Théophile OBENGA: le sassouïste donneur de leçons permanent.

Par Olivier Mouebara

Depuis plusieurs mois, Théophile OBENGA inonde les réseaux sociaux à coups de leçons de patriotisme et de gouvernance. Autrefois, les congolais auraient pu se réjouir du diagnostic posé par un des leurs dont les compétences sur l’égyptologie, la linguistique et

l’Histoire ne font l’objet d’aucun doute.

Né en 1936 à Mbaya en pays Bangangoulou dans le nord du Congo, les leçons distillées par le professeur Obenga sèment à la fois le trouble et le doute sur leur sincérité.

Pour mémoire, il fut nommé ministre des Affaires étrangères et de la coopération de Joachim Yhomby-Opango en 1977 jusqu’en 1979, date de son éviction et de l’arrivée au pouvoir du dictateur Sassou-Nguesso. Il fut par la suite nommé par le professeur Pascal Lissouba au ministère de la culture entre 1993 et 1994.

Si son passage dans ses deux ministères n’a laissé aucune trace, force est de constater qu’au delà de ses leçons assénées ici et là, Théophile Obenga avait apporté son soutien au dictateur et sanguinaire Sassou-Nguesso en 2009 pour l’élection présidentielle, en formulant son souhait de voir créer une université moderne à Brazzaville (qui n’a jamais vu le jour) dont il coconçoit le projet. Il renouvelle en 2014 son soutien au dictateur Sassou-Nguesso pour l’élection présidentielle de 2016 et à la révision de la Constitution souhaitée par le tyran pour se représenter.

Ces faits prouvent à suffisance l’ambivalence de Théophile Obenga et discréditent ses leçons.

Installé à Brazzaville, il serait courageux de dire au dictateur Sassou-Nguesso qui n’a jamais gagné une élection au Congo, qu’il n’a ni la légitimité, ni l’autorité, encore moins les compétences pour parler au nom du Congo et des congolais, et qu’il n’a aucun Idéal.

Sassou-Nguesso a bradé les intérêts du pays au profit de quelques mafieux et de son clan pour conserver le pouvoir en privatisant l’appareil d’Etat. Il a fait perdre toute dignité et respect aux Congolais. L’errance des étudiants à travers plusieurs pays suffit à Obenga de se rendre compte que le dictateur Sassou-Nguesso ne coche aucune case de ses leçons.

Pourfendeur du FMI alors que Jean-Jacques Bouya et les resquilleurs du système PCT ont volé 14.000 milliards de FCFA destinés pour les générations futures, et que le dictateur Sassou-Nguesso a corrompu à tour de bras pour endetter davantage le pays (220 milliards de FCFA), Obenga est hors sujet en ne demandant pas clairement au vice-président du CMP de quitter le pouvoir.

Le FMI n’a pas pour philosophie de soulager la misère dans notre pays. Au contraire, il ne fait que l’appauvrir. Notre pays est de plus en plus pauvre malgré son intervention depuis le programme d’ajustement struturel en 1980, en passant par le programme d’ajustement structurel renforcé.

Le problème crucial de notre pays est un problème d’Hommes et de mauvaises habitudes depuis 40 ans.

Au delà des leçons de Théophile Obenga, aussi sympathiques soient-elles comme des berceuses, il est temps de libérer notre pays du joug de la dictature de Nguesso.

Nous sommes convaincus que seule la force libèrera notre pays de ce régime suicidaire et inique. Toute tergiversation ou littérature inutile doit être écartée dès à présent pour ne pas se coltiner de nouveau l’assassin de Marien-Ngouabi et du cardinal Emile Biayenda. Il est temps de réunir les conditions d’un soulèvement populaire, ou d’utiliser la force, n’en déplaise à Théophile Obenga.

Ses leçons ne sont qu’une stratégie homéopathique de diversion dont le but est de protéger le bourreau du bord de l’Alima, et de nous détourner de notre objectif de nous en débarrasser par tous les moyens.

Nous devons tout faire pour éviter la tenue d’une pseudo élection dite présidentielle au Congo en 2021. Les dés étant pipés d’avance, tous les candidats déclarés et adoubés par le système PCT sont complices en acceptant d’accompagner le Niongologue à une énième fraude. Leur accompagnement vaut acceptation de la modification de la Constitution par le dictateur Sassou-Nguesso.

Cette force ou cette violence, quelle que soit la forme est salutaire pour notre pays. Nous l’appelons de nos voeux. Elle doit être chirurgicale, conçue et élaborée par des professionnels de la force afin d’éviter de sacrifier des civils innocents.

Olivier Mouebara

Diffusé le 03 juillet 2019, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

80 réponses à Théophile OBENGA: le sassouïste donneur de leçons permanent.

  1. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    BO YEBISA VIEUX:
    Où ÉTIEZ-VOUS AU TEMPS CHAUD?
    LE MAL EST DÉJÀ FAIT.
     » SCIENCE SANS CONSCIENCE N’EST QUE RUINE DE L’ÂME « 

  2. Anonyme dit :

    Le niongologue ou la niongologie. Voila des neologismes semantiques qui entrent desormais dans le vocabulaire congolais pour signifier combien de fois le pays est economiquement spolie’, eventre’, tue’, saccage’, vendu aux plus offrants, decime’, par la faute d’une personne qui croit travereser le temps indefiniment.

  3. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    Témoignage en direct des effets réseaux concernant obenga

    Un peu avant la création du cran ou après hue me suis rendu dans un gymnase de lycée a la sortie de porte de Montreuil ou obenga enseignant aux states était venu tenir meeting contre sassou en le traitant de tous les noms.je me suis fait hier par la salle en montrant que cette critique desa part n était que momentané.j ai été surpris par l egyptologue ponctuant toutes ses phrases par le n est ce pas peur être une styllistique verbalo-lexicale

    Peut importe la n est pas l essentiel.face aune salle hostile défendant obenga lors de nos échanges sur le CFA

    J ai été surpris par les nouvelles frquentations sassouiste de obenga lui qui l avait honni et traîne dans la boue malodorante de voleurs congolais

    Merci obenga par votre tratrise et le besoin d aller à la mangeoire sassouiste de l avoir permis
    D avoir recours à la théorie reseautale pour montrer ce que sont les élites et les politiques congolais

    Pour eux comme dit Félix mpele bankounda c est leur ventre.obenga est un exemple éclairant et remarquable de nausée.
    Voilà malheurement pourquoi même si c est sur a entendre que sassou peut dormir tranquille avec des gens du réseau comme obenga

  4. LU POUR VOUS dit :

    BrazzaNews: 1 h Le CAMES a-t-il enfin ouvert le dossier du Congo ?

    La dernière réunion du CAMES a semble t’il produit du bon cru pour notre Université mais le hic demeure la production des faux à la Faculté des Sciences Economiques ou un certain Mathias Ndinga doyen de son Etat est passé Maitre ès Escroquerie. De quoi s’agit ?

    la fraude et la complaisance auxquelles se livrent certains compatriotes dépassent les bornes du supportables. Ainsi, sur la table du CAMES se trouve se source sûr le dossier du Congo qui aurait falsifié des pièces administratives pour faire passer certains promus.

    Précisément pour passer Titulaire, des étudiants inscrits depuis moins de 2 ans ont été autorisés à présenter leurs thèses à l’Université Marien NGouabi afin que les faux directeurs remplissent les conditions du CAMES. Cette atteinte au Code Ethique et Déontologique pose problème. Ainsi, lesdits étudiants ont été sur la base du copinage et de complaisance autorisés à postuler au grade de maitres assistants.

    L’argument en a été que ces derniers exerçaient depuis plus de 2 ans déjà à l’Université, faux ! Faux parce qu’ils étaient recrutés en qualité d’agents d’appui technique c’est-à-dire comme personnel non-enseignant faut il le rappeler, suivant le terme consacré à l’Université Marien NGouabi.

    Est-ce à dire qu’une secrétaire ou un agent comptable exerçant à l’Université à quelque rang que ce soit, devenu Docteur puisque la thèse peut être obtenue à tout moment suite à une inscription, cet agent dirions nous peut il postuler a une inscription sur LAFMA sur la base de sa prétendue ancienneté ? Non, les é ans au grade d’Assistant sont exigés.

    Lesdits docteurs n’ont-ils pas été nommés Assistants à la suite de leur soutenance ? pourquoi avoir été nommés alors qu’ils avaient déjà l’ancienneté ? pour rappel, une fois leur Doctorat obtenu lesdits agents techniques ont été nommés Assistant à la date de leur obtention du Doctorat par le recteur.

    Pourtant, un certain Mathias Ndinga, conscient de ces faits, a semble t-il sciemment forcé la main du Secrétaire général pour entériner sa volonté et faire inscrire des candidats dont le seul rôle était de remplir son dossier de candidature à la titularisation.

    Malgré cet opportunisme génital consanguin le belliqueux professeur échoué brillamment pour incompétence avérée et insuffisance qualitative du sous dossier technique des recherche et travaux de niveau C.

    De la triches sur les thèses soutenues sans conformité à la Charte des thèses. En effet, lesdites thèses avaient été soutenues sans Rapport d’instruction en termes propres la majorité des thèses n’avaient pas été instruites ou lorsque cela existait, ils étaient tous défavorables lorsque ceux-ci étaient produits .

    Le but était de produire des faux pour entériner les désirs d’un prince incapable de produire de a connaissance mais fait roitelet par son, appartenance t ethnique au pouvoir. Ces faits ne sont pas uniques ! les thèses soutenues l’ont été juste … 22 mois après les inscriptions des doctorants, pour cause il fallait au tribal doyen Ndinga avoir quelques ramassis de thèses pour faire valider son dossier au CAMES.

    Ainsi, une bataille s’engagea pour arrêter cette fraude massive non éthique et déontologique à la scolarité et au rectorat….. en vain, le pouvoir politique s’en étant déjà inspiré avec pour clef… la distribution du doctorat à certains enfants du pouvoir, les fils et filles à papa.

    De telles pratiques ne nous honorent pas affirment certains compatriotes intéerogés. Pourquoi user de malice pour avancer en grade ? promouvoir les anti valeurs pour s’ériger en Professeur Titulaire alors que le maitre mot des décideurs politiques actuels est la lutte contre les antivaleurs. ?
    Le Code Ethique est il encore de rigueur auprès de vos lauréats ou promus Cames ? Ces magouilles n’entachent elles pas le Code Ethique ? les auteurs ne sont ils pas connus ? Le pays entier doit il être sanctionné pour cause d’un mythomane fait roi par fraude ? les suites du CAMES sont attendues et ne sauraient tarder. https://www.youtube.com/watch?v=Puf5wVYp2n4

  5. Val de Nantes dit :

    Obenga est au sucre et au miel .Ces saillies intempestives sont une façon de distraire les congolais ,car il est le cerveau penseur de ce pouvoir inique .

  6. Bakala dit :

    Le discours d’Obenga sur l’homme blanc est plein de sens. Aussi, ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain. Sur le Congo, il a une grille de lecture en zigzag. C’est son choix. Il est libre. Ce qui par contre m’exaspère ce sont ses attaques frontales contre les Laris qu’il accusa d’être acteurs de tous les maux du Congo qui accablent les congolais. Pour un scientifique, la démarche est scabreuse.

    Au Congo, Sassou a reconnu, au MICRO DE PAMBOU LUCIEN à l’antenne d’Africa 24, qu’ils ont tout détruit. Lucien Pambou est là. Il est le témoin oculaire de ses propos de Sassou Le Destructeur puisqu’il les avait tenu devant lui sur son micro. Aussi, il est inadmissible que Obenga puisse associer les Laris, notamment les jeunes Laris, à tout ce qui va mal au Congo quand le destructeur s’est auto-denoncé en faisant son mea culpa sur le divan du psychanalyste journaliste Lucien Pambou d’Africa 24.

    Lucien, après cette confession, la table réseautale était appréciée , surtout le bon vin.

  7. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    « SCIENCE SANS CONSCIENCE N’EST QUE RUINE DE L’ÂME « 

  8. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    Cames de merde avec la complicité de la fausse intelligentsia française

    Le cames est un truc fait pour promouvoir des faux agrégés negres incapables de passer les vrais concours du capes et de l agregationen France.pour des raisons fausses promotion d agrégés africains en médecine et en économie la plupart des membres du jury ne sont pas tous agrégés pour le savoir il vous suffit d écrire a la société des agrégés et vous aurez des surprises le problème est que le negre est complexe la plupart des membres ce jury sont des pofs promis et qui ne sont pas tous agrégés
    Voilà c est dit et c est triste.quels sont les travaux de ces impetrants pour mériter pareille récompense utile pour satisfaire des negres incapables de mener des travaux surtout dans le domaine des sciences économiques
    Au pays des aveugles les borgnes sont rois

  9. Jean OKOMBA dit :

    Pour que Théphile Obenga soit crédible, il doit d’abord abandonner le régime sassou nguesso qui est au service de la françafrique, un système qui consiste à maintenir les peuples africains sous le régime de la colonisation de l’empire français qui exploite les pays africains et aliène les peuples. En travaillant avec sassou nguesso obenga collabore à la perenisation de la colonie française en Afrique et perpetue cette tendance de l’homme blanc de se dire supérieur au noire.

  10. Bulukutu dit :

    Si quelqu’un comme T. Obenga est incapable de bon sens, lorsqu’il s’agit du Congo, il y a lieu de se poser la question sur les maux qui minent ce territoire. Au delà de la gouvernance, « ce qui aurait pu être un pays », souffre de quelque chose de plus profond. L’incapacité de ces groupes humains forcés de cohabiter par le fait colonial, à faire nation et donc à déveloper un vrai sens patriotique, est un révélateur qui ne cesse de nous surprendre. Pourtant le Congo n’est pas le seul pays d’Afrique, dans lequel de nombreux groupes humains ont été forcés à vivre enemble? Alors pourquoi au Congo, cette cohabitation est – elle devenue quasi impossible? Est-ce que les congolais s’aiment? Un congolais est-il capable de complimenter un autre congolais, lorsque ce dernier a fait preuve d’un talent exceptionnel dans un domaine donnée? Sommes-nous capables d’ampathie envers nos frères et soeurs hors du cadre familliale? Y a t-il une solidarité congolaise? Je n’ai jamais vu un peuple aussi divisé et qui ne partagent plus rien ou presque.

  11. Gabio dit :

    Bulukutu

    Je venais de commencer l’ecole primaire dans mon village du Pool nord (pca de Vindza a l’epoque) quand sassou est devenu president. A l’epoque, les enseignants et autres agents de l’etat venaient de tous les coins du Congo et travaillaient sans qu’on ne se pose la question sur son ethnie ou sa region d’origine. Au contraire, les gens etaient contents de recevoir d’autres personnes et de leur faire decouvrir la culture et la tradition locales. A Brazzaville, nous vivions en harmonie les uns et les autres sans regard aux ethnies et aux regions d’origines. On se mariait avec qui l’on voulait, on vivait n’importe ou que l’on voulait, on avait des amis avec lesquels on se sentait mieux, peu importe leurs ethnies.

    Cet etat de choses a prevalu durant tout le temps du monopartisme ou les luttes politiques ne se limitaient qu’au niveau des membres du parti etat. Malheureusement, l’avenement du multipartisme mal encadre a fait eclate cette cohesion nationale. Les leaders politiques ont commence a exploiter et instrumentaliser leurs ethnies et regions pour des gains politiques. Ils ont dresse les ethnies les unes contre les autres, le cas de l’epuration ethnique a Bacongo, Makelekele et Mfilou est un fait. Auparavant, les bembes se sentaient chez eux a bacongo et les laris se sentaient autant a mfilou. Le MCDDI de Poaty Pangou et Kolelas et l’UPADS de Mberi Martin et Lissouba en ont decide autrement.

    Le probleme que nous avons est sciemment cree par les politiciens mediocres qui incitent les gens a s’affronter sur les lignes ethniques. Il n’y a pas un probleme de cohabitation impossible au Congo comme veulent l’insinuer Poaty Pangou et ses disciples.On ne peut pas parler de la « cohabitation impossible » sans tomber dans le jeu de Poaty Pangou. Nous sommes tous issus des ethnies bantous qui ont toujours cohabite en Afrique, sans se faire la guerre. D’ou vient t-il qu’on soit maintenant incapable de cohabite, a cause du MCDDI, PCT, UPADS? Est ce que c’est ceux la qui determinent desormais notre identite?

    Dommage que ceux qui se disent intellectuels, avec un francais bien appris a l’ecole coloniale, tombent betement dans les determinations ridicules qui n’honorent pas leur rang de soit disant intellectuels.

  12. SAMBA DIA MOUPATA dit :

    C’est triste que notre égyptologue national a été réduit au rôle de directeur du musée de la sorcellerie Mbochi de N’golo doua près d’oyo et recteur de l’université fictive de kintélé . Comme quoi Obenga s’est du bidon , soutien indéfectible de sassou dans la bêtise .

  13. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    A bulukutu a gabio et à tous les congolais de bon sens.pourquoi le reseau est le malheur du Congo

    Il faut savoir être patient.je le suis .
    Vous venez par vos remarques sur obenga les politiciens congolais du Mcddi de l upads du yuki pct de montrer pourquoi le Congo ne fait plus nation

    Le Congo est devenu un vaste réseau avec des sous réseaux ethniques comme mode de gouvernance ce n est pas moi qui le dit mais gabio

    Pourquoi ce que vous nommez dans la pratique vous refusez de le concevoir intellectuellement
    Le Congo est devenu un réseau et l alternance politique au delà des faux dialogues futurs doit anthrologiquement et s interroger sur les malheurs de la gouvernance conolaise en partant du réseau car de façon non optimale et non efficiente le reseau ne prend pas en compte toutes les ressources humaines

    Le Congo souffre faire de la non utilisation de toutes ces ressources humaines dont une très grande partie est isolée au sein des diasporas à l étranger

    Au delà des discours pompeux sur l unité nationale il est malheureux de constater que les quartiers a brazza sont structurés en fonction de l appartenance ethnico-tribal.on me dira que je divise ce n est pas la vérité car il n ya pas Brazzaville mais des Brazzaville structures autour des réseaux ethniques et donc forcément inefficaces
    Je n ai jamais dit comme certains de mes contempteurs sont prêts à le dire que le reseau est une bonne chose mais que l on reconnaisse que c est un outil adapté et adaptable pour d ecrire ce qu’ il se passe dans notre pays congo qui depuis maintenant longtemps à beaucoup de mal à faire nation

  14. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    MONSIEUR LUCIEN,
    DANS TOUT CE QUE NOUS FAISONS SUR CETTE TERRE, IL Y A TOUJOURS DES AVANTAGES ET DES INCONVÉNIENTS. LE RÉSEAU EN SOI N’EST PAS UNE MAUVAISE CHOSE. C’EST PLUTÔT QUAND CELUI-CI EST FONDÉ SUR DES BASES « ANTI VALEURS » , « ANTI SOCIALES », « ANTI MORALES » QU’IL DEVIENT NUISIBLE POUE LE PAYS.
    LE RÉSEAU, ON PEUT LE COMPARER AU CONTENANT. MAIS QUEL EST CONTENU?
    LA FRANC-MAÇONNERIE C’EST LE CONTENANT OU LE RÉSEAU. L’IDIOT sassou C’EST UN DES CONTENUS. LE RÉSULTAT, C’EST LA MERDE.
    ET LES RÉSEAUX, TU EN AS PLUSIEURS. L’ONU, FMI, BANQUE MONDIALE, CPI, CERTAINES ONG, G7, G20, L’OTAN…… DES RÉSEAUX QUI « FOUTENT » LA MERDE DANS LE MONDE PARCE QUE LE CONTENU LAISSE À DÉSIRER.
    TA FAMILLE PEUT ÊTRE ASSIMILÉE À UN RÉSEAU. SI DANS LA FAMILLE, IL Y A DES CONS QUI PEUVENT ALLER PACTISER AVEC L’IDIOT sassou,, IL NE FAUDRA PAS ÊTRE SURPRIS QUE LA STRUCTURE SOCIALE PUISSE ÊTRE DÉSTABILISÉE.
    LAISSE LE RÉSEAU  » TRANQUILLE « . IL FAUT NOUS LIVRER LES MEMBRES DE TON RÉSEAU QUI TRAVAILLE POUR L’IDIOT sassou.
    C’EST UN PEU DE CETTE MANIÈRE QUE NOUS POUVONS LUTTER CONTRE LES RÉSEAUX VENUS D’AILLEURS.

  15. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    A la descente aux enfers a propos de mon réseau qui travaillerait pour l idiot sassou comme tu aprlles le président de la republique

    Je n ai pas de personnes a te présenter.car j en ai pas.je fais un travail intellectuel patient qui consiste dans émotion à considérer les acteurs de la scéne politique a partir de leur position politique
    Je n ai rien contre kolelas la tribu kolelas mierassa dzon sassou bouya muamba etc
    Ce qui m intéresse en tant qu’ analyste c est de poser des questions et laisser les gens répondre comme hé l avais fait avec sassou sur africa 24et comme vient de le rappeler avec justesse banana telema
    Le problème au congo est qu’ on a du mal à avoir une approche intellectuelle qui se departitsse de l émotion et nécessairement du parti pris
    Voilà pourQuoi on a du mal à avoir une vision globale des problèmes au congo si ce n est qu’ a travers le prisme reseauto tribal et clanique auquel on appartient
    Il y a du boulot et les malheurs qui frappent ce pays ne sont pas prêts de s arrêter.et je ne suis pas pessimiste ni encore moins victime
    Toujours sur le pont au nom de la rationalité pour révéler ce que d aucuns veulent garder secret au nom de leurs pratiques ethnico reseautale alors que ce sont les chantres de l unité
    Pourquoi au nom du racisme et du mépris les européens connaissent les negres que nous sommes c est à cause de notre inconsistance enterme de contenu et de contenant

  16. Anonyme dit :

    Obenga est un vrai opportuniste,un copiste de Cheikh Anta diop. Il enfume les aveugles dans des thèses sans queue ni tête . Il critique les blancs mais propose quoi? Sinon aller se coucher la queue basse comme un chien devant tous les pouvoirs .

  17. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    MONSIEUR LUCIEN,
    TU APPELLES CET IDIOT LÀ, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE. C’EST L’ORIGINE DE NOS PROBLÈMES. NOUS N’ARRIVONS PAS À NOMMER LES CHOSES CORRECTEMENT. MÊME SES EMPLOYÉS LE CONSIDÈRENT COMME UN IDIOT UTILE.
    SANS LA VIOLENCE DES ÉLITES MAL ÉDUQUÉES OCCIDENTALES, CET IDIOT NE SERAIT PAS LÀ OÙ IL EST.
    « TOUTE PUISSANCE ACQUISE PAR LA VIOLENCE N’EST QU’USURPATION ». DIDEROT
    RECONNAISSONS À OBENGA SA QUALITÉ D’INTELLECTUEL, MÊME SI NOUS ESTIMONS QU’IL N’A PAS ÉTÉ AU RENDEZ-VOUS DU DONNER. ET POURTANT, IL A BEAUCOUP REÇU DE CE CONGO. C’EST DOMMAGE.
    CE N’EST PAS LE PREMIER INTELLECTUEL.
    UNE LEÇON À RETENIR :L’ÉCOLE NE SUFFIT PAS POUR FAIRE D’UN INDIVIDU UN ESPRIT UTILE

  18. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    Obenga n fait que poursuivre les travaux de cheik anta Diop qui grâce au carbonne 14 à découvert l existence negre de l Égypte ancienne
    Il faut noter que cheik anta Diop avait aussi une très forte culture scientifique
    Alors qu’ obenga l élève
    -n a fait que treproduire de façon habile du maître anta Diop
    -obenga a une culture scientifique proche du delta en mathématique
    -une diction hésitante proche de la culture séparatiste et de traîtrise qui le caractérise

    Voici notre obenga national quasiment inconnu en france si ce n’est qu’ auprès deses affidés nombreux sur ce site de Congo liberty qui l ont porté aux cieux avant de s en détourner après la trahison qui été la sienne
    – -haïr sassou le traiter de tous les noms avant de le rejoindre à la mangeoire.mais sassou le regarde comme ce fut le cas de mokoko qui après avoir été maltraité par lissouba a été récupéré par celui ci avant de le trahir ce que tout le monde a vu dans la vidéo qui a circulé
    – et naïf mokoko fait dire que le problème avait été réglé en famille
    -sauf que mokoko n a pas compris que lorsque on appartient à un réseau il faut faire allégeance
    -en se présentant contre sassou il n a pas compris la quintessence du réseau
    -bien sur mokoko a le droit comme n importe quel congolais de se présenter a l élection présidentielle encore faut il avoir les mains propres et assumer la rudesse de la vie politique au congo avec des coups tordus et pièges ouverts

    Voici les observations du simple analyste du grand réseau congo

  19. Bakala dit :

    Lucien,
    Il ne faut pas s’arrêter en si beau chemin. Crache le morceau en nous parlons du vin. C’était du Vermeil qu’il t’offrit ? Je ne crois que c’était du Sidi Brahim?

  20. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    Alors bakala
    Tu attends que je te dise quoi
    La redaction d africa 24avait fait bien les choses et il faut féliciter constant mâle d avoir bien reçu le président sassou

    Tu veux savoir autre chose me concernant vas sur Google.je pense que l as déjà fait et tu sais qui je suis et ce que je fais à la différence d autres anonymes comme bakala telema.c est ton véritable nom?

    Tu avais posé une question à propos du cran.ce n est pas l Élysée de Sarkozy qui nous avait favorisé l accès aux médias mais une grande organisation très influente pour faire pièce aux reclamtions identitaires de Dieudonné l humouriste
    Mon départ du cran est lié au fait que ce soutien pis faisait du tort par rapport à l objectif qui était le notre la défense des noirs de France.
    D ailleurs les accords avaient été conclus parclozes le président et moi et sg en avait été exclu à cause de mon refus
    Voilà
    Bakala je suis fier de moi en pensant à ma défunte mere qui m a toujours dit quand cela ne vas pasil ne faut jamais se taire. Ce que j ai fait a africa 24 au cran et ailleurs.si j étais dans le reseaucongo je ne serai pas la pour vous répondre.

    Voilà bakala
    Je ne bois pas de vin mais que de la biere

  21. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    Alors cher bakala
    Puisque tu es curieux

    Africa 24 a reçu le président sassou que j avais interwievensuite constant nemale a bien fait les choses

    Qu’ a ton bu?du vin ou du champagne.rien à ma connaissance car après l interview le président sassou a discuté avec constant nemale le directeur de la chaîne

    Je réponds a une autre de tes questions.apropos du cran.on était pas instrumentalisé par Sarkozy qui n en voulait pas et oui scoop mais par une très grande association qui nous ouvert les portes en manipulant liées le président.quand je l ai su j ai remuer dans les brancards alors que j étais un des fondateur du cran et son 1er secetaire general.je n acceptai pas que l on combatte Dieudonné qui exprimait un point de vue complémentaire a celui du cran concernant le combat mémoriel en faveur des noirs

    Liées était d accord avec cette association influente en france moi j étais contre

    A africa 24 je devenais trop influent jusqu a faire de l ombre au fondateur et à certains éditorialistes devenus jaloux

    J ai donc été évincé. Voilà pas de compromission quand je crois ce que je crois est vrai même si je ne détiens pas la vérité

    Voilà bakala tu peux voir ce que je suis sur Google.je ne me cache pas comme bakala telema-homme levé toi-pseudonyme comme d habitude
    N assumés pas ces démonstrations et propos qui veut et sous son vrai nom
    Pambou Lucien mkaya mvoka si
    Bakala telema peut être un jour?

  22. VAL DE NANTES dit :

    J’ai toujours dit sur ce site que le CAMES est une coquille vide ,une fabrique des agrégés MBOCHIS en souffrance de comparaison intellectuelle aux poolistes .

  23. Golden eye dit :

    Que des conneries !

  24. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    A golden rue
    Que des conneries dominées par la jalousie et la haine comme peut l avoir tout congolais envers son compatriote
    Et tu veux réfléchir sur le Congo du futur
    Et si ce futur c est l émotion et la haine.on est mal parti

  25. Rabbi dit :

    #Val de Nantes

    Vous risquez de vous attirer des foudres en parlant des poolistes. J’ai fait ce constat amer que tous détestent le pool et en sont allergiques , au point de former une union sacrée contre lui et lui seul (le seul pool), a en croire certains posts malveillants et remplies de haines gratuites contre les poolistes humanistes que sont nos parents. A ce jeu ces imbéciles tribalistes ont l’aval de l’administrateur du site qui ne défend aucune politique. faites attention a cette meute déchainée qui en veut tellement aux poolistes au point quils n’aient plus droit de cité.
    La haine est un aveu d’échec, Un sentiment d’infériorité. Elle est très douloureuse à porter en soi, donc la distiller à tout va est la meilleur manière pour eux (ceux qui en font lapologie) d’évacuer leur souffrances incommensurables.

  26. Bulukutu dit :

    @ Gabio. [D’ou vient t-il qu’on soit maintenant incapable de cohabite, a cause du MCDDI, PCT, UPADS? Est ce que c’est ceux la qui determinent desormais notre identité?].

    La difficulté de cohabiter est un fait incontestable et non une vue de l’esprit. Il n’y a qu’à observer la répartition territoriale de Mfoa qui s’est faite depuis près de 20 ans par affinité « ethnique » (terme que j’exècre). Elle est également désormais dans les esprits. Les adeptes de la théorie du ruissellement peuvent observer que cette vision ethniciste que partageait exclusivement la classe politique a fini irradier toutes les couches de la société de « ce qui aurait pu être un pays ». La question que l’on doit maintenant se poser est une projection vers l’avenir. Plutôt que chercher à désigner des coupables, on doit se demander que faire avec cet héritage?

    L’identité : quelqu’un peut-il sur ce site me donner, me décrire, me résumer ce qu’est l’identité de ceux qui habitent ce territoire qui aurait pu être un pays. Si être bantou suffisait à définir l’identité d’un peuple, un pays, etc. Cela se saurait. Par ailleurs, il faudra aussi que l’on réapprenne à être des Bantous. C’est peut-être une des clés ou peut-être pas ?!

    Quoi qu’il en soit, il faut crever l’abcès sur ce problème que l’on ne pourra pas éviter éternellement en invoquant un passé plus « heureux » entre les peuplades de ce qui « ce qui aurait pu être un pays ». Il faut guérir. La question est comment ? Je l’ai déjà dis sur ce site. Il faut sceller un nouveau pacte national en évoquant tous les sujets sensibles. Je ne sais pas quelle forme cela doit prendre, certains parlent de conférences,… (cela ressemble à un plat réchauffé qui a montré ces limites). Certains pensent que le départ du pouvoir en place, suffira à rassembler. On peut avoir des raisons d’en douter.

    Il n’y a pas de solutions miracles, mais il peut y avoir une vision, un projet politique. Certains l’ont esquissé sur ce site, je pense notamment à David Londi et Val de Nantes avec le projet fédéraliste. D’autres sont dans un continium républicain sur un territoire qui n’a de « république » que le nom.

    Je ne suis pas un homme politique, mais un simple citoyen amoureux de l’histoire millénaire de ce territoire qui attend impatiemment qu’un nouveau récit positif émerge.

  27. Kassava de Tsibakala dit :

    Chers compatriotes,
    @ M. Lucien Pambou,

    Le compatriote Lucien Pambou est un homme très constant, il est égal à lui-même et à ce titre nous devons le lui reconnaître. La théorie des réseaux qu’i nous rabâche les oreilles à longueur de journée est un cache-sexe très cynique qu’il a pris la vocation et responsabilité d’en faire une promotion chez les congolais.

    Nous sommes en démocratie, et il est de son droit de diffuser ses pensées et idées.

    En suivant scrupuleusement le filon rouge de sa pensée, vous retrouverez rapidement que le contour de sa théorie de réseaux n’est tout autre que le portrait-robot d’une organisation mafieuse que nous appellerons désormais : le Mbochiland, lorsqu’il s’agit du Congo Brazzaville.

    Qu’est-ce que le Mbochiland ? Le Mbochiland est une conception politico mafieuse, dont le chef suprême est Sassou le Nyongologue. Les Mbochilandais se considèrent eux-mêmes d’être des habitants d’un pays à part entière qu’ils ont conçu depuis le mois d’Octobre 1997. C’est une république fantoche, elle n’a pas de limites géographiques proprement dites. C’est une république imaginaire, dont les habitants ne se reconnaissent que dans leur mode de vie. Leur mode de vie s’apparente aux activités commerciales d’un croquemort. Le malheur des autres fait leur bonheur. Ils ont perfectionné cette forme d’existence en telle enseigne qu’ils ont réussi à débaucher des nouveaux activistes même dans la haute sphère de la hiérarchie des institutions internationales comme le FMI.

    Le Mbochiland est une structure internationale mafieuse organisée suivant la théorie des ensembles. Contrairement à Monsieur Lucien Pambou qui parle de réseaux ‘’intelligents’’ en ce qui concerne la composition de la stratégie politique de Sassou, le Mbochiland est tout simplement un vulgaire regroupement des gens sans scrupules qui vivent comme des parasites à l’intérieur du cercle des preneurs de décisions au sein de l’état congolais. Ce sont des gens d’une très basse moralité.

    Que Monsieur Lucien Pambou prenne son temps et vienne ici pour nous parler d’une théorie des réseaux, ceci revient à dire que ce sieur est en entrain de reconnaître n sourdine, que ces lugubres personnages possèdent encore une onction d’intelligence et d’humanisme. C’est faux !

    Ils ne possèdent aucune vertu. Ils représentent la personnification de la médiocrité au service de la nation.

    Les dictateurs africains se trompent très souvent, lorsqu’ils demandent à leurs communicateurs du genre Lucien Pambou de nous vendre leur larbinisme auprès des occidentaux comme un soutien indéfectible des partenaires d’une cause juste.

    C’est archi faux ! Nous devons le dire clairement ici, que les occidentaux ne suivent que leurs intérêts en Afrique. Ils manipulent et utilisent à leur gré les dictateurs africains pourque ces derniers servent leurs intérêts et profits. Ils choisissent naturellement des personnes de moralité douteuse comme Sassou le Nyongologue.

    Le Mbochiland est construite à l’image d’une gigantesque ‘’Poupée russe’’ . Le Mbochiland représente la coquille supérieure, juste après arrive la politique française et la françafrique. La coquille d’après, c’est la franc-maçonnerie, la suivante ce sont les congolais de tout bord. Le PCT, les amis ressortissants des régions du nord du pays et l’ethnie Mbochi, le noyau de cette gigantesque poupée apparaît le clan Sassou.

    Je vous propose un morceau-choisi de ce que nous appelons les Mbochilandais. Le ministre Mabiala qui est pourtant du Niari est un Mbochilandais. Le ministre français des affaires étrangères est un Mbochilandais, Pigasse, Bolloré, Tsaty-Mabiala, Kolelas, Guillaume Sorro, DSK etc… sont eux aussi des purs Mbochilandais…

    Alors comme vous voyez, il n’y a pas que les Mbochis qui habitent le Mbochiland.

    Cher Lucien Pambou ne venez plus s’il vous plait nous parler de la théorie des réseaux concernant Sassou et ses acolytes, car dans la théorie des réseaux que celui-ci soit criminel, mafieux ou noble, il existe un fond d’intelligence de l’humain contrairement à la création du Mbochiland.

    Le Mbochiland est égale à la médiocrité sous sa forme la plus exécrable.

    Vive le Congo

    Kassava de Tsikabala

  28. Bakala Téléma dit :

    Lucien,
    Dis-moi , est-ce que vous vous souvenez avoir dit à Constant Nemalé avoir fait, depuis Brazzaville, des heures supplémentaires non payées , et ce en vue d’obtenir des marchés au Congo? N’est-ce pas depuis la présidence que ces heures étaient effectuées?

    N’est-ce pas vous qui avez emmené Sassou à Africa 24? Après , n’avez-vous pas mangé avec Sassou? Pourquoi, après, Constant vous demandez d’attaquer Sassou et que vous refusez? Et la convertibilité du franc cfa en yuan grâce à Sassou, n’est-ce pas la suite de ces longues heures de démarchage à Mpila?

    Voulez-vous que l’on parle de la virée à Nice?

    Pour le CRAN, merci de reconnaître qu’ils étaient au service et manipulés. J’avais donc raison de soulever ce point.

  29. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    Bakala
    Vous me donnez du poids et de l importance limites a mon rôle d éditorialiste qui su innover sur la façon rigoureuse historique et politique de traités les news
    Pour le reste à savoir la partie administrative financière adresses vous a constant nemale le big boss d africa 24
    Il y eau tellement de fantasmes concernant cette chaîne pour laquelle je suis très fier d avoir accompagné avant et pendant le lancement.je rapelle qu’ on a commencé au sous sol et dans la cave ou était rangé le le matos et je fais remarquer auusi que c est nemale qui a fait appel Amoi par l intermédiaire de jules hadji komlan qui offi iait sur la radio africa no1
    Et si tu es bien renseigné j ai longtemps fait de la radio avec eugenie djeckie sur africa n1
    Je reviens à la rentrée peut être les choses avancent ou m peutre pas sur une chaîne de télé a grande audience ici en France
    Pour des questions de fric heures non pyees prends attaché avec nemale contant d af24
    Salutations

  30. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    A kassava
    Vous ces une conception personnelle du réseau.comme dan la théorie de la combinatoire statistique et probabiliste vous décidez de l organisation de la théorie du réseau congo.c est votre point de vue très restrictif qui n est pas le mien et je termine un bouquin sur le reseau et vous verra que le concept reseautal est plus que ce que vous en dites.dans un réseau il ya éléments heureux et moins heureux
    Désolé kassava de tsiakala je continue à investir le champ des réseaux Cognos avec une nouvveaute des composantes ethnico tribaux
    Voilà on continue avec le reseau

  31. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    A kassava
    Lire Vous avez une conception

  32. Mudumango dit :

    Où l’on reparle du prétendu engagement panafricain d’un escroc intellectuel,
    Pour rappel la conviction profonde de l’homme était résumée dans ses écrits au sortir de la guerre contre les civils entreprise par ceux q’il a rejoind sans coup férir
     » Il était question de guerres civiles…à la fin des hostilités criminelles ce n’est pas l’une des 3 nations belligérantes qui a gagné mais bien le Congo à travers les vainqueurs…SI LES CHOSES NE SONT PAS VUES DE CETTE MANIÈRE, ON ABOUTIT A LA SCISSION, A LA PARTITION DU PAYS » dixit ici https://books.google.fr/books?id=Jvpr60voLkUC&printsec=frontcover&hl=fr&source=gbs_ge_summary_r#v=onepage&q&f=false

    Se soumettre aux vainqueurs ou se séparer.
    L’histoire n’a pas bégayée

  33. Gabio dit :

    Bulukutu:

    Si tu pouvais citer un quartier ou la configuration des ethnies qui y habitent a change comme tu l’insinues, je te comprendrais. A ma connaissance, en dehors de Bacongo et, dans la moindre mesure, Makelekele et Mfilou, tous les autres quartiers de Brazzaville n’ont pas change. Il n’y a eu aucune chasse a aucune ethnie a poto poto, moungali, ouenze, talangai… les populations cohabitent en harmonie, sans conflits ethniques comme tu le pretends. Meme a bacongo, ce n’est pas la population de bacongoqui s’etait mise a chasser les bembes et autres nibolek, c’etait les miliciens de Kolelas et Poaty Pangou, ce dernier etant devenu l’ideologue de la fameuse « cohabitation impossible »

    Donc sans miliciens, la population cahabite harmonieusement, se marie, se lie d’amitie… Ou trouves tu la cohabitation impossible, entre qui et qui? Mes amis des autres ethnies du sud au nord sont demeurees mes amis, rien a change. Si tu ne choisi tes amis parmi tes parents ethniques ou claniques, c’est ton choix, et il faudrait pas que tu extrapoles ca a tout le monde.

    En conclusion, il n y a pas une « cohabitation quasi impossible » entre les congolais. Tu exageres dans le meme sens que Poaty Pangou. A moins que tu sois un ninja, sinon, je ne vois pas pourquoi tu te trouverrais dans une impossibilite de cohabiter avec les congolais des autres ethnies et regions.

  34. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    A gabio sur bulukutu
    Validation totale en reprenant l expression heureuse et bien appropriée de Val de Nantes

    En revanche gabio les politiques comme ils ont instrumentalisé les ethnies pour en faire des cerberes,ces mêmes politiques veulent construire des mini réseaux ethniques pour accéder à la formation professionnelle,,a l’emploi

    Les faits soont la peux t on m expliquer pourquoi la plupart des boursiers congolais rapatriés de Cuba pour cause de bourse impayés et donc de contestation appartenaient en majorité aux composantes ethniques du Nord?

    Peux ton aussi m expliquer pourquoi dans certaines entreprises publiques comme la snpc ou les douanes la langue de communication devient celle du village

    Sans dédouaner l Nord dont la responsabilité est entière on trouve la même chose dans les partis politiques congolais de la place

    C est bien à longueur de journée de crier à la cohesionxet a l unité nationale.une des résolution sera de déclarer les réseaux comme personne sur une base ethnique
    Évidemment je ne suis pas naïf l entre soi est toujours recherche que l inter soi
    Vous comprenez pourquoi je mmets encevidence cet outil analytique qui n a pas l heur de plaire à beaucoup

    Et vous comprenez prquoui on préfère berner la population en l intallant dans l ignorance alors qu’ a travers des réseaux comme la francmaconnerie on dépecé le Congo on se relie des privilèges financiers et politiques au nom d un faux progressisme fdomine par l inccompetence
    Ne jetons pas le bébé reseau avec l eau du bain.il ya des reseau c familiaux professionnels qui ont le mérite d exister mais faire du réseau ethnico tribal un mode de captation du pouvoir et de gouvernance est une mauvaise Chine pour la cohesio sociale et l unité nationale
    @kassava en lisant ces lignes tu comprends pourquoi l outi l intellectuel que représente le reseau ne peut être abJohn Fitzgerald Kennedyondonne si on veut comprendre les malices cachées des hommes et femmes politiques congolais

  35. Bulukutu dit :

    @Gabio. Si l’on ne partage pas votre point de vue, on est soit Ninja ou adepte de M. Poaty Pangou ?Dans ce cas, ce n’est pas la peine de continuer cette discussion. Bon vent!

  36. Minouche dit :

    Par ce lui il en a pour les autres ?

  37. Bulukutu dit :

    @M. Lucien Pambou. Vous validez les propos de Gabio à mon encontre tout en reprenant mes idées dans votre argumentaire sur les réseaux. Cela s’appelle de la récupération. Mais pourquoi pas? Si cela peut faire avancer ce débat.

  38. Val de Nantes. dit :

    @Rabbi
    Comme, le disait si bien , mon grand Frantz Fanon : Je les emmerde.
    Il y a des faits qui sont têtus et ne peuvent être tus sous prétexte d’une pseudo union nationale qui n’est qu’une construction métaphysique des vendeurs de bonheur fictif…..

  39. Val de Nantes. dit :

    La fonction présidentielle au Congo est le graal de certains imposteurs homo politicus congolais..
    Que dit ,à cet effet ,le premier Ministre Éthiopien ,Aby .: Pour faire avancer mon pays ,ai je besoin d’être président de la République ?
    La réponse est ,évidemment ,non….
    Chers compatriotes,
    Un gros effort intellectuel et mental vous est demandé pour revoir votre logiciel rayé sur cette question ultra importante..
    Faut il garroter la plaie sociale au moyen d’une fonction présidentielle ?
    Si cette fonction était le talisman des misères africaines nous n’en serions pas là…..
    L’utopie est une drogue douce aux effets endormissants..
    Résoudre l’équation de la pauvreté suppose une élévation de l’esprit scientifique ,technologique ,et technique…
    Les solutions à ces questionnements sociaux et sociétaux se trouvent plus dans la maîtrise de la science que dans le souci de déifier la fonction présidentielle au Congo…
    Le Congo peut s’en extraire et n’en mourra point …
    Je ne me vois voter pour un débile à cette fonction…
    Que les aveugles ,qui croient en père Noël présidentiel ,continuent à offrir les offrandes sur l’autel de l’idiotie collective..

  40. Prof. Alexis Samba dit :

    Beaucoup de blabla,. de la parlotte creuse. Vous attaquez Obenga sur son manque de pratique conforme à ses discours, mais vous tombez dans le même problème: en dehors des discours évasifs sur ce site, que faites vous concrètement pour améliorez la situation des congolais? Rien. Obenga a étudié en France et il fonctionne comme un bon français: bon parleur, incompétent et corrompu. Normal, parce que vous prenez la France comme votre modèle absolu et votre critère d’évaluation, et des cadres africains, et du CAMES. Alors que la France est en dernière position en Europe en matière d’éducation. Même la Roumanie accueille cette année plus de 2000 étudiants Français.
    Et le concours ou l’examen d’agrégation en France concerne l’enseignement secondaire et non l’université. Les enseignants des universités françaises (maîtse de conférences et professeur de université) sont nommés sur dossier.
    Le système LMD adopté par les universités de l’espace CAMES a pour modèle les USA et non la France. Aujourd’hui, la manière d’évaluer les enseignants chercheurs à l’espace CAMES est de loin plus rigoureuse que celle de la France, où les professeurs des universités sont nommé par le président de la république sur dossier, selon les places disponibles . l’agrégation CAMES en droit, sciences économiques et médecines se fait devant un jury international des agrégés. Il faut en plus avoir publié des travaux dans les revues scientifiques indexées et abstractées dans les moteurs de recherche disponibles sur internet. Vous pouvez donc vérifier sur internet les publications scientifiques des chercheurs promus par le CAMES.
    Il est urgent de vous informer sur les difficultés qu’Obenga a dû rencontrer pour voir ses grades locaux du Congo être homologués au CAMES, en tant qu’enseignant à la retraite depuis plus de 15 ans. Bref, son dossier a été rejeté au CAMES. Il a dû utiliser son statut de conseiller d’un président (donc le volet politique) pour avoir le grade de professeur CAMES à titre exceptionnel, après trois ans d’instruction de dossier, sans que son nom ne soit publié sur la liste d’aptitude.
    En plus, le fait que ce doyen de la faculté des sciences économiques et l’ancien directeur des impôts soient recalés au grade de professeur titulaire cette année, montre bien le sérieux du CAMES.

  41. Gabio dit :

    Bulukutu:

    Il n’y a pas « impossibilite de cohabitation au Congo », meme si tu aurait voulu que ca soit comme pour en faire un argument pour subdiviser le pays en micro pays ethniques comme le voudrait Poaty Pangou. Puisque tu es incapable de citer un seul quartier ou les populations seraient en situation de cohabitation impossible, il est evidemment normal que tu arretes d’en parler dans le futur. Ca ne t’honore pas.

  42. Golden eye dit :

    Hello Guys,

    Nous savons tous que Théophile O est un takouïste !

    Restons concentrés sur :
    > la cible principale : le nyongologue Génocidaire !
    > les cibles secondaires : la famille nyongologue Génocidaire, le clan nyongologue Génocidaire & le système Nazi nyongologue pct !

  43. JBoss dit :

    @Prof. Alexis Samb,
    Il est de notre droit en tant que citoyen d’avoir une opinion, aussi critique soit-elle, à l’encontre des dirigeants congolais qui sont directement responsables de la déroute économique actuelle.
    Ce sont plutôt les dirigeants qui doivent se résoudre à améliorer le quotidien de leurs concitoyens et non au citoyen lambda.

    Votre comparaison CAMES-France est une nullité crasse car comparer un pays qui chaque année a au moins un récipiendaire au prix Nobel en sciences c’est vraiment du zéro pointé.
    Pour clore votre comparaison pourquoi vos éminences grises du CAMES ne proposent-ils pas un vaccin contre le virus Ebola?quels sont leurs travaux sur la malaria?
    Votre raisonnement décousu est la preuve que le CAMES délivre des titres en chocolat.
    (dis-moi ce que produit ton pays et je te dirai d’où tu viens)

  44. Gabio dit :

    « Il est urgent de vous informer sur les difficultés qu’Obenga a dû rencontrer pour voir ses grades locaux du Congo être homologués au CAMES, en tant qu’enseignant à la retraite depuis plus de 15 ans. Bref, son dossier a été rejeté au CAMES. Il a dû utiliser son statut de conseiller d’un président (donc le volet politique) pour avoir le grade de professeur CAMES à titre exceptionnel, après trois ans d’instruction de dossier, sans que son nom ne soit publié sur la liste d’aptitude ».

    Wow, ca alors! Theophile Obenga, Chef de departement, Professeur titulaire et puis professor emeritus a la San Francisco State University, l’une des meilleures universites au monde, est alle pleurnicher pour se faire nommer professeur par une pacotille comme le CAMES? Comme si cette connerie ne suffisait pas, on nous apprend qu’il a du faire usage de son « privilege politique » pour obtenir le titre de CAMES.

    Ecouter Mr. Samba, arreter de raconter les betises. Le CAMES est une institution de 3e ordre qui nomme les gens de 3e ordre pour enseigner dans les universites de 3e ordre, les dernieres au classement mondial et dont la production en terme savoir est presque nulle. On peut critiquer la position politique d’Obenga, c’est de bonne guerre. De la, a le faire passer pour un quemandeur de titre de prof CAMES, c<est se moquer de soi meme.

    Quel est le soit disant serieux d'une institution qui utilise le "volet politique" d'un individu pour le nommer professeur? Combien ont alors utilise ce volet politique pour obtenir le titre de prof CAMES?

    En plus, le systeme LMD est bel et bien issu de France, et le doctorat dans ces prefectures appelees pays du CAMES se fait selon la structure francaise. Le doctorat en Amerique est different, il est compose des cours magistraux, d'un examen general de doctorat que l'on passe apres avoir reussi aux examens ecrits et oraux de tous les cours a credits avec une moyenne pour chaque cours d'au moins B-, equivalent a 7/10. L'echec a un cour est eliminatoire. L'examen de synthese se fait devant un jury complet dont l'un des membres doit etre issu d'une autre universite. L'examen se fait a l'ecrit et a l'oral et peut durer plusieurs jours. Il doit etre reussi avec la meme moyenne minimale. L'examen peut etre repris une seule fois. L,examen reussi permet de continuer les recherches et d'ecrire une these a soutenir devant un jury qui doit d'abord l'accepter pour soutenance.

    Alors, ca se passe comme ca dans la zone CAMES? En Amerique, n y a pas de Licence, il y a le bachelor. Tenter de s'arrimer a l'Amerique est une peine perdue tant aussi longtemps que vous serez sous le joug des prefets francais que mon grand frere Lucien Pambou aime qualifier de president.

  45. Prof. Alexis Samba dit :

    A JBoss
    le fait de qualifier mon discours de nul, sans argument de votre part montre que vous demeurez hors sujet. Je parle du système d’évaluation CAMES et non des individualités africaines ou française qui peuvent avoir des prix et autres qualifications. Et Dieu sait comment ces prix sont attribués.
    Consultez le site CAMES, et comparez les termes de références liés à la promotion des enseignants chercheurs avec la nomination des universitaires en France, et vous comprendrez que devenir prof titulaire CAMES demande un travail réservé à 0, 01 pour cent des habitants de la planète.
    Pour les sciences humaines par exemple, il faut avoir produit au moins 20 articles scientifiques dans des revues scientifiques indexées avec ISSN, pendant une dizaine d’années.
    Je comprends que vous n’êtes pas dans le milieu universitaire. Sinon vous saurez que les universités française ne sont pas parmi les meilleurs au monde actuellement, et le système éducatif français est des plus médiocres en Europe.
    Avez vous suivi le débat autour du BAC cette année en France?
    Sans une remise en cause de votre fascination pour la France, vous ne servirez pas pour le Congo.
    N’oubliez pas que Sassou que vous semblez attaquer est soutenu par la France.
    Si Sassou est nul, la France qui le soutient est plus que nulle, et vous qui soutenez la France êtes ultra nuls. D’un mot, vous êtes dans une démarche des nuls; qui n’ont d’autre destin que de s’annuler mutuellement, c’est à dire de tendre vers zéro, comme à l’image de serpent qui se mord la queue.
    Sur Obenga, je vous ai tout dis

  46. Prof. Alexis Samba dit :

    A Gabio
    Je comprends que vous n’êtes pas universitaires de profession; raison pour laquelle vous ne suivez pas l’évolutions du monde universitaire.
    Dans « LMD », le « M » veut dire Master, un mot anglais. Tout les pays du monde s’alignent désormais au système universitaire USA, parce que tous les grands travaux scientifiques sont publiés aux USA, avec tous les grands moteurs de recherches et les journaux scientifiques. Tous les chercheurs français sérieux publient en anglais et au USA.
    Votre ignorance laisse croire que le vrai problème du Congo est la médiocrité de ses » intellectuels ».
    Obenga a bien réussi à vous emballer dans la farine. Obenga était chef de département de philosophie et non d’histoire: a-t-il un doctorat en philosophie? Même sa thèse de doctorat d’histoire lui a été donnée sur présentation des travaux, il n’a jamais soutenu une thèse de doctorat dans sa vie. Voila pourquoi le département d’histoire sous le prof. Ngoï Ngalla, ne lui a pas donné d’enseignement.
    Son aventure au USA est un gros montage.
    Cherchez bien dans le site internet de cette université américaine si vous verrez le nom Obenga.
    La vérité est qu’Obenga est un érudit qui s’informe beaucoup, mes il a Zéro carrière universitaire sérieuse.
    Toutes ses publications ne sont pas scientifiques, parce que non publiées dans des revue avec comité de lecture indépendant. Il n’a rien publié aux USA dans un journal scientifique.
    Au fond, Obénga s’est fabriqué lui-même, avec l’appui de Yohmbi et le milieu PCT. Son titre de professeur titulaire est nomination du gouvernement PCT comme ça se passait avant 1990 en république populaire du Congo.
    Ce n’est que dans les années 2000 que les enseignants du Congo ont adopté l’évaluation au niveau panafricain. Justement pour avoir un jury neutre, sans pression politique.

  47. Gabio dit :

    Mr. Samba, ne sois pas plus ridicule que tu l’ai deja. Si tu te crois vraiment universtaire dans une merde comme Marien Ngouabi, alors la, tu reves. Montre tes publications dans les revues a peer review et on dira qui tu es.

    Tu ne me connais meme pas, mais tu sais deja que je ne suis pas universitaire. Tu es le fils de tata papaye si je ne me trompe pas.

    http://africana.sfsu.edu/people/faculty/theophile-j-obenga

    Ci-dessus est le lien de San Francisco State University ou Obenga est prof emeritus. Esperons que tu pourras atteindre un jour ce niveau en dehors du CAMES, et surtout la reputation intellectuelle d’Obenga.

  48. Monama dit :

    Donc cet individu qui se prétend égyptologue n’est pas même pas titulaire d’un doctorat en histoire !!!!
    AaaaaaH pauvre Congo!!!

  49. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    Au prof samba Alexis

    Quelque soit la tournure politique critiquable prise par benga après avoir honni sassou,en revanche permettez moi de mettre en doute l idée de son diplôme cames obtenu grâce ASA fonction politique

    Pourquoi pas?tout est possible dans nos démocraties tropicales comme le Congo
    Mais tout de memedire que obenga attends l onction du cames de quoi parle ton?

    Revenons au cames

    Mr samba pouvez vous m indiquer une ou deux revues ou seraiënt condensés les principauxtravaux théoriques ou de politique économique élaborés par certains agrégés de yaounde 1ou 2

    C est ma discipline professionnelle.je reste curieux et tout apport épistémologique et méthodique concernant les sciences éco m intéresse

    Merci par anticipation pour votre contribution

  50. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    Toujours au prof samba

    Je suis bien entendu aussi preneur des travaux de nos agrégés en sciences éco de l université de Brazzaville.je suis un peu étonné qu’ au plus fort de la crise economico financière que traverse le Congo que nos économistes agrégés n aient rien à dire ni rien à proposer
    Dommage

  51. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    VOUS AVEZ DÉJÀ OUBLIÉ QU’IL Y A UN IDIOT sassou, EN COMPAGNIE DES OCCIDENTAUX MAL ÉDUQUÉS, QUI VOUS VOLE TOUT?
    À PROPOS DE THÉO OBENGA, :  » C’EST LE PROPRE DES GRANDS MANIPULATEURS, QUAND ILS COMMENCENT À VIEILLIR ET À DÉCLINER, DE SE PLAIRE AUX CONTES ET AUX FABLES.
    LIBÉRONS LE PAYS!

  52. Bakala Téléma dit :

    Prof Massambat,

    Soyons sérieux . Obenga est bien professeur titulaire, en plus d’être un érudit mondialement reconnu. Il a été discipline du professeur Cheikh Anta Diop. Il a assista aux côtés de Cheick Anta Diop au colloque international d’égyptologie organisé par l’UNESCO du 28 janvier au 3 février 1974 qui démonta les falsifications et mystifications occidentales sur l’Égypte pharaonique. Il prit la parole au cours de ce colloque pour compléter les travaux de Cheick Anta Diop. Ce fut un véritable TSUNAMI dans le monde de l’égyptologie. Les blancs étaient contraints par l’érudition de Cheick Anta Diop et Obenga de reconnaître qu’ils avaient caché la nature nègre de l’Égypte pharaonique.

    A l’issue de ce colloque , ce sont les travaux de Cheick Anta Diop et Théophile Obenga qui ont triomphé. Les blancs étaient bouchés bées et contraints d’accepter l’évidence.

    Pour ceux et celles que cela intéresse , lisez Peuplement de l’Égypte ancienne et déchiffrement de l’écriture meroïtique.

    Alors, arrêtez le blabla. Obenga est un érudit mondialement connu. Il a été sollicité par les USA pour être professeur dans une de leurs prestigieuses universités.

  53. Bakala Téléma dit :

    Sassou a vraiment détruit le Congo. Comment peut-on ignorer à ce point l’apport de Théophile Obenga à la compréhension de l’Égypte pharaonique.

    On peut ne pas partager ses opinions politiques, mais de grâce ne lui nier pas son savoir que nul ne peut lui enlever. Par ailleurs, apprenons à supporter nos différences d’opinion sinon c’est sassou qui a raison de pas tolérer toute opposition à sa kleptocratie. Vous dites être des démocrates, malheureusement vous n’acceptez pas l’idée que d’autres personnes puissent ne pas partager vos opinions.

    Obenga est un sassouiste. C’est son choix. Pourquoi voulons-nous qu’il change de camp? Quand l’histoire donnera raison à ses opposants politiques, c’est à lui de rendre compte de ses actes.

    Bref, aucun prof cames n’atteint Obenga à la cheville. Le monsieur est un érudit, mais un piètre politicien en ce sens que ce qu’il prône à l’étranger il ne l’applique pas au Congo . C’est bien dommage.

  54. val de Nantes dit :

    Les ėtudes savantes , sur la base desquelles sont dėlivrėes les sėsames d’agrėgation par le cames, ne sont pas connues au niveau mondial.
    Peut on en conclure qu’il s’agisse d’une simple facėtie africaine ?

  55. Monama dit :

    Mr Obenga n’ a pas de doctorat en histoire contrairement au professeur Cheikh Anta Diop qui lui a fait une thèse sur l’Égypte ancienne et en regardant de plus près son cursus via le lien qui nous a été envoyé on constate qu’il a fait des études approfondies en histoire linguistique et égyptologie mais est ce que cela a été sanctifié par un diplôme un D.E.A. par exemple il indique bien qu’il a une maîtrise en histoire mais a t il un D.E.A. en histoire ?
    On peut passer 10 ans en thèse de doctorat est ce pour autant qu’on est docteur ?
    cet individu n’est plus ni moins qu’un imposteur

  56. Bakala Téléma dit :

    L’imposteur a été professeur titulaire à l’université Marien Ngouabi . L’imposteur a été professeur titulaire dans une prestigieuse américaine.

    Alors, l’imposteur c’est qui entre vous et lui? C’est bien sûr vous monama.

    Les jaloux vont maigrir!

  57. Gabio dit :

    Monama,

    Notre celebrissime Alain Mabanckou n’a pas de doctorat, pourtant il est professeur titulaire (full professor) a l’une de 10 meilleures universites de la planete, la tres respectee University of California Los Angeles (UCLA). Il est aussi prof au college de France. Avant, il etait professeur assistant a l’universite de Michigan a Ann Arbor.

    Prends tu Mabanckou pour un imposteur parce qu’il n’a pas de doctorat? Que vaut ce pauvre CAMES par rapport a UCLA? Et toi meme, tu es qui pour te moquer d’une personnalite academique connue mondialement comme Obenga?

    Et ce Samba qui se dit professeur CAMES, qu’il mette en ligne le lien vers ses publications, on va les lire et constater leur impact (combien les ont cite comme references…).

    Comme dirait un internaute, le CAMES est un bordel de putain de merde.

  58. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    C’EST AVEC CE GENRE DE DISCOURS QUE NOUS AVONS EXCLU UN BON NOMBRE DE NOS COMPATRIOTES DANS LE COMBAT.
    TOUTES LES COMPÉTENCES SONT BONNES, MAIS PAS ÉGALES.
    LIBÉRONS LE PAYS!

  59. Monama dit :

    Obenga a étudié l’égyptologie c’est ce qui apparaît dans son cursus or ce monsieur est présenté comme un égyptologue réputé quasiment comme l’égal de Cheikh Anta Diop mais lorsqu’on regarde son cursus il n’a pas héla cette certification d’égyptologue contrairement à, l’illustre Cheikh Anta Diop et c’est tout ce que je dis et la plupart des gens m’ont sans doute bien compris

    Merci à Prof. Alexis Samba pour sa contribution et au frère qui a mis le lien en ligne

  60. Gabio dit :

    Alors, pourquoi avoir traite Obenga d’imposteur? Qui a dit que pour etre expert dans un domaine il faut avoir le doctorat dans ce domaine a tout prix? Mabanckou enseigne la litterature africaine et francaise, a t-il un doctorat dans ce domaine? Ce n’est pourtant pas un imposteur, c’est un vrai expert dans le domaine.

    Le maitre des logiciels microsoft, Bill Gates et bien d’autres geants de ce monde n’ont pas de doctorat dans leurs domaines, pourtant on ne peut plus vivre sur cette terre sans les produits issus de leurs expertises. Meme ceux de google n’ont jamais termine leurs doctorats.

    Traiter Obenga d’imposteur, c’est faire preuve de sa propre imposture

  61. Itu ya Nkombo dit :

    C’est bien que Prof. Massambat ait disparu des lieux comme il est venu. Voilà qu’on montre l’œuvre d’Obenga, notre prof cames n’a pour réponse que la poudre d’escampette en ne prenant même pas le temps de dire au revoir. Il a vraiment des manières celui-là.

  62. Bulukutu dit :

    @Gabio. Je vous cite.
    [Si tu pouvais citer un quartier ou la configuration des ethnies qui y habitent a change comme tu l’insinues, je te comprendrais. A ma connaissance, en dehors de Bacongo et, dans la moindre mesure, Makelekele et Mfilou, tous les autres quartiers de Brazzaville n’ont pas change].

    Vous avez vous même cité des quartiers de Mfoa où la diversité ethnique n’est pas effective ou très peu effective Je rajouterai des lieux comme Talangaï, Mpila ou encore Ngamakosso,… Bref! Ça fait beaucoup pour une petite ville comme Mfoa.

    Mais cela votre fanatisme pro-pouvoir est incapable de le voir. Il ne s’agit pas ici de prôner le séparatisme (vous amalgamez pour discréditer). Il s’agit de parler de refondation d’une nation qui n’a jamais existé. On fait pas « Nation » avec des incantations, des amitiés ou des mariages mixtes et puis derrière, dans les familles, on brocarde violamment la belle famille sur des bases ethniques. Et lorsque l’on retrouve cette idéologie dans les administrations, on ne peut pas non plus continuer à jouer les hypocrites et prétendre que tout va bien, circulez, il n’y a rien à voir. Il faut rendre le fait national effectif avec des symboles forts. C’est cela mon propos. Pas besoin d’être adepte de qui que ce soit pour faire ce constat pourtant d’une évidence absolu.

  63. Monama dit :

    et bien qu’on nous cite un seul écrit de monsieur Obenga sur l’Égypte ancienne

  64. endirectdebrazza dit :

    c’est un pépé noir

  65. Gabio dit :

    Monama

    Voici quelques livres sur l’Egypte ancienne ecrits par Obenga. Qu’est ce que tu voudrasencore d’autre? Ton prof cames qui disait qu’Obenga etait introuvable sur le site de son universite americaine a disparu sans laisser des traces meme sur internet.

    https://www.persee.fr/doc/ahess_0395-2649_1974_num_29_2_293471_t1_0282_0000_003

    Ancient Egypt and Black Africa: A Student’s Handbook for the Study of Ancient Egypt in Philosophy, Linguistics and Gender Relations, edited by Amon Saba Saakana, London: Karnak House, 1992.

    Origine commune de l’égyptien ancien, du copte et des langues négro-africaines modernes – Introduction à la linguistique historique africaine, Paris: L’Harmattan, 1993.

    La Géométrie égyptienne – Contribution de l’Afrique antique à la mathématique mondiale, Paris: L’Harmattan / Khepera, 1995.

    African Philosophy – The Pharaonic Period: 2780-330 BC, Dakar: Per Ankh, 2004. (Traduction de l’ouvrage La Philosophie africaine de la période pharaonique 2780-330 avant notre ère, Paris: L’Harmattan, 1990).

    L’Égypte, la Grèce et l’école d’Alexandrie – Histoire interculturelle dans l’Antiquité – Aux sources égyptiennes de la philosophie grecque, Paris: Khepera / L’Harmattan, 2005.

    La Philosophie africaine de la période pharaonique – 2780-330 avant notre ère, Paris: L’Harmattan, 1990.

  66. Monama dit :

    Il a écrit des livres sur l’égypte en parallèle avec d’autres civilisations pour autant il n’a pas écrit un ouvrage de référence sur l’Égypte ancienne comme l’a fait Cheikh Anta Diop
    qui lui est également docteur en histoire et ce n’est pas le cas de monsieur Obenga qui est en ce qui le concerne docteur en lettres
    Il doit davantage se présenter comme un homme de lettres que comme un historien qui plus est un égyptologue !

  67. Gabio dit :

    Tu as vraiment un probleme. Donc pour toi, pour se dire egyptologue, il faut avoir un doctorat en histoire, autrement, quelque soit tout ce que tu peux ecrire sur l’ancienne Egypte, c’est zero.

    Théophile OBENGA, L’Afrique dans l’Antiquité. Égypte pharaonique, Afrique noire, Paris, Présence africaine, 1973, 215/135, XVI-464 p.

    Ca, c’est la litterature pour toi. C’est quoi l’Egypte en science d’apres toi? La philosophie, la science, l’ecriture, la religion… de l’Egypte ancienne ne doivent pas compter parmi les elements a etudier? Obenga etudie pourtant tout ca.

  68. Bakala Téléma dit :

    Prof Massambat a fui. Monama verse dans je ne sais quoi.

    Obenga est un érudit. Il est avec Cheikh Anta Diop, l’un des rares africains à clouer la bouche aux racistes blancs sur le terrain du savoir. Grâce à ses travaux, le blanc a fini par reconnaître les origines noires de l’Égypte .

    Ce que Obenga et Cheick Anta diop ont prouvé sur l’Égypte pharaonique noire équivaut à la démonstration scientifique de Galilée qui a prouvé que la terre tourne autour du soleil.

    Il faut être fier de compter parmi nous un tel individu. L’université de Brazzaville doit porter son nom pour lui rendre hommage.

    Aller en Amérique du Nord , latine et du sud, Obenga est célèbre. Aussi, votre tribalisme ne peut rien lui enlever intellectuellement.

  69. Monama dit :

    Donc pour vous s’interroger sur le cv d’une personnalité c’est du tribalisme
    si c’est ça être tribaliste je l’assume ! je préfère être représenté par des personnes sûres et honnêtes et non par des imposteurs !
    Un mathématicien qui écrit des ouvrages sur l’Égypte ancienne est donc un égyptologue !
    je comprends pourquoi le pays est tombé!
    J’arrête là la discussion et je vous laisse à vos élucubrations !
    Bon vent !

  70. Rabbi dit :

    #Monama,
    L’érudition de MR Obenga n’est plus à demontrer, son parcours pluridisciplinaire non plus…

  71. VAL DE NANTES . dit :

    Vous vous écharpez sur des intelligences muettes qui n’ont rien changé au quotidien des congolais .
    Que diriez vous de TSENGUE TSENGUE ?
    Entre TSENGUE TSENGUE et OBENGA ,le choix des congolais se portera sur l’ingénieur PATRICK TSENGUE TSENGUE .
    C’est ce qu’on appelle des intelligences disruptives .
    CAMES ou pas ,le CONGO reste à quai sur le plan de la misère .

  72. JB dit :

    « …la recherche des phrases nouvelles et des mots peu connus vient d’une ambition puérile et pédantesque. » Michel Eyquem de Montaigne.

  73. Rabbi dit :

    #VAL DE NANATES
    « Comparaison n’est pas raison », peut-on lire dans les correspondances de Flaubert. Cette comparaison n’a pas lieu d’être car tous deux sont complémentaires.
    C’est au prorata de toutes les intelligences que se construit un pays.
    De quoi parlons-nous? Une intelligence muette? Non loin sen faut! Obenga est mondialement connu et a fait ses preuves. Ses travaux réussis dans le domaine qui est le sien sont à imputer au crédit du congo. On peut lui reprocher ses accointances avec le pouvoir et ca je vous le concède. Mais de là à dire « intelligences muettes », jen tombe des nues. Diouf disait je cite: « le chemin c’est les traces de tes pas ». Obenga aura fait le sien.
    Je rajoute ceci pour clore: « les hommes marchent presque toujours par les voies rayées par d’autres » . Il est parmi ceux qui, d’une certaine manière, ont frayé un chemin de sorte que d’autres poursuivants aspirant à l’excellence les empruntent.
    Obenga est une caisse de raisonance à l’échelle mondiale. Une source référencée de savoir dans son domaine de prédilection mais aussi dans d’autres.

  74. Rabbi dit :

    #JB,
    Je fais mienne cette maxime. J’essaie, autant que faire se peut, de supputer la quintessence de ton message désaprobateur que je trouve juste.
    J’ai toujours pensé que les discours pompeux et alambiqués, la quête de séduction par mots rarement usités et peu connus relevaient d’une démarche fantaisiste, farfelue et ridicule à la fois.
    Les choses sont on ne peut plus claires à ce niveau.

  75. Samory dit :

    Je vois qu’il y a encore des gens raisonnables et sages, dans la fameuse diaspora congolaise, celle de Paris notamment. En effet, le Professeur T.Obenga est une sommité internationalement reconnue, dans le domaine de l’Egyptologie. Personne ne peut contester cela. A moins d’être un adepte nègre de je ne sais quel africaniste incompétent, le genre de blanc un peu secoué du bocal qui a juré de consacrer sa vie ratée à falsifier dans les moindres détails l’Histoire de l’Afrique. Fort heureusement, des intellectuels africains émérites ont su répondre sur le terrain de la science à ces occidentaux de mauvaise foi, ils ont battus en brèche toute leurs thèses racistes.

  76. Val de Nantes. dit :

    À ceux qui s’agacent de mon vocabulaire un peu spécial ,sachez que Val de Nantes est un carrefour de plusieurs formations ,d’où ce foisonnement des mots.
    N’y voyez aucun supplice de Tantale .
    Merci .

  77. Anonyme dit :

    Bonjour Rabbi,
    Merci pour cette réaction sensée et intelligente. Elle vous honore. C’est ce qu’on appelle: faire preuve de discernement.
    Cordialement.

  78. JB dit :

    La réaction ci-dessus est de JB et non d’Anonyme.
    Merci.

  79. Rabbi dit :

    lire : le chemin, ce sont les traces de tes pas…
    frayées et non rayées…
    l’empruntent…

    #JB,
    Ce message affectueux ne me laisse pas indifférent. Je vous en remercie vivement.
    Bien à vous.

  80. VAL DE NANTES . dit :

    Alors VAL DE NANTES sera t’il le prochain ,après OBENGA , sur le croc de boucher ?
    J’en ai vu d’autres .;;;
    Coupable d’employer des mots rarement consensuels et peu comestibles ,c’est un peu fort de café , non.
    Alors que dit ,DESCARTES à mon égard ?
    Ma femme se gondole , pardon ,elle en rit .
    Mon frangin numérique @RABBI M’A TUER , pardon « tué « .
    Je n’ai insulté personne ,la langue française est riche des mots ce qui la particularise de nos langues maternelles et je me régale .
    Beaucoup s’y sont essayé ,mais en vain .Je porte cette déformation intellectuelle ,comme JESUS portant sa lourde croix .
    Trêve de plaisanterie , je ne suis pas du monde des lettres ,je me définis comme un emmerdeur des lettrés .
    Ancien lecteur de SAN ANTONIO ET AUGUSTE LE BRETON ,vous pouvez facilement diagnostiquer ma structuration littéraire .
    Si on ne s’accepte pas , on ne peut accepter l’autre dans toutes ses différences et c’est le début de la dictature ce dont on se plaint au CONGO BRAZZA .
    Apparemment , il y a du boulot .;;;
    Galilée disait : « et pourtant elle tourne  » et moi , j’ajoute , et pourtant ,je suis gentil .
    CHERS COMPATRIOTES ,
    Servez vous , la langue française est riche .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.