Dieudonné Antoine GANGA condamne les brebis galeuses de la franc-maçonnerie et des congrégations religieuses au Congo-Brazzaville

Congo-liberty.com : Les congrégations religieuses, les églises chrétiennes et les obédiences maçonniques sont omniprésentes dans la sphère politique congolaise. Les aspirations de celles-ci, sont au sens noble, l’élévation spirituelle et l’humanisme. Comment expliquer que le Congo-Brazzaville soit à ce point gangrené par les antivaleurs et des guerres récurrentes ?

Dieudonné Antoine GANGA (DIAG) : Votre question est judicieuse. En tout cas, l’on ne comprend pas que notre pays qui pullule de croyants et de francs-maçons soit gangrené par les antivaleurs et des guerres récurrentes. Les uns et les autres dans leurs enseignements prônent pourtant l’amour, la charité et la fraternité. Les francs-maçons, par exemple, sont appelés à réunir les hautes valeurs morales, à préparer la concorde universelle, à améliorer à la fois, l’homme et la société, à combattre l’injustice, l’oppression et l’orgueil, source de division entre les citoyens ; ils ont un idéal : défendre les valeurs, tels que les droits de l’homme, la liberté, l’égalité, la fraternité, la dignité des hommes. Cessons donc de jeter l’anathème sur les congrégations religieuses, les églises chrétiennes et les obédiences maçonniques, même si parmi elles l’on trouve quelques brebis galeuses. Regardons-nous dans le miroir. Reconnaissons que nous sommes tous coupables d’avoir laissé toutes les choses s’engrener, par peur. Il n’y a pas que les croyants et les francs-maçons. Nous sommes tous coupables et complices tacites de cette situation. Les gens censés protéger le peuple et tenant, pour certains à leurs privilèges acquis, n’osent pas élever la voix pour dénoncer le système, la culture de la peur et de la mort gratuite ; chacun préfère se terrer dans un silence soutenu par la peur de mourir, d’être arrêté. Les causes principales de notre attitude coupable sont à mon avis : la peur de dénoncer et de dire la vérité, le silence engendré par cette peur de surcroît entretenue exprès par le système, la lâcheté et l’égoïsme. Ce dernier est comme la rouille ; il détruit tout ce qu’il y a de plus beau et de plus pur dans le cœur de l’homme. Et vous comme tous les autres citoyens, quelle solution proposez-vous pour finir avec cette situation gangrenée par les antivaleurs et les guerres récurrentes ?

Congo-liberty.com : Vos séjours réguliers au Congo-Brazzaville vous ont-ils été une source d’inspiration pour un prochain roman ?

DIAG : Sûrement ; notre pays est une grande source d’inspiration avec tout ce qui s’y passe. L’idée d’écrire un roman sur ce que j’y vois me taraude l’esprit. Et j’ai déjà une petite idée. Le moment venu j’écrirai.

Je voudrais profiter de cette occasion que vous me donnez pour inviter les jeunes à se ressaisir, à ne pas se résigner, à écrire dans les journaux, à se rapprocher des éditeurs et à lire. « Un livre est une voix qu’on entend, une voix qui vous parle ; c’est la pensée vivante d’une personne séparée de nous par l’espace ou le temps ; c’est une âme. » comme l’ont écrit les éditions Laloulaye. En effet, la lecture possède de nombreux avantages et bienfaits. La lecture permet d’apprendre de nouvelles choses et de se former, de développer son vocabulaire et son expression orale. La lecture peut grandement contribuer au développement personnel, dans le sens où les lectures auront un impact sur l’esprit. Enfin, la lecture permet de se divertir et de se faire plaisir, de développer des capacités cognitives c’est-à-dire relatives à la connaissance.

D’autre part, il serait souhaitable que l’on réapprenne à lire et à écrire aux populations et à lire aux enfants dès le bas âge. Pour ce faire, il faut qu’il y ait des bibliothèques dans chaque école, dans chaque collège ou lycée et qu’il y ait des bibliothèques municipales, sous-préfectorales et préfectorales. Tout un programme pour lutter contre l’illettrisme et l’analphabétisme.

M. Dieudonné Antoine GANGA , actuellement à la retraite après (20) vingt ans d’exil à Washington (USA) où il fut ambassadeur sous le régime du Président démocratiquement élu M. Pascal LISSOUBA, a surtout été un Grand Ministre des Affaires Etrangères dans le gouvernement de la Transition démocratique du Premier Ministre André MILONGO (1991-1992), mais dont la fonction régalienne était du domaine réservé de la Présidence de Sassou-NGUESSO, conformément à l’acte fondamental.

Diffusé le 9 juin 2019, par www.congo-liberty.com

DIEUDONNE ANTOINE GANGA DÉNONCE LE CHAOS ECONOMIQUE ET SOCIAL AU CONGO-BRAZZAVILLE ( 1ere partie)

DIEUDONNÉ ANTOINE GANGA APPELLE A LA DISSOLUTION DE TOUTES LES INSTITUTIONS DE LA RÉPUBLIQUE, AU DIALOGUE SANS EXCLUSIVE, ET A L’OUVERTURE D’UNE TRANSITION POLITIQUE AU CONGO-B ( 2e partie)

DIEUDONNÉ ANTOINE GANGA RECOMMANDE UN AUDIT DE LA DETTE CONGOLAISE, POUR NE PAS PAYER D’ÉVENTUELLES SURFACTURATIONS DES GRANDS TRAVAUX (3e partie)

DIEUDONNÉ ANTOINE GANGA : Les morts et les destructions dans le Pool ne doivent pas être laissés dans les oubliettes. Ils appellent justice et réparations, ainsi qu’un Plan Marshall économique (4e partie)

Dieudonné Antoine GANGA parle de sa collaboration en tant que Ministre des Affaires étrangères avec Sassou-NGuesso , et de celle d’Ambassadeur sous Pascal Lissouba (Partie 5)

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à Dieudonné Antoine GANGA condamne les brebis galeuses de la franc-maçonnerie et des congrégations religieuses au Congo-Brazzaville

  1. SAMBA DIA MOUPATA dit :

    Cher grand frère DIAG , souvent j’échange avec un jeune frère qui est un franc-maçon qui m’explique que la maçonnerie exige une capacité intellectuel , on peut pas dire de sassou ou d’okemba jean Dominique que ces sont des intellectuels surtout être grand maître et grand maître adjoint exige d’avantage un niveau académique ça n’est pas le cas de ces deux médiocres . A l’instar du jeune frère qui est sorti d’une école normale supérieur en France , ce jeune est exceptionnel en culture générale surtout en philosophie pourtant il est ingénieur et s’en sort très bien financièrement plusieurs fois il m’invite dîner dans les restaurants autour des champs elysées . Contrairement aux pseudos franc-maçons congolais sur paris qui sont des chômeurs endurci , alors que l’activité maçonnique exige une cotisation mensuels on se demandes comment font ces chômeurs pour acquitter de ces cotisations . Donc on ne peut pas parler de la maçonnerie au congo Brazzaville c’est plutôt une mafia sorcière Mbochi dirigé par le Mwéné Sassou qui a mener le pays dans ce désastre sans précédent .

  2. FRANC-MACONNERIE = ESCLAVAGISME MODERNE = ESCLAVAGISME SPIRITUELLE DES NOIRS dit :

    Les francs-maçons noirs sont les intellectuels les plus idiots de la planète.
    Cupides, voulant prendre la place des blancs esclavagistes d’hier pour dominer d’autres noirs.
    Aigris.
    Égoïstes, animés par l’appât du bonheur individuel au détriment du bonheur collectif de leur peuple.
    Donc TRAITRES à leur propre peuple.
    Cerbères d’une spiritualité qui n’est pas la leur.
    Esclaves volontaires de la pensée du « Maître » BLANC.

    FRANCS-MAÇONS NOIRS !

    Réfléchissez vraiment !

    Comment un NOIR peut-il être idiot au point de croire que si un BLANC détient des secrets de l’immortalité ou autre, il va les CONFIER ou les partager avec un NOIR ????????

    Comment pouvez vous croire que ce même blanc qui hier vous FOUETTAIT GAIMENT dans les champs de coton ou pour la construction du chemin de fer soit devenu comme par miracle votre FRERE à VOUS des NOIRS en moins d’un siècle ?????

    En vérité, la franc-maçonnerie est la nouvelle forme de COLONISATION trouvé par les BLANCS pour soumettre des NOIRS IDIOTS à leur volonté sans FOUET.

    QUESTION = Pourquoi n’y a t’il pas des CHINOIS et des JAPONAIS dans la franc-maçonnerie ?

    La Chine en passe de devenir la première puissance du monde n’a pas eu besoin des élites francs-maçons pour se développer.

    CHINOIS et JAPONAIS ont investi, maîtriser et développer leur propre spiritualité héritée de leurs ANCÊTRES pour ÉVOLUER.

    Il n’y a que les NOIRS qui peuvent croire qu’ils vont évoluer avec une spiritualité étrangère TOTALEMENT INADAPTÉE à la COSMOLOGIE AFRICAINE.

    FRANC-MAÇONNERIE = COLONISATION SPIRITUELLE encore plus dangereuse pour le PEUPLE NOIR puisque EXPLOITANT UNE ADHÉSION VOLONTAIRE DES ÉLITES NOIRS.

  3. DDP dit :

    On ne trouve pas non plus des indiens je parle bien de l’inde et non des indiens d’amérique
    on ne trouve pas d’arabes, des turcs ou des iraniens

  4. Bissa Bo dit :

    Merci a ce frère qui a posté le commentaire ci-haut à 4:25.
    Mon cher frere, un livre (comme le dit Monsieru Nganga) serait interessant a propos de tous tes propos si interessants.

  5. Val de Nantes. dit :

    @Françomaçonnerie. Grooooosse validation.
    Effectivement ,nous sommes dans la franconnerie Africaine .

  6. NOIRS FRANCS-MACONS = VRAIS CONS dit :

    @Bissa Bo

    TOTALE VALIDATION.

    Les Francs-maçons noirs sont les pires idiots de la terre.

    Et ça se dit intellectuel.

    Esprit critique et esprit d’analyse = Zéro. Dans ce cas comment peut on se dire intellectuel ?

    La franc-maçonnerie NOIRE n’est autre qu’une nouvelle forme de COLONISATION plus SUBTILE mise en place par les BLANCS pour asservir les noirs formatés pour servir les BLANCS sans même qu’ils ne s’en rendent VÉRITABLEMENT compte. Et cela en exploitant leur égoïsme et leur soif de pouvoir pour dominer leurs propres frères.

    Traduction = Vous voulez le POUVOIR, restez NOS ESCLAVES.

    Le plus grand DANGER c’est que ces intellectuels NOIRS qui adhèrent à la franc-maçonnerie, pensent que le fait d’ADHERER VOLONTAIREMENT prouve qu’ils sont LIBRES alors qu’ils se mettent TOUS SEULS la CORDE AU COU et redeviennent les ESCLAVES qu’ils étaient hier encore.

    D’un ESCLAVAGE plus SUBTIL et plus INTELLIGENT mis en place par les BLANCS.
    C’est ça la force de la soumission et de l’ASSERVISSEMENT volontaire.

  7. GOUMA-GONDO dit :

    VOICI L’IMAGE DE L’HISTOIRE DES FRANCS-MAÇONS NOIRS

    Les Francs-maçons noirs me rappellent l’histoire de ces esclaves qui une fois l’esclavage aboli, refusaient de quitter le taudis que le maître mettait à leur disposition et voulaient quand même continuer de travailler pour ce même maître qui les jours d’avant, les fouettait copieusement pour les faire travailler au delà des limites humainement supportables.

    Ces anciens esclaves, suppliant l’ancien maître de les garder comme travailleurs vont devenir les pires ennemis de leurs propres frères noirs qui eux vont prendre leur liberté, cultiver leur propres champs et s’affranchir totalement au point de devenir les égaux des blancs.

    Ceux restés aux côtés des maîtres blancs vont fomenter les pires complots contre les affranchis et même combattre leurs propres frères, toujours au PROFIT et en faveur des maîtres BLANCS……

    (P.S : Si quelqu’un se rappelle du titre de ce livre et de l’auteur, pourrait-il me le communiquer ? Merci.)

Laisser un commentaire