Alain Akouala Atipault parle du tribalisme et de sa crainte de la scission entre le Nord et le Sud au Congo-Brazzaville.

Les congolais ont été dans leur majorité transformés en moutons ethniques (Alain Akouala Atipault)

La lutte pour le pouvoir et les richesses explique souvent les conflits ethniques et tribaux en Afrique. C’est surtout au sein des classes privilégiées que la compétition prend ce caractère. Il est évident que ce tribalisme empêche le développement de classes sociales. Et au Congo-Brazzaville, pour satisfaire des intérêts politiciens, le clivage Nord-Sud a été institué de façon insensée, sans aucune cohérence géographique. Alors qu’il aurait été plus judicieux, d’émettre ces considérations en fonction de la ligne équatoriale. Où s’arrête le Sud et où commence le Nord ? Avec une clarté biblique, et sur son compte Twitter, l’ex ministre congolais des Zones économiques spéciales, Alain Akouala Atipault, a déclaré que « ce clivage a permis aux politiciens dépourvus de vision collective pour l’édification d’une Nation, de faire de la manipulation ethnique et la majorité de nos compatriotes ont été transformés en moutons ethniques. Rajoutez à cela le syncrétisme ethnico – religieux. C’est la destruction ! » Lire la suite sur les echos-congo-brazzaa

TRANSITION POLITIQUE EXCLUANT SASSOU-NGUESSO.TABLE RONDE SUR LA REFORME DE L’ARMÉE AU CONGO-BRAZZAVILLE- 15 FÉVRIER 2020.Robert Poaty Pangou affirme que l'Armée congolaise à majorité nordiste est au service du pouvoir nordiste et non de la République. Seule la résolution des problèmes du pouvoir entre les nordistes et les sudistes est en mesure de permettre une réforme de l'Armée. Toute solution qui n'intègre pas le partage du pouvoir entre les nordistes et les sudistes est vouée à l'échec…

Posted by Mingwa Biango on Monday, February 17, 2020

TRANSITION POLITIQUE EXCLUANT SASSOU-NGUESSO.
TABLE RONDE SUR LA REFORME DE L’ARMÉE AU CONGO-BRAZZAVILLE- 15 FÉVRIER 2020.

Robert Poaty Pangou affirme que l’Armée congolaise à majorité nordiste est au service du pouvoir nordiste et non de la République.
Seule la résolution des problèmes du pouvoir entre les nordistes et les sudistes est en mesure de permettre une réforme de l’Armée. Toute solution qui n’intègre pas le partage du pouvoir entre les nordistes et les sudistes est vouée à l’échec…

Benjamin TOUNGAMANI répond à Jean-Dominique OKEMBA et Alain AKOUALA ATIPAULT sur le tribalisme institutionnel de la dictature dont ils sont les serviteurs

Ce contenu a été publié dans COMMUNIQUÉS ET ARTICLES, Les articles, Transition Politique et Démocratique au Congo-B. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

36 réponses à Alain Akouala Atipault parle du tribalisme et de sa crainte de la scission entre le Nord et le Sud au Congo-Brazzaville.

  1. Val de Nantes dit :

    Après s’être goulûment servi dans l’assiette du sorcier ,voilà qu’Atipo decouvrît les effets déstructurants de ce hydre à plusieurs têtes qu’est le tribalisme …
    Cracher dans la mouambe ,après avoir beaucoup festoyé sur l’apologie du tribalisme me semble ,toxiquement ,hypocrite …
    Se projeter dans l’avenir politique en aseptisant un passé criminel relève du tribunal de conscience du peuple congolais …..
    J’avoue avoir souffert de ces comportements quasi – animaliers du politique envers ceux dont la couleur ethnique était différente de celle du politique dominant .
    Cher Atipo ,
    Vous êtes de potal où le cosmopolitisme est une réalité permanente ,mais attiré par le gain facile ,vous avez vendu votre âme au diable.
    C’est au peuple de se prononcer sur votre cas .

  2. Mes très chers frères,

    Grande est ma joie de lire mon cher Alain AKOUA ATIPO ( 3A).

    Mon cher frère 3A exprime ici ce qui désormais est devenu le point fondamental sur la situation qui prévaut au Congo Brazzaville.

    Il a compris et à exprimer ce qu’il a compris.

    Alain AKOUALA ATIPO a compris que toutes les conditions de la SCISSION sont réunies.

    Il tire là la « sonnette d’alarme » pour dire que désormais la création de l’État du SUD-CONGO n’est une Utopie.

    Il a compris que les SUDISTES ont pris conscience.

    A cet il n’y a plus rien qui va arrêter les SUDISTES qui ont compris que leur Avenir se trouve dans l’État du SUD-CONGO.

    À tous les SUDISTES je vous invite de calme et serein.

    La SCISSION est là car toutes les conditions sont réunies.

    RPP

  3. Anonyme dit :

    Quelle fumisterie.

  4. Anonyme 5 dit :

    Pourquoi maintenant vous avez peur ????
    Le ciel ne tombera pas !!!
    Vous devez assumer toutes les conséquences de votre gestion inhumaine

  5. Samba dia Moupata dit :

    Alain Akouala est un Batéké , comme Tsourou , Okombi Sallissa , qui ont soutenu le coup d’état très sanglant contre les kongos . Aujourd’hui se sentent désabuser par sassou. Akouala vit très mal son éviction de la mafia Mbochi et certainement des difficultés financière , par ce que ce garçon à très mal géré son magot . Comme quoi les tékés c’est les girouettes les plus rapides du congo.

  6. marcel M. dit :

    A Samba dia moupata, en particulier :

    Dans une tribune aussi civilisee que celle-ci, je te demande a toi et a tous ceux qui partagent tes inepties, de ne plus jamais parler du peuple TEKE avec autant de legerete. Pourquoi vouloir toujours s’en prendre a des gens qui ne pensent pas comme vous : politique, politique, politique… Vous ne vivez que de la politique ; vous avez oubliez qu’il faut mettre en valeur la terre de vos ancetres; c’est a dire vivre de l’agriculture, la vraie comme vos freres et soeurs bembes que vous haissez inutilement. Cessez de courir apres la politique; vous verrez que les mbochis finiront par vous respecter

  7. Mbitama dit :

    Cela est une avancée. Il faut saluer le courage tardif de Alain AKOUA ATIPO.Le tribalisme de Monsieur Sassou Nguesso, génocidaire, président autoproclamé du Congo et de son clan, sans oublier la folie des tueries, génocides est un vrai problème pour le Congo.Ces méfaits ne resteraient jamais impunis, nul part ailleurs dans le monde entier.
    Les Congolais doivent ouvrir les yeux,s’organiser de toute manière pour que le pays soit vivable. Les Congolais de la diaspora doivent prendre acte de la vérité sur le génocide des Laris dans le Pool, avoué à ciel ouvert par le terroriste Jean-Dominique OKEMBA » ON A TUE DANS LE POOL, LE CIEL N’EST PAS TOMBE « Sans trop attendre, ni se lancer dans des théories, discussions stériles, il faut porter plainte contre Mr Okemba, Sassou Nguesso ei clique à la CPI et autres tribunaux sur ce crime contre l’humanité avant de continuer la lutte pour la libération.

  8. Jean OKOMBA dit :

    Grande validation mon Très Cher VAL DE NANTES. « Après s’être goulûment servi dans l’assiette du sorcier ,voilà qu’Atipo decouvrît les effets déstructurants de ce hydre à plusieurs têtes qu’est le tribalisme … » Je me pose la question de savoir comment sont formées les têtes des congolais? Il faut 50 ans pour comprendre que « ce clivage a permis aux politiciens dépourvus de vision collective pour l’édification d’une Nation, de faire de la manipulation ethnique et la majorité de nos compatriotes ont été transformés en moutons ethniques. Rajoutez à cela le syncrétisme ethnico – religieux. C’est la destruction ! » comme prétend aujourd’hui Akouala? Franchement on ne peut pas s’étonner de ce genre de propos tenu par celui est connu sous le nom de CERVEAU BLEU. Ces pauvres mieux ces misérables quand ils n’ont plus de quoi s’acheter des préservatifs pour pratiquer leur sport préféré, tentent de capter quelques esprits peu avertis par ce genre de scoop publicitaires. Alain Akouala, minsitre de Sassou Nguesso, vous pouvez nous étaler ici le livre des comptes de votre ministère lorsque vous étiez en fonction?

  9. Val de Nantes . dit :

    Voilà un client putatif prêt à nous livrer toute la substance criminelle et tribaliste du régime dont il a été l’un des vouvouzelas.
    Le tueur revient toujours à son lieu de crimes ,et là nous avons un repenti qui récuse le poison dont il a été inoculé pour paraître lucide afin de mieux intégrer la future cité congolaise parée aux couleurs de fraternité et de patriotisme .
    Est ce suffisant pour regagner sa place au sein de cette cosmogonie immanente que sera le Congo de demain ?
    Je crains que je doive rappeler à Atipo son silence conspirationniste dans les libéralités extravagantes dont s’est longtemps paré ce régime qui lui a servi la soupe anti congolaise .
    Oui ,le risque de scission est réel si l’on n’y prend garde .La paix est une conséquence des luttes de libération ,d’enfumage , de haine et domination mentale .
    Cette situation , de nature coronavirusdienne , ne saurait durer , ad vitam
    aeternam .
    Question .
    Quand est ce ,avez vous senti l’odeur de brulé sur la possible scission de ce pays entre Nord et Sud ?
    Êtes vous fatigué de comploter contre le pays ?
    Quelle est la couleur du vrai motif qui vous torture ?
    Koudia kou mbanza ?.
    La future cité congolaise vous sera moralement incompatible ,dommage .

  10. Anonyme dit :

    Robert poaty pangou qui sans vergogne se courbe avec révérence devant son très cher frère:
    « Grande est ma joie de lire mon cher Alain AKOUA ATIPO  »
    Ce Poaty Pangou qui se dit combattre sassou mais qui compte parmis ses amitiés tous ceux qui ont participés au saccage sanglant et financier du pays. Elle est belle l’amitié.

  11. alain pierre dit :

    ha ,mon pays comment nous en sommes arrivés là?
    ,,,,TRIBALISME,,,
    Voici la liste des Officiers Généraux du Congo Brazzaville par Région

    Région de la Cuvette : 25 Officiers Généraux
    Région du Pool : 4 Officiers Généraux
    Régions des Plateaux : 6 Officiers Généraux
    Région de la Likouala : 4 Officiers Généraux
    Région de la Bouenza : 1 Officier Général
    Région du Kouilou : 3 Officiers Généraux
    Région du Niari : 1 Officier GénéralRégion de la Sangha : 1 Officier Généra
    Région de la Sangha : 1 Officier Général
    Région de la Lékoumou : 1 Officier Général
    Région de Brazzaville zero Officier
    Région de la Cuvette Ouest : Zéro Officier

  12. Isidore AYA TONGA dit :

    CONGO-BRAZZA: (JDO) OKEMBA A DIT « ON A TUÉ DANS LE POOL, LE CIEL N’EST PAS TOMBÉ » ET POURQUOI?
    Le futur ou l’avenir c’est tout justement le passé et le présent qu’on ignorent. Par conséquent, penser à l’avenir du Congo-Brazzaville, c’est commencer déjà par devoir traiter le passé et le présent (vie privée/vie publique) des personnalités civiles, politiques et militaires congolaises qui nous entourent et ou nous dirigent. https://www.youtube.com/watch?v=6yYnvbgCGfc

  13. BAKAL MASSIKA dit :

    C’est une bonne qu’un membre de l’oyocratie parle du tribalisme et reconnaisse enfin cela est une réalité perenne au pays.malheureusement,toutes les bonnes suggestions de l’auteur de l’article visant à éradiquer ce fléau,notamment la pénalisation de ce fléau ne sont en réalité pas applicable pour le moment,puisque sassou nguesso qui gouverne le pays est le chantre numéro un de ce comportement.il est honnêtement impossible pour sassou de lutter efficacement contre le tribalisme puisqu’il a plus confiance à ses parents (auxquels il confie toujours les postes clés de l’administration) qu’aux autres.

  14. BAKALA MASSIKA dit :

    merci Alain pierre pour ce document sur les généraux congolais.je suis en train de préparer un livre sur ces choses là.

  15. jojo dit :

    Une première intervention dans ce site, j’espère ne pas être censuré.
    En fait, au Sud on est trop sentimental pas assez calculateur.
    Je vois des articles sur l’après Sassou mais mon Dieu c’est quand.
    Est il sensé de mettre la charrue avant les bœufs ?
    Il y a une personne qui ne doit pas devenir le président de la transition,
    mais il peut prétendre à l’être après la transition possible.

    -Un militaire ou ex-militaire ne peut diriger la transition car le mindset
    démocrate est absent.
    -Un ancien proche collaborateur de Sassou ne peut diriger la transition.
    -Une personne remplit de haine et d’esprit de vengeance car on n’a pas
    le temps pour ça, il y a la justice.
    -Une personne qui est tribaliste, voir la vidéo sur le coup d’État de cet ex-militaire.
    Les affaires du Congo ne peuvent être réglés en famille ni traiter les populations du Sud avec mépris.
    -Un militaire qui assiste à un massacre d’une partie de la population, et par
    ailleurs voulait exposer les populations de Sud pour son coup d’État au lieu de
    faire un vrai coup d’État militaire.
    -Un ex ou actuel franc maçon ne doit pas être devenir président même de la transition
    sinon c’est la soumission éternelle à un pays bien connu.
    -je pense à Mokoko.

    Pour tous ces raisons et en finir avec le tribalisme, un président de la
    transition devait être :
    – un religieux dont la charge devait être de mettre en place toutes
    les institutions avant l’élection.
    -une personne âgée qui n’aura pas prétention présidentielle.
    -une personne dont la moralité, la droiture, le patriotisme ont été éprouvés.
    -une personne qui pourra gérer la transition de 2 à 3 années, pas plus.
    – je pense à Louis Portella Mbuyu, je ne suis pas originaire de sa région :
    une précision inutile sous d’autres cieux mais pas dans ce contexte tribal.

  16. Lucien Pambou dit :

    Akouala Atipo : en désaccord avec le réseau politique congolais ?

    Atipo est l’exemple éclatant du réseau politique congolais. Il faut l’écouter car il reprend des éléments d’analyse que j’ai toujours développés ici sur ce site. La personnalité de base congolaise est fortement tribale. De Youlou à Sassou, les combats politiques pour le pouvoir et pour l’accès aux richesses ont toujours été instrumentalisés par les hommes politiques congolais membres du réseau et appartenant à toutes les tribus et ethnies confondues. Il y a eu des accès de brutalité politique entre Laris et Bochis en 58 et en 93 entre Bembés et Laris. Cela continue aujourd’hui malgré les dénégations des uns et des autres. Il n’y aura pas de scission du Congo entre le nord et le sud malgré les prémonitions de Robert Poaty Pangou. Le reste est à venir. Ceux qui doutaient de l’existence du réseau et de son fonctionnement turbulent savent ce que c’est un réseau avec la sortie médiatique de Akouala Atipo . Les plus sceptiques vis à vis de l’analyse réseautale se reconnaîtront et le modeste analyste que je suis, continuera à faire son travail de présentation et d’explication du réseau Congo.

  17. Maclintoch dit :

    Mes Chers internautes,
    Je suis surpris de vous voir reagir de la sorte et de croire aussi naivement aux coups de cloche des politiciens. Pour votre gouverne lorsqu’on a signe un pacte avec le diable ou tout au moins lorsqu’on a mange dans l’assiette du diable, c est difficile de s’en debarrasser ou c est le diable qui se debarrasse de vous. Comme par hasard ce politicien qui est toujours dans les rouages de la politique congolaise a attendu a presque une annee des elections pour commencer a sonner la trompette. Pour venir duper encore des congolais. Il n est pas le seul, vous verrez nombreux se presenteront sous cet aspect comme des « faux prophetes ». L exemple typique est la IDCFROCAD(ou est ce qu’ils sont, des soit disants opposants). Qu’est ce qui se prepare alors. Il ne manquait plus que ca.
    Observant l’evolution de la politique congolaise, je devine aisement que c est de la pure manipulation. Il faut etre aussi naif pour se faire avoir. Il ne faut pas croire aux propos de ce monsieur. Tous ceux qui travaillent dans cet environnement sont « zombifies » ils doivent obeissance jusqu’a la moelle ‘ad vitam aeternam’ sinon tu quittes la terre. Les exemples, ils sont legions, ils ne sont plus a citer.
    Chers compatriotes , ne validons pas l’attitude des politiciens qui veulent qu’on continue a perpetuer le tribalisme. Je vous dis qu’il y a des nordistes qui sont dans la merde, qui n’ont pas leurs noms sur la liste des privileges. soyons sobres, reflechis, et respectueux, nous pouvons combattre cette dictature sans proceder de la meme facon qu’elle procede, sinon nous ne faisons que la maintenir et eux ils acclament.
    Arretons un peu l’histoire de Teke, soundi, Mvili, Mbochis… parce que c est le mode operatoire de monsieur 8%, toutes les fois qu’il est en mauvaise posture il souleve l’histoire des regions pour essayer d’augmenter sa cote. Lorsqu’il veut tuer un teke, il va voir un teke pour le faire. Lorsqu’il enleve un teke au poste, il nomme un teke a la place pour les mettre en contradiction pour eviter l’unification des tekes qui d’ailleurs ne l’arrangerait pas. Jusqu’a quand on va continuer a etre bete? agissant et comportant nous en des hommes instruits. Ne perdant pas trop de temps pour des futilites, il y a trop des choses a debattre.
    A bon entendeur salut

  18. Lucien Pambou dit :

    Merci Malintoch de valider le fonctionnement d une partie du Réseau que d ‘aucunestiment que c’est de la fumee analytique.ET pourtant les faits empiriques comme la sortie mediatique de Akouala Atio sont la pour en attester l ideal-type dans le domaine theorique.le Réseau politique congolais exixte bel et bien

    Tres bonne explication d’une partie de fonctionnement du reseau avec des sorties fumeuses comme celle d Akoula atipo.
    il avance avec un theme qui lui a ete suggere par les membres importants du Réseau pour faire de ce theme un element important de la campagne electorale de 2021

    ce theme sert ses propres interets pour revenir aux affaires et au gouvernement et permettre à celui de mettre en avant le theme de la necessaire reconciliation des congolaise et de la necessite d ‘edifier une unite qui transcende les regions et les ethnies

    La diaspora qui valorise l unite des congolais se verrait ansi pillee sur un de ses themes phares et poussée en coin de la pelouse politique

    Voici un des savoirs faire machiavelique du Resau qu il faut denoncer critiquer combattre mais que le modeste analyste que je suis constate que le Reseau aun avantage par rapport a la diaspora à savoir sa presence sur le terrain reel et sa capacite
    a dire et afaire sur le terrain alors que la diaspora helas ne sait que dire
    Peut -elle faire autre chose que de dire, notre belle diaspora qui progressivement risque de se sentir inutile de ce qu il se passera en 2021 lors de l election presidentielle
    au CONGO BRAZZA

  19. Frankie dit :

    Chers compatriotas bonjour
    Je salue en passant le courage de Monsieur Akouala Alain bien que tardif. Le monde n’est pas détruit par ceux qui font le mal mais l’est plutôt par ceux qui les regardent sans ríen faire pour le changer. La question est celle de savoir s’il faut que nous fassions une fois de plus confiance à ces politiques véreux, malhonnêtes et voleurs qui se sont longuement remplis les pôches avec l’argent du pays qui aujourd’hui se présnetent devant nous comme des gens repentis ayant été visités par le Saint esprit pour nous démontrer l’incompétence des autres?

  20. Maclintoch dit :

    Bien dit mon cher Frankie et Lucien P., je ne pense pas qu’on fasse confiance a ces gens. Qui a bu boura, surtout avec ce regime, dont le modus operandi est connu depuis la nuit des temps. Mais au finish on se fait toujours avoir. Pourquoi? vous verrez beaucoup de politiciens qui vont se detacher de l’equipe mere comme des asteroides sous pretexte qu’ils sont des opposants alors qu’ils emargent dans dans le cahier a Mpila. Notre pays le Congo n’a plus d’opposants ou tout au moins lorsqu’il y en a une, elle est de façade. ce pays merite mieux que cette merde qu’on nous sert sur un plateau d’argent. Les dirigeants congolais ont leurs places a Hollywood parce qu’ils savent bien reproduire meticuleuse des actions dignes de ce nom surtout avec le plus grand metteur en scene de tout le temps. le seul et unique …je prefere vous laisser deviner.
    La suite au prochain numero.
    Merci

  21. Le dernier kongo bantou dit :

    Bonjour à nous! Ce qui est extraordinaire chez les congolais de Brazzaville, c’est toujours de faire dans l’excès de la manipulation pour abuser les esprits faibles. Monsieur Aya Tonga qui est intervenu dans ce débat, peut vous expliquer d’une façon anthropologique et sociologique que le territoire du Congo n’a que 6 ethnies identifiées que sont:( kongo, teké, mbochi, échira, fang et pygmées). Sa répartition tribale se fait autour de 60 tribus avec des lignages définis par clans. Alors, d’où peuvent venir des conflits tribaux dont les gens parlent tout le temps pour expliquer le chaos congolais ? De nulle part en réalité,parce que,pour expliquer le tribalisme,il faut en justifier sa source qui ne peut être l’ethnicisme,eh oui chers amis,le moment est arrivé pour vous de nous expliquer l’ethnicisme congolais source de tous les maux? Kolelas Bernard du pool n’a jamais été moins teké que Lissouba Pascal du Niari que Florent Ntsiba des plateaux ! Le bembé de Mouyondzi n’est pas moins kongo que le vili du kouilou que le kongo de louingui dans le pool! Aucun territoire administratif congolais n’est homogène en raison des brassages effectués par les mariages depuis le 15 août 1960. Admettons que la scission devienne une réalité ( guerre ou référendum),quel territoire héritera des dettes du Congo actuel? Quel territoire aura la légitimité de juger et punir les crimes de sang? Pour les mariages mixtes, comment seront définies les binationalités? C’est de la discussion que jailli la lumière dit le proverbe, j’attends donc vos vérités ?

  22. Lucien Pambou dit :

    EXCELLENT LE DENIER KONGO BANTOU

    RIEN A REDIRE

    ENFIN MERCI POUR CE DEBAT ANTHROPOLOGIQUE QUI VIENT DONNER DE LA SUBSTANCE A L INFINI DEBAT SANS SUBSTANCE SANS METHODE SANS PRATIQUE ACTIONELLE SUR CE SITE CONGOLIBERTY

    QUE ROBERT POATY PANGOU NOUS DISE SUR QUELLES LIGNES DE PARTAGE IL DIVISE LE CONGO ET COMME VOUS LE DITES AVEC MAITRISE ECONOMIQUE QUELLE PARTIE DU CONGO HERITERA DES DETTES ABYSSALES CONGOLAISES?

  23. Lucien Pambou dit :

    LIRE A L’INFINI DEBAT POLITIQUE SANS SUBSTANCE

  24. Val de Nantes dit :

    La question de la dette saute aux yeux . Au président de la République actuelle d’en assumer la responsabilité et donc à la région à laquelle il appartient …
    La région du dirigeant doit en endosser le tribut causé à la nation ….
    C’est une manière d’impliquer moralement la région à la gestion criminelle de celui dont elle se réclame ethniquement .
    C’est la notion de la responsabilité tribale dans les affaires du pays .

  25. Anonyme dit :

    Le dernier kongo bantou dit :
    23/04/2020 à 14:31 dit ¨
    Admettons que la scission devienne une réalité ( guerre ou référendum),quel territoire héritera des dettes du Congo actuel? Quel territoire aura la légitimité de juger et punir les crimes de sang? Pour les mariages mixtes, comment seront définies les binationalités? C’est de la discussion que jailli la lumière dit le proverbe, j’attends donc vos vérités ?¨

    Dette? Même le sud du Congo peut les payer pour la paix. Mais tout le monde doit rendre des comptes. Il y a des dettes que le FMI, le Club de paris doivent annulées…
    Justice? La justice est internationale.
    Mariages, binational? c’est le plus simple
    Voici quelques réponses sur la constitution :
    http://www.sudcongo.com/s/docs/site/esc/

  26. Djess dit :

    En mettant en lumière la manipulation ethno-régionale de nos dirigeants, l’ancien Ministre Alain Akouala est totalement muet lorsqu’il s’agit d’expliquer les velléités de scission véhiculées par certains compatriotes.

    Pour paraphraser Jean Jaurès « L’unité nationale se forge sur l’unité sociale »

    Pour ma part, je suis totalement contre cette démarche dilatoire de vouloir diviser notre pays en deux entités.

    Cependant, on voit avec quelle cynisme, Sassou et son système traduisent en actes leur funeste projet de destruction de ce pays.

    Aucun pays d’Afrique n’a subi un tribalisme aussi exacerbé que le nôtre sur une très longue période; aucun pays d’Afrique n’a été livré à un saccage des pans entiers de l’économie d’une telle intensité par ses propres fils et filles que le nôtre .

    Il faut le dire sans ambages : Sassou et son système sont le frein contre la construction d’une nation congolaise. Au contraire, ils s’appliquent à opposer les uns contre les autres , et chercher à garder leur « animal » ( pouvoir ) ad vitam aeternam au sein du clan mbochi.

    Les bisbilles actuels à Oyo , rappellent le contexte de 1977 où , un 18 mars, ils tranchèrent la gorge au patriote Marien Ngouabi pour mettre le pouvoir d’Etat sous les fourches caudines de l’OBUMITRI.

  27. Le dernier kongo bantou dit :

    Bon week-end à nous malgré le confinement mondial contre le coronavirus ! Suite à mon post dernier,un constat a été fait sur deux choses : 1- le refus de débattre sur l’ethnicisme. 2- aucune contestation sur les aspects anthropologiques.
    A val de Nantes je pose la question : de quelle légitimité découlerait une punition collective aux citoyens issus de la région administrative de la cuvette à assumer la dette abyssale du Congo Brazzaville ? Admettons que les composantes tribales du groupe mbochi que sont les kouyous d’Owando et les makouas de Makoua ne veuillent pas l’assumer par une démonstration de non complicité tacite,quelles solutions pour elles?
    A anonyme je pose la question : a partir de quel moment la paix à un prix financier négociable ? Le démocrate que vous êtes devait imposer le principe légitime du droit populaire qu’est le référendum. J’ai été très surpris que l’on ne me fasse pas le reproche d’affirmer que messieurs kolelas Bernard, Lissouba Pascal et Florent Ntsiba soient tous teké, c’est bien la preuve d’une vérité incontestable, lesquels ont donc toujours eu l’intérêt de nous préparer le fameux tribalisme à toutes les sauces indigestes? La scission, parlons-en en toute simplicité jusqu’au bout de la logique ! Je suis fils kongo assumé,donc fier,mais je suis contre l’État du Congo du,mais plutôt pour la réunification du royaume ancestrale kongo dans ses frontières post-coloniales, voilà le débat que modeste Boukadia avait raté dans sa conception,parce que celui-là,aurait vraiment fédéré. Les kongo pour être logiques avec eux-mêmes, doivent arrêter de convoiter ce qui n’est pas aux,les terres téké que sont les parties nord du Niari,de la bouenza,de la lekoumou,des 3/4 du pool. Si l’État kongo devient une réalité sur le territoire actuel du Congo Brazzaville,il nous faudra mettre un dispositif constitutionnel pour une unification automatique avec les territoires kongo de la RDC et du Cabinda,puis du nord de l’Angola dès la chute du MPLA marxiste-léniniste, voilà ma seule vérité acceptable. Mais si nous devons continuer dans le Congo Brazzaville,la majorité peut demander à la composante tribale mbochi du groupe ethnique mbochi ( oyo, boundji et abala) de former un émirat pour arrêter de nous casser les pieds. Ne me dites surtout pas que cela serait impossible d’un Etat enclavé complètement,un cas unique existe au monde et en Afrique : le royaume du Swaziland en Afrique du Sud si je ne me trompes pas. Bien à vous!

  28. Ginobukaka dit :

    Bravo M Atipo de venir interpeller les congolais sur l’idée de scission qui fait désormais son chemin. A un bon moment, où M Jean Dominique Okemba vient se vanter » en mbochi » d’avoir envoyé ses miliciens et autres soudards tuer au Pool, sans que personne ne lève le petit doigt et ne parle, sans que le ciel ne tombe… Il est temps pour vous, de réfléchir,en en tant que homme politique, et intellectuel voué à la dictature, aux raisons qui peuvent pousser vers un tel raisonnement.
    Si Taty Pambou a été seul longtemps à l’évoquer,il y a désormais tous ces congolais qui ont assisté au martyre des gens du Pool depuis 1998,et vivent au mal être général dans les régions du sud du pays, au génocide récent dans le Pool.
    Aujourd’hui, M Atipo a quitté les affaires, il s’insurge contre les politiques qui sont la tête de proue du tribalisme au Congo; Qu’a t il dit, qu’a t il fait pendant ses années de gouvernement pour mener des actions d’empathie ,une certaine solidarité avec les populations qui ont été opprimées.
    Loin de moi l’idée de recenser les avantages qu’ont tiré certaines populations du Congo du maintien au pouvoir de M Sassou, tous les congolais font le constat que le pays a été amené méthodiquement dans l’abime. Le Congo aujourd’hui est à reconstruire. Le Trésor congolais est désormais délocalisé chez chaque dignitaire, chaque ministre , y a t il encore une banque centrale au Congo ? Nos hôpitaux sont devenus des mourroirs , et les maires de nos villes font désormais des budgets à partir du décompte de nos morts…Pas d’eau, pas d’electricité (utile)!
    Il ne se passe pas de semaine qui n’amène des révélations sur les scandales financiers au niveau national et international sans que les responsables des ditsscandales ne soient inquiétés; en tant que haut dignitaire de la dictature, on ne vous fera pas l’injure de vous les rappeler…
    Quant à délimiter les frontières des différents états, chaque région ou département se prononcera par référendum, c’est une loi universelle reconnue.Personne ne sera forcé.
    Nous voulons vivre en paix , chez nous, sans devoir nous réfugier de la ville vers nos villages , de nos villages dans les forêts, chaque fois qu’il y aura une élection , ou que le prince voudra satisfaire un caprice ou son goût du sang… Plus de Ntoumi, plus de miliciens assassins dévoués aux manoeuvres de Sassou.
    Pour vivre en paix, pour la sécurité et le développement de nos populations, pour la tranquilité de nos parents, de nos mères qui n’en finissent pas d’être violées, pour nos villages meurtris et détruits, pour ces enfants du Pool abandonnés,qui errent et qui ont pourtant le droit à l’éducation … s’il ne reste que cette alternative, alors séparons nous en paix.

  29. Ginobukaka dit :

    Erratum
    alinéa 8 …depuis1998,et vivent au mal être , lire »… et vivent le mal être général  »
    Merci pour votre auto-correction !

  30. Lucien Pambou dit :

    Au post du dernier kongo du 25/04/à 11h45.

    Merci et encore Merci le DERNIER KONGO BANTOU

    Merci à vous d ‘elever le debat historico politique sur ce site
    je vous félicite pour la méthode et les explications

    Grace à vous j ai pu approfondir par les recherches documentées ce que je percevais sans toujours me l expliquer des faits anthropologiques qui structurent les grandes tribus congolaise et leurs ramifications ce qui permet au plan politique de mieux comprendre les alliances au sein du RESEAU POLITIQUE CONGOLAIS

    Merci encore car le détour par l ‘anthropologie permet de nourir le raisonnement politique
    MERCI ENCORE ET RESTEZ SUR CE SITE POUR VOTRE CLAIRVOYANCE ANALYTIQUE CELA NOUS CHANGERA TOUS ET DE FACON MASSIVE
    MERCI

  31. Val de Nantes dit :

    ,,@Kongo
    Relire ..le contrat social de JJ Rousseau ,à propos du concept de légitimité .
    Amicalement ,votre .

  32. Loathey dit :

    @ dernier Kongo
    la scission de la Republique du Congo ne peut pas se faire par Plaisir, mais c’est a l’heure actuelle l’antidote a un massacre annoncee, a une misere programmee des populations du Sud – Congo. Quant aux questions que vous posez sur la dette et les mariages mixtes, ce sont des details qui se resolvent par la diplomatie. Former deux etats ne signifient pas qu’on ne se parle plus ou que les gens ne circulent plus. Bien au contraire. Le depart de Sassou ne va pas faire disparaitre le tribalisme et sa haine parce que la cause de fond va demeurer: la paresse de certaines contrees qui engendre l’accaparement du pouvoir et du tresor public. Je le dis le Coeur contrite mais la scission est une solution a considerer aujourd’hui pour une paix veritable au Congo-Brazzaville. retablir les frontieres du royaume Kongo serait de loin ma preference, mais nous savons que les africains n’ont pas le courage politique de le faire. la scission permettra a ceux qui veulent avancer d’y aller dans la paix et dans le respect de leurs cultures.

  33. Ginobukaka dit :

    Comme le dit l’ami Loathey, la scission du Congo serait la solution pour permettre la vie en paix de différentes populations qui seraient séparées et auraient la possibilité de s’administrer autrement pour leur développement et leur sécurité…
    D’où vient -il que le dernier Kongo soulève inutilement le problème de certaines populations tékées qui sont par ailleurs bien intégrées dans leurs régions.
    Tous les congolais reconnaissent la présence de ceux-ci dans différentes régions du sud du pays, ainsi ceux qu’on dit des batékés de Brazzavile, dans le Pool à Mayama, Kindamba, ou encore les batékés et les nzabi du grand Niari.
    Pourquoi devrait on demander leur avis aux Kongo du Zaire, pardon de laRDC ? Ce n’est pas une tentative de reformer le royaume Kongo dia dia Ntotela .
    Mais quand on a écouté les discours haineux de JDO en mbochi haranguant les fameux sages de la Cuvette, se vantant d’avoir tué au Pool sans que le ciel ne tombe,(voilà en plus un aveu sur le génocide qui était refuté! ), quand on entend les élucubrations d’1certain commissaire, au cours d’un meeting au marché Bourreau à Makélékélé mettant en garde contre une rébellion en formation au Pool avec des ninjas et des zairois, il sera difficile à Lucien Pambou et au dernier Kongo de démontrer que, M Sassou parti, la paix reviendrait avec ces autres ressortissants de la Cuvette. Ecoutez les discours de M Sassou :le mot paix y figure toujours en bonne place et pourtant rien n’est fait pour promouvoir la paix et la concorde dans le pays ; on décrit plus de la haine dans les attitudes de nos dirigeants… Chaque évènement politique amène son lot de stress, rares voyages de M Sassou dans le pays, recensement, élections…
    Ecoutez la complainte , la misère et l’angoisse, sinon la peur qui montent du pays ! Ne jouez pas aux intellectuels , aux bureaucrates froids omniscients, prédicteurs d’avenir !!! A quand la tranquilité, la paix, la vraie, dans ce pays.

  34. Val de Nantes dit :

    Et j’ajoute pendant combien de temps allons nous vivre dans l’hypocrisie ethnique?
    D’hypocrisies en rebuffades ,la ligne est vite franchie .

  35. Belvis Okinga dit :

    l’hypocrisie d’Alain atipo car il ne fait plus partie du gouvernement il critique maintenant mais bravo pour son courage en tant que congolais la chose la plus stupide sera la division du pays en deux nos ennemis veulent cela c’est n’est pas une bonne chose cependant à propos de l’organisation militaire au Congo c’est la même pendant le règne de Pascal lisouba ne jouez pas aux hypocrites ce jeu du favorisme et du tribalisme c’est n’est pas Sassou qui l’a créé lisouba Pascal fût un tribaliste acharné kolelas idem Sassou ne fait que rendre coup pour coup en cas

  36. le mbochi dit :

    Le génocide du pool c’est complètement inacceptable dites Sassou le nordiste qui est coupable oui pasteur toumi, Isidore mvouba les sudistes qui ont oraginsé ce complot contre le pool avant de nettoyer chez le voisin nettoie d’abord chez toi même c’est la trahison de vos propres frères ils sont nombreux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.