LA RÉCRÉATION DU GOUVERNEMENT ILLÉGITIME DE SASSOU-NGUESSO A L’ÉPREUVE DU CORONAVIRUS

A quoi sert un gouvernement au Congo, mentir et voler pense l’homme de la rue.

Le coronavirus a ravi la vedette de l’actualité mondiale, Thierry Moungala a été réveillé de son sommeil pour lire un communiqué qui accrédite l’incompétence de toute l’équipe.

Aucune surprise si les corps peuvent s’entasser par centaines dans les morgues de Brazzaville et Pointe-Noire, plus grave, nos hôpitaux avec des médecins au rabais envoient en toute hâte les patients en coma profond dans les casiers, de nombreux malheureux concitoyens se réveillent au contact du froid, emballés et coincés dans la glace, se débattant désespérément, larmes aux yeux, pour mourir cette fois d’étouffement. Une véritable expédition, un crime parfait oublié du reste du monde. 

De nombreuses familles ont retrouvé un défunt avec des traces de violences dues aux tentatives désespérées de s’extraire des personnes revenues à la vie, tôt ou tard, quand le Congo sortira des griffes de la mafia régnante, il faut une enquête sérieuse qui va reconstituer les faits et établir les responsabilités. Le Congo reste un pays dépourvu d’un système d’alerte, s’il avait existé, une société civile digne de ce nom, le pays aurait fait l’économie d’une telle tragédie. 

En occident, avec un plateau technique des dernières technologies, on ne précipite pas les patients en fin de vie dans les chambres froides, on patiente des heures durant, la science ayant ses limites. Malheureusement nous sommes nombreux à réclamer le titre d’intellectuel, de tels actes, preuves à l’appui devraient se terminer devant les tribunaux car nous courrons les mêmes risques. C’est notre tour qui n’est pas encore arrivé.

Aucune voix ne s’élève pour arrêter ce massacre silencieux. L’histoire nous associera un jour d’une manière ou une autre, à ces criminels en tenue blanche pour n’avoir rien dit, rien fait. Les témoignages sont innombrables, nous smmes tous indignes ! 

A la vérité, les autorités illégitimes du Congo-Brazzaville ne seront jamais à la hauteur de la pandémie du coronavirus. Avec un système médical à l’agonie, rien de sérieux ne se fera. Dans un pays où les femmes meurent d’accouchement ou d’une simple césarienne, où une appendicite peut conduire au cimetière, ces carences suscitent éclat de rire par le personnel médical des pays sérieux. Plus grave, l’eau n’est ni accessible, ni disponible dans les salles de soins, et l’électricité n’est pas garantie non plus, du jamais vu, dans un petit pays pétrolier à travers le monde. 

Les quelques bonnes volontés sont noyées au cœur de la prédation qui a pris en otage tout un pays.

Il n’y aura aucune surprise, le mensonge fait bon ménage avec les prédateurs de la République, et les Congolais seront copieusement servis. Thierry Moungala est à l’œuvre pour faire avaler les couleuvres à venir aux Congolais, car l’ancien vigile des supermarchés de la ville de Rouen en France, n’est pas à bout d’idées.

Chaque fin de mois, une dame part de la présidence avec des valises de billets de banques et remet à chaque membre du gouvernement une grosse enveloppe de 15 à 20 millions de FCFA, sans aucun bulletin de paie, aucun impôt prélevé, aucune trace à la banque. Des traitements étranges qui ont valeur de corruption et dévotion au régime moribond. Avec de telles sommes, naturellement on s’en fout des congolais, ils peuvent se soigner à l’étranger, les hôpitaux peuvent se détériorer au Congo, aucun souci.

Christian Roger OKEMBA, l’ex maire de Brazzaville, quelques semaines avant son arrestation se satisfaisait publiquement du nombre exponentiel de mort à la morgue de Brazzaville, comme source de renflouement des caisses de sa municipalité. De nombreux compatriotes ont applaudi des deux mains son arrestation à double titre.

L’homme de la rue crie sa satisfaction en une phrase “Dieu ne dort pas », une très bonne nouvelle , pendant que le coronavirus sévit en Europe. Il va être difficile aux barons du pouvoir de Brazzaville et leur famille, s’ils sont atteints du Covid-19 d’aller se prélasser dans les hôpitaux parisiens, parfois pour y mourir !

Le Président gabonais Omar Bongo est mort dans l’avion qui devait le transférer en Espagne. Les services secrets français et espagnols se sont empressés de camoufler l’information pour préparer la succession, annonçant le décès un mois plus tard.

Le Président togolais Gnassingbe Eyadema mourut, lui aussi dans un avion qui devait le conduire en Suisse pour des soins. Le passage à trépas de ces deux dinosaures de la politique africaine apporte la preuve parfaite qu’il vaut mieux susciter, structurer les hôpitaux de bonne facture dans son propre pays. Demain ne nous appartient pas.

Quel virus a infecté les officiels congolais des années durant pour détester à ce point leur propre pays ?

Avec le Covid 19, le clan mafieux des Nguesso et les membres de leur Gouvernement, devront séjourner dans les hôpitaux du pays, en cas de contagion au Coronavirus…c’est le serpent se mord la queue !

Nos centres de soins sont des porcheries, avec un personnel démotivé, et parfois arrogant, emmené pour certains à couvrir d’injures, les patients, après les avoir humilié , en les dépouillant financièrement. Voila le sort que Thierry Moungala et ses amis nous réservent, pourvu qu’une fois malade le voyage de la France semble désormais hypothétique. La nature sait régulariser certaines situations.

Dans le domaine économique, la Chine le plus grand acheteur du pétrole est à genoux, la réunion de l’Opep n’a rien arrangé le cours du Brent a perdu 50% de sa valeur.

La France et l’Europe sont entrain de s’écrouler sous notre regard, toutes les places boursières menacées de chute libre, le monde capitaliste dans l’impasse, personne ne sait ce qu’il en adviendra.

Le Congo et ses dirigeants corrompus, ont tout misé sur le pétrole, voient leurs espoirs fondre comme neige au soleil, avec un budget qui va perdre plus de la moitié de ses ressources. L’accord avec le FMI et la série des 48 mesures redoutables n’arrangent rien. L’opacité de la gestion des ressources pétrolières en période faste nous condamne à des malheurs plus graves.

Voila une occasion de plus pour réclamer la restitution des fonds des générations dilapidés avant qu’il ne soit trop tard.

J’ai dit

MOUSSI  MASSA

Diffusé le 19 mars 2020, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

9 réponses à LA RÉCRÉATION DU GOUVERNEMENT ILLÉGITIME DE SASSOU-NGUESSO A L’ÉPREUVE DU CORONAVIRUS

  1. FATWA ou KAMIKAZE, IL FAUT EN FINIR ! dit :

    Pourquoi les associations de la diaspora ne lancent pas une FATWA sur la tête de Satan NGOUSSOU pour en finir une bonne fois pour toute.

    Une prime d’un milliard de franc suffirait largement à lancer tous les tireurs d’élite à la chasse du dinosaure d’oyo.

    Combien de morts devraient-on encore supporter de la part d’un seul homme ?
    Faudra t’il qu’il massacre la moitié des Congolais pour que quelqu’un se décide un jour à en finir … même au terme d’une opération kamikaze.

    Si les Congolais étaient aussi vaillants que nos amis les Maghrébins, Zoba Ngoussou ne serait plus de ce monde depuis belle lurette…

    Qu’avons nous fait au bon Dieu pour avoir à subir tous ces assassinats de la part d’un seul monstre ????

  2. PLUS BETE QUE LYDIA MIKOLO N'EXISTE PAS ! dit :

    Jamais vu au monde une ministre de la santé aussi bête qu’ignare !

    Dans une interview télévisée cette idiote et stupide ministre « par usurpation » a martelé dur comme fer que, je cite : « le cas de covid-19 détecté au Congo est un cas importé, donc il n y’a pas lieu de s’inquiéter….  »
    Et d’insister : – « C’est un cas d’importation…  » « Il n y a pas besoin de prendre des mesures drastiques… Il n y a pas lieu de fermer des écoles… et bla bla bla…  »
    Comme si les cas en France ou en Italie étaient des cas fabriqués sur place !

    Mais quelle idiote ! Incapable même de répondre correctement aux questions peu virulentes du journaliste.

    Incompétence quand tu nous tiens !
    Mais de là à être plus bête que ses pieds comme cette dame, vraiment il faudrait chercher dans les bas fonds de la médiocrité.

  3. Samba dia Moupata dit :

    Je suis triste pour pays , implorant notre dieu tout puissant que le Tsunami n’arrive pas au congo ! Car les structure médicales pouvant accueillir les cas de coronavuris sont inexistante et mêmes les hommes formés font gravement défaut on n’est chez les fous. pendant qu’à l’aéroport d’Abidjan les caméras repèrent les passagers qui ont une température dépassant les 37 c . Je regardait Cyr Makosso cet après midi avec ses invités , mais un débat médiocre je m’aperçois que les congolais ne connaissaient pas bien la réalité au pays . Au pays nos pseudos ministres doivent prendre contact avec Claudia Sassou avant de passer dans les médias. Nos parents sont en danger de morts au pays où la famille sassou Nguesso ne compte que des voleurs et des fous ,car c’est dans cette famille diabolique que sorte des arbitrages de vie ou de mort de nos compatriotes au pays .

  4. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    PLUS BETE QUE LYDIA MIKOLO N’EXISTE PAS.
    IL EXISTE PLUS BETE QUE LA DAME, SON PRESIDENT ET IDIOT sassou.

  5. Val de Nantes dit :

    Alors ,les agrégés en médecine professeurs du cames ,ils sont inexistants sur les plateaux télé au congo..
    Question : sont ils réellement professeurs de médecine ?
    Ce pays va être audité ,de fond en comble, pour dénicher des faux Hippocrates.
    Le cames est une usine à fabriques des imposteurs en santé..
    Le codiv 19 est un défi à cette espèce intellectuelle..

  6. Val de Nantes dit :

    Sassou, c’est le connard virus de la bêtise..Lydia en est très infectée ..C’est le néant intellectuel au Congo de Sassou…
    On corrompt le cames pour se voir offrir des professeurs en médecine, histoire de prouver la puissance intellectuelle d’une tribu.

  7. Rabbi dit :

    Entre autres solutions envisageables il y’a les « thermes » à travers lesquels l’humain peut atteindre un degré de température tel que meme le virus ne peut resisiter; une temperature à même de l’éradiquer . A défaut de moyens pour y accéder (aux thermes d’enghien par ex ), il existe un procédé dont les effets sont quasi identiques, ressemblant à une seance de sauna, qui consiste grosso modo à se recrouvrir de partout presque de facon hermetique, après s’etre assis sur une chaise , muni d’un grand récipient d’eau à peine sortie de l’ébullition que l’on positionne entre nos deux pieds. Y demeurer pendant environ une demie heure et au bout de quelques séances, a raison d’une a deux par jour voire plus sil le faut, le résultat se fera sentir…
    Quant aux skyso machin chose de la république, je pense que leurs recommandations tous azimuts sont totalement à l’ouest. En pareille situation il fait une défense tous azimuts, or celle-ci est du ressort des professionnels de santé qui sont soit mal formés soit quasi absents (une sorte de désert medical)… que faire?

  8. Rabbi dit :

    Les travaux du Pr Didier Raoult, mettent en avant l’efficacite de la combinaison d’un autre médicament avec de la « chloroquine ». Il s’agirait de la « Azithromycine » un antibiotique contre la pneumonie bactérienne. La combinaison des deux pourrait permettre la guérison selon de sources sûres et d’après les premiers tests jusqu’ici déjà effectués. l’effet contagion ne cesse de croître. Cette croissance devrait stopper d’ici quelques jours grâce en effet aux deux médocs combinés. Mais attention pour toute prise il faudra consulter un médecin pour éviter l’éventuelle interaction avec d’autres prises de médicament pour ceux qui sont sous l’emprise d’un autre traitement.

  9. INTÉRÊT GÉNÉRAL dit :

    SASSOU DENIS N’AVAIT-IL PAS DE CONCURRENT A SA TAILLE AVANT QUE LE COVID-19 NE PUISSE RELEVER LE DÉFIS?
    Il semblerait que le dictateur Sassou Nguesso à été transféré au Gabon dans un hôpital militaire Français.
    Le coronavirus fait fuir le dictateur Sassou Nguesso de Brazzaville à Oyo, son village natal. En effet, le dictaateur Sassou Nguesso est aux abonnés absents depuis sa dernière apparition à Oyo juste après la célébration pluri-annuelle de son culte officiel aux morts de sa famille biologique et la tenue d’une unième réunionite sur la Libye toujours dans son fief villageois.
    Sassou DENIS est terrassé par le Covid-19. Les experts sont tous d’accord que si Sassou à 78- 80 ans peut encore terrasser les politiciens « sans défense » et le peuple désarmé – il n’aurait aucune chance de l’emporter contre ce virus « denrée toxique importée »- récemment, né au pays de son plus grand créancier, la Chine et qui vient de lui ravir la vedette dans toutes les nouvelles et discussions au Congo comme à l’étranger.

    SASSOU DENIS N’AVAIT-IL PAS DE CONCURRENT A SA TAILLE AVANT QUE LE COVID-19 NE PUISSE RELEVER LE DÉFIS? https://www.youtube.com/watch?v=n2iI1kXOIvY

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.