Jean-Claude Ibovi, le député au service du dictateur vieux Niongo.

Les questions orales au gouvernement du premier sinistre Clément Mouamba sont devenues un moment privilégié où s’étalent au grand jour l’incompétence, l’illettrisme, l’incurie et l’arrogance de certains députés nommés par le fait du criminel Sassou-Nguesso, alias vieux Niongo, l’homme qui a tout eu et n’a rien fait pour le Congo.

Après s’être inquiété que Clément Mouamba ait été incapable de répondre à la question: où va le Congo(?), Jérémy Lissouba qui ne s’est jamais inquiété des étudiants en désespérance à Cuba ou au Maroc, mieux de l’actualité de son collègue Kiki Nguesso qui fait la une des médias internationaux pour avoir volé 50 millions de dollars au Trésor public, s’est permis de nous distraire en doutant des capacités de ce dernier de mener à bien le Congo. Puis, Luther Mbongo, député nommé, s’est illustré à son tour par son incapacité à lire une question écrite par son attaché parlementaire.

C’est dans ce contexte que Jean-Claude Ibovi, député de la 2ème circonscription de Talangaï a brocardé le 6 août dernier, les ministres profiteurs(dixit) qui n’ont pas activement participé en 1997 au renversement du président démocratiquement élu, le professeur Pascal Lissouba, sous le regard complaisant du « président de l’assemblée nationale », Isidore Mvoumba.

Originaire d’Oyo, nommé député par le fait du Prince, Jean-Claude Ibovi est en réalité le porte parole des mbochis au pouvoir. Ce qu’il dit en public, c’est ce qui se dit et se décide dans les officines de leur contrée. Zélateur sans complexe de l’oligarchie au pouvoir, Ibovi s’affranchit de toutes les limites. Député godillot, il est comme ce perroquet qui chante, vante le programme imaginaire « la marche vers le développement ».

Membre du PCT, la machine à fabrique des incompétents, incapable de justifier la disparition de 14.000 milliards de FCFA des générations futures, Ibovi s’illustre sans complexe au sein de l’assemblée nationale par l’agressivité et l’intimidation pour masquer les limites de son mentor au niveau national, et les siennes dans sa propre circonscription, Talangaï, minée par un chômage endémique, une insécurité galopante, et une promiscuité sans précédent.

Composée de 151 députés nommés pour cinq ans, majoritairement étiquettés PCT et rejetés par 90% de la population, l’assemblée nationale dispose en son sein des députés qui ignorent leur rôle.

Un député, disait jadis mon professeur de droit Constitutionnel Grégoire Mavounia (empoisonné par le système Nguesso) « est un élu qui, à l’assemblée nationale, participe au travail législatif par le dépôt d’amendements et/ou de propositions de lois, par l’examen des textes en commission et en séance publique par le vote de la loi, et au travail de contrôle du gouvernement par les questions au gouvernement, par l’évaluation des politiques publiques, et par le vote d’une motion de censure ».

Dans un pays qui fonctionne normalement, le vrai mérite devrait être la seule qualification pour un poste. Dans les faits, et surtout dans l’oyocratie, d’autres considérations entrent en jeu, telles que: l’ethnie, la confiance du chef, la courbette… Tous les travers qui ne sont pas dénoncés par Ibovi. Il est de notoriété publique que tous les postes de l’administration publique sont occupés par les ressortissants du Nord du pays. Un tribalisme affiché et assumé par le dictateur Sassou Denis.

Dès lors, il est impératif de tout mettre en oeuvre pour libérer le pays afin d’abréger les souffrances du peuple par tous les moyens. L’arrogance de l’imposteur Ibovi est insupportable, comme est incompréhensible la proposition de dialogue faite par Paulin Makaya sur les antennes d’Africa 24.

Sassou-Nguesso est un dictateur. On ne dialogue pas avec un dictateur. Il est arrivé au pouvoir par la force, et ne partira que par la force. Tous ceux qui pensent et disent le contraire, prennent les congolais pour des cons. Il ne faut pas nous prendre pour des cons, il y a assez de cons qu’on prend pour des gens, disait Guy Bedos.

Ce n’est pas parce que Ibovi porte haut les contre-vérités de son clan devant les micros, que nous devons baisser la tête. « La dictature du micro est aussi celle des idiots ».

Olivier Mouebara.

Diffusé le 11 aout 2019, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

31 réponses à Jean-Claude Ibovi, le député au service du dictateur vieux Niongo.

  1. Bakala Téléma dit :

    Où va ce pays?
    Niongo Sassou a réuni ses parents Mbochi. Sujet de la rencontre: le pétrole découvert dans la cuvette.
    Niongo Sassou leur a exposé sa vision de l’utilisation de l’argent de ce pétrole pour le développement des territoires Mbochi. Il voulait aussi recueillir leurs idées.

    En fait, Niongo Sassou n’a pas besoin de qui que ce soit pour utiliser l’argent des ressources naturelles du Congo . Cette rencontre comme celle de mars 2012 n’était que de la manipulation des pauvres Mbochi qu’il utilise pour conserver son pouvoir pour siphonner de plus bel les biens des congolais. Ce faisant, il distille le venin: si je ne suis plus là, les autres viendront prendre le pétrole de nos ancêtres pour développer leurs régions.

    Voilà Niongo Sassou dans sa laideur. Le pétrole de la cuvette est pour les Mbochi; mais le pétrole du Kouilou est pour lui et sa famille . C’est pour cette raison qu’il n’a jamais rencontré les sages du Kouilou pour discuter du pétrole gisant sur leur terre.

    Qui peut encore dire que ce monsieur n’est pas un ethniciste? L’avenir des Mbochi est sa vision.
    Comme dit un proverbe Kongo : on ne trompe que celui qui fait un mauvais usage de son regard. Ce pays mettra longtemps pour se relever. Vraiment longtemps car, les germes du séparatisme sont plantés. On accuse les autres de vouloir la séparation du Congo , mais en réalité les séparatistes sont au pouvoir. Ils appliquent le séparatisme chaque jour.

    Ce n’est pas un hasard qu’un ibovi ose insulter publiquement une ministre en disant que ce n’est qu’une profiteuse du coup d’état de juin 1997 ayant renversé des institutions démocratiquement élues. Il ne se gêne même pas de faire l’apologie du génocide de plus de 400,000 congolais péris inutilement pour qu’ils usurpent le pouvoir qu’ils se croient seuls détenteurs comme ils s’approprient seuls le pétrole de la cuvette après avoir caporalisé celui du Kouilou qui leur a permis de renflouer les paradis fiscaux.

    Il faut que les psychanalystes se penchent sur le cas de ce territoire appelé Congo que l’humanité et la raison ont déserté depuis des lustres.

  2. Ibovi touvi dit :

    Cet ibovi touvi est un vrai cancre. Un individu qui est incapable de parler. Mieux il baragouine. Il babille. Un gamin dans un corps d’adulte qui raconte des fadaises, des niaiseries. Est-ce étonnant quand on voit les gens qu’il fréquente ? Un véritable niais.

  3. Val de Nantes. dit :

    Un amuseur de galerie Sassou .Un Sassou sans lequel ,sa vie n’aurait aucun sens.La macrocéphalisation des villes a créé des personnages cupides issus du lump -prolétariat.
    On se bat pour défendre son beefteack, peu importe la forme de ce combat.

  4. SAMBA DIA MOUPATA dit :

    ibovi est un très médiocre , un cobra , il dit avoir un obtenu un Baccalauréat , certainement le jury était Mbochi l’ors de l’orale parce que ce garçon ne peu mieux s’exprimé qu’en Mbochi . J’en connais une autre qui s’appelle Mama Olou Nganongo incapable de formuler une phrase en français ou encore la petite Nianga une idiote finie qui à été préfère à Hyacinthe Ingani même avec un faux diplôme de Pharmacien , ce dernier est parti du congo au moins avec un Baccalauréat je l’ai revu à l’université libre de Bruxelles en 1983.

  5. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    A samba dia mapouta et à ibovi touvi

    Il faut éviter l insulte facile surtout en ce qui vous concerne grand frère samba puisque dans un post vous m avez traité de petit frère.dont actun petit frère selon nos usages bantous doit du respect aux grands frères.mais en temps le grand frère doit avoir une position de sage.or vous passez votre temps sur ce site plus a insulter qu’ a exposer des points devue.faites un article de fond comme certains vous le demandent pour que le débat ait lieu

    Revenons au vrai ibovi que vous qualifiez de laquais de sassou.mais soyons sérieux a quoi d autre vous vous attendiez.

    Dans tout réseau il ya des fonctions et des tâches assignées.le dire ne veut spas dire que l on soit d accord avec ce qu’ il se passe.le resau n a pas besoin d intelligence aigu surtout au congo .peut importe si les membres de celui ci sont intruits ou pas
    Ce qui importe au réseau c est sa capacité de survie permanente.

    La diaspora peut combattre le reseau congo envore faut il que celle vi ait une vision une stratégie des hommes et des financements

    Sinon rester au stade de l insulte derrière son clavier au chaud et souvent de façon anonyme
    Est largement inutile car les membres du réseau vous lisent mais ne vous écoutent pas car ils d enfoutent.
    Bien sur la diaspora doit avoir un travail de veille pour dénoncer les faux diplômes qui appartiennent au réseau et encore

    Ibovi est dans son rôle de griot institutionnel.ce qui reste à la diaspora comment d organiser méthodiquement en est elle capable?

    On le voit déjà pour 2021 l élection présidentielle au Congo certains de la diaspora parlent de boycot pour d autres il faut y aller.pendant ce temps sassou ne dit mot et comme a son habitude et l un serpent a sang froid et calcul a teuril attend
    Voici ce que enseigne l observation des animaux politiques congolais au sens d Aristote.
    Des hommes politiques enfermés dans un réseau non efficient en terme d’affectation des ressources
    Que va dire sassou lors du discours a la nation
    Voici un texte qu’ il faudra analyser
    Mais a quoi bon diront certains car c est toujours la même chose car rien ne change

    Le réseau est plus complexe qu’ il ne laisse a voir et a donner

  6. Kassava de Tsibakala dit :

    Chers compatriotes,

    Je risquerai de provoquer beaucoup d’amertume dans ce post, lorsque vous vous apercevrez que je vais donner un ‘’coup de chapeau’’ au compatriote Lucien Pambou sur sa théorie de réseau. Pour une fois, sa métaphore vient d’être célébrée avec brio par le sieur Jean Claude Ibovi.

    J’enfoncerai le clou dans le même ordre de pensées que Lucien Pambou, car lors de ma présentation de la théorie de ‘’ Poupée Russe ‘’ à la congolaise, j’avais appelé le ‘’ Mbochiland ‘’, comme ‘’ l’apothéose de la médiocrité ‘’ aux commandes du Congo. Jean Claude Ibovi représente en sa valeur ‘’ absolue’’ le prototype d’un Mbochilandais pur et dur. Qui dit Mbochilandais, dit une personne d’une moralité douteuse. Ce garçon est un cancre-né.

    Ce citoyen du Mbochiland a été un seigneur de Guerre, d’ailleurs il en garde encore des réflexes. Il doit son ascension dans les intimités du clan Sassou, qu’au travers de ses activités sanguinaires en tant que ‘’ milicien Cobra’’. N’eût été la guerre de 1997, ce sieur serait resté un pêcheur aux abords du fleuve Alima. Il avait fait partie du ‘’front 400 ‘’ d’Okombi Salissa. Il avait dirigé une opération de ratissage dans le quartier ‘’ Batignolles’’ causant mort, viols et pillage contre les positions occupées par les partisans du président Lissouba. A la fin de ces nombreux raids, il se retrouva avec une fortune immense à gérer comme chef-adjoint de troupes des drogués guerriers venus de la région de la Cuvette-ouest. Malheureusement pour lui, son chef hiérarchique ne lui donna qu’une maigre portion de celle-ci. Cet instant sonna le glas de sa réputation de grand guerrier de Talangai. Il commença à s’abreuver d’alcool à longueur de journée.

    L’ingratitude affichée de son chef-milicien fût un des éléments-majeur qui a déclenché en lui ses attitudes de rebelle devant ses maîtres. Il ne respectait plus personne dans le beau monde que constituait le Mbochiland. Le monsieur se laissa pousser une barbe impressionnante digne d’un chef de gang et commença à faire peur à tout le monde. A la fin des hostilités de la guerre de 1998, son attitude commença à creuser des émois et désarrois en pratiquant la terreur et la panique dans les quartiers-Nord de Brazzaville, il s’appuyait des services de son escadron de la mort sous ses ordres.

    Cette posture de rebelle chevronné arriva jusqu’aux oreilles du premier Mbochilandais, Sassou le Nyongologue en personne. Le cobra royal pris peur… Et comme notre inculte n’était pas un diplômé, il a fallu lui trouver un ‘’ jojo’’ à travers lequel, il pouvait se créer une petite existence à Brazzaville. On ne pouvait pas le recruter dans une véritable administration comme grand chef. Il avait une boulimie intenable de grands sous, car son cœur criait vengeance de n’avoir jamais tiré profit de son butin de guerre.

    Le PCT aida alors ce sieur à se créer un parti politique, un parti-satellite, en guise de sous-traitance pour les postures de basse besogne au compte de son patron.

    Bref, voici comment cet homme s’en est arrivé au titre de député national. Un vulgaire parvenu… Un pur produit de réseau selon la logique congolaise, qui n’est tout autre que le Mbochiland.

    Comme l’a toujours raconté notre ami Lucien Pambou, ainsi va le Congo de Sassou et acolytes.
    Ainsi se referme la parenthèse des éloges à notre gourou de réseau, Lucien Pambou.

    Les congolais doivent cesser de rester assis dans le confort de leurs gradins du stade ‘’ Congo ‘’. Nous devons descendre sur le terrain et mouiller le maillot. Le ‘’ Mbochiland ‘’ doit être détruit. Il y a un seuil de tolérance dans le raisonnement, lorsque celui-ci est galvaudé, il faut réagir.

    Le Congo ne peut plus supporter cette imposture du ‘’ Mbochiland’’, mieux vaut une fin effroyable, qu’un effroi sans fin.

    Il existe aussi un autre Congo, c’est celui de l’excellence… Nous devons stopper cette escroquerie intellectuelle qui présente notre pays, le Congo, comme un pays de merde à la face du monde…

    Vive le Congo

    Kassava de Tsibakala

  7. Bakala Téléma dit :

    Lucien Pambou,
    Sincèrement, je déplore les limites de votre méthodologie. Faites l’effort d’emprunter à la criminologie certains outils pour renforcer votre démarche méthodologique pour nous informer sur ce que vous appelez “réseau”.

    En appliquant les concepts de la criminologie, du droit et de la juricomptabilité au cas de vos amis du pct, je suis arrivé non pas à la conclusion d’un réseau, mais d’une mafia dont le but est de vivre aux dépens des congolais et de leurs ressources. Sous d’autres cieux, c’est le système judiciaire qui allait régler le cas de cette mafia, comme en Italie avec l’opération Mains Propres qui avait conduit plusieurs politiciens de la démocratie chrétienne et chefs mafieux, dont Toto Rhina,en prison.

    Aujourd’hui , tu oses appeler ta bande d’amis sous l’appellation de réseau. C’est vous qui faites l’histoire et avez le monopole de la violence. Tiens-toi tranquille, demain, les historiens et les criminologues sauront trouver le vrai qualificatif qui leur sied bien.

    L’autre nom de Dieu c’est le temps.

  8. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    Alors bakala telema qui avait raison?
    Le réseau est en action et arrêté stp de pleurer bakala. C est comme si tu viens de decovrir ce que tu sais depuis fort longtemps

    Tu es maintenant convaincu de la puissance analytique du réseau que vous avez(samba dia mapouta bakala ,kassava de tsiakala ,anonyme etc) foule au pied

    Je pourrai me rjuoir et dire que méthodiquement j ai gagné car par vos exemples et par les faits de démonstration que vous utilisez vous me donnez amplement raison
    Tu vois bakala seule la patience méthodique paie en lieu et place de l insulte et du vagabondage intellectuel articulées autour de l émotion
    On decovert du pétrole onshore dans la cuvette et sur les sites et réseaux on attribue cette découverte a deux sociétés dont celle de willy etoka(sharpedoil)

    Si bakala ce que tu dis est avéré a savoir que sassou réunit les siens-reseauoblige- pour d interroger sur l utilisation des resources on doit considérer ce fait comme grave car le pétrole sur le territoire est congolais avant d être tribalise

    Au fait que font les intelligences aiguisés de la diaspora pour dire leur désaccord
    Que fait la diaspora pour d organiser
    Pas grand chose.et pourquoi c est ainsi tout simplement parcequ il ya un doble discours au sein de la diaspora.ceux qui le jour montrent leur désaccord avec sassou et le soir le rejoignent
    Le président sassou l a compris et sé gausse.certains hypocrites vont me reprocher de l apeller président .tant pis je l appuie sur les standards de définition de la communauté internationale
    Alors bakala j attends une réponse argumentée sur tous les points et remarques que j ai soulevés

    Ah ah le reseau que l on ne ne veut pas voir mais qui est la implacable et irremplaçable pour d ecrire ce petit pays structure en minus reseaux

  9. Bakala Téléma dit :

    Lucien Pambou,
    On attend votre réponse sur les limites de votre méthodologie sur l’explication du concept “réseau “ appliqué au cas de Niongo Sassou.

    Rien ne sert de fuir. On commence au début i.e la méthodologie.

    A votre plume, cher Lucien.

  10. Lu pour vous dit :

    Le Congo annonce la découverte d’un premier gisement onshore de pétrole

    Par AFP | 11/08/2019, 8:53 | 382 mots

    C’est une nouvelle qui nous réjouit tous, car c’est le résultat d’un long processus qui a commencé dans les années 80, a indiqué le président de la république du Congo, Denis Sassou Nguesso.

    Deux sociétés d’exploitation pétrolière ont présenté samedi à Oyo, ville natale du président Denis Sassou Nguesso, les caractéristiques du premier gisement onshore de pétrole découvert dans la région de la Cuvette au nord du Congo, pouvant quasiment quadrupler la production du pays.

    Quatre puits
    Le gisement du Delta de la Cuvette (son nom officiel) qui s’étend sur une superficie de 9.392 mètres carrés dispose de quatre puits dont le premier est en perforation depuis mars, selon la Société africaine de recherche pétrolière et distribution (SARPD-oil) et l’entreprise PEPA chargées de son exploitation.

    D’après les études de prospection le gisement pourrait produire jusqu’à plus d’un milliard de mètres cubes d’hydrocarbures dont 359 millions de barils de pétrole, soit 983.000 barils par jour, a affirmé Mohamed Rahmani, directeur marketing de SARPD-OIL. « La part de l’État congolais (qui a attribué le permis en 2006, ndlr) sera de 35% », en rapport avec un accord de partage de production, a-t-il précisé.

    PUBLICITÉ

    inRead invented by Teads
    « Nous ne sommes pas encore en phase de production, mais plutôt dans la dernière phase de perforation. Et, dans les déblais qui remontent en surface nous avons trouvé des huiles, c’est-à-dire du pétrole », a expliqué Albert Boukoulou Matondo, ingénieur forage sénior du gisement découvert. « Je peux confirmer qu’on a traversé des zones réservoir imprégnées avec des hydrocarbures. C’est un puits d’exploration pure », a-t-il ajouté. Officiellement le Congo produit actuellement 350.000 barils de pétrole par jour, troisième producteur d’Afrique subsaharienne, loin derrière le Nigeria et l’Angola.

    Des proches du président Denis Sassou Nguesso
    Ces deux firmes sont dirigées par Claude Wilfrid Etoka, homme d’affaires congolais, un proche du président Denis Sassou Nguesso, tous deux originaires de la Cuvette, région qui abrite le gisement. Dans une vidéo projetée à la cérémonie de présentation du Delta de la Cuvette, marquée par la présence de quelques membres du gouvernement, le président Denis Sassou Nguesso s’est félicité de l’opération de forage du gisement. « C’est une nouvelle qui nous réjouit tous, car c’est le résultat d’un long processus qui a commencé dans les années 80 », a-t-il fait savoir

  11. Kassava de Tsibakala dit :

    Chers compatriotes,

    ce gisement sera nationalisé… Point barre !!

    Le « Mbochiland » ne peut pas prétendre avoir une souveraineté sur les richesses du sous-sol congolais. Donc il est interdit à ce groupuscule de disposer de notre patrimoine national.

    Cette découverte est une très bonne nouvelle pour le peuple congolais…

    Vive le Congo

    Kassava de Tsibakala

  12. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    A bakala telema
    Comme d habitude et c est une habitude chez toi tu nereconnais pas les petites des autres et devant toi je vais remercier kassa de ts hibakala
    @kassava
    Même si nous ne sommes pas en accord sur la méthode pour expliquer ce qu’ il se passe au congo mais je reconnais enyoi une certaine droiture intellectuelle ce qui n est pas le cas de bakala telema
    @bakala
    Tu me poses la question des limites méthodologiques de la notion de réseau conecernant sassou et tu veux que je t explique
    Mais que je t explique quoi?tu attendsquoi?
    Je t ai mis sur le chemin du raisonnement saisi ce chemin et tirés en des conclusions ou des analyses pour ta propre gouverne
    Que veux tu que je fasse de plus
    Je suis entrain de comettre un bouquin sur le reseau congolais.si tu n es pas satisfait de ce que je viens de te dire .alors attends avec patience la ortie de l ouvrage pour avoir des réponses
    Tu vois avec la patience tu finis par devënoir le thuriferaire du réseau quand tu parles d ibovi de sassou et des membres desa famille.Tu utilises un outil le reseau dont t as pas conscience
    Réveilles toi bakala et regardes le Congo rationnellement avec des perversites et non de façon emotive

  13. Bakala dit :

    (SARPD-oil) et l’entreprise PEPA chargées de son exploitation
    Ces deux firmes sont dirigées par Claude Wilfrid Etoka, un homme d’affaires, un proche du président Dénis Sassou, tous deux originaires de la cuvette, région qui abrite le gisement.

    Tchadi mingui, mawa pour le Congo et les congolais.

    Sous d’autres cieux, ce genre de conflit d’intérêt n’aurait même pas lieu. Mais c’est le Congo , propriété de Niongo Sassou.

    Hier c’était les gisements de fer qu’il s’appropriait via obambi, aujourd’hui c’est le pétrole de Ngoki. Et vous avez Lucien Pambou qui applaudit. Ndoko, nkundu!

    Eh les congolais, Lissouba était mauvais . Maintenant, mangez et buvez Niongo Sassou. Non seulement, ils vous ont volé et endetté , voilà qu’ils vous exproprient tout.

    35% des revenus à l’état soit disant. Mais sous quel seuil du prix du baril? 90$ actuels? Ô qu’avons-nous fait au bon Dieu pour mériter de tels compatriotes ????

    Les congolais ne toucheront jamais même 1$ de ce pétrole, ni de la part de la snpc encore moins de ces deux compagnies sarpd-oil et pepa. Le seuil de partage sera inférieur à leur coût de production et les deux compagnies de Niongo Sassou, dirigée par etoka, seront toujours en déficit.

    C’est le réseau dira Lucien Pambou. Il faut applaudir. Il a raison. Applaudissements

  14. Bakala Téléma dit :

    Lucien Pambou,
    Vous refusez de répondre à ma question. Je vous la repose. Là où vous voyez un réseau , les grilles de lecture empruntées à la criminologie, au droit et à la juricomptabilité permettent de voir une mafia comme le confirme la création et la gestion des firmes sarpd-oil et pepa par un proche de Niongo Sassou, du pétrole découvert à Loukolela.

    Vous êtes économiste . Vous avez eu des cours de droit, notamment de droit pénal économique et de droit civil. Le conflit d’intérêt , vous connaissez. Votre théorie de réseau, à la Pambou, fait l’apologie du crime économique et communautaire au détriment de vos concitoyens.

    Ce sont des individus de votre acabit qui égarait Niongo Sassou en l’enfonçant un peu plus dans la bêtise au lieu de le sortir de l’obscurantisme. Aujourd’hui, le Congo est en faillite à cause de vous et vos conseils bidons. J’en veux pour preuve cet article sur la convertibilité du cfa en yuan, soit disant grâce à Niongo Sassou. Au fond de vous, vous saviez que c’était faux et mensonger. Mais comme vous aimez induire en erreur, vous écrivez tout de même cet article mensonger pour flatter l’égo de Niongo Sassou. Vous faites la même bêtise avec votre théorie du réseau qui n’a semé que désolation au Congo depuis des lustres.

    Retenez ce proverbe Kongo: on ne trompe que celui qui fait un mauvais usage de son regard.

    Vous pouvez tromper Niongo Sassou, en flattant son ego avec votre fausse théorie du réseau criminogène, mais jamais vous n’allez tromper les congolais.

    J’attends ta réponse sur les limites de ton concept de réseau .

  15. KIDIA MFUKA papa ! KIDIA MFUKA mamaA ! dit :

    BAKALA DIA KOUBA

  16. Anonyme dit :

    Ce MONSIEUR pambou un fieffé filou qui c’est attribué la mission de sauver le soldat sassou en tentant de noyer toutes velléités envers la famille sassou par la dépersonnalisation sous prétexte qu’il sont dans un réseau. Le réseau, le réseau, rien que le réseau …. pour ne pas nommer et désigner le principal acteur responsable et parrain de cette mafia familiale le tyran de l’Alima sassou nguesso.
    Que nous apprend t-il en nous parlant de sa théorie du réseau à longueur de posts ?, alors chacun sait que nous avons à faire à une mafia et une mafia est érigée en réseau. Une fois que l’on a dit cela que nous apporte de plus MONSIEUR pambou à part le fait de nous traiter de naze et de finir par reconnaître malgré tout qu’il n’a rien de plus à dire.

    Je le cite:
    « Mais que je t explique quoi?tu attendsquoi? » « Que veux tu que je fasse de plus »

  17. Anonyme dit :

    En fait de la découverte du pétrole à Oyo,il ne s’agit que d’une diversion. En cela sassou et les siens sont des artistes professionnels. Confrontés aux scandales financiers dont ils sont de plus objets,ils cherchent à détourner l’attention des pauvres congolais sur la découverte du pétrole. La même tactique qu »emploie Ibovi à l’assemblée nationale. Pendant que l’attention de tous est portée sur la toile d’araignée tissée par kiki et les autres pour voler les deniers publics,Ibovi et le fils Lissouba viennent amuser la galerie. On sait tous que les fossoyeurs du congo ce sont les mbochis entraînés par sassou .On ne doit pas se tromper de cible .

  18. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    A bakala et le reseau
    Bakala je te montre le reseau comme outil conceptuel etctoi tu te cntentes de regarder mon doigt
    Je parodie la parabole de la lune de l élève et du maître
    Le processus d explication des cimes économiques des détournements de fonds de mal gouvernance contectualise par le reseaune te suffit pas
    Dans entrer dans un conflit de méthodes toujours discutable sur le plan heuristique je reste sur l outil polique.
    Attends la sortie de mon ouvrage sur le reseau car la c est moi qui décide et comme j ai dit je suis assez têtu je n obéi jamais aux ordres épistolaires surtout venant d un bakala qui sauf si je me trompe n a jamais publié un article fonds sur le site congo liberty
    Voici donc pambou a décidé que tu attendes

    Mais entre temps je vais publier un long papier sur congo liberty ou tu pouurras étancher ta soif de connaissance en attendant l ouvrage

  19. Val de Nantes. dit :

    Ok, chers mbochis ,avec la découverte du puits d’oyo ,acceptez ,sans tremollos , la venue du fédéralisme dans notre pays , et c’est de bonne guerre .
    Un pétrole onshore est plus destructeur des écosystèmes ,la Rdc butte sur cette problèmatique écologique .
    Attention ,á un possible embargo .
    La joie risque se muer en lac des larmes .

  20. val de Nantes dit :

    C’est l’overdose reseautique et le grand Pambou s’en dėlecte ….
    J’aimerais te voir animer une grande structure au pays post Sassou, pour jauger de l’efficacitė des rėseaux ..
    Un federal deputy in Kouilou ,pourqoui pas..?
    Je rêve de te voir à l’oeuvre…
    En espèrant qu ‘avec la dėcouuverte du petrole à oyo, les mbochis succombent aux charmes du fėdėralisme ..Les rėticences nėes d’une maldonne naturelle , pour
    les mbochis, semblent levėes .
    La gestion parcellaire des resources naturelles ,sous le pisme federal ,est la seule digue contre la prolifėration des iniquitės de notre pays…

  21. Bakala dit :

    Lucien Pambou,

    Tu dis que tu restes sur l’outil politique. Ça veut dire quoi “outil politique “?
    Voilà encore un argument pour enfumer les gens.
    Reconnaissez simplement que vos arguments sont ceux des amis de la famille.

    Continuez avec la fuite en avant.

  22. val de Nantes Tonton ,loic Le prigent pouffa de rire... dit :

    info..
    Cette histoire du petrole mbochi est une vieille lune conçue à l’ėpoque par tonton loic le prigent.
    Faute de moyens, d’incertitudes ėcologiques ,et de rendement sur investissements tonton aurait filė ,à vil prix ,la patate chaude à Kiki le proprietaire du sol Congolais…
    C’est une vieille lune qui n’ėclaire plus.Et depuis l’annonce de ce virtuel pėtrole tonton loic le prigent se gondole à Mort…
    Aaaaah les mbochis ,la diversion Sassouienne.
    Conclusion…C’est du dėjà consommė….vu ,abandonnė.
    Distraction et manipulation des esprits embaumės…

  23. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    A bakala telema
    A quand un article de fond sur ce site de congoliberty dans lequel tu vas exposer un point de vue sur lequel nous allons discuter.pour ma papier arrive bientôt pour la fin août et si bien sur la direction de cono liberty le juge publiable
    On propose et il est normal que la décision finale revienne à la direction du site.
    Dans mon futur papier tu auras les réponses aux questions que tu te te poses sur le reseau.
    En revanche fais moi plaisir stp en tant que sachant évités d avoir une attitude sauvageon celle qui consiste à injurier insulter les gens dont les actions ne te plaisent pas
    Un conseil.
    Maîtrisés tes nerfs sincèrement tu gagneras en efficacité même o on attend sur ce site un long papier de ta part
    Pour ma part tu en as suffisamment lu sur ce site et il est normal au delà des poste que des textes argumentés soient mis à la disposition des lecteurs de Congo liberty
    A très très bientôt bakala car je sais que tu vas répondre et depuis les nouvelles vacances en Angleterre.
    Je verrai si je pourrai répondre
    Allée bon vent et bonne soirée
    Et je te réponds a ta plume pour un article long publiable par congo liberty
    Sur le Congo au delà des invectives et de l émotion tu dois avoir des éléments argumentés a nous soumettre

  24. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    Lire pour moi mon papier arrive fin aout

  25. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    A bakala qui tarde à répondre je ais donner un sujet une grande réflexion et j en suis sur qui te permettra de répondre très vite au lieu d ecrire un article de fond

    Je viens de lire sur les échos de brazza
    Denis christel nguesso souhaite et veut que on pète sé représente en 2021 car il estime que le Congo a besoin de lui

    ALORS BAKALA VOICI UN OS ÉMOTIONNEL QUI TE SIED
    VOICI UN THÈME QUI TE PERMETTRA DE FAIRE UN LONG PAPIER PUBLIABLE PAR LE SITE CONGO LIBERTY

    PUISQUE TU NE TROUVE PAS DE SUJET EN VOICI UN
    AU BOULOT CHER COMPATRIOTE SACHANT

  26. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    A bakala
    Lire je te donne un sujet

  27. Lucien Pamboum kaya m voka dit :

    A bakala
    Lire denis christel veut que son père au lieu de son pete

  28. Anonyme dit :

    Avec la découverte du pétrole à Oyo,vive les dégâts,adieu le Fonds Bleu. Le Moukalou de Mossaka sera « imbouffable ». Qu’a-t-on fait au bon dieu pour mériter un tel diable . Le besoin d’argent est plus fort que lui,au point de monter des mecanismes diabolique. Cest quoi ces sociétés pétrolières venues de nulle part pour explorer et exploiter à oyo? Encore une une source de pillage des plus éhontée .On se demande que lui restera-t’il qûand le pays sera en lambeaux.? Des puits de pétrole à Oyo…

  29. Bakala Téléma dit :

    Ahhh Lucien Pambou,
    Vous en êtes réduit à tourner un débat d’idées à une compétition. Tchiadi mingui.

    Tu es en pleine digression parce que pris la main dans le pot de confiture. D’où ce comportement outrancier et décousu sans lien avec l’objet discuté.

    Je vais quand te répondre. Va demander à Niongo pourquoi demanda t-il à Pierre Oba d’écrire un livre sur le protocole de Brazzaville ? Pourquoi s’en étaient ils pris à Congoliberty?

    Mes écrits poussent à la rédaction de livres et d’articles. Est-ce le cas aussi pour toi?

    Tu vois la différence entre nous ? Tu parles pour parler pour enfumer ton monde. Ce qui n’est pas mon cas.

  30. MPC dit :

    Cette découverte serait aussi chimérique que le chemin de fer Ponton à Ouesso dont personne ne parle plus. Un tel gisement découvert par une société méconnue, sans expertise reconnue et surtout à la barbe des majors qui sont Total et Eni héritiers neocolonialistes du pétrole des anciens satellites, c’est de la poudre de perlimpinpin. Et le timing de l’annonce prouve qu’après l’accord à minima avec le FMI, annoncé de longue date comme le remède à tout les problèmes financiers du pays, on relance la magine à rêve pour anesthésier le peuple.

  31. Anonyme dit :

    JE vais valider le post très pertinent de MPC.
    1) il faut noter que pour cette découverte de pétrole au CONGO, ; les avions sniffeurs ou renifleurs avaient opéré en 2004-2005 sur le Congo au temps ou Jean Bruno Richard ITOUA était à la SNPC. Les résultats devraient sortir plus tard..
    2) Il y a toujours eu des pétroliers majeurs dans ce pays depuis 1959 (Pointe Indienne).
    3) Les permis NGOKI et Tilapia étaient annoncés opérationnels depuis 2007. dans la zone de TCHIKAPIKA
    4) Toutes ces expertises ne devraient pas passer peut être à coté.
    Mais, le HIC,c’est que c’est une société inconnue qui vienne faire la trouvaille. Souhaitons que ce n’est pas du bluff politique comme le PCT sait le faire.
    Quand au frère IBOVI, il a injurié des élites de ce pays en les qualifiant des fois de pygmée. Au point de provoquer l’hire de certains de ses collègues du PCT . Si c’est le même qui en avait été sermonné ,je souhaite qu’il se calme un peu,.
    L’extrémisme n’a pas toujours le temps avec lui. DIEU,des fois en est exaspéré. Jean Claude peut lui même se mettre à compter.à travers le monde
    IBOVI rimerait-il avec violence, extrémisme et tribalisme.? Aurez vous un jour , le CONGO votre NATION de 342000 Km carré dans votre vision de politique ?

Laisser un commentaire