Le Président Massamba-Débat destitue Marien NGouabi de l’Armée le 24 juin 1966, et le réintègre le 7 juillet 1966

Diffuse le 27 juin 2020, par www.congo-liberty.com

Marien NGouabi, Joachim Yhombi-Opango et Alfred Raoul, promus sous-lieutenant par le Président Fulbert Youlou, le 15 juin 1962

Marien NGouabi et Joachim Yhombi-Opango, promus Capitaine de l’Armée, par le Président Massamba-Débat, le 8 juillet 1964

Ce contenu a été publié dans Les articles, Les Dossiers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Le Président Massamba-Débat destitue Marien NGouabi de l’Armée le 24 juin 1966, et le réintègre le 7 juillet 1966

  1. Samba dia Moupata dit :

    Le manque de fermeté , du président Massamba Débat , de ne pas renvoyer définitivement Ngouabi dans notre armée à été une lourde faute ! Ngouabi c’est lui qui nous ramène l’instituteur adjoint Sassou Dénis , dans l’armée . Car c’est Ngouabi qui avec les passes droits ,en bafouant la méritocratie , avec Sassou et d’autres Mbochis semi analphabètes nomme aux hautes fonctions de l’état civile et militaire des ignares , suivi par la grande compagne d’assassinats politique et maintenant le génocide du pool .

  2. Lucien Pambou dit :

    Merci à Congoliberty et à notre internaute historien de référence Sathoud

    Merci pour ces papiers historiques émanant des décrets-lois des différents gouvernements du Congo depuis l’indépendance. Merci car ces textes nous permettent d’avoir des preuves des décisions qui ont été prises et nous permettent de comprendre comment la vie politique congolaise s’est progressivement constituée en réseau politique avec des acteurs qui ont fait des choix voulus et conscients. On peut parler d’un réseau Youlou/Tchokaya/Opangault, d’un réseau Massamba-Débat/Lissouba, d’un réseau transitoire Yombi/Ngouabi/Sassou et du réseau actuel piloté par le président Sassou. Je reviendrai plus tard sur l’analyse intrinsèque de chacun de ces réseaux, et pour montrer comment l’incomplétude de chaque réseau n’a jamais valorisé la problématique du développement économique et du bonheur des Congolais.

    Revenons à la destitution de Ngouabi et sa réintégration dans l’armée.

    Le socialisme Bantou, initié par Massamba-Débat/Lissouba, la création de l’armée populaire nationale par eux, la valorisation d’une défense civile (d’ailleurs on peut noter, en situation de parallélisme de forme, la création de la réserve ministérielle de Lissouba en 1993-prélude des milices privées-) vont entraîner les problèmes que nous connaissons aujourd’hui et qui entraînent la déliquescence des institutions politiques congolaises. Massamba-Débat n’a jamais compris que marginaliser l’armée congolaise en privilégiant la défense civile, entraînait un casus belli auprès de ses responsables auprès de ses responsables de l’époque (Ngouabi, Yombi, Raoul, Sassou etc. ). L’armée a donc trouvé par là le moyen de se politiser et de contester le pouvoir politique aux civils. La création du Parti congolais du travail correspond à cette stratégie politique que Marien Ngouabi a mis en place pour contester le pouvoir de Massamba-Débat.

    Depuis, le Congo a été plongé dans une succession de coups d’Etat militaire pour l’accès au pouvoir. La formation des équipes et des réseaux de manière structurelle commence bien à cette époque, même si les linéaments sont à rechercher dès les années 58/59. Nous sommes au cœur d’une configuration politique congolaise spécifique que d’aucuns refusent de voir sous prétexte que cette configuration est expliquée et analysée par un instrument mathématico-social que représente le réseau.

    Pourquoi Massamba-Débat réintègre-t-il Ngouabi dans l’armée ? C’est parce qu’il comprend que sa base ethnique est traversée et secouée par des oppositions fortes entre Laris et Kongos de Boko. Les Laris contestent son pouvoir. En réintégrant Ngouabi, il évite une fronde brutale de l’armée qui arrivera bien en 68. A partir de là, on voit bien que la notion de réseau prend forme sur le plan politique et sur une base ethnique. Ce n’est pas moi qui le dit, mais tous les membres du M22 et les dépositaires de l’acronyme OBUMITRI. On sait ce qu’il est advenu de cette opposition entre l’armée et le M22 et le poids pris par l’armée dans la vie politique congolaise.

    La conférence nationale souveraine et l’élection présidentielle de 92 n’ont été qu’une parenthèse. Le réseau a repris sa place, à cause ou grâce aux contradictions de Pascal Lissouba et à sa non-maîtrise dans la gestion des outils politiques et diplomatiques à sa disposition. C’est un débat à ouvrir sur les outils politiques (exemple: est-il nécessaire de dissoudre le parlement ?) et diplomatiques (exemples: soutenir Savimbi par opportunisme contre Dos Santos alors que jusque là le Congo, dont Lissouba, soutenait le MPLA , ne pas se rendre à Libreville là où l’attendaient ses pairs de l’Afrique centrale pour résoudre le conflit politique avec Sassou).

    Nous sommes au cœur de cette complexité de la vie politique congolaise. Les acteurs passés et actuels ont leurs responsabilités dans l’incertitude des institutions politiques congolaises et dans l’incapacité des Congolais à accéder au bonheur pour un pays dont on dit qu’il est riche en ressources naturelles.

  3. marie paule dit :

    finalement on sapercoit que mr la massamba debat etait tres verse sur les questiosn militaires.

    alors en vertu de quoi avait il retrograde marien ngouabi du grande de capitaine a celui de soldat premeire classe? apres le capitaine stika norbert je pense par rapport a ce que jai lu hier retrograde par le meme al massamba debat voila qu aujourdhui nous apprenons que marien ngouabi avait a son tour ete retrograde par al massamba debat

    j’espere qu il n’avait pas retrograde yombhy opango

    a lensemble des ressortissant du pool

    vous comprenez tout de suite que 11 ans plus tard lorsque le meme al massamba debat quemandait la clemence du cmp au sujet du meme marien ng entretemps decede il n en eut pas droit. et le pool crie a lhorreur. il n y a que lui al m debat qui a eu un chatiment cruel.

    vous retrogradez marien ng il devient malgre cela president de la rep il travaille mieux que vous il se bat contre la milice andzimba( l’ancetre de la milice ninjas) a la radio , il fait deplacer la radio du stade marchand vers le centre ville (radio deplacee de nouveau du centre ville de brazzaville pour ta nkombo par denis sassou ng pour les memes raisons) il est assassine et vous venez a brazzaville vous ne pouvez etre que tue a votre tour. je suis desole pour le pool.
    avec tout ce que nous lisons la le cmp ne pouvait pas etre clement vis a vis dal massamba debat de toute les facons yombhy op l’avait dit » cette fois ci sans pitie et sans pardon ils doivent partir la revolution a trop pardonne  »

    massamba debat trituriat les nerfs des gens avec ces retrogradations a n’en plus finir cetait un jeu? massamba debat n’avait pas a se muer en direction des ressources humaines pour prononcer des sanctions contre qui que ce soit

    merci en tout cas a congo liberty pour ce travail de serpillere que vous etes en train de faire merci infiniment

    le mythe de cet homme que fut al massmaba debat presente pendant pres de trente voire quarante ans comme etant dote d’une intelligence superieure est entrain de s’ecrouler merci bcp pour ce travail de depoussierage des armoires de la vie nationale

    il avait ete cruel ce massamba debat il retrogradait les gens a tour de bras il aimait la vie militaire il soupconnait des coups detat reels ou fictifs il achetait des antonovs russes pour larmee congolaise voila qu il est renverse il voit marien ngouabi acheter des twin otter pour les populations congolaises des fokker 27 pour les vols enyre brazzaville nkayi dolise et pointe noire le fooker 27 montairt sur ouesso impfondo owando un fokkers 28 pour ses deplacement officiels il rehabilite (le realignement) le cfco il construit un boulevard pour les defiles militaires du 15 aout il etait quand meme pro russe docn il voyait larmee russe defiler a moscou il contruit la route du djoue il organise lunique sommet de loua a brazzaville , il arrache pour nous le siege de la bdeac, le siege de luapt et commet limprudence de limplanter a bacongo car ce batiment avait ete incendie par ceux la qui disent que cest marien ng qui a detruit le congo ce siege est desormais a nairobi faisant la fierte de la ville de nairobi, il arrache pour nous le siege de lecole africaine des cadres de chemins de fer chemin de fer attaque par ceux la qui disent que rien a ete fait dans ce pays, il sinvestit a fond dans lequipe des diables rouges, massamba debat voyant tout ca s’arrache les cheveux depuis boko , ville ainee doyo et de tsinguidi bien sur mr, boko est la gde soeur d’oyo, vous le savez bien cest al m debat qui avait commence ce jeu qui consiste a moderniser le village natal du president au detriment des autres villes congolaises alors depuis boko donc al m debat se mue en pasteur …. et commence a dire a marien ng que je suis entrain de prier pour toi tu es en danger, (quel danger ? une chute dhelicoptere? la vue de ce serpent ? a brazzaville il pleut et cest une ville rocailleuse il y aura tj des serpenst meme dans les ecoles primaires colleges et lycees il y a des serpenst) alors que le plan b qu il avait sous le manteau etait de revenir au pouvoir, le pool dit que marien ng voulait rendre le pouvoir

    UN PEU DE BON SENS ENTRE NOUS MERCI CHER AMI WILLIAM OU SATURNIN SATHOUD JE NE SAIS MEME PAS QUI PARLE ICI MAIS EN TOUT CAS MERCI

    ON NE PEUT PAS ATTRIBUER A AL M DEBAT UNE INTELLIGENCE SUPERIEURE QUAND MEME! combien de locomotives avait il achete? lui al m debat? combien?

    sur le plan diplomatique combiens de reunions internationales avait il organise?

    la premiere reunion fut celle du general de gaulle en 1944

    la deuxieme reunion fut celle de loua en 1975 avec la cite des 17 ,(cite des 17 detruite par les cocoyes de p lissouba, il y a des gens a juger dans ce pays ) 17 chefs detat etaient presents

    la troisieme reunion fut lassemblee annuelle de la bad en 1985

    il n y a rien a brazzaville cote diplomatie rien

    en quoi donc al m debat avait il ete « brillant chef detat » ,en quoi?

    AL MASSAMBA DEBAT AVAIT IL VERSE DES INDEMNITES A MARIEN NG POUR LE PREJUDICE CAUSE PAR CETTE RETROGRADATION

  4. Samba dia Moupata dit :

    Pour une fois je vais partager l’analyse du frère Lucien Pambou , Massamba Débat craignant une fronde des laris Téké et les kongos de Boko ses parents , rétabli Ngouabi à son grade de capitaine . Cher frère pambou cela était une mesurette ,car les problèmes ils faut les réglés . Même le capitaine saint cyrien Kibouala Nkaya farouche défenseur de Marien Ngouabi au nom de la solidarité militaire a eu tort d’avoir défendu ces chiens . la preuve c’est lui et l’ex président Massamba qui ont étés assassinés et jeter à l’eau , ils n’ont pas des tombeaux par la volonté de ces barbares Mbochis . L’histoire se répète en 1992 pendant que le président Lissouba est élu démocratiquement , sassou applique la même recette que son mentor Marien Ngouabi , il va corrompre le lari téké kolélas Bernard avec les armés et beaucoup d’argent , pour fragiliser Lissouba puis arriva le coup de force très sanglant d’octobre 1997 . Rebelote en 2016 sassou dénis va corrompre le fils kolélas d’où sa déclaration très malveillante à RFI que sassou devrait avoir une victoire modeste .

  5. Lucien Pambou dit :

    Vive le réseau pour expliquer la vie politique compliquée au Congo et réponse à Samba dia Moupata

    Sassou doit partir car il est le seul responsable des pathologies économiques et sociales que connait le Congo aujourd’hui. Voilà ce que disent les résistants sur ce site Congoliberty et, de leur point de vue, ils ont raison.

    Kolelas et ses frères sont des traîtres car ils permettent à Sassou de continuer à dribler le Pool. Voilà ce que disent encore d’autres et ils ont raison de leur point de vue.

    Pour ma part, je prends ces deux positions et j’essaie de comprendre pourquoi celui que l’on veut faire partir, à savoir Sassou, et la fratrie des Kolelas que l’on qualifie de traître continuent de rester au pouvoir. L’analyste que je suis, qui refuse de prendre partie comme certains le souhaitent, apporte la lumière sur ce qu’il se passe dans notre pays. Je remercie encore les nouveaux arrivants internautes qui nous apportent des faits précis que je peux utiliser pour répondre.

    Réponse à Samba dia Moupata

    Cher Samba, tu oublies de dire que si Kolelas et Lissouba qui étaient opposés brutalement se sont réconciliés, c’est grâce à Savimbi opposé à Dos Santos qui lui soutenait Sassou. Kolelas père et Lissouba appartenaient au réseau international savimbiste et Sassou à celui de Dos Santos. La France pendant longtemps a hésité entre Lissouba et Sassou. L’erreur politique de Lissouba est de ne pas avoir su présenter le contrat de partage de production de pétrole de façon intelligente et subtile. Les rapports de force internationaux commandent de l’intelligence et de la stratégie même quand on est propriétaire de ressources naturelles alors que l’on reste démuni sur les conditions financières et technologiques de son exploitation. Sassou a très vite compris, car il le connait très bien, que Lissouba était le maillon faible de l’alliance de la carpe et du lapin établie avec Bernard Kolelas. Il suffisait de déstabiliser Lissouba via Kolelas pour emporter la mise. En 93 Sassou est neutre, mais très vite il devient un acteur important. On dit, car je n’ai pas de preuves matérielles, que Sassou aurait favorisé les ninjas de Bernard Kolelas en armes et en argent. Que ceux qui le disent apportent des preuves. Si c’est le cas, on voit bien comment le réseau international Sassou/Dos Santos, a réussi à déstabiliser l’autre réseau Kolelas/Lissouba/Savimbi. Donc Samba, Lissouba est en partie responsable de son incapacité à maintenir les institutions issues de la conférence nationale souveraine. Au lieu de dissoudre le parlement, même si les institutions lui en donnaient le droit, il aurait pu utiliser d’autres moyens juridiques et poser la question au conseil constitutionnel. Il agissait juridiquement, il faisait fonctionner les institutions et il mettait en place les prémisses d’un véritable Etat de droit. Le problème est que le professeur Pascal Lissouba, plus marqué par la politique que par le droit, est tombé dans le piège que lui tendaient ses adversaires qui l’attendaient au coin du bois. Le coup de force de 97, le renversement des alliances Lissouba, Sassou, Kolelas est un fait marquant au sein du réseau politique congolais. Nous vivons sur ce fait et le Congo a du mal à avoir une vie politique apaisée. Il y a eu des modifications constitutionnelles qui sont discutables. On a raté cette discussion car de 97 à 2002 le vainqueur Sassou a pris son temps pour normaliser, selon lui, la vie politique. Les différentes constitutions qui suivirent sont contestées par les oppositions, mais un problème demeure: certains membres de ces oppositions ont fait un tour de piste en tant que ministres de Sassou et ensuite se sont retrouvés sur la touche en devenant opposants. Le cas de Mokoko est spécifique. Evincé par Lissouba, il a connu sa traversée du désert, repris par Sassou en tant que conseiller spécial, s’est séparé de Sassou (qui lui reproche son ingratitude politique) qui n’a pas accepté la trahison de Mokoko et de la manipulation de celui-ci par certains responsables politiques. Je rappelle que Mokoko a le droit de se présenter aux élections citoyennes de son pays le Congo. Mais dans un marigot compliqué il faut savoir d’où l’on vient et à quelle famille de sauriens (crocodiles) on appartient dans le marigot.

  6. marie angele dit :

    je rappelle aux uns et aux autres que lalliance urd pct a bel et bien existe et existe toujours. cette alliance avait un volet politique(gouvernance) et securitaire(force conjointe ninjas cobras)

    mr euloge landry kolelas secretaire general du mcddi est ministre haut commissaire a la reinsertion au regard de cet accord. mr jean marc thystere tchicaya est au gvt au regard de cet accord

    sinon que lalliance urd pct originelle avait prevu j p thystere tchicaya comme premeir ministre ce que p lissouba avait categoriquement rejette preferant la dissolution du parlement ce qui etait a ses risques et perils politiques voire financiers

    cest bien denis sassou ng qui avait alimente en logistique militaire les premieres milices ninja avec pour encadreur pierre oba chef de la grade presidenteille de denis sassou ng et actuel ministre des mines. cest officiel et connu de tous

    vous allez a brazzaville aujourdhui la nouvelle generation se rejouit des balades sur le fleuve au niveau du restaurant mami wata en face du mbamou palace ou lactuel radisson blu brazza

    en realite l’ancetre des balades sur le fleuve etait le colonel pierre oba du temps ou les mberis martin yombhy opango avaient bloque tout acces a bacongo et a makelekele.

    les aubevillois de p lissouba avaient perfore le mur de la zab sur instruction des colonels mbaou ferdinand jean louis nguembo moundouta seraphin et nkombo

    docn le colonel pierre oba avait serpente le fleuve jusqu a bacongo pour preter main forte a la delinquance ninjas contre les chars de larmee congolaise lancee contre eux ouvrant des annees plus tard la voie aux actuelles balades ludiques sur le fleuve

    il y avait trois categories de ninjas

    les ninjas de brazzaville(bacongo et makelekele formes par sassou ng lui meme, eux se battaient contre les mbaou ferdinand jean louis nguembo et le minsitre jean itadi) les ninjas de la voie ferree(qui etaient farouchement opposes aux cocoyes formes a mont belo loudima par les israeliens eux les ninjas ils etaient armes par herbert massamba avec de l’armement savimbiste) et les ninjas de kindamba(lactuel groupe de frederic bitsangou qui prenaient b kolelas pour un messie prophete….) qui setaient auto armes suite au saccage de la garnison de kindamba

    les deux premeirs groupes ninjas se battaient contre un meme adversaire soit p lissouba. le dernier groupe est celui qui se bat contre denis sassou ng car pour eux la terre de bacongo etait une terre sainte et en aucun cas une pluie de bombes cobras ou santoiste ne pouvait s’abbatre sur bacongo et makelekele et surtout pas voir b kolelas en exil sous protection internationale du hcr. ce groupe n’a meme supporte la mort de b kolelas ni celle de son epouse.cetait inadmissible chez eux

    du temps de p lissouba le train express pointe noire brazzaville mettait en moyenne 20 jours et etait precedee par plusieurs coups de feu tires par les soldats de dite force dinterposition postes au niveau des cabines des locomotives

    3 jours a mont belo

    3 jours a loudima

    3 jours a bouansa

    3 jours a loulombo

    3 jours a mindouli

    3 jours a kibouende

    3 jours a goma tsetse et parfois un jour a kielle thenard qui avait aussi une base militaire avancee du mcddi

    apres kielle thenard cetait mfilou bunker zoulou le congo etait fou

    donc les « cocoyes » denudaient les soldats de force dinterposition (il y avait « deux armees » a cette epoque) qu ils soupconnaient etre des laris car cette « force dinterposition » au demeurant anti constitutionnelle etait placee sous le commandement de philippe binkinkita lui meme lari et proche du mcddi ce qui etait un cas patent de prevarication. un officier sup des facs n’avait pas le droit de s’afficher aux cotes d’un parti politique

    denuder les soldats de la force dinterposition bien que force anti constitutionnelle par les cocoyes de p lissouba devant les passagers, trier les passagers en deux groupes lari ici non lari la bas…. etait une grave violation des droits humains et une atteinte grave aux moeurs et libertes publiques

  7. Patrick dit :

    Ngouabi est un usurpateur, profiteur, la déontologie interdisait les militaires de prendre le pouvoir. Ces aînés dans l’armée ne l’ont pas fait, c’est le cas de Mouzabakani ou Moutsaka. Interdiction aux militaires de prendre le pouvoir. En tant profiteur, le réseau Nordiste voulait prendre le pouvoir par la voix militaire parce qu’il savait qu’il s’était minoritaire en tout: en population, en cadre, etc. Ces gens-là ne pensaient pas au Congolais, ils pensaient comment faut-il faire pour prendre le pouvoir? Pour en faire quoi? Pour détruire le POOL. Leurs obsession c’est la destruction du POOL en complicité avec les ressortissants du POOL. Ngouabi l’a fait. Il avait envoyé dans la Région du POOL les « Handjibas ». Ngoubi, est un voyou. Leur seul possibilité, c’est le coup d’Etat par la voix militaire. C’est ce qui explique en partie le massacre du voyou sassou de réduire la population du POOL. Comment peut-on imaginer que Castro, Mabouaka, Mbéri Martin, Denguet, Ntoumi, sassou, etc être une élite? Seul au Congo-Brazzaville qu’on peu voir cette caricature. C’est de n’importe quoi.

  8. angele dit :

    le but du debat sur al ma debat est de revoir la communication qui a longtemsp ete faite sur sa personne depuis que ce debat a commence le porte voix de lassociation kinganga macaire ne parle plus val de nantes ne parle plus david londi un nom comme ca ne parle plus….plus personne ne parle et grand merci a congo liberty

    nous demandons aux uns et aux autres de reconnaitre les fautes blamables commises par al m debat et le bien fait aussi des autres chefs detat

    prenons le cas du cfco il n y a pas de doutes possibles al m debat navait rien fiat pour le cfco nen deplaise a mr sathoud qui va certainement chercher des documents inexistants la dessus

    le cfco avait ete construit de 1924 a 1934 docn aux independances le cfco etait deja amortit car les batiments s’amortissent sur trente ans voir cours sur les amortissements comptables

    docn les gares sont restees ainsi. il avait fallut attendre marien ng pour acheter les locomotives de type BB elels tractaient a lorgine les trains grumiers quelques images sont disponibles sur youtube

    marien ng avait ensuite engage des travaux de realignement du cfoc soit la voie ferree de mvoungouti nous sommes en 1976 il ne pouvait docn pas echouer

    a casablanca a la date daujourdhui le roi du maroc est fier daccroitre le reseau ferroviaire du maroc. quand on investit dans les infrastructures de transport on ne peut pas envisager « rendre le pouvoir » on ne peut que vouloir revenir

    denis sassou ng avait manifeste une premiere jalousie contre andre milongo lorsque mr milongo avait commence a elargir la route du nord c’est officiel mr

    docn lorsque lon voit quelquun faire ce que vous navez pas pu faire la tentation est GRANDE DE VOULOIR REVENIR AU POUVOIR AL M D VOULAIT REVENIR AU POUVOIR

    qui sait que sil n’avait pas ete tue en mars 1977 il aurait completement modernise toutes les gares du cfco qui sait? il avait ete assassine sans raisons valables et depuis plus rien

    ni yombhy ni sassou ni lissouba rien!ni bouya rien ni mouamba rien ni mme eboucka je pense que cest la fille d’ed eboucka babacas

    yombhy opango avait achete le train express sassou ng le train soleil puis le train bleu et des locomotives canadiennes de type cc

    pour ce qui est des gares du cfco zero!

    mr andre milongo avait achete des locomotives de marques allemandes il avait aussi travaille mr andre milongo

    donc nous disons seulement aux adorateurs dal m debat attention les statistiques du cfco sont claires

    IL N Y AVAIT PAS UN SEUL INVESTISSEMENT EN FAVEUR DU CFCO PAR AL M DEBAT ET A CE TITRE IL NE POUVAIT PAS ETRE  » BRILLANT CHEF DETAT SUR LE PLAN ECONOMIQUE » NON NOUS REFUTONS CELA

    alphonse massamba debat voulait revenir au pouvoir n’en deplaise aux natifs du pool

  9. Alexandra dit :

    Massamba-Débat est un médiocre président! Hypocrite. Jaloux! Plagias du programme économique de F.YOULOU! Incompétent! Fourbe! Deux premiers ministres médiocres! Un petit mathématicien (avec une licence en mathématique) et un autre un petit agronome formé en Tunis qui se prenait pour un intellectuel alors qu’il en est pas ainsi… destructeur du peuple Congolais. Voilà ce que ce que je pense de ce Gard.

  10. Lucien Pambou dit :

    Merci à tous au nom du RESEAU ET MERCI SURTOUT AUX NOUVEAUX INTERNAUTES COMME ANGELE OU MARIE PAULE

    Tiens tiens l arrivée de ANGELE, DE MARIE LOUISE , ou de MARIE PAULE qui sont la meme personne?( mais je m en fous) apportent des faits precis qui permettent aux generalistes sur ce site DE VOIR comment ces faits apportent de l eau au moulin à la theorie du reseau que je defends depuis longtemps ici sur congo liberty

    Les faits de ces nouveaux internautes sont precis meme sils peuvent etre contredits ou discutes

    Pour l instant comme le dit angele les contradicteurs du reseau rempli par les faits apportes par angele ou marie paule sont aux abonnes absents

    DOMMAGE

  11. Danieli dit :

    marie angele  »du temps de p lissouba le train express pointe noire brazzaville mettait en moyenne 20 jours »Pourquoi ce mensonge éhonté? au temps de Lissouba le train express faisait 18 à 24 heure de trajet entre Brazzaville et Pointe Noire je me demande si vous avez déjà emprunté ce train et vécus dans cette partie du pays. Il n’y avait pas des tirs tout au long du trajet. J’ai l’impression que vous parlez d’un autre pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.