DIEUDONNÉ ANTOINE GANGA RECOMMANDE UN AUDIT DE LA DETTE CONGOLAISE, POUR NE PAS PAYER D’ÉVENTUELLES SURFACTURATIONS DES GRANDS TRAVAUX

Congo-liberty.com : Le Congo-Brazzaville est en faillite économique et en cessation de paiement. Une restructuration de la dette chinoise vient d’aboutir, 1ère condition pour l’octroi d’un crédit de plusieurs millions de dollars du FMI au pouvoir de Brazzaville. Pensez-vous qu’un audit de cette dette s’impose ?

DIAG : Il a été annoncé l’octroi par la Chine d’un crédit de millions de dollars à notre pays et un accord complémentaire sur la restructuration de la dette de notre pays envers la Chine. Néanmoins je pense qu’il faut faire un audit de la dette du Congo, de tous les projets réalisés non pas seulement avec le concours de la Chine, mais aussi avec celui des autres pays ; ainsi que de tous les fonds obtenus grâce aux financements pétroliers et de leur utilisation. Je m’explique. Il nous faut à ce stade connaitre la situation exacte de l’ampleur des difficultés financières auxquelles notre pays doit faire face et aussi les engagements financiers que les générations futures vont devoir supporter et honorer. Notre cher Congo est devenu exsangue. Cet audit s’impose coûte que coûte et doit évidemment nous permettre avec l’assistance de toutes les bonnes volontés dont le FMI, de prendre les mesures immédiates et certainement draconiennes qui s’imposent et aussi d’adopter une stratégie devant nous permettre de retrouver à moyen terme la dynamique de croissance qu’attend notre population pour améliorer son triste quotidien.

Cet audit doit aussi s’imposer aux marchés publics et au processus de leur attribution, afin de savoir s’il y a eu des appels d’offres en bonne et due forme ; si les coûts des travaux ont été conformes au produit fini ou ont été plutôt l’objet d’une surfacturation. En cas de surfacturation avérée, ne prendre en compte dans la dette que le prix réel qui serait calculé par une entreprise tierce choisie par exemple, par une commission Congo/ créancier (FMI, Banque Mondiale etc.)

Payer la dette chinoise sous-entend, si je ne m’abuse, payer les créances des sociétés chinoises ayant travaillé au Congo, dont certains actionnaires seraient congolais et en charge de l’attribution desdits marchés publics, responsables de notre dette abyssale ! Qu’adviendrait-il des compatriotes dont la rumeur dit qu’ils seraient les actionnaires majoritaires de ces sociétés chinoises ? Si nous n’y regardons pas à deux fois et ne faisons pas un audit de la dette, une partie du remboursement de celle-ci, contribuera à enrichir illicitement ces compatriotes véreux…la double peine pour notre pays !

Pour des questions de bonne gouvernance et ce pour éviter des suspicions, il serait souhaitable que les fonds soient attribués au gouvernement de transition que j’appelle de mes vœux, afin qu’il gère les décaissements du FMI qui se font en plusieurs tranches.

REMERCIEMENT :Toute l’équipe de congo-liberty remercie sincèrement le doyen et sage Dieudonné Antoine GANGA ,pour nous avoir fait une fois de plus l’honneur en nous accordant l’exclusivité de son analyse sur le Congo-Brazzaville

DIEUDONNE ANTOINE GANGA DÉNONCE LE CHAOS ECONOMIQUE ET SOCIAL AU CONGO-BRAZZAVILLE ( 1ere partie)
DIEUDONNÉ ANTOINE GANGA APPELLE A LA DISSOLUTION DE TOUTES LES INSTITUTIONS DE LA RÉPUBLIQUE, AU DIALOGUE SANS EXCLUSIVE, ET A L’OUVERTURE D’UNE TRANSITION POLITIQUE AU CONGO-B ( 2e partie)
DIEUDONNÉ ANTOINE GANGA RECOMMANDE UN AUDIT DE LA DETTE CONGOLAISE, POUR NE PAS PAYER D’ÉVENTUELLES SURFACTURATIONS DES GRANDS TRAVAU (4e Partie)
Dieudonné Antoine GANGA parle de sa collaboration en tant que Ministre des Affaires étrangères avec Sassou-NGuesso , et de celle d’Ambassadeur sous Pascal Lissouba
Dieudonné Antoine GANGA parle de sa collaboration en tant que Ministre des Affaires étrangères avec Sassou-NGuesso , et de celle d’Ambassadeur sous Pascal Lissouba (Partie 5)

M. Dieudonné Antoine GANGA , actuellement à la retraite après (20) vingt ans d’exil à Washington (USA) où il fut ambassadeur sous le régime du Président démocratiquement élu M. Pascal LISSOUBA, a surtout été un Grand Ministre des Affaires Etrangères dans le gouvernement de la Transition démocratique du Premier Ministre André MILONGO (1991-1992), mais dont la fonction régalienne était du domaine réservé de la Présidence de Sassou-NGUESSO, conformément à l’acte fondamental.

Diffusé le 27 mai 2019, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à DIEUDONNÉ ANTOINE GANGA RECOMMANDE UN AUDIT DE LA DETTE CONGOLAISE, POUR NE PAS PAYER D’ÉVENTUELLES SURFACTURATIONS DES GRANDS TRAVAUX

  1. SAMBA DIA MOUPATA dit :

    Cher Dieudonné Nganga , Albert Einstein disait je le cite ce n’est pas avec ceux qui ont créé les problèmes qu’il faut espérer les résoudre . Donc il faut faire table rase de cette mafia dite Mbochi et rétablir la république du congo avec des congolais civilisés . Sinon c’est la poudre de perlimpinpin comme aime dire le président Français Macron .

  2. THOMAS CÔME dit :

    Mon frère SAMBA DIA MOUPATA

    Et avec quoi a t’il payé ces armes s’il n’arrive pas à payer les salaires ?
    Il a sans doute encore dû brader une partie des richesses minières du Congo.
    Si on n’y prend pas garde, à ce rythme il va bientôt vendre Kimongo aux Angolais et l’île MBamou aux RDciens.
    Cela ne m’étonnerait pas du reste… vu comment les choses se profilent, ce n’est qu’une question de jours.
    Ce malade mental est entrain d’hypothéquer le Congo pour plus de 100 ans après sa mort.
    Ce type est vraiment détraqué. Il faut que quelqu’un l’arrête avec une bonne balle dans la tête.
    Si ce FOU satanique et pédophile incestueux reste au pouvoir dans 2 ans on trouvera bientôt plus de Chinois au Congo que les Congolais propriétaires du pays.
    Et comme en plus les Congolais meurent comme des chiens maintenant par la faute des satrapes incompétents mbochieurs dans l’eau, on ne sera bientôt plus que 3 voire 2 millions de Congolais en vie dont la moitié vivra hors du Congo.
    Sûrement mais lentement, takou zoba nguesso est entrain d’exterminer les Congolais rien que par le manque d’argent, d’hôpitaux, d’hygiène, de nourriture etc etc.
    Toutes ces morts tous les jours qui paraissent naturels, sont en fait des crimes de sassou qui ne disent pas leur vrai nom.

  3. val de Nantes dit :

    C’est une evidence. Un nouveau Congo suppose un diagnostic complet de la situation financiere et economique s’impose…..

  4. saturnin okabe dit :

    mr dieudonne antoine ganga

    NE FAITES PAS LA POLITIQUE DEMEUREZ PROPRE

  5. val de Nantes dit :

    Sassou n’a plus sommeil ,au vu de la fitness budgetaire qui le cisaille..
    J’ose dire ,combien , il lui est indispensable de tirer un enseignement de son inconscience criminelle de s’agripper sur un mur sur le point de tomber…..

  6. Nsemi Biia Bikoko dit :

    Sassou nguesso a eu la solution: il a eu Missamou Tchicaya qui a le « mind-set » pour developper le Congo.
    Plus même besoin des chinois.
    La solution est trouvée. Viva ya Misssamou Thic. Muntu fwa takoué !
    Le ministre Ngana peut retirer toutes ses critiques et aller travailler avec Missamou, le docteur le plus puissant du Congo.

  7. Val de Nantes. dit :

    Lire ,un mur qui est sur le point de tomber.
    Mr Ganga ,retraité et que dire de Mr Adada ,le voleur silencieux ?
    Bref ,c’est un véritable recul culturel que d’en revenir toujours au Congo de Sassou ,car les enjeux factuel devaient nous en dispenser .
    Pensez qu’ un pays ,comme la Guinée d’obiang offre ,par moments ,l’aspect d’un pays situé en Europe , c’est triste pour le Congo dont le pétrole fut exploité avant celui de ce petit pays .
    Je me demande si l’envie m’en venait ,je pourrai peut-être y aller proposer mes compétences.
    Voilà ce que nous devons souhaiter á notre pays ,mais dans un nouveau chapitre politique .
    Lorsque , vous voyez installer les infrastructures bâtimentaires á travers ,vous pouvez imaginer les opportunités d’acquisitions des contrats de toutes natures.
    On s’y croirait en Europe .

Laisser un commentaire