LES 7 GOUVERNEMENTS DU PRÉSIDENT ALPHONSE MASSAMBA-DEBAT (16 août 1963 – 6 août 1968)

Le Président Alphonse Massamba-Débat

1/ Gouvernement provisoire d’Alphonse Massamba-Débat, après le coup d’état contre le Président Fulbert Youlou (16 aout 1963)

2/ Le Président Alphonse Massamba-Débat nomme son 1er gouvernement – 1er ministre Pascal Lissouba (24 décembre 1963)

3/ Le Président Alphonse Massamba-Débat nomme son 2e gouvernement – 1er ministre Pascal Lissouba (6 avril 1965)

4/ Le Président Alphonse Massamba-Débat nomme son 3e gouvernement – 1er ministre Pascal Lissouba (31 décembre 1965)

5/ Le Président Alphonse Massamba-Débat nomme son 4e gouvernement – 1er ministre Ambroise Noumazalaye (6 mai 1966)

6/ Le Président Alphonse Massamba-Débat nomme son 5e gouvernement – suppression 1er ministre (12 janvier 1968)

7/ Le Président Alphonse Massamba-Débat nomme son 6e gouvernement , sous la tutelle du commandant Marien NGouabi (6 août 1968)

Le Président Alphonse Massamba-Debat nomme le Capitaine Alfred Raoul sous la contrainte de Marien NGouabi (20 août 1968)

Diffusé le 4 juillet 2020, par www.congo-liberty.com

LES 7 GOUVERNEMENTS DU PRÉSIDENT FULBERT YOULOU (3 juillet 1959 – 14 août 1963)

ANALYSE DU DISCOURS D’INDEPENDANCE (30 JUIN 1960) DE S.E.M. PATRICE LUMUMBA. Par Mingwa Biango

Ce contenu a été publié dans Les articles, Les Dossiers. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à LES 7 GOUVERNEMENTS DU PRÉSIDENT ALPHONSE MASSAMBA-DEBAT (16 août 1963 – 6 août 1968)

  1. Isidore AYA TONGA dit :

    Ce que j’ai apprécie en tout de ses années là, c’est le nombre de membres du gouvernement, en moyenne 10 comparé aux 30 a 40 de sassou Nguesso.

    Je pense qu’après Sassou Nguesso, le nombre de ministre des prochains gouvernements du pays devrait être fixé et légalisé par la loi… Par exemple: 10 à 15 ministres et 3 à 5 secrétaires d’état = au total 13 à 20 maxi…

  2. Anonyme dit :

    Ce que je remarque aucune femme

  3. Gnali dit :

    Le président Massamba Débat a été porté à la magistrature suprême suite à la révolution des 13/14/15 Août 1963. Il est resté cinq ans président de la république, soit un quinquennat. Ce gouvernement issu de la révolution fut appelé cabinet des jeunes, ceux-ci étant majoritaires dans l’équipe gouvernementale, le président Massamba Débat et Germain Bicoumat, second sur la liste protocolaire constituant les éléments modérateurs, indispensables à l’équilibre de nos institutions. Le quinquennat du président Massamba Débat a été marqué par une certaine instabilité des équipes gouvernementales, une durée de vie de moins d’un an, un des cabinets n’excédant d’ailleurs pas les six mois. C’est une période caractérisée notamment par un bouillonnement des idées, socialisme bantou, prôné par le président de la république, Alphonse Massamba Débat, socialisme scientifique calqué sur Moscou avec Lissouba, socialisme inspiré du modèle chinois, inspiré par Claude Ernest Ndalla. Une constance dans ces différents cabinets, le maintien d’Edouard Eboucka Babackas aux finances, ce qui explique sûrement la bonne santé économique de notre pays sous le président Massamba Débat. En revanche, sur le plan politique et cela a été signalé par un des intervenants, notons un certain machisme, pour des personnes qui se disaient révolutionnaires, aucune femme au gouvernement bien qu’on en ait trois au parlement, madame Golengo, représentante de la partie Nord du pays, madame Loubacki pour le Pool et madame Gnali pour le Kouilou. On constate déjà à cette époque ce besoin d’équilibre du pays. Le point noir du président Massamba Débat demeurera sans conteste les assassinats de février 1965, où trois hauts fonctionnaires furent assassinées, Messieurs Massouémé, Pouabou et Matsocota, décimant ainsi une partie de l’intelligentsia de ce pays, l’élément humain capable d!assurer la construction du pays. Comble de la bêtise, ce fut pendant cette période que les libertés publiques ont commencé à être très encadrées, plus aucun droit, plus aucune liberté. On ne pouvait plus rien dire, rien écrire. Même plus aller au cinéma sans risquer d’être molestés par la fameuse et tristement célèbre JMNR( Jeunesse du Mouvement de la Révolution). On a vu dans tout opposant un ennemi à abattre. Paul Kaya, ministre du plan dut s’exiler en Côte d’Ivoire pour avoir la vie sauve.

  4. La Sentence dit :

    Chè(e)r(e)s compatriote(s),
    La Révolution a une double face, l’une libérale, l’autre, despotique. C’est précisément dans cette dernière acception que l’on peut ranger la révolution des 13, 14 et 15 août 1963. Dans « la politique de la Terreur », Patrice Gueniffey a montré notamment comment notre Terreur constitue le paradigme de toute tentative rationnelle de sidérer l’adversaire politique par le déchaînement de la violence et hors de toute légalité.
    Au Congo, la terreur de la JMNR a connu le comble des combles avec les assassinats des 3 hauts-fonctionnaires POUABOU, MATSOKOTA et MASSOUÉMÉ, assassinats perpétrés par les présumés Pascal LISSOUBA, VANDEN RÉSEN et collabos.
    Ce qui amena le Président MASSAMBAT-DÉBAT (qui fut dépassé sur sa gauche) à taper du poing sur la table avec l’une de ses phrases restées mémorable : « HALTE TROUBADOURS ! »…
    Se reconnaissant dans cette charge cinglante, les troubadours (vexés) s’allia à NGOUABI pour renverser le régime en 68.
    Les 13, 14 et 15 août 1963 est une forfaiture despotique. L’illégitimité des régimes post-63 en est la résultante, avec sa cohorte d’instabilité politique et de terrorisme d’Etat jusqu’à nos jours.
    C’est pourquoi le temps est venu pour une révolution qui sera visible par sa face « libérale » (si l’on ose dire). VIVE LA RÉSISTANCE ! VIVE LE KONGO LIBRE !
    La Sentence
    Du 5 juillet 2020

  5. Antoine dit :

    Massamba-Débat a passé son temps de remanier le gouvernement de 1963-1968. C’est parce que c’est un pouvoir usurper. C’est parce qu’il était là par opportunisme. Depuis 1963 la République du Congo a été dirigé par les crapules, de coup d’Etat en coup d’Etat. Massamba-Débat, Hombessa, Lissoumba ont failli assassiné l’Abbé Emile Biayenda, devenu Cardinal, sassou l’a assassiné. Voilà l’histoire politique de terreur, de violence que traverse notre pays. Les assassinas dans le POOL ont commencé par Massamba-Débat, Lissoumba, Hombessa, etc. Les faits sont là.

  6. Robert POATY PANGOU dit :

    Mes très cheres Soeurs et très chers frères,

    Je viens de lire des réactions, des vraies réactions.

    Depuis 1945, jusqu’à ce jour 06 Juillet 2020, nous voyons ensemble ce qu’est la Démocratie dans ce pays fabriqué par le Colon.

    Cette réalité avec toutes ses conséquences sur la Vie humaine me permets d’affirmer qu’il nous faut s’arrêter maintenant.

    Le moment de dire les Vérités est arrivé.

    Tout le reste concernant L’Unité Nationale est une pure Diversion.

    NB : Cette Unité Nationale tout comme cette Indépendance n’ont jamais existé.

  7. Stive dit :

    Les GRANDS symboles de l’Unité Nationale son là, YOULOU-HOPANGHO. Les GRANDS symboles de l’indépendance sont là. Si Massamba-Débat remettait notre indépendance en cause, pourquoi en 1966, n’a-t-il pas affirmer l’indépendance réelle du Congo auprès de l’ONU avec le principe  » le droit des peuples de disposer d’eux ». Lisez ce principe. Les crapules africains notamment Congolais (les prétendus dirigeants) depuis 1963 continuent de mentir le peuple. La fameuse révolution qu’a-t-elle donnée? La révolution a fait naitre des voyous, le premier d’entre-eux, Massamaba-Débat.

  8. Anonyme 5 dit :

    Tout les « présidents  » issus de la partie septentrionale sont tous sans exception des voleurs, des assassins et aussi des génocidaires l’un d’entre eux ne se cache même plus il vise à exterminer les populations du Pool et à détruire une partie du territoire national à coup de bombes et d’armes à feu et pourquoi cela arrive t il ? par ce que les gens du Pool ont considéré que c’étaient des compatriotes comme les autres onne pouvait imaginer qu’il iraient jusque là c’est à dire bombarder le Pool et exterminer sa population en disant cela je pèse bien mes mots
    Face aux exactions commises par les leur le peuple du nord notamment son intelligentsia reste silencieuse il y’a un adage qui dit « qui ne dit mot consent »
    Comment peut on alors à l’heure d’aujourd’hui parler d’unité nationale ??? l’unité nationale du côté de la partie septentrionale n’a jamais existé que ce soit du côté de l’élite militaire et civile ou du côté du citoyen lambda il n’y’a aucune protestation de leur côté.

    Et qui a cru à l’unité nationale et bien les idiots des présidents Kongo qui ont octroyé les mêmes droits aux leurs et à ceux du septentrion

  9. Anonyme 5 dit :

    Cher président Alphonse Massamba Débat regardez vous même de la haut comment on vous traite aujourd’hui vous qui avez effectué un travail de titan vous qui rêviez que ce petit pays soit un modèle de gestion en Afrique vous qui avez géré notre pays en bon père de famille.
    Tout ce que vous avez bâti pour vous et votre famille c’était à la sueur de votre front ! car pour vous le travail est une valeur ! et non pas grâce à l’argent du trésor public
    Mais regardez haut comment on ose salir votre mémoire ce pays qui a tenu durant des années grâce au travail titanesque que vous avez abattu oh comme je suis fière tellement fière de vous nombreux d’entre nous ont pu vivre dans de bonnes conditions longtemps après votre départ grâce au travail que vous avez réalisé.

    La grande majorité des enfants du Pool est fière de vous de votre travail, de votre intégrité morale, de votre gestion rigoureuse nous sommes si reconnaissants et beaucoup de Congolais se reconnaissent aussi en vous.

    On ose vous insultez malgré le travail herculéen que vous avez accompli qu’à cela ne tienne je préfère votre travail de fourbe, d’hypocrite qu’à celui des voleurs des assassins des tortionnaires des menteurs et des génocidaires que nous avons aujourd’hui

    MERCI PRÉSIDENT ALPHONSE MASSAMBA DÉBAT

    PS :
    Le seul reproche que je peux vous faire c’est d’avoir cru en l’unité nationale car aujourd’hui le pays est complètement détruit on s’est acharné à détruire toutes les infrastructures que vous nous avez laissé nous n’avons plus d’eau potable, plus d’école plus d’électricité, les salaires ,les pensions, et les bourses des étudiants ne sont plus payés voilà brièvement l’état dans lequel se trouve votre cher Congo-Brazzaville vous qui étiez si fier de votre pays et de votre peuple.

    Nous n’avons même pas votre sépulture pour nous recueillir et priez pour vous à cause de cette unité nationale.
    Voilà! cher Président Alphonse Massamba Débat que le TOUT PUISSANT vous bénisse et vous accueille dans son royaume

  10. marie therese dit :

    alors 7 gouvernements en cinq ans (60 mois ) de gestion publique soit un gouvernement tous les huit mois eh ben cher alphonse chapeau bas a vous! voila pourquoi aucune de vos dites oeuvres nest identifiable ca se voit.vous naviez jamais etudie les ressources humaines jamais! dabord comment aviez vous accede a la presidence

    et a ce propos Dieue merci que vous aviez ete le derniere chef detat originaire du pool a avoir dirige bon cahin caha le congo alors que ce soit la derniere fois pour la region du pool

    il ne revient pas au pool de trouver pour le peuple congolais un chef detat

    un gouvernement tous les huit mois et cest vous le meilleur chef detat! eh ben messieurs et mesdames du pool vous aussi chapeau bas a vous

    en huit mois vous ne pouvez pas rediger un document de politique generale a presenter au parlement ce nest pas possible!

    mais le pool franchement mais cest une region de nevroses franchement

    un gouvernement tous les huit mois bon 7X8= 56 ou tout plus neuf mois et cest lui le brillant chef detat ? non messieurs du pool mesdames du pool vous etes des nevroses

    question a la region du pool

    presentez nous vos criteres d’appreciation d’un chef detat

  11. François M. dit :

    Bonjour,

    Dans le cadre d’une étude sur la gouvernance politique au Congo-Brazzaville, est-il possible à la rédaction de Congo-Liberty de me fournir certaines informations (si elle en dispose bien entendu) notamment les gouvernements successifs du Congo depuis le président YOULOU ?
    Les informations dont j’ai besoin sont :
    Le Prénom et nom du membre de l’exécutif, les attributions gouvernementales de ce membre, sa date de naissance et son lieu de naissance.
    Exemples : GOUVERNEMENT DU CONGO-BRAZZAVILLE du 11 janvier 1961
    N° Prénom et nom Attributions gouvernementales Date de naissance Lieu de naissance
    – Abbé Fulbert YOULOU « Président de la République, chef du gouvernement
    (Le chef du gouvernement assume les fonctions ministre de la défense nationale et de ministre de l’intérieur) » 09/06/1917 MADIBOU
    1 Stéphane TCHITCHELLE Vice président du conseil des ministres, ministre des affaires étrangères 12/01/1914 YAYA
    2 Jacques OPANGAULT Vice président du conseil des ministres, garde des sceaux, ministre de la justice 13/12/1907 BOUNDJI
    3 Appolinaire Bazinga Ministre de l’information 02/01/1924 IMPFONDO
    4 Pierre GOURA Ministre des finances, du plan et de l’équipement 19/04/1912 YOUA
    5 Prosper GANDZION Ministre de l’éducation nationale
    6 Simon Pierre KIKHONGA NGOT Ministre des affaires économiques et des eaux et forêts 08/04/1922 MABOUKOU
    7 Germain BICOUMAT Ministre des travaux publics et des relations avec l’A.T.E.C. 20/04/1906 MPITA

    Je vous remercie par avance pour votre réponse. Je vous remercie également pour toutes les informations que vous mettez à la disposition des congolais pour les aider à mieux connaître leur pays et à élever leur sens patriotique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.