Benjamin TOUNGAMANI expose le Projet d’une Transition « excluant Sassou-NGuesso » chez Mobebissi sur Brazza-Paris-Infos

Monsieur Benjamin Toungamani, membre du groupe de travail ‘’ nécessité d’une transition démocratique et réparatrice  « excluant Sassou Nguesso et son système’’ passe en revue la responsabilité de l’OBUMITRI dans une série d’actes qui ont endeuillé notre pays comme les exécutions des innocents lors de l’assassinat du président Ngouabi ou la Conférence Nationale Souveraine qui avait relancé le processus de libération de notre pays
 Dans cet entretien sans fausse langue de bois, il revient sur l’importance de la justice transitionnelle et le rôle des forces armées congolaises dans la mise hors d’état de nuire du dictateur d’Oyo, tel que débattu dans les différentes tables rondes depuis le mois d’octobre 2019.
Sasssou et son système ne partiront pas du pouvoir de leur propre gré ni par des simples discours. Tous les congolais quel que soit l’endroit où ils se trouvent, de l’intérieur comme de l’extérieur, de toutes les origines ethniques, militaire ou civil doivent être un chainon du prochain soulèvement populaire qui ne saurait tarder.
Revisiter l’histoire congolaise et  ses bégaiements est fondamental pour les jeunes générations qui n’ont connu que la dictature ceci pour la prise main de leur avenir et un Congo différent de l’enfer actuel

Ce contenu a été publié dans Interview, INTERVIEW SUR LA TRANSITION, Transition Politique et Démocratique au Congo-B. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Benjamin TOUNGAMANI expose le Projet d’une Transition « excluant Sassou-NGuesso » chez Mobebissi sur Brazza-Paris-Infos

  1. Anonyme dit :

    Monsieur Benjamin Toungamani. Merci pour votre éclérage.Le monde vous doit du respect pour avoir inité le combat contre Les biens mal acquis, dénoncé avec vigueur le crime odieux des disparus du Beach.Sassou Nguesso a continué à tuer. La terreur, les génocides, la destruction de l’environnement, les assassinnats de masse, le vol des deniers public, les malversations financières, les injustices à l’égart de la grande majorité ne font que cointinuer.Oui la sale politique Sassou Nguesso et son système’’ débuté par l’OBUMITRI initié par Sassou Nguessou, le criminel, terroriste, président autoproclamé qui jouit de la protection de la Frasnce officielle avec les « d’actes qui ont endeuillé et continuent à endeiller le Congo surtout depuis l’assassinat du président Ngouabi, les exécutions des innocents qui se sont suivies est la cause principale du malheur du Congo et de sa population.Certes « Sasssou et son système ne partiront pas du pouvoir de leur propre gré ni par des simples discours.  » Mais la mobilation numérique et celle de tous les congolais quel que soit l’endroit où ils se trouvent, de l’intérieur comme de l’extérieur, de toutes les origines ethniques, militaire ou civil doivent être un chainon du prochain soulèvement populaire qui ne saurait tarder. » . Tout Congolais doit connaitre l’histoire congolaise réelle et commprendre du Nord au Sud, nous sommes victimes de Sassou Nguesso et son système. Le Congo ne connaitre jamais las paix, le peuple Congolais le bonheur saussi longtemps que Sassou Nguesso et sa clique, sont système resteront au pouvoir. Sassou Nguesso, sa fasmille et sa clique ont au moins 10 fois plus d’argent qu’ils possédent, qu’ils ont cahé dasna les paradies fiscaux, dans les biens mal acquis que la dette générale du Congo gont ils sont responsables.

  2. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    LE PROBLÈME NE VIENT PAS SPÉCIALEMENT DE L’IDIOT sassou.
    IL NE SAIT PAS CRÉER DE LA RICHESSE. IL NE SAIT PAS FABRIQUER LES ARMES.
    SI NOUS CONTINUONS A FAIRE LE MAUVAIS DIAGNOSTIC, LES CHOSES NE CHANGERONT PAS À NOTRE GUISE.
    TOUT LE MONDE AU CONGO N’AIME PAS CET IDIOT. À COMMENCER PAR LUI-MÊME. IL SE DÉTESTE, CAR IL A BEAUCOUP FAIT DU MAL À SES SEMBLABLES.
    LA QUESTION EST  » COMMENT RÉPONDRE EFFICACEMENT À CEUX QUI DONNENT DE L’ARGENT ET LES ARMES À CET IDIOT? »
    N’AYANT PAS PEUR. LA GUERRE DE POINTE-NOIRE EST UNE PISTE SÛRE.
    LORSQUE NOUS AGIRONS DANS CE SENS, NOUS POURRONS MARCHER SUR LE SYSTÈME DE L’IDIOT AVEC MOINS DE DÉGÂTS.
    ÉVITONS LES SPÉCULATIONS INUTILES. LA RAISON FERA LE RESTE. LE CONGOLAIS OU LA CONGOLAISE SAIT UTILISER LA RAISON.

  3. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    N’AYONS PAS PEUR. IL FAUT AIDER LES FRANGINS QUI SONT À POINTE-NOIRE AFIN QU’ILS MÈNENT ET GAGNENT LA « GUERRE » CONTRE LES ENTREPRISES ET LES VALETS LOCAUX (EXEMPLE : L’OISEAU DE MAUVAISE AUGURE viodeau, mpaka) QUI SOUTIENNENT L’IDIOT AU DÉTRIMENT DE LEURS PROPRES PARENTS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.