Les Biens Mal Acquis ont poussé le dictateur Sassou Nguesso à faire le choix de la Turquie !

Rigobert OSSEBI

Le Sultan d’Oyo, Denis Sassou Nguesso, poisson pilote d’Erdogan en Afrique sub-saharienne et en Libye, s’est finalement défaussé d’un précieux atout, celui du Général Jean Marie Michel Mokoko, « son otage » : destination finale prévue depuis le 27 juillet dernier, l’Hôpital Universitaire d’Ankara en Turquie.

Dès le lendemain 28 juillet, la Voix de son Maître, dans le très officiel  « Les Dépêches de Brazzaville » confirmait l’évacuation de J3M « prisonnier personnel » de l’autocrate trois fois putschiste, Denis Sassou Nguesso : « Il semble que l’ancien candidat malheureux à l’élection présidentielle de 2016 se rendra non pas en France ou au Maroc comme cela était avancé auparavant mais probablement en Turquie. »

Cette destination exotique, sortie du chapeau « coups tordus » du Dictateur, surprenait les uns et enrageait les autres. Jean Claude Ngakosso crut bon pouvoir la justifier et dès le mercredi 29 juillet RFI s’en est fait l’écho : «Mais pour Brazzaville, il n’est pas question de l’envoyer en France. Les relations avec Paris ont été compliquées ces derniers temps, fait-on savoir dans la capitale congolaise et « on ne voudrait pas les envenimer à nouveau ». Le choix s’est donc porté sur Ankara avec qui Brazzaville entretient une coopération étroite.» En fait, Jean Claude Ngakosso aurait dit « difficiles actuellement ».  Les spécialistes en décryptage du langage diplomatique apprécieront ! Mais l’important, dans ce choix de la Turquie, c’est qu’il officialise le tournant pris à Oyo, plus qu’à Brazzaville, de favoriser l’axe Ankara/Istanbul bien plus que celui de Paris.

La véritable raison n’a rien à voir avec les pressions exercées par la France pour l’évacuation de Jean Marie Michel Mokoko « prisonnier personnel » de l’autocrate Denis Sassou Nguesso. Derrière  les piteuses gesticulations diplomatiques de Ngakosso Jean-Claude, ex-assimilé-Cobra du Sultan de la Cuvette, la réalité est toute autre !

C’est l’affaire des BMA, relayée depuis quelques semaines par Washington, via Miami, qui a instillé son poison mortel dans les relations franco-congolaises. D’un côté, le tyran-kleptocrate pour se justifier assénait sans répit : « je leur ai tout donné »  (entendait-il aux relais françafricains !?!?). De l’autre, force était de constater que « tout lui avait été pardonné » du Cardinal assassiné, en passant par le DC 10 d’UTA, les 400.000 morts dans sa reconquête du pouvoir etc., etc.. !

En fait, la pression des éléments accumulés, depuis la bonne décennie que l’enquête française a démarré, est devenue insoutenable. Attisée par les échanges des ONG et des lanceurs d’alertes internationaux, le cocktail des vols, détournements et des trains de vie fastueux des Edgar, Kiki et autres membres du clan des Nguesso, est devenu explosif et absolument incontrôlable. Une coalition internationale d’enquêteurs a fini par se mettre en place. Partout où les Nguesso passent, les clignotants virent au rouge vif ; les services de police traquent leurs achats, leurs relais et investissements. C’est ce que Denis Sassou Nguesso, et son valet ex-cobra en chemise blanche, reprochent à la France : de n’avoir su, ou pu, les protéger dans leurs dérives !

Il y a peu, à Levallois, proche banlieue parisienne, dans un box secret loué à un neveu très proche du tyran, les enquêteurs bien renseignés ont fait une perquisition très fructueuse et révélatrice d’importants trafics du Gang Nguesso ; une véritable caverne d’Ali Baba !

L’accélération du rapprochement avec la Turquie est directement liée à l’impressionnant étau qui se resserre autour des Nguesso : enfants, neveux, petits-enfants, petits-neveux ! Tous, à la chute de l’empire, devront justifier la provenance de leurs biens et TOUS pourraient comparaitre devant les tribunaux partout dans le monde ; n’oublions pas la condamnation de Wilfrid Nguesso devant la Cour Suprême du Canada, en 2016, en partie en raison de son appartenance à une « organisation criminelle » ! Jurisprudence (internationale) oblige, cela vaudra pour tous, y compris pour les grands complices, non-membres de la famille !!!

Il a donc été décidé de tourner le dos à tous les Etats et Organisations démocratiques de l’Occident et de favoriser la création d’un vaste espace sous influence de la Chine et de la Turquie, loin des interférences de la France, de l’Europe et des Etats nord-américains. Il y a quelques jours la Guinée Equatoriale inaugurait une ambassade de Turquie sur son territoire. Tous les nombreux Chefs d’Etat africains qui sont allés s’abreuver au lait et miel d’Oyo suivront.  Denis Sassou Nguesso, formé jadis par la Stasi, ne leur laissera pas le choix… !

La grande délinquance d’une famille, qui est responsable du pillage du Congo depuis une quarantaine d’années, conduira-t-elle l’Afrique toute entière dans les mailles des filets chinois et turcs ? Déjà, l’affaire de l’usine secrète de Tchissanga , révélée la semaine dernière, par Congo-Liberty, fait grand bruit dans les chancelleries. L’image d’un Sassou Nguesso (et de ses valets) défenseur de l’écologie, au travers du « Fonds Bleu » est ruinée à jamais. Avec la déportation médicale, en Turquie, du Général Jean Marie Michel Mokoko, le peu de crédibilité dont disposait le dictateur ne saurait résister plus longtemps… !

Rigobert OSSEBI

Diffusé le 31 juillet 2020, par www.congo-liberty.com

Sassou-NGuesso et la France évacuent le général Mokoko en Turquie, à l’issue d’une négociation familiale et obscure !

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Les Biens Mal Acquis ont poussé le dictateur Sassou Nguesso à faire le choix de la Turquie !

  1. Ntsourou-Motandeau seront vengés dit :

    SASSOU a-t-il été dupé par Ankara ???
    IL EST DANS TOUS SES ETATS
    C’est compliqué ici, nous n’avions pu fermer l’oeil de la nuit. Ici il est 4h du matin et nous savons toujours pas répondre à certaines questions, Mouènè est dans tous ses ÉTATS, furax, très en colère. On ne sait toujours pas comment celà a pu être possible. Nous nous surveillons tout, faisant attention à ce qu’il faut ou ne pas dire. Depuis le départ du général Mokoko, personne n’est en mesure de dire ce qui s’est réellement passé, l’avion a quitté Brazzaville avec Mokoko, un médecin et deux agents de la DGST. Arrivés à Pointe-Noire le médecin et les deux agents ont été débarqués, comment la tour de contrôle a pu donner une autorisation de décoller et surtout qui l’a fait ? Ce n’est qu’une fois décollé que l’on s’aperçoit que les agents ont aussi été débarqué de l’avion, alors que la stratégie mise en place ne concernait que le médecin militaire. Mon frère, Mouènè ne contrôle plus rien, ni Pointe-Noire, ni ceux qu’ils considèrent comme amis, ni ceux qui travaillent dans les coulisses. Est-ce que l’ordre de décollage a été donné par un pirate informatique ? Wana ndjambé sé moto ayébi.
    Mon frère c’est compliqué, nous analysons encore le parcours compliqué de ce vol, ici Mouènè se voit trahit par Ankara. Je t’appelle via Whatsapp vers 8h si évolution.

  2. Anonyme dit :

    Quel est cet avion medicalise’ qui en partance de Brazzaville pour Ankara va encore perdre son temps a Pointe-Noire. Un avion medicalise’ vient toujours avec son equippe complete et autre passager que le malade.

  3. Pambou Lucien dit :

    c est encore de la daube au sein du reseau pour raconter n importe quoi et surtout construire son argumentation articule pour expliquer et justifier le depart de Mokoko vers la Turquie
    ceux qui pensent que le rseau c ‘est bidon s ‘apercoivent deu bien fode de mon analyse reseautale
    Mokoko est comme le prisonnier celebre de Poutine a savoir kokordosrsky milliardaire homme le plus riche de Russie qui a profite du bradage des usines par Eltsine pour s enrichir et qui a voulu defier Poutine en se presentant a l election pre »sidentielle alors que Poutine avait ferme les yeux sur son enrichissement illicite

    KOKORDOSKY avait fait allegeancea POUTINE avant de le trahir
    Resultat 10 ans de » goulag en siberie Mokoko est dans le meme cas apres avoir ete debarque par lissouba et receuilli par Sassou il n apas respecte les regles du reseau que je n aime pas mais qui me permets en tant que outil analytique de demasquer les faux culs de la politique congolaise qui tapent sur sassou et qui mangent dans la gamelle de sassou et il y a plein de congolais ici en france membres de la diaspora et qu i jouent le double jeu
    il ne s agit pas d excuser SASSOU MAIS DE DECRIRE ET DE MONTRER LA FAUSSETE DES CONGOLAIS AU DELA DE LEURS INDIGNATIONS INDIGNEES VIS A VIS DU RESEAU POLITIQUE CONGOLAIS ACTUEL

  4. Ngouabi marien dit :

    Lucien mpambou tu nous fatigues avec tes histoires de réseaux Sarkozy a trahi Chirac et il devenu président macron a fait pareil avec hollande, sassou avec ngouabi , des exemples il y en a des tonnes mais curieusement comme tu idolâtre le kalife d’oyo jusqu’à lui offrir tes petites nièces de 10 ans tu pense que trahir sassou cest mission impossible .
    Pour nous sassou est une parenthèse malheureuse il passera j’ai 28 ans quand jaurai son âge il ya bien longtemps que sa tombe aura été souillé.
    Lucien porte un masque pour nous préserver de tes théories puantes de réseaux

  5. Anonyme dit :

    Pufff

  6. Anonyme dit :

    Il passera ce mec ne vous inquiétez pas j’ai 28 ans quand j’aurai son âge il ya bien longtemps que sa tombe aura été souillé par des brave garçon

  7. Anonyme dit :

    En tout cas je ne pense pas que les deux soient innocents. L’un paie pour la trahison, et l’autre ‘pour une mauvaise conscience d’avoir fait subir ce sors à un frère du coin.

  8. OTONGO dit :

    il faut apprendre à respecte nos dirigeants. Ok je suis juste de passage.

  9. Harlez Tchicaya dit :

    Mais je suis fatigué des voir les congolais se dechirer pour l’évacuation de jm3, dite moi Denis à mal fait de le faire évacuer en Turquie? Combien des prisonniers congolais ont bénéficié de cette largesse? De cette affaire, il n’est plus question de raison malheureusement mais d’une guerre de clan qui détruit malheureusement la base de notre état. Pour moi jm3 mérite d’être soigné et s’assoit à bien fait . Le reste c’est du pipo!

  10. Bulukutu dit :

    Ce que vous appelez le Congo, n’est pas un pays. C’est une neo-colonie utilisant une monnaie contrôlée par un pays tiers. Si vous trouvez dans le monde des États indépendants utilisant une sous monnaie, je suis preneur. Cela n’exsite que dans l’espace africain francophone.

  11. Val de Nantes dit :

    Tout à fait@ Bulukutu.
    Nous sommes des sous -hommes .Le sevrage ombilical n’est toujours pas achevé du fait de notre immaturité intellectuelle ..
    Combien d’occasions d’émancipation spirituelle ,morale et intellectuelle avons nous laissé passer dans l’histoire politique congolaise ..?
    Sommes nous assez inaptes d’idées innovantes pour oser nous défaire des chaînes de colonisation qui structurent notre vie politique et sociale ?..
    Ton lancinant questionnement est le premier étonnement existentiel devant lequel nous restons idiotement stupéfaits …
    La réponse réside dans l’appropriation de l’usage de notre raison ,c’est à dire penser par nous mêmes pour résoudre les difficultés existentielles qui gouvernent notre quotidien .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.