Jean-Marie Michel Mokoko entre la vie et Sassou

Les populations du Congo-Brazzaville qui avaient voté massivement pour le général Jean-Marie Michel Mokoko lors de l’élection présidentielle de 2016 au point d’envisager un second tour Guy Brice Parfait Kolelas-Jean-Marie Michel Mokoko, n’eût été la tricherie de Sassou Nguesso et Henri Bouka, trépignent d’impatience et ont les yeux rivés sur le khalife d’Oyo Denis Sassou Nguesso.

L’état de santé du général Mokoko qui croupit en prison suscite des inquiétudes. La même prison d’où était sorti le colonel Marcel Ntsourou les pieds devant. Jean-Marie Michel Mokoko échappera-t-il à ce funeste destin ? Denis Sassou Nguesso accordera-t-il le pardon à son frère d’arme de la Cuvette ? Donnera-t-il le quitus pour une évacuation sanitaire du saint-cyrien Mokoko ? Ou le laissera-t-il crever du covid 19 dans les structures sanitaires mal équipées du Congo-Brazzaville ?

Comparaison n’est pas raison

La vie du saint-cyrien Mokoko est entre les mains de Sassou qui peut en disposer à sa guise tels les croyants cèdent et confie la leur entre les mains du Bon Dieu. « Que sa volonté soit faite… » ».

La vie de l’ancien chef d’Etat major des forces armées congolaises (FAC) testé positif au coronavirus (covid 19) dépend de la décision du fils de « Mama Mouébara » qui en a broyé bien d’autres tels Marien Ngouabi, Cardinal Emile Biayenda, Alphonse Massamba débat, Pierre Anga, Barthélémy Kikadidi, Ndoudi Nganga, Samba dia Nkoumbi, Marcel Ntsourou…

Denis Sassou Nguesso signifie par cette épreuve qu’il joue désormais son va-tout, qu’il prend en main toutes les commandes, et incarnera, à lui seul ou presque, les décisions qui seront prises dans les jours qui viennent : le droit de vie ou de mort. Et, par delà le marché, le sort médical qui sera réservé au natif de Makoua.

Appel

Jean-Marie Michel Mokoko est un homme seul, abandonné par les siens, civils et militaires, qui l’avaient encouragé à croiser le fer avec Denis Sassou Nguesso, son frère du septentrion. C’était le pêché de lèse majesté. l’appel du saint-cyrien Jean-Marie Michel Mokoko à ses frères d’armes réputés redoutables « guerriers » était un pétard mouillé (Cf la vidéo de Jean-Marie Michel Mokoko trafiquée par le trublion Tony Moudilou) : «  A mes frères d’armes de la force publique, souvenez-vous de nos engagements de la Conférence Nationale Souveraine. Nous sommes une force publique et républicaine au service du peuple, envers lequel nous avons des devoirs et des obligations  ».

Malheureusement, l’appel du général Mokoko n’a pas eu d’écho. Il a fait flope. Il n’a pas été suivi d’effets. Trop d’adversaires d’arme au sein des FAC à cause des dérives tribaliques du commandement militaire, dirait Henri Lopes (Lire l’article de Serge Armand Zanzala, in congopage.com, 4 juillet 2020).

Denis Sassou Nguesso est resté sourd aux appels à la libération de Jean-Marie Michel Mokoko lancé par Jean-Yves Le Drian (septembre 2019) , Hervé Zebrowski et Louis Alliot, le maire de Perpignan « Pour l’honneur de Saint-Cyr, demande d’évacuation sanitaire de JMM Mokoko ».

Denis Sassou Nguesso est un psychorigide. Jean-Marie Michel Mokoko se trouve entre le marteau et l’enclume. Le marteau Sassou Nguesso et l’enclume le covid 19. Le destin de Jean-Marie Michel Mokoko est accroché au bon vouloir de l’homme d’Edou-Penda. Cette surdité et cette rigidité réduisent pratiquement à néant l’hypothèse d’un « tournant », «  il a changé » dans le quinquennat de Denis Sassou Nguesso, à propos duquel, au Congo-Brazzaville, on a beurré d’innombrables tartines.

Benjamin BILOMBOT BITADYS

Diffusé le 6 juin 2020, par www.congo-liberty.com

JOURNEE MOKOKO – MERCREDI 8 JUILLET 2020 – 10H00-15H00 – ASSEMBLÉE NATIONALE – PARIS – FRANCE

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à Jean-Marie Michel Mokoko entre la vie et Sassou

  1. Touvi Touvianko dit :

    C’est bien fait pour lui, ce couillon de Mokokoli. Le pouvoir au Nord c’est bien, non!

    ZOBA_

  2. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    POURQUOI JOAO LOURENÇO (ANGOLA) EST-IL VENU AU SECOURS DE J3M MOKOKO (CONGO-BRAZZA)?
    Carnet et chronique de géopolitique et de géostratégie à venir entre l’angola et le Congo Brazzaville post Sassou Nguesso inévitable au régard des enjeux majeurs des grandes puissances aux plans économiques, commerciaux et militaires dans le bassin du Congo. A suivre !!! NEWS AFRICA/POURQUOI JOAO LOURENÇO (ANGOLA) EST-IL VENU AU SECOURS DE J3M MOKOKO (CONGO-BRAZZA)? https://www.youtube.com/watch?v=hAVSTASeVpE

  3. Obé dit :

    Sur le cas du Général Jean Marie Michel Mokoko, on serait presque impuissant à trouver de bons mots pout réagir en toute bonne foi.
    Evidemment, il est vraiment difficile de rester insensible (sauf sassou nguesso et tous ses neveux) et silencieux en face de la souffrance humaine telle que l’endure en ce moment Mokoko face à son frere de la Cuvette.
    Mais fusse-t-il utile de rappeler quelques faits importants.
    Entre 1990-et-Aout 1992, Mokoko, en militiare républicain ou certainement pour d’autres raisons non connues du grand public congolais, Mokoko donc, contribua a l’établissement du multipartisme (via la Conference Nationale Souveraine) et donc de la jeune experience démoccratique de ce petit pays.
    Entre 1993-et-1997, Mokoko, toujours lui, oublia ses « habits républicains » afin de soutenir l’enracinement des jeunes institutions acquises sans trop de combats. Il choisit au contraire de s’allier à ses freres, non pas ses freres d’armes (injures faites a saint-Cyr par Mokoko!), mais plutot ses freres du « coin » pour destabiliser la jeune democratie naissante.
    Ses freres (du coin) alors, eternels amoureux du sang et du gout du sang, comme le rappelle Bilombot, reprennerent le pouvoir par le crime et le sang.
    Mokoko alors ne desapprouva pas ces versements de sang inutile. Au contraire, il fut de la partie lorsqu’il s’agissa de festoyer les crimes commis, puisque lui Mokoko fut nommé conseiller special du president de la republique de Bang-Bang, c’est-à-dire son boureau d’aujourd’hui.
    Voyez-vous comment la vie a des tournures impardonnables.
    Nous y voici alors !

  4. LE GENERAL DU PEUPLE dit :

    COMMUNIQUE DE PRESSE URGENT
    A BRAZZAVILLE, LE GÉNÉRAL JEAN-MARIE MICHEL MOKOKO VIENT
    D’ÊTRE SAUVE PAR DES MÉDECINS ANGOLAIS
    Le collectif des sept avocats du Général Jean-Marie Michel MOKOKO dénonce par la
    présente les conditions actuelles de mise en danger de leur client telles
    qu’initiées par les actuelles autorités du Congo-Brazzaville qui, à l’appui de leurs
    intentions criminelles de tentative d’élimination physique de leur client, injustement
    emprisonné depuis plus de quatre ans, n’hésitent pas à pratiquer une grossière
    désinformation.
    A contrario, en sa qualité de leader de l’opposition pour l’alternance démocratique et
    pacifique en République du Congo, le Général Jean-Marie Michel MOKOKO tient à
    exprimer sa plus profonde reconnaissance à son frère, le Président de la
    République d’Angola, Son Excellence Monsieur Joao LOURENCO, qui lui a
    dépêché en urgence une équipe de médecins angolais qui l’ont examiné le dimanche
    05 juillet 2020 à l’hôpital militaire de Brazzaville où il avait été récemment transféré à
    la suite de ses deux syncopes, successives en quelques jours, la semaine dernière à
    la Maison d’Arrêt de Brazzaville.
    Ces médecins angolais ont totalement infirmé le pseudo diagnostic donné à la hâte
    par des médecins congolais contraints par l’illégitime régime SASSOU NGUESSO à
    trahir leur déontologie en établissant un faux pronostic de test express positif
    au Covid-19 du Général Jean-Marie Michel MOKOKO.
    Il convient de rappeler qu’actuellement à Brazzaville, en considération de la pauvreté
    et du délabrement persistant du système sanitaire, pour obtenir les résultats d’un
    test au Covid-19, il faut plus d’une semaine d’attente. De plus, le Général Jean-Marie
    Michel MOKOKO a toujours été détenu en complet isolement avec très peu de visites
    autorisées. Donc son risque de contamination au Covid-19 est toujours resté faible.
    Il est à souligner que le Général Jean-Marie Michel MOKOKO n’a jamais connu de
    gêne respiratoire, de fortes toux ou bien de perte de goût et de l’odorat. De plus, il a
    passé une bonne nuit de repos de samedi soir à dimanche matin 05 juillet 2020 en
    se réveillant moins fatigué.
    En fait, les médecins angolais ont constaté hier que l’ancien candidat à
    l’élection présidentielle du 20 mars 2016 est en réalité victime d’une forte
    crise de paludisme.
    1Une haute autorité de l’hôpital militaire de Brazzaville, qui a longtemps servi sous les
    ordres du Général Jean-Marie Michel MOKOKO, Officier Supérieur Saint-Cyrien et
    ancien Chef d’Etat – Major des Armées congolaises, l’a confidentiellement averti du
    fait que le Général Président Denis SASSOU NGUESSO, courroucé par
    l’intervention des médecins angolais, a ordonné que, dès ce lundi 06 juillet
    2020, le Général Jean-Marie Michel MOKOKO soit transféré à l’unité Covid-
    19 de la clinique – hôpital réservé aux civils, Albert LEYONO, qualifié de
    « mouroir » Covid-19 par tous les Brazzavillois.
    Si était confirmée cette instruction présidentielle d’envoyer à une mort
    certaine le Général Jean-Marie Michel MOKOKO, âgé de 73 ans, en unité
    Covid-19 à LEYONO, alors qu’il n’est pas encore contaminé, il s’agirait non
    seulement d’une décision criminelle mais de plus totalement illégale car en sa qualité
    d’Officier Supérieur le Général Jean-Marie Michel MOKOKO ne peut être soigné qu’en
    hôpital militaire.
    En son temps, le Général Président Denis SASSOU NGUESSO s’était
    exceptionnellement laissé aller à faire une intervention humanitaire en faveur de son
    frère d’armes burkinabé, le Général putschiste Djibril BASSOLE, afin de solliciter son
    évacuation sanitaire. Le Général Jean-Marie Michel MOKOKO n’étant pas un
    putschiste ami de déstabilisation intra africaine, il est à craindre qu’il ne bénéficie
    d’aucun geste humanitaire.
    Dans ces conditions difficiles, le Général Jean-Marie Michel MOKOKO exprime ses
    vifs remerciements à son frère, le Président de la République
    Démocratique du Congo, Son Excellence Félix TSHISEKEDI, Vice-Président
    de l’Union Africaine, qui a fait part de son souhait de proposer pour lui une
    demande d’évacuation sanitaire urgente en Afrique du Sud ou bien au Maroc.
    Toutefois, le Général Jean-Marie Michel MOKOKO tient à rappeler qu’en mai 2016,
    alors que son domicile à Brazzaville faisait l’objet d’un illégal encerclement par la
    police du régime du tricheur – perdant des élections présidentielles de mars 2016,
    avec coupure, d’eau, d’électricité et interdiction de ravitaillement en médicaments, il
    avait connu un important souci de santé. La France lui avait alors proposé son
    évacuation sanitaire qu’il avait refusé car il estimait que tant que son pronostic vital
    n’était pas gravement engagé il ne pouvait pas imiter les dignitaires corrompus du
    régime SASSOU NGUESSO qui vont tous se faire soigner en jet privé à l’étranger.
    De plus, le Général Jean-Marie Michel MOKOKO demande l’application
    immédiate de la décision n°56/2018 du Groupe de travail des Nations-
    Unies sur la détention arbitraire, notifiée le 9 novembre 2018 au
    gouvernement SASSOU NGUESSO, appelant les autorités congolaises à
    procéder à sa libération immédiate. Il pourra ainsi soigner dans de meilleures
    conditions ses crises de paludisme.
    2Enfin, le Général Jean-Marie Michel MOKOKO remercie toutes les personnalités
    politiques nationales et internationales ainsi que tous les membres de la société civile
    congolaise et internationale dont des O.N.G. comme AMNESTY INTERNATIONAL
    pour leur soutien et mobilisation.
    Dans l’immédiat, la famille et les avocats du Général Jean-Marie Michel MOKOKO :




    S’opposent fermement à tout transfert illégal du Général dans un hôpital civil
    dont LEYONO de triste réputation ;
    Réclament auprès du Général Jean-Marie Michel MOKOKO, à l’hôpital militaire
    de Brazzaville, la présence quotidienne de médecins des pays voisins et frères
    d’Angola et de République Démocratique du Congo ainsi que d’un médecin
    délégué par le Comité International de la Croix Rouge ;
    Réclament la publication quotidienne du bulletin de santé du Général Jean-
    Marie Michel MOKOKO par l’hôpital militaire de Brazzaville ;
    Confirment qu’une requête en libération immédiate du Général Jean-Marie
    Michel MOKOKO sera tout prochainement déposé par ses défenseurs du
    Collectif membres du Barreau de Brazzaville.
    Fait à Brazzaville et à Paris, le lundi matin 06 juillet 2020
    Pour le Collectif des sept avocats des Barreaux de Brazzaville et de Paris,
    Norbert TRICAUD
    norbert.tricaud@gmail.com plus n.tricaud@tricaud-avocats.com

  5. Dieu m'a dit. Je suis J3M dit :

    Le général Mokoko, Le saint Cyrien, l’incorruptible, le vrai gagnant de la dernière élection présidentielle a déjà passé l’arme à gauche. Il est considéré comme mort par Sassou qui a enfin réussi à l’empoisonner . Il ne reviendra plus à la vie active.

    A l’aube dans sa cellule de la maison d’arrêt, il a été foudroyé il y a quelques jours par un puissant poison toxique, la ricine. L’empoisonnement a été transformé en covid 19 par les médecins tueurs congolais à la solde du pouvoir puis, en paludisme grave et compliqué par des médecins angolais, mandatés en toute hâte par le président angolais.

    Là, il y a une question à se poser. Comment expliquer la présence des médecins angolais au chevet du mourant Mokoko? Faut il y voire la main de Macron qui subirait la pression des avocats de Mokoko et de la diaspora, subitement aurait un problème de conscience en cas de décès de Mokoko ?

    Est il que, avec Okombi Salissa, Il est le seul vrai opposant contre Sassou. La France et les USA sont au courant ils ne bougeront pas officiellement le petit doigt. Les importants intérêts économiques sont privilégiés au détriment des droits humains en Afrique noire et particulièrement dans le golfe de Guinée

    Fort de ce soutien tacite de la France, le démon né humain Sassou Denis ne s’empêchera pas de tuer et de brûler le Congo, à la moindre contestation. Il est prêt pour cela. Des mercenaires tchadiens, centrafricains, burundais, rwandais, des anciens faz de Mobutu, des miliciens cobras du tyran et une logistique de guerre dont un hélico de combat acheté récemment à 8 millions de dollars usd, sont positionnés et parés à étouffer dans l’œuf tout mouvement de contestation et de révolte. Le ciel ne tombera pas. C’est la devise de guerre de l’oyocratie. Nous avons détruit et beaucoup tué au Pool, le ciel n’est pas tombé dixit JDO devant les pseudo sages d’Oyo. La route est donc balisée pour le démon et son fils kiki pour perpétuer le pouvoir clanicototalitaire des mbochis d’Oyo et d’Ollombo de père en fils.

    Jean Marie Michel Mokoko le Moise congolais est abandonné par tous et les tiens. Depuis son hospitalisation, son émasculation par JDO est à l’ordre du jour. Ses bijoux de familles serviront de petit déjeuner au démon né humain et à des fins de domination mysticosatanique dans la stratosphère franc maçonnique de la nouvelle république. Comme cela a été le cas du pauvre Tsourou. Les restes seront rendus à Makoua auprès de la famille résignée et achetée. Il s’en suivra une mise en terre à la va vite sans autopsie. Bien évidemment comme à son habitude le démon né humain a débuté le service après vente. La famille et les enfants sont pris en charge à coup de millions de cfa depuis le début de l’emprisonnement de Mokoko par Sassou. Les sages de Makoua exceptés les jeunes, ont été grassement corrompu. Il l’a boucleront jusqu’à la fin.
    Exactement comme la famille de Tsourou et les sages Tékés des plateau, après le meurtre par empoisonnement du prisonnier Tsourou .

    En de telles circonstances peut on dialoguer avec un démon? Non. Avec un tyran dictateur qui conserve le pouvoir depuis Plus de 35 ans le dialogue est il possible? Non. Encore moins avec un double génocidaire.

    Seul compte un soulèvement légitime des masses populaires, une révolution de la cité. Le peuple congolais dans toute sa profondeur et sa superficialité doit s’affranchir de cette peur irrationnelle et conquérir sa liberté par tous les moyens. Elle en a les ressorts dont la résilience et la foi en Dieu.

  6. Samba Axel dit :

    Les Congolais ont une mémoire qui saigne, ce type Mokoko qui a des mains sales des innocents tués durant ces 20 dernières années pour consolider le pouvoir de Sassou, qui aujourd’hui tombe en disgrace de ce même pouvoir qu’il a aidé á eriger, vous vous apitoyer de lui., c’est malheureux. Il n’a rien de democrate, tôt ou tard, il mourra sous ce régime, comme Tsourou, Adoua, chez le chef du caveau Sassou, à chacun son tour……..
    Aux aveugles qui croient que Lourenço a un pouvoir de commandement sur Sassou, cela me fait rire, Lourenço, un poulain de Santos peut dire quoi à Sassou dans les affaires internes politiques, tout comme Tsishekedi peut dire quoi á Sassou, en tant que novice et lui même imposteur de la fonction de la présidence dont il n’avait pas gagné les élections en RDC. Des veritables illusions des marchands de rue, des fake news….. continuez de rêver. Votre Mokoko mourra bientot, tu mourras dans quelques mois, comme qui dirait un écrivain dans un roman……rires

  7. Samba Axel dit :

    Cela me fait rire que l’Angola a soit disant dépêcher les médecins, comme si en Angola, le système était robuste et compétent, mdrr. le système de santé en Angola est délabré, et il ya beaucoup de médecins incompétents en Angola. Donc ils sont pas des sauveurs de vie. D’ailleurs, c’est Cuba qui prête main forte en Angola pour la covid-19. Ne vous faites des illusions!

  8. Prof. Alexis Samba dit :

    L’affaire Mokoko est un non événement pour le peuple du Congo.
    Si vraiment il souffre du paludisme, pourquoi en faire tant de bruit?
    Par ailleurs, la relation Mokoko-Sassou doit être interprétée dans un cadre théorique précis, à savoir celui des gangs mafieux. Si Sassou affirme à qui veut l’entendre que Mokoko est son prisonnier personnel, cela veut dire que Mokoko est simplement puni par son chef de la mafia, pour non respect des directives occultes. Sur ce point, Sassou est cohérent avec lui même. Nul ne peut travailler aux côtés de Sassou sans conclure un pacte de sang sataniste avec lui. Et dans ce genre de pacte, la mort dans l’humiliation et dans l’opprobre est l’unique voie. Des sources mystiques sûres,
    tous ces satanistes pseudo politiques du Congo et de la France savent qu’ils seront mangés par la mort en cette année 2020. Le reste n’est que diversion.

  9. maclintoch dit :

    Dans la vie il n y a que des interets qui comptent comme le disent des capitalistes. Lorsque tu manges avec le diable et que tu participes avec lui dans les mauvais coup, il ne faut pas vite se rejouir, parce que le prochain ca sera toi. Tous ceux qui servent ce regime doivent le savoir qu’ils ne sont pas a l’abri du danger qui les guettent nuit et jour.

    Ce qui m’etonne c est que les gens se genent pour l’eliminer, alors qu’ils ont fait pire. Pourquoi alors chercher a le transferer a Leyono? l’hopital militaire leur appartient, il suffit de donner le mot d’ordre et c est tout. Peut etre que au sein de ce meme hopital il doit y avoir deux camps. Ceux qui sont pour et ceux qui sont contre. Cest pour cela les choses ne vont pas vite.

    Il ne sera jamais evacuer avant les elections sutout que c est un pion genant, et le garder aussi en vie avant jusqu’aux elections ce n’est pas rassurant pour le pouvoir. C’est un veritable dilemme.

    A Mr Samba Axel, l’intervention des medecins angolais meme si ils sont incompetents pesent sur le plan des relations internationales surtout lorsque le quitus vient du President Angolais, parce que vous etes sans ignorer que Sassou doit son retour au pouvoir grace a l’armee angolaise et de ce cote il est tres regardant. Il ne veut pas trop leser son voisin angolais, surtout que il a des elections en 2021. Peut etre il aura encore besoin d’eux.???
    Avec le nouveua gouvernement francais, Sassou devient encore tres fort, avec Dupond Moretti, Bachelot, …

  10. Lucien Pambou dit :

    A tous et surtout merci à Axel Samba et au professeur AlexisSamba.

    Mokoko enfermé par le réseau

    Merci d’avoir décrit avec force détails le fonctionnement du réseau, dont Mokoko n’a pas compris les mécanismes profonds, au même que Ntsourou. Le seul maître à bord, c’est Sassou. Il a dit assumé lors de la conférence nationale, il assume les inconvénients et les avantages du réseau. Ne pas le comprendre, c’est s’exposer à une mise à l’écart douce ou brutale.

    Où sont-ils tous ceux qui ont encouragé Mokoko à se présenter ? Kiki, membre du réseau, a parfaitement bien saisi que le temps n’était pas venu pour lui de se présenter à la magistrature suprême.

    Les choses se feront en marchant.
    Réfléchissez et vous trouverez.

    Bonne journée.

  11. Val de Nantes dit :

    Si l’inobservation des mœurs occultes réseautales aboutit à la mise à mort de l’imprudent ,il y a forcément de quoi nous inquiéter de ceux qui promeuvent cette culture ésotérique de notre pays .
    Plus qu’une mafia ,mais un groupe des criminels organisés au sommet du pays ,pour abattre toute initiative d’émancipation mentale ..
    Mokoko n’aurait t-il pas cherché à déconstruire ce dogmatisme inhumain pour retrouver la voie de la raison ?..
    Si le réseau était porteur des racines scientifiques ,notre pays aurait retrouvé le chemin de la lumière ,mais les faits politiques ,dont il se sert ,ne plaident pas en faveur de son apologie au sein d’une organisation humaine ……..
    In fine ,nous pouvons sans peine en conclure que le réseau est un creuset des anti -valeurs et ne saurait être un modèle de gestion optimale des ressources du pays .
    Voilà ,chers amis ,suis rentré ce matin à Paris ,pour dispenser les derniers cours de mathématiques industrielles ( calcul du potentiel calorifique dans les bâtiments et locaux et les pouvoirs calorifiques des combustibles etc ).
    Les cours de physique de feu ( résistance et réaction au feu et modélisation du feu etc ).
    Donc ,ce sera au centre d’affaires YSO ,Villepinte .Cours destinés aux assistants ingénieurs …J’y suis jusqu’à vendredi soir …
    Val de Nantes ,ingénieur Mathématicien multirisques …

  12. Lucien Pambou dit :

    VAL DE NANTES
    J espere que tu piges la subtilite de mon analyse du reseau
    c est un outil et non un systeme ouvert et de redemption du congo

  13. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    ASSASSINAT RATÉ DE J3M MOKOKO: POURQUOI SES BOURREAUX SONT-ILS AUX ANGES ET INQUIETS A LA FOIS?
    LE COÛT FINANCIER DE LA TENTATIVE D’ASSASSINAT DE JEAN MARIE MICHEL MOKOKO A FINALEMENT COÛTÉ A L’ETAT CONGOLAIS PRES DE 2.5 MILLIONS DE DOLLARS US ET POURQUOI? 1- PRÉPARATION DE L’ASSASSINAT (100.000 DOLLARS US), 2- EXÉCUTION DE L’ASSASSINAT ( 1.000.000 DOLLARS US), 3- COMMUNICATION INTERNET ET DIPLOMATIQUE SUR LA FORFAITURE FAITE A LEUR VICTIME ( 1.000.000 DE DOLLARS US), 4- LA FÊTE DE LEUR CRIME ( 100.000 DOLLARS US), 5- ASSASSINAT DES MAKOUAS DE J3M MOKOKO EN FRANCE ET EN OCCIDENT ( 400.000 DOLLARS US). ASSASSINAT RATÉ DE J3M MOKOKO: POURQUOI SES BOURREAUX SONT-ILS AUX ANGES ET INQUIETS A LA FOIS? https://www.youtube.com/watch?v=Xo0dRb_cvBo

  14. Samba Axel dit :

    maclintoch, oui mon cher, je sais déjà le symbolisme politique de l’acceptation par Sassou, de cette délégation angolaise des médecins angolais, au vu du poids du passé dans son retour aux affaires en 1997.
    Seulement, ce que je voulais dire et qui m’a fait rire, c’est la façon dont les autres commentateurs dessus avant nous, ont parlé de l’arrivée ou de l’envoie de cette délégation angolaise à Brazzaville, en habit de sauveurs de vie, en parlant du délabrement du système de santé au Congo-ce qui est une vérité, comme si l’Angola avait un système de santé performant à l’image de celui du Maroc par exemple. Alors que nous savons tous que le système de santé d’Angola est aussi délabré que celui de beaucoup de pays en Afrique, dont le Congo bien sûr.
    En outre, je voulais aussi dire que bien que l’Angola a aidé Sassou pour le retour aux affaires, mais ce n’est plus le même homme aujourd’hui. Celui que Sassou craignait, qui était son maître en politique, c’est Eduardo Dos Santos, son parrain en quelque sorte. Or le parrain Dos Santos n’est plus aux affaires et le type (Lourenço) qu’il croyait laisser aux affaires comme une sorte de satellites mise en orbite pour mieux protéger son clan, s’est émancipé, et poursuit même son clan, à l’image de Filomeno Dos Santos, le fils qui doit se présenter chaque mois au tribunal pour des supposés cas de corruption, la fille Isabel pareille, est poursuivie pour détournements de fonds. Le parrain ou le père lui même Dos Santos, bien que pas inquiété par la justice, est en pente raide avec le parti, et s’est senti trahi avec le retrait de son effigie sur la monnaie angolaise. Bref, on connaît déjà tous, les déboires que le clan Dos Santos passe en Angola.Donc, du coup,  je voulais dire pour résumer que Sassou n’est pas directement redevable à Lourenço pour ne pas hésiter de dire un  »non » de non recevoir de la délégation, et ce dernier n’a pas vraiment une influence sur Sassou. Probablement pour l’élection de 2021, comme tu l’a dis, si ça capote, il peut être avoir besoin des milices angolaises, d’où, il a vu cet angle et accepté  »l’offre » angolaise de la délégation, donc tout un calcul d’avance, comme tu l’a pensé aussi.

  15. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    Je n’y serais pas présent à la manif pour des raisons d’une part évoquées dans cette vidéo et d’autre part pour la suite à venir dans l’espace et le temps en fonction de l’état de santé de jean Marie Michel mokoko et des impacts sur différentes échelles individuelles, familiales, tribales, régionales, géopolitiques, nationales, politiques, intellectuelles, militaires et francafriques post sassou Nguesso inévitables. Les couteaux sont tirés, restons prudent car le mal est fait et aura des conséquences…. A suivre… https://www.youtube.com/watch?v=S_ZhnOk4iK8

  16. maclintoch dit :

    Merci Samba Axel, il y a vraiment beaucoup de geopolitique. A propos du Maroc, il ne faut pas se leurrer sur le systeme de sante, il n est pas loin du notre a certains endroits et il ya beaucoup de mensonges. Parlez avec les marocains non fanatiques qui analysent les choses de facon objective, ils vous diront le contraire. C est parce que c est une dictature masquee, c est pour cela qu’il n y a pas des soulevements. C est de la grosse mafia. la beaute que nous voyons c est la france surtout l’aeroport et quelques hopitaux en contrepartie les francais ont le monopole sur le marche. La majorite des investisseurs c est les francais. Faites une analyse sur ce qui se passe dans le Maghreb Tunisie, Algerie, Maroc… vous comprendrez.

  17. LA BETISE A SES TENANTS ET SES PROMOTEURS dit :

    C’est honteux d’appeler une Mafia criminogène RÉSEAU.
    Cela s’entend clairement comme une justification des crimes et massacres de sassou.
    La question à se poser est de savoir à quels fins ?
    Dans quels intérêts certains intellectuels qui pensent avoir inventé le fil à couper le beurre font cela ?

    « J’ai toujours préféré le dialogue à la guerre. Car la guerre c’est le deuil et les larmes des autres. » J3M

  18. Lucien Pambou dit :

    A LA BETISE/ merci cela me permet de mieux exposer le concept de reseau que pambou mkaya mvoka n ‘a pas creee

    La notion de reseau n est pas une invention de ma part.C est un outil analytique qui peut etre applique a n importe qu’ elle organisation qu elle soit mafieuse, criminogene , d affaires,ou d ‘anciens etudiants.on parle aussi de reseau social ou de reseau electrique.

    il s agit dans tous les cas de voir comment les differents poles du reseau s organisent et convergent vers le pole central le coeur nucleaire du RESEAU

    Le réseau politique congo dont il s ‘agit ici a vocation a aller au dela du clan SASSOU identifie mais qui englobe une partie de la classe politique qui se cache aux yeux de la population, qui profite des privileges et qui est pret a retourner dans la societe civile au cas ou les choses iraient mal en se parant des vertus de virginite politique.

    C’est vrai tout n ‘est pas discible et nous congolais petris de culture hypocrite comme nous avons ete eduques par et dans laculture francaise preferons faire semblant et mettre la poussiere sous le tapis.

    Denis Sassou N GUESSO n ‘a pas besoin de pambou pour justifier ses actions en tant que president depuis 35ans de pouvoir et encore moins faire de moi son porte parole

    En revanche en tant qu analyste politique de mon pays j ai droit à la parole et vous aurez noter a la difference de certains sur ce site qui se camouflent sous et dans des pseudos et des anonymats j assume a decouvert ce que je dis et a la difference de certains j e n insulte ni les membres de la majorite GOUVERNEMENTALE dont SASSOU NI LES MEMBRES DE L OPPOSITION PAR EDUCATION ET PAR VOCATION ETHIQUE SANS COMPROMISSION.

    Un manieur d idees car je n ai pas la vocation d etre un intellectuel n ayant construit aucune oeuvre on n insulte pas on demontre.

    Mais dans notre culture congolo francaise c’est complique d avoir cette neutralite axiOlogique au sens du sociologue allemand Max Weber

    Ces membres du reseau font partie de la classe poiltique pour certains de l opposition qui ont travaille et qui continuent de travailler avec SASSOU

    VOILA LA BETISE le concept de reseau elargi a partir du concept de clan.Un clan ne dirige pas tout seul comme vous dites et je complete que lorsqu il a des affides serviles

    Merci de me donner l ‘occasion de rendre un peu plus audible un concept qui semble facile simple mais tellemnt complexe des lors qu il s agit de l analyser meticuleusement

    Je rappelle auusi que le reseau politique congolais n existe que par ses accointances avec la partie internationale du reseau forme par des financiers investisseurs amis

    Voici la betise , voici le reseau en marche. Fermes les yeux ,respires et tu saisiras mieux les problematiques de consanguinite et d’endogamie dans le reseau congolais

    Le réseau existe en dehors de moi, mais je le rends dynamique pour expliquer la situation politique congolaise qui ne se decline pas seuleument en noir et blanc, a savoir les impurs et les purs

    Et n y voyez surtout pas dans ma derniere remarque une proposition discriminante en fonction du phenotype
    Bonne journee et bonne meditation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.