Les 5 niveaux de Conscience Panafricaine ou les différents types de panafricanismes .

Par Louis Yvon Mbanzoulou

J’aurais voulu commencer par déconstruire le terme « Pan-african-isme » mais je me garde d’ouvrir la boîte de pandore en gardant le mot tel qu’il est compris.

Selon l’observation que je fais des mouvements panafricains, je classe les personnes qui les animent ou qui y adhèrent en cinq niveaux de conscience. Mon acuité intellectuelle pouvant faire défaut, je reste ouvert à toutes les critiques pour faire évoluer cette réflexion qui n’en est qu’à sa première mouture. Vous en souhaitant bonne lecture !

1- Le Panafricanisme Culturel ou Mental :

Panafricanisme de salon, Panafricanisme des livres, répondant à la culture générale. Panafricanisme en Mode Observateur. On a tout lu ou presque, sur les auteurs africains, sur l’histoire africaine, sur les mouvements de résistance, etc. On suit et apprécie les actions que mènent certains leaders et associations. Mais tout cela à distance, depuis son écran d’ordinateur, juste pour se cultiver. On peut aussi assister à quelques conférences sur l’Afrique et les Afrodescendants, mais sans plus. On mène sa vie dans son coin. On peut ou ne pas être dans les religions sémitiques. On peut ou ne pas vivre selon les coutumes africaines. On peut mener des débats sur le Panafricanisme, etc. Néanmoins, ça reste un peu du folklore, juste pour nourrir son égo. A ce stade, l’implication reste mentale.

2- Le Panafricanisme Militant ou Réactif :

C’est le Panafricanisme émotif, en Mode Réaction. C’est l’étape où on descend dans la rue, que l’on soit membre d’une association ou pas, que l’on soit cultivé ou pas. Un événement s’est passé quelque part, une parole déplacée a été prononcée contre les Noirs ; les nerfs sont tendus, on n’est pas d’accord, et on veut le faire savoir. On est quelquefois engagé dans une association, on suit des leaders, on ne rate aucune de leurs conférences. On aime débattre, on tracte et on squatte des forums. On est actif dans ce sens. On a soif du changement. Mais on n’est pas initiateur de quoi que ce soit, en tout cas pas de quelque chose qui pourrait faire bouger les lignes. On vit dans la gloire du passé, dans l’espoir d’une ère nouvelle où l’Afrique sera debout et maître de son destin. On est agnostique ou dans les religions abrahamiques et on peut ou ne pas vivre selon les coutumes africaines, cela n’a aucune importance… A cette étape, l’implication est viscérale.

3- Le Panafricanisme Visionnaire ou Actif :

Panafricanisme en Mode Action, Panafricanisme des intellectuels, penseurs, auteurs, et créateurs de structures panafricaines. Ils pensent le panafricanisme, mais sans le pratiquer. Leur mode de vie est souvent détaché des réalités africaines et de ce qu’ils prêchent. Ils sont afroconscients mais pas afrocohérents. Ils vivent selon les paradigmes oriento-occidentaux et sont en quête de visibilité et de notoriété pour nombre d’entre eux. La plupart de leurs thèses ne sont pas aussi originales et ne vont pas loin en profondeur dans les valeurs véritablement africaines. Les idéologies orientales et occidentales semblent dicter leurs vues. Nombre d’entre eux ont des chaires dans les universités africaines, européennes et américaines. Ce qui explique parfois la tiédeur de leurs écrits. Ils ne peuvent pas s’autoriser des critiques sévères et sérieuses des systèmes qu’ils servent et dont ils tirent l’essentiel de leurs revenus. Pour eux, le panafricanisme semble n’être qu’un champ historiographique et épistémologique qui n’engage à rien. Certains sont dans des contradictions et des compromissions honteuses. Politiquement, ils ne remettent pas en cause les systèmes existants, et il peut leur arriver de soutenir des régimes politiques par affinité ou intérêt ethnique. Religieusement, il leur indiffère d’être abrahamolâtres ; beaucoup n’y trouvent d’ailleurs aucun inconvénient. La seule différence entre eux et les deux précédentes catégories c’est le fait qu’ils soient auteurs ou leaders d’opinion. Toutefois, mon propos ici n’est pas de dire qu’ils sont tous de mauvaise foi, loin de là. Je leur reconnais des lacunes à combler. A cette étape, l’esprit et la lettre, ainsi que le logos, l’affect et le pathos ne sont pas en adéquation.

4- Le Panafricanisme Paradigmatique ou Applicatif :

C’est le Panafricanisme authentique, Pratique, en Mode Application, quand on se désaliène complètement sur tous les plans : religion, politique, économie, spiritualité, mysticisme, mœurs, traditions, société, langues, noms et prénoms coloniaux, famille, éducation des enfants, vision du monde, xénos, tribalisme, rapports aux autres peuples de la planète, sexualité et rapport à l’autre sexe. Débarrassé de tout complexe et de toutes les scories de l’aliénation mentale, on est afrocentrique à 100%. La Maat n’est plus un vain mot, on la pratique. On tient à être indépendant sur tous les plans : professionnel, financier, spirituel, etc. On vit, on forge une Nouvelle Civilisation, un mode de vie en harmonie avec la nature et avec tous. On est dans la pureté de l’action. C’est le Panafricanisme que je qualifierais d’originel. A cette étape, les planètes sont alignées, l’implication est totale.

5- Le Panafricanisme Civilisationnel, Spirituel ou Ancestral

C’est le Panafricanisme des gros cerveaux, des cerveaux véritablement pensants, celui des grands esprits, des immortels, des êtres incarnés, des esprits panthéonisés et panthéonisables. A cette étape, on agit pour la postérité, pas pour soi, pas pour l’égo, pas pour le ventre ou le m’as-tu-vu. On est en Mode Zéro Notoriété, Zéro Compromission et Zéro Limite. On déconstruit l’existant et on forge des nouveaux paradigmes. On bâtit une Nouvelle Civilisation, une nouvelle vision du monde. On vit dans l’abnégation totale, on a une conscience très élevée et on se donne les moyens de faire aboutir les résultats qu’on veut pour la communauté. On travaille intelligemment, avec méthode et stratégie et on ne ménage pas son énergie. On mène une vie de sacrifice. La réussite personnelle dans ce bas-monde ne comptant pas plus que celle de la communauté. Dans cette catégorie, on s’appelle Garvey, on s’appelle Diop, on s’appelle Nkrumah, on s’appelle Lumumba, on s’appelle Sankara, etc. Les panafricains visionnaires les rejoignent quand ils deviennent afro-cohérents ou maatiques. On mène des actions constructives, on est acteur du changement et on veut voir changer les choses durablement. On y contribue moins visiblement qu’en sous-marin. On travaille en connaissance de cause et on n’attend rien du peuple comme on n’attend rien de sa famille. On est conscient de la nocivité des forces ténébreuses. On a tiré toutes les leçons du passé et on s’est instruit des erreurs des aîné-e-s. On ne s’autorise pas l’échec, ni la moindre erreur. On est aligné sur les astres et aucune science utile ne peut être négligée. On mène le bon et le juste combat, pour le triomphe du bien, pour le triomphe des forces de lumière, pour le triomphe de la vie, pour le triomphe de l’humanité.

Merci à tous les Afroactifs de s’instruire de ce texte pour faire évoluer leur conscience aux fins de construire une nouvelle Afrique.

Louis Yvon Mbanzoulou

Diffusé le 14 mai 2020, par www.congo-liberty.com

Aimé Césaire : “discours sur le colonialisme”

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Les 5 niveaux de Conscience Panafricaine ou les différents types de panafricanismes .

  1. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    @ Louis Yvon Mbanzoulou
    CHAPEAU POUR VOTRE HAUT NIVEAU DE RAISONNEMENT ET CONSCIENCE !!!
    J’ADORE…
    JE VOUS SOLLICITE DE FAIRE VOUS-MÊME UNE VIDÉO LECTURE DE VOTRE PUBLICATION ET ME L’ENVOYER POUR QUE JE PUISSE LA PUBLIER DANS MA CHAÎNE YOU TUBE DANS LA RUBRIQUE « EDUCATION ». L’ENJEU DE PARTAGE AU PLUS GRAND NOMBRE D’AFRICAIN.
    ENVOIE CA CHEZ MON AMI MINGWA, IL EST SUR QU’IL MON MAIL ET LA TRANSMETTRA AUSSI FAIT AUSSI PUBLIER…
    merci

  2. L Y MB dit :

    Bjr M. Aya, le texte est libre, vous pouvez le diffuser sous n’importe quel format que vous voulez.
    Bonne initiative et Bonne Santé !

  3. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    @ L Y MB
    Pour donner l’âme et la profondeur à votre texte, il serait mieux et communicant à la fois que vous le lisiez. Sinon, c’est pas grave !!!

    Bonne santé aussi à vous !!!

  4. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    AU QUOTIDIEN, UN ACTE FACHISTE ET RACISTE ANTI-AFRICAIN EN ASIE, AMÉRIQUE, EUROPE ET AU MOYEN-ORIENT = 100 ACTES TRIBALISTES ET XÉNOPHOBES ENTRE AFRICAINS EN AFRIQUE ET AILLEURS DANS LE MONDE. L’homme Africain peut être intelligent, riche et au pouvoir ou non ailleurs dans le monde ; mais tant que l’Afrique ne sera pas débout, l’africain ne sera jamais respecté hors du continent.
    L’enjeu de libérer l’Afrique est de la libérer d’abord de ses ennemis de l’intérieur ; puis changer les mentalités, habitudes et comportements africains qui nuisent gravement à l’évolution du continent noir.
    Enfin, l’enjeu de libérer l’Afrique est celui de la respectabilité interraciale des africains partout le monde.
    POURQUOI ET COMMENT SASSOU NGUESSO PEUT-IL LIBÉRER A TOUT INSTANT J3M MOKOKO ET OKOMBI SALISSA? https://www.youtube.com/watch?v=Cxupwm0TJT4

  5. Bonjour Yvon ,
    C’est Ton acolyte de Safi.
    Sache que Ta réflexion est exceptionnelle.
    J’ai pu me reconnaître malheureusement dans le premier Panafricanisme…. j’espère continuer à vers celui de Sankara ….il n’est jamais trop tard.
    A bientôt .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.