Le Président Marien Ngouabi nomme 3 membres de son ethnie, Yhombi-Opango Joachim, Sassou Denis et Ebaka Jean-Michel, aux postes stratégiques de l’Armée et la Police (9 novembre 1969)

Le Président Marien NGouabi et son collaborateur Sassou Denis

NOMINATION DE JOACHIM YHOMBI-OPANGO, CHEF D’ÉTAT MAJOR GÉNÉRAL

NOMINATION DE SASSOU DENIS, COMMANDANT DE L’ARMÉE TERRESTRE ET DE LA ZONE DE BRAZZAVILLE

NOMINATION DE EBAKA , COMMANDANT DE LA POLICE

Diffusé le 25 juin 2020, par www.congo-liberty.com

Le président Marien NGouabi promut au grade de colonel Yhombi-Opango et Sassou-NGuesso Denis au grade de commandant, le 24 janvier 1973

Marien NGouabi et Joachim Yhombi-Opango, promus Capitaine de l’Armée, par le Président Massamba-Débat, le 8 juillet 1964

Ce contenu a été publié dans Les articles, Les Dossiers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 réponses à Le Président Marien Ngouabi nomme 3 membres de son ethnie, Yhombi-Opango Joachim, Sassou Denis et Ebaka Jean-Michel, aux postes stratégiques de l’Armée et la Police (9 novembre 1969)

  1. Bissala Bissengo dit :

    Par ces nominations ethniques et tribales, faites ce 9 Novembre 1969, donc une année après sa prise du pouvoir, le chef de bataillon Marien Ngouabi, commenca ainsi la vraie descente aux enfers de ce maudit pays.
    Ngouabi n’avait aucune compétence ni capacité pour manager les hommes ni les biens d’un petit pays pourtant nanti.
    La force, les armes, la terreur étaient leurs seuls arguments auxquels s’ajoutèrent cette tribalistation du pouvoir, qui helas continue jusqu’à ce jour de Juin 2020.

  2. samba Dia Moupata dit :

    Cher Mingwa merci de restituer l’histoire ! Je m’en souviens qu’ à l’époque Marien Ngouabi rendait souvent visites au Colonel Félix Mouzambakani en prison , pour que ce dernier puis demander à ces éléments comme Ange Diawara , kinganga ect… de le rallier dans un éventuel complot contre le président Massamba débat et gouverner ensemble . Cet ainsi que le 31 juillet 1968 , Marien Ngouabi déposait le président Massamba Débat , et le colonel Mouzamkani deviendra son ministre l’intérieur , Diawara ministre de l’agriculture ect.. Dès le 9 novembre 1969 Marien Ngouabi déroule son plan caché de la Mbochitisation et la pérennisation du pouvoir Mbochi . D’ailleurs à Owando il y’a une école appelée l’école des trois présidents c’est Ngouabi, yhombi et SOSSA Dénis . Le capitaine pierre kinganga est le premier à dénoncer la médiocrité de Ngouabi , malheureusement fut sauvagement assassiné le 23 mars 1970 . d’où la boucherie et le génocide du pool qui continu à ce jour avec le boucher d’oyo Sassou Dénis . Marien est mort de sa propre Médiocrité .

  3. Obé dit :

    Ngouabi nomma ainsi ses propres futurs vrais assassins, assoifés de sang, de pouvoir, de privilèges en tous genres; pour la privation de la grande majorité de la population.
    La destruction de tout un pays !

  4. David LONDI dit :

    Considérer Ngouabi comme un chef d’état qui voulait l’unité du pays et assurer à toutes les composantes du pays l’égalité de traitement devant l’Etat est une erreur fondamentale. Ne pouvant pas conquérir le pouvoir par des élections dans un pays où les partis politiques sont ethnocentrés – l’ethnie qui a fort taux démographique a toutes les chances de l’emporter – Ngouabi a fait du patronage par affinités ethniques au détriment de la méritocratie un mode de gouvernement surtout dans les postes stratégiques. N’est-ce pas ce phénomène qui avait été qualifié d’ « OBUMITRI » par les membres du M22 ? Depuis cette période, l’Etat a cessé d’exister comme une entité garantissant l’égalité de tous les citoyens devant la loi. Ce phénomène montre que la Nation congolaise n’est que pure fiction. Ngouabi a été dévoré par un monstre qu’il avait nourri en son sein. Il est celui qui a initié le mal qui dévore ce pays. Tant que nous garderons cette forme d’Etat, le pays ne connaîtra jamais de paix. L’élection du président au suffrage universel sera toujours l’occasion de déchaînement des haines ethniques. Pour dépasser la forme ethnique des partis politiques, le fédéralisme reste la solution !

  5. Obé dit :

    @ samba Dia Moupata
    Presque, presque, presque toujours, la grande majorite des intervenants (ressortissants du Pool) sur ces débats virtuels sur Internet au sujet du Congo, ramènent hélas le débat au « binaire » Sassou-Pool ou Nord-Pool.
    C’est un constat presqu’amère. Mias il faut le souligmer.
    Mais il ya des exceptions notables. David Londi en est une.

  6. Samba dia Moupata dit :

    Obé vous êtes dans la banalisation du mal . je préfère vous renvoyer dans votre médiocrité . Vous les Mbochis voulez qu’on fasse table rase sur les massacres des barbares Mbochis aux kongos ! S’appelle êtres complices , moi je veux pas être de ceux là comme les parfait kolélas ou encore Bonnaventure Mbaya qui vient de perdre son âme …

  7. Obé dit :

    mon frère Samba dia Moupata
    Au lieu de d’ego-centrer le débat entre toi le kongo et moi le mbochi, élevons-le en soulignant que le Congo entier s’etend de Impfondo à Loanga, de Zanaga à Mboko, de Kimongo à Ewo.
    Le jour où vous les kongo du Pool (comme toi et les Kolelas ou Mbaya que tu cites) et nous les mbochi de la Cuvette (comme les Itoua et Ngokala) réussiront tous à sortir de nos « ventres-ego-centriques » pour voir l’ensemble du Congo entier, eh ben, crois moi mon frere, le peuple congolais pourra commencer à respirer et aspirer à des lendemains meilleurs dans ce pays.
    Fin de débat.

    Surtout grand merci à Congo-Liberty pour la mise en surface de ces archives.
    Au sujet de Ngouabi, hélas, je le repète, c’est le commencement de la destruction du Congo. Pas une grande fierté, contrairement aux images flanquées par les idéologues du PCT et les autres.

  8. Mascaralisation Pseudonique x 100 dit :

    A Moupata Nantes de Liberty,
    C’est qui « Mouzambakani » ? (Rires!)

    Dieu voit tout, Dieu sait tout.

  9. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    Denis Sassou Nguesso fait partie des Nérons tropicaux. C’est des individus qui ne vivent que dans les crimes de sang, parce qu’ils n’attachent aucune importance à la dignité et au caractère sacré de la vie humaine. Cela veut dire qu’ils n’attachent non plus d’importance aux crimes de sang. C’est tout simplement parce que pour eux, la vie ou la mort, c’est la même chose – ça n’aucune importance. Et c’est la raison pour laquelle, les Nérons tropicaux sont des criminels politiques et tyranniques incroyables – parce qu’ils sont capables de jouer la vie comme la mort des uns et des autres avec la même motivation ou avec la même force – contrairement aux êtres humains qui, eux, pour avoir cette force là, sont forcés d’user de l’entraînement et du conditionnement au satanisme et aux crimes de sang. Les Nérons tropicaux sont toujours au service de l’injustice, de l’oppression et de la barbarie. Ce sont des êtres que l’on ne rentre dans chaque société qu’une fois tous les 2000 ans.
    RÉVÉLATIONS: POURQUOI DENIS SASSOU NGUESSO N’ACCORDE T-IL AUCUNE IMPORTANCE A LA VIE OU A LA MORT? https://www.youtube.com/watch?v=ndCFkccY9h8

  10. marie antoinette dit :

    quels sont les indicateurs juridiques d’une appartenance ethnique? les faits se deroulent en 1969 sous un regime constitutionnel anachronique. aujourdhui denis sassou ng ne peut plus se presenter comme etant president de la rep chef de bataillon eponyme. deja juridiquement il est mis en disponibilite au sein des facs

    alors quels sont ces criteres mesurables et verifiables qui vous permettent de reconnaitre que yombhy opango et jean michel ebaka etaient de la meme ethnie que marien ng et l’auteur de ce chiffon ne nous a pas indique la dite ethnie dappartenance de marien ngouabi. quelle est l’ethnie d’origine de marien ngouabi? et ou sont les preuves de cette appartenance?

    alors du cnr de marien ngouabi conspue par le pool au cnr de ntoumi aureole par le pool vous comprenez toute de suite que le pool s’inspire bcp de la cuvette

    si marien ng avait nomme yombhy opango chef detat major et denis sassou ng commandant des forces terrestres il y a cent a parier contre un que ni l’un ni l’autre ne pouvait etre l’assassin de marien ngouabi

    docn la these ethnique puisque vous aimez la sauce ethnique selon laquelle que bakongo ba bomi marien soit en langage contemporain les laris ont tue marien ngouabi eh ben cette these etait bel et bien plausible

    vous comprenez egalement pourquoi le cmp dont le pilote et copilote fut respectivement yombhy op et denis sassou ng navait fait aucune concession a alphone massamba debat

    « cette fois ci sans pitie et sans pardon ils doivent partir la revolution a trop pardonne » dixit yombhy opango rejettant la demande de grace introduite par les dix accuses tous dune seule et meme ethnie a cele dalphonse massamaba debat

    pourquoi le pool aime les debats qui decrivent des cercles ethniques?

    in fine ce sont bel et bien les laris qui avaient assassine marien ngouabi et vous le savez bien

    mr p lissouba avait ete president de la republique. son fauteuil presidentiel avait ete brise des le mois doctobre 1992 par le pool ou les laris si vous voulez vrai ou faux?

    a cette epoque mr p lissouba suppliait le peuple congolais dune toute petite « treve de cent jours » vous souvenez mais le pool ne lui avait accorde aucun repit aucun!

    bien au contraire le pool avait exige de p lissouba le respect de la constitution soit lapplication stricto sensu de larticle 75 qui exigeait du president de la rep le choix dun premier ministre issue de la majorite parlementaire soit de la nouvelle alliance urd pct soit mcddi pct rdps ou encore puisque vous vous gavez des ethnies alliance laris mbochis vilis ou sassou ng b kolelas et j p thystere tchicaya

    pascal lissouba n’avait pas accepte cela preferant dissoudre le parlement et PLONGEANT LE CONGO BRAZZAVILLE DANS LES PROFONDES ABIMES ET NON MARIEN NG COMME VIENT DE LE DIRE QUELQUUN

    Dieu par le management de denis sassou ng le congo est sortit des eaux vous le savez bien

    fou de rage le pool avait donne un coup de hache au fauteuil presidentiel de p lissouba

    cest le pool qui avait assassine marien ngouabi vous le savez bien puisque vous lavez fait a p lissouba. cest le pool qui a renverse p lissouba et non denis sassou ng vous le savez bien. le pool avait affaiblit le regime de p lissouba vous le savez tres bien

    c’est dans vos habitudes

    maintenant ca ne marche pas avec denis sassou ng et c’est ca qui vous enerve

    al massamba debat etait jaloux de marien ngouabi . brazzaville avait organise sa premiere conference internationale en 1944 avec le general de gaulle. la deuxieme conference internationale fut organisee par marien ng en 1975 avec le sommet de loua soit 31 ans apres. sous massamba debat il n y avait aucune activite diplomatique a brazzaville aucune!

    la troisieme conference intrenationale organisee par le congo etait lassemblee annuelle de la bad en 1985 qui avait consacre l’election a la tete de la bad de mr babacar ndiaye de nationalite senegalaise

    il n y avait rien sous al massamba debat jen veux pour preuves les statistiques diplomatiques du ministere congolais des affaires etrangeres

    a congo liberty
    les gens disent souvent que marieng ng avait ete jete en prison par al massamba debat puis libere par les paracommandos de l’armee le 31 juillet 1968 et qu en septembre 1968 le commandant alfre raoul premier ministre avait fait liberer plusieurs prisonniers politiques des geoles congolaises. retrouvez un peu cette partie de lhistoire tourmentee de la vie politique congolaise

    votre pb est le suivant

    quand ca gene le pool cest sans importance mais quand cest le pool qui souffre ah oui ah oui parlons en parlons en… non mr PARLONS DE TOUT RETROUVEZ CE BOUT DE PAPIER DANS LES ARCHIVES CONGOLAISES SUR LEMPRISONNEMENT DE MARIEN NG

  11. Lucien Pambou dit :

    A marie antoinette

    Merci pour ces elements documentes par vous et par votre lecture des faits politiques au congo

    c ‘est ce type de débat contradictoire qu il faut rechercher sur congo liberty et non l ‘enonce des poncifs au nom d ‘une attitude emotionnelle et de l ‘appartenance à un groupe clanique

    je ne vous donne ni raison ni tort au moins cette approche du doute meticuleux et methodologique comme le disait PASTEUR en cas de decouverte scientifique doit presider aux conclusions a l emporte piece surtout dans des matieres de sciences sociales ou le principe de la preuve sans materiau concret est toujours discutable et donc forcement falsifiable

  12. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    PRIORITE SASSOU DEGAGE D’ABORD ET POURQUOI?

    Prof dans 2 classes de terminal scientifique et une de 1ère également scientifique au Lycée Chaminade à Brazzaville, j’ai corrigé le Baccalauréat 1991 de Biologie et en 1992, je rentrais en France jusqu’à nos jours…

    Toute la mémoire antisociale et criminogène politique du Congo sera bientôt élucidée des périodes de 1959 jusqu’à la chute de Denis Sassou…

    Ne jouant pas à la précipitation, ni aux amalgames, la période Lissouba sera elle aussi décrypté pendant la période de transition politique consensuelle et pacifique de 5 ans.

    En effet, parmi les 10 priorités majeures de la transition politique à venir figurent: la commission « vérité, conciliation, réconciliation et réparation  » à l’image de ce qui s’est passé en Afrique du Sud à la fin de l’apartheid.

    Cette commission sera sous la tutelle du gouvernement de transition et notamment aux ordres des ministères de la justice, de l’éducation et de l’enseignement supérieur et de la recherche, des victimes de l’intolérance politique et devoir de mémoire, de l’économie et des finances, et enfin des grands travaux et de l’aménagement du territoire, etc

    Un comité interministériel sera d’ailleurs mis en place afin superviser les travaux de la commission « vérité, conciliation, réconciliation et réparation « . Les décisions par celle-ci seront immédiatement applicables par le gouvernement.

    Alors quels sont les enjeux de cette commission?
    DEVOIR DE MÉMOIRE: LE FUTUR OU L’AVENIR DE L’INDIVIDU, D’UN PEUPLE ET OU D’UNE NATION = LE PASSÉ + LE PRÉSENT QU’ON IGNORENT: Un peuple qui n’a pas de mémoire commune plus ou moins consensuelle sera toujours en proie à la récurrence des mêmes erreurs, au négationnisme et à la guerre des mémoires. Par ailleurs, pour inventer, une société meilleure, il faut justement transmette de façon objective sans amalgames, ni mensonges la mémoire consensuelle.

    RAPPEL…
    L’espoir se donne et la mémoire se construit. Par conséquent un peuple qui n’a pas de mémoire historique collective est comme un ordinateur sans programme ou plutôt comme une ampoule sans électricité. Autrement dit, c’est un peuple qui n’a pas d’âme, ni de conscience collective d’ailleurs. C’est donc un risque sociétal majeur pour le présent et le futur de ce peuple (Isidore AYA TONGA).

    SASSOU DÉGAGE D’ABORD, APRES ON SAURA COMMENT RETAITER LES PERIODES YOULOU, MASSAMBA DEBAT… NGOUABI, YOMBI, LISSOUBA ET SASSOU I, II et III

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.