« Libérez le Général Mokoko ! » résonna aux oreilles de Denis Sassou Nguesso dans l’Eglise Saint Sulpice lors des obsèques de Jacques Chirac

Mgr Stanislas JEZ

Lettre de Monseigneur Stanislas Jez Prêtre Polonais, ancien Missionaire à Oyo (1972-1980) à Herve Zebrowski.

Le 11 mai 2019, je me rendais accompagné des enfants de Makoua, dont une Fille du Général Jean Marie Michel Mokoko auprès de Monseigneur Stanislas Jez Recteur émérite de la communauté polonaise de France. L’objectif de cette visite était, par des voies diplomatiques autres que françaises, de sensibiliser au plus haut niveau le Vatican sur le sort du Général Mokoko et, plus largement, des prisonniers politiques au Congo Brazzaville.


En 1972, alors qu’il était un tout jeune Prêtre dans une Paroisse Polonaise, Monseigneur Jez fut envoyé en Mission avec cinq autres Prêtres Polonais au Congo Brazzaville. Cette année Monseigneur Firmin Singha, Évêque d’Owando, était allé rencontrer Monseigneur Karol Wojtyla, le futur Saint Jean Paul II ,alors Archevêque de Cracovie pour lui demander de venir renforcer le Clergé Congolais, très douloureusement blessé par le régime communiste (emprisonnement et tortures des pères Biayenda et Badila, prêtres français réduits au silence du fait de la guerre froide et de la géopolitique d’alors…)
C’est ainsi que le jeune Prêtre Stanislas Jez fut nommé missionnaire à Oyo en 1972. Il quittera le Congo Brazzaville en 1980.


Monseigneur Stanislas Jez a bien connu, avec Firmin Singha, le Cardinal Emile Biayenda auquel il voue une grande dévotion. Cette dévotion l’a conduit à faire réaliser par son Diocèse en Pologne une magnifique statue en bronze de 3 mètres de haut du Cardinal Emile Biayenda. Avec Monseigneur Milandou, il avait pour projet d’ériger cette statue au sommet de  » la Montagne du Cardinal « , sanctuaire bien connu des très nombreux Congolais qui se rendent en pèlerinage sur ce  » Chemin de Croix  » des dernières heures du supplice qu’endura Emile Biayenda.

Malheureusement, le projet est bloqué et la statue en bronze du Cardinal Emile Biayenda reste enfermée dans sa caisse à l’archevêché de Brazzaville risquant, ainsi abandonnée et oubliée, de nombreuses dégradations.


C’est en sanglot que la Fille du Général Jean Marie Michel Mokoko raconta à Monseigneur Stanislas Jez le Martyr de son père qui alors n’avait pas vu la lumière du jour depuis plus de 6 mois et était privé de toute visite de sa famille.
Lors de la célébration de la messe officielle des obsèques de Jacques Chirac, à Saint Sulpice, Stanislas Jez concélébrait cet office avec Monseigneur Aupetit, Archevêque de Paris. Il a pu ce jour-là, en dehors de tout protocole, s’approcher de Sassou Nguesso. Il m’écrit ce témoignage que je me décide à publier dans Congo-Liberty.


Merci Monseigneur Stanislas Jez d’écouter le désespoir du Peuple Congolais, Merci.


Votre Fils fidèle en Christ
Hervé Zebrowski

************************************************************************************Cher Monsieur Hervé, Cher Ami,

Le 30 septembre 2019, j’ai concélébré la Saint Messe d’enterrement, présidée par l’Archevêque de Paris, Mgr Michel Aupetit, entouré de quelques évêques, dans l’église St Sulpice à Paris, pour le Président de la République, Monsieur Jacques Chirac.

Mgr Michel Aupetit a commencé son homélie en citant l’apôtre St Paul : »Frères, j’encourage avant tout, à faire des prières et des actions de grâce, pour tous les hommes, pour les chefs d’État et tous ceux qui exercent l’autorité » Et il a expliqué « Si nous prions pour ceux qui sont chargés de nous diriger, c’est parce qu’ils ont la responsabilité du bien commun de chacune des personnes et de l’ensemble de la communauté, afin que tous puissent atteindre leur plein épanouissement. »

L’Archevêque a souligné que c’était la famille qui avait choisi l’Évangile. Il portait sur le Jugement Dernier (Mt 25.31-46). Jésus nous y rappelle que, au soir de notre vie, nous serons jugés uniquement sur l’amour, c’est-à-dire le mal et le bien que nous aurons accomplis dans notre vie. Dans cet Évangile il est écrit : » J’étais en prison et vous êtes venus me voir ». Ces paroles ainsi que les paroles de Jésus citées par l’Archevêque : « ce que tu fais au plus petit d’entre les miens, c’est à moi que tu le fais », m’ont poussé, tout de suite après la Messe, pendant que le cercueil traversait l’église. Je suis descendu de l’autel pour aller exprimer mes condoléances à Claude, la fille de M. et Mme Chirac, en lui demandant de transmettre à sa mère l’assurance de ma communion de prière. Je connaissais Claude car j’ai concélébré la Messe de son mariage en Corrèze.

J’ai alors constaté qu’au milieu des hommes d’État présents, se trouvait M. Denis Sassou Nguesso, le Président de la République du Congo (Brazzaville). J’étais comme inspiré et poussé à lui dire bonjour. Je lui ai dit « Bonjour M.le Président » et « »Bonjour Madame «  à sa femme qui l’accompagnait, en me présentant : « je suis un ancien missionnaire au Congo. Vous venez d’entendre cette parole de l’Évangile : J’étais en prison et vous êtes venu me voir. Je vous demande, s’il vous plait, de libérer le Général Mokoko. Il est innocent et il croupit depuis 3 ans en prison dans des conditions épouvantables. Faites quelque chose. Ayez pitié de cet homme malade. S’il vous plait, faites quelque chose».

Il était tellement époustouflé que nous sommes restés quelques instants à nous regarder en silence. Sa femme répétait : »tu vois, tu vois ». Je lui ai répété « Libérez le Général Mokoko, s’il vous plait. Merci d’avance. Au revoir Monsieur le Président. »

J’ajoute que j’ai travaillé pendant 8 ans au Congo Brazzaville en tant que Missionnaire « Fidei Donum » « avec plusieurs collègues. Sur ces 8 ans, j’en ai passé 5 à Oyo où la Mission était mitoyenne de la Résidence du Président de la République. La Mission était desservie par des religieuses et des prêtres polonais.
Je prie pour tous les prisonniers injustement incarcérés.

Mgr Stanislas JEZ

Protonotaire Apostolique

Recteur Émérite de la Mission Catholique Polonaise de France

Diffusé le 16 janvier 2020, par www.congo-liberty.com

INTERVIEW DE MIGWA BIANGO SUR LE PROJET D’UNE TRANSITION POLITIQUE « EXCLUANT SASSOU-NGUESSO » – PRÉSIDENT HONORIFIQUE, SUPPRESSION DE l’UPADS, MCDDI, PCT , AUTONOMIE DES RÉGIONS…

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à « Libérez le Général Mokoko ! » résonna aux oreilles de Denis Sassou Nguesso dans l’Eglise Saint Sulpice lors des obsèques de Jacques Chirac

  1. Anonyme dit :

    Pathétique ce témoignage…
    Sassou aura détruit le congo dans ses moindres fondements. Il n’écoute personne ni le religieux ni mm sa femme. Il ne reste plus aux congolais qu’à le détruire sans état d’âme comme il le fait aux autres. Il aura été prévenu.

  2. Isidore AYA TONGA dit :

    POURQUOI LE DICTATEUR SASSOU NGUESSO EST-IL ENTRAIN DE PERDRE LA DOMINATION DES CONGOLAIS ET APRES? https://www.youtube.com/watch?v=NiJNfbTZFnE

  3. VAL DE NANTES dit :

    La seule chose qu’un dictateur ne peut pas dicter ,c’est la vérité .Dixit ,jean ROSTAND .Le centralisme africain appauvrit la société en s’octroyant toutes les richesses nationales .DIXIT ,un philosophe .
    Le fédéralisme est une organisation exponentielle ( hyperbolique )de la décentralisation d’un Etat .
    Revenir sur les présidentielles ,après SASSOU ,c’est faire preuve d’une véritable myopie intellectuelle dont les conséquences risqueraient de faire disparaitre notre CONGO de la géographie mondiale avec le risque majeur de nous faire aspirer par le voisin d’en face ,à supposer qu’il retrouve entre deux une croissance économique soutenue .
    Difficile de penser émancipation ,si on reste attaché des valeurs politiques anachroniques ,à commencer par des institutions dépassées par les contingences mondiales , économiques et écologiques du moment ….
    La rupture ,c’est l’affirmation de soi ,pour penser des stratégies politiques et institutionnelles qui s’adaptent aux désirs renouvelés d’un peuple demandeur de l’équité sociale à défaut des égalités sociales …..
    L’AUTONOMIE des régions est un antidote à la domestication des richesses nationales par un groupe des prédateurs nationaux et internationaux ,tant les caractéristiques du modèle économique sont ultra -transparentes et ne souffrent d’aucune ambivalence .
    C’est l’apologie de la résolution immédiate de la question sociale , plutôt que le désir du désir de l’autre qui veut devenir le DIEU de l’olympe .
    La fonction présidentielle ,de ce point de vue , nous semble insignifiante ,car elle n’y trouve pas sa place .
    Le fédéralisme , ontologiquement , ne divinise pas un être humain , mais , fait de l’activité économique nationale son objet de pensée .
    Mettre tout le pouvoir dans les mains d’une personne ,fût il , un saint ,c’est infantiliser les congolais de BRAZZA .
    Nous avons grandi ,en acquérant l’âge du logos (raison ) ,car nous avons quitté l’âge métaphysique (pourquoi ) ,tel un bébé demandant si le père NOEL existe .
    Que les congolais s’abstiennent de voter un congolais transcendant par rapport à eux ,car SASSOU en est le sinistre exemple .
    Ce ne sont pas des règles de nos institutions ,qui ne seraient pas respectées par ces politiques ,mais leur conception permissive et messianique qui pose problème .

  4. Quel est ce Roi de Gloire! Qui est ce Roi de Gloire! L'ETERNEL DIEU TOUT PUISSANT dit :

    Mr ISODORE
    Sassou est entrain de perdre la domination des congolais parce que depuis fort longtemps, il a géré et gouverné le peuple congolais dans le fétichisme et la sorcellerie or une nation et un peuple pour le bâtir ou la construire, c’est avant tout le rationnel et donc la compétence, l’intelligence, l’humilité et l’amour. C’est choses que Sassou n’a point en lui si ce n’est des consultions mystiques exotérique, vaudouisme et cabalistique à conserver coute que coute son pouvoir et système….
    Mais au-delà, de l’égoïsme de l’homme à nuire aux autres, Dieu créateur de toutes choses fait justice et punis même les descendants jusqu’à la quatrième génération….

  5. Isidore AYA TONGA dit :

    #ANGOLA : Les retombées de l’alternance démocratique.
    Un compromis politique historique pour un Angola qui gagne.

    Voici la liste des milliardaires et milliardaires Angolais qui ont reçu l’amnistie du gouvernement pour restituer l’argent qu’ils avaient détourné à l’État et qu’ils gardaient à l’étranger. Le gouvernement angolais est entrain de travailler avec les pays où l’argent se trouve pour le rapatrier en Angola.

    1./ *José Eduardo dos Santos* (ex-président ou président honoraire): USD 7,9 milliards de dollars.

    2./ *Hélder Manuel Viera Dias Júnior* “Kopelipa”: USD 2, 6 milliards de dollars

    3./ *Leopoldino Fragoso do Nascimento* «Dino»: USD 1,8 milliards de dollars

    4./ *Manuel Domingos Vicente*: USD 3,8 milliards de dollars

    5./ *Isabel dos Santos Dokolo*: USD 12,7 milliards de dollars

    6./ *Tenente-Coronel Leonardo Lidinikeni* (ex-officier des scout à la présidence): USD 314,3 million de dollars

    7./ *José Lima Massano*: USD 1.2 milliards de dollars

    8./ *José Filomeno dos Santos* “Zenú”: USD 1,9 milliards de dollars

    9./ *José Leitão da Costa e Silva*: USD 842,7 million de dollars

    10./ *José Maria* (ex-chef des Renseignements Militaires): USD 854,3 million de dollars

    11./ *Jean-Claude Bastos de Morais*: USD 2,5 milliards de dollars

    12./ *Armando da Cruz Neto*: USD 213,7 million de dollars

    13./ *Álvaro Sobrinho*: USD 1,7 milliards de dollars

    14./ *Elísio de Figueiredo* (Embassadeur): USD 1,8 milliards de dollars

    15./ *António Pitra Neto*: USD 578 milion de dollars

    16./ *Higino Lopes Carneiro*: USD 1,2 million de dollars

    17./ *Carlos Hendrick Silva*; USD 243,2 million de dollars

    18./ *General Fernando Araújo* : USD 283,1 million de dollars (Homme d’affaires)

    19./ *António Mosquito* et *Sebastião Lavrador* (Banquiers): USD 213,8 million de dollars

    20./ *Marcel Kruse*: USD 348,2 million de dollars
    (Homme d’affaires et Politicien).

    21./ *Joaquim David*: USD 854,9 million de dollars

    22./ *Abilio Sianga* (Administrateur de Sonangol): USD 743,7 million de dollars

    23./ *Mário Palhares* (Banquier): USD 843,8 million de dollars

    24./ *Aguinaldo Jaime*; USD 412,8 million de dollars

    25./ *António França* “Ndalu” USD 312,9 million de dollars

    26./ *Amaro Taty*: USD 232,9 million de dollars

    27./ *Noé Baltazar* (Direteurr de ASCORP): USD 743,9 million

    28./ *Desidério Costa*: USD 621,9 million de dollars

    29./ *Isaac dos Anjos*: USD 312,8 million de dollars

    30./ *Faustino Muteka*: USD 532,1 million de dollars

    31./ *Carlos Hendrick*: USD 198,8 million de dollars

    32./ *António Vandúnem*: USD 317,5 million de dollars

    33./ *Manuel Augusto da Fonseca* (Sonangol): USD 429,2 million de dollars

    34./ *Orlando Veloso* (ex-PCE da Sonangol Immobilier): USD 512,7 million de dollars

    35./ *José Carlos de Castro Paiva*, (ex-Administreur non-executif de Sonangol): USD 312,1 million de dollars

    36./ *José Pedro de Morais*: USD 542,7 million de dollars

    37./ *General Pedro Neto*: USD 286,9 million de dollars

    38./ *Dumilde Rangel*: USD 213,5 million de dollars

    39./ *Santana André Pitra*: USD 267,4 million de dollars

    40./ *Hendrick Vaal Neto*: USD 265,2 million de dollars

    41./ *Fernando da Piedade dias Santos Nandó*: USD 623,7 million de dollars

    42./ *Salomão Xirimbimbi*: USD 312,8 million de dollars

    43./ *Fátima Jardim* (ex-Ministre des Pêches): 121,5 million de dollars

    44./ *Álvaro Carneiro* (ex-directeur adjoint de Endiama): USD 276,9 million de dollars

    45./ *Ramos da Cruz*: USD 163,8 million de dollars

    46./ *Gomes Maiato*: USD 285,8 million de dollars

    47./ *Joanes Andre*: 693,7 million de dollars

    48./ *João Eduardo dos Santos*: USD 412,4 million de dollars

    49./ *Marta dos Santos*: USD 1,2 milliards de dollars

    50./ *Bento Kangamba*: USD 203,7 million de dollars

    51./ *Gonçalves Muandumba*: USD 175,8 million de dollars

    52./ *Luiz Paulino dos Santos* (ex-governeur de Bié): USD 86,3 million de dollars

    53./ *Paulo Kassoma*: USD 126,3 million de dollars

    54./ *Rui Santos* (Homme d’affaires): USD 1,8 milliards de dollars

    55./ *Mário António* (Adm. da GEFI): USD 83,9 million de dollars

    56./ *Silva Neto* (ex-administrateur de Sonangol Distribution): USD 453,8 million de dollars

    57./ *Júlio Bessa* (ex-Ministre des Finances): USD 113,7 million de dollars

    58./ *Paixão Franco*: 163,8 million de dollars

    59./ *Kundi Payhama*: USD 217,8 million de dollars

    60./ *General Furtado*: USD 198,4 million de dollars

    61./ *Ismael Diogo*: USD 59,3 million de dollars

    62./ *Augusto Tomás*; USD 846,1 million de dollars

    63./ *Generoso de Almeida*; USD 213,6 million de dollars

    64 / *General Cirilo de Sá*: USD 147,1 million de dollars

    65./ *Paixão Junior*: USD 241,7 million de dollars

    66./ *General Adolfo Razoilo*: USD 162,4 million de dollars

    67./ *Bornito de Sousa* (actuel vice-president de la république): USD 317,4 million de dollars

    68./ *Gilberto Lutukuta*: USD 98,8 million de dollars

    69./ *José Pedro de Morais* (homme d’affaires): USD 312,8 million de dollars

    70./ *Fernando Borges*: USD 134,2 million de dollars

    71./ *José Lopes*; USD 73,9 million de dollars

    72./ *Irmãos Ceita*: USD 421,7 million de dollars

    *Total : USD 60,670 milliards de dollars*

    Voilà ce qu’il se passe lorsqu’il y a une vraie alternance au sommet de l’Etat, les choses bougent, les choses changent vraiment.
    Avec le leadership du nouveau président angolais *Joao Lorenço* l’Angola est sur le point de récupérer un peu *plus de 60 milliards de dollars* détournés par les dignitaires de l’ancien régime sous *Eduardo Dos Santos*.

    *Chez vous c’est pour quand ?*

  6. brazzanews club dit :

    Denis Takou Nguesso à Paris bientôt.

    Entre deux voyages officiels , sans doute avec une escale en Allemagne , TAKOU NGUESSO ira à Paris chercher les corps de ses deux nièces.

    La veillée de Maguy Ambende se tient au salon Hoche quartier huppé de Paris où une salle a été louée par Edgar Nguesso pour une semaine, pour un coût de plus de 56.000 euros soit plus de 37 millions de Frs CFA , sans compter les buffets installés pour la circonstance pendant que le peuple congolais souffre.

    Une fois à Paris, Takou Nguesso ira parallèlement s’incliner devant la dépouille de Mme Ange Édouard Poungui née Manda Thérèse sa nièce également , avant de ramener les deux corps mercredi prochain ou bien au plutard jeudi sur Brazzaville puis Oyo la coquette.

    Une longue liste des mbochi qui doivent faire le voyage Paris-Brazzaville sera affectée à Air France car les corps de ses deux nièces de Takou Nguesso sont pris en charge par l’état congolais.

    On ne savait pas que Takou Nguesso pouvait s’occuper tant des morts , lui qui n’a pas enterré le Président Massamba Debat et qui a massacré les populations du Sud Congo et demandé à Marien Ngouabi son mentor d’enterrer Ange Diawara et Ikoko comme des chiens dans des fosses communes , lui qui a tiré froidement sur le Cardinal Emile BIAYENDA , lui qui a donné des instructions pour brûler plus de 300 Congolais dans un conteneur et le jeté dans le fleuve.

    On signale déjà hier à la veillée de Maguy Ambende au salon Hoche la présence de Antoinette Takou Nguesso , Edgar Nguesso , Joujou Nguesso en instance de divorce et actuelle maîtresse du petit ministre Ngouonimba bradeur du parti de Ganao pour la dote à son futur beau père , apportera une enveloppe remise par Jean Jacques Bouya pour la part de changement climatique.

    BrazzaNews apprend aussi que Takou Nguesso attend un devis important qui tiendrait compte des deux veillées Ambende et Manda pour envoyer un émissaire ( Jean Dominique Okemba ) pour organiser ces obsèques presidentiablemant recommandées en tenant compte du dérèglement climatique.

  7. SAMBA DIA MOUPATA dit :

    Pendant tout ce temps Milandou Anatole le clergé qui faillit à ses obligations reste sourd muet. Parfait kolélas longtemps muet reprend du service et se déclare à nouveau candidat pour reprendre acte de la parodie d’ élection de son corrupteur Sassou en 2021 . Quant à l’escroc Tsaty Mabiala lui veut gardé ses privilèges d’opposant corrompus pendant 2 ans encore .

  8. Bulukutu dit :

    Ce territoire colonial est une cause perdue. Il faut tout recommencer pour bâtir une vraie nation.

  9. iam dit :

    Marc MAPINGOU soutient l’écrivain Congolais
    Alain MANBACKOU . Ils ont osé s’attaquer à Alain Mabanckou II .
    Le changement climatique a désormais des répercutions dans le dérèglement mental de ceux qui dirigent le Congo Brazzaville. Confronté à une crise sans précédent , et en panne d’imagination, la dernière trouvaille de diversion du pouvoir de Brazzaville serait de salir Monsieur Alain Mabanckou, notre fierté , la fierté d’une Afrique qui fait entendre sa voix et qui participe à l’universalité.
    Alain Mabanckou n’a jamais versé le sang des innocents ni participé au pillage de son pays , ce qui n’est pas le cas de ceux qui ont pris le Congo Brazzaville en otage. Alain Mabanckou est un honnête homme qui écrit des livres et parle de son pays avec fierté parceque le Congo Brazzaville est un beau et grand pays. Comme tous les congolais , Alain Mabanckou est indigné de voir son pays s’effondrer sous l’impuissance et l’indifférence des médiocres qui ont volé le temps historique de plusieurs générations .
    Alain Mabanckou continuera à écrire des livres comme autrefois , Erasmus de Rotterdam , Victor Hugo , Brecht , George Orwell , Sony Laboutansi , Mongo Beti , Milan Kundera et bien d’autres… Notre compatriote Alain Mabanckou combat la tyrannie , et ce guerrier de l’esprit a toujours considéré sa plume comme une épée tout comme la plupart des écrivains engagés.
    En faisant le serment de se battre pour la Liberté et la Démocratie au Congo , il a conquis nos coeurs. Évidemment , son talent ne pouvait pas plaire à des gens qui ont toujours prôné la violence .
    Sous le règne D’Hitler , il y eut un certain Goebels , propagandiste qui sortait son pistolet lorsqu’il entendait le mot Culture . Goebels ordonna les autodafes des écrivains juifs autrichiens et allemands comme Stéphane Zweig, Thomas Mann. Quoi d’étonnant de voir le pouvoir de Brazzaville brûler les livres ou interdire à Alain Mabanckou de revoir son pays , tout simplement parce que en étouffant la liberté ou en emprisonnant des activistes de la société civile ou des citoyens pour leurs opinions , c’est un signal d’avertissement pour dire qu’au Congo pour vivre heureux , il faut savoir se taire.
    Dans ce climat délétère , Alain Mabanckou n’a pas sa place dans une république de cauchemar.
    Qu’attendre d’un pays comme le Congo dont la classe politique est composée la plupart du temps par des hommes fermés à la culture ?. Ces philistins ont tué l’intelligence et le talent le jour où ils ont inauguré les assassinats d’artistes en tuant Franklin Boukaka alors que ce dernier , voulait tout simplement corriger les moeurs en riant .
    Alain Mabanckou continuera à écrire ses livres qui nous transportent et qui nous rappellent le Congo de nos enfances tout en nous projetant vers un Congo meilleur malgré cette longue nuit .
    Le monde entier aime lire Alain lire Alain Mabanckou tout simplement parce que c’est un grand et bon écrivain humaniste.
    Quelques activistes défenseurs de mauvaises causes ont été instrumentalisés par un pouvoir inculte et borné pour insulter et salir Alain Mabanckou ignorant qu’on ne s’attaque pas à une icône. Pourquoi , les dirigeants du Congo les plus lucides , n’auraient pas la réaction du général de Gaulle , lorsque certains à une époque en France pour ses prises de position politique ont diffamé Jean paul Sartres , le président de la république dira « On ne s’attaque pas à Voltaire ». La grandeur d’un pays , n’en déplaise à cet autre perroquet du régime , se reconnaît par la qualité de ses intellectuels.
    Alain Mabanckou fait la grandeur de notre pays.
    Nous devons faire l’économie de notre mépris comme disait Chateaubriand , et laisser les nécessiteux se complaire dans des rôles infâmes et sans lendemain.. Ils ont choisi de faire l’apologie de la sottise en exécutant les ordres des abrutis, acclamés par d’autres sybarites qui connaîtront bientôt la débâcle des délices de Capoue .
    Mon cher Alain Mabanckou , nos adversaires n’ont pas lu , ne connaissent pas l’opéra et le théâtre . Tu peux comprendre pourquoi ils sont fermés à la culture et à la beauté des choses.
    Nous sommes différents d’eux car ils sont insensibles à ce qui élève l’âme.
    Je connais ton goût pour les beaux chapeaux. Ton élégance t’a toujours commandé d’ôter ton chapeau en signe de révérence devant une dame ou un grand Seigneur. Si un jour au hasard de tes promenades , tu rencontres un soi disant président de la république prétentieux et qui a massacré et affamé son peuple , garde ton chapeau et fais lui comprendre par ton indifférence que l’histoire ne retiendra jamais son nom ni son passage sur terre , parceque l’ on ne retient jamais les noms des tyrans , en revanche fais lui savoir que tu es un grand écrivain qui aura marqué ton époque et ton talent survivra au temps. Michel Butor disait : « les mots écrits sont une victoire contre la mort ».
    Mon cher Alain Mabanckou , désormais tu sais comment te tenir lorsque les chiens aboient et quoi dire à leurs maîtres qui les dressent mal.
    Ton frère , Marc Mapingou Mitoumbi

  10. val de Nantes dit :

    Demandez à KOLELas en quoi son élection au perchoir pourrait changer le cours de l’histoire politique de notre pays ?.
    Comment peut il lier son graal politique au développement économique de notre pays ?
    Qu’est ce qu’un premier MINISTRE encadré par des parlementaires vétilleux sur ( la res publica) ne ferait pas à la place d’un imposteur au sommet du CONGO ?
    SASSOU nous a largement prouvé l’inutilité de cet ovni institutionnel ,et notre pays ne souhaite plus en renouveler l’expérience .
    Le passé politique, symbolisé par SASSOU, ne peut nous servir des modèles politique de demain .
    Nous tournons la page des présidentielles futiles au CONGO pour en rédiger une autre basée sur la raison congolaise .
    Ce totemisme institutionnel anachronique ne cadre plus avec les exigences du moment Il est des envies oniriques qui vous ouvrent les portes du moyen âge ,alors que nous sommes entrés dans une autre civilisation .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.