DIEUDONNÉ ANTOINE GANGA APPELLE A LA DISSOLUTION DE TOUTES LES INSTITUTIONS DE LA RÉPUBLIQUE, AU DIALOGUE SANS EXCLUSIVE, ET A L’OUVERTURE D’UNE TRANSITION POLITIQUE AU CONGO-B

M. Dieudonné Antoine GANGA , actuellement à la retraite après (20) vingt ans d’exil à Washington (USA) où il fut ambassadeur sous le régime du Président démocratiquement élu M. Pascal LISSOUBA, a surtout été un Grand Ministre des Affaires Etrangères dans le gouvernement de la Transition démocratique du Premier Ministre André MILONGO (1991-1992), mais dont la fonction régalienne était du domaine réservé de la Présidence de Sassou-NGUESSO, conformément à l’acte fondamental.

Congo-liberty.com : L’élection présidentielle est synonyme de conservation du pouvoir pour les uns et de conquête pour les autres, avec pour conséquence des guerres civiles et massacres des populations, depuis 1993 à nos jours. Pensez-vous que celle de 2021 dérogera à cette constance ?

DIAG : Je ne pense pas être un devin pour savoir ce qu’il adviendrait de l’élection présidentielle de 2021. Seul Dieu sait comment elle se déroulera. Celles depuis 1993 à nos jours sont la conséquence de l’égocentrisme des politiciens véreux qui n’ont toujours pensé qu’à leur bonheur. Ils n’ont jamais donné la priorité au Congo et au peuple congolais. N’ayant jamais placé, comme l’affirmait le Premier Ministre André Milongo « l’intérêt supérieur de la Nation avant toute autre considération ; ils n’ont pu éviter au peuple congolais, les épreuves douloureuses où l’égoïsme et les ambitions des politiciens véreux ont voulu toujours nous entraîner ».Je me demande mêmes s’ils croient à la démocratie.

Pour éviter d’autres épreuves douloureuses à notre peuple, eu égard à la conjoncture actuelle de méfiance, de suspicion, de cynisme, de peur et eu égard aux jours et nuits d’angoisses que notre pays traverse en ce moment, il serait peut-être souhaitable de ne pas les organiser. C’est pourquoi, je requerrais qu’il plaise au Président de la République, de surseoir à l’organisation de ladite élection présidentielle et :

  • D’organiser un dialogue le plus large possible, un dialogue sans exclusive auquel participeraient toutes les forces vives de la nation : celles restées au pays et celles de la diaspora vivant aux U.S.A., au Canada et en Europe. Comme l’affirme mon ami Lecas Atondi Monmondjo « il faut rassembler l’intelligence des gens capables de repenser notre pays qui peut être sauvé par un nouvel élan d’union, de fraternité et d’amour. Il faut donc des actes fondateurs forts, mais qui doivent être bien pensés et conduits. » Je crois en le génie du peuple congolais. Ayons le courage et l’honnêteté intellectuelle d’y aller et y parler de manière ouverte, franche et sans passion. Notre génération de génocidaires économiques et culturels dont j’ai honte, a l’obligation historique de réparer les dommages que nos actions immodérées ont causé à notre pays et à notre peuple. Je réitère ce que j’ai déjà affirmé à Congo-liberty : «  la profondeur de la déchirure du tissu national congolais encore en construction, l’importance des destructions, tant sur le plan humain que matériel, et la gravité des traumatismes, etc. rendent incontournable le recours au dialogue pour panser les blessures physiques et spirituelles, restaurer la sécurité, reconstruire l’unité nationale qui n’existe plus (la région et la tribu constituent à l’heure actuelle au Congo, deux réalités objectives qu’il serait souhaitable de prendre en considération. Nous citoyens de ce pays, nous sommes, malgré nous, prisonniers de nos origines ethniques et régionales, disaient dans une lettre ouverte le 26 Juillet 1968, MM. Pascal Lissouba, Henri Lopes, Édouard Sathoud et Jean-Pierre Thystère-Tchicaya), créer un climat apaisé et surtout, permettre aux congolais de sortir de l’emprise de nos origines ethniques et régionales avant d’arriver à la Nation, de réapprendre à vivre de nouveau ensemble comme avant et après l’indépendance, dans l’acceptation de leur enrichissante diversité culturelle, politique et religieuse. « Nous devons apprendre à vivre ensemble comme des frères, sinon nous allons mourir tous ensemble comme des idiots. » dixit Martin Luther King Jr. Aujourd’hui les gens se sentent appartenir d’abord à une tribu, à une région avant de se sentir congolais. Il faut faire en sorte que les compatriotes du sud ne considèrent plus leurs compatriotes du nord comme des adversaires et vice-versa. Il faut aussi faire en sorte que dans les nominations aux fonctions étatiques l’on ne privilégie pas la tribu ou la région, mais plutôt la compétence, les aptitudes et la qualification.
  • De dissoudre toutes les institutions nationales et d’ouvrir une période de Transition. Cela doit se faire évidemment dans un environnement apaisé, dans la paix et dans le consensus de toutes les forces vives du pays. Un gouvernement de transition devrait être nommé et une assemblée de transition être élue à l’issue de ce dialogue.

Congo-liberty.com : Pensez-vous qu’une Transition Politique soit la panacée pour sortir notre pays de l’impasse politique ?

DIAG : Ne pensez-vous pas qu’il soit le temps de construire et de guérir ensemble notre pays qui, comme je l’ai dit plus haut, traverse en ce moment des jours et des nuits d’angoisse ? Pour tout citoyen conscient donnant de surcroit la priorité au Congo, l’alternative est claire : il s’agit de prendre position pour ou contre le désordre et l’anarchie qui remettraient en cause les acquis de notre nation encore fragile et emporteraient encore dans la tourmente la population qui se remet à peine de ses blessures, de ses morts et de ses traumatismes et qui feraient du Congo un pays exsangue où la violence risquerait d’avoir droit de cité. Il nous revient d’être visionnaires et, comme le disent deux proverbes kongos « d’éteindre le feu qui couve sous les herbes sèches avant qu’il ne devienne un incendie. » « Ne pensons pas seulement que ce sont les poils du rat qui sont en train de bruler mais que c’est le rat lui-même. »

Une transition politique n’est peut-être pas la panacée, mais elle est à mon humble avis l’une des meilleures voies pour sortir notre pays de l’impasse. Le gouvernement de transition aurait entre autres les missions suivantes :

  • Procéder à un nouveau recensement de la population congolaise en vue de l’élaboration d’un nouveau fichier électoral, le plus souvent pomme de discorde et de revoir le découpage électoral ;
  • Réformer les institutions dont certains sont budgétivores ;
  • Assainir les finances publiques ;
  • Payer régulièrement les salaires et les pensions de retraite qui sont des droits et non des faveurs ;
  • Lutter contre la corruption ; « celle-ci voire même la perception de la corruption ainsi que les politiques exécutées de façon inefficace peuvent facilement ruiner les efforts de développement. Un gouvernement responsable demeure vital à la prospérité du pays. » dixit un diplomate américain.
  • Restaurer l’orthodoxie financière d’antan dans la gestion du budget de l’état ;
  • Interdire les milices et toutes les forces parallèles aux Forces armées Congolaises, à la gendarmerie et à la police ;
  • Réorganiser les structures sanitaires et scolaires ;
  • Promouvoir les valeurs ;
  • Promouvoir et vulgariser l’agriculture aux fins de mettre fin aux importations des produits alimentaires congelés ;
  • Réhabiliter le réseau routier ;
  • Réorganiser la distribution d’eau et de l’électricité ;
  • Restaurer l’autorité de l’État et l’unité entre les Congolais ;


DIEUDONNE ANTOINE GANGA DÉNONCE LE CHAOS ECONOMIQUE ET SOCIAL AU CONGO-BRAZZAVILLE ( 1ere partie)

DIEUDONNÉ ANTOINE GANGA RECOMMANDE UN AUDIT DE LA DETTE CONGOLAISE, POUR NE PAS PAYER D’ÉVENTUELLES SURFACTURATIONS DES GRANDS TRAVAUX (3e partie)

REMERCIEMENT :Toute l’équipe de congo-liberty remercie sincèrement le doyen et sage Dieudonné Antoine GANGA ,pour nous avoir fait une fois l’honneur en nous accordant l’exclusivité de son analyse sur le Congo-Brazzaville

Diffusé le 23 mai 2019, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 réponses à DIEUDONNÉ ANTOINE GANGA APPELLE A LA DISSOLUTION DE TOUTES LES INSTITUTIONS DE LA RÉPUBLIQUE, AU DIALOGUE SANS EXCLUSIVE, ET A L’OUVERTURE D’UNE TRANSITION POLITIQUE AU CONGO-B

  1. Itoua Ngalampio dit :

    M. Dieudonné Antoine Ganga parle comme si les congolais avaient face à eux des dirigeants éduqués, habités par une certaine raison, ayant des valeurs humaines tangibles en eux, sensibles à la profondeur et à la valeur de la vie humaine, …
    Or ici, nous avons affaire à des barbares qui ne comprennent aucun autre langage en dehors de leur langage de la force, de la barbarie, de la ferocité, du sang, du viol, du vol, des anti-valeurs a tous les coins et recoins, etc, etc.
    Bon personne ne pourra interdire Ganga de rêver.
    Avec eux, des complices tacites venus de tous les coins et recoins du Congo et qui ont eux et elles épousé ces anti-valeurs devenues les moteurs de la societé epouvantée congolaise.
    Ces complices sont devenus comme des vrais prisonniers à ciel ouvert pensant autres choses au fond d’eux et faisant differentes choses pour plaire à leurs bourreaux dirigeants.

    N’empêche!!!!! qu’un sursaut est toujours possible. Il ne faut jamais desespérer de l’être humain.
    Un sursaut peut aussi être de toutes les natures.

  2. MPONDO - MBIMI dit :

    LA FOLIE, C’EST DE FAIRE TOUJOURS LA MÊME CHOSE ET DE CROIRE QUE LE RÉSULTAT SERA DIFFÉRENT.

    Comme vient de le démontrer Mr Itoua Ngalampio (Chapeau Mr Itoua ! ) :

    – Au Congo nous ne sommes pas en présence d’un pouvoir NORMAL, constitué de gouvernants NORMAUX et animés par l’amour et les intérêts de la patrie. Pour ces gens là seuls les crimes, les vols, les viols, la gabegie et leur bien être individuel est important.

    Face à ces barbares sans une once d’âme patriotique, tous les discours et débats ne mèneront à rien. Et Mr Dieudonné Antoine GANGA peut toujours rêvé.

    sassou qui a perdu le pouvoir une première fois par la Conférence Nationale Souveraine ne refera jamais la même erreur. Lui et sa clique d’assassins savent très bien qu’ils ne peuvent organiser un dialogue sans exclusive sans perdre le pouvoir.

    En conclusion, ce que propose Mr GANGA dans le contexte actuel n’est que pure UTOPIE.

    TOUS LES OPPOSANTS CONGOLAIS SONT AUJOURD’HUI FACE A UN DÉFI POUR 2021 :

    – NE PAS FAIRE LA MÊME CHOSE QUE TOUT CE QUI A DÉJÀ ÉCHOUÉ.

    1 – La stratégie de boycotter les élections en laissant sassou nguesso comme seul candidat, lui a permis jadis et lui permettra encore de s’arroger des scores à la soviétique de 80 à 98 % sans que personne ne puisse les contester.

    2 – La stratégie d’aller aux élections face à sassou nguesso et de le battre ouvertement et publiquement comme l’ont fait J3M, OKOMBI et les autres, en prenant l’opinion nationale et internationale à témoin, a aussi échoué. Avec l’inconvénient de donner une VALIDATION fictive de démocratie, grâce à une telle participation.

    ON NE PEUT PAS REFAIRE LA MÊME CHOSE ET CROIRE QUE LE RÉSULTAT SERA DIFFÉRENT.

    Alors, il faut faire autre chose.

    Concoctez des stratégies dans l’ombre, en silence et loin d’internet et des téléphones.

    Soyez surprenant, rapides et définitifs. Restreints, actifs et déterminés.

    IL N’Y A PAS DIX MILLES SOLUTIONS.

    IL N’Y A PAS MILLE SOLUTIONS.

    IL N’Y A PAS DIX SOLUTIONS.

    CHACUN SAIT….

    A MOINS D’ETRE FOU….

    ET D’ALLER REFAIRE LES MÊMES ERREURS QUI ONT DÉJÀ ÉCHOUES.

  3. NOUNGOU BA DIA dit :

    Ya Ganga bikeno bouzoba. Tou nganéno mbongo, toua bouissa moukouyou.

    Takou zenga touvi, mbélé yé nandi ?

  4. OYESSI dit :

    Le rêve est toujours permis et on ne peut pas le refuser à M. Ganga. Je fais partie de ceux qui rêvent comme M.Ganga. Combien des barbares avions nous affaire dans notre pays? Ils sont bien connus, leur habitat bien déterminé dans l’axe Ollombo- Oyo- Tchikapika- Obouya et dans une moindre mesure Boundji et quelques complices du nord au sud du clan. Leur culture c’est le coup d’état permanent où le sang doit être coulé. C’est aussi là qu’on trouve les plus grands voleurs du Congo qui ne parlent qu’en terme de milliards sans activités commerciales connues si ce n’est le trésor public. Combien sont ils? Une infime minorité qui a pris tout le pays en otage.

    Si tous ceux qui interviennent souvent sur ce site peuvent prendre conscience qu’il suffise que nous arrêtons de nous faire plus du mal en divisant le pays en nord sud en pensant que c’est le nord qui maintient Sassou au pouvoir alors qu’aujourd’hui ce sont les ressortissants du nord qui sont en prison et payent le lourd tribu de cette lutte, quand nous aurons dit non à un Ntoumi complice de Sasosu dans le génocide du Pool, quand nous aurons refusé le repli identitaire mode de la gestion de la cité du clan de M.8%, quand nous aurons réfléchi comme MM. Pascal Lissouba, Henri Lopes, Édouard Sathoud et Jean-Pierre Thystère- tous congolais du nord au sud dans leur lettre ouverte le 26 Juillet 1968, quand nous aurons eu en mémoire le martyr d’Alphonse Massamba Débat sans tombe connue aujourd’hui, seul Président qui a apporté le plein emploi au Congo, quand nous aurons commencé réellement à penser Congo comme M.André Milongo un vrai patriote qui n’a pas voulu se programmer élu Président de la République en 1992 en suivant l’adage des dictateurs qui consiste à dire qu’on organise pas les élections pour les perdre alors qu’il organisait les premières élections démocratiques du Congo , quand nous nous souviendrons de mon collègue Mbiki De Nanitélamio ce patriote qui a ramené le drapeau de la République à la table du Présidium de la Conférence Nationale Souveraine et qui est obligé de mourir en exil pour fuir la barbarie d’un clan eh bien nous pouvons rêver d’un Congo comme nous le voulons.

    En 2016, ce rêve s’est réalisé en élisant du nord au sud Jean Marie Michel Mokoko à la Magistrature Suprême mais ce rêve a été brisé parce que des politiques vicieux comme Kolélas et Tsaty Mabiala hélas tous du sud Congo et non de l’axe du malheur ont vite fait de briser l’espoir des tous les Congolais en reconnaissant M.8% comme élu qu’ils continuent d’accompagner.

    Oui un sursaut est possible pourvu que le clan soit isolé et que tous comprennent que nous sommes dans un même bateau qui s’appelle Congo qui est entrain de couler sous nos yeux avec notre complicité parce que nous refusons de prendre conscience que M.8% est tranquille tant qu’il réussira toujours à nous diviser en faisant croire tout le temps que c’est le nord qui le soutient alors qu’il l’a pris en otage avec les armes et tous croient à cette imposture quand bien même il est visible que les politiques qui ont une grande audience au nord et au sud sont tous jetés en prison.

    En complément des premières mesures à prendre pendant la transition, il faudra très vite:
    1- Revenir à la constitution de 1992 issue du consensus national lors de la Conférence Nationale Souveraine.
    2- Former un gouvernement représentatif de 27+4 membres à raison de 3 Ministres par Département choisi parmi les cadres selon les modalités à déterminer. Le Kouilou, le Niari, le Pool, les Plateaux et la Sangha bénéficieront de 4 Ministres par le simple fait de leur apport à l’économie Nationale et à leur population. Ce gouvernement de transition de deux ans aura pour tâches premières de mettre en musique un certain nombre de reformes énumérés par M. Ganga et d’autres comme;
    a- Réorganiser le système sécuritaire et Judiciaire pour extirper le mauvais grain car sans une justice Républicaine point de reformes qui tiennent la route
    On peut par exemple inscrire dans la constitution de 1992 à réviser qu’il est strictement interdit par exemple d’avoir plus de deux membres appartenant à un même département dans le commandement de la défense nationale. La Gendarmerie, l’Armée, la Police, etc ne peuvent être commandés par des ressortissants d’un même Département et leurs adjoints non plus. Tous comme la Direction des grandes Administrations: Douanes, Finances, Administration du Territoire, Cour Constitutionnelle, Cour Suprême, etc ne peuvent être dirigées par les congolais d’un même Département. Ces reformes sont possibles. Il suffit de prendre des lois et leurs textes d’application. Avec une justice non aux ordres elles son applicables sans entorse.
    b-Rétablir l’état dans ses droits en ramenant à celui-ci tout son patrimoine spolié
    c- Réorganiser les institutions de l’état (comme la suppression pure et simple du Sénat qui à mon entendement ne sert à rien pour un pays comme le Congo).
    d- Dissolution de la garde Présidentielle. Sa garde ne sera composée que par les éléments issus de tous les corps de l’armée qui seront affectés au fur et à mesure des besoins de sa garde. La garde présidentielle ne devra plus être une armée dans une armée. En démocratie, le Président élu par tous les Congolais n’a pas à craindre les coups d’état. Il sera élu selon le programme qu’il aura présenté et il ne sera jugé au bout de son mandat que par rapport à son programme.

    Une fois les reformes essentielles faites on pourra procéder à l’élection Présidentielle pour donner au Congo un nouveau souffre démocratique. Oui le rêve est permis pourvu que nous faisons le bon rêve ensemble sans cette coupure nord sud que nous continuons à entretenir faisant ainsi le jeu de M.8% mine de rien.

  5. OYESSI dit :

    LA FOLIE, C’EST DE FAIRE TOUJOURS LA MÊME CHOSE ET DE CROIRE QUE LE RÉSULTAT SERA DIFFÉRENT. SOIT mais qui dit qu’on refera la même chose. Ici il s’agit de contraindre Sassou à un transition où il n’aura aucun rôle à jouer et il ya beaucoup des données à notre portée parce que toutes les casseroles que lui et son clan trainent ne leur donnent plus le droit de lever la tête même si nous savons tous qu’il a ses armes pour nous tenir au carreau.

    S’il y en a qui croit qu’ « IL N’Y A PAS DIX MILLES SOLUTIONS », et la meilleure solution c’est de « Concoctez des stratégies dans l’ombre, en silence et loin d’internet et des téléphones ». je peux bien rire car ce n’est pas en France qui soutient M.8% à 100% que vous allez rêver de concoctez vos plans, déjà Macron vous prends pour des voyous et qu’il est prêt à vous renvoyer dans vos pays.
    Qui a vu que quelqu’un est entrain d’aller à l’élection de 2021 avec Sassou. Dans l’interview de M. Ganga je n’ai pas lu cela.
    A la date, ceux qui croient qu’ils ont la meilleure solution pour dégager M.8% je suis preneur puisque nous luttons pour la même cause mais de grâce ne passons pas à l’injure dès qu’un des nôtre parle quand on sait que pendant 40 ans nous n’arrivions pas pu tuer le serpent à multiple têtes.
    A la Conférence Nationale Souveraine nous avions cru le tuer en lui coupant la queue oubliant la tête. Nous avions par exemple oublié d’interdire le PCT qui était le parti unique pour le laisser intact avec tout le patrimoine de l’état continuant par ce fait à le considérer comme un parti état.
    Aucun parti ne devait plus porter ce nom et les anciens membres du PCT qui voulaient garder leur parti devaient en ce moment trouver un autre nom à leur parti.
    Ce sera l’une des premières décision à prendre, non pas à interdire le PCT mais à ce qu’il change de nom car il était supposé être le parti de tous les congolais avant le CNS; C’est un parti qui a fait trop de mal aux congolais et continue à le faire.
    Comme nous avions pris l’habitude d’être plus enthousiastes que pragmatiques nous passons parfois à côté des choses plus importantes qui peuvent nuire à nous tous pour s’occuper des futilités. Trop râleurs nous le sommes tous.

  6. SAMBA DIA MOUPATA dit :

    Nous devons féliciter Dieudonné NGANGA , un de rare notable du pool qui souvent donne son avis . Mais frère DIAG , faut -il vous rappelez que l’opposition est nommée par Sassou Tsaty Mabiala et Parfait kolélas , la société civile est corrompue , même l’église catholique est à la dérive . Ya Milandou Anatole à brader les idéaux de l’église , parce que la neutralité n’est pas chrétienne , malgré les scandales financiers , le génocide du pool et les violations des droits humains Ya Milandou reste bouche reste bouche cousue et surtout s’entour des deux Abbés affairistes Mesmin Massengo et Jonas Kourissa très proche de la famille sassou . Contrairement en RDC où l’église à tenu bon jusqu’au départ de Kabila me dit -on la RDC commence un processus démocratique , pendant qu’au Congo Brazza tout sombre d’avantage . Une chose est sûre , sassou ne surmontera pas la crise financière qu’il a lui même provoqué et la population descendra dans rue et partira , éventuellement cher DIAG nous mettrons en exécution ton projet réhabilitation de l’état nation .

  7. Quand Dieudonné Antoine Ganga montre la lune, les fanatiques regardent son doigts dit :

    Les Congolais, toujours dans la critique facile !
    Dieudonné Antoine GANGA n’appellera jamais à la guerre comme ceux qui le critiquent . En tant qu’ancien séminariste et humaniste, il sait que la vie humaine est sacrée . Il a sacrifié sa carrière pour avoir refusé de travailler avec Denis Takou, lorsque ses amis André Milongo après la guerre, comme Mgr Kombo collaboraient avec 8%, et ont fini par être empoisonnés.
    Lorsque DIAG appelle à la dissolution de toutes les institutions , à surseoir l’élection présidentielle 2021, ceux qui sont dans leurs canapés avec la semoule , crient à s’époumoner contre le mbuta mutu DIAG.
    Bravo Tâa Nganga pour votre sagesse et votre analyse. Malheureusement, les Cons-go-laids préfèrent les voleurs et les barbares, alors tant pis pour nous !

    LE PATRIOTE ALCERE

  8. OYESSI dit :

    @ SAMBA DIA MOUPATA, Quand Dieudonné Antoine Ganga montre la lune, les fanatiques regardent son doigts
    Merci de vos contributions qui ont su percevoir la sagesse d’un vrai patriote qui sait très de quoi il parle nonobstant ce que peut penser les spécialistes de la critique stérile et ceux qui ne veulent pas apprendre des plus anciens qui ont plus d’expérience au motif qu’ils sont diplômés d’une université comme si le diplôme donnait droit à être sage.
    Dans nos contrées, il y a pleins de sages qui ne sont diplômés d’aucune école des blancs mais qui savent quelle stratégie utilisée pour résoudre un problème.
    Que ceux de nos frères qui sont endurcis par les hivers et parfois ont même raté leurs études pour devenir des opposants à rien parce déconnectés parfois des vrais réalités de combat contre M.8% arrêtent parfois de prendre les autres pour nuls et acceptent leurs points de vue ou apportent leurs arguments à la chose en discussion sans passer par l’injure parce que la démocratie que nous voulons tous est aussi le fait de laisser les autres s’exprimer librement. Mais critiquer pour critiquer sans faire la démonstration du bien fondé de votre analyse est malsain et ne sait que renforcer le camp de M.8%;

  9. SAMBA DIA MOUPATA dit :

    Oyessi , vous avez un gros problème avec la vérité ! Y’en a marre des soit-disant intellos qui font des propositions bidon . Alors que la politique ségrégationniste de sassou tue tous les jours . Tenez oyo comptes deux centres hospitaliers , 400 médecins cubains , les produits pharmaceutique sont gratuits ,comme à l’hôpital du 31 juillet d’owando . Pendant qu’au pool l’hôpital n’existe pas . Nos jeunes diplômés finissent au marché total à vendre les produits pharmaceutique indien . Je persiste et signe que nos visages populaires au pool sont tous corrompus , il faut les dénoncés .

  10. OYESSI dit :

    @ SAMBA DIA MOUPATA Je crois que c’est plutôt vous qui aviez un gros problème de lecture. Pendant que dans mon post je dis que je suis d’accord avec vous par rapport à votre post où vous félicitez GANGA comme étant « un de rare notable du pool qui souvent donne son avis » vous vous défoncez sur moi comme si je suis d’accord avec ce que Sassou fait chez lui à Oyo.

    Pouvez vous me montrez où il apparait dans mes posts que je suis un de ceux qui sont d’accord avec Sassou. Vous en avez marre des soit-disant intellos qui font des propositions bidon. Oui mais quelles sont les vôtres pour sortir de la situation dans laquelle sassou nous a mis. Rien que des sortis à l’en porte pièce sans aucune proposition et rien que la critique stérile parce qu’on est derrière un clavier et on peut déverser ses rancœurs qui n’apportent aucune solution.

    Vous écrivez parfois des choses pour lesquelles vous ne pouvez apporter la preuve. A l’hôpital d’Owando du 31 Juillet , rien n’est gratuit sauf quand les ONG viennent distribuer les produits comme cela se fait un peu partout au Congo le Pool y compris.
    A Oyo les consultations ne sont pas gratuites,et les produits pharmaceutiques ne sont non plus gratuits comme vous le dites peut être pour les Mbochis uniquement parce qu’au moment où je fais ce post, j’ai une nièce qui y est hospitalisée et les parents moi y compris sont obligés de faire depuis Brazzaville de transfert Mobile Money pour payer les ordonnances. Ne mentez pas debout car cela ne vous honore pas.
    Vous êtes tellement tribaliste au point de penser que « vos jeunes diplômés finissent au marché total à vendre les produits pharmaceutique indien »
    Et que non mon cher frère le chômage ne touche pas que « vos jeunes diplômés » c’est un phénomène national qui n’épargne peut être que les Mbochis encore que le chauffeur de taxi de mon épouse est un jeune Mbochi licencié en Sciences Eco, peut être pas de l’axe Ollombo- Oyo- Tchikapika- Obouya- Boundji qui n’a pas réussi à avoir un travail, obligé d’arrêter ses études pour travailler pour s’occuper de son jeune frère parce orphelin comme lui.
    Vous avez tellement fait une fixation sur tout le nord au point de croire que la-bas tout le monde est au lait et au miel. Vous vous trompez malheureusement.

  11. OYESSI dit :

    @ SAMBA DIA MOUPATA

    lL faut que vous notiez une fois pour toute que chez les Sassou et son clan rien n’est gratuit. S’ils ont pris le Congo en otage ce n’est pas pour s’amuser c’est pour s’enrichir.Ce ne sont pas des philanthropes, ce sont des hommes d’affaires et rien n’est plus vendu au Congo où aucun franc ne rentre dans leurs poches, transport, hôtellerie, Hôpitaux, péage, commerce général etc même les produits pharmaceutiques indien que vos jeunes vendent au marché de Bacongo un ou deux francs doivent tomber dans les poches des Sassou et non dans celles de tous les ressortissants du nord.

  12. SAMBA DIA MOUPATA dit :

    Oyessi , je m’en doutais bien que vous êtes payés par sassou pour propager la pensée aux effets pervers . Moi je suis pas dupe et récemment j’étais au congo où j’ai touché du doigt la vrai réalité que je relate dans mes écrits .Pourquoi 400 médecins cubains rien que pour OYO ? Moi tribaliste non demande à Ominga, Elongo ou le jeune Toussaint NGatsé qui souvent passaient me voir à la maison . Même mes frères kongos m’en reproché ma familiarité avec les Mbochis ,surtout que Toussaint et Raoul sont originaires D’oyo comme Sassou . Cher frère Oyessi il est vital pour la population congolaise que sassou dégage du pouvoir .

  13. MPONDO - MBIMI dit :

    OYESSI ! MAIS TU RÊVES OU QUOI ?

    J’hallucine de lire des énormités pareilles.

    Du coup je commence à croire que Samba Dia Moupata dit vrai, quand il avance que OYESSI est payé par sassou.

    Chers frères ! Voici ce qu’écrit OYESSI : Je cite.
     » ….SOIT mais qui dit qu’on refera la même chose. Ici il s’agit de contraindre Sassou à une transition où il n’aura aucun rôle à jouer et il ya beaucoup des données à notre portée parce que toutes les casseroles que lui et son clan trainent ne leur donnent plus le droit de lever la tête même si nous savons tous qu’il a ses armes pour nous tenir au carreau.

    Waouuuuhhh !

    Le mot est lâché : « …… contraindre sassou à une transition où il n’aura aucun rôle à jouer…. bla bla bla  »

    De deux choses, l’une ou vous êtes un rêveur, ou bien vous voulez nous bourrer le mou…. pour le compte de qui ?

    Donc OYESSI et les siens vont contraindre sassou qui est allé acheté des armes de guerre et des mercenaires chez poutine… à une transition pacifique.

    Kié kié kié ! Je suis plié de rire….. Ah OYESSI, vraiment

    Et de surcroit le même OYESSI poursuit :  » même si nous savons tous qu’il a ses armes pour nous tenir au carreau.  »

    D’abord que peut on comprendre par TENIR A CARREAU ?

    Dans sa très grande mansuétude légendaire connu de tous, sassou vous plaquera sans doute gentiment contre le mur pour vous dire : PAS BOUGER !

    NON, NON ! Il ne vous tiendra pas à carreau, IL VOUS MASSACRERA.

    Frère OYESSI crois tu (et permet moi de te tutoyer, même si nous n’avons pas élevé les vaches ensemble) CROIS TU VRAIMENT QUE SASSOU A ACHETE DES ARMES POUR NE PAS S’EN SERVIR ?

    Je le dis et je le redis.

    Comme qui dirait : J’insiste, je persiste et je signe.

    IL N’Y A PAS DIX MILLES SOLUTIONS.

    IL N’Y A PAS MILLE SOLUTIONS.

    IL N’Y A PAS DIX SOLUTIONS.

    CHACUN SAIT….

    A MOINS D’ETRE FOU….

    ET D’ALLER REFAIRE LES MÊMES ERREURS QUI ONT DÉJÀ ÉCHOUES.

    En dehors d’un soulèvement populaire,

    En dehors d’une rébellion militaire,

    CHACUN SAIT QU’IL N Y A QU’UNE SEULE AUTRE SOLUTION.

    Le reste c’est du bla bla, des chimères, du pipeau. C’EST CE QU’ON APPELLE PRENDRE DES VESSIES POUR DES LANTERNES.

    Sassou vous attendra pour vous tenir à carreau avec gentillesse et peut-être même vous servira t’il du champagne !

    Mais à mon humble avis, ça sera plutôt du jus d’hémoglobine à volonté pour tous.

    PERSONNE AUJOURD’HUI NE PEUT CROIRE QUE SASSOU PARTIRA DU POUVOIR PACIFIQUEMENT.

    A MOINS DE N’AVOIR RIEN COMPRIS A L’HISTOIRE.

    OUI ! LA FOLIE, C’EST DE FAIRE TOUJOURS LA MÊME CHOSE ET DE CROIRE QUE LE RÉSULTAT SERA DIFFÉRENT.

Laisser un commentaire