CAISSE SIPHONNÉE : OÙ EST PASSÉ L’ARGENT DU PÉTROLE CONGOLAIS ? 1,5 MILLIARD DE DOLLARS VOLÉ

La République du Congo, troisième plus gros producteur de pétrole d’Afrique Subsaharienne, est au bord de la faillite. En juillet 2019, le pays a reçu plusieurs millions de dollars du FMI dans le cadre de son quatrième plan de sauvetage. 

Au cœur de cette économie chancelante et pétro-dépendante se trouve la société pétrolière nationale SNPC, véritable boîte noire en proie à des scandales de corruption depuis sa constitution en 1998.

Dette PIB_website.jpg

Sous la pression du FMI, certains comptes et contrats pétroliers jusque-là dissimulés ont enfin été dévoilés au grand jour. Notre analyse exclusive de ces documents permet de mieux comprendre pourquoi le Congo perçoit d’aussi maigres revenus pétroliers – l’équivalent en dollars de moins de 3 % de sa production totale de pétrole et de gaz en 2017, selon l’Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE). Nous révélons d’apparentes pratiques commerciales abusives utilisées par les sociétés pétrolières étrangères et des millions de dollars de fonds manquants. Nous faisons notamment ressortir les éléments suivants :

  • La SNPC supporte un passif s’élevant à 3,3 milliards de dollars adossée au pétrole, jusqu’à la dissimulé et qui pourrait élever le total de la dette publique du Congo à près de 13 milliards de dollars – soit plus d’un tiers supplémentaire par rapport aux dernières estimations du FMI
  • Sur cette somme, fin 2018 la SNPC devait 2,7 milliards de dollars (l’équivalent de 24 % du PIB congolais) à des géants pétroliers, dont Total, Chevron et Eni. Ce passif représente principalement des coûts opérationnels couverts par ces majors pour le compte de l’entreprise d’Etat. Néanmoins, notre analyse expose que ces sociétés peuvent recouvrer un vaste éventail de dépenses, dont les salaires et cotisations de retraite des employés, leurs frais médicaux, de transports, communications, logement ou encore les frais de scolarité de leurs enfants. Elf, le prédécesseur de Total, est même parvenu à faire passer un « bonus de signature » de 50 millions de dollars – une commission unique versée à la signature d’un contrat, et représentant une source importante de revenus pétroliers pour l’Etat – comme l’un de ses frais, et donc à facturer au Congo des intérêts sur ce soi-disant « prêt ». Il semble effectivement que les représentants de l’Etat auraient consenti à subventionner les frais généraux de certaines des plus grosses compagnies pétrolières du monde.
  • Eni, géant pétrolier italien coté en bourse, aurait passé plus de 280 millions de dollars de dettes de la SNPC par pertes et profits dans le cadre de renouvellement des permis ; ce dernier fait justement l’objet d’une enquête pour corruption menée par le parquet de Milan et d’une récente investigation de Global Witness. Notre analyse soulève d’autres questions importantes sur ces accords et les arguments commerciaux pouvant justifier cette apparente annulation de dette.
  • Entre 2016 et 2018, 156 millions de dollars de dividendes destinés à l’Etat congolais – l’unique actionnaire de la SNPC – semblent avoir disparu. Où est passé cet argent ?
  • Fin 2018, des entités principalement non-identifiées devaient 1,18 milliard de dollars à la SNPC – soit davantage que son chiffre d’affaires annuel. À qui la SNPC a-t-elle prêté de l’argent, et pourquoi ?

De manière générale, notre enquête permet de mieux comprendre les flux financiers et pétroliers dans l’une des kleptocraties les plus durables du monde. Nous y livrons un éclairage unique sur les rouages internes d’une société pétrolière nationale, des entreprises généralement opaques qui contrôlent une énorme 90 % de réserves mondiales connues.

Nous exhortons le gouvernement congolais et le FMI à examiner méticuleusement le passif de la SNPC lors des prochaines planifications budgétaires, et notamment des éventuelles analyses de viabilité de la dette. Le FMI, le comité national de l’ITIE ainsi que les autorités et les citoyens congolais devraient exiger que la SNPC fasse preuve de clarté sur le recouvrement des sommes dues et prêtées par l’entreprise d’Etat, ainsi que sur les millions de dollars manquants. Lire la suite sur globalewitness.org

SOURCE : GLOBAL WITNESS

FILM INTÉGRAL – TABLE RONDE SUR LA JUSTICE TRANSITIONNELLE AU CONGO-BRAZZAVILLE : Justice pénal pour les crimes de sang ; Fin de l’impunité ; Non à la vengeance ; Réparation pour les victimes ; Réconciliation et refondation du Congo-Brazzaville…

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

16 réponses à CAISSE SIPHONNÉE : OÙ EST PASSÉ L’ARGENT DU PÉTROLE CONGOLAIS ? 1,5 MILLIARD DE DOLLARS VOLÉ

  1. Droit de vérité dit :

    A cette question, ma modeste réponse.
    L’argent du pétrole congolais sert au tyran d’oyo de corrompre tous les groupes d’intérêts français et occidentaux dans le monde afin de se maintenir au pouvoir et ainsi échapper à la vindicte populaire des crimes qu’il n’a cessé de commettre depuis au Congo.
    Les enquêtes par Éva Joly et tout récemment par un groupe canadien ainsi que la misère imposé au peuple congolais le prouvent chaque jour.

  2. Anonyme dit :

    Nous avons à faire à des prédateurs sans consciences pas à des politiques.

  3. Ku Ibiti dit :

    Si on n’y prend garde, ce fameux Christel va diriger le Congo dans les mois qui viennent….C’est triste à dire mais c’est la vérité…

  4. VAL DE NANTES dit :

    Cet argent va lui servir à acheter des moutons congolais formatés à leurs désirs dantesques .
    Ce CONGO est à déconstruire ,car il est assis sur des fables , fabliots , racontant des récits divins de SASSOU .
    Reconstruire ,c’est se débarrasser des fardeaux institutionnels inappropriés aux exigences de la naissance d’un CONGO intelligent .

  5. sassou sera puni dit :

    CESSEZ D’ÊTRE TRAITÉ DE LARIS-KONGO, NIBOLEK ET NORDISTE AVANT ET APRES SASSOU DÉGAGE ET POURQUOI? https://www.youtube.com/watch?v=C8I1XZYi5S8

  6. Bilamou dit :

    Nous avons à faire à des prédateurs sans consciences pas à des politiques.

  7. Bilamou dit :

    Les Congolais sont ‘il un peuple, le plus désorienté de la planete, incapable de mettre hors d’état de nuire, un trian, criminel, assassin, génocicidaire, terroriste avec bande d’ assassins, criminels, volueurs de grands chemin ?

  8. Bilamou dit :

    Ce qui se passe au Congo, ne peut se passer qu’au Congo, car les gens ont trop peur, il y a trop de division, de tribalisme, trop de fausses croyances. Comment un idiot comme Sassou Nguesso, son fils Kaka et sa bande de malfaiteurs peuvent ‘ ils sans inquiétude faire souffrir les Congolais, les mettre en esclaves, dresser les tribus les uns contre les autres et se livrer aux génocides repétés?

  9. Bilamou dit :

    « L’autopsie d’un Etat totalitaire – Crimes d’un génocidaire Sassou Nguesso, accusé, répondez » !
    « L’autopsie d’un Etat totalitaire : Crimes d’un génocidaire Sassou Nguesso, Accusé, Répondez ! » est disponible depuis ce vendredi, 6 septembre, en France. Un pavé de 486 pages signé de Me Maurice Massengo-Tiassé, docteur d’Etat en droit, vice-président de la Commission nationale des droits de l’homme du Congo, actuellement, en exil involontaire en France. Sans jeu de mots, l’ouvrage est un réquisitoire tel qu’on n’en a plus vu depuis l’ère de feu le maréchal, Mobutu Sese Seko (ex-Zaïre actuelle République démocratique du Congo) et de feu le général, Idi Amin Dada (Ouganda).
    La liberté de ton de l’auteur ne se manifeste pas seulement chez les Africains. La France et ses dirigeants successifs en prennent pour leur grade. Dans le sous-chapitre intitulé « François Hollande est solidairement responsable du génocide au Congo », l’auteur n’y va pas de main morte : « Avec Hollande et son dauphin Macron, Denis Sassou Nguesso ne craint absolument rien. Il a très facilement pris l’ascendant sur eux car ils sont très dociles et n’ont pas la poigne et le charisme de Sarkozy ».
    Parlant de François Hollande, Maurice Massengo-Tiassé l’accuse « qu’en donnant son feu-vert à Denis Sassou Nguesso d’organiser son pseudo-référendum (en octobre 2015), autrement dit, d’organiser son coup d’état constitutionnel, François Hollande, et donc, la France, porte la responsabilité historique d’asséner le coup fatal au peuple congolais. Il s’associe ainsi au crime sans impunité ». Cette accusation à l’endroit de l’ancien président français est très grave. L’auteur se justifie, cependant, en indiquant que « Le silence de la France face à ce génocide du Pool (post-élection présidentielle de mars 2016) qui, comme chacun le sait, est la conséquence directe de ce permis de tuer et de massacrer qui avait été accordé à Denis Sassou Nguesso par François Hollande ».
    Pour Massengo-Tiassé, « François Hollande et son dauphin Emmanuel Macron et leurs amis très hypocrites de la gauche ont toujours accusé Nicolas Sarkozy d’avoir, je cite ‘foutu le bordel en Libye’ mais ils se sont toujours gardé de dire que ‘François Hollande a foutu lui aussi le bordel au Congo en accordant à Denis Sassou Nguesso le permis de tuer et de massacrer son peuple en toute impunité’. La constitution du 25 octobre 2015, imposée aux Congolais et reconnue par la France mentionne bien à son article 96 l’impunité et l’irresponsabilité de Sassou pour ses crimes ».
    En fermant les yeux sur ce crime de génocide avéré, le président Macron a, également, choisi de rester sur la même ligne que son mentor François Hollande. « Voilà pourquoi Emmanuel Macron qui n’ignore point l’existence de ce génocide du Pool comme en témoignent d’ailleurs les images satellitaires dont il a forcément eu connaissance bien avant tout le monde, continue de considérer le génocidaire Denis Sassou Nguesso – qui a commis des crimes contre l’humanité et devrait se retrouver à la CPI -, comme un homme fréquentable et le grand interlocuteur de la France sur les questions de paix en Afrique », relève, ironiquement, Maître Maurice Massengo-Tiassé.
    « La France doit retrouver les valeurs humanitaires en favorisant une vraie démocratie en Afrique… La France a abandonné le principe de la conditionnalité de l’aide française aux seuls pays engagés dans le processus démocratique, de la bonne gouvernance, de l’alternance politique et du respect des droits de l’homme… La coopération internationale ne doit pas être une générosité sournoise qui encourage des dictateurs entretenus aux frais des contribuables français ».(Af: Education)

  10. Anonyme dit :

    Tant que les congolais ne s’uniront pas vous continuerez à souffrir. Je m’adresse plus particulièrement aux congolais du sud qui pensent que les nordistes soutiennent sassou nguesso. Les soutiens de ce cancre sont en majorité dans le sud du pays tant que vous n’aurez pas compris, il n’y aura pas de miracles. À BON ENTENDEUR SALUT

  11. Dieu m'a dit. dit :

    Plus de cent médias répartis dans 77 pays, regroupés au sein du Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ), dévoilent le résultat d’une enquête de neuf mois. Intitulée « Panama Papers », elle rend publique l’identité des clients de Mossack Fonseca, une firme panaméenne chargée de créer et domicilier des sociétés basées dans des paradis fiscaux. Plus de 214 000 entités offshore sont impliquées dans les opérations financières dans plus de 200 pays et territoires à travers le monde, selon le consortium.

    Voici la liste des congolais ayant directement et indirectement des comptes offshores. En premier lieu kiki angwalima ( en lingala voleur de grand chemin), le fils de son père, promu à la magistrature suprême au Congo Brazzaville par son tyran et dictateur de père. Viennent ensuite les autres membres du clan ou de la tribu mbochi (la liste non exhaustive).

    Essayer de convertir ses millions de dollars et d’euros en cfa, vous tomberez des nues. C’est une bande de racailles qui ne méritent rien d’autre que la guillotine. Sans aucun scrupule ni pitié pour les congolais qui rament et crèvent, ils continuent de voler et d’arnaquer le Congo et les congolais. Sont ils vraiment des humains ? Non j’en doute. Cette voracité et ce boukage sont innommables

    En mémoire le détournement récent de 19 millions d’euro (plus de 12 milliards de frs cfa) volés par Sassou Dénis, saisis et confisqués dans une banque d’état de Saint Marin, au cours d’une enquête contre un courtier français coupable de blanchiment d’argent pour le compte de Sassou. Sans oublier les fastueuses dépenses bling bling de cette maudite famille, exactement comme les Duvaliers.

    A lui tout seul Christel Sassou alias kiki angwalima a volé près de 2 000 milliards de franc cfa ( environ 1 857 milliards de franc cfa). Ce pactole est thésaurisé dans les paradis fiscaux. Et que dire des lingots d’or et des malles d’argent cachés à Oyo, dans les coffres forts et les souterrains de leurs différentes maisons qui sont devenues des véritables banques bunkerisés !!!

    L’heure a sonné les signes sont là. Je suis ce peuple du pool brisé et humilié mais jamais rompu. Je suis ce retraité maltraité pour ma propre pension mais je garde l’espérance. Je suis ce boursier sans bourse cependant je continue de cogiter aujourd’hui et demain. Je suis ce fonctionnaire mal payé dont le moteur est à l’arrêt ne fonctionnant que par coup, mais je suis prêt à rugir. Je suis ce jeune qui ne croît plus en l’avenir, sacrifié par la couardise du pseudo politique, ma colère a atteint son summum. Je suis l’activiste pluriel ici et d’ailleurs pas peur de la mort télé commandée, l’amour de mon pays chevillé au corps, loin de la mère patrie je cris ma colère à travers les réseau sociaux. L’heure du grand sacrifice arrive. Elle est déjà là.

    1 – DENIS CHRISTEL SASSOU NGUESSO
    -Banco Privée d’Andorre (BPA) : 825 millions d’euros= 541 milliards 125 millions 196 mille 750 franc cfa
    – Jyske Bank(Gibraltar) Limited :400 millions d’euros = 238 milliards 309 millions 920 mille franc cfa
    – EFG Bank (Gibraltar) Ltd : 150 millions d’euros = 98 milliards 356 millions  461 mille 720 franc cfa
    –Fidelity Bank ( Cayman) Limited : 600 millions de dollars =393 milliards 381 millions 163 mille 800 franc cfa
    –Cainvest Bank and Trust Limited (Cayman) : 60 millions de dollars=35 milliards 746 millions 488 milles franc cfa
    – Arab African International Bank ( Dubai) : 460 millions de dollars=274 milliards 056 millions 408 mille franc cfa
    – Bank of sharjah ( Dubai) : 48 millions de dollars 28 milliards 597 millions 190 mille 400 franc cfa
    – Malayan Banking (BHD- Singapur) : 70 millions de dollars = 41 milliards 704 millions 236 mille Franc CFA
    – Bank of China Limited ( Hong Kong) :340 millions de dollars=202 milliards 563 millions 432 mille franc cfa
    – Mauritius Commercial Bank Limited ( île Maurice) : 8 millions de dollars = 4 milliards  766 millions 198 mille 400 franc cfa

    2- JEAN JACQUES BOUYA
    -Abu Dhabi Islamic Bank (Dubai) : 600.000.000 ( Dollars)
    – Bank of Baroda ( Dubai) : 280.000.000 (Dollars)
    – Agricultural Bank of China ( Hong Kong) : 960.000.000 ( Dollars)
    – Bank SinoPac ( Hong Kong) : 480.000.000 (Dollars)
    – China Construction Bank ( Hong Kong) : 758.000.000 (Dollars)
    – Banque des Mascareignes Limited ( île Maurice) : 152.000.000 ( Dollars)
    – Banco Surinvest S.A ( Uruguay) : 80.000.000 (Dollars)
    –Arab Bank Plc ( Singapur) : 230.000.000 ( Dollars)
    – Banque Pasche Monaco : 12.000.000 ( Euro)
    -Jyske Bank(Gibraltar) Limited : 32.000.000 ( Euro)

    3- GILBERT ONDONGO
    – Banque Pasche Monaco : 3.000.000 ( Euro)
    – The Bank of East Asia Limited ( Hong Kong) : 783.000.000 ( Dollars)
    – Bank Sinopac ( Hong Kong) 271.000.000 ( Dollars)
    – Banco Portugues de Negocios S.A ( Cap Vert) : 40.000.000 ( Dollars)
    – Banco Espiritu Santo S.A ( SFE Cap Vert) : 143.000.000 – Dollars)

    4- RODOLPH ADADA (Actuel ambassadeur du Congo en France)
    –The Oxxy Bank Limited (Belize) : 300.000.000 ( Dollars)
    –Bank of Bermuda Limited ( îles Caiman) : 200.000.000 (Dollars)
    -Fortis Bank Limited ( îles Caiman) : 300.000.000 (Dollars)
    –KB Luxembourg S.A ( Monaco) : 5.000.000 ( Euro)

    5- LUCIEN EBATA
    –Dresdner Bank Monaco : 32.000.000 ( Euro)
    –Capital G Bank Limited ( Bermude) : 420.000.000 ( Dollars)
    –Alexandria Bancorp Limited ( île Caiman) : 60.000.000 ( Dollars)
    –Centrale Van Bank Aruba ( Antilles Hollandaises) : 11.000.000 ( Dollars)

    6 – JEAN RICHARD BRUNO ITOUA
    – Banco del Pacifico S.A ( Panama) : 30.000.000 ( Dollars)
    – Bancafe S.A ( Panama) : 4.000.000 ( Dollars)

  12. Oyo Ekoya eya dit :

    les ngalas soutiennent leur parent dictateur qui ne le sait pas ???
    Leur devise est oyo ekoya eya et voilà il y’a les éboulements de bouya oya ekoya eya eh ben voilà !
    toujours les menaces ! les menaces ! les injonctions à l’union

  13. Oyo Ekoya eya dit :

    @Dieu m’a dit
    Y’a t il une personnalité du Sud parmi ces individus ???
    réponse oya ekoya eya oya ekoya eya ba éboulements eza ko ya eza ko ya eza koya eza koya eza koya oyo ekoya eya ! oyo eya ! oyo eya ! ba éboulements eza ko ya ! eza ko ya ! oyo eya ! oyo eya !

  14. Vérité dit :

    Ah bon? Et Lissouba? « Il a fait pire que Sassou. C’est le plus grand voleur et tribaliste… »

    Eh bien! Régalez-vous du Sassou que vous êtes accueillir à Maya Maya comme votre sauveur face à Lissouba.

    Quel peuple constitué de naïfs guidés par la haine. Tant que vous n’avez pas fait votre mea culpa et tirez les leçons de votre naïveté, sassou vous pissera dessus.

    Vous êtes trop naïfs et haineux pour ne pas dire « hainés » comme dirait l’autre général de paille.

  15. marcel M. dit :

    Global Withness nous eclaire sur une chose tres grave : la cecite volontaire des dirigeants congolais sur les actes malveillants des societes etrangeres : Total (ELF), Eni, etc.
    Cela signifie qu’en realite, nos dirigeants ne sont que des agents commis a la surveillance des matieres premieres du Congo au benefice de la France, l’Italie et autre chine. L’on peut supposer que le Congo n’est pas seul dans cette situation.
    Pour mettre fin a cette situation, il faut que TOUS les congolais se retrouvent autour d’une meme table. Ne dispersons pas nos efforts, autrement nous continuerons a faire le bonheur des etrangers qui nous prennent pour des gosses. Nos sottes querelles les enchantent (diviser pour mieux regner). Ils rient a gorge deployee chaque fois qu’ils voient les pauvres africains crier dans les rues europeennes contre leurs propres pays, etant certains d’avoir atteint leurs buts.

  16. Anonyme dit :

    marcel M.
    QUELLE  » cecite volontaire des dirigeants congolais ». Ne minimisons pas le rôle des mafieux qui pillent allègrement le trésor public Congolais. Les sociétées étrangères profitent de cet état de fait mais se sont bien nos corrompus 5Congolais) qui nous mettent dans cette merde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.