Étrange Destin d’un Homme « Ghys Fortuné BEMBA DOMBE »

Depuis son arrivée en Europe en 2018, le journaliste congolais ne cesse d’attirer les institutions internationales, les organisations non gouvernementales, les établissements scolaires et universitaires. Son histoire, sa grande connaissance de dossiers internationaux et du Congo ainsi que son expérience dans le journalisme d’investigation dans les pays sous-développé en générale et au Congo particulièrement où les droits fondamentaux sont violés constamment, constituent un atout majeur pour l’ex-patron du Groupe de Presse Talassa qui a passé 18 mois en prison.

Début juillet 2019. Il se rend au siège des institutions Financières internationales de Breton Woods à Washington aux Etats – Unis, pour le bien-être et l’avenir harmonieux de ses concitoyens. Pari gagné !

Puis, s’en est suivie une série de conférences dans les lycées et universités français. C’est le cas tout récemment à Granvile, dans le sud de la France, à l’occasion du prix Bayeux où il a rencontré plus de 600 élèves, enseignants, journalistes et écrivains au lycée La Morandière et a Bayeux. Selon le journal Ouest France, « Il leur était parfaitement inconnu une heure avant, la conférence se termine par des selfies. Preuve que le destin de Ghys Fortune Bemba Dombe n’a laissé personne de glace ».

Avec le concours de la Maison des Journalistes, Ghys Fortuné BEMBA DOMBE va rééditer ce genre d’exercices du 12 au 15 novembre auprès des lycéens, étudiants, enseignants et autres dans les Yvelines à l’occasion de la semaine des écrivains.

Mais bien avant cela, l’ex-prisonnier congolais s’est distingué auprès des étudiants des niveaux Licence et Master 1 pour diverses prestations a l’une des prestiges écoles de communication et de journalisme de France, IICP.

Le 7 novembre prochain, l’Editeur- Ecrivain – Journaliste – Entrepreneur, BEMBA DOMBE Ghys Fortune donne une communication à l’endroit de centaines de prisonniers et responsables de la célèbre prison de la santé a Paris.

Deux jours après, soit le 9 novembre, c’est le grand oral : présentation officielle à Paris de son chef d’œuvre De l’enfer à la Liberté, ouvrage auto-biographique qui se veut aussi une sorte  »d’anthropologie des pratiques de violences » dans lequel il réfléchi sur les drames que le Congo connaît depuis ces dernières décennies avec la complicité de l’élite et des politiciens véreux : violations des droits de l’homme, verrouillage ethnique, dilapidation des deniers publics, système judiciaire, éducatif et sanitaire délétère, bref déliquescence de l’État.

Au de-là du calvaire qu’il a subit en isolement total dans divers geôles de son pays et des périodes sombre que connaît son pays d’origine, l’auteur de ce livre, BEMBA DOMBE, préfère tourner son regard vers l’avenir. Il continue, a se battre pour des valeurs et plaider pour des millions de personnes à travers le monde qui vivent dans des prisons à ciel ouvert (des personnes apparemment libres au sens du terme mais qui vivent l’enfer sur terre par leur vécu quotidien).

A la fin du mois de novembre, Ghys Fortune BEMBA DOMBE présente culturellement le Congo à la Maison des Journalistes à Paris devant plusieurs professionnels des média d’Afrique, d’Europe, de l’Inde et de Moyen Orient . Dès le 7 janvier 2020 il s’envole pour plusieurs universités, parlements européens et américains .

Hugues Henri JOSUE

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Étrange Destin d’un Homme « Ghys Fortuné BEMBA DOMBE »

  1. Isidore AYA TONGA dit :

    Non pas ça, soutien, car la vérité blesse… les pauvres gars là – ils ne vont jamais entrer dans l’histoire de la civilisation par la grande porte. Tout humain, individu et citoyen a le droit et devoir de parler, de penser et de réfléchir – Tout humain, individu et citoyen libre et digne a le droit et devoir de liberté d’opinion, d’expression et d’association – Non à la tyrannie des instincts et des consciences réfractaires – Non aux tyrans en dormance et vive l’expression cognitive de la pensée humaine.

  2. SAMBA DIA MOUPATA dit :

    Cher Fortuné je viendrai tout à l’heure à ta dédicace et acheter ton livre . Mais cher ami fortuné maintenant pense à faire arrêter tes geôliers Okemba et Ndenguet , fait un appel de fonds trouve toi un bon avocat ténor du barreau pour combattre ces voyous Mbochi .

  3. Rabbi dit :

    Le mutisme exercée par l’ensemble des congolais et a fortiori les responsables, à propos des dures conditions carcérales, des tortures, des assassinats programmés dans les différents centres de détention est excessivement lourd à porter pour tout homme pourvu de tous ses sens.
    Rabbouni

  4. Maclintoch dit :

    Mon cher Samba Dia MOUPATA , j’ai bien peur que ton frere Fortune Ghys ait le pouvoir et la force de destabliliser un systeme bien enracine qui nourrit bon nombres des politiciens francais. J’ai aussi que son sejour en prison ne l ait pas transforme et que les raisons de sa liberation ne soient pas autre chose que le droit applique au Congo. Il suit comme par hasard le chemin bien trace sans prejuge aucune de Peya,.. comme par hasard tous sortis de la prison. Il faut y prendre garde, parler avec ces gens de la tout sauf la politique. les opposants radicals n y approche pas. Ce qui est aussi etonnant c est la facilite avec laquelle il trouve tous ces rendez vous et que tout semble lui obeir. Pardonnez moi ma paranoia mais mon intuition me dit qu il s est passee quelquechose de louche en prison. Il a du troque sa liberte contre ???? mais vraiment une fois de plus pardonne moi ma paranoia. Je n est rien contre personne . Avec ce regime, les vrai opposants sont en prison. Cette methode d operation a la soviet est vieux comme le monde.

  5. Pambou Mkaya Mvoka dit :

    A TOUS
    Je remercie Maclintosh pour ces remarques opportunes je l en remercie et je vous laisser mediter et reflechir sans emotions aux remarques faites par notre compatriote
    Le congo est un pays mysterieux avec des pratiques mysterieuses

    GOMBE FORTUNE EST LIBRE IL DIT CE QU IL VEUT CERTAINS DSENT DE LUI QU IL A ETE UN AFFIDE DE JEAN DOMINIQUE OKEMBA ET QU I TAPE SUR LA POLITIQUE CONGOLAISE
    C EST ETONNANT ON PEUT S INTERROGER
    QUE S EST IL PASSER?
    QU IL NOUS DISE LES CHOSES CACHEES

    JE N AI RIEN CONTRE GOMBE QUE JE NE CONNAIS PAS MAIS JE M INTERROGE A HAUTE VOIX DITES NOUS QUI VOUS ETES REELLEMENT MR GOMBE

  6. Lucien Pambou mKAYA mVOKA dit :

    A TOUS
    DESOLE D AVOIR MAL EXPRIME LE NOM DE MR DOMBE MBEMBA
    QU IL M EN EXCUSE IL S AGIT DE DOMBE BEMBA ET NON GOMBE

    EXCUSER MOI CHER DOMBE BEMBA DE NE PAS AVOIR MIS EN LIGNE VOTRE VERITABLE NOM

  7. SAMBA DIA MOUPATA dit :

    Je m’en doutais que les esprits malveillants pambou et Maclintoch viendront décourager notre bien aimé frère Bemba qui a subit la torture de porte plainte contre ces geôliers Mbochi . Ces deux escrocs prône l’impunité ,voilà la réalité de ce monsieur qui se présente comme un universitaire et éditorialiste . A vous de juger le sérieux de ce monsieur ???

  8. Maclintoch dit :

    Je vous ai dit pardonnez moi ma paranoia, mais connaissant le systeme de fonctionnement Sassouiste, la prison est un bel endroit pour le meme en condition . Ceux qui y ont ete le savent. Notre frere Ghys a joue le double jeu etant journaliste a l’epoque, pour cela peu de gens le savent. Posons nous les bonnes questions sans fanatisme aucun comment il est sortie de la prison? Au Congo le droit n est pas dit. C est un vrai element pour filtrer les freres surtout sudistes. Ma paranoia me dit qu il n est pas en Europe pour rien. Laissons le temps au temps vous me donnerez raison, mais quand on se rendra compte, certains auront deja quitte la terre des hommes faute d’inattention ou d’ignorance. Laissons pourrir les choses ca va se sentir.

  9. Android Q dit :

    Ouais, plausiblement tout est quasiment possible au Con-go. « Les vrais opposants » qui sont en prison aujourd’hui deviendront logiquement pareils à leur sortie…

    PEINE PERDUE !

  10. Maclintoch dit :

    Mais oui mon cher Andoid, la prison c est un lieu approprie pour « sassoucaliser »une forme de radialiser. Les gens qui y entrent en sortent, soit empoisonne et donc amoindri, et la mort n’est plus loin, soit tu subis un lavage de cerveau et bien petri a tel point tu travailles pour perpetrer la dynamique « sassouiste » parmi lesquels la mouchardise. N’oublier pas que ce regime doit son existence grace a la filature. Les tolards sont des bonnes cibles pour faire ce boulot surtout un homme du rang de Ghys.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.