Diaspora ya nzala ou diaspourie congolaise de Paris dans les jupons de Claudine Munari .

Sassou-NGuesso et Claudine Munari sa ministre

Certains Congolais de la place dite de Paris sont-ils atteints par le syndrome de Stockholm?

Alors que Claudine Munari avait pris soin de ne pas apparaître lors des obsèques de Pascal Lissouba à Perpignan de peur de se faire conspuer par les combattants, certains congolais font le pied de grue devant son hôtel parisien, en espérant s’entretenir avec celle qui a trahi avec maestria le professeur Lissouba pour rejoindre le camp du diable.

Opposante d’opérette, que ses visiteurs de jour et du soir ne se méprennent pas. Tout le verbatim de leurs entretiens se trouve, une fois leur dos tourné, sur le bureau du dictateur Sassou Denis.

Remettre en selle Claudine Munari, c’est comme chercher des poils aux œufs, ou vouloir couper les spaghettis avec un sécateur. Cette volupté de vouloir mettre au centre de notre lutte celle qui mange dans la main du tyran est une hérésie. Les Congolais n’ont rien à attendre de ces « opposants » de façade qui font le jeu du système PCT et qui mangent dans la main de Sassou Denis. Cette pseudo opposition est guidée par ses propres intérêts et par l’appétit de ses prébendes. L’intérêt du pays est relégué aux calendes grecques.

Qui peut croire que Sassou Denis, mélange de Machiavel pour son cynisme et du Khmer rouge Pol Pot pour le pogrom commis au Beach de Brazzaville, à Chacona et dans le Pool, accorde la liberté d’aller et venir à des « opposants » qui pourraient lui tordre le bras?

Les vrais opposants au système PCT et au dictateur Sassou Denis, sont soit liquidés, soit interdits de séjour, soit assignés à résidence, soit incarcérés dans les geôles insalubres de la maison d’arrêt de Brazzaville.

Toutefois, une question s’impose: comment Parfait Kokélas, Mathias NDZON, Clément MIERASSA, Charles Zacharie Bowao, Tsaty-Mabiala, Claudine Munari et bien d’autres font-ils pour vivre, maintenir d’équerre leur train de vie, et financer leurs activités politiques, si ce n’est avec la manne généreusement octroyée par Sassou Denis, leur père nourricier?

Il est temps que certains Congolais de la diaspora de Paris se ressaisissent. Se compromettre en apportant de l’eau au moulin à ceux qui jouent la partition du bourreau d’Oyo conduira à leur perte.

Claudine Munari ne mérite aucun regard. Plutôt le mépris des Congolais.

Kudia mbote

Sans compétence, ni expérience aucune dans l’administration publique, elle bénéficia de l’imprudence et des largesses du professeur Pascal Lissouba qui la nomme Directrice de son cabinet entre 1992 et 1997. Pour son retour de son exil doré parisien pour Brazzaville, l’une des conditions du dictateur fut qu’elle participe avec la garantie de ne pas être condamnée à la parodie du procès ayant condamné par contumace en 2001, le président Pascal Lissouba à 30 ans de prison et de travaux forcés, pour l’affaire du contrat pétrolier entre le Congo et la compagnie américaine Occidental Petroleum (OXY). Le Président Pascal Lissouba qui ne s’est jamais remis de cette trahison, a dû se retourner dans sa tombe, lorsque Mme Claudine Munari s’est inclinée sur sa tombe le 2 septembre 2020 !

Le deal réalisé, le bourreau des Congolais la nomme députée de la circonscription de son village Mouyondzi (2002-2017) qu’elle a littéralement abandonné, à la tête de son parti politique (MUST) qui a la taille d’une cabine téléphonique. Le tyran en fait ensuite sa ministre du commerce et des approvisionnements en 2009, en guise de récompense de sa félonie. Limogée par ce dernier en 2015 après avoir fait semblant de critiquer son projet de changement constitutionnel, elle se présente à l’élection présidentielle de 2016, où elle ne recueille que 1,54% des voix.

Voilà le parcours de celle qui attire les foules dans son hôtel parisien, et qui doit se marrer dans son for intérieur de la légèreté de ceux qui prétendent incarner le changement au Congo.

Claudine Munari ne s’exprime que sur commande. Quand elle s’exprime dans les médias, c’est pour faire croire à l’extérieur, à la demande du dictateur, que l’expression est libre au Congo. Ce qui est loin d’être la réalité en raison des prisonniers d’opinions.

Ce qui aurait dû être une force, devient une faiblesse. Avec un peu plus de deux cent mille âmes, la diaspora franco-congolaise aurait pu être une force par son nombre. Elle n’a cependant jamais réussi à se mobiliser comme un seul Homme, à parler d’une seule voix, à bâtir une stratégie pour faire plier le dictateur Sassou Denis. Trop d’égo, d’agendas cachés, d’inconséquence, d’infiltrés, d’ambivalence et d’opportunistes.

Le chaos dans lequel se trouve le pays doit nous inciter à changer de logiciel. Loin d’être des ayatollahs, une opposition frontale s’impose avec les fossoyeurs du Congo.

Le PCT, parti stalinien, adoubé par Claudine Munari et ses compères a ruiné le pays. Il a sabordé tous ses pans entiers. A brisé des vies et des générations. A fait voler éclats la cohésion nationale (c’est avec Munari et consorts que Sassou Denis justifiera demain une pseudo réconciliation nationale).

Ne pouvant faire du neuf avec du vieux, Claudine Munari et consorts ne devraient, si la diaspora de Paris avait des convictions chevillées au corps, ne bénéficier d’aucune attention.                  

Si nous voulons atteindre l’aube, c’est-à-dire chasser Sassou Denis et le système PCT, nous devons éviter le chemin de la nuit en côtoyant ceux et celles qui prêtent le flambeau à la destruction de notre pays. Depuis le coup d’Etat de Sassou Denis en 1997. le Congo est pris en otage par une association de malfaiteurs en bande organisée qui s’arroge des attributs de l’Etat.

Toute cette bande de traîtres à la solde de Sassou Denis ne mérite que le mépris et un bon coup de balai citoyen.

Claudine Munari 1ere Ministre du futur gouvernement de Transition de Sassou-NGuesso après 2021.

Des entretiens agrémentés de champagnes et Grands crus bordelais , entre les membres de la Diaspourie congolaise et Claudine Munari , elle demande d’être accompagnée pour faire aboutir la Transition politique proposée par Tsaty-Mabiala avec Sassou-NGuesso après 2021, car le Congo-Brazzaville aurait besoin d’un atterrissage en douceur pour reprendre l’expression de Mgr Ernest Kombo à la Conférence Nationale de 1991, et que c’est elle qui sera nommée la Première Ministre, et à ce titre, elle saura récompenser les activistes politiques dociles…en un mot, laissons le tyran Sassou-NGuesso mourir au pouvoir et vous aurez votre part !

Olivier MOUEBARA

Diffusé le 19 septembre 2020, par www.congo-liberty.com

l’opposante Claudine Munari fait ses adieux au Président Pascal Lissouba devant sa tombe à Perpignan…No comment !

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

26 réponses à Diaspora ya nzala ou diaspourie congolaise de Paris dans les jupons de Claudine Munari .

  1. Samba dia Moupata dit :

    Cher olivier vous faites bien de sortir cette photo de Munari Mabondzo et Ngakosso car ce deux vieux amis de la Roumanie communiste . Elle est la première traîtrise du président Lissouba , car cette fille est passée de secrétaire particulière pendant la compagne présidentielle à directrice de cabinet durant la présidence de Lissouba . Visiblement Sassou voudra faire passée cette fille pour une opposante farouche à l’instar de l’idiot Parfait Kolélas à la dernière présidentielle de 2016 ,qui viendra prendre acte à RFI .

  2. Pambou Mkaya Mvoka dit :

    Visitez un peu plus l analyse reseautale cher olivier et vous n aurez plus besoin d ‘ecrire les evidences que j essaie d ‘expliquer a la diaspourie congolaise ( comme je designe ces congolais qui n attendent qu une chose etre appele a la table réseautale pour se gaver)

    Munari , maitresse ou femme dotee par lissouba comme certains le disent sur ce site, traitresse en mission pour SASSOU.? Voici ce qu ‘est MUNARI et a la limite on s’en fout car au congo politique et cul cohabitent habilement.

    il suffit de regarder toute l histoire politique du congo depuis les independances on pense tellement a la jouissance que l on finit par oublier la vraie gouvernance en faveur de la croissance et du developpement

    Vous parlez des trahisons de Munari et de TSATY mabiala ; soit vous etes naifs , soit vous ne connaissez rien aux subtilites et aux maendres de la vie politique congolaise pilotee par le reseau au sein duquel le president SASSOU fait preuve d une maitrise machiavelique

    Tout le monde le sait , tout le monde critique SASSOU ? Mais tout le monde va a la table reseautale dressee par la preseident SASSOU AU NOM DE LA PAIX

    Soyons serieux ce n est pas le president SASSOU qui est sot mais tous ces congolais sots qui sont dans le seau du reseau. Mathias dzon se presente bon ven Mr le ministre attention d etre trahi par les fausses alliances de certains de vos amis de l opposition qui ne manqueront pas de vous trahir car ceci est consubstantiel au sang et a l attitude des congolais qui tirent leurs exemples de leurs Maitres Francais dont la trahison en politique est un long chemin

    Il suffit pour cela de relire l histoire de France ancienne et recente pour s’ en convaincre

    Je pensai avoir raison tardivement avec l usage de la notion de reseau en politique
    Mais les congolaids que nous sommes sommes trop couards que la verite reseautale eclate
    NE PLEUREZ PAS ET ADMETTEZ L EVIDENCE TENTACULAIRE DU RESEAU QUI BROIE DANS LE MEME ESPACE MAJORITE ET OPPOSITION

    Le President Sassou doit rigoler apres avoir donne un os a ronger a tatsy mabiala en le laissant dire qu il peut avoir une transition jusqu en 2023 et organiser des elections ensuite sans SASSOU OTCHOMBE LEKUFE. c’est mal connaitre le boss le pilote du reseau que tout le monde critique mais que certains membres de la diaspourie qui ne s occupent pas beaucoup en france et qu i attendent que les vannes ouvertes du reseau les accueillent a bras ouverts

    Voici derriere les attaques contre SASSOU et la critique radicale contre l oppositio n affammee la vraie vie du reseau
    Ce qui risque de ne pas faire plaisir acertains qui vont lire mon post
    Mais comme d habitude j assume en mon nom ce que j ecris et non sous pseudo ou de facon anonyme

  3. Pambou Mkaya Mvoka dit :

    LE Reseau est la au congo implacable mais il doit etre remplace au nom de la gouvernance dynamique pour toutes les populations congolaises et non pour les privileges de certains

    Mais voila comment ? Par qui? pourquoi? sur quelle periode,

    Il va falloir etre Gaarrccons( GARCONS )multiplié à l infini comme le disent mes amis ivoiriens
    A bon entendeur salut reseautalement

  4. ~ Cheminots Toula But Béto Kuenda ~ dit :

    Mais par où est donc passé le gÉNÉRAL chétif alias ‘Fil de Fer’ Jeanne Marie Michelle SonKoKo, cet autre enfoiré apprenti faiseur de coup d’Etat à la makouala?
    Trop fluet, moins que Goukouni Oueddei.

    De St-Cyr via les académies pourries jusqu’aux trous béants en bas là-bas, Takou les a TOUS trompés de la même manière… Aïe; NULS.

    M A W A !

  5. VAL DE NANTES ,la solution congolaise n'est pas le poste présidentiel . Sinon ça se saurait dit :

    L’esclavage du fait présidentiel ou divin est établi .Le piédestal, sur lequel se perchent tous ces aventuriers , mérite qu’on le détruise pour horizontaliser le pouvoir au CONGO . C’est la preuve de notre fascination immodérée sur ce poste présidentiel dont la simple évocation suppose la fortune .Le rêve pathologique sur lequel nos politiciens de façade ne cessent de fracasser leur existence ..
    A croire ,ils seraient indispensables pour la résolution des multiples problématiques auxquelles le Congo n’arrive pas à apporter des réponses définitives ….
    Eh oui ,chers compatriotes , notre prison mentale a un rapport délétère et cynique avec la conception de gérer les affaires publiques de notre pays .L ‘Ethiopie vit très vite bien son a – présidence ,car elle avait compris l’inutilité de sacraliser un citoyen pour la gouvernance publique de leur pays .
    Les résultats politiques et économiques sont à l’image de leur fleuron avionique ,j’ai cité ,ETHIOPAN AIR .
    Avec un président et un premier Ministre ,le Congo a fait couler ,sans coup férir , sa compagnie aérienne .
    l’ETHIOPIE ,institutionnellement ,dotée d’un premier MINISTRE dame le pion à ces esclaves présidents africains assujettis à la respiration française .
    la honte de la honte a été atteinte dans la faillite collective de notre gouvernance politique et économique . L’indice de développement humain est d’une risibilité criminelle et humiliante …
    Nous avons essentialisé une fonction qui n’en est pas une ,pour élogier notre condition de misère irréversible .
    Le réalisme congolais est une facétie à géométrie invariable , nous insistons sur une erreur dont beaucoup savent combien elle coûte cher au pays ,en termes de développement économique ,car la création de richesses ne dépend en rien d’un poste présidentiel ,mais d’une idée .
    Notre défi ,quoi qu’on en ait dit , pensé et idéologisé , est débusquer l’idée prodigieuse et non la quête permanente d’un chef potentiel revanchard contre le CONGO .
    Sachez- le ,une fois de plus , un président de la république ne crée pas de richesses nationales .
    Maitre SASSOU nous en donne la leçon magistrale tous les jours ,et ce , depuis 40 ans d’exercice de pouvoir factice ,sauf l’accumulation de sa fortune .
    Je ne comprends pas que certains crétins ,pour des raisons idéologies obscurantistes , en viennent à rabibocher cette malformation institutionnelle après SASSOU ?
    Dans l’amour ,il faut être à deux . Comment être amoureux d’un poste présidentiel dont on sait qu’il ne solutionnerait jamais . la question sociale et économique ?
    Si ce n’est pas de la folie ,alors , réveillez FREUD .

  6. Pambou Mkaya Mvoka dit :

    A VAL DE NANTES/Sans baisser les bras le modele federal ne prend pas pour l instant au CONGO

    Le modele institutionnel fonde sur la federation est un modele ideal de gouvernance pour des populations en souffrance

    Malheureusement la realite actuelle des faits politiques congolais ainsi que le terrain financier commande geopolitiquement par la france laisse encore de beaux jours au modele presidentiel malgre tes attaques en regle et justifiees contre le modele presidentiel

    C ‘est Pris qui decide et non les juristes et hommes politiques congolais

    Relis le papier de david LONDI sur le postcolonialisme , papier edifiant qui laisse peu de marge a ton federalisme sur le mode anglosaxon a l ethiopienne ou a la nigerianne

    voici les faits et la real politique

    les congolais sont deja depasse par ce qui leur arrive tous les jours que ton modele federaliste auquel j associe londi doit encore attendre
    Rends toi a l evidence quand tu insistes sur le modelefederaliste presque personne ne te repond biberonnes que sont les congolais au lait maternel et jacobin du Maitre Francais
    Et ceci n est pas un jugement de valeurs mais un jugement fonde sur des faits et les faits sont terribles
    pambou l opttimiste incurable de temperamment et par les actes ne baisse pas les bras refuse d etre fataliste mais constate sur des faits
    VOICI

  7. maclintoch dit :

    Grosse validation Val de Nantes, mais il faut mettre un peu de l’eau dans le vin. Notre mission a tous , denoncer les incongruites et les enormites outre mesures dans le calme et le plus grand respect possible. L age et nos responsabilites nous enjoignent à rester sobre, puisque nous sommes lus partout dans le monde.

    Cdlt

  8. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    Kiki et Coco passeraient-ils désormais l’essentiel de leurs temps à Kinshasa qu’à Brazzaville et à Oyo? Nous avions par ailleurs localisé les biens mal acquis immobiliers de Kiki et Coco aux abords du fleuve Congo à Kinshasa visibles depuis Brazzaville. Alors, Kiki et Coco, deux grands voleurs et fistons du dictateur Denis Sassou Nguesso auront-ils déjà quitter le navire de leurs pères grands voleurs et assassins? C’est tout le questionnement !!! https://www.youtube.com/watch?v=4kR4LCncEP4

  9. le fils du pays dit :

    A Mr Pambou.Une petite question .Jusqu’a quand les Congolais devront entendre et assister a ce .Vous etes economiste je me rappele vous avoir suggere de penser sur un modele typique Congolais.Il faut que les Congolais repartent a leur source pour batir un modele sur les fondements ataviques car tous les modeles venus d’ailleurs calques ne fonctionnent pas dans leur lieu d’origine moins encore au Congo.Les Congolais doivent prendre les initiatives de liberer leur genie createur.

  10. le fils du pays dit :

    Lire: a ce c’est Paris qui decide.

  11. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    Voici l’état biodégradable des 143kms de la route entre Sembé-Souanké et Ntam. Cette route relie la République du Congo au Cameroun. Par ailleurs, après le hold-up électoral de 2016, cette route fut inaugurée la même année par Denis Sassou Nguesso et la suite est là.
    Nous pensons que Jean Jacques Bouya aura à rendre des comptes un jour aux Congolais, au vu de la somme des routes et édifices de pacotille à plusieurs milliers de milliards construits sous la houlette de son parent Sassou.
    Route Ketta-Sembe en dégradation accélérée.
    Le 11 février 2016, a peine 5 ans apres son inauguration en grande pompe, la route de Sémbe dans le département de la Sangha est impraticable. Ce machin / bidule de Bouya a coute 54.000 milliards, construite par une societe chinoise, cette route a ete co-financée par le fonds africain au développement a hauteur de 47 milliards de Cfa.
    ——————————————–
    NOTRE COMMENTAIRE :
    Nous pensons
    « Un chef paresseux, tribaliste et voleur ne peut donner le bon exemple à ses collaborateurs…Le chef doit s’imposer par l’exemple. Il est le modèle sur lequel ses collaborateurs tireront leur propre comportement…je suis candidat pour fixer les fondements de cette République apaisée qui doit reposer sur un pacte républicain dont les principes de base seront : l’exemplarité du chef de l’Etat, des ministres et des hauts fonctionnaires de l’Etat à leurs différents niveaux de responsabilités…Ne nous laissons pas voler notre victoire qui est certaine » Jean Marie Mokoko. explications : https://www.youtube.com/watch?v=dK7uDwC9tzI

  12. Mpassi dit :

    Dès le départ de Massambat débat aux mains d’une crépuscule d’individus très criminels et tribalistes dont les noms étaient Ngouabi, Sassou Nguesso, Yombi Opango. Ange Diawara, qui ávait accepté de s’allier à a classe dirigeante et avait un moment ésperé jouer un role important pour le developpement politique du Congo
    , devrait vite désenchanter et se rebeller contre ce groupe de tribalistes, criminelles,assassins qui s’étaient accaparés des reignes du pouvoir et favoriser que les avantages des habitants du nord. Nous connaissons le reste. Sassou Nguessou, le plus cynique , criminel de cea barbares qui étaient venus lancer les tueries de masse et des fosses communes assassine Ngouabi pour régner seul, accuse les Bakongos d’avoir tué le dit président et organise la tuerie contre les Bakongos, Laris, Massambat Debat, Monseigneur Biayenda et de nombreuses autres personne dans sa folie monstreuse. Revenu au pouvoir par un coup d’état très sanglant , Sassou n’a pas tardé à faire connaitre son vrai visage de sanguinaire, génocidaire en continuant à organiser des guerres, des génocides,des massacres. Qu’à cela ne tienne. Ngouabi « etait un président tres criminel, sadique, Le Congoa devant lui , Sassou Nguesso un président illégal, très tribal, voleur, génocidaire inhuman ,qui fait souffrir de plus en les Congolais aidé par des soit disant intellectuels, des cadres militaires, diaspora complètement inconscients, irresponsablequi ne pensent qu’à leurs avantages égoistes et scient la branche sur la quelle ils sont assis. Les Congolais de tout genre, aide Sassou Nguesso et sa dictature génocidaires à casser complètment leur pays et ‘ avenir des génération future sans le moindre sursaut patriotique. Cela ne se passe qu’au Congo Brazzaville. « Kongo Zoba. » Où est alors la lutte pour la libération du Congo? Quand allons nous prendre conscjence et cesser de courrir derrière un aventurié sangunaire venu de nulle part et qu’ on appelle stupidement Monsieur le président?

  13. Elliot dit :

    Massamba Débat est venu au pouvoir par un coup d’Etat. LISEZ la CONSTITUTION de 1961. C’est quelqu’un sans probité.

  14. Prof. Alexis Samba dit :

    Le fédéralisme n’est pas une nouveauté occidentale. Toutes les chefferies et les principautés de l’Afrique ancienne vivaient le fédéralisme, avec un système d’alliance entre différentes terres, séparées par des grandes rivières. Ce sont les frontières naturelles qui séparaient les terres dirigées par des grands chefs, qui régnaient sans gouverner, au sens économique du terme.
    Mr PAMBOU, en répondant à Val de Nantes, semble oublier le fait que la réflexion doit viser une projection intellectuelle au-delà des faits bruts.
    Les faits du Congo actuels sont négatifs et connus. Mais nous devrions penser un Congo de demain, qui serait meilleur.
    Pour ce faire, il nous faut une capacité de réflexion qui ne se limite pas au cercle vicieux de l’analyse et de l’interprétation des faits connus par tous. Faire office d’intellectuels, c’est être capables de proposer des solutions nouvelles aux problèmes qui se posent à la collectivité.
    Vivement, que le régime sassouiste tombe, pour nous permettre de tourner définitivement la page de la fonction de président , et de tenter un fédéralisme avec nos propres ressources culturelles.
    Plusieurs types de fédéralisme ont été proposés sur ce site, aussi pertinents les uns que les autres.
    A la chute des oyocrates, nous installerons un fédéralisme totale au Congo, plus poussé que celui de la Suisse, avec un premier ministre chef du gouvernement.
    Les peuples du Congo doivent apprendre à oublier définitivement le mot Président chef de l’Etat.
    Cela doit commencer par le fait de ne plus épuiser nos énergies pour des faux débats autour de sassou qui, du point de vue spirituel, n’a plus aucun pouvoir.
    Pour ne pas tomber dans les erreurs de la Conférence Nationale, préparons nous intellectuellement, spirituellement et pratiquement au Mbongui-Congo qui, à la vérité, est un fédéralisme total, basée sur la gouvernance consensuelle.

  15. Val de Nantes dit :

    @Pambou
    Si vous êtes un joueur compulsif du quinté présidentiel au Congo , sous l’empire du fédéralisme ,c’est raté ….
    Ce système politique s’impose à nous ,du fait de notre incapacité à sortir le pays du trou de la misére longtemps entretenu par  » la présidenfolie « …
    On ne crée pas des postes de ce type pour assouvir ses appétences d’enfance ,sachant qu’il s’agit de la gouvernance des affaires du pays ….
    La gouvernance d’un pays n’est pas aussi éloignée que celle d’une entreprise où les indicateurs micro – économiques doivent être surveillés de façon intelligente et donc rigoureuse …
    Une création de poste va de pair avec son utilité commerciale ou économique ,dans la mesure où le poste présidentiel est un fardeau budgétivore pour le pays ,son utilité s’en trouve contestée ..
    L’histoire politique de notre pays est marquée par la bataille sanguilonente autour de ce poste et son lot de cadavres est tel que ,le congo de demain ne peut se payer le luxe de le revitaliser ….
    Une alternative à ce merdier institutionnel ,comme l’a souligné mon brillant frérot @Alexis samba me semble capital dans la reconstruction de notre pays au moyen d’une agrégation de nos intelligences diverses ..
    Le fédéralisme ,c’est un système politique qui réhabilite le citoyen lambda dans le processus décisionnel tant politique qu’économique ..
    Si Proudhon s’est insurgé contre le centralisme étatique ,c’est parce qu’il avait pensé que  » l’homme est un loup pour l’homme . »et qu’il fallait créer une démocratie directe ou participe pour éviter la tyrannie des uns sur les autres …
    Question :
    Qu’est ce qu’un président de la république ferait qu’un premier Ministre ne ferait pas ,en cas de suppression de ce merdier institutionnel ?..
    Y aurait – il un lien causal entre le président de la république et la création de richesses au Congo Brazza ?.
    En ce qui me concerne ,il y a belle lurette que j’ai renoncé à participer à aider un congolais à escalader la pyramide de Maslow , en quelques secondes ….

  16. LES TRAITRES SONT DE SORTIE dit :

    QUAND ON VOIT JOHN BINITH NZABA FESTOYER AVEC PASCAL NTSATOU MABIATA A COUP DE BOUTEILLES DE CHAMPAGNE DANS UN HOTEL DE LUXE, DANS UNE CERTAINE VIDEO QUI CIRCULE SUR LA TOILE, on comprend aisément que ces deux hommes sont des escrocs qui se connaissent pour avoir le même employeur = denis takou nguesso.

    OPPOSITION MENSONGERE A LA SOLDE DU DICTATUEUR DE MPILA.
    Comment font certains opposants pour mener des trains de vie faramineux sur la place de Paris.

    Les traîtes sont dans la place et JOHN BINITH NZABA COMME BIEN D’AUTRES SONT DES VENDUS DE PREMIERE CLASSE.

    MEFIEZ VOUS DES EMBROUILLEURS….. BEAUX PARLEURS ET PROFITO-SITUATIONNISTES.

    JOHN BINITH NZABA,
    CLAUDINE MUNARI,
    PASCAL NTSATOU MABIATA,
    ANDREAS NGOMBE,
    IMPARFAIT KOLELAS……………… TOUS DES VENDUS ENTRETENUS PAR LE MONSTRE D’OYO.

    et la liste est longue.

  17. Anonyme dit :

    D’abord je dis à tout le monde bravo, excusez moi, je ne suis pas celui qui voit le mal partout et en tout homme, déjà Sassou là où il est se frotte les mains de voir déjà diviser et tenir les propos séparatistes, pour quoi vous n’affrontez vos ennemis en face toujours au loin, il faut lui dire ce que vous pensez de la personne et ses activités, mais comme des lâches (excusez du terme car je suis pas aussi trop intellect comme vous), parfois il faut dire on peut faire du mal par ce qu’on a voulu trop bien faire, penser comment transformer un handicap en un atout. Pas toujours faire comme le veut Sassou en vous envoyant les fléchettes.
    Ayant de l’amour même pour vos ennemis, vous trouvez une faille un jour, CAR LA PUISSANCE PAS DE FRAPPER TOUJOURS ET FORT MAIS A FRAPPER JUSTE. A bon entendeur salut!

  18. Anonyme dit :

    Lire LA PUISSANCE NE CONSISTE PAS A FRAPPER FORT ET TOUJOURS MAIS A FRAPPER JUSTE

  19. Les Indics Malheureux et Malhonnêtes si Transparents dit :

    + gringalet Michelle Mokoko Marie Jeanne, fiston Lissouba, Dzon de Magenta, Miérassa du royaume Téké, fiston Tchicaya, et consorts…

    Les con-go-laids multi-facettes et hyper LACHES, haineux et aigris au pluriel, bel et bien démasqués positivement depuis la nuit des temps, n’ont que la petite gueule sans le moindre impact jour après jour des décennies durant; ironie du sort comme les petits français de la petite France, et son voisinage. Ces insignifiants corrompus complaisants et nécessiteux éternels puants sont bien nombreux ici-même au top de la liste sur ce site.

    RISIBLE & PITOYABLE! Vois-tu petit? Pauvre gamin.
    Na mwa SONI.

    H Y P O !

  20. Isidore AYA TONGA 100% Intérêt général dit :

    Charlem Bindika a dit  » la main qui donne c’est la main qui contrôle, disent les sages. Pour ceux qui rencontrent les phacochères de la politique congolaise pour de l’argent, des miettes, vous êtes des esclaves volontaires. Ma grand-mère disait :la main qui demande est souvent avare faut toujours se méfier des fainéants car les paresseux sont toujours Médisants. LE CONGO BRAZZAVILLE meurt à cause des fainéants et des adultes demandeurs d’argent au verbe perché. TSATY MABIALA était la eux aussi, MANURI est la, ils sont tous là bas, demain mr sassou nguesso viendra, ils iront à son hôtel. Quant à nous:la dignité n’a pas de prix. La démocratie n’est pas négociable. Mieux vaut une chambre où l’on rit qu’un château ou l’on pleure. LE CONGO BRAZZAVILLE VAINCRA ! Courage aux bienveillants » PLUS LA TRAÎTRISE EST GRANDE, PLUS CA PASSE: LE BAL DES TRAÎTRES DE LA DIASPORA ET DE LA REPUBLIQUE https://www.youtube.com/watch?v=0ZxM-dxP4Ao

  21. Pambou Mkaya Mvoka dit :

    ABOU pia/ on est on est reseautal/il ya dit on des patriotes/ sont il ou non reseautaux?
    John Binith nzaba et les autres bavards de la diasporie congolaise n attendent qu une chose

    etre appele a la table du reseau pour se gaver
    Notre experience historico nationale des evenements qui nous unit est trop faible pour esperer un ralliement des congolais pour la construction de leur pays le CONGO

    Il n ya pas de nation congolaise mais un ETAT congolais un peu denude au plan de la gouvernance dans tous ses aspects

    Ceux qui refusent le reseau sont obliges de l accepter comme outil analytique qui s impose a tous les congolais

    les faits et les pratiques de l opposition et de la majorite sont la pour l attester
    @ fils du pays qui me demandent un modele pour le congo

    Un modele economique est une representation restreinte de la vie economique*

    le modele n a de sens que si celuici est discute , critique par des experts,
    le congo n est pas pret a ce jour pour un travail intellectuel theorico pratique pour des solutions concretes*

    le reseau est trop pregnant et la paresse intellectuelle a l ordre du jour

    Des solutions existent/les congolais sont ils capables de produire du sens intellectuel en dhors de la posture consumeriste du RESEAU QUI NEUTRALISE la pensee et l action au CONGO?

  22. Prof. Alexis Samba dit :

    Si réseau il y a, il faut admettre qu’il s’agit d’un réseau chaotique et non systémique et cohérent. Tel le chaos moléculaire qui règne dans les gaz, les pseudo-politiques congolais sont comme des molécules gazeuses qui s’agitent suivant le mouvement des billets de banque. On peut aisément comprendre qu’ils appellent leur groupement « assises du Congo », alors qu’ils n’ont ni siège, ni assise au Congo; ils flottent plutôt dans les nuages brumeux du ciel corrompu de la Fançafrique, à la mwamba oyo.
    Ce sont des véritables ambassadeurs de la bêtise, qui ont pour lettres de créance : « lé dza lé nwa ». Exhiber son identité politicienne par le manger et le boire c’est, au moins, avoir pour divinité son propre ventre.
    Les initiés à la sagesse africaine ancienne savent que manger et déféquer sont deux moment de faiblesse pour le chef; par conséquent, ils doivent se faire loin du regard d’autrui.
    Toutes ces images des jouisseurs oyocrates de la place de Paris portent à la lumière du jour au moins une vérité:
    le réseau des sassouphiles est saturé et, à cause de cette saturation, le réseau oyooudien est en pleine chute, grâce aux forces gravitationnelles de l’usure du temps.
    Un vieux sage m’avait dit un jour:  » quand tu verras un sorcier opérer en pleine lumière du jour, c’est qu’il est en train de trépasser. »

  23. maclintoch dit :

    Ah Ah Ah ! c’est vrai voir un sorcier opéré le jour annonce sa fin. Il faut aussi souligner que le pouvoir rend ivre. Ils sont tellement surs d’eux qu’ils oublient même les choses les plus elementaires. Mais tout a une fin, le temps est maitre de tout, car nul ne peut se soustraire a l’épreuve du temps.

  24. Prétendants & Mélancolie dit :

    Ces vaches lâches et joyeusement misérables poules mouillées infiltrées, toutes embobinées bon gré par le même CANCRE. Allez-y comprendre.

    Rira bien qui rira le dernier.

  25. VAL DE NANTES , Esclaves des NVILIS ou pas ? dit :

    La présidentielle au CONGO ou le nihilisme congolais .
    Pendant que le roi président mange dans l’ici-bas, le peuple est renvoyé vers la promesse de l’au -delà pour assouvir les peines terrestres infligées par ce dernier .
    D’où la nécessité absolue pour le Congo de s’inventer « LE SURHOMME NIETZSCHIEN » pour ramener à l’âge adulte (raison ) ,tant soit peu ,les brebis égarées dans le tartare du présidentialisme factice ,organe de diffusion des émanations des effets de l’opium du peuple décrié par KARL MARX …
    Les bénéfices spirituels ,intellectuels , scientifiques issus du siècle des lumières n’ont jamais atteints les congolais ,car abonnés à la doxa ethnique , séparatiste ,antagoniste et néo-coloniale…
    COMMENT COMPRENDRE qu’un pays depuis l’indépendance vive du seul revenu de la région du KOUILOU ?
    Quelle est ,selon vous ,la définition d’une économie nationale ?
    Je note qu’au CONGO ,nous n’avons qu’une économie régionale grimée ,par honte ,en économie nationale .
    Y aurait -il une seule région au Congo Brazza capable de nourrir tout un pays ?
    Quelle est la valeur économique des autres régions devenues des tonneaux de danaïdes de la région du kouilou ?
    Si vous êtes satisfaits des conséquences gravissimes que présente ce modèle de développement économique ,alors il y a lieu de vous inquiéter de votre état mental .
    Imaginer un seul instant que la France vive des recettes exclusives du vin de BORDEAUX ,croyez vous qu’elle aurait tenu le précieux rang mondial qu’on lui prête ?
    Mais ce quoi ,ce pays qui est ontologiquement mendiant tant sur le plan national qu’international ?
    Chers compatriotes ,
    j’éprouve de la honte vis à vis de mes frères nvilis et compte y apporter une réparation par le biais du fédéralisme intégral où toutes les régions deviendront des fragments des richesses nationales …
    Il nous faut sortir de la caverne économico – esclavagiste des NVILIS dans laquelle le présidentialisme exotique et moribond a plongé le pays …
    En résumé ,le Congo vit d’une économie domestique OÙ LE MOINDRE REVENU MARGINAL est automatiquement placé dans les paradis fiscaux .

  26. Contenus Tintamarresque dit :

    Le loup solitaire avec la mère des sciences occultes. Shhhhhh: criquets!

    Allô Maloango?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.