Le concert de Fally Ipupa, « une expérimentation hasardeuse » Par Bedel BAOUNA

Le concert de l’artiste congolais Fally Ipupa s’est tenu à Paris, ce vendredi 28 février, malgré les incidents qui l’on précédé.

Une chronique de Bedel Baouna

Fally Ipupa, s’il se dit « neutre » dans la crise politique qui secoue la République Démocratique du Congo, reste très « ami » avec les pilleurs du Congo-Brazzaville. Combien d’œuvres n’a-t-il pas composées en hommage aux kleptocrates de Brazzaville ? Anissa, Canne à sucre, et d’autres chansons encore, illustrent bien sa proximité avec la famille Sassou.

Fally Ipupa ne peut se soucier des femmes violées au Congo-Kinshasa, comme il le prétend, et encenser des « pilleurs » au Congo-Brazzaville. Une ambiguïté qui mérite d’être levée s’il veut être crédible !

Les Congolais, dehors!

Les autorités françaises le redoutaient : le concert de Fally Ipupa allait générer des incidents. Vendredi en début de soirée, les alentours de la salle de spectacle AccorHotel Arena, dans le secteur de la Gare de Lyon et de Bercy, ont été le théâtre d’incendies et d’affrontements entre les forces de l’ordre et les « combattants » congolais. Une grande fumée noire a voilé le ciel de l’est parisien, générée par des incendies de scooters et de poubelles.

Aussitôt la droite française souverainiste s’est enflammée. « Quelle image notre pays donne au monde ? Comment le gouvernement peut-il laisser se produire un tel CHAOS ? » S’est empressée de dire Marine Le Pen sur son compte Twitter. « Que ces « opposants » au régime du Congo, qui ont incendié des scooters et attaqué nos pompiers soient condamnés ! Et si des réfugiés sont parmi eux, qu’ils soient expulsés », a tranché Nicolas Dupont Aignon.

« La vie est belle »

Le concert a pourtant eu lieu. « Jour historique », a sous-titré l’hebdomadaire Jeune Afrique. Et de commenter : « Sa Majesté Fally, en peignoir et baskets, une couronne revisitée posée sur la tête, pouvait enfin commencer à chanter… après un long silence dans la capitale française. La chanson inaugurale « La vie est belle », sonnait comme un pied de nez aux combattants. » « Aujourd’hui est un jour historique, c’est une grande victoire pour le Congo ! », a conclu le musicien Dadju.

Mais l’adjectif « historique » pose problème. Il participe de l’implicite. Sous-entendu : lui, Fally Ipupa, a réussi là où les autres ont échoué. Etait-ce vraiment l’objectif de ce concert ? Or pendant des jours, des semaines, Fally Ipupa clamait urbi et orbi qu’une partie des recettes de son concert parisien seraient reversées à la Fondation du Docteur Denis Mukwege qui vient en aide aux femmes victimes de violences sexuelles au Congo Kinsasha. Un combat pour lequel ce dernier a eu le Prix Nobel de la Paix 2018. »Le combat juste »

Loin de lui faire un procès d’intention, Fally Ipupa savait pertinemment que son concert susciterait sinon le chaos, du moins du bruit. Pari gagné ! En tout cas, il fait parler de lui. Hier, aujourd’hui et demain.

Aucun doute, Fally Ipupa est l’un des meilleurs musiciens de sa génération ! Aucun doute, Fally Ipupa a du talent à revendre ! Excellent chanteur et grand danseur ! Très charismatique ! Son art vaut le détour. Mais avait-il besoin de ce concert, à hauts risques, pour faire un don à la Fondation Denis Mukwege ? Pourquoi ne pas inviter ses collègues-musiciens pour pondre un album ?

« Un combat juste », et après?

Quinze ou vingt ans sans concerts des musiciens congolais en Europe n’est pas dramatique en soi. Ce qui l’est, c’est le risque de chaos que cela comporte. Du reste, la Rumba congolaise ne dépend pas de la scène parisienne, non. Elle a existé et elle existera sans les salles de spectacle de Paris.

Un événement susceptible d’entraîner des violences constitue toujours « une expérimentation hasardeuse ». Et que si Fally Ipupa mène un « combat juste » en faveur de la Fondation Denis Mukwege, ce combat n’autorise pas tout. « Aucun d’entre nous ne détient le monopole de la pureté d’intention », dixit Saint-Exupéry dans Lettre à un otage. Et d’ajouter : « Je respecte celui qui parcourt une autre route, s’il peine vers la même étoile… » Une mise au point qui résonne comme un garde-fou contre l’utilisation du « combat juste » en faveur des « expérimentations hasardeuses ». Une mise en garde valable aussi pour les « combattants » qui se servent de la violence comme moyen de communication. Non, la fin ne justifie pas les moyens.

Par Bedel BAOUNA

Source : Le Monde Afrique

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à Le concert de Fally Ipupa, « une expérimentation hasardeuse » Par Bedel BAOUNA

  1. mpaty dit :

    Quel gouvernement est la cible des combattants de la rdc? celui de Kabila ou l’actuel de Fatshi? Pourquoi s’en prendre aux artistes musiciens? J’ai la penible impression que ceux qui se disent combattants ne savent pas contre qui ou contre quoi ils se battent. A moins que ce soit pour eux le seul moyen de justifier leur presence sur le sol europeen; donc de fuir les realites du Congo ou ils sont ardemment attendus. Tout ce beau monde doit rentrer au pays, maintenant que Kabila qu’ils ont longtemps combattu a quitte les lieux. Allez, courage, revenez au pays pour la reconstruction. Ne cassez pas chez les autres. COURAGE.

  2. DES CHANSONS DE FALLY et..... A INTERDIRE UN JOUR ! dit :

    RUMBA CONGOLAISE AU SERVICE DES MEDIOCRES ET DE NULS

    Que deviendront les chansons de Fally Ipupa, Koffi Olomidé, Roga-Roga et autres, glorifiant à tue-tête les voleurs du Congo-Brazza après le départ de Sassou et toute sa clique du pouvoir ?
    Dans un nouveau Congo épuré des assassins et kleptomanes invétérés, il sera absolument hors de question de diffuser des chansons glorifiant des mécréants notoires.

    Ces chansons devront tout simplement être interdites et jeter aux oubliettes.

    Au Bénin, Patrice TALON a tout simplement interdit aux musiciens d’encenser idiotement les hommes politiques.

    Dans les pays civilisés et sous d’autres cieux, les musiciens n’ont jamais lécher les bottes en hurlant les noms des hommes politiques dans leurs chansons. Bob Marley, Johnny Halliday, RIHANNA, les Mickael Jackson ou Louis Amstrong pour ne citer que ceux là, n’ont jamais vociférer les noms des hommes politiques de leur pays dans leurs chansons.

    PRATIQUE A BANNIR DANS UN NOUVEAU CONGO.

    Louer un cancre comme Hugues CONgolouondélé dépasse l’entendement de la crétinerie et de la flagornerie.

  3. val de NANTES . dit :

    Quittons ce crétinisme africain pour louer la puissance de l ‘esprit .Ces musiques exotiques ont un effet incubateur des pratiques infantilisantes et ,donc ,ne sauraient servir de standard de musique africaine .Ce prolongement tacite de l’homme SENGHORIEN dessert la cause des africains du centre ,car les défis humanistes ,économiques ,écologiques ,etc sont plus prégnants l’exhibition des danses exotiques .
    La promotion musicale africaine va de pair avec la maitrise des pratiques démocratiques dans nos pays .

  4. SAMBA DIA MOUPATA dit :

    Cher frère Bedel ,merci d’éveiller les congolais de Brazzaville qui sont ignorants . Fally c’est l’ami intime de Claudia sassou, qui d’ailleurs la mère de cette dernière est originaire du même village que Fally , région de Badundu Lac Mayi Ndombé village Inongo . Ce garçon devient millionnaire en Euros grâce au pétole congolais .

  5. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    BA NDEKO NA BISO YA KIN BA LOBI :
    B.M.W.
    B- BIÈRE
    M- MUSIQUE
    W- WOMEN
    MOSSALA YA BA IDIOT LOKOLA sassou PA NA KO CONDITIONNER BATU
    zoba-zoba et faly ipupa sont utilisés ou participent dans ce conditionnement de nos populations.
    ILS PEUVENT PAYER TRÈS CHERS AU FINAL.

  6. GUY-FERNAND LOULENDO dit :

    Il en de même de Koffi Olomidé. Ces pseudos chanteurs ne tirent pas leur fortune de leurs œuvres phonographiques, mais plutôt des dictateurs africains (Obiang, sassou nguesso, bongo etc) et leurs familles.
    Les congolais et les autres africains devraient savoir qu’écouter et acheter les chansons qui louent leurs présidents kleptocrates participe à la destruction de leurs pays.

  7. Anonyme dit :

    Laisser un peu Fally tranquille !!!

  8. val de NANTES . dit :

    @loulendo.
    Grosse validation .
    Ces faux cousins adoubent plus le blé congolais que la béatitude ou l’ataraxie de nous autres , congolais de BRAZZA …
    Cette espèce de musiciens se couvre de tous les apparats de la mendicité alimentaire au prix de leurs supposées vertus théologales ( charité ,piété , amour du prochain , etc)
    Notre survie dictatoriale est le dernier de leurs préoccupations mercantilistes .
    A croire qu’ils semblent ne pas voir ce qui se trame , en face ,depuis les années , l’apologie des crimes humains et économiques dont SASSOU et cie se rendent impunément responsables …
    Voilà une musique apologétique de la dégradation de la condition humaine .

  9. Anonyme dit :

    En quoi faut-il laissser Fally tranquille? A partir du moment ou tu prends fait et cause pour le tyran du Congo et sa famille de mafieux il n’y a aucune complaisance à attendre.
    Il a choisit son camp, il doit assumer.

  10. Morodzabé dit :

    C’est bizarre de voir un esprit éternel glorifié un temporel ,un usurpateur et les criminels .
    Quel gâchis que de se noircir de larcins ,de cupidité. Fally tel Satan, les jambes bien encrées dans le fleuve Congo, son navire écume les deux rives comme un pirate,il fait des razzia. Se couvrant d’or il adore se construire des immeubles tel un charognard, ce vautours sent la pourriture des corps d’enfants , des retraités qui meurent de faim et de maladies. Il est le receleur de milliers de cadavres que l’on jette chaque jour par bennes entières dans les cimetières. Son parfum sent la mort et son haleine putride de croque-mort cause l’ivresse des écervelés.
    L’Afrique qui pleure n’a pas besoin des griots des dictateurs Il est leur complice .

  11. Bonjour la familles je suis fiers de mon oncle Fally moi je suis 50%congolaise 50% Sénégal fally m’inspire beaucoup de chose que le bon Dieu lui protège voici mon numéro je ne sais pas si ils peut m’appeler ce urgent merci voici mon numéro 0613147784 merci.

  12. Alain dit :

    Les aigris et les haineux, trouvez autres choses, ça sent trop de la haine pure, Fally chante pour gagner de l’argent, sassou et sa famille sont des clients, et puis, pourquoi s’en prendre à Fally, il ne pas membre du gouvernement. Vous êtes des haineux, des gros jaloux, vous êtes des envieux, les congolais détestent les gens qui deviennent riches, c’est le cas de Fally ipupa

  13. Alain dit :

    Les congolais sont des gros jaloux, des haineux, des envieux, ils aiment pas voir la réussite des autres congolais, un congolais préfère soutenir un non congolais, pour nuire à son n compatriote congolais. Tous les congolais ont le même discours à la bouche, je n’aime pas fréquenter les milieux congolais, ça montre déjà la mentalité de cette communauté, même s’il y’a des exceptions, mais généralement, le congolais est un haineux, envieux, jaloux de la réussite des autres congolais, Fally est victime de son élévation

  14. Anonyme dit :

    Il n’y a ni jaloux, ni haineux, ni envieux mais lorsque l’on chante les louanges de dictateurs, qu’il soit Congolais ou tout autre, il ne mérite aucune complaisance.

  15. Mbogui dit :

    A Mpaty! Vous avez certes raison de vous demander, pourquoi s’en prendre aux artistes musiciens? Quand vous écrivez » J’ai la penible impression que ceux qui se demander quel gouvernement est la cible des combattants de la rdc? celui de Kabila ou l’actuel de Fatshi? « Vous resummez, j’ai impression que ceux qui se disent combattants disent combattants ne savent pas contre qui ou contre quoi ils se battent ». Cela est certes juste en partie. Mais raisonnez personnellement entant une personne qui ignore la réalité ambiante. Et Premièrement, présidence de n’est pas la volonté du peuple de la RDC. Il y a une véritable confusion qui règne en RDC et si l’actuel président Fatshi a réellement le pouvoir. Qui gouverne en RDC en réalité. Que cela ne tienne.les chansons de Fally Ipupa, Koffi Olomidé, Roga-Roga et autres, glorifient les assassins, géonocidaideurs, prédempteurs, voleurs du Congo-Brazza. Sassou et toute sa clique au pouvoir accordent un grand soutien à ces artistes sans foi ni morale qui ne sont pas pour la cause du peuple, mais des dictateurs asssassins, génocidaires pour des raisons purement matérielle. Il est temps qu’ on se dressent contre eux. l’auteur le dit bien.  » Un très grand nombre des »chansons de Fally Ipupa , illustrent bien sa proximité avec la famille Sassou. » Ce qu’ on fait les combattants de la RDC, pouvait venir aussi bien des Combattants du Congo Brazzaville pouvaient aussi déclanché leur colère contre Fally . Et cette colère serait aussi à comprendre.Comme l’ a écrit SAMBA DIA MOUPATA , »Fally c’est l’ami intime de Claudia sassou, qui d’ailleurs la mère de cette dernière est originaire du même village que Fally , région de Badundu Lac Mayi Ndombé village Inongo . Ce garçon devient millionnaire en Euros grâce au pétrole congolais . »En toute lucidité, il y a juste une chose sur laquelle nous pouvons tous tomber d’accord. « les incidents qui l’on précédé le concert de l’artiste congolais Fally Ipupa ne sont pas à encourager. On peut tenir une manifestation. S’atrouper et manifester pacifiquement et surtout distribuer les tracts et faire comprendre la raison de l’opposition. Cela a plus d’éfficaité à long terme que de casser aveuglement.

  16. endirectdebrazza dit :

    ces idiots de combattant combattent pourquoi et contre qui; qu’ils rentrent au pays venir changer le pays et prendre le pouvoir ces zobattant

  17. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    ALAIN, OZALI ZOBA LOKOLA sassou
    endirectdebrazza: ATANDELE, MOKILI EKO BALUKA

  18. val de NANTES dit :

    Le nègre danseur est considéré comme un éternel porteur de sacs d’argent des nantis .
    SENGHOR s’en inspira pour porter une estocade finale à l’accès des africains au cartésianisme (raison ) ce qui provoqua une « disputation magistralis « entre A. DIOP et Le négrier SENGHOR .
    La libido sciendi est universelle et non aristocratique .L’erreur africaine réside dans la résignation intellectuelle perçue comme un refus de d’étudier les lois de la nature ,source des connaissances multiples et objet de l’intellect .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.