une alternative crédible, aux yeux de nombreux égarés. Parmi eux, certains noirs aventuriers notoires font des calculs politiciens pour le moins curieux, vu que leurs ancêtres étaient des gaulois. Ben voyons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.