TABLE RONDE : Quelles réformes institutionnelles pour les forces de sécurité et la justice pour l’instauration de la Démocratie au Congo-Brazzaville ? Samedi 15 février 2020, de 13h30 – 18h00 -PARIS

FILM INTÉGRAL – TABLE RONDE SUR LA JUSTICE TRANSITIONNELLE AU CONGO-BRAZZAVILLE : Justice pénal pour les crimes de sang ; Fin de l’impunité ; Non à la vengeance ; Réparation pour les victimes ; Réconciliation et refondation du Congo-Brazzaville…

Ce contenu a été publié dans COMMUNIQUÉS ET ARTICLES, Les articles, Transition Politique et Démocratique au Congo-B. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 réponses à TABLE RONDE : Quelles réformes institutionnelles pour les forces de sécurité et la justice pour l’instauration de la Démocratie au Congo-Brazzaville ? Samedi 15 février 2020, de 13h30 – 18h00 -PARIS

  1. Isidore AYA TONGA dit :

    NOUS EXIGEONS LA LIBÉRATION SANS CONDITION DE TOUS LES PRISONNIERS POLITIQUES DU DICTATEUR SASSOU 8%. SASSOU NGUESSO PRÉPARE LA GUERRE:
    Depuis la fin du procès de Jean Marie Michel MOKOKO et sa condamnation à une peine infamante de 20 ans de prison ferme, le sphinx de l’Alima croyait que tout était terminé.
    Pour cela, il va user de stratagème et de ruse pour que les prisonniers du défi lui demandent pardon. Comme il fallait s’y attendre, DABIRA qui a faillit abattre l’avion de son mentor a vite fait de demander pardon croyant sortir avant la fin de l’année.

    Okombi, qui a été consulté depuis la DGST et qui a eu des rencontres avec SASSOU pendant sa détention, connaissant la ruse de l’homme pour l’avoir pratiqué a refusé de le faire. Et, comme Mokoko a tenu tête au voleur et tricheur invétéré , devant le parlement réuni en congrès, devant le corps diplomatique, l’homme poussé par la drogue s’est bien amusé à faire la leçon de l’humilité, heureux d’avoir roulé dans la farine tous les décideurs français, après leur avoir fait chanter.

    Aujourd’hui, les révélations qui tombent fragilisent ses soutiens extérieurs et même intérieurs. Des réunions du cartel au pouvoir se multiplient. Tout le monde s’inquiètent et même l’inamovible JDO commence à réfléchir à deux fois. Les durs à cuir pensent désormais à provoquer une situation militaire pour créer des troubles , et récupérer la situation.
    Comme toujours, les armes hantent l’homme toute la vie. Cette fois, autour de lui 3 groupes se préparent à déjouer son coup.
    Na mbala Oyo azo koueya https://www.youtube.com/watch?v=zyprMGF-V5U

  2. SITA Armel dit :

    Le Congo Ah Tiari !!!!!
    Faisons attention à ce que nous disons et faisons pour ce qui concerne la République.
    De l’indépendance à la conférence nationale donc 1991, le Congo était jeune et les décès des NGOUABI et autres ainsi que les coups d’Etats devaient primés à la conférence nationale, tout comme la découverte ou l’invention de la première voiture en comparaison de la voiture intelligente actuelle. Ceci dit que nous ne devons plus parler de ce vrai et faux débat qui ne faisait que donner un répit à Sassou. A titre illustratif parmi les erreurs de la conférence nationale c’est l cérémonie de lavement des mains ce qui n’avait et n’aura pas lieu dans aucune constitution mondiale, c’est ce qui justifie quelque part l répétition de l’impunité au Congo. En ce temps là, les lois et la constitution avaient trouvés place dans les tiroirs. Sans vous mentir c’est certain qu’il y avait le dictât à la gestion de l’événement et d’ailleurs permettez de le notifier que c’est la même classe politique qui aujourd’hui ne e stabilise pas avec la cadence actuelle, c’est à dire que le pouvoir prépare un coup et elle suit sans vouloir imposer aussi lancer leur jeux. avez entendus parler le pouvoir des résultats de la conférence nationale? je crois non plutôt que des résultats d’Ewo et de Sibiti.
    Pour moi c’est que les opposants sont le fruit de l’ancien système qui ne se recyclent pas et ne tiennent pas comptent de l’évolution nationale mais dépendent toujours de toute la vielle classe c’est entre eux.

  3. VAL DE NANTES dit :

    Je salue toujours toute initiative visant à solutionner des problèmes inhérents à notre propre erreur politique ,depuis la mort de MARIEN …
    De conférence aux petites conférences éparses sur le juste milieu politique ,le CONGO aura tout essayé pour s’inscrire plus dans l’ataraxie politique que dans la tragédie politique .
    L’équilibre institutionnel est le talon d’Achille de la pensée congolaise .
    Si nous faisons du CONGO notre objet de pensée ,il faut penser l’être CONGO,c’est à dire , son ontologie , l’essence du CONGO .
    Du coup ,nous sommes des sujets de l’objet qui est devant nous (Congo ) ,donc des sujets penseurs .
    Pour penser un objet qui nous est extérieur que nous atteignons par nos perceptions sensorielles (ex , la vue ) ,il faudrait ,au préalable faire une réflexivité cartésienne ,en pensant par soi même pour mieux penser pour soi .
    EXPLICATIONS ..
    C’est le fameux « cogito  » de Descartes .
    Penser par soi même ,c’est s’extraire du doute existentiel , c’est à dire ,se défaire ,de tous les préjugés , de la doxa , pour construire un CONGO au moyen de l’exercice de la raison dénuée des intentions maléfiques …
    LE CONGO EST UN OBJET DE CONNAISSANCE , et non MÉTAPHYSIQUE ..

  4. CONGO ZOBA dit :

    Ba Congolais kaka monoko !

    Sassou azo tambola na Paris ata moto a béta ya mbata aza té.

    Ooooohhh ba combattants ! Ba combattants ! Kaka inoua ya mpamba !

    Sassou était à Paris, Il était où Loufoua loua Nkandji ????

  5. VAL DE NANTES dit :

    @congo zoba
    La guerre numérique est aussi nuisible que la guerre conventionnelle ..

  6. Val de Nantes dit :

    Il faut être fou d’avoir toujours le désir d’assassiner un cadavre au nom du congo, qui n’en est plus un, car l’état de décomposition avancée devrait rebuter Sassou de s’en offrir encore les os..
    Le congo, pour des congolais, n’existe plus que dans notre imagination.
    Nous sommes devant une néantisation du pays.
    Si ,pour certains, ce Congo est celui qu’ils avaient idéalisé, ils doivent se faire psychanalyser..
    Il nous reste qu’à lui prononcer l’oraison funèbre pour qu’on arrêtât cette triste illusion..

  7. Val de Nantes dit :

    Accrochez vous au pétrole mais ayez la mansuétude de nous céder le pouvoir.
    Le pétrole ne peut-être la cause des causes de notre pays ,la solution à toutes les problématiques existentielles que rencontre
    notre pays est l’utilisation efficiente de nos ressource humaines ….
    L’homme prométhéen est celui qui part de zéro pour se construire une vie bonne à partir de l’utilisation de sa matière grise.
    L’échec de Sassou est une illustration du triomphe du négre senghorien .

  8. Ngouri dit :

    Il faut un peu équilibrer la stratégie. Vous faites un travail extraordinaire avec la TABLE RONDE. Mais il ne faut pas rester sur ce point élitaire. La lutte pour la libération du Congo exige que les informations publiés ici sur Congo liberty ne se faoalisent pas seulement sur la table ronde. Il faut s’atteler à pubier aussi les images.Il y a tellement des sujets à aborder qui ne peuvent aussi pris en compte pour mieux expliquer le comportement de Sassou Nguesso , le génocidaire, criminel et son rßéseau mafieux qui pille le Congo, massacre les populations du Congo. Il est très important de montrer les images, les témognages, de continuer avec les interviews télévisées et sonores des nombreux acteurs et mettre complétement à nu et cela de manière bien soutenue le caractère mafieux, criminel, génocidaire de Sassou Nguesso et son régime. Ce qui est à déplorer est de constater que Congo Liberté et d’autres Web Site qui sont pour la libération du Congo n’ ont presque pas publier les images satelitaires, les videos avec des témoignages poignants qui relatent le génocide des Laris dans le Pool et les livvres écrits par Mr Dominique Nkounkou, Modileno Massengo etc sur ce sujet ne pas du tout écho ici. Christel Sassou Nguesso est inquiété par la justice de la France. Il est important que ce sujet et la position de ce Monsieur qui vole à ciel ouvert l’argent du peuple congolais, ainsi que celle des autres membre du clan Sassou soit largement commenté et la montrer aux yeux du monde.Dans notre lutte traiter les sujet comme celui des disparus de Beach ainsi que des autres massacres, des malversations financières, de la malgouvenance, de la corruption accentuée du régime Sassou est un exercice à long terme.Le régime Sassou continue à cause de notre manque de combativité á long terme. Ce qui existe au Congo ne se passe qu’on.Comment peut on laisser un assassin, génocidaire, criminel, terroriste et sa bande régner si longtemps comme en terre conquise. Il faut aussi dénoncer avec force le jeu de la France officielle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.