INTERVIEW DE JOSEPH OUABARI : Pas d’élection présidentielle en 2021 sans la révision du fichier électoral et une commission indépendante ; Sassou-NGuesso doit quitter le pouvoir pour le bien du Congo…

Joseph Ouabari-Mariotti est l’ancien ministre de la Justice du Président Pascal Lissouba. Il affirme que n’est l’élection présidentielle 2021, que si l’opposition fait front et obtient, la révision du fichier électoral et une commission électorale paritaire entre le pouvoir et l’opposition. A défaut, le candidat du pouvoir de Brazzaville est assuré de la victoire avec un score stalinien !

Diffusé le 04 octobre 2019, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Interview. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

19 réponses à INTERVIEW DE JOSEPH OUABARI : Pas d’élection présidentielle en 2021 sans la révision du fichier électoral et une commission indépendante ; Sassou-NGuesso doit quitter le pouvoir pour le bien du Congo…

  1. Samba Dia Moupata dit :

    Visiblement le frère Joseph Ouabari veut le dialoguer et aller aux élections avec Sassou. D’ailleurs ce dernier est le mentor d’Andréas Ngombet qui est candidat en 2021 . Joseph c’est Machiavel avec le sinisme incarné !

  2. Val de Nantes dit :

    Pitié, et les institutions ,qu’en pensez vous ?
    Ouabari, le Congo a besoin des nouvelles idées et non des vieilles personnes. déclassées..
    Votre logiciel n’est pas à jour..Par ici ,la sortie..

  3. Mutu Nkombo dit :

    Mr le ministre OUABARI, vous avez un discours alambiqué et vous ne cessez d’appeler Sassou  »Mr le Président ». Sassou est un usurpateur, un voleur, un bandit de grand chemin…donc l’appeler « Mr le Président » comme vous le faites m’offusque à outrance.

    Vous savez bien que Sassou n’acceptera jamais votre  »sainte » proposition de réviser le fichier électoral. Votre intervention est ici est non-événement.

    Ne trompez pas le peuple congolais!

    To léka

  4. Nkodia dit :

    Attention! Pas de dialogue et élections avec Sassou. Nguesso
    Les congolais souffrent aujourd’hui de la gouvernance du plus grand putschiste, dictateur, génocidaire, de l’afrique; président auto proclamé de la république du Congo. Aucune personne sincère, responsable,, animée de bonne intention ne doit accepter le dialoguer et aller aux élections avec Sassou. Sassou Nguesso est un homme homme sans culture et éducation véritable et qui n’est pas biologiquement Congolais et veut ceder le pouvoir à un fils aussi criminel que lui et qui n’est pas aussi biologiquement Congolais de la république du Congo, est revenu en 1997 par la force des armes., ill s’est depuis mis a installer la terreur, la corruption à grande échelle au Congo. A peine quelques mois après la prise de pouvoir par le sang , il a commencé à se lancer dans l’épuration éthnique des Laris au Congo. Le génocide des Laris-Bakongos ainsi les assassinats massifs incessant ainsi que,les biens mal acquis dont Christel Sassou Nguesso qui veut succeder à son son soit disant père semi analphabète est fortement impliqué ont conduit le peuple Congolais à vivre dans la peur, la pauvriété cruelle. La mal gouvernance, la dictateure sanguinaire, la corruption sont la marque de fabrique Sassou Nguesso fortement soutenu par le defunt Chirac, les gouvernements de la France et les amis de la Francafrique

  5. Anonyme dit :

    Quand arrêterons-nous tous ces discours fades et inutiles. Face à cette dictature mafieuse il n’y a pas de compromis à avoir ou alors c’est qu’en arrière plan on est prêt à accepter une collaboration.
    Demander aimablement à un dictateur de quitter le pouvoir c’est totalement stupide ou alors ceci sous entend que ce système n’est pas une dictature.

  6. VAL DE NANTES dit :

    On a changé d’époque ,vieux OUABARI .Laissez nous faire .Sassou ,on s’en occupe par cette guerre numérique ,qui le déstabilise ,car l’ennemi est souvent invisible ,les algorithmes détruisent les digues du pouvoir et mettent à nu l’incompétence décuplée de tribalisme primaire DE CE DESPOTISME ….
    Oui , avec tout le respect que nous VOUS devons ,écoutons ce dit , le grand NIETZSCHE :  » Ma joie de donner est morte ,à force de donner « .
    Nous ne pouvons plus vous donner le monopole de la parole diasporique , et de rediriger un jour notre pays .La relève est en route .
    Une fois de plus , ne contaminez pas notre énergie destructive .
    Il est insultant de vous adresser à ce tyran avec toute la déférence divine que vous affichez à son égard .
    SASSOUFIT , VIEUX .

  7. Ku Ibiti dit :

    C’est le bruit de canon qui fera partir Sassou et non des supplications…préparons nous !!

  8. INCONNUE PARMI LES INCONNUS dit :

    Ouabari,
    Ne fais pas semblant. Nous savons tous que tu as un perdiem à la Présidence sue yon mbanda Sassou te verse tous les mois. Ne distrais donc pas les gens. Bon weekend.

  9. val de Nantes dit :

    @cdjumeau
    salut, mon frérot de coeur.
    Le fėdéralisme est la réponse á cet ensauvagement culturel etalé au travers de ce dėbat ,dont la raison m’ėchappe .
    L’ ėchec potentiel de celui ci signerait la fin de ce virtuel pays, qui n’a de pays que le nom…
    Le pėril de la partition plane et seule l’intelligence pourra reconstruire ce pays..
    Tout homme est supposė être intelligent ,c’est l’usage qu’on en fait ,qui fait la diffėrence..
    La construction d’un pays est l’addition de tous les egocentrismes pour en extraire la séve qui fait vivre ce pour lequel nous nous sommes retrouvés.
    Socrate disait : nul n’est méchant volontairement…

  10. Samba Diaka Oba dit :

    MIngwa
    Vous aurez pu demander à Ouabari la question suivante:
    « Pourquoi Bowao, dit-on opposant, est librement autorisé a voyager en dehors du Congo et donc venir en France, alors que les Makaya, Itadi. Munari sont interdits de sortir librement … Ils ne peuvent meme pas sortir de Brazzaville ??? »

  11. Lama kam dit :

    Vérité

  12. Oba Ossete Jean dit :

    D’abord je voudrais féliciter mon cher grand-frère (de notre Ouénzé commun) Ouabari pour sa brillante interview avec Mingwa Biango sur Congo-Liberty.

    Seulement, après avoir écouté cette interview deux fois, je me pose beaucoup de questions:
    ET comme Ouabari réecoute lui-même l’interview, alors je me permets de lui poser les questions suivantes:

    1) Pourquoi dire que « Okombi Salissan n’a tué personne. » ? Faux et archi-faux. Sauf si le ministre Ouabari veut falsifier l’histoire très recente et connue du Congo. Réclamer la libération des prisonniers politiques ne veut pas dire absoudre tous les crimes de sang (et d’autres natures) commis par certains des acteurs politiques aujourdhui en prison. Et c’est le cas de Okombi.

    2) Plus d’une fois depuis presque 10 ans, le ministre Ouabari demande a Sassou Nguesso d’ètre un peut plus clément avec le peuple congolais, de se retrer du pouvoir, de rassurer le peuple (sic !!!) et à chaque fois, Sassou ne l’a jamais ecouté, Et dans cette interview, il recidive.

    Question a Ouabari: combien de dictateurs dans le monde ont-elles eu pitié de leurs peuples victimes ou ont laissé le pouvoir suite à des appels comme ceux de Ouabari a sassou ?

    3) Le ministre Ouabari est de formation historien et geographe. Combien connait-il de ditactures qui ont été vaincues suite aux dialogues ? Mingwa Biango aurait pu poser cette question a lui …

    Comme dans son interview donnée aux Echos de Brazzaville en Aout 2019, monsieur Ouabari peut continuer dans sa logique: c’est un chemin.

  13. Mokua 15 dit :

    Avec cette interview et de telles « supllications répétées » au boureau du Congo, Monsieur Ouabari montre qu’il est tout à fait disposé et prêt à entrer dans le prochain gouvernement du criminel Sassou Nguesso.(Servir son pays n’est pas un crime en soi, mais soyons un peu lucides…)

    Nommer à juste titre Sassou Nguesso le « repère de la violence au Congo » et supplier ce repère d’avoir pitié du peuple pour les souffrances infligées par cette violence … c’est tout simplement incroyable.
    Dans son interview (dont il reparle) aux Echos de Brazzaville en debut Aout de cette année, Ouabari demandait ou suppliait Sassou d’avoir et dire des mots apaisants pour le peuple a l’occasion du discours du 15 Aout. En retour, Sassou s’en ficha éperdument de ces supplications, et au contraire. affichait son arrongance en disant que le pays avançait bien.
    La route de la libération du Congo est longue, mais cette libération arrivera !

  14. A SUIVRE dit :

    Dominer les congolais puis conserver la tyrannie et enfin mourir au pouvoir tels sont les enjeux superstitieux à l’extrême à travers des fétiches et des sacrifices humains pratiqués par le dictateur Denis Sassou Nguesso et la fin ne justifie pas les moyens maraboutiques et financiers employés. https://www.youtube.com/watch?v=3yPulBTuzsU&feature=youtu.be

  15. Val de Nantes dit :

    OUABARI ,
    La seule chose que tu saches que tu ne sais pas ,c’est le départ de Sassou du pouvoir.
    Permettez cette ironie socratique..

  16. Anonyme dit :

    Qui vous avait dit que Makomé Marcel était tout seul à quémander et pleurnicher aux pieds du criminel sassou nguesso ?

  17. sassouland en phase terminale dit :

     » JE NE VEUX PLUS ENTENDRE PARLER DU MAL DE LA FRANCE A CAUSE DE VOS BÊTISES  »
    Après l’enterrement de Jacques Chirac , le président Français Emmanuel MACRON a demandé à SASSOU NGUESSO de quitter la FRANCE et de ne revenir que lorsqu’il aura libéré MOKOKO et OKOMBI.

    Au cours d’une causerie avec sa copine, Jean Claude NGAKOSSO a lâché la phrase suivante : « Lekia mbi a français akouli bissi. Waha le pohossi MOKOKO okondzi odzoue » _Wa leposi MOKOKO, okondzi odzoue_= « S’il sort MOKOKO, le pouvoir est parti » !)
    La pauvre gamine, n’ ayant rien compris, alla se confier à sa maman.
    Cette dernière lui dit : vas conseiller â ton copain de dire à son patron de libérer MOKOKO, je ne veux pas quitter la maison en courant.

    Pendant ce temps, le patron n’a plus sommeil : les bourses, les salaires, les pensions de retraite, et aussi le fait que ANGWALIMA distribue des sommes astronomiques à MADINGOU…
    « Eh ! Nabebi eee nani akoki koteya MOKOKO ayokela ngai mawa ? »
    Ebeba !!!

  18. Ambé Olokuta Itoujours L'amalice Idiote dit :

    Allons seulement faire la propagande du caporal Coco atalakou au village.

  19. Ariend dit :

    Bjr a tous.en ecoutant cet ex ministre j ai l impression que c est un apotre egare assoiffe dupuvoir qui a besoin d une breche pour vivre a nouveau comne un pacha.l opposition a besoin d homnes dignes forts intransigents aucune connerie n est permise.il ne faut donner un second souffle a M. 8%.Le changement va arriver nous allons reprendre le flambeau.ingueta rien n est eternel sur terre!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.