Les Présidents Henri Konan Bedié et Laurent Gbagbo ont-ils scellé une alliance contre le président Alassane Ouattara, ce 29 juillet 2019 à Bruxelles ?

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Les Présidents Henri Konan Bedié et Laurent Gbagbo ont-ils scellé une alliance contre le président Alassane Ouattara, ce 29 juillet 2019 à Bruxelles ?

  1. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    Gbagbo -bedie pour quelle stratégie politique
    ?

    La rencontre entre les deux poids lourds de la politique ivoirienne vise à réfléchir sur trois modalités
    -reconcilation nationale qui reste établie réellement dans les faits
    -démocratie réelle en côté d ivoire .ne pas oublier que l alliance ouattara bedie a rendu silencieux celui ci lui le concepteur de l ivoirite pendant ouattara et certains de ses complices s acharnaient sur Gbagbo
    -commission électorale etelection présidentielle en 2020

    Ouattara au nom de la plateforme rdhp-est ira ou ira pas à l élection après l alliance even@tee entre lerdr et le pdci et sutout parceque bedie ne veut pas en faire partie au motif qui il serait mis devant le fait accompli a savoir la candidature de goncolibaly compagnonde toute de ouattara
    Bedie estime que c est au tour du pdci de gouverner
    Que viens faire donc bedie à Bruxelles?donner des gages lesquelles au plupart au parti de Gbagbo qu’ ils peuvent cheminer ensemble
    Que faire de sorti Guillaume qui a reçu le soutien de sassou nguesso ce qui a l heur de ne pas faire plaisir à outtara
    De plus sorro courtisé aussi Gbagbo qui en est pas totalement libre en attendant les résultats définitifs de la cpi.dindon de la farce ou acteur réel pour 2020
    L espace politique se recompose mais au profit de qui de quelles alliances pour quel modèle de gouvernance économique et politique au moment ou bgabo est contesté pour son approche clanique du pouvoir et pour ce que certains comme képi sens estiment comme de la trahison apropos du taux de changé fixe ou flexible de nouvelle monnaie l éco qui remplacerait le CFA.on reproche à outtara d être inféodé à Paris envoûtant un taux de changé fixe.voici un débat intéressant
    Et dans tout cela que peut faire gbabo pas totalement libre de ses mouvements

  2. pouty dit :

    La principale lecon a tirer de cette rencontre est la volonte de vrais ivoiriens de voir leur pays quitter la pente glissante ou il se trouve a l’heure actuelle. En effet, la prochaine election presidentielle en cote d’ivoire ne se presente pas sous des bons presages. Aussi l’alliance Bedie/Gbagbo est la bienvenue; il y a espoir que cet evenement (election) se deroule sans faire de degats.

  3. val de NANTES dit :

    Les africains addicts à une folie présidentielle jugée être la pire erreur qu’ils aient eue à connaitre jusqu’à présent ;;;
    Les éveques rdcéens s’étonnent que la vie des rdcéens n’ait pas changé depuis l’élection de FATSHI ;;
    Une fois de plus ,nous devons mettre le curseur sur l’essentiel ,c’est à dire ,un premier ministre chargé de diriger les affaires publiques conjointement avec des parlementaires pointilleux sur la chose publique ;;
    Le reste n’est que masturbation politique au profit d »une caste en mal de reconnaissance sociale ,
    On essentialise une fonction noble qui n’en est pas une .

  4. Anonyme dit :

    Encore de la poudre aux yeux. Deux anciens présidents défenseurs de l’ivoirité exclusive de l’étranger, qui se retrouvent en terre étrangère. Un non-sens absolu et une gifle de l’histoire. Comme deux perdus, ils parlent de réconciliation des ivoiriens loin de leur terre. Mais le peuple ivoirien n’est plus dupe. L’heure vient où ces deux deviennent sujets du passé.

  5. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    A anonyme
    Vous avez raison il faut rajeunir la classe politique ivoirienne et africaine en général et qui d avant les indépendances attention aux vieux démons prêts à se mettre en route.q u adviendra l espace politique ivoirien si ouattara qe représente comm l’autorise la réforme constitutionnelle .la sagesse politique voudrait qu’ il ne se présentait pas.on parle de menaces telles sur Guillaume Sorel et sa famille.quelle trajectoire politique nouvelle pour la côte d ivoire au moment ou la cmmisdion électorale est contestée dans sa composition.et si les africains étaient incapables de tirer des leçons de la crise posrelectorale de 2010/2011iil s agit ici de la côte d ivoire.mais d un point de vue de l analyse politique c est un cas intéressant pour l analyse politico prospective
    Wait and see

  6. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    Élections ivoiriennes.que va faire outtara?
    Gbagbo a perdu pour avoir défier la France sur deux points
    L autorité tutélaire de la France sur son ancienne colonie
    La volonté d emàcipation monétaire de la côte d ivoire vis à vis du CFA

    Sur ces deux points ouattara est d accord avec Paris et reste arrimé à l ancienne puissance coloniale.il n y a qu’ a voir la part belle réservée aux multinationales françaises qui avec la complicité des élites ivoiriennes choisiies se goinfrer sur le dos des populations qui d appauvrissent et qd marginaliser
    Outtara est d accord avec les principes trompe l oeil des taux de croissance appauvrissent et d une masse monétaire qui fait le bonheur plus des opérateurs éco que de la popultion qui a beaucoup de mal à accéder aux crédits bancaires
    Si la France ne reçoit pas de gage qu’ un autre que ouattara doit conduire des affaires ouattara risque à nouveau de se représenter il en a le droit après la réforme constitutionnelle
    La côte d ivoire n est pas le Congo et La critique de la France par la classe politique ivoirienne est à bas bruit à la différence du Congo les ivoiriens ne veulent pas que leurs relations avec la France qe transforment radicalement
    En revanche les inimitiés dans la classe politique ivoirienne globalement libérale et capitaliste sont fortes

    Seul ouattara détient la clé pour débloquer la réconciliation en permettant aux exilés de rentrer au pays
    Pour cela il faut qu’ il donne des gages de sagesse en ne se présentant pas à l élection présidentielle de 2020 même si la nouvelle constitution toujours disctuble et discutée lui en donne le droit
    Ouattara voudra t’il ou non sortir par le haut en en envoyant des signaux forts a la nécessité de l alternance dans les zones a democratie tropicalisee des afriques de l’Ouest et du centre et qui se complaisent dans le giron et la domination française
    Soyons sérieux que ces démocraties tropicalisees montrent qu’ elles peuvent s émancipée inteligement et stratégiquement de la tutelle et main mise de la France sur leurs pays

  7. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    LA POLITIQUE N’EST PAS UNE SCIENCE-FICTION. ON GÈRE DES RESSOURCES HUMAINES ET DES RESSOURCES NATURELLES.
    UN POLITICIEN N’EST PAS UNE BALLE DE PING-PONG.
    NO COMMENT.

  8. TCHAPO dit :

    Bonjour Webmaster,
    Une vidéo circule sur le web montrant les étudiants congolais devant l’ambassade du Congo au Maroc, en voici le lien :

    http://www.mwinda.org/fr/congo-b/19-politique/1098-les-etudiants-congolais-au-maroc-font-une-belle-pub-a-sassou

  9. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    Oui descente aux enfers

    La politique repose sur des êtres humains voilà pourquoi je parle des acteurs de la scène politique ivoirienne enserree dans le réseau national ivoirien et dites vous des ressources naturelles.encore faut il être capable de maîtriser la technologie et les savoirs faire techniques au delà des discours grandiloquente.

    Étant un sachà je reconnais mes limites sur les plans technologiques et techniques même si je peux donner un point de vue prospectif
    En revanche sur les acteurs dans avoir la prétention de les connaître au fond je peux depuis longtemps que j observe leur gouvernance donner un point de vue bien entrdu toujours disctutable

    Il en ainsi de Guillaume sorro ancien premier minitre de Gbagbo puis président d l assemblée nationale sous ouattara après tripatoullage et manipulation compte tenu de son âge.sorro a aider ouattara a vaincre Gbagbo et souhaite le soutien du fpi parti de Gbagbo pour emporter la mise présidentielle.
    Le problème estqie Gbagbo a été complice du système réseau prédateur ou seuls les ivoiriens du Nord ont le droit de postuler pour les marchés publics même si dans les règles de l art chaque opérateur ivoirien a le droit de souscrire et de répondre aux appels d offre.
    Dans les démocraties T ropicalisees comme la côte d ivoire et dans d autres cieux africains d obtenir francophone on sait l écart entre le principe et la réalité clanico tribale

    Sorro est challenge a ferdessekou sa région d origine par gon coulibaly ami de longue date de outtara qui prendra la place du président ivoirien si celui ci ne se présente pas

    Le débat sur l ivoirite est mis sous le boisseau en revanche des problèmes semblent poindre dans la distribution des cartes d identité dont ne sembleraient pas bénéficier atemps certains ivoiriens comme semblent l indiquer certains ivoiriens sur les réseaux sociaux.intox ou réalité neâpins si c est le cas il faut que les autorité ivoiriennes prenent garde de ne pas retomber dans la crise post électorale
    Quelle est la marge de manoeuvre de sorro?
    Avec qui va t’il construire se alliances pour accéder au x affaires suprêmes
    Comment va t il organiser les conditions de la réconciliation?
    Quel est le programme économique de sorro et comment compte il bâtir un modèle économique de développement pour l ensemble des ivoiriens au delà de leurs appartenances régionales
    Vaste programme pour tous les acteurs de la vie politique ivoirienne dont Guillaume sorro
    Wait and see

  10. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    Lire sorro a été complice du réseau prédateur au lieu de Gbagbo a été
    Merci de tenir compte de ce changement

  11. Anonyme dit :

    Les problèmes ivoiro-ivoriens sont suffisamment profonds pour ne pas s’immiscer dans les affaires compliquées de ce pays. Seules la paix et l’unité doivent régner, entre les citoyens de bonne volonté, les différents partis, ainsi que les protagonistes de la crise socio-politique. Cependant, nous panafricanistes de Combat avons le droit et le devoir de dénoncer avec raison l’ingérence impérialiste des puissances occidentales qui, à travers la CPI talmudisto-négrière aujourd’hui dévoyée, ont ourdi ce complot machiavélique contre le peuple frère de la Cote d’Ivoire. Dès le départ, j’étais parmi les rares internautes visionnaires à émettre des opinions nuancées par rapport à cette histoire douteuse, tellement les accusations souvent folkloriques ne reposaient sur aucune base réelle. Sinon quelques thèses ou foutaises facebookènnes tout à fait imaginaires, soit le fruit de l’inspiration botuliènne chère à la diaspora ivoirienne de france, celle des habitués du maquis parisien habitant le faubourg banlieusard qu’on appel Villejuif. Eh bien, le moins que je puisse rajouter c’est que l’infâme chroniqueuse christine angot; laquelle n’est plus à présenter, appréciera l’ambitieuse concurrence faite par l’hypothétique lobby ethnico-tribal des « goyimes » originaires de l’Afrique sub-saharienne. Aussi je souhaite vivement l’union panafricaine de tous les noirs, parce que nous sommes en guerre. Ça explique pourquoi, dans ce commentaire rassembleur, j’ai cité le nom d’une esclavagiste francaise pathologique des temps modernes. Bref, c’était dans l’intérêt du monde de la finance juiverique de placer un ex salarié des IFI au pouvoir, à Abidjan, à des fins géostratégiques. Que dire à présent de la future monnaie ECO ? Est ce une alternative radicale au nazisme monétaire francais ? Ce sont là autant de questions importantes, sur les quelles il faille plancher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.