François Compaoré doit maintenant être incarcéré

Le 5 mars 2020, nous apprenons que le premier ministre français Edouard Philippe a signé le décret d’extradition de François Compaoré, mis en cause dans l’assassinat en 1998 du journaliste Norbert Zongo.

Après tant d’années de combat du peuple burkinabé et d’associations internationales, comme notre réseau, et de multiples manœuvres dilatoires de la défense qui n’a cessé d’exprimer son mépris pour la justice burkinabé, cette décision marque donc une victoire de la justice.

Cette signature marque la volonté politique du gouvernement d’appliquer les décisions de justice.

Pour autant, les avocats de François Compaoré ont annoncé qu’ils allaient engager un recours auprès du Conseil d’Etat, ce qui devrait, selon les commentateurs, durer un an. Ils projettent même saisir la Cour Européenne de Justice au cas où ils n’obtiendraient pas gain de cause.

Durant ce délai, toutes les précautions doivent maintenant être prises pour empêcher François Compaoré de s’enfuir. Dans ces conditions, nous exhortons les autorités françaises à incarcérer François Compaoré ou à le mettre en résidence surveillée.

Cette décision fait suite à une promesse du Président français faite lors de son passage au Burkina le 28 novembre 2017. Emmanuel avait, ce jour-là, proclamé concernant l’assassinat de Thomas Sankara,  : « J’ai pris la décision que tous les documents produits par des administrations françaises pendant le régime de Sankara et après son assassinat, … couvertes par le secret national soient déclassifiés et consultés en réponse aux demandes de la justice burkinabè ».  Nous réitérons notre demande qu’il honore sa promesse sans restriction.

Fait le 7 mars 2020 à Ouagadougou, Bamako, Dakar, Grande Canarie, Turin, Bobo Dioulasso, Paris, Bruxelles, Liège, Ajaccio, Montpellier, Marseille, Toulouse

Le réseau international justice pour Sankara justice pour l’Afrique

Contact : contactjusticepoursankara@gmail.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à François Compaoré doit maintenant être incarcéré

  1. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    LE TEMPS EST LE MEILLEUR ALLIER DE LA VERITÉ

  2. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    BLAISE COMPAORÉ IRA SOIT CHEZ LES ARABES SOIT EN ISRAËL AVEC SON AMI OUATTARA

  3. Findala dit :

    Il est souhaitable que cela arrive incessamment aussi à Sassou Nguesso, le président autoproclamé, dictateur, assassin, génocidaire. Sassou-NGuesso a tué tant de gens. Il est reüonsable de tant d’assassinats, assassinats de masse, de gécide et de kla misère insuportable de la population congolaise, sassou Nguesso et son système » est ce qui a de plus criminel, immoral et qu’aucune personne qui a le sens de responsabilité, de la justice sur tous les plans ne peut tolérer,

  4. Findala dit :

    On connait la dérive autocratique à l’origine d’une violence aveugle au Congo Brazzaville-
    Les Congolais doivent aussi tout faire pour que cela arrive ailleurs, survienne incessamment aussi à Sassou Nguesso, le président autoproclamé, dictateur, assassin, génocidaire et à sa clique. Sassou-NGuesso a tué tant de gens. Il est responsable de tant d’assassinats, assassinats de masse, de gécide et de kla misère insuportable de la population congolaise, sassou Nguesso et son système » est ce qui a de plus criminel, immoral et qu’aucune personne qui a le sens de responsabilité, de la justice sur tous les plans ne peut tolérer.Le peuple congolais vit dans la terreur du régime sassou nguesso. La seule paix qui est offerte est celle des cimetières ou de l’exil. Rien ne fonctionne normalement au Congo où le dictateur sanguinaire et sa clique incarnent à eux tout seul le pouvoir constitutionnel, exécutif et législatif et violent la loi.

  5. Val de Nantes dit :

    @LA DESCENTE
    GROSSE VALIDATION.

  6. Isidore AYA TONGA dit :

    CONGO-BRAZZAVILLE/PEUPLE CONGOLAIS: LA FIN DU « RÈGNE DE LA PEUR  » EST ARRIVÉE ET POURQUOI?
    Pendant les périodes sombres l’apartheid en Afrique du Sud, Nelson Mandela l’avait pourtant dit ceci, je cite  » j’ai appris que le courage n’est pas l’absence de peur mais la capacité de la vaincre  » fin de citation.
    D’un point de vue neuroscientifique et psychologique, la peur est une émotion ressentie généralement en présence d’un danger ou d’une menace. La peur entraîne souvent l’inhibition de la pensée et prépare l’individu à fuir ou à se défendre. Par ailleurs, aucun combat politique et aucune cause contre l’injustice, l’oppression et la barbarie n’ont été gagnés par des émotions ou par la peur. Ces combats n’ont été gagnés que par la raison.
    La raison de douter, de réfléchir, de penser, de se raisonner et de se structurer, de s’organiser et de se défendre ou d’agir individuellement ou collectivement contre l’injustice, l’oppression et la barbarie. https://www.youtube.com/watch?v=aV9xGR50Sbg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.