La dérive des intellectuels du Pool au Congo-Brazzaville

Sassou et son fils Parfait

Patrice Aimé Césaire MIAKASSISSA

La démocratie ne peut et ne doit être une escroquerie intellectuelle des élites afin d’asservir tout un peuple. Le savoir est un pouvoir car l’on peut aussi bien éclairer les gens que les induire en erreur.

Le devoir des intellectuels dans une nation est d’édifier le peuple sur les véritables enjeux qui nous permettent de tous vivre en harmonie avec les lois que nous aurions tous choisies au travers de la Constitution.

Il est temps de sortir de notre zone de confort pour arpenter les sentiers battus pavés de cailloux, de sable et de boue afin de faire face à l’érosion qui ne cesse de gagner du terrain dans notre pays.

Alors que le Congo-Brazzaville va mal très mal à cause de la dictature qui nous empêche de nous épanouir, surgit ça et là pour l’élection présidentielle de 2021 des candidatures fantaisistes soutenues par certains d’entre nous pourvus d’un bon sens et de beaucoup de retenue.

Le repli identitaire s’invite dans une pré-campagne présidentielle qui n’est qu’une étape en Afrique pour valider des autocrates avides de pouvoir. La démocratie a été dévoyée de sa magie initiale, celle du pouvoir du peuple donnée aux dirigeants pour le bien être de toute la communauté comme cela se passe sous d’autres cieux.

Seule compte en Afrique, notamment au Congo-Brazzaville, l’élection à la présidence de la république comme en France, d’un monarque républicain, un homme omnipotent, omniscient, dans une république de petits copains et coquins. Dorénavant s’y ajoutent les enfants, les concubines et les courtisans pour compléter le tableau.

Alors qu’ailleurs les grands enjeux sur le monde de demain que nous voulons laisser à nos enfants se dessinent, notamment le réchauffement climatique, la sécurité sanitaire, l’emploi, l’éducation, les Congolais comme pris dans une hérésie scientifique ne pensent qu’à une élection présidentielle dont on sait qu’elle n’est que la propriété du despote qui en dispose à sa guise au point de penser à la transmission du trône à son rejeton. Même certaines églises de réveil, longtemps endormies, adoptent la même stratégie de céder le troupeau de Dieu aux enfants ou en co-gestion entre frères afin de mieux capter la manne financière des fidèles ; Le business à tous les étages. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, les résultats ne sont pas brillants et les scandales tant en politique que dans ces ministères de Dieu se succèdent à un rythme effréné. Plus personne ne sait à quel saint se vouer, les premiers ayant choisi ceux qui donnent du lait. Le monde tourne mal.

S’agissant du Pool, alors que notre démocratie est vraiment malade, l’on nous propose, et nous ne pouvons pas le refuser en tant que démocrate ou républicain, les deux enfants terribles de la contrée, qui jusque là n’ont brillé que par leur traitrise à l’égard de ceux qu’ils étaient censés défendre les intérêts.

Sassou et son complice NTumi

L’un a été laissé ainsi que toute sa famille dans les mains du duce, dont il fut un ministre fantomatique pendant des lustres sans aucun bilan tangible pour l’amélioration du quotidien des Congolais ; L’autre est le cheval de Troie qui sème la terreur dans son propre fief avec la complicité dorénavant prouvée du monarque afin de faire régner le chaos et la désolation. Tout ceci pour que l’on tourne la tête ailleurs pendant que toute la case Congo est en train de brûler. Il fut par ailleurs un de ses ministres délégués, rebelle maintes fois réhabilité, et dont les dernières revendications lors du dernier grabuge furent la reconstruction de sa demeure et des indemnisations pour mener grand train comme un seigneur de guerre qu’il se persuade être et dont la seule philosophie est le mysticisme confinant à l’obscurantisme. Un prestidigitateur en somme !

Ils ont mis le désordre dans le Pool sans se justifier jusqu’à ce jour. Les enfants, aussi bien du Nord que du Sud ont perdu leur vie dans cette guerre absurde, pendant que la vie continue pour d’autres.

Alors qu’est-ce qui poussent certains d’entre nous à proposer la candidature de ces deux êtres cyniques, froids, calculateurs à une parodie d’élection présidentielle qui ne servira qu’à valider encore une fois une dynastie bien ancrée ?            

Tout Homme a un prix, et il ne serait pas étranger qu’après le casse du siècle opéré au Congo-Brazzaville que certains émissaires chargés de billets de banque ou de RIB (relevé d’identité bancaire) des uns et des autres, aient déjà commencé de faire leur travail d’approche.

Après avoir sacrifié les Présidents Fulbert Youlou et Masssamba-Débat, ces derniers se lancent dans une entreprise suicidaire qui consisterait à livrer tous les ressortissants du Pool à ceux qui pensent que ce sont les derniers mohicans, résistants, à l’installation d’un règne familial à la tête du Congo-Brazzaville.

La raison semble quitter le Pool jadis la locomotive du pays. Les raisons purement alimentaires ou matérielles ni la précarité ne pourraient suffire à brader la dignité qui est la marque de fabrique de ce peuple. Ne dit-on pas qu’autres temps, autres mœurs ? Par ailleurs nous savons tous que ce ne sont pas les diplômes qui font les Hommes d’État. Les deux premiers présidents du Pool en étaient dépourvus, mais avaient avec eux le bon sens politique et l’amour de la nation dont ils n’avaient peut être pas le monopole.  

Il est temps de tourner la page car l’on ne fait jamais du neuf avec du vieux. Au bout de plus de 59 ans d’indépendance, le peuple congolais a assez des femmes et d’hommes capables de relever le défi et de porter le flambeau pour la construction d’un Congo uni et prospère dans la cohésion nationale.

Tant il et vrai qu’actuellement la sociologie politique voudrait que l’on soutienne un ressortissant de sa région, de son ethnie, de sa tribu, de son village, ces candidats manquant souvent de projet de société, il est aussi temps de voir plus loin que le bout de son nez pour aller débusquer cette Congolaise ou ce Congolais qui nous sortira de la mouïse.

Nos régions qui ont du talent ne peuvent être prises en otage par certains qui en ont fait un fond de commerce politique pour prospérer sur la misère des autres tout en oubliant que le bonheur ne vaut que lorsqu’il est partagé.

Pour ma part et après l’avoir maintes fois écrit, il y a lieu de changer notre façon de faire de la politique au lieu de toujours faire appel aux vieilles ficelles  qui ne servent qu’à pérenniser un système désastreux pour tous. Ce n’est pas non plus notre souhait à tous.

Le débat est légitime et chacun peut choisir son candidat. Mais en ces temps si durs pour notre beau pays qui se défigure au jour le jour, un changement radical s’impose et notre réflexion à tous doit s’y atteler ; Aux grands maux, les grands remèdes comme disait l’autre.

Le départ du système mafieux actuel est une nécessité absolue pour que le peuple congolais retrouve sa dignité. Les combines d’arrière boutique pour allonger ou rallonger au delà du raisonnable la souffrance du peuple congolais est inutile. Le Congo-Brazzaville va mal et pour changer il faut changer l’image.

Ce n’est pas que le département du Pool qui va mal mais tout le Congo-Brazzaville. Les Congolaises et Congolais du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest ont le droit et le devoir d’apporter leur contribution pour la renaissance de notre pays maintenant abonné aux faits divers. Les affrontements de femmes et d’hommes du passé qui ont un lourd passif n’ont plus cours.  

C’est Albert Camus qui écrivait : «Faites attention, quand une démocratie est malade, le fascisme vient à son chevet mais ce n’est pas pour prendre de ses nouvelles.»

Mais quand la dictature s’installe c’est pire, car nous y sommes.

Patrice Aimé Césaire MIAKASSISSA

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

29 réponses à La dérive des intellectuels du Pool au Congo-Brazzaville

  1. Anonyme dit :

    Tout est faux dans ce pays totalement délabré.
    Pays totalement corrompu jusqu’a la moelle. Une véritable troupe de théatre de mafiosos hypocrites ou tout à chacun y trouve son compte et y joue sa partition dans la perpétuation de ce système parfaitement mis en musique par son chef d’orchestre, le tyran de l’Alima, sassou nguesso.

  2. Isidore AYA TONGA dit :

    POURQUOI LES INTELLECTUELS, POLITICIENS ET MILITAIRES TREMBLENT-ILS DEVANT SASSOU NGUESSO AU PAYS? https://www.youtube.com/watch?v=YazF01O2WVs

  3. SAMBA DIA MOUPATA dit :

    Cher patrice , intellectuels. Q’en reste t-il au pool ou même au congo Brazzaville ? Je pense que seul Alain Mabanckou se distingue , puisque Obenga à montrer au grand jour combien il est médiocre . Cher frère je vais te surprendre même Moudileno Massengo n’était pas un intellectuel mais juste un diplômé de droit , parce qu’un intellectuel ne peut -être ami de Yoka Emmanuel ou Ngollodéllé des tortionnaires parents de Sassou . Les diplômés du pool n’ont jamais réaliser les conséquences de la traîtrise de Mouzabakani Félix et Ange DIAWARA en 1968 , car c’est Diawara qui demande à la Defense civile de désarmer et maintenant c’est les kolélas de père en fils qui font ce sale boulot dévastateur .

  4. Hypocratus dit :

    Ils prétendent à la vertu sur la « volaille » euh, mais vachement singulière et inversement débonnaire, hum! Par une frange d’hypocrites tout de même aux pseudos à consonance ‘bichi’ Senguélé, curieusement…

    Et oui, risibles le ronflement à l’église, la titubation de l’ivrogne, le petit homme qui se baisse pour passer sous l’Arc de Triomphe.

    Oh ouais, parler classiquement d’un phénomène spectaculaire, qui tient de la farce.

    P O U A H !

  5. Lucien Pambou mKAYA mVOKA dit :

    Bonjour à tous mes freres et soeurs congolais/ VIVE LE RESEAU CONGOLAIS

    je suis en campagne municipale sur une liste de droite larem lr car j ‘ai ete conseiller municipal de ma ville sous sarkozy de 2008 a 2014

    J INTERVIENS MOINS SOUVENT SUR CONGO LIBERTY

    Mais je rigole car les faits me donnent raison a propôs du RESEAU QUE J UTLISE POUR VOUS EXPLIQUER CE QU EST DEVENU LE CONGO

    UN RESEAU

    J ATTENDS VOTRE RECONAISSANCE ANALYTIQUE
    JE RIGOLE BIEN SUR VOICI

  6. VAL DE NANTES dit :

    L’analyse fléchée de PATRICE est inopportune en ce moment où il est plus question de saborder ce régime sanguinaire que de stigmatiser une catégorie de population issue de la même région …
    L’auto-mutilation ethnique est devenue un exercice cérébral pour libérer la phobophobie qui sommeille en nous ..
    La réponse à cette pourriture politique n’est pas de leur apporter des éléments de satisfaction dans leur grille de lecture politique ,mais de leur montrer combien il est inutile de corrompre les esprits de quelques uns ,car la plupart sont déterminés à les voir plier bagage ….
    Ces analyses maladroites sont de nature à enhardir les pratiques criminelles qui ne renforcent que leur penchant criminel .
    Cher PATRICE ,
    Si vous avez dans votre foyer un enfant parmi vos enfants aimant le foot ,la meilleure façon d’aiguiser davantage son goût de foot ,c’est de lui montrer les matchs de foot .
    C’est l’esprit de votre enfant ,qui est conditionné et donc corrompu par ce jeu ;car il en a fait un objet de désir …
    Pour autant ,tous vos enfants ont ils le désir du désir du fils corrompu par ce jeu ?
    Votre maladresse intellectuelle porte ombrage à notre région ,et je comprends qu’une partie ontologique de vous ne vibre pas pour elle …
    Vous exposez plus le pool que vous ne le protégez …
    J’ose espérer voir institutionnaliser à coup de marteaux ,ce dont nous avons envie actuellement …

  7. sassouland en phase terminale dit :

    Dixit Sassou Nguesso, le fils du Diable « Père, j’ai toujours été fidèle à tes enseignements. Je suis ton seul héritier sur Terre, j’ai fait subir le pire à ce peuple du Congo. Je l’ai affamé, empoisonné, violé, humilié, terrorisé, traumatisé, j’ai massacré des villages entiers, fait couler des torrents de sang et des larmes… J’ai couché avec mes filles, mes nièces, mes belles-sœurs, les femmes de mes collaborateurs, de mes amis, les filles de mes amis… Je suis le Mal… Qu’est ce que j’ai raté? Père dis moi.»
    Le combat contre le dictateur Sassou Nguesso n’est pas que politique mais également spirituel et pourquoi? Décryptage dans cette vidéo. https://www.youtube.com/watch?v=x0mxudtXJsk

  8. Anonyme dit :

    Le titre légitime de l’article ci-haut aurait pu être: Le « Lar*sme » Pseudo Intellectuel. En effet, ce néolôgisme botulien est de notoriété publique et même éditoriale; c’est le moins qu’on puisse dire. Mais il est dommage de ne pas retrouver de tels ingrédients essentiels, dans la nourriture pimentée de l’esprit que nous sert généreusement cette dense publication du jour, laquelle est d’assez bonne qualité. Malgré tout.

  9. Anonyme dit :

    « J ATTENDS VOTRE RECONAISSANCE », le mot est lâché, ce MONSIEUR pambou attend de la reconnaissance. Mais il y a bien longtemps que l’on avait compris cette quête éfrénée de votre part, ceci aurait pu être le cas si vous n’aviez pas choisi l’ambiguité.
    Ce qui vous est reproché MONSIEUR pambou, vous qui vous attribuez, du haut de votre superbe, le rôle de découvreur du réseau Congolais alors que tout à chacun ayant un peu de recul à parfaitement compris qu’une mafia fonctionne en réseau et sur ce point vous n’avez rien découvert ni inventé. C e qui vous est reproché c’est votre acharnement à nous rabâcher avec le terme réseau sans en citer le principal acteur VOTRE président sassou, pour noyer les responsabilités de ce dictateur infâme dans une nébuleuse analytique réseautale.
    Cette reconnaissance tant recherchée vous auriez pu l’obtenir et en aviez les moyens pour le faire si vous n’aviez pas choisi le chemin de la compromission.

    « Si tu es neutre en situation d’injustice alors tu as choisi le côté de l’oppresseur »
    Desmond TUTU

  10. VAL DE NANTES dit :

    le réseautalisme du grand PAMBOU relève de la théologie chaotique du CONGO .L’on ne peut dissocier la décadence du CONGO de cet entrelacs dogmatique et loufoque ,qui ne sert nullement les intérêts du pays .
    Ce coronavirus réseautal ne saurait à lui même ,si tant est qu’il existe, expliquer la déshérence de notre pays ..Maintenant en faire l’éloge ,pour lui faire porter tous les maux ancestraux , dont notre impensé institutionnel ,me semble un raccourci pathologique .
    Il y a bien des CAUSES intelligibles atteingnables par la raison congolaise , qui peuvent parvenir à faire « un inventaire à la Prévert  » des dysfonctionnements dont souffre le malade congolais .
    l’explication résaeutale ,subterfuge ,par excellence ,de PAMBOU nous renvoie aux grands thèmes de la mythologie SASSOUISTE.
    Je ne saurais pas tenir la dinde dans le marron ,à propos de cette mystérieuse secte à laquelle Pambou accorde tant d’importance,tant son existence tient de la métaphysique ..

  11. Titola dit :

    Sassou Nguesso est très dangereux pour le Congo, l’Afrique.
    Rien qu’en cette semaine du début février 2020, il ya près de 3 scandales qui montrent le danger que represente le tyran sanguinaire et terroriste Denis Sassou contre le Congo, l’Afrique.
    On vient t’ incepter un bateau parti d’ un port de la Turquie, pour Pointe Noire Congo avec une gargaison d’armes de guerre; des lances roquettes et autre materiel de guerre.Sassou serait en complicité avec Erdogan, président de la Turquie pour torpiller le règlement de la question libyenne. Sassou Nguesso est un monstre de Frankenstein pour les responsables de la France, l’ONU et autres puissance qui soutiennent le fou, génocidaire Sassou.
    Les douaniers des USA ont intercepté un conteneur avec des lingaux d’or emballés dans des malles qui été livrés au domicile privé de Sassou Nguessso, pendant que le peuple Congolais se trouve dans des difficultés économiques, financieres énormes.
    Sassou Nguesso est le sponsor du candidat aux élections présidendielles de Guinée Bissau, qui s’est précipité de se déclarer vainqueur et a vite pris l’avion pour aller remercier le terroriste Sassou Nguesso pour son soutien.

  12. 'Trumpisme' - That IS dit :

    ~ Tembe ezali mabe mingui oh
    Mama, mama eyala ~

    KAP !
    (Keep America Great)

  13. endirectdebrazza dit :

    vous parlez , ecrivez des long discours qui ne servent a rien, venez au pays prendre le pouvoir

  14. Val de Nantes dit :

    @en direct brazza.
    Sauf ,Dieu ,rien n’est permanent.L’impermanence est l’essence de toutes choses.
    Que dit Heraclite « tout s’écoule « .
    Votre réaction traduit un malaise existentiel.Le temps est la négation de vos désirs démoniaques.

  15. Pambou Mkaya Mvoka dit :

    A Anonyme et à Val de Nantes,

    Mes petits frères, vous êtes dépassés par la notion de réseau dont vous ne comprenez pas la substance. Je m’amuse avec votre grande intelligence qui ne conduit à rien, si ce n’est qu’à attaquer un homme politique qu’on appelle Sassou, que vous considérez comme inculte alors que depuis les années 60 il vous démontre que votre intelligence est nulle.

    Vous êtes instruits, pas lui, mais lui est intelligent. En disant ce que je dis, les congolibertistes vont me tomber dessus en me disant que je suis pour Sassou. Vous n’avez rien compris à la notion de politique d’Aristote à Weber. Lisez le savant et le politique de Max Weber, méditez cet ouvrage et vous verrez pourquoi Sassou n’a rien à craindre de vos envolées lyriques et de vos rodomontades.

    Anonyme, je n’ai pas besoin de reconnaissance, comme d’habitude je m’amuse dans la société française et j’y suis bien. J’ai quelques faits de guerre: la création du CRAN, la mise en valeur d’Africa24 et j’en suis désolé qui a été obligée de partir de Saint Cloud et dont j’ai assuré les premières retransmissions dans une cave quai Carnot à Saint Cloud. J’en suis fier. J’ai aidé Constant Nemale au niveau du style d’éditorialisme politique dont profitent aujourd’hui ceux qui me succèdent. La chaîne rencontre des problèmes que j’avais très tôt mis en évidence et soulignés. le modèle d’organisation d’Africa24 sans publicité n’était pas le bon, mais je respecte dans le même temps le choix de son dirigeant.

    Concernant le CRAN, les comportements naïfs, infantiles des nègres de France, plus enclins aux posts sur internet qu’au travail réel, nous contraignent à l’oisiveté et l’errance intellectuelle et au bavardage semoulard marqué par le baisage inconstant dont nous nous faisons le parangon dans la société française.

    Je suis naze, comme vous Anonyme et Val de Nantes, malgré vos grands discours. Je suis naze comme les dirigeants africains, gamins et infantiles, incapables de défendre leurs pays. Je suis naze comme tous ces internautes qui passent leur temps à se plaindre. Je suis d’origine congolaise, de nationalité française, j’essaie modestement de prendre ma place là où je vis, c’est à dire la France. Je sais que la France joue un rôle négatif pour le non développement de ses anciens territoires, comme le Congo, l’Afrique centrale et toute l’Afrique francophone, mais je ne me contente pas de pleurer.

    J’essaie d’exister en France en participant à la vie sociale et politique de ce pays qui m’a accueilli. Ancien sarkozyste et conseiller municipal de ma ville de 2008 à 2014, je fais de la politique concrète au quotidien en me relançant dans la bataille politique des municipales, ce qui m’évite de pleurer, de me toucher et de rêver d’un Congo utopique dont le réseau a bien ficelé les comportements des dirigeants, des rêveurs et de la vie politique. je ne suis pas triste car dans tout réseau il y a une fin et une fuite.

    Alors Anonyme et Val de Nantes, au lieu de baver, soyez concrets. Que ferez vous quand Sassou ne sera plus là ? J’entends d’ici votre littératoure fausse, je dis bien litteratoure car les Congolais sommes des faux-culs. On n’a pas d’idée et nous voulons tous prendre notre vengeance après avoir été exclu du gâteau politique et de la mangeoire.

    Val de Nantes, on se calme sur le plan technique. Tu as de belles idées théoriques, j’espère les voir mettre en oeuvre avant ma mort, mais j’en doute, en ce qui concerne l’aménagement du territoire.

    Qu’en à toi Anonyme, bavard et lâche, je ne te réponds pas, je te laisse à ton bavardage. Je ne suis pas insolent et prétentieux, je décris ce que nous sommes, nous Congolais, malgré nos beaux discours, des incompétents et des nazes, en espérant que nos enfants et petits enfants ne seront pas des caïmans qui reçoivent le soleil au bord de la Seine et qui n’ont comme objectif que la répétition, comme des vieux cons que nous sommes.

  16. VAL DE NANTES dit :

    @direct brazza
    Une petite piqûre de rappel au cas où l’argent du pétrole vous aurait déshumanisé et décongolisé .Chaque congolais porte en lui un fragment du Congo, et donc, à ce titre ,nul charlatan ne peut nous en priver …
    Votre pouvoir est temporel ,les écrits numériques sur ce pouvoir attestent de la capacité de résilience à la dictature sanguinaire appliquée à notre pays …
    Puis- je vous rappeler que ce sont là ,des nouvelles formes de guerre ,qui déshabillent les politiques monstrueuses pensées par des monstres qui pensent des mécanismes d’extinction de leurs populations .
    Le CONGO est devenu votre cadavre duquel vous ne cessez d’extraire toutes substances qui lui garantissant un minimum de vie …
    Cela pouvait se comprendre pour les étrangers ,mais venant de ceux qui s’en prétendent congolais ,il y a matière à psychanalyser …
    Quand à moi ,je ne vous surprendrai pas en vous disant placidement que :le CONGO POST SASSOU s’ingéniera à institutionnaliser à coups de marteaux pour que ne se répétât plus cette ubuesque situation politique ………………..

  17. Anonyme dit :

    Ce MONSIEUR pambou un vrai cas patholigique totalement imbu de sa personne et en mal de reconnaissance qu’il se sent obligé, de nous répéter à l’envie au détour des ses commentaires, ses faits d’armes et diplômes voir utiliser des pseudos style « laurence du congo » pour s’autocongratuler. Comment appelle t-on cela en psychiatrie?
    Je ne suis pas votre petit frère, étant votre ainé, je ne suis pas non plus votre frère, mais cela n’a aucune importance, je ne recherche aucun lien avec vous.
    Vous êtes dans le rôle que vous, vous êtes attribué celui de défendre bec et ongles VOTRE président qui pour nous n’est qu’un dictateur sanguinaire. Au moins ayez le courage de le faire à découvert plûtot que d’employer des méthodes pernicieuses.

    MONSIEUR pambou « confirme son appartenance à la catégorie, peu élogieuse, des théoriciens et militants du ‘rôle positif’ de la dictature et du crime de masse. »

  18. Anonyme dit :

    Lire « pathologique »

  19. Val de Nantes dit :

    Suite,
    des structures de ce barrage .
    Madame lydia Mikolo ,ministre de la santé ,connait elle ,la réaction au feu de la peinture jaune qui embellit l’extérieur du CHU ?
    Objectif : Évaluer et limiter la propagation du risque incendie ,pour une évacuation horizontale des malades en cas d’incendie..
    Attention á cette notion de « réaction au feu « ,concernant les matériaux de construction .
    Bref,j’en passe .
    Voilà ,mon grand ,toutes ces connaissances sont congolaises ,il suffit de les mettre en valeur .
    Sortons du négre Senghorien pour entrer dans le négre Diopien (C .ANTA).
    Je suis en réserve de la république .
    Merci .

  20. Anonyme Le Visionnaire dit :

    Toute cette cacophonie facebookènne qui est digne d’internautes dépassés est entrain d’induire en erreur des éminents intervenants. Il sied par conséquent de préciser les choses, afin d’éviter le mélange des genres. Ceci étant, je suis l’auteur du modeste commentaire dans le quel il est question du « larisme » (un mot abracadabrant qui est de notoriété publics- éditoriale), en parlant de ce néologisme identitaire que des congolais libres d’esprit soupçonnent d’être le fruit d’une imagination botulienne, en référence au philosophe fictif Jean-Baptiste BÔTUL (dit BHL le pacificateur de la nouvelle Libye démocratique très très prospère). Mais hormis la précédente intervention, je n’en ai posté aucune autre. La présente est bien la seconde et la dernière concernant l’article du jour, au sujet de la région du Pool et ses « intellectuels » supérieurement imaginaires; pour ne pas dire botûliens. C’est un fait, le botulisme politico-messianico-romanesque est une réalité, dans une partie du pays.

  21. Val de Nantes .@grd pambou. dit :

    La partie première est celle ci .
    Je disais tantôt que nous assistons insidieusement à une probable catastrophe dans le registre des risques climatiques auxquels se trouvent exposés nos compatriotes
    ayant construit au bord du barrage du djoue ( quartier BARRAGE ).
    J’en parle pour faire remarquer à notre grd PAMBOU que l’expertise technique qu’il semble contester aux compatriotes congolais n’est pas racialiste et encore moins aristocratique .
    Le CONGO avait -il fait respecter la distance de sécurité entre le barrage et les habitations qui l’environnement ?
    Que dit le rapport d’ études de danger pour viabiliser ces constructions sans risques d’inondations ?.
    Avec le réchauffement climatique qui impact les fleuves et les mers etc , il est fort possible que le DJOUE sous l’effet d’une crue débordante détruise les structures portantes de cet ouvrage et engloutisse des milliers de vies de nos compatriotes ignorant des risques de tsunami potentiels auxquels ils font face ..
    Je suis dans le chapitre de prévention des risques naturels .
    Ces compétences ne demandent nullement une intervention des matières grises étrangères ,les congolais s’y connaissent en matière de gestion des risques ..
    la seule différence , qui me sépare d’un étranger ,réside dans l’utilisation efficiente de nos cerveaux par rapport à nos pays respectifs ..
    Sur le CHU , type U , il y-a risque d’incendie ,si cette peinture jaune ornant les murs du CHU ne possèdent aucun degré de réaction au feu ,en cas d’incendie ..
    Et je ne connais nullement la peinture intérieure et son degré ..
    Voilà mon@ grd pambou ,la science est universelle ,on y accède par la théorie et donc par la raison …
    Le savoir est une connaissance théorique ,sa traduction pratique est le savoir faire …
    Une fois de plus ,je ne vois aucun intérêt de faire appel aux chinois et autres pour construire notre pays ,à moins de faire l’apologie de l’esclavage consentant ..
    Merci …

  22. Lucien Pambou mKAYA mVOKA dit :

    A ANONYME DU 6/02/2020

    Arretes stp de pleureR et de te lamenter TOUT LE TEMPS CELA DEVIENT PENIBLE ET LOURDEAU prends toi en charge et vis ta vie au lieu d ‘attendre tout le temps le depart de SASSOU

    STP ARRETES DE PLEURER ET DE TE COUVRIR DE CENDRES SASSOUEIENS

  23. Anonyme dit :

    La technique du SIEUR pambou, toujours la même, tenter de retourner à son avantage ce pourquoi il est critiquable.
    N’inversons pas les rôles, mais qui se lamente et qui pleure, sinon vous MONSIEUR pambou, quand vous nous rabâcher que nous sommes tous des nazes et que seule la lumière ne peut venir que de VOUS, vous le petit professeur qui comme la grenouille veut se faire plus gros que le boeuf sinon quel besoin avez vous d’étaler vos diplômes et fait d’armes à longueur de commentaires et sur lesquels d’ailleurs il aurait tant à dire comme par exemple votre éviction d’Africa 24. QUI est le plus PENIBLE ET LOURDEAU dans cette affaire quand à part nous parler que le système sassou fonctionne en réseau vous n’apportez rien d’autre de plus au débat.
    Oui je vous critique car vous êtes critiquable et dangereux car certain pourraient être pris dans vos filets et entrer dans votre petit jeux vicelard et pernicieux.
    Ne vous inquiétez pas pour moi, je ne pleure pas sur mon sort, j’ai réussi ma vie ici en France et j’y suis parfaitement bien mais je n’oubli pas pour autant mon pays et la famille qui s’y trouve encore et qui elle subit chaque jour l’infâmie de cette dictature mafieuse et dont le parrain est VOTRE président sassou.
    Personnellement lors de mes voyages au pays je ne fréquente pas les palaces d’oyo.

  24. ars au combatn le 15 mars dit :

    A ANONYME
    Si je rprends votre post en amont du mieux on se pose la question
    De qoua vous plaignez vous nous sommes deux et donc de milliers de congolais avoir reussi notre vie en france et nous pensons à notre cher CONGO ENSERRE DE FACON réseautale et pervrse par ses politiciens que vous critiquez mais que vous aimez tant de facon ethnique et cahee comme vos l etes toujours dans l anonymat
    Mon eviction d africa 24 , les faits actuels me donnent raison
    j ai au moins reussi a initier un style en tant qu éditorailiste politique

    Alors ANONYME je te quitte car apres avoir ete elu la premiere fois en 2008 en tant que conseiller municipal je rep

  25. pambou lucien Mkaya Mvoka dit :

    le commentaire en amont estn bien celui de pambou mkaya mvoka
    je repars au combat sur la liste lrem /lr dans ma ville
    la politique je la fais au quotidien et ne fantasme pas moi sur sassou ou autres politiciens congolais
    fais un peu de politique en france intervient sur les sites de facon epistolaire
    ce n est pas rechercher la reconnaissance c est tn eviter tes lamentations permanentes

  26. Anonyme dit :

    La grosse différence entre nous est que VOTRE président sassou (MONSIEUR pambou) est pour moi qu’un dictateur de la pire espèce et que tous ceux qui l’entourent qu’ils soient issus de n’importe quelle région du pays du nord au sud, de l’est à l’ouest, ne sont pas à mes yeux des politiciens mais de simples mafieux qui ont fait main basse sur un pays pour le piller jusqu’à la moelle.
    Le rapport etnique n’a aucun intérêt à mes yeux, mes affinités vers l’autre de dépendent pas de cet état mais seulemnt de la qualité de l’homme en dehors de toute autre considération.
    Si je vous dit que vous souffrez d’un manque de reconnaissance c’est que cet état de fait transpire dans tous vos commentaires que vous publiez.

    Un dicton Francais dit ceci:
    « La culture c’est comme la confiture, moins on en a plus on l’étale »

  27. VAL DE NANTES dit :

    En me relisant ,j’ai dû remarquer quelques erreurs d’inattention intellectuelle …
    Lire , environnent et impacte ..La rapidité de frappe nous fait parfois commettre des fautes d’inattention …
    Par contre ,je m’écarte du débat de l’instant ,qui n’est plus dans la caméra congolaise .
    Il y a des vérités nationales qui sont apodictiques par l’observation des faits quotidiens, et qui devraient nous pousser davantage d’analyses pour baliser la voie d’accès à la vie bonne de tous les congolais et des vérités hypothétiques qui échappent à la compréhension des compatriotes désireux de vivre dans une harmonie cosmologique qu’est le CONGO …
    Tel ULYSSE qui rejoint ithaque ,après en avoir été absent pendant 20 ans ..10 ANS de guerre de troie et 10 ans du chemin de retour .
    ULYSSE part du chaos , pour retrouver son lieu d’origine qu’est ithaque pour y retrouver PENELOPE sa femme ..
    C’est une métaphore mythologique pour vous dire que le congolais, sous SASSOU ,part du chaos pour retrouver le vrai CONGO ,POST SASSOU ( La vie bonne).

  28. Lucien Pambou mKAYA mVOKA dit :

    A ANONYME PLEUREUSE PERMANENTE DANS L ANONYMAT(8/02/2020)
    VIens nous filer un coup de main pour le boitage , le tractage pour la campagne municipale cela te changera un peu de bosser concretement en politique au lieu de passer ton temps a te plaindre a te morfondre et a faire de la plitique bidon sur la toile
    Bavard digital
    Viens faire de la vraie politique sur le terrain au lieu de passer du temps dans des lamentos et jeremiades permanentes cela devient fatigant et comme d habitude avec le courage de l anonymat qui te caracterise tu te planques dans l anonymat

    il faut etre courageux et s exprimer a decouvert

    AIE QUE DIS JE TU VAS ENCORE ME SORTIR TES PLEURS(PEUREUSE /PLEUREUSE ANONYME DEVANT L ETERNITE) POUR ME DIRE QUE sassou va te tuer si tu t exprimes en ton nom
    COMMENT PEUX T ON TUER CE QUI N EST RIEN A SAVOIR L ANONYMAT
    Comment peux t on tuer rien?

  29. Anonyme dit :

    j’interviens en anonyme pour dire ceci:
    -le titre de ce post aurait pu être : dévotion des intellectuels au pouvoir dictatorial
    -il ne devrait pas s’adresser à la seule élite du Pool
    – L’argumentaire développé par l’auteur est consistant car au Congo d’aujourd’hui, rien ne semble tabou ni honnis.
    L’échec n’est plus dans notre discours. tout comme ce que l’on appelle anti-valeurs.
    -Les voleurs, eux pavoisent, ne sont pas inquiétés et sont mèmes auréolés .
    – Le tsunami qui ravage les tenants de l’ancien système en Angola pour les memes faits, semble n’ébranler personne.
    – Pire,certains qualifient ce tsunami et ces mises en examen d’intox.
    -Un parti au pouvoir le PCT , avec 40 ans de vie et qui gouverne le pays depuis 33 ans tient un congrès, une réunion plénière réunissant l’essentiel de ses cadres, pendant 3 jours seulement, dont 1 journée consacrée à la vérification des mandats et l’autre pour élection des 700 membres au Comité central.
    Montrez moi dans ce calendrier, le temps consacré au devenir du Congo ou à l’examen rétrospectif de la gouvernance passée.
    Le troisième jour, ce parti se désigne un candidat pour la future élection de 2021
    Est ce sérieux?
    Le PCC invité au dit forum, dirige-t-il ainsi la Chine avec ses 3.000.000.000 de citoyens?
    Doit on s’attendre à faire valider ce choix si hâtif aux 92% de congolais qui boudent la gestion passée avec ses grands scandales?
    Il y a til d’intellectuels au PCT?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.