Frédéric Bintsamou alias « Pasteur Ntumi », le mort-vivant.

Mort politiquement au sens noble du terme, le voici ressuscité par le diktat de son mentor qui le somme de choisir entre ses croyances religieuses qui relèvent du privé et son engagement politique qui est du ressort public. Encore un deal entre frères siamois fossoyeurs de la politique congolaise.

Apparu à un moment donné comme étant un des résistants face à la dictature congolaise, le soufflé est vite retombé devant les révélations d’un Général sur la connivence entre le Pasteur Ntumi et le pouvoir en place concernant la nature des armes qu’il recevait.

Ce Pasteur était un véritable loup au milieu des brebis du Pool qu’il n’hésita pas à sacrifier afin de faire briller son étoile de libérateur ; Un véritable illusionniste. Aucune consistance idéologique ni politique ne sous-tendait ses actions. Seules les fausses prières, les fausses révélations lui permettaient de berner ses acolytes acquis à sa cause.

Oui, l’on peut être Pasteur et Homme politique, comme Athée et Homme politique, et rien ne l’interdit. Mais au Congo-Brazzaville, le mysticisme a pris le dessus sur tout ce qui est rationnel. L’on ne tolère que les Franc-maçons qui font de la politique ou le « Kani » doté de super-pouvoirs qui est le Président de la république. L’ordre de marche est fixé.

Les morts au Congo servent et ont toujours servi de marche pied vers les sommets du pouvoir à certains hommes politiques congolais. Et le schéma tend à se pérenniser. Cette façon lugubre de faire de la politique est devenue leur marque de fabrique.

Pourchassé depuis le 04 avril 2016 pour atteinte à la sûreté de l’État, le Pasteur Ntumi trouve aujourd’hui grâce aux yeux de ceux qui hier le traitaient de terroriste. Balayée d’un revers de main la tragédie à huis clos qu’a connue le département du Pool avec son lot de morts innocents tant au niveau des paisibles populations que des militaires congolais envoyés par la dictature. Aucune résurrection pour ces derniers.

Aucune commission d’enquête pour le moment n’a pu faire la lumière sur ce qui s’est réellement passé dans ce département. Comme par enchantement avec un coup de gomme magique, on efface tout et on recommence avec les mêmes pour les mêmes résultats qui ont conduit notre pays à la banqueroute.

Personne ne conteste en tant que démocrate le retour de Frédéric Bintsamou en politique, défroqué de ses habits de Pasteur. En soi, il se renie lui-même pour servir de cheval de Troie à ceux qui considèrent qu’il leur faut toujours des alliés dans le Pool afin de perpétuer un pouvoir bâti sur le sang et les larmes des Congolais.

Qu’il sache dorénavant que le Pool n’est plus un terrain de jeu ni la cinquième roue du carrosse qui accompagnera le tyran congolais et sa clique dans la débâcle du Congo-Brazzaville. Monsieur Frédéric Bintsamou est un citoyen congolais lambda et non le porte-flingue, comme certains, de cette partie du territoire congolais longtemps martyrisée.

La sociologie politique congolaise actuelle bien que déplorable mais qui a le mérite d’exister, m’appelle à prendre position contre ceux qui, éblouis par les ors de la république, se servent des populations de leur contrée comme des boucliers humains, pour des ascensions politiques plus qu’hasardeuses. Ils ont déjà accompagné ce gouvernement dans sa folie et leur bilan est plus que ténu.

Les récents événements nous montrent que l’on ressort toujours les vieilles ficelles en opposant les congolais du Sud à ceux du Nord, comme un chiffon rouge pour s’éterniser au pouvoir que l’on croit détenir de Dieu dans une république, alors qu’en même temps l’on demande à ses complices politiques de se débarrasser de leur foi afin de continuer à faire le spectacle.

Nous prenons acte du retour sur la scène politique de monsieur Frédéric Bintsamou en son nom propre, mais pas au nom de toutes celles et de tous ceux qu’il a délibérément sacrifié pour se faire une place au soleil. Tel Icare, la cire de ses ailes fondra en voulant s’approcher du soleil et il se retrouvera dans le néant.

Le démon du Congo à l’approche de l’élection présidentielle de 2021 recrée la confrontation Nord-Sud afin de contenir les velléités de nos frères du Nord qui contestent sa politique désastreuse.

La politique est un sacerdoce et une mission noble qu’il convient ne pas confier à des guerriers ou illuminés tels qu’ils soient. En cela, il nous revient de créer les bases d’une société congolaise démocratique soucieuse du bien-être du peuple et du développement de notre pays. La démocratie qui ne s’accommode pas de la pauvreté, ne devra en aucun cas ne consister qu’à organiser des élections truquées à des dates fixes afin de s’arroger une pseudo-légitimité.


« Comment aller en 2021 sans courir le risque de perdre l’initiative. Nous ne pouvons pas nous donner le loisir de perdre l’initiative en 2021. On ne peut pas, parce que nous savons pour nombre ici, nous savons ce que c’est que la perte du pouvoir. Quand on l’a perdu, on sait comment on a vécu. » Dixit Pierre Ngolo, Président du Sénat et Secrétaire général du PCT (Parti congolais du travail), dans une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux. Les jeux sont pipés car pour le PCT le pouvoir assure sa survie alimentaire et non le bien-être du peuple. Le peuple congolais est informé et c’est à lui de faire le bon choix.

Les conditions d’un débat politique serein ne sont pas encore réunies au Congo-Brazzaville où la liberté d’expression est un délit passible d’une condamnation à mort et l’organisation des élections une mascarade. Nonobstant cette incongruité, nous continuerons à apporter notre pierre pour l’édification d’une société démocratique que même le diable dans sa malice ne pourra défaire.

De Pasteur à homme lige tel est le destin que s’est choisi celui qui hier était un soi-disant résistant. La faim aura eu raison de lui et sa rébellion n’aura été qu’une tragique crise d’adolescence avec des conséquences graves et coûteuses. Maintenant il rentre chez lui à la droite du Père.

La transhumance politique devient une plaie, un sport national au Congo-Brazzaville, telle cette migration périodique du bétail entre les pâturages d’hiver quand cela devient dur pour nos hommes politiques et les pâturages d’été pour s’engraisser au détriment du peuple.

Comme nombreux avant lui, l’Homme du Pool brille par sa traîtrise.

C’est Joan Miro qui disait : « Ce qui compte, ce n’est pas une œuvre, c’est la trajectoire de l’esprit durant la totalité de la vie. »


Encore une trajectoire sinueuse, tortueuse, sans œuvre d’un vautour politique au Congo-Brazzaville.

—-

Patrice Aimé Césaire MIAKASSISSA

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

49 réponses à Frédéric Bintsamou alias « Pasteur Ntumi », le mort-vivant.

  1. Anonyme dit :

    @Miakassissa
    Il faut rendre à césar ce qui appartient c’est l’homme de la cuvette et non du Pool qui brille par sa traîtrise cela fait plus de plus de quatre décennies qu’il roule tout le monde dans la farine

  2. val de Nantes dit :

    Ntumi ou pas ,le Pct ,l’instrument de conservation du pouvoir nordiste, a fière allure, tant les règnes du pays sont eux mains sanguinolentes de Sassou, le représentant indiscutable du pouvoir non démocratique dont le nord assume toute la responsabilité.

  3. Trompe l'éléphant dit :

    Au fait quel est le sujet de ce papier. Ntoumi. S’il en est le sujet rien n’a été dit sur le triste bonhomme.c’esr un Bandit de grand chemin dont il y’a tant de chose à dire. Et dire qu’il y’a peu, ce site voyait en lui le libérateur…

  4. Missou Ma Dibouba dit :

    Miakassissa,

    Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas, dirait l’autre. Mais je ne comprends pas pourquoi tu accables la démarche de Ntoumi qui rejoint son partenaire Sassou. N’est-ce pas toi qui, dans un article publié sur ce site, célébrait l’ouverture des pourparlers entre le pct et les représentants de Ntoumi, conduits par Gustave Ntondo?

    Ah Tââ Miakassissa !

    Pour moi, c’est bon que Ntoumi ait rejoint son partenaire Sassou. Les choses sont au moins clarifiées. Il n’y a plus l’ombre d’aucun doute sur qui est qui, qui fait quoi avec qui.

  5. SAMBA DIA MOUPATA dit :

    Cher frère patrice pourquoi s’en prendre à un fou comme Ntoumi ? Je te rappelle que ce garçon est pénalement irresponsable . Certes nombreux de ces Fils et filles du pool à l’instar de Parfait, Landy et Théodorine kolélas brillent par leurs traîtrise , car ils appellent sassou papa qui leurs offres le statuts de ministre avec effets financier . Alors que par solidarité des victimes du pool les sudistes devraient démissionné du gouvernement de la barbarie Mbochi . Patrice je rentre de Brazzaville où j’ai d’ailleurs profiter de rentre visite à mon grand frère Félix Mouzabakani qui en 1968 complote avec Ngouabi et Yhombi pour évincer son frère kongo Massamba Débat , ce dernier m’a confier que son coeur amèrement meurtri .

  6. Anonyme dit :

    Alors Samba Dia Moupata que vaut la parole d’un ngala ?

  7. Gabio dit :

    Ridicule! A lire quelques ecerveles, tjr les memes maudits de la republique, on croirait qu’au nord tout le monde vit et mange dans la maison de sassou a oyo. Maudits eternels que vous etes, toujour nordistes, sudistes, ngala, kongo, teke… et ca fait 22 ans qu’on entend ces incantations, rien ne change, sassou est toujour la en train de dicter sa volonte. Lissouba etait le plus mauvais, vous etes partis accueillir sassou a Maya Maya pour le renforcer contre Lissouba. Les nibolek, c’etait de la vermine a l’epoque, aujourd’hui, c’est sont les nordistes. Les nibolek sont redevenus des sudistes, donc bien selon la mentalite du maudit de la republique.

  8. Uppercut! dit :

    Quand certains disaient ici que NTOUMI était une créature de SASSOU, d’autres rétorquaient que c’était plutôt un résistant. Aujourd’hui le résistant, après avoir tué et fait tué civils et militaires, est non seulement libre comme le vent; mais il est autorisé de recommencer son activité politique.

    Retenons seulement qu’au Congo, ceux qui osent affronter SASSOU-NGUESSO à une élection présidentielle sont jetés en prison alors que ceux qui prennent les armes pour le combattre reçoivent une promotion et sont impunis.

    Les Mbochi au pouvoir ont fait du Congo un BORDEL DE PUTAIN DE PAYS DE MERDE.

  9. Pascal Malanda dit :

    Chers amis

    Voici ce que j’écrivais sur la guerre de Ntumi en janvier 2018 pendant que certains encensaient encore le putatif tombeur de Sassou.

    http://congo-liberty.com/?p=19576

    Nous Congolais avons la mémoire ultracourte et sommes pour cela condamnés à revivre mille fois la même tragédie.
    Au plus fort des attaques de Ntumi contre l’armée inique de Brazzaville, j’avais osé parler de la guerre inutile du Pool dont seuls les enfants de cette région payaient le lourd prix humain et matériel.
    J’avais proposé d’arrêter cette sale guerre en exfiltrant Ntumi pour l’exiler en Europe ou en Amérique afin d’arrêter les souffrances inutiles d’une région martyre.
    J’avais montré l’inutilité du combat de Ntumi tant qu’il n’avait ni base arrière régionale ni soutien diplomatique et militaire internationaux de taille ni soutien des autres régions du pays.
    J’avais montré l’incohérence et l’étrangéité d’une lutte qui se cantonnait dans la région de ‘’l’agressé’’ sans la moindre escarmouche à Oyo ou Brazza-nord les fiefs de ‘’ l’adversaire’’ supposé.
    J’avais montré l’étrangéité de la démarche d’une personne qui, pourchassée par ses adversaires, courait dans sa propre maison pour y livrer un combat perdu d’avance contre ses poursuivants plus armés et plus nombreux.
    J’avais montré que Ntumi ne pouvait pas chasser Sassou du pouvoir et instaurer des élections libres et démocratiques dans le pays, élections qui seraient gagnées par les ‘’représentants’’ d’une autre région sans que le Pool ne retombe dans la complainte séculaire d’avoir pavé le chemin du pouvoir aux autres.
    J’avais montré que des forces embusquées au sein du pouvoir jouaient le pourrissement de la situation dans le Pool pour affaiblir le pouvoir et le cueillir comme un fruit mûr.
    J’avais montré malhonnêteté et la naïveté d’un pouvoir qui avait créé la crise du Pool comme crise dans la crise afin de justifier le hold-up électorale avant de se retrouver pris dans son propre piège grossier.
    J’avais montré que la crise post-électorale et son corollaire, la guerre du Pool ne pouvaient trouver d’issue que dans un vrai dialogue inclusif et intégral.
    On m’a traité de tous les noms ici. Suppôt de Sassou, traitre à la cause du Pool, etc. Où en sommes-nous aujourd’hui ?
    Quel gâchis humain et matériel et que de temps perdu !
    Et que faire maintenant ? Question ouverte à un grand débat. Mais déjà, il faut se réjouir de la fin du calvaire du Pool, fonds de commerce de politiciens véreux. Il faut aussi souhaiter que Ntumi ne commette pas l’énorme maladresse de descendre à Brazza, il y sera abattu sans ménagement. On peut aimer ou détester la personne, mais on ne peut, pour l’avenir du pays, tolérer qu’un nième fils du pays soit sacrifié pour des intérêts bassement égoïstes de groupuscules qui ne reculent devant rien. La mort, ni de Sassou, ni de Ntumi ne sauveront le Congo. Apprenons à valoriser la vie humaine et à surmonter nos différents sans penser systématiquement à tuer ou emprisonner nos adversaires. La vie est sacrée.
    Ceux qui, au pouvoir et à l’opposition, tapis dans l’ombre diabolique, attendaient que Ntumi leur ouvre la voie du pouvoir en sont pour leurs frais. Ils devront abattre leurs cartes et jouer franc jeu dans un débat ouvert et responsable pour sauver la nation. Mais en sont-ils vraiment capables ? L’alternative n’est autre que la réussite de l’un des nombreux coups d’Etat en préparation se trouvant à différents stades: initial ou très avancé. L’un de ces coups finira par réussir, pour le malheur ou le bonheur du Congo. Sauf si la classe politique congolaise se ressaisit à temps et s’assoit pour un dialogue final inclusif et responsable qui jettera les bases d’un renouveau global.
    Pascal MALANDA

  10. Anonyme dit :

    Qui a fait le coup d’état de 1997 ?
    Qui étaient les accompagnateurs de ce coup d’état ?
    Qui pille le Congo ?
    Qui a programmé l’extermination du peuple Kongo
    Qui commet les assassinats dits politiques?
    Qui n’a jamais digéré la défaite d 1959 ?
    Qui parle de rectification ethnique ou d’équilibre démographique
    Qui ne paie pas les salaires les pensions les bourses ?
    Qui a contraint l’intelligentsia sudiste à vivre en exil ?
    Qui viole perpétuellement les droits de l’homme ?
    Qui est toujours dans les manigances les stratagèmes quitte à comploter avec des puissances extérieures pour la conservation du pouvoir ?
    Qui n’a jamais cru à l’unité avec le Sud du Congo ?
    Qui a donné le coup de grâce à la démocratie au Congo Brazzaville?
    Qui a dit si nous respectons les règles de la démocratie un fils du nord ne pourra jamais être président de la république ?
    La mauvais gouvernance les mauvaises moeurs les pratiques occultes dans la politique c’est qui ?
    Etc etc etc la liste est longue
    Lorsque l’on veut mettre le doigt sur le problème on traite les contradicteurs de tribalistes ou d’écervelés donner des arguments basés sur des faits historiques argumentez sinon taisez vous car vos paroles et vos insultes sont la preuve d’un manque d’empathie vis à vis des victimes de ce régime qui sont censés être vos compatriotes et aussi d’un manque de patriotisme

  11. Gabio dit :

    Sassou a reduit le pays, tout le Congo, du nord au sud, d’ouest en est, au stade de pauvrete que nous vivotons actuellement. Les ecoles sont privees des batments, table-bancs et enseignants du nord au sud. Les hopitaux sont dans un meme etat de delabrement avance partout. Oyo ne represente pas le nord tout comme kintele ne represente pas le sud.

    Nordistes, sudistes par ci, kongo, ngala, teke par la, ces expressions extremistes ne profitent qu’a sassou qui les utilisent pour rallier derriere lui ceux qui se sentent menaces par ca. Vous jouez donc les jeux de sassou, vous etes a son service

    Les meetings de Mokoko, Kolelas ou Okombi n’etaient remplis que par les gens d’une ethnie, la seule qui voudrait la chute de sassou. A ces meetings, il y avait le monde issu de partout, de toutes les ethnies, tous voulaient le changement.

    Tout le monde, y compris les « nordistes », est victime de cette dictature. Les pensions, bourses, salaires sont prives a tous. La torture et la mort sont distribues a tous. Parmi les jeunes assassines au commissariat de police, il y avait des nordistes.

    En 92, les nordistes avaient massivement vote contre sassou et pour Lissouba. A moins d’etre malade, vouloir attribuer toute la responsabilite du coup d’etat de 97 au nordiste, c’est oublier l’alliance ninja-cobra contre Lissouba, c’est oublier willy matsanga, poaty pangou du mcddi et le massacre des bembes a bacongo sous les ordres du mcddi.

  12. Anonyme dit :

    Alors si le nord souffre comme le sud qu’est ce que les populations du nord attendent pour se lever contre la dictature de leur frère étant donné que l’armée est composée uniquement par leurs propres parents ??? les populations du sud ne peuvent plus se lever puisqu’on tirent sur elles à balles réelles les seules qui peuvent braver ce pouvoir bestial c’est bien et uniquement les populations du nord .
    Pourquoi ne se sont elles pas levée pour dénoncer le changement de la constitution alors quel es populations des quartiers sud elle se sont levées ?
    Le coup d’état de 1997 a été posé par un sujet mbochi de la partie nord du pays il a a bénéficié du concours de forces étrangères plus de 400 000 Congolais majoritairement du sud tués avait il besoin de faire cela ??? ce monsieur a renversé un gouvernement élu démocratiquement à la suite de ce coup d’état a t il remis le pouvoir au peuple comme ce la s’est vu dans bon nombre de pays ???

    Ce monsieur a trompé Pascal Lissouba comme il a trompé Bernard Koléla pour quelle raison réussit il à les berner ??? par ce que comme bon nombre de sudistes ces derniers ont cru bêtement que le nord est un compatriote comme un autre et l’histoire a démontré que ce n’est pas vrai Diawara a fait la même bêtise de même que Félix Mouzabakani

    Vous aurez beau vociféré les faits sont là cet individu n’a pas programmé l’élimination physiques des populations du nord ou de certaines ethnies du nord voilà tout le problème et ceci sous le silence assourdissant des ressortissant du nord toute ethnies confondues.

  13. Anonyme dit :

    Le capitaine Kimbouala Kaya a aussi fait la même erreur que Diawara et tous les autres

  14. Pascal Malanda dit :

    Cher anonyme

    Vous dites:

    « Alors si le nord souffre comme le sud qu’est ce que les populations du nord attendent pour se lever contre la dictature de leur frère étant donné que l’armée est composée uniquement par leurs propres parents ??? »

    Je suis du sud (comme vous l’êtes peut-être). Ma réponse à votre question est une autre question simple: Que feriez-vous si vous étiez du nord et observiez la haine que certains d’entre nous déversent sur les « Mbochis » à longueur de journée? C’est effrayant de constater que pour le mal commis par un petit groupe, certains d’entre nous sont capables et prêts à rayer une ethnie entière de la carte du Congo. En quoi sont-ils différents de ceux qui s’acharnent à rayer les Laris-Kongos de la carte du Congo?

    Nous avons érigé la haine en mode de fonctionnement au point où, plus personne ne fait plus confiance à personne. Le nord ne parle que de conservation du pouvoir, le sud ne jure que par la vengeance. Comment construire un pays dans ces conditions?

    Sassou a certainenemt fait du mal au Congo, qui oserait le nier? Mais à diaboliser en bloc tous les membres de sa tribu ou de son ethnie, nous les obligeons à soutenir un régime honni qu’ils subissent en partie, car pour eux, la fin de ce pouvoir est assimilée à la fin de leur sécurité existentielle. Il s’agit bien sûr d’une illusion, mais elle est ancrée dans l’inconscient collectfif et est chaque jour renforcée par ceux qui s’opposent à la recherche consensuelle d’une solution négociée.

  15. Anonyme dit :

    Ma réponse est tout aussi simple de quoi ont ils peur ? aucun président du sud je dis bien aucun n’a commis d’assassinat politiques sur un ressortissant du nord ou des massacres sur des populations du nord comme c’est le cas actuellement
    Au vu de la situation que traverse actuellement le pays il est normal que les Congolais expriment leur colère il ne manquerait plus qu’on applaudisse des deux mains et qu’on ne dise rien ceci est tout à fait normal ils doivent le comprendre plus il seront attentistes et moins il y’aura des sudistes pour les défendre qu’on lorsque ce régime inique sera détruit ils doivent prendre l’initiative de la contestation il y a va de leur honneur que vont ils répondre lorsqu’on va les interroger sur leur attitude et leur silence ? le nord doit se lever .
    Leur léthargie leur passivité leur silence assourdissant s’apparentent à de la complicité

  16. Pascal Malanda dit :

    Petit rappel à tous ceux d’entre nous qui reprochent à nos frères du nord leur complicité à l’égard de Sassou, leur silence coupable face à ses agissements condamnables. Sont-ils sûrs que la Conférence Nationale Souveraine aurait pu voir le jour sans l’implication de Bokamba Yangouma ?

    Ce cadre du nord, responsable du tout-puissant et unique syndicat national sous le mono, avait pris le risque de lâcher Sassou. Il avait certes des raisons personnelles, mais qu’à cela ne tienne, il a osé affronter son frère du nord. Bokamba n’a-t-il pas regretté la chute de Sassou en voyant les dérives tribales du nouveau pouvoir dès 1992 ? Il serait peut-être judicieux de lui demander son regard sur la situation actuelle du pays. Il serait encore plus intéressant de savoir pourquoi il reste silencieux aujourd’hui.

    La marginalisation dont est victime aujourd’hui la grande majorité des cadres du sud commençait déjà à frapper les cadres du nord dès 1992. Réelle ou ressentie, cette marginalisation a contribué à radicaliser une frange de la population du nord au point de souhaiter le retour de Sassou.

    Qui peut aujourd’hui nier qu’il y a une marginalisation des populations du sud en ce qui concerne la gestion et le « bénéfice » du pouvoir? Comment expliquer que les sudistes qui constituent 75% de la population congolaise ne représentent que 10% des boursiers à Cuba? Les dernières grèves d’étudiants sur l’Île de la liberté ont montré l’étendue de cet apartheid qui ne dit pas son nom. Les faits sont disponibles et vérifiables. Que dire de l’armée, de la douane, de la santé etc. La même dérive est en marche forcée partout et prépare les drames de demain.

    Oui, demain, quand les « Mbochis » n’auront plus l’accès privilégié et presque exclusif aux grandes fonctions de l’Etat dont ils jouissent aujourd’hui, ils le ressentiront comme une « dé-mbochisation » de l’Etat au même titre qu’il y a eu dénazification en Allemagne en 1945.

    Notre histoire est minée par la haine tribale exacerbée par les politiciens. Nous n’en sortirons qu’ensemble par un dépassement collectif de la haine de l’autre. Mais au préalable, il nous faudra pointer courageusement les maux qui minent depuis 1957-1959 notre nation en construction bancale. Et parmi ces maux, il y a l’exclusion de l’autre.

    Promettre aux Mbochis le calvaire à la mort de Sassou, n’est pas le meilleur moyen de les pousser à se désolidariser de ses actes répréhensibles.

  17. Anonyme dit :

    Ma question est alors puisque tel est le cas alors que faisons nous ensemble ? puisque nos intérêts sont divergents ce sont des terres sudistes ce sont des richesses sudistes pour quelle raison les sudistes n’en profitent pas ?
    Est il normal que bon nombre de sudistes se retrouvent aujourd’hui à l’étranger ? et ne peuvent plus rentrer car leur vie est susceptible d’être menacée ? c’est ça la problème par ce que qu’on a nord qui a peur de ne pas avoir le pouvoir ? et pourquoi ce nord tient il à avoir ce pouvoir à tout prix ? que cherche t il que veut il ? avoir des passes droit lorsqu’il n’est pas compétent ? ou capable d’occuper un poste ?
    Chacun doit pouvoir vivre librement et tranquillement sur ses terres ancestrales ce droit n’est pas négociable.

  18. Pascal Malanda dit :

    Cher Anonyme

    Vous dites :

    « Au vu de la situation que traverse actuellement le pays il est normal que les Congolais expriment leur colère il ne manquerait plus qu’on applaudisse des deux mains et qu’on ne dise rien ceci est tout à fait normal… »

    Oui, la colère est un sentiment normal et humain face à l’injustice. Ce qui pose problème, c’est la suite qu’on réserve à ce sentiment. On peut soit, entrer dans la vengeance et générer une spirale de violence ; mais on peut aussi se dépasser et ensemble avec ceux qui soutenaient (pour une raison ou une autre) les bourreaux se poser les vraies questions et construire un monde plus inclusif.

    « … ils doivent le comprendre plus il seront attentistes et moins il y’aura des sudistes pour les défendre qu’on lorsque ce régime inique sera détruit ils doivent prendre l’initiative de la contestation… »

    En gros, vous leur promettez le calvaire s’ils ne s’exécutent pas dans l’immédiat. Croyez-vous sincèrement que ce soit la meilleure méthode de parvenir à votre objectif ?

    « …il y a va de leur honneur que vont ils répondre lorsqu’on va les interroger sur leur attitude et leur silence ?… »

    Je les vois d’ici, trembler dans leurs culottes et aller supplier Sassou d’abandonner le pouvoir pour épargner le supplice à son ethnie. Etes-vous franchement sérieux en le disant ? Les ultimatums sont souvent contreproductifs.

    « … le nord doit se lever. »

    Oui, « se lever » et rendre le pouvoir au sud.
    Vous avez compris (je l’espère) que c’est une boutade. Nous n’arriverons à quelque chose de sérieux que si le nord et le sud se lèvent ensemble avec un projet de construire une maison commune ou de se séparer à l’amiable après avoir constaté l’impossibilité de vivre ensemble. Pour ma part, je crois encore en un Congo uni, pacifié et tourné vers le développement.

    « Leur léthargie leur passivité leur silence assourdissant s’apparentent à de la complicité »

    Cela s’apparente à un verdict sans appel. Aujourd’hui, au Congo, c’est tout le monde qui rase les murs face à l’injustice brutale. Qui peut reprocher aux Congolais de se taire après avoir observé la violence dont est capable le pouvoir ? Un pouvoir qui ferait mieux de réaliser que même les volcans endormis et oubliés peuvent un jour se réveiller et balayer tout sur le passage de leur lave.

  19. Gabio dit :

    Malanda, tu perds ton temps a essayer de raisonner une disciple de poaty pangou, une tribaliste qui n’a de sa bouche que les mots scession et nordiste. Il ne serait pas surprenant d’apprendre qu’elle etait a Maya Maya en 92 pour accueillir sassou qu’elle qualifiait de liberateur contre le « dictateur » Lissouba, comme ca se chantait a l’epoque sur les rues de bacongo.

    Le coup d’etat complete en 97 avait ete initie depuis 92 avec l’aide des ninjas, les enfants spirituels de poaty pangou. Dire kolelas et lissouba avaient ete tous trompes par sassou, c’est non seulement se moquer de leur intelligence, mais c’est surtout dire que sassou est plus intelligents qu’eux.

    Avez vous des amis « nordistes, mbochis, ngala »? Sont t-ils tous riches grace au pouvoir de sassou?

    Vous etes ridicules

  20. Pascal Malanda dit :

    Cher Anonyme

    « Ma question est alors puisque tel est le cas alors que faisons nous ensemble ? »

    Question légitime et profondément humaine face à la violence inouïe et gratuite.

    « …puisque nos intérêts sont divergents ce sont des terres sudistes ce sont des richesses sudistes pour quelle raison les sudistes n’en profitent pas ? »

    Il n’y a aucune raison de voir les sudistes traités en étrangers dans leur propre pays. Au Congo, nombreux sont les étrangers qui sont mieux traités par le pouvoir que les nationaux, surtout du sud. Il ne faut cependant pas oublier que les populations du nord vivent parfois dans des conditions moyenâgeuses dans un pays pétrolier qui a fait disparaitre 20 milliards de dollars destinés aux générations futures: https://www.youtube.com/watch?v=zAA3x5wpSoc

    « Est il normal que bon nombre de sudistes se retrouvent aujourd’hui à l’étranger ? et ne peuvent plus rentrer car leur vie est susceptible d’être menacée ?.. »

    C’est l’une des nombreuses bombes qui menacent le Congo de demain. Ces sudistes qui se sont faits à la force de leurs poignets ont souvent accumulé des compétences qui leur donneront une longueur d’avance dans un Congo apaisé. Comment gérer ces différences sans engendrer de nouvelles frustrations ? Quant aux menaces de mort ou de prison, c’est l’absurdité des pouvoirs autocratiques qui ne supportent pas la contradiction vite assimilée à l’insoumission (atteinte à la sûreté de l’Etat)

    « …c’est ça la problème par ce que qu’on a nord qui a peur de ne pas avoir le pouvoir ? et pourquoi ce nord tient il à avoir ce pouvoir à tout prix ? que cherche t il que veut il ? avoir des passes droit lorsqu’il n’est pas compétent ? ou capable d’occuper un poste ?. »

    Le désir et la conquête du pouvoir sont des choses normales dans toutes les sociétés depuis la nuit des temps. Le problème se situe au niveau du cadre réglementaire et de la gestion du pouvoir. Le pouvoir peut s’exercer au service du plus grand nombre, de la nation entière, ou bien au profit d’un petit groupe, un clan, une famille, une personne. Le défi consiste à créer les conditions permissives d’un vrai sacerdoce politique : être au service du bien commun.

    « Chacun doit pouvoir vivre librement et tranquillement sur ses terres ancestrales ce droit n’est pas négociable. »

    Entièrement d’accord avec vous. Les sociétés qui y sont parvenues l’ont fait au prix d’une réelle abnégation. Et cela ne peut se faire qu’à condition de mettre l’HUMAIN au centre de leur construction.

  21. Pascal Malanda dit :

    Cher Gabio

    “Avez vous des amis « nordistes, mbochis, ngala »? Sont t-ils tous riches grace au pouvoir de sassou?”

    Très bonnes questions! Ce sont celles que la plupart d’entre nous refusent de se poser au sud du Congo pour justifier la haine de l’autre.
    Je ne nie pas les injustices, j’essaie tout simplement de trouver un moyen de sortir du cercle vicieux dans lequel nous nous sommes enfermés depuis 1957.

  22. Ta Malanda dit :

    Comme sur la question du fédéralisme dont on a démontré l’inopportunité pour le Congo, l’imposture Ntumi a été mise à nue, depuis plusieurs années à travers nos commentaires, sous les huées des aficionados du genre VAL DE MAKANA, Gabio, D. Londi, Bakala Zakala…

    Le pseudo mea culpa intervient un apocalypse dans le Pool désastre dont ils doivent assumer moralement ou indirectement la responsabilité pour avoir donné du crédit à des œuvres machiavéliques d’une organisation criminelle.

    Un bref rappel des écrits de 2017 :

    Ta Malanda dit :
    27/10/2017 à 13:51

    Mon frère Pascal Malanda, vous ne pouvez pas mener un débat avec des personnes quasiment butées, à l’image de « cyber-nsiloulous» et «bana-mura ».

    A mon sens, vous faites la distinction entre le personnage Ntumi et la réalité sur le terrain : le fait que le tyran ait trouvé le profil idéal pour justifier son entreprise de diversion et de démolition de la région du Pool.

    La situation du Pool n’est autre que l’application du «théorème de Pasqua» selon lequel : «Quand on est emmerdé par une affaire, il faut susciter une affaire dans l’affaire…»

    La seule différence que l’on peut faire entre le Ntumi de 1998 et celui de 2016/2017, est que:
    :
    • Dans le premier cas, Ntumi a joué un rôle dans la période 1998. Ceux qui connaissent la région savent que Ntumi et les nsiloulous , sous prétexte d’un combat mystique ont mobilisé les populations pour réparer et arranger les routes et des pistes d’atterrissage pour des renforts censés arriver de l’étranger et qui n’arriveront jamais. Ces pistes ont servi aux envahisseurs au service des de Sassou. Il faut ajouter à cela les exactions et meurtres contres les populations et les ninjas de Kolélas ou cocoyes.

    • Dans la situation actuelle, Ntumi est plus un placebo destiné à donner l’illusion d’une résistance dans le Pool, pour mieux couvrir une opération d’épuration ethnique.
    Quand on connait la région du Pool, il faut être timbré pour croire qu’on peut y résister sans base arrière pendant plus d’un an, avec des armes à feu, aux bombardements des engins de morts qui déferlent de façon quasi-ininterrompue dans la région.

    Curieusement, ce fameux Ntumi prend le temps de faire des vidéos, mais, jamais des images de zones bombardées par les milices du pouvoir ou des populations qui sont dans la nature.

    On peut concevoir qu’il ne veuille pas être capturé et se cache pour ne pas être capturé et exhibé comme étant le principal responsable des événements du 4 avril 2016. Mais, cela relève plus de l’instant de survie que d’une résistance visant à faire plier le tyran.

    Malheureusement, ces événements se passent dans un terreau favorable à des conditions pouvant conduire quelques esprits faibles à suivre un pseudo mouvement de résistance.

    Autre fait inquiétant, c’est la réussite de l’opération de diversion telle qu’aujourd’hui, la situation de Pool, avec une crise humanitaire réelle semble plus préoccupée, au point de laisser le changement de la constitution aux oubliettes.

    De plus ceux qui semblaient incarner l’opposition ont soit rejoint le tyran de façon directe ou indirecte, soit réduits à des simples incantations sur la situation du Pool, sans réel capacité de remobiliser le peuple.

    BON COURAGE

  23. Pascal Malanda dit :

    Cher homonyme Ta Malanda

    Entièrement d’accord avec vous, sauf sur un petit point.

    Nous avons vite percé le double, sinon étrange jeu de Ntoumi dans le Pool. Dommage que tant de gens soient morts pour rien, tant de biens détruits sans cause. Toute une région sinistrée pour des décennies. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, le Pool risque de revivre la même horreur en 2021.

    N’est-il pas temps aujourd’hui pour les fils du Pool de tout faire pour que la région ne sombre pas avec tant de facilité dans le drame programmé que représentent les élections présidentielles au Congo ? 2021 c’est dans quatre matins.

    Là où je diverge légèrement avec vous, c’est lorsque vous affirmez ce qui suit : «Le pseudo mea culpa intervient un apocalypse dans le Pool désastre dont ils doivent assumer moralement ou indirectement la responsabilité pour avoir donné du crédit à des œuvres machiavéliques d’une organisation criminelle.”

    L’erreur étant une humaine, je crois que le mea culpa n’est pas feint. Nous devons apprendre à accorder à nos frères le bénéfice du doute et ensemble retrouver le chemin de la réconciliation. Vous et moi aurions tout aussi pu nous tromper sur Ntumi. Imaginons qu’il ait été sincère et ait pu terrasser Sassou ; c’est vous et moi qui nous serions alors trompés. Cette probabilité, même extrêmement mince, existe. Mais la ficelle de Ntumi était trop grosse. Dommage que nos frères aient refusé obstinément de la voir, malgré le fait qu’elle était étalée devant nos yeux à tous.

    Concentrons nos efforts sur le rapprochement des points de vue afin que 2021 ne soit pas la chronique d’un nième désastre annoncé.

  24. Anonyme dit :

    Quel est le cerveau malade qui a imaginé le personnage de ntoumi pour justifier l’assassinat des paysans et des paysannes dans la région du pool et ceci n’était qu’une première étape ? pour quelle raison ce mbochi a t il si peur des population du sud ? et pourquoi les nordiste dans leur ensemble sont sans réaction puisqu’il agit en leurs nom? l’armée est composée de leurs parents est ce à dire que cette armée va tirer sur ses propres parents ?cette situation à ce jour n’a jamais été observée
    Il s’est adressé au populations du nord en parlant de fils et filles du nord trouvez moi une personnalité du sud qui s’est adressé à la population du sud de cette façon et le peuple du nord ne dit toujours rien.
    En aucun cas je ne profère de menace à l’encontre des populations du nord je dis seulement qu’elles doivent réagir face à toutes ces horreurs elles doivent prendre l’initiative de chasser leur frère d’un fauteuil qu’il a usurpé il y va de leur propre dignité car les populations du sud ne le peuvent pas.
    un jour ce scandale éclatera à la face du monde et leur attitude leur comportement leur silence sera longuement scruté et jugé elles doivent avoir des arguments pour pouvoir se défendre c’est tout libres à elles de choisir l’attitude à adopter

    ,

  25. pambou dit :

    A MES CHERS COMPATRIOTES PAS TRES AU FAIT DE L ANALYSE SOCIO POLITIQUE RESEAUTALE

    Merci au compatriote Miakassissa d ‘avoir publie ce papier sur ntumi qui montre que le paysage politique congolais est contraint par le RESEAU CONGO

    Vous pouvez vous vautrer dans la boue et pleurer

    CONCLUSION. LE RESEAU VOUS EMMERDE ET N A RIEN AFFAIRE DE VOS SORTIES EPISTOLAIRES PERMANENTS ACCUSATEURS ET LARMOYANTS

    Bavards et traites les congolais sont prets a s accuser pour une bouchée de pain du fric et des places ministérielles

    ALORS ARRETEZ DE JOUER LES PLEUREUSES ALORS QUE VOUS N ETES PAS SINCERES
    IL N YA QU AVOIR NTUMI

  26. pambou lucien dit :

    il faut lire sorties epistolaires permanentes accusatrices larmoyantes
    Désolé

  27. j'ai oui dire dit :

    Merci Bakala Téléma dit :
    07/05/2019 à 17:16
    @ NGONDO – MVILA

    T’as tout compris
    Lucien Pambou = franc-maçon = réseau de recrutement de nouveaux Lucifer maçonniques congolais via cette plateforme Congo-liberty qu’il pris assignation – Sois-disant qu’il est universitaire, mais viré d’AFRICA24, il est là et nous diffuse les ordres de ses donneurs d’orde ici… Congo-liberty est devenu son terrain de jeu… pauvre Lucien Pambou, esclave qui refuse de s’affranchir du joug… mais cherche à embastiller ses frères indignes dans la néo-subordination et la néo-humiliation générale de la communauté – ses biens immobiliers et placements et autres sont garnis – Lucien Pambou n’est pas sur congo-liberty par hasard – Il le sait bien que les rares réfractaires intellectuels contre ce déclassement y interviennent souvent ici – ce négro touche de l’argent par mois 100 fois que le coût d’hébergement annuel de ce site. On appelle ça le beurre et l’argent du beurre… Quoique Lucien Pambou sera retrouvé et traité dès la chute de son donneur d’ordre SASSOU NGUESSO

  28. j'ai oui dire dit :

    NGONDO – MVILA dit :
    07/05/2019 à 10:14
    A Merci Bakala Telama !

    TOTALE VALIDATION

    Vous dites : – « Les réseaux dont parle Lucien Pambou sont certainement franc-maçonniques et francafriques travaillant pour le compte de l’aliénation des élites africaines francophones et du néocolonialisme

    Vous dites : – « Les réseaux dont parle Lucien Pambou sont certainement franc-maçonniques et francafriques travaillant pour le compte de l’aliénation des élites africaines francophones et du néocolonialisme.

    Sans ces réseaux, l’afrique francophone s’en sortirait mieux comme c’est le cas de l’afrique anglophone plus dynamique et d’alternance politique. »

    LES FRANCS MAÇONS Africains francophones en général et Congolais en particulier sont les véritables fossoyeurs du Peuple Africain et du Congo.

    Bien sûr ! C’est de la franc-maçonnerie que Lucifer PAMBOU nous rabat les oreilles à longueur de journée avec son réseau.

    Voici ce que Lucifer PAMBOU n’ose pas dire tout haut : –

    RÉSEAU = FRANC MAÇONNERIE

    PAMBOU incite donc les Congolais à rejoindre massivement la Sorcellerie Criminaliste blanche incarnée par la FM pour ensuite demander le départ ou le remplacement par un autre monstre de satan nguesso.

    Les pseudos intellectuels Congolais et Africains FRANCS-MAÇONS sont les PLUS GRANDS IDIOTS du monde.

    Comment un noir aussi idiot soit-il, peut croire que si un banc détient les secrets
    de l’immortalité ou tout autre sortilège maléfique franc-maçonnique de grande envergure, IL POURRAIT LES CONFIER A UN NOIR ?

    Les francs-maçons noirs sont des CANCRES QUI PROVOQUENT LA MORT DE MILLIONS DE NOIRS EN FAISANT PRIVILÉGIER LEURS INTÉRÊTS INDIVIDUELS, AU DÉTRIMENT DU BONHEUR COLLECTIF DU PEUPLE NOIR.

    Et cela pour les miettes que leurs jettent les Grands Maîtres blancs des réseaux, c’est-à-dire de la Franc-maçonnerie.

    NGONDO – MVILA dit :
    07/05/2019 à 10:22
    Lire : « Comment un noir aussi idiot soit-il, peut croire que si un BLANC détient les secrets de l’immortalité ou …… et non un banc. «

  29. lucien pambou dit :

    A j ‘ai oui dire

    Ce que vous dites est tellement bas que je ne prends pas la peine de répondre à des betises epistolaires de cette nature

    Viré d’africa 24 c’est normal quand connait le fonctionnement du management reel
    Des lors que vous prenez trop de place et surtout si vous n etes pas le createur vous finissez par creer des jalousies aupres d’autres edtorialistes

    je suis fier par mon style particulier d avoir permi à la chaine de connaitre sa vitesse de croisiere et par mon style particulier j ‘en suis fier.jerapelle que jétais sur la chaine de 2010 a 2014 et que j avais ose faire une analyse qui tombait sous le sens et qui critiquait blaise compaore dechu le 30 octobre2014

    volia j ai fai t mon metier et de plus j ai ete contre les propos d un editorialiste mauritanien qui osait affirmer qu il n yavait pas desesclaves noirs dans son pays

    les reportages sur france 2 m ont tout simplement donne raison . Et puis j ‘ai un caractrere je ne me laisse pas faire

    Mis bout a bout voila les raisons de mon eviction.je devenai trop important avec un style particulier et commencai a etre reconnu en afrique

    ca n a pas plu.je ne pleure pas j explique .voici

    je suis fier en tant que congolais d’avoir permi à un camerounais de valoriser le panafricanisme

    concernant le reseau tu n’yes pas .revois des livres sur la sociologie des reseaux tu comprendras mieux l ‘outil analytique que j utilise

    SASSOU N a pas besoin de Pambou pour se maintenir au pouvoir depuis fort longtemps et peut encore en 2021

    Sassou n’apas besoin de pambou pour imposer sa politique au congo.ce qui enerve certains sur

    ce »n site est que je prononce une serie de verites concernant les soit disants intello congolais plutot mus par la couardise la traitrise l, envie et la jalousie à l image de leurs maitres francais colonisateurs
    voici j ai dit

  30. NGONDO - MVILA dit :

    @J’ai ouï dire

    Pambou nous bassine les oreilles à longueur de journée avec son réseau, mais ne nous définit pas concrètement quels peuvent en être les acteurs internationaux dans le cas du Congo.

    Cela pour la bonne et simple raison qu’il n’y en a pas des milliers.

    Le réseau est FRANC-MAÇONNIQUE, le réseau est COLONIAL.

    En conclusion : Faire l’éloge permanente du réseau revient à faire l’éloge de la Franc-Maçonnerie.

    Sans vouloir revenir sur ce qu’on a déjà dénoncer, force est de constater que Mr PAMBOU ne répond pas aux accusations franc-maçonnistes de son obédience réseautale… ou vice-versa.

    POUR LE RESTE

    Voici le topo…. comme une valse à 4 temps =

    1 – NTUMI aura le « quitus » de son complice satan nguesso pour se présenter aux élections présidentielles de 2021 en tant que chef de son parti politique.

    2 – satan nguesso se fera proclamer vainqueur de ces élections en 2021.

    3 – NTUMI contestera ces résultats et entrera en rébellion.

    4 – satan nguesso bombardera à nouveau le Pool sous prétexte de combattre NTUMI.

    LES MÊMES CAUSES PRODUIRONT LES MÊMES EFFETS = SUITE DE L’OPERATION MOUEBARA.

    C’EST ECRIT.

    Les Sages du Pool (s’il en reste encore… ) devraient se réunir et chasser NTUMI de Soumouna qui n’est pas son village natal, et aussi le virer du Pool.

    NTUMI n’est pas du Pool où il n’a ni village familial ni ami d’enfance, ni parents proches, ni grands parents.

    Qu’il aille établir son Q.G ailleurs que dans le Pool.

    « WOU BA WOUNA………  »

    Toute personne qui a déjà traversé le Pool sait qu’il n’y a plus de forêts dans le Pool. Alors où NTUMI pouvait-il se cacher pendant tous ces longs mois de sa traque ?

    NTUMI n’est ni plus ni moins qu’un exécrable assassin complice de satan nguesso.

    Il devra un jour répondre de ses crimes.

  31. Val de Nantes. dit :

    Aaaah, cette secte ésotérique ,on m’en a proposé d’y entrer á plusieurs reprises ,mais peine perdue .
    Je ne mange pas de ce pain !
    Car j’estime que la réussite est un produit d’efforts personnels .Le reste ne relève que des hasards de la vie.
    Une cooptation mentale s’apparente á une prison mentale .
    Ine fine , toute réussite ne procède pas des philosophies obscures, dont la Franc maçonnerie .

  32. OYESSI dit :

    @ Cher frère Anonyme,

    C’est avec intérêt que je suis tes échanges avec le frère Malanda. Je voudrai vous rappeler que quelque soit vos positions, vous faites le jeu de Sassou sans le savoir. Je ne sais pas pour vous où commence et s’arrête le nord Congo. Où commence le sud et s’arrête t-il. Pour moi le sud qui commence à l’océan s’étend jusqu’à la Léfini. Il va donc de soi que le Nord commence au delà de la Léfini donc à partir des Plateaux Batéké ce qui suppose que les quartiers nord de Brazzaville qui soutiennent Sassou appartiennent au Pool donc au sud tout en vous rappelant que ces quartiers ne sont pas habités que par les Mbochis encore moins que par les nordistes.

    Arrêtez cher frère de faire un fixation sur le nord qui soutient Sassou. Mon frère Gabio a répondu à vos assertions. Votre raisonnement ne sait que conforter Sassou dans sa bêtise parce que insinuez que c’est le nord qui continue à soutenir Sassou nonobstant les explications du frère Malanda vous insistez dans l’erreur d’analyse que font beaucoup d’entre nous.

    Sassou lui même sait très bien que la partie nord qu’il a voulu toujours caporalisée ne lui est plus acquise depuis longtemps. Sa fougue à vouloir réduire au silence Mokoko, Okombi et tuer tout ce qui bouge au nord ne vous dit rien du tout pendant que ce sont les Mabilala et autres Kolélas qui aux affaires avec leur ami Sassou.
    Le Pool ne subit le martyr, aidé en ce cela par ses propres fils que parce qu’il a eu le malheur d’être le département qui abrite la capitale donc à la portée de Sassou qui a le loisir d’aller et venir sans trop d’encombre pour continuer à exécuter les plans de la conservation de son pouvoir tyrannique.
    Pour être juste, je n’occulte pas qu’au nord du Congo il y a des jusqu’au-boutistes comme les Ngolo qui estiment que le Congo leur appartient et comme tel leur dictateur doit rester éternellement au pouvoir même avec la force. Je vous rappelle qu’il n’est pas le seul dans ce cas puisque les premiers appels à la candidature de Sassou à l’élection de 2021 ne viennent pas du nord Congo mais du sud et les adhésions massives au PCT pourtant réputé Parti nordiste se font au sud de la République notamment dans le Pool de Kolélas et Ntoumi ainsi que dans le Niari de Tsaty Mabila les accompagnateurs du dictateur et tueur des Kongo- Lari.

    Trouvez vous une explication à ce qui semble inexplicable? Au lieu de vilipender des frères du nord qui souffrent autant que beaucoup d’autres compatriotes qui n’appartiennent pas au pouvoir clanique et mystique de Sassou il serait mieux pour vous d’être réaliste en sachant que nous avons un ennemi commun qui est Sassou, son clan et ses amis du nord au sud qui l’accompagnent dans son inique pouvoir.

  33. NGONDO - MVILA dit :

    @Val de Nantes

    Bravo pour avoir refusé de céder aux sirènes de la gloire satanique des sectes… quelles qu’en soient les obédiences maléfico-abominables.

    Satan aussi avait tenté Jésus en lui promettant toutes les riches du monde terrestre.

    Je ne comprends pas que des noirs aussi intellectuels soient ils puissent se faire alpaguer sans esprit critique et sans discernement spirituel.

    Quel Professeur ou Docteur noir peut croire qu’un BLANC dont il était il y’a moins de 100 ans encore l’ESCLAVE fouetté et corvéable à satiété, que ce BLANC volontairement CRUEL et FOUETTARD a changé brusquement comme par miracle, AU POINT DE CONFIER A UN NOIR DES SECRETS DE L’IMMORTALITE ou autres dans des sectes dont les ORIGINES SONT ESCLAVAGISTES à l’instar du KU KLUX KLAN aux USA.

    Qu’on s’en voile la face ou non, la FRANC MAÇONNERIE est une secte d’origine esclavagiste qui pour soumettre l’élite NOIR s’est doté des apparats humanistes. Avec des discours de fraternité qui n’aveuglent que les NOIRS et pas ceux qui les édictent POUR des intérêts planifiés et précis.

    Curieusement, la Franc Maçonnerie ne s’intéresse qu’aux ÉLITES NOIRS et JAMAIS aux paysans NOIRS. Ces derniers ne pouvant devenir des présidents ni des ministres dans leurs pays sont comme par hasard dénués d’intérêt pour LA SECTE.

    Et quand des ignares comme BOKASSA ou EYADEMA père (presque illettrés tous deux) deviennent président par le truchement des armes, on les incorpore bizarrement dans une secte dont ils ne savent même pas déchiffrer, traduire, ni comprendre la philosophie livresque.

    LES NOIRS FRANCS-MAÇONS SONT LES VÉRITABLES FOSSOYEURS DE L’AFRIQUE QUI SE MEURT.

    Niant leur propre spiritualité, ils se drapent dans une spiritualité d’emprunt et de SOUMISSION aux CRÉATEURS des dites SECTES.

    Aucun franc-maçons ne pourra venir nous dire aujourd’hui qu’il n’en est pas ainsi.

    Les NOIRS devraient PROSPÉRER et FAIRE PROSPÉRER leur propre spiritualité comme le faisait mon Grand-Père Robert MAKELE un grand mystique dont PERSONNE ne niera les BIENFAITS PALPABLES qu’il divulguait aux malades victimes des fractures diverses, là où la médecine des blancs avait échoué.
    Et ce n’est qu’à juste titre que l’hôpital de Mouyondzi porte aujourd’hui son nom.

    C’est la preuve que les Noirs ont une spiritualité plus forte que les faux semblants distillés par les blancs dans le simple but de nous asservir.

  34. Anonyme dit :

    Je comprends parfaitement ce que vous dites mais on en reviens toujours au même que les ressortissants du nord demandent à leurs frères qui sont dans l’armée de renverser la dictature Cette armée maudite composée majoritairement par des ressortissants nordistes vrai ou faux ?
    Pour quelle raison les nordistes et je maintiens cette appellation il n’y en pas d’autre n’appellent ils pas à la révolte au sein de cette armée rien qu’un silence assourdissant la passivité que vous voulez qu’on dise quoi ?
    Pour votre gouverne et je préfère vous le dire je ne tolérerai plus des remarques des leçons de morale ou des insultes venant d’un ressortissant du nord
    Agissez au lieu de de donner des leçons de morale sur ceux qui subissent la loi des monarques nordistes depuis plus de 40 ans
    Vous osez dire ici les populations du sud ont voté pour un tel et un tel ont appelé à la candidature d’un tel on est dans une dictature oui non ? ces populations sont elle libres ?
    Vous vous réjouissez de mariages entre des hommes du nord et des femmes du sud ce qui était difficile selon vous avant que des nordistes ne prennent le pouvoir ces mariages se ramassent désormais à la pelle dites vous êtes vous sûr que ce sont des unions librement consenties ou des mariages réalisés sous la contrainte économique?
    Réfléchissez et agissez vous nordistes au lieu de polluer le site par des remarques inappropriées et des leçons d morale à 2 balles

  35. Anonyme dit :

    Le nord a choisit sa misère en soutenant aveuglément son frère dictateur génocidaire pas le sud désolé

  36. val de Nantes dit :

    @ngondo
    grosse validation..
    Pourqoui ,cette secte ne s’interesse t’elle pas aux paysans africains ?

  37. j'ai oui dire dit :

    Nous remarquons tous que comme par hasard Lucien Pambou a fui et ne dit plus rien

  38. VAL DE NANTES; dit :

    Quand à @TA MALANDA qui se duplique pour mieux divertir la toile d’araignée qu’il tisse sur ce site ,je n’ai qu’un seul regret ,c’est celui de le voir rater le train de la pensée positive pour notre CONGO .
    Libre à lui de déconstruire le tissu familial au sein duquel il vit ,car je ne vois point d’issue favorable à l’amélioration des conditions de vie de nos familles sous SASSOU et notamment celle à laquelle il appartient .
    Libre à lui de porter les valises argentées du clan SASSOU ,tant son cerveau est hypnotisé par les agissements inhumains auxquels se livre son maitre SASSOU .
    Ce combat contre SASSOU est notre raison de vivre .

  39. Lucien Pambou dit :

    A j ai oui dire
    Je suis toujours la .le créateur du cran conseil représentatif des associations noires de France et qui a assumé les fonctions de st n a pas peur même quand j étais piste par la dgst française pour savoir qui nous étions.Alors ce n est pas le gentil j ai oui dire qui va me faire déserter congoliberty.si hé ne réponds pas c est parce qu’ il n ya rien dire.planque j ai oui dire. N aie pas peur tu agis comme une gonzesse adepte de l infidélité. Se planquer.avec pambou adepte de l analyse du réseau tout est à ciel ouvert.Alors que j ai oui dire fini par devenir je ne sais.Alors on se tait et on finit par accepter ce qui t arrive bavarder et pleurer.je blague et c est de l humour noir

  40. J'ai ouie dire dit :

    @Lucien pambou notre compatriote Ngondo Mvila a fait une excellente analyse sur le réseau et curieusement vous faites mine de rien voir avouez que c’est curieux vousl’analyste et le défenseur des réseau vous semblez trembler devant les révélations de Ngondo Mvila

  41. Lucien Pambou dit :

    A j ai oui dire
    Allez sur Google tapez pambou lucien et sur images vous verrez ce que j ai fait dans ce pays France de facon claire car moi j e ne me planque pas.godo ne m apporte rien intellectuellement et empiriquement.il ne fait que reprendre l’idée tous mes articles sur congo liberty et ils sont nombreux par rapport à votre gondo.je vais essayer de vous instruire après vous pourrez pavaner sur ce site en disant sur c est vous et gondo qui m ont obligé a sortir du bois
    Et ben non
    Le réseau congo c est la duplicité complexité du système politique dans lequel se retrouve opposition et majorité qe retrouvent.
    Dans ces sustemereseau congo sassou que vous avez toujours sous estime et consider comme une moulent vous dirige comme un homme et il vous le montre.c est un fait et on est pas obligé d être sassouiste pour le constater.voilà pour le reseau national
    Pour la partie internationale du réseau pour ton intelligence ce sont la France la Chine et la bas banque africaine de développement.viens assister à mes cours.mes étudiants sont plus érudits et curieux que j ai oui dire.mon livre sur les réseaux arrivent bientôt tu pourras le lire.

    Le pont entre brazza et Kon construit à partir de2020 profitera politiquement a la femme sassou comme vous le nommée mais qui est plus fin politiquement que tous les intellectuels congolais ou faisant office qui ne demandent que d aller manger dans sa main.je fais mon travail d analyste.
    Si j avais le centre vide comme toi j ai oui dire j aurai accouru aux offres de poste qu’ on me faisait.mais voilà je suis propriétaire de ma maison et je suis fonctionnaire français.je respecte le président sassou mais je suis français et je n ai pas le ventre vide donc je n ai pas besoin du président sassou

  42. LE CRAN EST UNE CREATION DE NICOLAS SARKOZY dit :

    Mr Lucien PAMBOU, ne venez pas berner les gens et tronquer l’histoire avec votre CRAN.

    Tous les personnes avisées savent très bien que le CRAN est une création de SARKOZY comme le fut S.O.S Racisme crée par MITTERAND pour contrecarrer et voler la vedette à un mouvement anti-raciste que les Maghrébins avaient fondés et qui prenait de l’ampleur en France.

    S.O.S Racisme étant une sous chambre du PS, un mouvement connecté totalement au Parti Socialiste (la trajectoire D’Harlem DESIR en est l’illustration), SARKOZY a voulu initié un S.O.S Racisme BIS de Droite, de notoriété RPR puis Les Républicains.

    Et comme toujours quand les blancs veulent manipuler les ÉLITES NOIRS, ils leur donnent les moyens financiers et les propulsent au devant de la scène tout en tirant magistralement les ficelles derrière le rideau, ni vu ni connu et comme dirait un rappeur…. « Vas y que je t’enc….. ou vas y que je t’enfumes ».

    De grâce, PAMBOU n’est Co-fondateur de rien et surtout pas du CRAN.

    Ni Patrick LOZES, ni Georges TIN, ni Harry ROSELMACK, ni Lucien PAMBOU ne sont fondateurs du CRAN qui est une CREATION DE Nicolas SARKOZY.

    Tous les NOIRS et ANTILLAIS précités n’étant que serviles cerbères.

  43. J'ai oui dire dit :

    Monsieur Pambou je veux bien assister à vos cours où enseignez vous ?

  44. Bakala Téléma dit :

    Tâ Malanda,
    C’est Bakala Zakala qui vous repond. Alors, je Suis devenu un aficionado de Ntumi? Ndoko! Relisez mes propos.

    Par ailleurs, vous est-il arrivé de voir la toile de Picasso intitulée : Guernica?

    Je vous demande de faire de la recherche sur l’origine de ce tableau. Mieux encore, faite de la recherche sur le tableau intitulé: le Cri , de Edvard Munch.

    Une fois que vous aurez compris le pourquoi de ces tableaux, alors vous allez comprendre la beauté de mes propos sur le Pool martyrisé par Ntumi et Sassou.

  45. Val de Nantes. dit :

    Le problème auquel nous faisons face mérite plus d’imagination que les pitreries ludiques lancées á l’encontre de ceux qui s’ingénient á s’elever de la paresse intellectuelle impactée par le Sassouisme euphorique .
    J’en conclus ,en disant á Ta malade @Malanda ,soigne toi de Sassou pour que vous recouvriez le peu d’objectivité intellectuelle qui vous reste ,si tant est que vous en ayez encore ,car vu le niveau de bassesse morale qui vous caractèrise ,j’en douterais .
    Excellez par les propositions inédites et non par des applaudissements judassiens á l’adresse de votre alter ego @Malanda dont tout vous différencie.

  46. pambou lucien dit :

    Ajai oui dire

    je suis à Paris xiii villetaneuse et à l idrac al defense en management et en eco

    C’est la fin de l année mes interventions sont finies .rappelez le moi au mois d octobre et c’est avec un infini plaisir que que je vous aurai comme etudiant -resident formule utilisee pour designer les etudiants invites.j espere que vous parlez aussi anglais car une large partie du cours est faite en anglais

    c’est avec plaisir que que je vous recevrai

  47. pambou lucien dit :

    a le cran est une creation de SARKOZY

    LISEZ MON LIVRE SUR LE CRAN DE L ESPERANCE A LUTOPIE PARU AUX EDITIONS L HARMATTAN 2011

    VOUS

    VERREZ QUE CE N EST PAS UNE CREATION DE SARKOZY

    EN TANT QUE SG J AI PARTICIPE AUX COULISSES DE LA CREATION DU CRAN VOUS VERREZ QUE C EST PLUS COMPLEXE ET QUE VOUS SEREZ SURPRIS EN LE LISANT

  48. Impayable Ta Malanda ! Il n’existerait pas qu’il faudrait l’inventer. Teigneux comme pas deux et fier de lui, ce grand esprit ne peut s’empêcher de nous rappeler sa fameuse « Contribution à la critique de l’idée saugrenue de fédéralisme », qu’il considère être une « atteinte grave et sans précédent à « l’unité de la Nation et à l’indivisibilité de la République » (Toute ressemblance avec du Sassou Nguesso ne saurait qu’être fortuite). Un moment on s’en souvient d’anthologie,subversif, rare, qui a littéralement bouleversé les bases idéologiques et intellectuelles de l’anthropologie politique et de la science politique au Congo. Une approche se voulant Marxiste-leniniste inspirée par deux textes : « Le Manifeste du parti communiste » de Karl Marx, et le « Que faire ? » de V.O. Lenine. Du premier, il a retenu une phrase : « l’histoire de toute société jusqu’à nos n’a jamais été que l’histoire de la lutte des classes ». La révélation ! Son rendu est catégorique et sans appel : « Toute l’histoire du Congo jusqu’à nos jours n’a jamais été que l’histoire de la lutte entre un groupe d’individus porteurs du gène de l’intégrisme et du fanatisme, rêvant ouvertement de la reconstitution du royaume kongo théorisé par un certain  Ne Mwanda Nsemi, faisant face à des barbares Mbochis,
    plus que jamais déterminés à soumettre le pays selon leur code ethnique barbare ».HISTORIQUE ! On est sans voix, comme en apesanteur… Une sacrée leçon de science politique et un pas de géant sans précédent dans la compréhension du  « refus » d’Etat au Congo. Du second (Lenine), dont l’épuration de la société est au cœur de la matrice politique et intellectuelle, l’élimination de ceux qui s’opposent au bonheur final promis a l’humanité pour mettre fin à la conflictualité sociale et ériger la société idéale, sans classe passe nécessairement par la création d’un parti d’avant-garde éclairé. « Que l’on bannisse donc ces deux tares que sont l’intégrisme, le fanatisme et la barbarie de notre corps social et le Congo, enfin débarrassé de ces scories et donc reconcilié, connaitra son âge d’or ! En tous les cas nous saurons et plus que fermement porter le fer à cette idée maléfique de fédéralisme !» conclut sèchement Ta Malanda
    C’est la sarabande de toto.
    Et si après ça, il en est qui persistent à penser que Macron a eu tort d’affirmer que les africaines font trop d’enfants, soyons justes, il y en a au moins une qui en a fait un de trop…..

  49. LE CRAN EST UNE CREATION DE NICOLAS SARKOZY dit :

    A Lucien PAMBOU

    Il faut raconter cela aux profanes.

    On connait la musique…. Harlem Désir aussi a crée S.O.S Racisme. N’importe quoi !

    Mitterrand a initié la création de S.O.S Racisme tout comme SARKOZY a initié la création du CRAN

    POINT BARRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.