Déclaration de politique générale du 1er Ministre André MILONGO à la Conférence Nationale Souveraine (juin 1991)

Le 1er Ministre Milongo et le Président Georges Bush à la maison blanche (USA)
Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Déclaration de politique générale du 1er Ministre André MILONGO à la Conférence Nationale Souveraine (juin 1991)

  1. Samba dia Moupata dit :

    André MILONGO , un homme civilisé , honnête ,vertueux qui tenait à sa réputation. Or Sassou Dénis ses enfants et son bataillon Mbochis ne connaissent pas l’honneur le respect de la chose publique ni de la vie humaine . Pendant que le monde civilisé demande la libération de Mokoko , le chef barbare sassou foule aux pieds . On est chez fous .

  2. marie barbara dit :

    la declaration de politique generale de mr andre milongo pose le pb de l’adequation des profils universitaires et des exigences des postes au niveau de l’etat.qui pour quel poste ministeriel

    mr milongo administrateur de formation avait decline sans problemes ce plan de travail dans un chronogramme clair et comprehensible

    il avait parle dadminsitration forte, du cycle electoral allant des elections locales aux elections presidentielels en passant par les legislatives

    le cycle avait connu une execution integrale malheureusement la derniere

    aujourdhui ladminsitration congolaise ne parle plus francais cest le lingala docn elle ne vaut plus rien devant ladministration gabonaise par exemple et la cest extremement grave.des fautes a nen plus finir.ladministration et ses nombreuses fautes sest donc affaiblie.c la honte totale devant le gabon!c grave ca.

    apres le cycle electoral connu sous la transition le congo na plus jamais vote nen deplaise aux partisans de lupads et du mcddi

    vous conveindrez qu il y avait des ressemblances entre mr al m debat et mr p lissouba

    mr al m debat avait commence sa vie politique avec les p lissouba noumazalay et bien dautres.il avait fini sa vie avec les sisoulou mizele germain….

    mr alm debat avait fait basculer le congo dans la violence armee sous labbe fulbert youlou il n y avait pas de ministre de la defense

    mr p lissouba avait commence a sa gestion avec maurice st bongo nouara les yombhy opango les claude antoine dacosta et lavait fini avec le mcddi de b kolelas et m p lissouba avait basculer le congo dans la negation des cycles electoraux.

    aucun des premeirs ministres de p lissouba navait fait une declaration de politique generale sinon que chaque fois ils disaient  » rechercher la paix entre les fils et les filles du congo ».

    le mcddi et b kolelas tous deux hisses extra tempora a la primature congolaise navaient pas lexperience ni les competences necessaires pour piloter de facon satisfaisante un processus electoral..le mcddi navait pas dexperts en processus electoral

    docn en 1997 le congo qui juridiquement devrait aller aux elections ne lavait plus fait en raison de la guerre du 5 juin dont le mcddi avait ete belligerant

    on ne pouvait pas attendre dun belligerant un processus electoral de bonne qualite

    docn ce qu il faut retenir de la declaration de politique generale de mr andre milongo cest qu il existe bel et bien une analogie entre le profil universitaire et les exigences du poste.le poste de premier ministre est reserve aux administrateurs. mr cl mouamba banquier ex bcc ex ministre des finances sen sort un peu mieux que b kolelas par exemple

    mr b kolelas navait pas lexperience ni la personnalite requise pour convoquer le corps electoral.il navait jamais fait gestion electorale.jamais!

    ce quil faut aussi retenir de cette partie de lhistoire congolaise cest la composition du bureau du conseil superieur de la rep

    cette composition a premeire vue semblait promouvoir la diversite culturelle telle qu elle est vecue au congo brazzaville mr j m bokamba yangouma du pct avait ete deuxieme vice president et en 1997 president du conseil economique et social soit la quatrieme personnalite de la rep sous donc mr p lissouba

    cest pour autant dire que le reve machiavelique du pool qui consiste a expulser de la ville de brazzaville tous les non laris ce reve naura jamais lieu.

    deja en 1993 lors de lexpulsion des ressortissants du nairi de bacongo et de makelekele ces compâtriotes navaient pas quitte brazzaville mais setaient juste replies vers mfilou diata….separes juste par la foret de la patte doie

    docn la diversite culturelle existera au congo nen deplaise aux partisans du mcddi qui revent dun congo monochromatique et de quelle couleur, ils ont la reponse

    alors disons simplement merci a mr andre milongo pour nous avoir fait gouter un processus electoral et au gl mokoko aussi pour la securisation e ce meme processus electoral helas le dernier

    honte a p lissouba et a b kolelas deux incapables mais bon bientot ils vont tous accuser denis sassou ng

    un biologiste ne peut pas organiser des elections

    un ….? ne peut pas non plus organiser un cycle electoral

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.