NKAYI : Merveille Bazonzila, enceinte de 3 mois et tuée par les gendarmes, pour non port du masque Covid-19

Congo Brazzaville. Un crime de trop de la force publique.

Au Congo Brazzaville, la loi ne prescrit, nulle part, la bastonnade à mort pour non port du masque, depuis l’application des mesures de protection sanitaire contre la Covid-19.

A Nkayi, dans le département de la Bouenza, Mme Merveille a trouvé la mort, ce 29 septembre 2020, des suites d’une interpellation musclée de la gendarmerie, faute de masque.

C’est un crime.

Les gendarmes responsables dudit acte crapuleux doivent être identifiés et traduits immédiatement devant les tribunaux.

De plus en plus, la force publique congolaise, par son zèle dans la mise à exécution des ordres, est devenue un corps répression.

Alors qu’il est bien établi qu’elle fait également office d’organe pédagogique dans un pays où le niveau culturel et la pauvreté des populations ne permettent pas toujours à celles-ci une mise en adéquation avec le respect des exigences.

À un moment où le « phénomène des bébés noirs », devenu un vrai danger public, fait régulièrement des victimes dans les grandes villes, l’on s’interroge sur le rôle réel de la force publique congolaise.

D’où l’exigence de sa refondation pour la rendre plus républicaine.

Ouabari Mariotti

**********************************************************************************

Merveille Bazonzila, la jeune fille tuée à Nkayi par les gendarmes est originaire du district de Boko Songho, plus précisément du village de Minga. Elle était partie vendre au marché de nuit du camp Massamba ( en allant vers le village Dakar ) le long de la voie ferrée du quartier Mwana nto.

Ce crime crapuleux des Gendarmes a déclenché des émeutes dans la bourgade de Nkayi dans la journée.

La Rédaction

Diffusé le 29 septembre 2020, par www.congo-liberty.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à NKAYI : Merveille Bazonzila, enceinte de 3 mois et tuée par les gendarmes, pour non port du masque Covid-19

  1. Samba dia Moupata dit :

    Ces des miliciens Mbochis ,habillés en tenue de gendarmerie ! Qui est le cobra de Sassou dans la Bouenza (Nkayi) ,c’est un Batéké de Lékana qui s’appelle Jules TCHOUMOU Monkala , ancien porte parole de la police Mbochi . Par cet assassinat crapuleux ,Sassou commence à régénérer la peur ,pour 2021.

  2. Jean de Dieu Etoumbakoundou dit :

    Sassou tue les congolais, il couche avec les mères, les épouses, les soeurs, nièces et les filles de ses colaborateurs et amis, des actes immoraux, le tout, il pense le résoudre par l’argent ou un poste quelque part. Demain le papa et les oncles de la fille tuée passeront chercher de l’argent pour enterrer leur fille et nièce et un peu pour leurs petits besoins quotidiens et l’affaire est close. Pauvre Congo. En principe les auteurs de ce crime odieux devraient être traduits en justice et expulsés de la gendarmerie.

  3. le fils du pays dit :

    Ce systeme criminel qui a vu le jour en juillet 1968 ne sera jamais mis hors d’etat de nuire si le peuple ne met pas en oeuvre son imagination.Un systeme qui demolit le Congo et son peuple depuis un demi siecle.

  4. yandi mosi dit :

    triste histoire.

  5. VAL DE NANTES dit :

    C’est le mal que les congolais ,par voie des fausses élections présidentielles post Sassou, veulent nous remettre sur la table .
    Ces chercheurs de présidents sont à la limite sanguinaires ,au regard du triste règne mortifère que SASSOU a fait subir au pays .
    Et si KOLELAS OU TSATOU réactivaient la stratégie des milices tribales ,à l’instar de SASSOU , pour sauvegarder leur pouvoir ,que feriez vous ?
    Vous êtes sans ignorer que la constitution même d’avant et après la conférence nationale les y autorisent .
    C’est une milice tribale déguisée en armée nationale ,police nationale ,gendarmerie nationale qui est censée assurer la sécurité de la présidence de Sassou ad vitam aeternam .
    Ces actes témoignent du régime arbitraire auquel est soumise la population congolaise, la terreur est la seule réponse aux difficultés existentielles dans lesquelles ploient bon nombre de nos compatriotes .
    Ce régime va à rebours du progrès humain .Il est impensable qu’un pays depuis son indépendance n’ait pas trouvé le modèle économique adéquat pour endiguer la spirale misérabiliste qui fait ressembler ces populations à des êtres du moyen âge …
    Que vaut un ingénieur dans un pays sous développé dont les compétences sont ignorées par les autorités ?.
    KAYI ou JACOB fut jadis une ville prospère du fait de son activité sucrière ,mais depuis l’exploitation de l’or noir ,cette ville est devenue l’ombre d’elle même ,au point d’être surclassée par Oyo ,le nouvel épicentre de la prospérité congolaise …
    Dans un cadre fédéral ,cette ville serait devenue une grande ville à l’image de LUMUMBASHI ….
    C’est à nous ,congolais , de revoir de fond en comble ,nos logiciels de pensée réglés par les algorithmes tarés à un patriotisme sans ambivalence ,pour redonner vie à notre pays .
    NB: Utilisons du mieux que nous pouvons, nos intelligences essorées de l’obscurantisme miséreux, pour relever le défi de la misère .Car nous sommes tous pauvres ,bien que nous disposions des belles vies en EUROPE , du fait de nos parents qui vivement dans le dénuement total .
    Comment puis – je être heureux si mes parents au Congo ne disposent pas du minimum vital pour survivre ?.
    Il n’y aura jamais d’homme providentiel au CONGO ,mais c’est possible d’avoir une idée bienfaisante capable de construire un CONGO ECONOMIQUE …
    Ces actes criminels ont tous la même source ; la misère .
    Que ce soient ces milices tribales dévotes et ces populations en déshérence totale .
    Chers compatriotes ,faudrait il vous rappeler que nous manquons d’idées prolixes plutôt que des présidentiables au CONGO …
    Nb ; les problèmes du CONGO sont économiques .Les institutions bien pensées en sont le passeport .
    La présidence n’en est pas une .
    MERCI .

  6. Le fils du pays dit :

    Attendant de voir si le crime sera jugé, ou si les deux gendarmes feront toujours parti de leur corps. Au cas contraire, l’on comprendra que le pays est dans les mains des étrangers qui gouvernent sans scrupule les vrais congolais. Si le président de la république est le digne fils de maman Moue Bara, il doit tout faire de consoler la maman de Merveille, pas par de l’argent, mais en déférant ces deux bandits au tribunal de Nkayi où ils seront jugés et condamnés selon la loi.

  7. le fils du pays dit :

    SVP pas d’insurpation le fils du pays ne cautionne pas des crimes moins encore Il ne Caresse pas les criminels dans le sens des poils.Ce systeme inique est vieux de cinquante and.

  8. Ysabelle dit :

    Ils doivent etre punis mon Dieu quelle horreur !!!! Pauvre Congo

  9. Anonyme dit :

    C’est tristr

  10. Primault Tsoumbou dit :

    Dans ce cas d’espèce l’article 8 de la constitution doit s’appliquer avec rigueur. Oh Dieu sauve notre pays le Congo

  11. VAL DE NANTES dit :

    @primault
    Quelle constitution ?
    A – t’on réellement une constitution fondée sur le respect de la vie humaine ?
    Que vaut une constitution qui ne solutionne pas les sources des malheurs des congolais ?.
    Quelle est cette constitution qui laisse tout un peuple dans un état de paupérisation absolue ?
    Constitution ou droit divin !!!!..
    Depuis l’accession de notre pays à l’indépendance supposée ,aucune constitution n’ait été en mesure de relever le défi majeur que pose la situation sociale au CONGO .
    Nous avons été portés par l’air du temps ,apparemment évidentes pour certains ,à adopter un système politique français dont nous n’avons jamais vérifié la valeur économique …
    Si le doute est une suspension de jugement ,alors essayons de réfléchir à une alternative institutionnelle donnent du sens humain à notre raison d’être .
    Car moi ,je doute de la crédibilité de ces constitutions inadaptées à la sociologie politique et économique de notre pays .
    Des constitutions présidentialistes sont les marche – échelles vers la captation des richesses nationales au détriment du pays .
    Il nous faut des constitutions parlementaires qui recentrent les pouvoirs entre les élus ,l’exécutif et le peuple …
    La souveraineté selon « ROUSSEAU  » appartient au peuple ,et c’est à lui d’ en faire bon usage …

  12. Paul dit :

    c’est vraiment une triste nouvelle, et il n’y a plus vraiment de la joie d’être Congolais de Brazzaville et de rester dans ce pays.

  13. Anonima dit :

    Triste, vraiment triste! Oh Congo! Jusqu’à ce siècle ces genres de choses continues, comment peut-on abattre un être humain pour une histoire de masque si banale que ce soit. Qui forme ces policies, qu’est ce qu’on les enseignes réelement? Pitié peuple Congolais..

  14. Anonyme dit :

    C’est pas bien sa oh mdr le congo va ou comme avec ces genres de réaction sa ah mes condeléances a la famille éprouve.

  15. Jean OKOMBA dit :

    Encore la police coliniale francosassou nguesso qui tue les congolais. Aujourd’hui les colons noirs tuent les autres noirs.Hier on a semble t-il chassé les colons européens pour la chicottes et autres sévices, les colons noirs ont ils un droit de mort sur les autres sujets de leur race?

  16. SASSOUFIT,DEGAGE dit :

    La population de Nkayi a décidée de ne plus porter les masques,la gendarmerie n’a qu’à tuer toute la population.Bravo cette population qui a pris son courage pour défier cette bande de mafia qui dirige notre pays.

  17. Les Masques de La Peur / Sur-estimés dit :

    En effet, ces masques RIDICULES et PAS réellement efficients, scientifiquement.
    Ça fait plutôt les affaires des gouvernants véreux et malicieusement oppressifs.

    (A bas la Chine communiste!)

  18. Anonyme dit :

    sassou gueux sot deni, tu tues les congolais de famine, de maladies, de tortures, de manque de liberte et de democratie, de manque d’emplois. tu favorises les etrangers que tu as fait venir au Congo pour nous asservir, les criminels, violeurs et pilleurs libanais, les senegalais et maliens violeurs de nos meres, soeurs, filles et fils, les chinois pilleurs de nos richesses, les rwandais genocidaires, les pilleurs de tout genre beninois, burundais…
    ta fin est proche gueux sot deni, sanguinaire et cleptomane. ton genocide perpetre sur les populations du pool, de la Bouenza, Lekoumou…ne restera jamais impuni. ton jour de chatiment frappe deja a ta porte. as-tu encore sommeil ?
    LE PEUPLE CONGOLAIS VAINCRA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.