Coronavirus : décès de l’ex-président congolais Yhombi Opango

L’ancien président Jacques Joaquim Yhombi Opango, qui a dirigé le Congo-Brazzaville entre 1977 et 1979, est décédé lundi en France des suites du Covid-19 à l’âge de 81 ans, a indiqué sa famille à l’AFP.

«Mon père, l’ancien président Yhombi Opango, est mort ce lundi après-midi à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine près de Paris. Il a été bien victime du Coronavirus», a déclaré au téléphone à l’AFP son fils, Jean-Jacques Yhombi Opango. La télévision publique, Télé-Congo, a confirmé l’information dans son journal du soir à 20H00 (19H00 GMT).

Son état de santé s’était dégradé ces derniers temps le contraignant à vivre loin du Congo, en France notamment, selon sa famille.

Deux ans au pouvoir, dix ans en exil

Originaire de la Cuvette (nord), Jacques Joachim Yhombi Opango était né en 1939. Cet officier avait été porté à la tête du pays juste après l’assassinat du président Marien Ngouabi (1968-1977), à l’époque où l’ex-colonie française était alignée sur l’Union soviétique.

Il ne dirigera le pays que pendant deux ans avant d’être évincé par le président Denis Sassou Nguesso, originaire de la même région que lui, qui cumule 35 ans de pouvoir depuis lors, avec une parenthèse de cinq ans entre 1992 et 1997. Emprisonné après son éviction, M. Yhombi Opango a été libéré peu avant la conférence nationale de 1991 qui a ouvert le pays au multipartisme.

Il fonde alors le Rassemblement pour la démocratie et le développement (RDD). Candidat malheureux à la présidentielle de 1992, il s’allie au président élu Pascal Lissouba dont il devient le Premier ministre entre 1994 et 1996.

Il s’exile en France quand éclate la guerre civile en 1997 qui va permettre le retour du président Sassou Nguesso aux affaires avec l’aide des troupes angolaises. Son exil a pris fin en 2007 et depuis il vivait à cheval entre la France et le Congo.

Source AFP


Ce contenu a été publié dans Actualités, Actualités du Congo, Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Coronavirus : décès de l’ex-président congolais Yhombi Opango

  1. Samba dia Moupata dit :

    Ce salopard s’en est allé avec toute la vérité sur la boucherie de mars 1977 . Qu’il aille au diable !!!

  2. Val de Nantes dit :

    Ce fut un des complices les plus odieux de la dégradation du climat politique des années 70.
    Le congo se décharge d’une inutile émotion dont il ne saurait que faire..
    Cette génération politique a péché par hybris ,et ne laisse aucune empreinte de béatitude au pays..

  3. MUSANDA WA MUYONDZI dit :

    Pas nécessairement de compassion pour ce monsieur même si la mort de qui que ce soit ne peut être une occasion de réjouissance. Son départ me rappelle des vieux souvenirs douloureux des personnages politique que je porte dans mon cœur :

    Le président Massamba Débat

    Kimbouala Kaya, un vaillant militaire digne de ce nom

    Le vénéré Emile cardinal Biayenda et tant d’autres

    L’une des erreurs du président Pascal Lissouba qui, à mon avis pouvait relever le pays c’est d’avoir travaillé avec des gens nuls comme ce monsieur. D’ailleurs par sa façon de faire, il est de ceux qui ont saboté le quinquennat du président Lissouba.

  4. Bis Bis Mikili dit :

    Yhombi Opango: presqu’un lache.
    Il avait été un des complots actifs dans l’assassinat de Marien Ngouabi.
    I avait été un des instigateurs des assassinats de tous les innocents (Cardinal Biayenda, Massamba Debat, et tant d’autres) apres tuerie de Ngouabi par eux-memes les gens de la Cuvette.

    Ce monsieur ne mérite pas la pitié. qu’il aille au diable.

  5. CD JUMEAU dit :

    Un connard de moins en route vers l’enfer. Que la terre lui soit hyper lourde!

  6. sassouland en phase terminale dit :

    1e message/Réseau informe…L’origine de cet imbroglio au sein du régime. Un conteneur est arrivé au port de pointe noire. Le général #Olissongo_Anday est codé par une personne anonyme. Il arrive sur place, impossible de s’en approcher, car il est au nom du ministre #Dimou des transports.
    Le général a le feu vert de mpila pour le perquisitionner.
    Quand on ouvre le conteneur, il est bourré d’armes et munitions de guerre.
    On auditionne Dimou, il n’a voulu que rendre service à un proche d’okemba, pour l’exonération.
    Pour mpila, Dimou ne dit pas tout. Il faut déjà l’écarter, mais sans ébruiter l’affaire du conteneur, en guise de surprendre les comploteurs.
    Il fallait donc trouver un moyen. Un proche de Denis Christel Sassou nguesso va corrompre l’attaché du ministre Dimou, afin de faire disparaître quelques feuilles de son discours, pour donner à mpila des raisons non liées avec le conteneur, pour le virer. Mission accomplie.
    Les enquêtes révèlent que d’autres conteneurs seraient déjà passés, ce qui suppose que les armes circulent déjà à Brazzaville. D’où, la mission d’interdire les vitrines fumées, même d’origine à toutes les voitures à Brazzaville comme à pointe noire.
    Il est rapporté à Sassou que le maître d’œuvre, c’est jean Dominique Okemba.
    Ce qui renvoie Sassou au procès de Dabira, pour donner raison au principal ennemi d’okemba, je cite #Nianga_mbouala.
    Tous ceux qui sont proches, ou qui sont arrivés à mpila derrière JDO, sont actuellement très mal vus, notamment : Obia le DGSP, Akouangué le COMGR et Ndenguet le DGPN. Des remplacements sont déjà prévus.
    En conclusion, le Devoir Sacré voit l’ombre de Denis Christel Sassou nguesso derrière tous ça. Lui qui a pris la vampire comme totem, avec adage: laisser ses ennemis mourir le jour pour son travail de nuit.
    Il a tout une milice privée au nom #Vampire, avec des officiers choisis par lui même.
    L’homme s’est effacé, en réalité, il travaille la nuit.
    Il risque de nous surprendre avec son Congo qu’il veut.
    ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
    2e message/Réseau informe…
    Je vous l’avais déjà dit :
    En ce moment où nous parlons, ça chauffe à Brazzaville : 7 conteneurs d’armes ont été découverts au domicile de Jean Dominique Okemba; son arrestation est en cours
    Les quartiers Talangai, Mikalou, Massengo, Domaine… Sont en alerte !!
    Le pouvoir de sassou Nguesso le bâtisseur infatigable des routes biodégradables va vers la fin !!
    Vive le corona virus !!
    Okemba Dominique est le N-1 qui a aidé sassou Nguesso dans les plans les plus sadiques et sanguinaires :
    -En 2008 lorsque la marmite mystique du pouvoir a demandé le sang, Okemba a sacrifié Édith Lucie Bongo
    -Okemba a éliminé le général Adoua tout simplement pour se faire plaisir et montrer son étendue des pouvoirs
    -En 2012 après avoir mis le feu au régiment de mpila,il a accusé Marcel Ntsourou aujourd’hui mort
    -Okemba a fait le tout de réduire le général Nianga Ngatse Mbouala au silence… La liste est longue !! Aujourd’hui c’est son tour
    A vous tous qui aidez sassou Nguesso aujourd’hui, sachez bien que sassou n’a pas d’amis,tu l’aides aujourd’hui, il t’elimine demain !! Prenez garde!!

    #Olissongo_Anday #Dimou #Nianga_mbouala
    JEAN-DOMINIQUE OKEMBA AUX ARRÊTS ET EN DANGER: LE RÉGIME DE SASSOU DENIS VA T-IL TOMBER? https://www.youtube.com/watch?v=slpa26ZTsZE

  7. Val de Nantes dit :

    On aimerait te croire, @frangin sassouland mais la loyauté au pouvoir du Nord prime sur toutes autres considérations..
    Du coup ,ce tralala militaire n’est que distraction..

  8. Maclintoch dit :

    Bonjour cher Monsieur, on parle de la mort de Yhombi, vous nous amenez dans des digressions, vous pensez que un conteneur d’armes et minutions peut rentrer a Brazzaville sans pour autant que DSN soit au courant. Bientot les elections, qu’est ce que vs croyez? ils vont chercher un bouc emissaire pour justifier le hold up electoral. Cette fois le Coronavirus vs attends. Vs manquez des structures de sante digne de ce nom, mais vs trouvez de l’argent pour des futilites. Pour qui vs travaillez vous ? vous n etes pas loin ou tout au moins vs etes proche de ce milieu.
    Laissez les internautes commenter sur ce qui est affiche.

  9. LA DESCENTE AUX ENFERS COMMENCE dit :

    YHOMBI (SOIT-DISANT GÉNÉRAL)EST PARTI. IL A LAISSÉ SES ENFANTS, LES KOUYOUS ET LES CONGOLAIS DANS LES GRIFFES DE L’IDIOT sassou.
    EST-CE QUE CELA PEUT ÊTRE CONSIDÉRÉ COMME UNE RÉUSSITE?
    LE SEUL POINT POSITIF EST D’AVOIR ATTEINT 81 ANNÉES DURANT LESQUELLES IL A ÉTÉ HUMILIÉ PAR L’IDIOT sassou.
    « TEL PÈRE, TEL FILS ». LES ENFANTS ONT CHOISI LA VOIE DE LA SOUMISSION.
    ILS ACCOMPAGNENT L’IDIOT sassou ET EMPÊCHENT LES KOUYOUS DE S’AFFRANCHIR DE CET IDIOT.

  10. Oder dit :

    Yhombi opango , l’assassin, que altérée lui soit lourde. Que son âme se repose en enfer.

  11. Revelino dit :

    Un de moins. À qui le tour ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.