Total garde la gestion au Congo d’un terminal pétrolier pour 20 ans

Patrick Pouyanné

Le groupe pétrolier français Total a renouvelé pour vingt ans son contrat de gestion du plus important terminal pétrolier qui centralise, au large de Pointe-Noire, l’ensemble de la production de la République du Congo avant exportation, a-t-on appris mardi auprès de ses responsables.

« On s’est mis d’accord pour renouveler la concession du Terminal de Djeno qui est un ancrage historique de Total au Congo, pour 20 années de plus », a déclaré  Patrick Pouyanné, PDG de Total à sa sortie d’une audience avec le président Denis Sassou Nguesso à Oyo (nord).

« Au Congo, l’histoire de Total va continuer en bonne confiance avec les autorités du pays », s’est-il félicité.

Jusque-là, Total détenait 63% des parts dans la gestion du Terminal contre 37% pour le groupe italien Eni.

Ce contrat est conclu alors que l’Etat congolais est à la recherche de nouvelles sources de revenus après la baisse de 50% de ses recettes budgétaires et la longue attente d’un financement du Fonds monétaire international.

Selon les nouvelles dispositions du contrat, la gestion sera désormais assurée par un consortium qui intègre désormais l’Etat congolais.

« Le Terminal sera partagé entre diverses sociétés et Total sera un des principaux actionnaires. La République du Congo aura sa part ainsi que les autres opérateurs tels que Eni et Perenco », a expliqué M. Pouyanné à la presse.

Le Terminal de Djeno rassemble toutes les cargaisons venant des différents champs pétroliers du Congo avant leur exportation. Opérationnel depuis 1972, il traite officiellement environ 220.000 barils par jour…lire la suite sur Boursorama.com

Ce contenu a été publié dans Les articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Total garde la gestion au Congo d’un terminal pétrolier pour 20 ans

  1. Pambou Mkaya Mvoka dit :

    Pour ceux d entre vous qui doutaient de la puissance de la partie internationale du Reseau politique congolais les faits sont la implacables

    La realite economique du Congo est la
    Nous ne sommes que producteurs de matieres premiers incapables de les exploiter et de les transformer

    Total aurait tort de se gener

    les faits sont la et s ils sont averes le reseau aur encore et une fois de plus frappe durement

    Voici la dure realite de la geopolitique des affaires

  2. le fils du pays dit :

    A Mr Pambou.Je crois savoir que vous etes economiste.Il y a deux ans en echangeant sur ce meme mur je vous avais suggere de constituer une equipe avec d’autres compatriotes economistes comme vous afin de creer un modele economique pour le pays.
    Certe,vous parlez de reseau mais il faut egalement travailler pour faire sauter de verrou qui tient le pays la tete sous l’eau.Comment peut comprendre qu’un pays qui produit le petrole depuis un demi siecle n’a ni cadres ni structure pour gerer un terminal petrolier.Normalement,le Congo devrait avoir les societes faisant la meme chose que total comme nous voyons dans d’autres pays du petrole d’Asie ou du moyen Orient par exemple.Cela,aurait pu etre fait dans tous les secteurs economiques.

  3. le fils du pays dit :

    Lire:Producteur du petrole.

  4. Pambou Mkaya Mvoka dit :

    Cher fils du pays,
    Merci pour le souci que vous portez à notre cher pays le Congo. J’ai essayé en dehors de Congo Liberty, comme je l’avais fait pour la création du CRAN, de rassembler quelques Congolais pour réfléchir sur les problématiques économiques de notre pays. Pas de réponse de la part de mes compatriotes qui estiment que cela ne sert à rien tant que Sassou est au pouvoir. On peut réfléchir sur le Congo de manière générique mais rien n’a faire. Je ne suis pas le bon Dieu, j’ai quelques réflexions sans plus. Merci pour cette interpellation à laquelle je réponds.

  5. Samba dia Moupata dit :

    Honte aux rigolos Mbochis qui chantaient la souveraineté économique , non Sassou à brader la production pétrolière du congo durant 30 ans , car il devait déjà l’équivalant de 10 ans en cash à Total , soit des avances financière pour financier sa barbarie , sans compter la dette chinoise , les dettes traders pétroliers , la dette de l’homme d’affaire Libanais en milliards d’euros . On est chez les fous , comment Sassou Dénis peut s’entêter à rester pendant que tout les signaux sont au rouge , c’est que la folie atteint sa frénésie . Les pires sont les parfait kolélas, Munara , Tsaty Mabiala qui accompagnent un fou qui bientôt en début 2021 va signé son auto désignation .

  6. Val de Nantes dit :

    Grosse validation @ samba dia .M
    D’aucuns ont chanté les louanges pour Sassou au sujet de sa feinte aux congolais écervelés croyant à sa résilience à la France .
    Moralité : On ne crache pas sur la main qui vous sert à manger .
    Je n’y croyais pas tant le pouvoir de Sassou est assis sur la crête française .Son baroud d’honneur est symptomatique de sa personnalité qui se résume à celui de sous préfet de la France .
    Les soirées vespérales des mbochis au palais peuvent se poursuivre . Il eut été étonnant qu’il en aille autrement .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.