INTERVIEW DE MIGWA BIANGO SUR LE PROJET D’UNE TRANSITION POLITIQUE « EXCLUANT SASSOU-NGUESSO » – PRÉSIDENT HONORIFIQUE, SUPPRESSION DE l’UPADS, MCDDI, PCT , AUTONOMIE DES RÉGIONS…

Mingwa-BIANGO est responsable du site congo-liberty.com. Il est co-organisateur du Projet d’une Transition Politique « Excluant SASSOU-Nguesso » et son système.

Dans cette interview accordée à ZIANA TV le samedi 11 janvier 2020, il expose l’objectif et les orientations du Projet d’une Transition politique « excluant Sassou-NGuesso et son système ».

Mingwa BIANGO appelle les Congolais à préparer la fin du régime du dictateur Sassou-NGuesso qui est inéluctable…

Source : ZIANA TV

TABLE RONDE THÉMATIQUE SUR « LA JUSTICE TRANSITIONNELLE : QUELLE JUSTICE POUR LES CRIMINELS ET QUELLES RÉPARATIONS POUR LES VICTIMES ? SAMEDI 18 JANVIER 2020 – 12h00-18h00 ( Paris – France)

Ce contenu a été publié dans Interview, publication de mingua mia Biango. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à INTERVIEW DE MIGWA BIANGO SUR LE PROJET D’UNE TRANSITION POLITIQUE « EXCLUANT SASSOU-NGUESSO » – PRÉSIDENT HONORIFIQUE, SUPPRESSION DE l’UPADS, MCDDI, PCT , AUTONOMIE DES RÉGIONS…

  1. Isidore AYA TONGA dit :

    Merci Mingwa Biango,

    En avant pour l’état fédéral et la dilution des fonctions présidentielles. En avant pour les élections présidentielles au suffrage universel indirect. En avant pour les régions semi-autonomes et puis…
    A suivre !!!

  2. Athanase dit :

    Il serait judicieux d’interdire les partis politiques congolais car tous sont tribalistes, et leurs responsables qui s’entendent comme larrons en foire excitent leurs partisans à s’entretuer.
    Pour mémoire : crimes commis de part et d’autre par les gens nb de l’UPADS , de Mouinda , de Ninjas , Cobras et j’en passe
    Ces partis n’ont aucun programme sur leur vision sur les programmes : économique , sanitaire , scolaire etc.
    Ne tolérer que des partis non régionalistes et non tribalistes fauteurs de haine intercommunautaire qui ne profite qu’aux Étrangers

  3. SAMBA DIA MOUPATA dit :

    Cher Mingwa je crois avoir écouter le meilleur interview sur la situation socio politique qui prévaut dans le pays . Merci cher frère de dénoncer le sabotage planifier de sassou ,au détriment d’autres jeunes congolais non Mbochis . Aujourd’hui le quota du congo dans les grandes militaires et civile Française et Canadienne est 100% jeunes Mbochis . Tenez l’école d’état major militaire de Saumur compte cinq jeunes Mbochis , à l’école militaire saint -cyr coetquidan en Bretagne trois jeunes Mbochis , huit jeunes Mbochis à l’école de Gendarmerie de Melun , à l’école nationale supérieure des officiers de police à cannes -Ecluse compte Dix huit jeunes Mbochis . L’ENA de Strasbourg compte deux jeunes Mbochis , jusqu’à Dakar au Sénégal la faculté de pharmacie compte 73 jeunes Mbochis sur 91 jeunes congolais étudiants en Pharmacie aussi des jeunes médecins en spécialisation sont 90% Mbochis dans les facultés Dakaroise . Sur place à Brazzaville l’école Général LECLERC compte 86% des jeunes Mbochis ,tout comme à l’école de gestion de frère Roger Makany qui délivre Masters en gestion compte plus de 80% des jeunes Mbochis car que les Mbochis ont un pouvoir d’achat pour payer cette école . Effectivement ce plan machiavélique de sassou ,Adada et Bruno ITOUA à commencer depuis près de quarante ans ,il vise la neutralisation des autres couches du pays . Très cher Mingwa comment pouvons-nous arrivés à un rééquilibrage demain lorsque nous allons rétablir la république du congo ???

  4. TAATA NDWENGA dit :

    Une magnifique intervention mon frère MINGWA ! Le Congo de demain aura besoin des hommes et des femmes capables d’apprécier justement le fait quel qu’il soit politique, social, économique ou autre correctement pour en apporter des réponses intelligentes, sages et constructives. C’est ce que tu as fait en ayant porté l’habit de nos anciens qu’on appelle KI-MUNTU

    BRAVO !

  5. Lilou dit :

    Super interview. Merci !

  6. Val de Nantes. dit :

    Grosse validation,@aya Tonga .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.