LISTE DES 40 FONDATEURS DU PARTI CONGOLAIS DU TRAVAIL (PCT) – 31 décembre 1969

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à LISTE DES 40 FONDATEURS DU PARTI CONGOLAIS DU TRAVAIL (PCT) – 31 décembre 1969

  1. samba Dia Moupata dit :

    Je tiens à exprimer mon vif étonnement , comment tous ces hauts cadres sudistes ont étés roulés dans la farine par Ngouabi qui avait échoué au baccalauréat. C’est là que commence la déferlante , Justin Lékoundzou chargé à démolir les usines et entreprises , laissé par le président Massamba Débat pour créer la misère dans le pays sud , tandis qu’au Nord du pays l’armée recrute des miliciens qui deviennent militaires tous les ans depuis 50ans . Aujourd’hui 5 mbochis sur 10 est militaires et 80% d’officiers supérieur dans l’armée est Mbochis et 75 % des sous officiers sont aussi Mbochis ,d’ailleurs le dialecte Mbochi est devenu la langue officielle dans l’armée congolaise .

  2. Anonyme dit :

    Réponse à la question de moupata :
    C’est qu’ils étaient malheureusement les seuls à croire à l’unitE du pays et de la nation.

    Et pas les autres qui avaient visiblement un agenda caché.

    Donc à partir du moment que la compréhension d’un projet n’rst Pas la même de tous, c’est la fin de toute illusion, n’en déplaise aux néo idéalistes d’une société congolaise, et qui sont, je crains en réalité, des nouveaux naïfs.

  3. VAL DE NANTES dit :

    De ce passé infertile et complotiste ,faisons « tabula rasa  » . Le Congo se doit de déchirer ces pages lugubres de ce passé pour se projeter vers un avenir mieux pensé et donc construit sur la base de toutes ces intelligences innovantes ,tant le sur plan politique qu’économique .
    L’absence stupéfiante dans l’utilisation du logos congolais aux fins de développement
    économique a engendré un personnel politique ayant parié sur l’assistanat politique .
    Ce fut une époque de l’age de la minorité où la question se posait en termes de « pourquoi  » .
    Le siècle des lumières s’était construit sur l’étonnement scientifique d’où est parti le progrès de la civilisation humaine …
    l’étonnement ,c’est s’avouer ignorant interrogatif . Se saisir de la pratique de la raison ,c’est sortir du tunnel mythique .
    Notre époque s’en particularise en utilisant le « comment  » comme le début de notre questionnement existentiel ….
    Comment se doter de la meilleure vie ?
    Voilà la question dont la réponse est le vaccin contre notre misère ancestrale .
    Ce n’est que de cette manière ,nous allons entrer dans l’âge adulte ,celui de la raison raisonnante ,c’est à dire notre faculté de juger ou de penser .
    Cette période pctiste ressemble ,à tous égards ,à la mythologie grecque où les acteurs politiques auto- proclamés pctistes se confondaient avec la divinité .
    Le résultat de cette aventure politique se lit sous nos yeux ,au travers des libertés criminelles ,dont l’un d’eux ,au nom de Sassou ,se rend cyniquement responsable ..
    ll y aurait fallu qu’un HOMERE ou un HESIODE congolais nous racontât cette historicité politique au goût amer .

  4. Val de Nantes dit :

    Beaucoup d’entre eux sont morts politiquement ,dont le responsable semble connu de tous ,c’est Sassou .
    À croire qu’ils étaient tous naïfs sur l’appétit inextinguible insoupçonné de celui qui passait pour une femme ….
    La survenue politique de Sassou fit un travail de longue haleine , mûri et réfléchi
    sans n’y laisser la moindre trace criminelle ,qui eût pu l’en rendre coupable .
    C’est le seul génie que l’on puisse reconnaître à ce Machiavel congolais …
    Certains doivent se retourner dans leur tombe au vu de ce qu’il fait subir au pays ,ils n’en croiraient pas leurs yeux ….
    La faiblesse de l’attaque cumulée entre oppositions et le reste de la population ouvre un boulevard des crimes proteiformes ,facteurs de désarticulation de l’unité nationale ,laquelle est outragée pour des raisons purement financières ..
    C’est un Congo ,totalement démuni ,donnant l’impression d’attendre son démiurge qui tarde à venir pour le délivrer de l’emprise tentaculaire d’un monstre dont la brutalité dépasse l’entendement ..
    Nul ne pouvait imaginer un Congo ,au sortir de la conférence nationale , une situation politique les plus sanguinolentes qu’ait connue notre pays ..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.