La guerre de succession entre les Nguesso, dans le sultanat d’Oyo, a bien commencé…(1ere partie)

Par Rigobert OSSEBI

Plus que jamais le Congo est à l’heure ottomane.

Les Turcs ont le vent en poupe dans la terre promise des Nguesso. Notre tyran,  dont la rancune est légendaire,  a préféré oublier qu’ils furent de grands esclavagistes et que l’on ne pouvait être un bon Noir, qu’eunuque  à Constantinople, seulement si l’on avait survécu à la castration ; un sur dix miraculeusement y parvenait… Alors, avec ces nouveaux alliés de circonstance, les juteux contrats d’armement, de construction et même l’éloignement des opposants gênants comme le Général Jean Marie Michel Mokoko, auront toujours un indicible arrière-goût…

Mais à bien y regarder tout de même, la trajectoire du  chef du gang mafieux,  mise à part l’édification de la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption d’Oyo,  ressemble beaucoup à celle d’un Sultan de l’Empire ottoman au 16ème ou 17ème siècle. Un habitant sur cinq y était un esclave (beaucoup de Blancs de l’actuelle Ukraine et des Balkans) ; comme au Congo de nos jours : des travailleurs qui restent des mois, voire des années sans percevoir de salaire, de pension pour les retraités ou de bourse pour les étudiants, pourraient aisément être considérés comme des esclaves des Nguesso ! Avec des droits de vie ou de mort pour les prisonniers personnels du Chef : Diawara, Anga, Ossebi (Bruno), Ntsourou, Makaya (Paulin), Mokoko, Okombi ! (A la Conférence Nationale, en 1991, il a été affirmé que les organes génitaux de Pierre Anga avaient été découpés, et mis dans le formol pour être remis à l’ordonnateur de son assassinat.)

La ressemblance est grande également dans la préparation de la succession de notre tyran. Tout bon sultan avait son harem et certains s’étaient assurés une belle descendance : des dizaines de rejetons ; tout comme au Congo, où l’on ne compte plus les garçons et filles qui portent le patronyme présidentiel et qui, pour certains, ont été conçus avec les propres enfants de ses toujours ministres… !

Cette pléthore d’héritiers potentiels, à Constantinople, n’était pas de tout repos pour le dauphin désigné qui devait alors faire disparaître, parfois avec l’aide du géniteur, une bonne partie de sa fratrie. Soliman le Magnifique, monarque pourtant éclairé, pour les beaux yeux de Roxelane, la favorite de son harem qu’il épousa, favorisa la succession (1566) de leur fils Selim II au détriment de tous les autres garçons qui furent éliminés à une exception près. Un peu plus tard, en 1595, Mehmed III, en accédant au pouvoir s’illustra en ordonnant l’exécution de 18 de ses frères et demi-frères…

C’est sûrement ce scénario qui prévaudra tôt ou tard au Congo des Nguesso. Il y a cinq ou six ans, cette référence historique avait été présentée à l’un des neveux. Elle avait circulé dans la famille. Quelques jours après, la réponse revint à la source, avec la confirmation que ce sera bien ainsi que la succession de Denis 1er se règlera à sa disparition : « le successeur » ne s’encombrera pas d’une concurrence inutile !

 La solution radicale et définitive a déjà été reconnue incontournable !


Edgar Nguesso, nouveau « Conseiller Spécial », en pôle position pour succéder à son tyran d’oncle, Denis Sassou-NGuesso !

Rigobert OSSEBI

Diffusé le 20 août 2020, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

19 réponses à La guerre de succession entre les Nguesso, dans le sultanat d’Oyo, a bien commencé…(1ere partie)

  1. Lucien Pambou dit :

    Nous sommes bien au coeur du reseau pour ceux des contempteurs du reseau trop souvent rêveurs et bavards sur ce site

    Le fonctiônnement du reseau est génial car il permet de de rire les tajectoires et les rapports entre les noeuds
    Nous sommes la au coeur du reseau avec des alliances et mesalliânces

    L analyse politique doit dépasser les insultes et les oukases simplicistes du type sassou dégage
    Une fois sassou parti
    Comment gérer les appendices du reseau restant et résistant.
    Voici les bonnes questions qui fâchent et qui attedent des réponses argumentées

  2. Samba dia Moupata dit :

    Dabira la dit publiquement a son procès ,plus personnes ne pourra contraindre Okemba jean dominique pour la continuité de la barbarie Mbochi . Okemba même profil que sassou en pire lui à échoué au Certificat d’études primaires , ancien marmiton de la marine , a échoué l’école d’officiers de Marines à Toulon , ce garçon a été bombardé contre amiral grade le plus prestigieux de la marine. Il est marié a Georgette Mbuyi Mukuna une fille de Mbuji Mayi dans le kassaï (RDC ) cousine lointaine du pseudo président Thisekedi Félix . Peuples congolais donnons la priorité au pays ne laissons pas à ces criminels nos destins. Seul une révolté libère les peuples .

  3. Val de Nantes dit :

    Le Congo s’en sortira ,nonobstant les tribulations des idiots de la famille de Sassou . Seul le temps sera le juge de paix au Congo .
    L’entrelacement reseautal n’arrêtera point la volonté inébranlable du Congo vers des meilleurs lendemains .
    Et ce sera la mort de la mort du Congo de Sassou ….
    Nous sommes héraclitiens en ce sens que le mobilisme est par essence changement de nature ..et donc un mouvement inévitable ..
    Quoi Qu’ils aient fait pour sanctuariser leur pouvoir ,les murs céderont sous la pression populaire .
    IBk vient d’en faire l’amère expérience ,et la patience populaire est une vertu cardinale face à toute adversité dictatoriale …

  4. MBOKO dit :

    JM Okemba n’a jamais été postulant au cours d’élève officier de la Marine Nationale Française.
    Son parcours dans ce corps fut d’une médiocrité exemplaire. Recalé à tous les examens
    Simple matelot spécialité manœuvrier, son maintien dans cette troupe était le fait d’une pression du Ministère des Armées française par paternalisme colonial.
    Fait étonnant son dossier a disparu des archives de la Direction du Personnel de la Marine Nationale à Toulon. Mais Il est aujourd’hui Amiral sans jamais avoir vu la mer, ni naviguer sur un bateau à part les pirogues de l’Alima

  5. Val de Nantes dit :

    Pour une fois ,chose rarissime ,reconnaissons à Sassou le mérite de vous avoir montré de la manière la plus cynique qui soit l’inutilité de la fonction présidentielle , haut lieu de revanche sociale …
    Une fois qu’on l’a dit ,chers compatriotes : il n’y a pas de président père Noël pour oser diriger le pays avec une éthique christique ….
    La présidence fut pour Sassou plus un gain au loto qu’une mission suprême de gestion des affaires du pays …
    IBk ,opposant opportuniste tonnait à Paris pour diriger le Mali ,une fois au pouvoir ,on n’y a vu que des images de ses enfants fêtards et accélération de la misère au Mali …
    l’Afrique souffre de la presidenfolie dont il n’a pas encore trouvé le remède …
    St Augustin disait « :il faut croire pour comprendre « . C’est à dire que c’est la foi qui guide la raison …
    Le triomphe de la vérité révélée sur la vérité philosophique ,c’est à dire du savoir .
    Moi j’ aimerais inverser cette assertion théologique ,il faut comprendre pour ne plus croire …
    Je reconnais avoir commis une impiété à l’égard de St Augustin ,mais l’intérêt national prime …
    Lorsque vous avez compris l’inutilité de cette fonction ,vous ne croirez plus en un président père noël …
    Ce sera plutôt la raison qui va guider votre comportement politique en expurgeant de votre argumentation dialectique des choix qui anéantissent votre être ….

  6. Bika dit :

    Les intervenants comme Val de Nantes
    Peux tu citer un auteur Africain
    St Augustin n’est pas africain

  7. Ubuntu dit :

    @Bika.

    Très Grosse validation.

  8. Prince dit :

    Les congolais n’oublieront jamais cette ère, l’histoire s’écrit avec des hommes et femmes qui resteront dans les annales du Congo en bien ou en mal

  9. Val de Nantes dit :

    J’avais oublié de dire « St Bika « inventeur de la langue par laquelle il s’exprime .
    Avant de debiter les salades qui nous détournent de l’objet de notre préoccupation ,il faut d’abord vous parler à vous même .
    Faites en la remarque à tous qui empruntent des citations savantes et les obliger à se contenter de celles que vous auriez inventées …….
    Sur ce site ,vous en trouverez à la pelle ..Bon courage !!.
    Vous pouvez continuer à vous délecter des souffrances des congolais par des postures qui vous ridiculisent plus qu’elles vous honorent …..
    Nous avons compris pourquoi l’intelligence est devenue l’ennemie la plus redoutable au Congo ….
    Écrivez dans votre langue maternelle ,et les congolais vous en sauront gré …
    Une simple citation vous hérisse les couilles ,alors il va falloir vous psychanalyser .NB : je préfère être la queue d’un lion plutôt que d’être la tête d’un chien ..

  10. Prof. Alexis Samba dit :

    Saint Augustin était bien un africain du nord, berbère de l’Algérie d’aujourd’hui.
    https://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/pdf/pdf_saint_augustin.pdf

  11. Val de Nantes dit :

    Tout à fait @ prof Alexis samba .
    D’ailleurs ,il fut un repenti ,car il avait une femme et un enfant .Bref ,on comprend où se trouve la sève intellectuelle ….
    Je suis d’origine scientifique et j’arrive à ,intellectuellement ,manier la philosophie ,tel Jacques Attali .
    C’est le propre des mathématiciens à fourrer leurs museaux dans cette discipline ,oh combien heuristique ..
    Descartes ,Pascal ,Leibniz en sont des véritables exemples …
    Si j’ ‘ai un conseil patriotique et pédagogique à donner aux étourdis touristes congolais en Europe ,ce sera celui de fréquenter assidûment les temples de la connaissance ..
    Certains en viennent à se demander ,d’où me vient cette formidable connaissance
    philosophique ,qui ferait pâlir d’envie ceux qui en avaient fait leur discipline scolastique …..
    Il vous faudrait beaucoup lire pour essayer de vous accrocher à mon wagon intellectuel et j’ai bien peur des migraines qui pourraient en dériver …
    Nb : je ne suis pas un littéraire ,mais ma culture intellectuelle transversale m’en a rapproché …..
    Nb ,Attali ,fabuleux philosophe sans doctorat .Allez y comprendre …
    Mes capacités mathématiques ont anéanti les obstacles de compréhension des concepts philosophiques …..
    À chacun son cerveau ,et surtout de l’usage qu’on en fait ….Certains l’initient à gagner au tiercé ,quinté ,loto sportif ,keno etc ,d’autres le nourrissent de philosophie ,mathématiques , etc ..
    Citer la phrase d’un savant ,auteur et écrivain et la contextualiser dans l’argumentation dialogique est un signe incontestable de vitamines intellectuelles .Trêve de plaisanterie ….::::
    Mais ,chers amis ,seul le pays ,post Sassou ,sera notre dernier juge ….

  12. Jean OKOMBA dit :

    Sassou nguesso selon une expression espagnole, est  » un amigo de lo ajeno » (= ami des bien d’autrui, un voleur, un usurpateur), un ladron, una persona que tiene por oficio o costumbre apropiarse ilegalmente de bienes ajenos,c’est à dire une personne qui a pour office ou coutume de s’approprier illégament des bien d’autrui. Il a usurpé le pouvoir et en profite aujourd’hui sans vergogne des biens appartenant aux congolais.

  13. Zoungathe dit :

    Val de Nantes ! Vous êtes une litière de nobilité, de sagesse et de connaissances.

    De nos jours, la jeunesse congolaise est engloutie sous le sable de la bassesse et de la pauvreté à cause des méfaits qui minent notre pays le Congo Brazzaville.

    Nous ! Jeunesse sacrifiée, avons besoin d’un effet rétroviseur d’une âme vivante dont la narration en fait preuve d’intellectualisme et de bravoure, afin de créer en nous l’espoir tant attendu.

    Merci, pour le repositionnement des amuseurs des cabernets dont l’intellect et la sagesse des écrits font défauts.

  14. Mutu N'kombo dit :

    Bon, on se fait mousser…

  15. Val de Nantes dit :

    La présidence de la république. haut lieu de revanche sociale et familiale ..
    Attention. Chers compatriotes. à cette arnaque néo -colonialiste .
    Réveillez – vous . Le seul gagnant dans cette affaire ,c’est le président ethniquement élu .
    Le Congo n’a rien à y gagner ,sauf à nous faire acheter les cercueils pour enterrer nos pauvres compatriotes ….
    Que Sassou finisse sa sale besogne diabolique ,et nous reconstruirons un nouveau Congo fondé sur l’intelligence et la justice …
    Le Congo se doit d’inventer un nouveau Congo protégé de l’enfumage des bienfaits d’un symbolisme inutile dont l’unique mission est de faire l’apologie de la pauvreté des congolais ,au lieu de les en extraire ..
    Nous sommes fatigués de ce machin de président .
    Qui a vu les villas groupées du fils d’IBk , Karim ,au Mali ????….
    Vous en verrez sous peu les meilleures chez les Sassou …
    Non et non , cette fonction posséde , en son sein ,ce qu’il y a de plus mauvais sur terre …..
    Si vous optez pour la présidence au Congo , c’est que vous êtes complices du vol des deniers publics et participez ,tout de go , à la prolongation de la misère
    au Congo ….

  16. Jean OKOMBA dit :

    Les pays francophones africains devraient reflechir pour la « Laïcisation politique » de leurs armées qui sont considérées comme les structures du désordre dans le continent. De la même manière que l’Eglise catholique a été chassée des institutions politiques, les armées africaines doivent être boutées hors des institutions politico administratives.

  17. Bouquin & Machin dit :

    @Mutu N’kombo,

    Joli coup d’oeil.
    « Station self service. »

  18. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    COMMENT LES EMPÊCHENT MENTALES EMPÊCHENT-ELLES LES CONGOLAIS A S’ENTENDRE ET CHASSER SASSOU DENIS? https://www.youtube.com/watch?v=FOEGGJu_2aU

  19. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    COMMENT LES BARRIÈRES MENTALES EMPÊCHENT-ELLES LES CONGOLAIS A S’ENTENDRE ET CHASSER SASSOU DENIS? https://www.youtube.com/watch?v=FOEGGJu_2aU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.