IL YA 30 ANS DISPARAISSAIT L’ABBÉ LOUIS BADILA

Louis Badila

L’abbé Louis Badila  fut un des personnages les plus marquants de l’histoire de  l’Église du Congo, notamment du Clergé de Brazzaville. Homme discret  aux cheveux  grisâtres, il a été  un grand  ouvrier infatigable, très impliqué  avec  Monseigneur Théophile Mbemba  et le Cardinal Émile Biayenda  dont il a été successivement  Vicaire général, avant d’être Vicaire  capitulaire, après le décès  du Cardinal Émile Biayenda, dans la construction de l’Archidiocèse de Brazzaville. Il a été le grand  Commis et le bâtisseur de l’Église  qu’il a la portée plusieurs années sous l’impulsion de ces deux Évêques. Il a donné à cette Église  les moyens économiques et financiers pour son développement pastoral et social. Il fut  le grand pionnier de cette Église post -coloniale. Il a marqué plusieurs générations. C’est une icône de l’Église du Congo-Brazzaville, son souvenir reste impérissable. Parmi les personnages qui l’ont  côtoyé, nous  citons Monsieur Jean Fidèle  Mitouridi, ancien grand séminariste  et ancien directeur de l’imprimerie Saint Paul de Brazzaville. Parler de l’abbé Louis Badila est un exercice difficile, car la personne est immense.  . J’ai juste eu le privilège d’avoir vécu 4 ans durant avec l’abbé Badila. J’étais alors grand séminariste étudiant en communication à  Brazzaville avec pour résidence la paroisse Saint Esprit de Moungali où il était curé. Sa chambre était attenante à la mienne  et je m’occupais de l’intendance. L’abbé Louis Badila c’est : l’homme, le prêtre et le journaliste.

L’homme

Il fut un père. On l’appelait Tâta  Badila. Il avait une capacité d’écoute extraordinaire et un esprit de partage sans limite. Il avait aussi un sens aiguë de la relation humaine et fidèle en amitié.  On peut parler principalement de sa relation avec l’abbé Félix Bekiabekia. Ceux qui les ont connu disaient qu’ils s’aimaient comme deux frères.

Le Prêtre

Il annonçait la parole de Dieu contre vents et marées, mais convaincu  de sa vocation de Prêtre. Le pauvre et le riche étaient les bienvenus à sa table. C’est là qu’il distillait d’ailleurs ses blagues(ses bêtises ),ses grossièretés quelques fois dérangeantes et ses bouffonneries. Ainsi, l’abbé Badila appréciait bien le rituel des repas interminables. Il aimait manger les mayanga  brûlés , le mbondi, le bouékabuéni aromatisé avec un piment fort. Puis comme dessert : les Ntoudou,Malombo et Mabamou. Comme par transmission, c’est auprès de lui que j’ai mangé le Ngoki à la mwouambe que l’abbé Biekabieka lui a fait découvrir. Soucieux de partager son amour aux autres, l’abbé Badila avait fait écrire sur le fronton d’un des bâtiments de la paroisse, cette devise qui lui était chère : Bondéko, Louzolo,Kintouari  (fraternité, amour  et union).

Le journaliste

Engagé, il le fut. En 1965 le socialisme bantou et le communisme se sont installés au Congo. Ainsi, l’Église catholique était taxée d’opium du peuple. Ce qui n’arrêtait pas l’abbé Louis Badila, éditorialiste au journal La semaine africaine de prendre position en dénonçant l’injustice ,la gabegie financière, l’intolérance et le tribalisme. A cause de cet engagement, il fut jeter en prison, a subit la torture et l’humiliation. Plusieurs années après, il a connu  les conséquences de cette torture, à savoir une jambe amputée. Parmi ces éditoriaux, les plus cinglants en forme de pamphlet, je cite : « Le train s’en va, Béatrice, Le Congo aura-t-il viré au rouge. ..et J’ai honte, trois fois honte Monsieur le Président. Ceci étant, l’abbé Badila fut une grande bibliothèque qui a pris feu et nul n’a été épargné, tout à brûler dans le silence. Il était le plus beau disait -il, et nous l’appelions  affectueusement Badins.

Yves Nkounkou le pape  et Jean Fidèle Mitouridi

Diffusé le 28 août 2020, par www.congo-liberty.com

CONGO-BRAZZAVILLE : la répression se poursuivrait contre les milieux catholiques.

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

21 réponses à IL YA 30 ANS DISPARAISSAIT L’ABBÉ LOUIS BADILA

  1. Abbé Luc Itoua Ngambolo (Historien) dit :

    L’histoire politique, religieuse, sociale et intellectuelle du Congo des années 1960 est un mélange indigeste fait de trahison, de mensonge et de corruption. Avec l’avènement de l’Internet, il n’est plus possible de cacher les méthodes conspirationnistes de ceux qui tirent les ficelles dans l’ombre, en tant que faiseurs de conflits sociaux. Par delà les tortures qu’il a pu subir, l’Abbé Badila, qui était au service de la loge P2, via les pères spiritains fondateurs du journal la semaine africaine, a participé de manière directe à l’assassinat du Cardinal Biayenda.
    C’est Badila qui a livré Tata Biayenda, en donnant les informations précises sur sa localisation.
    Après la chute du régime sassou, l’occasion sera donnée aux peuples du Congo de faire la vérité sur ces trahisons des faux frères.

  2. Kuna Mbanza dit :

    Comment ce fameux abbé Luc Itoua, Dieu seul sait si c’est don vrai nom, peut-il affirmer de telles insanités selon lesquelles l’abbé Louis Badila aurait livré le Cardinal Biayenda ! C’est vraiment pathétique
    Lorsqu’on ne sait rien, on se tait.

  3. Robert POATY PANGOU dit :

    Mr l’ Abbé ITOUA, mais si vous savez des choses sur l’abbé Louis BADILA, alors vous connaissez aussi ceux qui sont allés chercher le Cardinal Émile BIAYENDA.

    Vous connaissez aussi ceux qui ont tué et fait tués le Cardinal.

  4. Abbé Luc Itoua Ngambolo (Historien) dit :

    Comme indice: savez-vous où se trouve le corps de Mr Médard, neuve de l’Abbé Badila, qui a travaillé à la semaine africaine et au ministère des sports, et qui a disparu depuis près de 2 ans?
    Gardez votre mal en patience, concentrons-nous sur la chute du système sassou, et la vérité nous aidera à bâtir un Congo juste.

  5. Yves nkounkou le pape dit :

    Monsieur l’abbé Luc Itoua, quand allez vous dévoiler votre vrai nom ? Sortez de votre anonymat afind’avoir une discussion franche et réelle avec vous. Si vous connaissez des choses, pourquoi vous n’écrivez pas?Arrêtez vos commentaires bidons à la suite de mes articles. Je suis persuadé que vous êtes prêtre, mais avec un nom d’emprunt. Laissez l’abbé Badila tranquille, vous n’avez même pas fait le 1/5 de ce qu’ il a fait en tant que prêtre.

  6. Val de Nantes dit :

    Si j’en crois l’abbe itoua ,c’est encore un fils du pool et qui plus est un prêtre respecté ,qui fait tuer un autre fils du pool . Ce qu’on appelle de manière subtile la responsabilité partagée du crime ..
    On en viendrait bientôt à innocenter le ministre de la défense de l’époque …
    Bref , une forme de nationalisation du crime dont personne ne souhaite en porter
    la lourde responsabilité historique ..
    Les sophistes brillent par une rhétorique langagière aux accents intrigants ..
    Espérons que L’abbé itoua nous en apprendra davantage ,après le départ de Sassou du pouvoir ..

  7. Kimbembe dit :

    J’ose croire que « l’abbé Itoua Ngambolo » détient des preuves irrefutables de ce qu’il avance à propos de la prétendue trahison et de la prétendue appartenance de Ya Badila à la loge P2.

  8. Abbé Luc Itoua Ngambolo (Historien) dit :

    Vous conviendrez avec moi que je ne peux pas tout dire ici. Médard Samba-Tsinda était un ami de longue date. C’est par lui que j’ai connu l’histoire de l’abbé Badila, son oncle, et il me faisait lire les articles sur lui, chaque année à la date anniversaire de sa mort, avant de les publier à la semaine africaine. Nous avons fait l’Italie ensemble. Moi qui suis mboshi, je suis devenu prêtre et lui, à cause de son front parlé, avait claqué la porte qui mène vers le sacerdoce ministériel.
    Pendant qu’il animait la page religieuse à la semaine africaine, nous avions gardé des liens d’amitié, et il venait souvent en Italie pour me rencontrer.
    Bref, en ma qualité d’historien de l’église catholique au Congo, je maîtrise les rouages du Vatican et tous les grands dossiers sombres des pères spiritains, missionnaires des loges maçonnique au Congo, qui ont été à la source de tous les assassinats et empoisonnement des membre du clergé du Congo des plus brillants, depuis l’empoisonnement de l’abbé Kakou, jusqu’à mgr Nkombo, en passant par mgr Firmin Singha et Benoit Ngatsongo. la disparition de Médard est lié à cette même mafia.
    les spiritains ont fabriqué le tribalisme au Congo, en créant deux groupes linguistiques: les bangala (à poto poto) et les bakongo (à l’achevéché de brazzaville). les spiritains ont manipulé les gens du Pool , en instrumentalisant leur religiosité et leur amour pour la France. l’abbé Badila a été victime de cette manipulation.
    un des deniers faits en date: le père Christian de la Brétèche, un spiritain, a été un facilitateur lors du transport des guiri de sassou pour corrompre françois Hollande et changer la constitution.
    les spiritains ont travaillé avec Elf pour l’assassinat de Marien Ngouabi, Massaba-Debat et Biayenda. Et il passaient toujours par les proches (parents, amis, collaborateurs immédiats…). La preuve: où se trouvent la veuve Ngouabi et les enfants Massabat-Debat?
    Avec sassou…
    Où se trouvent les enfants Kolelas?
    Avec sassou…
    Tata Biayenda a été assassiné, entre autres, parce qu’il avait refusé d’entrer dans la loge P2 et ses jeux en Afrique; Il avait choisi la réconciliation des peuples du Congo.
    Quand sassou tombera, nous rentrerons au pays pour laver le linge sale en famille, construire un nouveau Congo et une nouvelle église, délestée des collabos évêques et prêtres.
    Que Dieu écoute notre prière.

  9. Monsieur Luc ITOUA NGAMBOLO, seriez-vous prêtre quel crédit accorderiez-vous à un prêtre menteur ? Même si certains commentaires tendent à vous reconnaître le titre de prêtre, permettez-moi de douter de votre sincérité. Vous êtes loin d’appartenir à ce monde où la valeur construire a un sens. Seriez-vous historien, je crains que vos travaux ne soient pas pertinents car vous vous contentez des affirmations alors que la rigueur scientifique devrait vous imposer à apporter des détails vérifiables. Comment oseez-vous établir un lien de causalité entre la vie entre la vie de l’Abbé Louis BADILA avec la mort de son neveu Médard survenue plus de 25 ans après sa disparition ? Avancez des faits concrets, je vous confondrai car nous sommes nombreux à avoir côtoyé ces deux personnes qui méritent respect même au delà de la mort. En définitive, révélez vous correctement et la contradiction sera saine. Évitons la diversion parce que les réseaux sociaux ont une grande résonance. Pour moi vous n’êtes qu’un imposteur.

  10. Impostas dit :

    A M E N !

  11. Abbé Luc Itoua Ngambolo (Historien) dit :

    Veritas sequitur esse rerum, la vérité suit la réalité des choses.
    La vérité porte témoignage à elle-même.

  12. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    1-Toute chose a toujours un départ et un terminus. 2- Toute dictature a durée de vie limitée dans l’espace et le temps. 3- Il vaut mieux vivre la fin d’un mal et d’une honte que le commencement ; tel est le cas du peuple congolais au regard de l’agonie de la dictature de Sassou et des Nguessos. 4- Dans le combat rude et passionnant à la fois contre la tyrannie ; il vaut mieux être entouré des gens qui ont la même mission finale que vous: Sassou Nguesso et son système dégagent sans conditions. 5- Peuple congolais, tenez-bon et pourquoi? Parce que vous avez vous êtes nombreux, vous avez toujours raison, vous avez le dernier mot et le dernier jugement. Enfin, parce que, vous, peuple congolais, vous êtes éternel. En effet, les régimes politiques quels-qu’ils soient passent et les peuples demeurent. Il vaut mieux choisir de défendre les peuples que les régimes politiques qu’ils soient de faite ou de droit….
    LA FIN DE L’EMPIRE DU MAL ET DE LA HONTE EST INEVITABLE: PEUPLE CONGOLAIS, TENEZ-BON ET POURQUOI? https://www.youtube.com/watch?v=KkGzWa5EiuM

  13. Les Aventures de Massa Kokari Lièvre d'Afrique dit :

    Histo-rien hystérique.

  14. L’histoire n’est pas de l’ésotérisme. Publiez vos sources et vous serez crédible. Voulez-vous mourir avec toutes vos connaissances ? Ce n’est pas dans le secret que l’on construira le Congo.

  15. maclintoch dit :

    Mes chers internautes, dans un immense mensonge, il y a toujours un brin de verite. Il faut etre bete pour tout reveler sans prendre le moindre precaution. Ce Mr abbe Luc Ngambolo semble glisser quelques verites. Apparemment, il connait bien l’environnement. C est dans les prisons que sortent les verites les plus absolues et les mensonges les plus incongrues , mais c’est aussi dans les prisons qu’on transforme les plus grands recalcitrants en dociles agents de renseignement. Donc toutes les hypotheses sont possibles.
    De grace, ne demander pas a cet abbe de tout vous dire, au risque de la disparition des preuves par les commanditaires qui sont encore vivants.
    Prions que le Congo puisse se liberer un jour, pour ecouter toutes ces verites qui o combien sont cruciales pour l’evolution de notre tres cher et beau pays .

  16. Leurs Vrais Sentiments de nos Semblants Voisins... dit :

    Hein-hein, c’est Kikadidi qui avait tué Marien Ngouabi. Les ‘Bacongo ba bomi Marien’ executés par Takou et Yhombi et leur CMP au ‘petit matin’ étaient les vrais coupables ou, « un tout petit peu » coupables.

    Et pourquoi pas, Pierre Anga aurait été trahi par Lissouba? ‘Indirectement’?
    Oh, sans oublier que c’est Parfait Kolélas qui a livré Michel Mokoko aux Mbochi! ‘Dans une certaine mesure’!

    Etc…

    On comprend parfaitement pourquoi un CANCRE demeure au pouvoir devant des intellos académiques hyper médiocres, complaisants et dramatiquement INCAPABLES.

    …dans leur fort intérieur.
    ‘VOUS’, n’oubliez JAMAIS !

    Attentions aux traitres qui adorent la bierre sans modération aucune.

  17. Leurs Vrais Sentiments de nos Semblants Voisins... dit :

    lire: (attention)

  18. MP dit :

    Je rigole quand on parle de l’abbé BADILA, c’est Richelieu Congolais. Tribaliste suivant ses convictions bokotois. Il fut torturer par DEBAT à cause de ses manquent de convictions. Il est similaire à NKOMBO.

  19. Moto Poubelle dit :

    Venin, rien que du venin.
    Divertir, toujours divertir.
    Fake news!

    Souffre et meurs, démasqué inutile.

    Dénis Gai&Sot au poteau

  20. Kuna Mbanza dit :

    Je vois que les illuminés qui insultent la mémoire de l’abbé Louis Badila ne le connaissaient pas. Loiis Badila tribaliste ? Ces meilleurs amis étaient du Nord à commencer par l’abbé Félix Biekabeka, Lr Singuemas ancien directeur de la CFAO. Ils s’étaient rencontrés en prison et avaient noué des liens d’amitié et de fraternité très solides. Au fait qu’attend notre historien national pour publier ses livres d’histoire ? Les bons sujets ne manquent pas. Lui connait tout pourrait il nous éclairer sur l’odieux assassinat du président Marien Ngouabi? Sur les nombreuses éliminations par empoisonnement des cadres civils et militaires congolais, Comment expliquer due Marcel Ntsouroux, pourtant détenu en prison ait été retrouvé mort? Mr l’historien du Congo, répondez nous et surtout ne tardez pas à publier vos ouvrages. Je serai votre premier client et abonné.

  21. Val de Nantes dit :

    ,@kuna
    Grosse validation !!.ta nbanza c’est bon !!.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.